Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Vous me fatiguez... [Pv Kinzoku/Nué/Sayo]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Ven 8 Déc 2017 - 23:18
Abominable elle ? Elle patienta sagement jusqu'à la fin du discours improvisé de Reiko, qui avouons le faisait des efforts monstrueux ces derniers temps, ce qui était surprenant, mais agréable. 'fin, cela n'allait pas pour autant sauver un des Metaru présent ici. Il était dans son kagename, à bout de force et ce n'était pas très fairplay, certes, mais il n'était pas non plus très avisé de la ramener quand on était plus capable de rien faire...

Elle étira ses bras, un sourire le plus large possible et il était obligé de faire pareil.

-Bien, peu importe, on t'avancera ta part, t’inquiète, je t'ai en mains... qu'elle lui disait.


*comme là

Puis comme pour tester les réflexes ou que rien ne soit cassé-ah ah, elle le faisait danser* avec elle tout le long du trajet, négligeant pour le coup un peu Reiko et Nué en arrière plan. Elle sifflait un air joyeux en démontrant ses compétences à se trémousser. Sayo était comme un chat avec sa souris entre les pattes. En définitive, c'était une chance pour son partenaire de ne pas avoir son attention ce jour-là. Dans les rues de Kumo, ils attiraient bien évidement l'attention et l'amusement, pourquoi elle n'avait pas pensé à faire ce tour avant ?


La Nara les épuisait un temps comme ça, peut-être même que le bâtiment du repas était arrivé trop vite, elle avait l'air de s'amuser comme une folle. Une vraie enfant. C'était certain que beaucoup auraient eu du mal à la reconnaître, elle était plus tristement célèbre pour son sérieux et son sobriquet de sorcière d'ordinaire. A peine rentré dans le resto de son choix au final, la Kunoishi libérait son emprise, offrant une tape au Metaru abusé.

-Mange de la soupe pour grandir si tu comptes vraiment refaire mon sourire. A l'occasion, je te montrerais comme sortir d'un kagename.

Le sien s'étira, provocateur et taquin, comme la peste qu'elle savait être parfois, le dragon qui savait manier des flammes dévorantes, sous bien des aspects. D'ailleurs, elle prenait place en face de lui, son futur meurtrier au vu des regards qu'il lui lançait et près de Nué dans cette table de quatre. Une nouvelle fois, elle inspecta sa moitié avec plus de douceur, en lui montrant son enthousiasme pour la journée. Puis le délaissa un instant à nouveau.

-Reiko-chan ? C'était la technique que tu essayais au parc l'autre soir que tu as utilisé aujourd'hui ?

_________________


— Objectifs atteints —

#Mettre une main aux fesses de Reiko #Embrasser Hisao  #Shikarai :X  #Asami :X #Taishi :x #Shuuhei :X #Itagami :X #Raizen :X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Ven 8 Déc 2017 - 23:35
Amusant...

Une étrange sensation t'avait envahit face à cette scène. ils auraient pu rejeter ta tentative de s'ouvrir à eux, mais ils ne l'avaient pas fais. Bien au contraire, l'espace d'un instant, tu t'étais sentie... Accepter ? Encore une fois, tu ressentais cette sensation qui n'était pas désagréable mais qui t'effrayait quand même un peu. Tu ne savais pas comme l'interpréter ni même comment réagir face à elle. Au final, tu te contentas d'observer la scène des plus ridicules qui se déroulaient devant toi. Un restaurant hein ? Il était vrai que Sayo avait soumit l'idée d'aller manger après ça. Au final, ce n'était peut être pas une mauvaise idée...

Les suivant alors dans leur délire assez particulier, au fond de toi, tu riais. Bien entendu, tu allais répondre à toutes les interrogations de Nué quant à ton sujet une fois arrivée au restaurant. Il méritait cela après s'être fait casser la gueule d'une manière aussi brutale.

Arrivant au dit lieu, tu pris position sur l'une des chaises. C'était étrange, tu n'avais pas l'habitude de partager autant de temps avec des gens. Encore moins avec des personnes qui avoisinaient ton âge. Tu avais beau les surclasser tout trois en puissance, il restait le fait que tu n'étais pas si loin d'eux en terme de vie vécue. Toi qui n'avait jamais connue une enfance voir une adolescence concrète, toutes ces choses te paraissaient encore assez abstraite.

- Non. Je maîtrise cette technique depuis déjà un certains temps. L'expérimenter sur Kinzoku m'a aidé à trouver ce qui clochait.


A force de t’entraîner encore et encore, tu avais obtenu une faculté d’apprentissage juste monstrueuse. Là était peut-être la justification de l'écart de puissance entre toi et eux. Ceux-ci allaient certainement pas te croire si tu leurs disais que le Ninjutsu t'était encore difficile il y avait de cela quelques semaines.

- Mais oui, j'ai retenu cette dernière. Mon but n'était pas de te tuer Nué... Enfin, prend pas ça comme une insulte hein ! Ce que je veux dire, c'est que, enfin...


Et voilà que tu merdais encore à tenter de t'expliquer. Forcément ! Tu avais beau être capable de maîtriser du Ninjutsu en seulement quelques semaines, tu étais toujours incapable de t'exprimer concrètement. Regardant alors la table d'un air complexé extrême, tu cherchais tes mots.

- Je euh... Enfin, si tu veux que je te l'enseigne, je veux bien essayer.


Tu étais pitoyable !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Dim 10 Déc 2017 - 12:09


Me voici humilié à tout jamais. L’emmerdeuse du clan, aussi populaire soit-elle dans le village, attire l’attention des villageois en dansant en continuant de manipuler mon corps. La futilité de cette danse est telle que la population se marrent. Dans un premier temps, je lance de regards sanguinaires à tous ceux qui rigolent, ce qui fait son effet quelques temps, sauf que je réalise en parallèle qu’ils sont beaucoup trop nombreux. Puis au moins, je dépense aucune énergie à me déplacer.

Pathétique malgré tout.

Elle libère enfin son emprise lorsque nous arrivons à table d’un restaurant que je connais. Elle me propose ensuite de boire de la soupe, chose carrément impensable pour moi. Des bols de ramen, y a que ça de vrai pour devenir fort et bien récupérer. Par contre, la garce a aussitôt attiré mon attention en parlant d’une manière de sortir de son emprise de l’ombre. À ses mots, mes yeux s’écarquillent et se relèvent.

« On mange et tu m’apprends, sinon je te tuerais durant ton sommeil. dis-je à voix basse en prenant soin de faire attention à Nué qui discute avec Reiko. »

D’ailleurs, ces deux-là parlent de la technique de la foreuse. Ils parlent de ça sans moi ! Non, non et non. C’est avec moi ou rien du tout. Alors le regard assassin, je me lève de table en approchant vers ces derniers.

« JE… VEUX… APPRENDRE… TECHNIQUE… MAINTENANT… »

C’est terrifiant. Je me fais peur à moi-même également. Au moins, j’ai retrouvé ma soif d’antan, c’est probablement ce qui m’a manqué ces dernières années. Qui sait, je serais probablement au même niveau que tous ces dingues du village si mon chemin n’avait pas dévié. Enfin. Toutes ces interrogations sont rapidement balayées par faim exprimée par le grondement de mon estomac. L’heure c’est l’heure. Tant d’énergie brûlée.

« Prenons commande, j’ai la dalle. »




Dernière édition par Metaru Kinzoku le Lun 11 Déc 2017 - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1371-metaru-kinzoku-achevee

Lun 11 Déc 2017 - 21:43
- C'est que si tu voulais, tu le pourrais ? Il lui fit son petit regard, tandis qu'une petite tape sur sa cuisse le fit sursauter, tournant la tête vers celle qui en était l’instigatrice, Sayo -et pas Kinzoku, petit lecteur pervers et assoiffé d'histoires complexes, il eut l'air choqué d'une pareille remontrance, n'en terminant même pas sa phrase originelle : Bah quoi ! C'est vrais ce que je dis, elle peut le faire, hop, juste la un petit coup de foreuse et Schplok schplok schplok...

Il y eut un silence, il les regarda tous en riant et sa détendit l'atmosphère : Serieusement Reiko-chan, j'aimerais beaucoup passé plus de temps avec toi à la forge, tes dons de créations sont ce qu'il y'a de plus précieux pour moi ... Il la regarda dans les yeux a présent, le noir du ciel de nuit dégagé, lui rendant une vision stratosphèrique de ce village ; Plus que quincoque il vivait en harmonie avec ses membres, comme s'ils n'étaient qu'un seul coeur battant à l'unisson. Dans sa peau coulait le sang des nuages, et ce sang, c'était eux, c'était elle, c'était vous, c'était nous... Et c'était surtout elle. Encore plus pour un ninja sensoriel.

Le cœur d'une forge est aussi l'endroit le plus brûlant de l'établis, il ne l'oubliait pas.

- Après, de toute façon, c'est Sayo qui a le plus de chance de te mettre des bâtons dans les roues, je me trompe ou tu n'as toujours pas encore développé quelque chose contre le Kagemane ? Quelque chose d'imbattable, façonné comme elle et tout son être. Seulement dix neuf ans, un génie.

- Et toi Kinzoku, c'est bien de vouloir t'y frotter, mais ne t'approches pas trop près, essaye déjà d'avoir le dessus sur moi en matière de nourriture ! Et il fit sa prière rituel en engloutissant la nourriture qui lui rassasia l'estomac, et calma les derniers tremblements. Il en voulait toujours à Sayo pour ça d'ailleurs,

Elle en avait encore profité pour le taquiner quand il ne pouvait pas répliquer, parfum d'injustice.


_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Mer 13 Déc 2017 - 21:54
Reiko était à peine plus âgée qu'elle, mais elle semblait déjà avoir fait un long bout du chemin de leur condition de Shinobi. Ça laissait la Nara admirative, tout autant que perplexe sur son propre cas, visiblement, on ne pouvait pas tout cumuler. Est-ce qu'elle voulait opter pour une vie très assidue comme son aînée pour passer aux choses sérieuses ? Ou est-ce qu'elle préférait encore se laisser porter pour un temps ? Ce n'était pas le jour pour décider, ni méditer, le ton semblait être à la bonne humeur. Qui aurait cru avec la femme la plus crainte de Kumo à cette table. Sayo était un peu l'intruse à cette petite réunion de famille de Metaru, mais bon... Elle ne se sentait pas mise à l'écart, c'était le principale.

Parlant de ça, les deux cousins germains s'entretenaient entre eux, quand son partenaire de danse lui offrait de l'attention. Il la menaçait encore, elle relevait un sourcil perplexe, un air de lui dire, t'es débile ou quoi. A la place elle lui étira un de ses larges sourires qui l’énervait tant. Tant que d'un mouvement de deux doigts, elle lui tapait sur le front après s'être rapproché de la cible.

-Une vraie tête en aluminium, ça me rappelle quelqu'un.

Elle se moquait un peu, quelques minutes durant, lui souhaitant bonne chance pour passer la barrière de chair senso de Metaru qui lui servait de couverture, finalement de loin on aurait pu croire à une gentille bande. Plus ou moins. Une qui chahutait beaucoup en tout cas.

-Si tu veux, on fera ça hum... C'est quoi ton nom déjà ?

La vérité tomba, Sayo ne savait même qui il était, elle savait juste que Nué lui connaissait, que c'était un Metaru, puis jusque là ça lui suffisait... C'était le tour Nué cette fois d'ailleurs de la rattraper dans sa mise en échec, elle lui lança un regard avec un parapluie arqué.

-Ah ah, t'es en retard Nué, on s'est déjà entraîné dessus avec Reiko-chan, elle connaît peut-être mieux mon panel que toi. Taquinerie, c'était impossible ça.

Aussi impossible qu'il pouvait l'être parfois ! La princesse et ses manières d'aristocrate, elle roula des yeux devant la course ridicule les opposant face à la nourriture, faisant une sacrée nuance dans sa façon de manger tranquillement à côté du Metaru. Celui là même à qui elle tendait directement de ses baguettes vers ses lèvres un échantillon de son assiette. Goûtes ça, qu'elle lui disait en lui enfournant dans la bouche comme on donne la soupe à un enfant, mais qui relevait plus de la mignonnerie d'un couple dans leur cas. Sacrée Sayo, elle savait bien qu'elle était sur la bascule des impayés, mais la Nara savait y faire avec son créancier, sûrement parce qu'il était toujours de bonne âme à céder.


_________________


— Objectifs atteints —

#Mettre une main aux fesses de Reiko #Embrasser Hisao  #Shikarai :X  #Asami :X #Taishi :x #Shuuhei :X #Itagami :X #Raizen :X

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Jeu 14 Déc 2017 - 15:11


Ouais, je n’en démords pas. Menacer, c’est ma marque de fabrique. Parfois je suis en mesure de les mettre en application, parfois c’est un peu plus délicat. Là, en l’occurence, je crois que je ne pourrais la mettre en application. D’une part, parce qu’elle est plus forte que moi. D’autre part, parce Nué l’a protège comme pas permis et, lui aussi, est plus fort que moi. Ouais, je devrais revoir mes critères quand je veux défier des personnes. Histoire que ce soit un peu abordable. Celle-ci me fait remarquer mes inepties d’une pichenette à la tête, mais ça ne semble pas méchant du tout. Au contraire.

C’est un bon moment que l’on passe ensemble.

Juste après, elle me demande mon nom. J’hésite entre me vexer, m’énerver, la tuer ou réaliser simplement que nous n’avons pas eu l’occasion de se rencontrer. Il est vrai que l’on se connaît avec Nué, sans pour autant se voir régulièrement, c’est pourquoi je ne connais Sayo que de nom parce que Nué en parle à rallonge, à longueur de journée… C’est moche l’amour. C’est pourtant ce qui semble le pousser à devenir plus fort. Bon, j’accepte sa question, d’autant plus qu’elle va me former.

« Metaru Kinziku, mademoiselle. Prêt à en découdre et devenir plus fort pour protéger sa famille. Ou tout simplement pour me battre, hùhù. ricanné-je à nouveau. »

Mais de suite après les présentations, me voici de nouveau mis au défi par ce cher Nué. Le genre de défi débile spécialement conçu pour les Mettra : « qui sera le dernier encore capable de manger ? » J’adore. Il est inconcevable que je puisse perdre en matière de nourriture. J’ai éternellement faim. Ma tantine m’appelle « l’éternel affamé » tant par ma capacité à engloutir mon assiette qu’à en redemander aussitôt.

« T’es mort. lancé-je à Nué. »

Mon bol de ramen se vide à vitesse grand V. J’engloutis tout ça à grande bouchées, impressionnant visiblement les quelques salopards autour de nous. S’ils pensaient être de bons mangeurs, ils vont rapidement s’apercevoir qu’il n’en est rien. Les Metaru sont forts, vaillants, courageux, bruyants, mais avant toute chose, les Metaru mangent beaucoup. Vraiment beaucoup. Mon cousin, de son côté, dégomme lui aussi ce qu’il se trouve en face de lui. À cet instant, il n’y a plus rien d’autre autour de moi que la bouffe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1371-metaru-kinzoku-achevee

Vous me fatiguez... [Pv Kinzoku/Nué/Sayo]

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: