Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Durs comme l'acier [ Hisao A ]


Sam 2 Déc 2017 - 1:41



Dans la tête de nué
- Equipe Alpha, en position.

- Equipe Bêta, en position.

- Equipe Têta, en position.


- Toutes les équipes sont en position et prêtes à faire feu, on n'attends plus que vos ordres, M'sieur.
Fit un Ninja en tenue sombre, le nez rivé au parchemin sur lequel des inscriptions s'annotaient comme de par chakra, son fuinjutsu performant permettant un assaut coordonné rarement déjoué par leur adversaires. Il tourna la tête vers un individu accompagné d'une fumée doucereuse au dessus de sa tête à la crinière crépue.

- Oi oi, bien, commençons ... Metaru Nué.


C'était le moment, il ne pouvait plus reculer, ou bien s'en tirer en disant merci poliment.

C'était trop tard pour les mots.

[***]

Quelques jours plutôt, dans un bar sombre d'une ruelle glauque, entre deux sakés.

- JE TE PARIE ... Nué était embrumé par l'alcool, la discution était animée et des verres de trop avaient coulé, tandis que des paroles s'échangèrent sans possibilité de revenir en arrière ... QUE JE TE PREND QUAND TU VEUX EN CHASSE A L'HOMME, TOI ET TON GANG DE MAJORETTE ! finit-il par s'époumoner sur la table et la salle entière, qui le regarda d'un oeil méprisant, comme si tous savait déjà ce paris perdu d'avance. Que la rage les emporte, les haineux pouvaient bien attraper la peste, en regardant le récit de ses exploits entrer dans la légende.


[***]

Minuit sonnait, jour de fête.

Une chasse à l'homme, son sport préféré après enquiquiner une certaine Nara, juste pour le plaisir. Il fallait parfois effectuer des frappes préventives, ou bien des attaques anticipées, prévoir les ripostes et les parer de nouvelles piques assassines, ou de pitrerie grotesque. Une vraie stratégie de guérilla qui, associé à son don pour la détection, l'avait mené tout droit à une nature prédatrice, quasi-animale. Un instinct profond au tripe, il releva la tête de sa résidence.

- Mh.

C'était l'heure des poings, la chasse allait bientôt sonner le glas qu'un des deux camps ; Qui gagnerait, Metaru Nué ou l'équipe du Bentai ? le suspens étant à son comble, l'atmosphère prêt à se rompre, les poursuivants prêt à poursuivre, et la cible prête à s'enfuir sans jamais lâcher une parcelle de terrain.
Il attrapa la sacoche qu'il avait préparé le matin même, dans le bleu de l'alcool, et le gaze du lendemain de cuite. Heureusement, il connaissait une vieille recette de sa grand mère, et tout le monde sait que les recettes de grand mère Metaru sont les meilleures, qui lui avait permit de se tenir frais et dispo dès l'aurore. Il resserra le bandana sur son front, attrapa une large veste noir pourvue d'une capuche permettant de se camoufler ; Il malaxa son chakra en claquant la porte de sa chambre, les sens aux aguets.

Nué frappa l'un de ses talons discrètement contre l'autre, sa main formant un signe dans son dos. La demeure était vide, réquisitionnée par la police, soit disant. C'est la que l'on se rends compte qu'il ne faut jamais sous estimer, la puissance d'un paris et de la parole donnée. Une bulle de chakra neutre s'étendit depuis son corps jusqu'aux alentours, lui dévoilant la position de chaque individus essayant de pénétrer chez lui. Il nota mentalement les parcours, les distances, les temps de parcours.

Il était là chez lui, et tandis qu'il descendait à la cave, il ne pût s'empêcher de penser aux novices du Buntai comme de souris entrant sur le territoire d'un félin.

- Je vous entends. un troupeau d'éléphants... fit-il en gardant bien pour lui l'utilité de l'étrange bulle de chakra transparente qui couvrait la zone. Il ouvrit une prote, se jeta par une fenêtre, se rattrapa souplement sur le sol ...

- Oi, on a un entraînement à faire. fit une voix lasse derrière lui.

Vrais que depuis le temps qu'ils devaient s'entraîner ensemble, et qu'il déclinait poliment l'invitation à chaque sorties ou pendant ses nombreuses patrouille, prétextant devoir attendre que sa mâchoire se remette de ses pérégrinations, il avait fait une erreur en le provoquant, même sous l'influence de l'alcool. Il était tout simplement bien plus fort que lui, et il ne serait pas gentil comme pouvait l'être Shojito. Cette fois, c'était pour de vrai. Il profita de sa maigre avance et de sa sensorialité pour s'enfuir, serpentant entre les Ninjas en donnant un soin particulier à ne pas se faire remarquer. Tenu sombre, tunique simpliste, bandana noir et noirs dessins.

Le jeu était simple.
S'il était battu par Hisao ou l'un de ses novices , il avait perdu.
S'il sortait du quartier de la raffinerie ou se trouvait sa demeure, il avait perdu.
S'il se faisait immobilisé d'une façon ou d'une autre, il avait perdu.

Il devait donc être rapide, discret, précis, et ne pas perdre de précieuses secondes en réflexion. Ce qu'il fit en assommant l'un des gardes postés devant la porte principale, usant de son Raiton et du Kinton comme d'une arme à double tranchants, impitoyablement affûtée. Il allait passer la lourde double battant de métal, quand soudain, derrière lui ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Sam 2 Déc 2017 - 16:50
Cela faisait déjà plusieurs jours que Nué m’avait fait ‘’honneur’’ de sa présence autour d’un verre. On devait discuter de l’entraînement, de sa préparation et de son déroulement, mais finalement, on a vite débordé sur des sujets certes similaires, mais qui s’écartaient de la réelle question. Si j’étais opérationnel en raison d’un unique verre de Saké, Nué avait eu la descente facile… et les conséquences qui en résultaient. C’est dans un bon état d’ébriété qu’il sentit un courage inhumain grandir en lui et me provoqua dans une sorte de duel auquel je ne répondis d’abord que par un haussement de sourcil. Mais finalement, c’était une bonne opportunité.

Les jours suivants, il ne vint pas aux rendez-vous fixés le petit malin, comme s’il appréhendait beaucoup ce duel qu’il avait lui-même fixé. Après, il n’y avait aucune raison de craindre quoi que ce soit. Il m’attaquait – certes moi et mes collègues – dans un domaine que je ne maîtrisais clairement pas autant que le combat direct. Mais bon, il préférait esquiver l’heure du duel.

Mais le jour-J finit par arriver. Accompagner de trois jeunes ninjas en stage à la police, une épreuve consistant en la poursuite de Nué débuta. Et vu qu’on allait aucunement l’attendre patiemment, l’épreuve commença dès qu’on foula le sol pour nous rendre dans la résidence où se trouvait Nué. Nous allions à un rythme effréné pour réduire la rentabilité d’une quelconque technique sensorielle. En déboulant là-bas, un des novices resta derrière tandis que nous entrions. Mais l’enfoiré s’était déjà échappé. Et à notre sortie, le guet avait été neutralisé.

- Pas mal.


Mais ce n’était pas suffisant, car l’écart n’était pas si grand que ça. Je chargeais en avant à extrême vitesse, soulevant la poussière qui se trouvait à la base de mon départ. Les novices, eux, s’occuperaient de sécuriser le périmètre dans lequel Nué pouvait éventuellement se terrer, et l’un d’eux finit par le trouver tandis qu’il passait un double battant de métal. C’était un ninja plutôt peu expérimenté, qui tenta d’avoir Nué avec un kunai marqué d’un sceau d’immobilisation, qu’il jeta aux pieds du Metaru.

Moi, de mon côté, j’avais invoqué Suzaku, qui ne mit pas longtemps à repérer la cible. J’arrivais en trombe, devant le novice et Nué qui s’affrontaient, mais mon protégé semblait être en train de se faire massacrer.

- L'écart est déjà trop court.


La phrase glaciale atteignit lentement les oreilles de Nué, qui allait se savoir rapidement débordé s’il ne trouvait pas un moyen d’échappatoire. Et s’il n’y parvenait pas, j’allais charger… et frapper. Et comme je lui ai dit, je ne me retiendrais que très, très peu.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Dim 3 Déc 2017 - 23:35
Anticiper l'action, prévoir le problème, contourner l'action, et se sortir de n'importe quel situation ; L'essence même du Ninja, que certains oubliaient bien trop souvent au détriment d'une puissance seulement brute et brutale, dans un pur mépris des traditions que chérissait le Ninja. Le fuinjutsu hein ! Un truc de lâche ça ! On sentait la défaite à cent mille, mais son instinct lui soufflait qu'un autre type d'animal était entre de le chercher.

Coup de kunaï, coup de tête, une esquive sur la droite, il passa dans le dos de son adversaire tandis qu'Hisao les rejoignait en chargeant à grand pas ; Profitant de son allonge supérieure et de son physique avantageux, il fila comme une flèche avec notre bon Nué pour cible, laconique dans ses mots et ses gestes, comme toujours. Nué savait que les emmerdes ne tarderaient pas et recula donc d'un bond en arrière, tout contre le mur d'enceinte de la résidence. Il était fait comme un rat.

- Bien, changeons la donne, et redistribuons les cartes dans ce cas.

Tandis que le kunaï était dégaïné et qu'un étrange oiseau aussi gros que fluo fit son apparition au côté de son Sempaï ; Nué composa des mudras en malaxant son chakra Kinton sans hésitation. Plus il utilisait cette technique, et plus ça lui venait naturellement. La rapidité de composition des mudras, de création de matière, de modelage. Tout cela lui semblait à des années lumières de ses anciennes performances.

Un Nuage de fumée apparut sur le terrain quand le kunai s'enfonça au pied de Nué, faisant son office, il se déroula impitoyablement sur un corps, le broyant quelque peu de ses pouvoirs préparées à l'avance. Une sacrée cochonnerie le Fuuinjutsu, c'était pas pour rien que ça faisait craquer sa partenaire ; Elle était une experte de haute volée, qu'il respectait. Ses hommes là utilisait la puissance d'un ou d'une autre, et cela lui donnait encore plus de motivation pour montrer la puissance des Metaru.

- A la revoyure les nazes !
Fit-il goguenard en montant le mur haut et épais, se perchant sur la voûte de la structure de bois et de pierre, la fumée de son invocation se dissipant.
Gentille et agile petite anguille ; Échapperas-t-elle bien longuement à son destin ?
Peut importait les moyens, il allait tout tenter pour gagner maintenant que son honneur était en jeu, cela l'arrangeait bien que la véritable mission ne fut pas de s'affronter, mais de simplement s’échapper le plus longtemps possible. Il savait d'instinct que si Hisao le coincerait, ce serait pour malmener son corps avec ses gros poings, au moins aussi solide que son crâne, qui étant lui même aussi solide que le métal du clan Metaru, je vous le rappelle. Il sauta de l'autre côté, atterrissant souplement dans la ruelle, tandis que de nouveaux, des Kunaïs d'immobilisation volaient dans sa direction sans précision, et que des hommes criaient dans la nuit à sa poursuite ...




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Lun 4 Déc 2017 - 19:19
Hé hé. Il semblerait que le Metaru ne manquait pas d’atout pour prétendre gagner ce défi, je devais le reconnaître. L’un des deux derniers novices se laissa surprendre par l’invocation du Metaru, échouant ainsi dans sa tentative d’immobilisation. Il y avait pourtant cru, mais il se révéla rapidement que ce n’était qu’une vulgaire statue, que Nué avait utilisé comme d’un bouclier-leurre. Pas bête, mais insuffisant.

D’autant plus que Nué avait trahi sa position de par sa provocation. Si on aurait pas tardé à le repérer après sa fuite, cela ne changeait en rien qu’il avait perdu quelques secondes, qui s’avéreraient extrêmement précieuses dans cette traque. N’est-ce pas, Suzaku ?

En effet, mon fidèle compagnon au plumage rose s’était déjà envolé. A vrai dire, il l’avait fait dès l’apparition du nuage de fumée, mais son ouï avait repéré le jeune Metaru et son puissant œil l’avait verrouillé : Nué n’avait aucune chance d’en réchapper indemne. Piquant à une vitesse monstrueuse, Suzaku avait rattrapé Nué alors qu’il venait à peine d’esquiver les nouveaux kunai d’immobilisations, mais… ce n’était clairement pas eux le problème. Car aussi soudainement qu’expressément, Nué put sentir ses pieds s’élever de quelques centimètres du sol, portés par un puissant courant ascendant. Et quelques minuscules secondes plus tard, l’oiseau frappa à nouveau, serres en avant, contre l’épaule de Nué. Son attaque avait été légèrement bridée et il s’était contenté – s’il avait touché son adversaire – de ne faire que des dégâts minimes, en évitant le contact de la peau avec ses puissantes serres.

De mon côté, j’avais dépassé le novice adepte du fûinjutsu qui avait perdu trop de temps en effectuant sa dernière attaque et m’étais rendu dans la ruelle dans un bond semblable à celui du Metaru. Plus loin, Suzaku avait efficacement ralenti Nué, mais il restait encore loin de ma position, surtout que je lui laissais encore un peu de répit pendant que les novices étaient présents. Et d’ailleurs, le dernier fit son apparition en formant un mur Dôton dans une des voies de la ruelle. De ce mur jaillit un petit projectile très grossier qui fusa vers Nué tandis que Suzaku s’était déjà envolé depuis longtemps.

Le Metaru se défendait bien, mais il devait faire affaire à beaucoup d’éléments aussi complexes que soudain : L’écart qui se réduit grâce à l’intervention de Suzaku, la ruelle bloquée par un ennuyeux utilisateur de dôton alors que je suis à l’autre bout et le projectile dôton qui fusait sur lui. J’étais très curieux de savoir comment il allait s’échapper tout en s’éloignant de moi.



_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Mar 5 Déc 2017 - 0:05
Encore dans la candeur de sa jeunesse, profitant du zénith de son ancienne vie à présent révolue, où tout était facile, lui donnant l'impression que les choses se faisaient d'elles mêmes ; Il avait osé commettre une impair en dévoilant ses intentions, et sa position. Aussitôt qu'il eut grimper sur le parapet, il vit le dispotif patient se mettre en place, des adversaire courant dans les rues obscures, désertes et parfois aveugles.

Il n'eut pas le temps de s'en préoccuper, que déjà une ombre fondait dans son dos, avec toutes la puissance de ses ailes, et le majestueux plumage rose qui éclatait dans la nuit comme une tâche de couleur sur un tableau noir ; Il se baissa en tentant de malaxer son chakra, en vain. L'objectif n'était pas de le toucher, ni de lui infliger de cruelles blessures par lacération ; Non, plutôt de le pousser à l'impair, immobilisant toute tentative de fuite , par le vent que son élan impitoyable avait soulevé. Oppressé de toute part par l'attaque de l'invocation, Nué ne vit pas venir la deuxième attaque qui fondait sur lui toutes ailes déployées ; Éraflant son épaule et lui laissant une marque brûlante : Un souvenir cuisant de maître Suzaku, ça valait son pesant de douleur.

Il s'éloigna en planant, tandis que Nué reprit ses esprits rapidement, face à lui se trouvait trois ruelles ; Il prit rapidement la décision de prendre celle du milieu, pouvant toujours à loisir s'enfermer dans un des hangars de la raffinerie, déserte à cette heure de la nuit. Il signa en courant vers celle-ci, inconscient des dangers qu'il courrait déjà. Derrière lui il entendait les bruits de pas des autres apprentis, puis vint l'écho sourd de la chute de son Sempai, qui n'avait pas quitté ses poches des mains. Il termina sa technique, puis tourna la tête de nouveau vers ce qui se passait devant, juste à temps pour voir le mur de boue s'élever dans la ruelle sans pour autant l'impressionner, et tandis que son amure recouvrait sa peau de longues plaques de métal d'un bleu irisé, un projectile impitoyable termina sa course dans son abdomen, ralentissant sa course sans l'atteindre. Il avait ressentit le choc, et c'était tout à l'honneur de l'apprentis déjà.

Il malaxa son chakra sur ses pieds, son armure réagissant comme une extension de lui même, et lui permettant de grimper à l'horizontale sur le mur, sans aucunes difficultés. Une fois arrivé en haut, il fit une roulade complexe, aux mouvement souples et gracieux, emporté par son élan. Il se laissa retomber en piquet, freina sa course grâce au métal qui couvrait ses pieds et atténuait les chocs, puis fondit sur le novice qui n'eut que le temps d'ériger un maigre mur de terre pour se protéger ; On entendit un fracas comme si quelque chose avait été brisé ; On vit un nage de poussière s’élever d'un des deux côtés du mur ; L'élan et la puissance de son armure avait arraché tout un pan de la protection érigée à la va vite, et son genoux avait impitoyablement percuté une épaule dans un craquement bref.

- Gômen ... Fit sa voix désolé, tandis qu'il se permit de l’électrocuter par plus de sécurité. Il ne pouvait se permettre de le luxe de les laisser se relever de continuer la chasse.

Car c'était bien une chasse qui se jouait ici, et il était la proie. Comme pour le lui rappeler, un bruit régulier se fit entendre au dessus de lui et il leva la tête pour découvrir le maudit oiseau à la plume rosée. Il ne le lâcherait jamais celui là à la fin ? "Et après ça veut manger végétarien ..." Il s'engouffra dans une ruelle sur sa droite, récupérant la troisième rues, celle de droite justement. Elle menait ensuite à la raffinerie, ou il pourrait disposer ses pions comme il l'entendait, sur l’échiquier de son choix. Plusieurs années passées à grandir dans l'ombre d'une Nara, à aiguiser ses capacités, prenaient tout leur sens ici.

On entendit bientôt plus que les cliquetis de son armure, et le souffle de sa respiration. Le calme avant la tempête.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Mar 5 Déc 2017 - 20:19
Les yeux plissés, je regardais Suzaku continuer à imposer une constante pression sur le Metaru. Mais malgré un premier assaut fructueux, ce ne fut pas bien brillant par la suite. Un autre novice était tombé face à Nué, qui, je devais le reconnaître, savait maîtriser son Kinton de plusieurs façons intéressantes. Cependant, il ne m’avait pas surpris. Je reconnaissais sa valeur mais je m’attendais à plus dans la suite de cette traque. Et pour ça, je n’avais d’autre chose que de le forcer un peu à s’activer. Je pouvais laisser Suzaku l’agresser encore et encore, mais à force, je perdrais à ce petit jeu sans l’avoir poussé dans un quelconque retranchement, ce qui n’était pas le but. Sans être son sensei, il fallait que cet entraînement a un sens. Pour le moment, il a pu gérer quelques situations qui auraient pu être complexes, mais il fallait accélérer le rythme.

Ecrasant le sol sur lequel je me tenais, je me propulsais vers le premier croisement de la ruelle, puis me propulsais à nouveau en direction du chemin qu’il avait emprunté. J’étais grandement dirigé par Suzaku qui ne l’avait pas perdu de son unique œil. Et si j’avais traîné sur le début de cette traque, je me déplaçais désormais à toute vitesse, bien décidé à poser, cette fois, un véritable problème à Nué. D’ailleurs, profitant d’une petite descente, je concentrais une large quantité d’énergie dans mes jambes avant de bondir en avant, au-dessus de la tête du Metaru, et m’écraser sur la surface terreuse qui lui faisait alors face.

- Les trois novices ont été battus, bravo. J’ai pu voir vaguement tes compétences : c’était pas mal du tout.


Légèrement accroupi à cause de mon saut, je me relevais, faisant vibrer chaque maillon de mes chaînes, qui rampait au début au sol avant de s’élever au niveau de mes tibias. D’ailleurs, il faudrait que je pense à réduire à deux, voire trois maillons ces chaînes accrochés à mes poignets. La symbolique était là sans que j’aie à m’emmerder avec ça. J’amenais mon Kiseru en bouche tandis que Suzaku venait se poster sur mon épaule.

J’hésitais à lancer mon assaut directement. Donc en guise d’ouverture, je sortis une bombe fumigène que je fis rouler entre le Metaru et moi. Dès que la mèche fut consumée, un large nuage de fumée noirâtre se répandit, bloquant ma visibilité comme celle de Nué. Il avait carte blanche sur ses prochains agissements, mais…

- Si tu veux réparer ton armure, former des armes, préparer un piège… fais-le maintenant.

Je ne rajoutais aucun détail supplémentaire, le laissant dans ses réflexions. Et durant cette petite pause, je calmais mon rythme cardiaque après ma course effrénée tout en faisant malaxer lentement mon chakra.

La traque risquait d’être bel et bien terminée au profit d’un affrontement direct.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Mer 6 Déc 2017 - 0:19
Il courait depuis plusieurs bonne minutes, et il lui semblait avoir oublié quelque chose de très important ; Une donnée peut être essentielle de ce véritable bras de fer entre le Metaru et l'Akahoshi. La puissance et la polyvalence dont était capable Hisao, mais aussi sa propre incompétences, ses propres faiblesses dans le physique. Oh, il déployait une force impressionnante, il était résistant, sa capacité à endurer la douleur lui permettait de rester debout jusqu'à l'évanouissement. Mais ce n'était pas ça, la véritable force, ce n'était pas des muscles que l'on tirait le véritable pouvoir, et c'est cella qu'il allait apprendre aujourd'hui.

Règle numéro une, toujours se donner à fond contre plus fort que soi ; Une deuxième occasion ne se présenterait peut être pas.

On entendait les bruit de pas métallique, et on voyait les traces qu'il laissait sur le sol en courant de toutes ses forces ; Ce ne fut pas suffisant. On entendait sa respiration saccadée par l'effort, d'avoir couru aussi longtemps,et escaladé de terribles dénivelés ; Ce ne fut pas suffisant. Il dérapa dans la boue, laissant une marque en forme de cicatrice dans la terre meuble de Kumo no kuni. Sa tête sans visage se tourna vers la forme noire, tapie sur le sol, qui lui faisait face et lui rendait bien trop de centimètres pour les mesurer. Il était impressionnant, tout en muscle et cheveux crépu, son bandana rose vissé sur la tête. Face à face, bandana contre bandana. Nué ne fit comme de rien mais ses yeux fouillaient le ciel à la recherche du maudit volatile qui l'avait dérangé plus d'une fois.

- Je crois que je ne peux plus fuir ... Il leva les mains en l'air, tandis que les plaques d'armures qui couvraient son visage et ne laissaient pratiquement rien voir de ses iris sombres, lui permettant d'être voir sans être vu grâce à un savant dispositif, se rétractaient sans qu'aucun mouvement ne vint troubler sa silhouette. On ne vit que le haut de son visage, ainsi qu'une partie de sa bouche. Un grand sourire niais y trônait encore, mince réminiscence de ses espoirs enfantins d'une défaite à l'amiable. Vasy Hisao, casse moi le en deux il l'a bien mérité celle là ! Je me rends, tu as gagné !

Il baissa un bras prudemment, pour voir si cela ne déclenchait pas une hostilité impromptue. Depuis qu'il l'avait rencontré, tout lui avait parut facile, la conversation, les idées, tout ça n'était pas sans anicroches et incompréhension, mais ça lui semblait couler de source ; Peut-être ne s'entendaient-il pas vraiment bien, mais du moins ils tendaient l'oreille tout deux, et se rendaient mot pour mot. Et peut-être bientôt coup sur coup ? Nué pensait sincèrement que simplement se rendre, admettre la défaite, ce qui était déjà beaucoup pour lui, suffirait à tout mettre en pause et à lui laisser une chance de chanter un autre air.

Et puis ce n'était qu'un jeu, pas vrais ?
Dis, ce n'était qu'une stupide paris, calmons nous veux-tu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Jeu 7 Déc 2017 - 20:44
Décevant. A peine avait-il aperçu ma présence que le Metaru m’avait annoncé abandonné. Le sourcil arqué, je me posais plusieurs questions sur la situation. Était-ce possible qu’il soit si résolu à éviter un affrontement ? Était-il trop fier pour assumer une défaite de la part d’une personne qu’il connaissait à peine ? Possible, mais si tel était le cas, Nué n’aura réussi qu’à me contrarier. La raison était simple : il ne respectait pas les règles de son propre jeu. En effet, il n’avait pas été immobilisé, il n’était pas sorti du secteur et il n’avait pas été battu.

- Tu te rends ?

J’enfonçais une main dans la poche tout en relâchant un nuage de fumée. Mon expiration trahissait une intense réflexion : devais-je cesser l’épreuve ou le forcer à continuer ? Aucun des deux cas ne me plaisait entièrement, pourtant, je ne pouvais pas bêtement lui accorder ce répit après toutes les provocations qu’il avait faites. Sans parler du fait que je me sois déplacé tout en lui accordant un temps qui m’était précieux.

L’égoïsme ne faisait pas réellement partie de mon vocabulaire. Il y avait tout un autre contexte qui gravitait en ce moment. Un contexte que je n’arrivais pas à gérer efficacement. Le fumigène que j’avais envoyé cachait chacun de nos visages, mais s’il avait pu voir ma tronche, il n’aurait trouvé qu’un homme perdu dans ses pensées et rongé par des doutes. Cependant, je n’allais pas resté longtemps dubitatif : ma décision était prise.

Profitant du fumigène toujours actif, je me fondis à l’intérieur en déployant de la vapeur autour de moi, et ce, pendant tout le trajet. Devant le Metaru, je remarquais qu’il avait légèrement bougé, m’obligeant à changer d’assaut et utiliser l’allonge de ma jambe plutôt que celle de mon bras. Ainsi, en prenant appui sur ma jambe gauche, j’élevais horizontalement mon tibia droit avant de l’écraser avec violence contre le Metaru, qui put remercier son armure d’avoir épargnée ses côtes - bien que mon tibia aura un bleu du coup. Mais ça n’avait pas été un désavantage : Je n’avais pas pu efficacement lui causer de dégâts ni même le projeter, mais de ce fait, il respirait le même air que moi… c’est-à-dire de la vapeur provoquant un genjutsu altérant la vision de celui qui le subit.

- Nué. Si tu répètes vouloir abandonner, alors j’accepterais.

Je restais aux aguets, au cas où il foncerait sur moi sans même me laisser finir mon discours. Après tout, au fond de moi, j’espérais que ce n’était qu’une feinte pour m’attaquer en traître. Mais même cette éventualité me déplaisait. Si on s’abaisse à ce genre de méthode sans frapper droit derrière, c’est qu’on est pathétique.

- Cela dit, garde bien en tête que cet entraînement, avant de m’aider personnellement, est un moyen pour toi d’évoluer de plusieurs manières. En combat, en réflexion et en réaction. Mais si tu veux adopter ce comportement, alors ça sert à rien que je t’accorde mon temps. Pas dans ce contexte-là, en tout cas.

Une voix glaciale parvenait à ses oreilles malgré ma tentative d’éviter d’être trop tranchant. J’avais aimé parler avec ce type à l’hôpital, mais je refusais de m’entraîner avec un mec incapable de tenir ses propres engagements. Et encore moins avec quelqu’un qui n’a pas la volonté de se surpasser. Cela arrivait, bien sûr, et je respectais ces gens. Mais je n’avais rien à faire avec eux sur un terrain d’entraînement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Ven 8 Déc 2017 - 4:05


Et il était là comme un gland abandonné en plein milieu d'en champ, attendant le ramassage, l'occasion fut trop belle et trop bonne pour le pernicieux Ninja qui lui rendait expérience, années et forces. Profitant d'une habile question qui rassura le caractère peureux et impressionné du charisma de son aîné, profitant de la fumée qui lui bouchait les yeux, profitant de ce moment de faiblesse pour lui apprendre, que la moindre faille était exploitable, Hisao attaqua sans attendre. Sans pitié, mais sans cruauté non plus. Son pied se détendit en zébrant dans la nuit et percuta son torse couvert de son fidèle métal bleuté. On entendit le son d'une jambe habituée à s'endurcir contre des matières toujours de plus en plus dure, qui lui confirma qu'il était un adepte du corps à corps.

Il pouvait se tromper.

Ce coup en traître, ce n'était pas réglementaire. Il trichait honteusement l'infâme... Mais que fait la police ! Il voulut reculer, trébucha sur une grosse pierre que la course des deux ninjas avait déplacé de son point d'origine, tomba sur les fesses et et roula en arrière pour se relever. Il voyait flou sur les bords, comme s'il voyait ... Un bourdonnement ? Une vibration infime de son champ de vision qui l'empêchait de discerner exactement la position d'Hisao, comme lorsqu'il avait trop bu. Pourtant il était sûr de ...

- Nué. Si tu répètes vouloir abandonner, alors j’accepterais.

La fumée se levait, comme le voile sur ses sentiments ; Il voulait grandir, mais il en avait peur. Il voyait ce que cela faisait aux autres, comme si on les avaient cassé pour les faire entrer dans un moule austère. Cependeant, Hisao malgré qu'il 'nest pas conscience de son trouble, réussit à trouver les mots juste pour lever le voile de ses intentions ; S'il avait développé tout un panel de techniques et de stratégies, ce n'était pas que pour le plaisir de perfectionner son art. C'était aussi protéger des choses et des êtres chers. Il serra le poing qui craqua dans sa gangue de métal bleu pâle, s'accordant au ton bleu gris du ciel nocturne. Son visage fut décidé, ce gars là serait un bon modèle pour lui, pour savoir dans quelle direction grandir, même si le chemin était différent.

- Tu m'en as déjà consacré bien trop pour que je recule ... Finit les plaisanteries Nué...... Et si je peux t'aider ... Au boulot !Son masque tomba par lamelles sur son visage, le protégeant entièrement de toute corruption extérieure. Bien, il était grand, il était fort et bien plus rapide. Bien plus stratège et bien plus expérimenté. Il était adepte du corps à corps ... Très bien, il profita des dernières brumes de vent, de poussière et de fumigène qui s'en allait, et composa ainsi les mudras nécessaire à une technique ... Classique mais singulièrement redoutable ; Malaxant le chakra dans ses poumons et sentant ainsi l'intérieur se tapissé d'un liquide qu'il savait argenté, il se positionna de biais d'un bond, accrocha un mur d'un pied leste, et dirigea sa technique vers le sol. Il libéra une vague de particules capable de déchirer les épidermes extérieures de la peau de l'afro-ninja. Ce n'était que la partie immergé de l'iceberg, car tandis que il retombait et que le nuage s'élevait, un courant Raiton parcourut le Nuage le couvrant de mini-arcs électriques qui, s'ils n'étaient pas esquivés, pouvait considérablement gêner son adversaire, et entraver ses mouvements s'il maintenait la technique.

Il profita de l'élan de sa chute pour rouler et tenter d'atteindre un adversaire suprpris aux antérieures.

Règle numéro une, toujours se donner à fond contre plus fort que soi ; Une deuxième occasion ne se présenterait peut être pas.






Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Dim 10 Déc 2017 - 18:38
Un sourire s’afficha à mes lèvres. La tension aura été présente, mais finalement, le Metaru n’allait pas me décevoir en abandonnant lâchement le combat. En plus de voir le combat comme une opportunité pour lui, il comprenait que cela m’était aussi adressé. Trop de monde sous-estiment les jeunes shinobi et je pense qu’ils finiront un jour par s’en mordre les doigts. On apprend à tout moment, à tous les niveaux et avec n’importe qui. J’avais déjà dit tout ça à Itagami. Intéressant de noter que je rencontre ce genre de situation par deux fois avec des Metaru. A la différence près que Nué était proche d’abandonner, là où Itagami n’avait simplement pas confiance en elle.

Désormais, le combat pouvait commencer. La traque fut intéressante, mais Nué devait maintenant s’accommoder d’un unique adversaire dans un face-à-face qui allait demander d’être sportif. D’un bond en arrière, il se prépara à riposter à l’aide de son art héréditaire. Gonflant ses poumons, j’aperçus plusieurs senbons s’approcher de moi : une saloperie que je ne pouvais pas me permettre d’encaisser. Me dégageant à l’aide de ma vapeur, je pus éviter la majorité des projectiles du Metaru, mais mon bras aura subi deux légères éraflures. Mais ce n’était pas ça qui allait réellement poser problème. Il avait fait parcourir un champ électrique à travers ses particules métalliques, qui atteignirent logiquement mon corps. Privé de déplacement efficace et rapide, c’était l’ouverture parfaite pour Nué. Et je fus content de voir qu’il prit l’initiative de creuser l’écart dans ce combat. Cependant, ce serait sous-estimer l’adversaire que de charger aussi rapidement. Il pensait sans doute que je n’avais que le Taijutsu comme arme, mais il était très, très loin de la vérité. Suzaku était perché à un bâtiment, bien décidé à ne rien faire pour le moment et simplement me laisser gérer.

- Pas mal, Nué. Mais tu es trop téméraire : tu ne prends pas le temps d’étudier ton adversaire.

La totalité des pores de ma peau s’écartèrent laissèrent diffuser un gaz extrêmement dense qui s’écrasa au sol tout autour de moi avant de s’élever plusieurs mètres dans la zone. Nué n’avait pas le choix : Soit il prenait avantage de son attaque raiton, soit il se dégageait et trouvait un autre angle d’attaque. Mon attaque étant dévastatrice, j’ai volontairement augmenté le taux de pH présent dans le nuage de vapeur. Le but n’était pas de faire fondre le Metaru, simplement de lui faire comprendre que la zone était dangereuse. Et si j’étais certain qu’il allait se dégager, il ne faut jamais sous-estimer la volonté et la témérité d’un homme en combat.

- Choisis vite, mais choisis bien. lançais-je alors d'une voix glacée.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Lun 11 Déc 2017 - 21:43
Le temps et les relations humaines sont semblables sur le point que, qu'importe l'expansion qu'on leur apporte, elles gardent formes intactes. Comprenez, bande de mécréants, que l'on peut toujours tirer, on le cassera jamais, pigé ? Leur relation, semblable au sourire de son sempai, s'étira jusqu'à ce point de non retour ou l'on doit évacuer les petites frustrations du quotidiens, les mots pas agréables, les indélicatesses feintes et les faux semblants, avec toute la puissance de nos phalanges. Encore plus vrais pour les deux Ninjas, métal contre chaîne, éclair contre vapeur ; Ses sembons s'échappèrent de sa bouche comme la foudre zèbre le ciel noir de rayures blanches, et des éclairs jaunes vifs se rejoignirent pour créer des arcs hostiles.

Touché !
Qu'il se dit en riant, son armure le protégeant, il voulut s'emparer une nouvelle fois du jeu, et distribua les cartes de la façon suivante et méthodique : D'abords réduire la distance avec mesure, toujours un œil rivé vers le ciel et le maudit pif qui devait rôder au dessus des nuages, ou au détours d'un bâtiment. Bien lui en prit car un nuage de fumée se forma rapidement autours d'Hisao alors qu'il parcourait la distance entre eux, et tandis qu'il mangeait le sol avec ses talons, il sentit la fumée toxique lui ronger l'armure, qui coulait en flaque sur ses pieds. Il se figea, stupeur.

Sa plus puissante armure n'était plus qu'une vulgaire passoire, il sentait l'air frais, et la corrosion qui l'accompagné, vouloir le rejoindre à l’étroit dans sa gangue de métal. Il se décida pour la porte de coté, une roulade de génie qui lui permit de s'affranchir d'un bond de la distance le séparant de raffinerie. Déjà qu'il était beaucoup trop fort pour lui ; Il n'oubliait pas le précieux allié qu'il possédait et qui serait redoutable dans ce genre d’environnement ; De ce qu'il avait vu il pourrait limiter la casse s'enfonçant dans les profondeurs obscures de la forge Metaru. L'avantage d'y aller tout les jours, c'est qu'on sait comment s'introduire de nuit, et il se promit de reforger une serrure le lendemain pour la petite guérite qui permettait l’envoi de petites commandes directement en charrettes.

Il n'avait pas beaucoup de temps, mais énormément d'idées. C'était toujours comme ça, depuis qu'il avait comprit qu'il allait avoir besoin d'une montre pour tout ses déplacements. Il était le genre de gars à arriver tellement en retard, qu'il était en avance. Quand on avait commencé les réunions dans le clan, chaque été, il avait commencé à se faire remarquer. Puis un de ses cousins, lui donna cette montre à gousset qu'il importait toujours avec lui dans la demeure familiale ; C'est quand on sait que la direction que l'on souhaite viser n'est que la somme de tout le temps que l'on a perdu à essayer de trouver le bon chemin, que l'on comprend tout l'interet d'une bonne montre.

- A nous deux, Sempai.

Il fit voler ses mains, au rythmes excessif d'une joie partagée, celle de se disputer avec Hisao. Ah, cela faisait du bien de relâcher la pression entre gens de bon alios. Plusieurs énormes Shuriken dégringolèrent du néant dans ses bras, il accrocha certain à sa taille en montant prestement un escalier de service, activant alors sa sensorialité une nouvelle fois, une bulle de chakra se déployant rapidement autours de lui, tandis qu'il maintenait la technique, ses deux doigts tendus, un Shuriken Fuma dans une main, et se concentra.

On pensait souvent à la sensorialité comme à un détecteur, c'était en vérité plus une toile de sensations et de couleurs, de directions et d'instinct. Détecter l'absence, plus que la présence, lui avait permit de se rendre compte de tout ce que pouvait faire le vide laissé par une personne. Et montrer ainsi que l'on peut être plus actif sans pour autant intervenir. La sensorialité, elle lui collait à la peau depuis qu'il avait réussit l'examen, et perdu sa tutrice. Son poing se crispa sur la garde du Shuriken, tandis que son regard perçant s’abîma sur l'arrête de son bandana rose, c'était bien lui, pas d'erreur : Plus bas à quarante ou cinquante pas.

Il arma et lança impitoyablement le shuriken augmenté d'une aura Raiton, lui conférant une taille et une puissance différente de l'usuelle, mais pas bien plus impressionnante en réalité ; C'était bien là toute la subtilité, que lui avait pris la Nara.

- Mh, plus à droite. qu'il faisait en sortant un doigt mouillé par sa langue habile.

Il arma le second Shuriken, l'avant dernier, et ne le chargea pas. Suprise, Sempaiiiiiiiu ~

techniques:
 


_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Mar 12 Déc 2017 - 22:32
Les mains dans les poches, mes paupières plissées laissèrent filer le jeune Metaru qui avait sans l’ombre d’un doute un plan en tête. J’ignorais s’il pensait réellement pouvoir autant creuser la distance sans que je n’intervienne, mais jouons le jeu. Si ma sensorialité laissait à désirer, l’œil perçant de Suzaku était mon ange gardien. Perché à un rebord, il avait dans sa ligne de mire Nué, qui s’était soudainement arrêté.

- Hisao-Zo.


- Compris.

Fendant l’air et les ténèbres, une grande arme de jet fusa en ma direction, crépitant d’un chakra raiton. Le son était strident, annonçant un potentiel destructeur si je venais à me le prendre. Cependant, les étincelles jaunes – en plus de Suzaku – m’alertèrent de la présence du shuriken fuma. Toujours dans mon nuage corrosif, je n’eus qu’à faire quelques pas rapides sur le côté pour esquiver l’attaque. Une attaque naïf, mais qui en cachait une autre. Mon kuchiyose rugit soudainement, pointant l’arrivée imminente d’un autre projectile. Mais mon œil, bien trop focalisé sur la lumière, ne put pas anticipé le second, qui m’écorcha la jambe. L’enfoiré, belle attaque.

Fini de jouer cependant. Profitant de l’ouverture par laquelle il avait envoyé ses armes de jet, je m’élançais à une vitesse fulgurante en avant, emportant un large nuage de vapeur avec moi avant qu’il ne se disperse en raison du balayement du vent. De trois grands bonds, j’écrasais le mur et me projetais une dernière fois en avant, arrivant droit sur un Metaru aux yeux grands ouverts. Je savais désormais de quoi il était capable : pas besoin de lui laisser de trop grandes opportunités. Il avait les armes en main pour s’occuper du véritable combat.

Il s’était mis à l’abri – temporairement – de Suzaku. Grand bien lui fasse. Mais c’est armé d’un poing électrique que j’ouvrais la confrontation au corps-à-corps. L’avantage de cette attaque était qu’il pouvait risquer une armure métallique pour réduire les dégâts de mon assaut, mais cela ne ferait que conduire encore plus le raiton. Mais peu importe sa décision, ce n’était pas ça qu’il allait devoir gérer dans l’immédiat, car une violente frappe du pied vint se loger sur le côté de sa jambe gauche, faisant raisonner chaque muscle se trouvant dans les alentours. J’avais profité de la charge pour cette attaque, mais il était bien plus disposé à disposer une frappe soudaine du coude puis un lancer de genou contre son torse.

La distance était désormais réduite. Je subissais un contrecoup en raison de ma fatigue, mais ça ne fait rien.

Techniques:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Mer 13 Déc 2017 - 1:27
Ses compétences physique dépassaient de loin tous ce qu'il avait pu imaginer, et il ne dut qu'à des réflexes enseignées de nombreuses années par son paternel de ne pas finir complètement mit à sac par Hisao. A peine qu'il gloussait, que déjà le Ninja expérimenté décolla en sa direction, s'abrogeant des lois classiques de la physique par une puissance brute ridiculement écrasante ; Il laissa ses marques et se déploya comme son oiseau et lui même savaient apparemment le faire si bien : Le faire à une vitesse hallucinante. Au moins, il serait capable, la prochaine fois, de contourner le problème d'une manière plus approprié ; le soucis avec Hisao, c'est qu'il avait bien compris que son nuage occultait une partie de ses techniques, il avait remarqué la manière dont avait fondue sa meilleure armure face au nuage précédant, et il avait dû renouveler une partie de son armure découvrant un omoplates de toute protection.

- Mpfrh *Keuf* *Keuf*... Pas mal sempai , il cracha du sang.

Des petits défauts oui, mais des défauts que son sempai exploitait impitoyablement bien, lui laissant juste de quoi comprendre et réagir, ou bien subir et recommencer. Il n'eut le temps que de former un mudra, celui que tout bon utilisateur de Ninjutsu connait, c'était celui de son mur Kinton, qui sortit du sol dans un bruit de pote qui claque, cependant la charge électrique et la puissance de la charge réduisirent cette petite protection à néant dans un bruit de vaiselle brisées. La paume frôla son omoplate, qu'il fit directement le tour par en dessous en tentant de porter un crochet du pied ; Il fut accueilli d'un violent coup de pied dans le thorax qui le souleva, et il ne dût à son armure de ne pas avoir les os brisés ... Sa respiration sifflait encore que l’enchaînement arrivait droit sur lui, carambolage sur le métal, Hisao transformait le Ninja en bossus.

Il continua jusqu'à ce que Nué se retrouvât à terre plus loin, une partie de son armure en mauvais état qu'il fit tomber en lamelles de métaux inutiles à ses pieds. Dans le même temps il attrapa la bombe fumigène d'urgence que Sayo planquait toujours quelques part dans ses équipement, et profitât dû chaos d’albâtre pour filer par la verticale, sur le mur directement, emporté par l'élan de ce qui lui restait d'armures : Les jambes, quelques pièces sur le buste et le casque.

Il devait trouver autre chose mais ne voyait pas quoi faire d'autre, sa puissance était écrasante, et il ne devait qu'à son entrainement, et ses réflexes de Metaru, de ne pas avoir sombré dans l'inconscience. Cette idée le fit tiquer, et il se retourna en composant des Mudras, voyant son sempai lui arriver droit dessus, il se contenta d'acceuilir le sabre dans ses mains et d'y déposer une aura raiton comme la dernière, qui crépitâ mollement comme un fantôme paressueux, attendant la main pour mordre durement.

Il se mit en garde. Plus de fuite, il était un Métaru et combattrait en tant que tel ! Il attendit la charge ou autre surprise, décidé à défendre chèrement son honneur.

Son regard était déterminé, et sa position assuré, lui qui n'avait jamais que gesticuler toute sa vie.

Spoiler:
 

_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Ven 15 Déc 2017 - 21:50
La détermination de Nué était plaisante. Elle ajoutait à ce combat un réel enjeu, en plus d’être un entraînement efficace pour lui et pour moi. Bien qu’il ait vaguement fui, il tentait davantage de se désengager plutôt que d’esquiver le combat. Un sabre en main, il affichait sa volonté de m’affronter. De m’affronter et d’éventuellement me battre. Parfait, il allait avoir besoin de cette énergie : Sans adrénaline, un combat est futile. C’est sous l’émotion qu’on agit et qu’on apprend, c’est sous l’émotion qu’on décide de prendre une décision plutôt qu’une autre. C’est uniquement dans cet état d’esprit qu’il pourra m’inquiéter. Sinon, je mènerai toujours le combat. Mais je le savais capable de réagir. Il avait les cartes en main. Il ne manquait plus qu’à les jouer.

La distance entre nous était trop faible pour que je fonce sur lui. Inutile de jouer à ce genre de jeu, ça ne fera avancer personne. J’ai besoin qu’il me montre comme il réagit devant de nouvelles situations. Ainsi, j’empoignais un kunai et y accrochais un parchemin explosif dessus. D’un lancer rapide, l’arme de jet vint s’écraser contre le sol, à gauche du Metaru. Instinctivement, je me dirigeais sur sa droite pour le réceptionner. Première étape : Voir et réagir à une attaque imprévue et, sur le papier, inarrêtable. Ma jambe s’éleva et réceptionna Nué, toujours en visant son flan qui était déjà endommagé par ma précédente frappe. Deuxième étape : Protéger ses points faibles tout en sachant les utiliser à son avantage. Je fis une légère rotation pour me mettre dans un angle d’attaque rapide. Mon dos se courbait avant de se relever brutalement pour venir déposer une frappe du poing gauche contre Nué. Je me baissais à nouveau et envoyait mon poing droit contre le Metaru. Un léger enchaînement suivait cette ouverture, où je frappais, anticipais et feintais. Etape trois : Cesser l’agression d’un adversaire, prendre avantage de l’assaut et riposter.

- Réveille-toi, Nué ! Tu es un Metaru, pas un vulgaire gamin qui joue avec une épée en bois ! Je veux te voir réagir ! Tu veux avancer avec une motivation aussi merdique ?


Désormais, je tapais dans son égo. Je pointais du doigt son manque de réactivité, son manque d’imagination et son manque de combattivité. Il savait peut-être que c’était faux, mais c’était justement ça le plus dérangeant. Il n’y avait rien de pire que de se faire critiquer, insulter et engueuler alors qu’on se donnait à fond. Nué avait saigné, il soufflait à grosses bouffées et avait la volonté de combattre. Mais je voulais sa rage. Je voulais qu’il se surpasse et qu’il n’ait pas peur de me blesser.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Sam 16 Déc 2017 - 0:13
L'explosion se refléta dans la carapace irisée de son armure, lui donnant l'allure d'un scarabée défendant sa reine. Hisao jaillit trop rapidement sur la droite, frappa puis disparut. Il eut le temps de cligner des yeux et se fit cueillir comme une belle-de-nuit odorante. Pas sûr que le parfum vous aurez plus, mais cela ne dérangeait pas Hisao, qui lui donna le temps de se relever en lui adressant la parole.

C'était devenu autre chose qu'un entraînement, c'était devenu un échange entre eux. Il lui disait des choses dans ses coups, comme s'il plaçait de sa puissance à l'intérieur, juste dans le but de lui en transmettre. Il aurait été impossible pour lui de tout saisir, mais son expérience se démontrait à chacun de ses pas, ainsi que son écrasante puissance. Un adversaire vraiment gênant pour un Ninja de son genre, qui n'avait pas connu grand chose si ce n'était quelques coups, quelques bleus et quelques bosses jusqu'à présent. Il était un oisillon entre ses pattes, il s'amusait avec son corps comme d'autre le font d'une petite pierre balancée, dans le lac incertains de nos combats intérieurs.

Chaque coups modifiait son alchimie, comme deux protons qui se rencontrent dans un espace contrôlé, et modifie leur chimies l'un l'autre.

- Vous avez quoi, tous à me chercher ? S'alluma dans son regard une quelconque étincelle, mettant le feu aux poudres de sa volonté, explosant comme le font parfois les plus précieux dispositifs. Après on s'étonne que les gens deviennent agressifs... Vous voulez savoir ce qu'il y'a l'intérieur ? Il fit un petit 'non' de la tête. Non, il ne se laisserait pas embarqué dans ce genre de débat, et non sa colère ne dépasserait pas sa concentration. Il avait trop bataillé pour gardé son calme intérieur, gagné au fond des montagnes de Kaminari, et dans sa nature luxuriante, alors que sa nature même l'obligeait à toujours muselé ses sentiments sous une épaisse gangue de métal. " ... Mais vous savez, il y'a d'autre manières que le couteau, pour ça ..." Un peu de doigté, de délicatesse, un soupçon de compréhension ? Il ne savait pas, mais il lui semblait qu'un nombre incalculable de ses contemporains ne marchaient qu'à la douleur, aux ressentiments, et à la haine.


Soit, il allait bien devoir s'adapter un jour ou l'autre, et de plus, son Sempaï était vraiment un type bien, le préparant pour un futur moins rose, pas comme son oiseau. Il était bien content d'en être débarrassé pour l'instant, cela se comprennait. Cela lui prouvait une nouvelle fois, si c'était nécessaire, qu'un bon partenaire en adéquation avec vous, dont la moindre des idées se répercutent sur vous, pouvait changer totalement la physionomie du combat. Son sabre augmenté toujours en main malgré l'assaut, il constata rapidement les dégâts, et bien que les chocs furent rudes, il s’aperçut que rien n'avait été cassé, et très rapidement, se fendit d'un coup de sabre en direction de son opposant qui esquiva non sans mal ses assauts désorganisés.

Il savait qu'il avait des lacunes et pourtant, il essayait tout de même, l'animal. Il repoussa Hisao le temps de malaxer son chakra, dans le but de le percuter durement à l’atterrissage, n'ayant pas eut la même trajectoire que lui.



Spoiler:
 

_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Ven 22 Déc 2017 - 22:06
Ah… intéressant. Alors que je voulais le pousser à bout, Nué empêcha sa rage d’envahir ses pensées, préférant de loin le calme et la maîtrise. Si ce n’était pas l’effet recherché, j’étais plus que ravi du résultat. Bien sûr, je ne voulais pas le transformer en machine enragé, mais je voulais savoir où est-ce que son seuil de tolérance se trouvait. Finalement, c’est un gars mature, peut-être forgé par deux-trois événements, qui se trouvait face à moi. Il savait déjà comment faire, comment se comporter. Ou en tout cas, il venait de l’apprendre.

Il chargeait, bien décidé à poursuivre le combat malgré mon assaut. On pouvait saluer sa résilience. Si j’avais pas utilisé un Taijutsu particulièrement violent, je ne l’ai pas sous-estimé. De ce fait, j’ai utilisé la ruse, j’ai suivi des tactiques et j’ai pris avantage de mon environnement comme de ses erreurs. Pourtant, il était encore debout, motivé et, ma foi, plutôt en forme.

Toujours en position d’ainé et de sensei provisoire, je me décidais à employer une autre facette que peut avoir un combat. J’avais été rapide, j’avais été violent, j’avais été imprévisible, mais je n’avais pas été illogique. En effet, tandis qu’il abattait sa lame sur moi, je n’esquivais pas et me contentais de me mettre simplement en position pour encaisser le coup. La frappe fut douloureuse, mais un sourire s’afficha sur mon visage.

- Une situation où tu sembles avoir l’avantage ne suffit pas. Il faut immédiatement concrétiser ton action. Sinon, un shinobi sera capable de retourner ton assaut contre toi.


Une forte poigne s’imposa sur son épaule gauche puis son épaule droite. Les muscles de mes bras étaient fermement contractés afin d’exercer un maintien des plus solides. Mais le problème était que des décharges électriques transitèrent à travers mes mains, engourdissant à nouveau son corps et ses muscles. Pire, Suzaku profita de cette action pour venir frapper lourdement dans le dos de Nué, toujours en évitant d’utiliser complétement ses serres. Comme d’habitude, la frappe faite, il s’envola aussitôt et vint se positionner derrière moi, se maintenant en l’air avec ses ailes, fixant intensément son ennemi.

- Prêt, Hisao-Zo ?


- Toujours.

Je ne voulais pas mettre Nué dans une situation trop compliquée. La vapeur qui sortait soudainement des pores de ma peau n’était pas corrosive, mais avait le même effet sur sa vision qu’au début de notre affrontement.

Maintenant, la situation était intéressante. Je lui ai fait la moral sur la concrétisation d’une action. Cependant, ce n’est pas ce que je fais maintenant, ne préparant que la prochaine étape de ma tactique au lieu d’essayer de causer de lourds dégâts. Nué avait donc plusieurs options : Me punir immédiatement, s’éloigner pour contre-attaquer ou aller occuper un autre espace afin de mettre au point un plan de riposte. Chaque choix était difficile et pouvait potentiellement lui faire perdre le combat. Mais c’est dans ce genre de choix qu’un ninja s’illustre. Et pour lui montrer l’urgence de la situation, j’affichais un rapide sourire tandis que mon bandeau cachait la lueur de mes yeux.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Mer 24 Jan 2018 - 15:50
Démoniaque, il était tout simplement démoniaque ce gars là, à encaisser puis repartir à l'assaut sans rien démontrer d'une faille quelconque. Et du coté de Nué on avait utilisé toutes les options que l'on connaissait, en pure perte pour le jeune Metaru. Le fossé était immense, plus de la moitié du quart de sa puissance hein ? Et il était là, étendu sur le sol, parcouru de relents d’électricité et d'une blessure cuisante dans le dos, qui ne barrait pas que son derrière, mais aussi la route vers une contre attaque, tandis que de la maudite fumée vaporeuse s'échappait encore de son corps comme s'il en possédait un stock inépuisable. Il avait l'air d'un vrais démon et avait toute sa stature face au jeune homme étendu par terre comme un simple fétu de paille balayé par le vent des cimes de Kumo no Kuni.
Il avait démontré tout ce qu'il savait, et pourtant, ça n'avait pas suffit. Il avait démontré son ingéniosité, sa connaissance du terrain, ses coups vicieux comme ses coups les plus basiques. Il n'avait plus rien en stock, et Nué restait au sol, dans l'impossibilité de faire quoi que ce soit de constructif si ce n'était un roulé boulé, pour s’éloigner le plus vite possible de la vapeur corrosive de son vis à vis, dont il connaissait maintenant toute la puissance. Ce n'était pas parce qu'on ne voyait pas un effet visible, que l'invisible ne pouvait pas faire mal. Très mal. Il avait apprit maintenant. Une cuisante leçon pour lui et son armure.

- Tu ne me laisse pas le choix que de t'attaquer sans ordre, rien ne marche contre toi Hisao-Sempai !
Qu'il fit avec le sourire qu'on lui connaissait, c'était probablement la dernière chose qu'il dirait, et la dernière chose qu'il fit fut de faire apparaitre une volée de Kunais dans ses mains, qu'il envoya en s'éloignant, les maigres forces prenant naissance dans les relents de sa volonté brisée comme ses frasques, le quittant peu à peu. Il s'avoua finalement vaincu, en remontant néanmoins son bandeau frontal qui surmontait son traditionnel bandana pour l'occasion.

Il fuyait en lançant : Tu as gagné, le Kyuubu c'est pas des rigolos, je m'excuse, tu as gagné ! Plus d'attaque volante, ça pique bien trop ! Le chakra lui manquait, il avait fait tout ce qu'il pouvait, se tenant contre un couloir, pourvu d'un point de côté terriblement vicieux. Il n'était qu'un petit Genin qui avait cherché des noises à plus grand shinobi que lui, la victoire n'était plus qu'une vision illusoire, bien plus floue que les contours d'Hisao quand il usait de ses techniques.

Maintenant restait à savoir si cela suffirait à calmer un Akahoshi pourvu de toutes ses forces et chaud comme la braise, ou si bien que le combat continuerait, inégale, injuste, mais pourtant recherché par le Metaru. La force de la corrosion venait d'être prouvé sur le métal de Nué, qui n'avait plus pour armure que sa peau blessée et ses plaies béantes. Quelques lambeaux de peau se desquamaient de son dos et de ses bras, prouvant les faiblesses de sa création toute récente, qu'il devrait revoir au plus vite. Il fit tomber les dernières plaques d'armures tombant en lambeau tout en les lançant vers son adversaire, dans une direction toute supposé puisqu'ils se trouvaient dans un couloir sombre et sans vie.

Offensive bien vaine et bien dernière forces qu'il lançaient dans la bataille. Sa vision se floutait, il semblait être dans un nuage cotonneux qui ne lui laissait guère le choix que de perdre, à son plus grand désespoir. La défaite laisserait un goût aussi amer que le gaz d'Hisao.

Spoiler:
 

_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Mer 31 Jan 2018 - 20:00
Nul besoin d’un œil expérimenté pour jauger l’énergie restante du Metaru. Toutes ses forces avaient été employées dans ce combat, tout comme ses tactiques et ses techniques. Sa persévérance et son ingéniosité m’avaient surpris, pour être honnête. Je ne m’attendais pas à ce qu’un gamin si provocateur et si démotivé à l’idée de combattre se montre… eh bien… si combattif. Allongé sur toute ma colonne vertébrale, je me montrais fièrement devant lui, gisant faiblement au sol. Ses tentatives pour se redresser étaient vaines avec l’électricité qui parcourait actuellement ses fibres musculaires, mais je saluais son envie de se relever. Cependant, il était au bout. Même s’il se relevait, que pouvait-il faire ? Son chakra était probablement à sec, alors que je me portais plutôt bien de ce côté-là.

Il eut la force de se replier et même d’ajouter un commentaire par-dessus son mouvement. Pas mal, mais insuffisant. Je dissipais finalement toute trace de vapeur qui traînait dans les parages à l’aide d’un mûdra que je maintenais quelques secondes.

Mes yeux se relevèrent soudainement, entendant le vent sifflé devant moi. Je n’aurais jamais cru ça possible, mais Nué avait tenu à former puis lancer des kunais avant de s’effondrer définitivement pour mettre fin au combat. Surpris, j’avais dû me protéger avec mon épaule sur les deux premiers kunais. Pour le reste, je les déviais avec les imposants menottes que je me trimballais à longueur de journée. Encombrant, mais pratique pour ce genre de situations.

- Bien. Fin du combat et défaite de Metaru Nué.


Inutile de continuer le combat. M’approchant progressivement de Nué pour évaluer l’énergie qu’il lui restait, je demandais à Suzaku d’aller récupérer les trois stagiaires du Kyuubu qui avaient été maîtrisées plus ou moins efficacement par le Metaru. Ce combat était impossible pour ce dernier, mais bon. C’est lui et lui seul qui avait provoqué ce défi. J’avais d’ailleurs souligné que c’était sa défaite, et non pas notre victoire.

- Bien combattu. Tactiques et techniques au point. Tu as peut-être mal gérer ton chakra durant le combat et tu m’as peut-être sous-estimé sur certaines occasions.


En effet, loin d’être une véritable critique, j’avais constaté qu’il avait préféré parler et provoquer plutôt que d’enchaîner sur une technique ou sur un mouvement décisif dans certaines situations. Je n’aurais probablement pas perdu malgré tout en raison du niveau qui me sépare du prometteur Nué, mais j’aurais pu finir dans un plus piteux état vis-à-vis de mon rang.

- Alors. Tu peux te relever ? Ou je te ramène à l’hôpital ? C’est con vu que tu viens d’en sortir mais bon… t’es quand même légèrement responsable de tout ça, non ?
dis-je avec un air moqueur.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Durs comme l'acier [ Hisao A ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: