Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

La forêt des Nageyarina [Genkishi]


Dim 3 Déc 2017 - 23:14
L’air se réchauffe. La brise matinale caresse mon visage et une feuille vient se poser sur mon nez, m’empêchant de respirer convenablement. J’éternue, ouvre lentement mais sûrement les yeux et constate qu’il fait encore noir. Malgré la fatigue, je fais l’effort de rester éveillé et me lève. Je ne suis pas encore totalement lucide mais cela ne saurait tarder. Les premiers rayons du soleil ne vont pas tarder à apparaître. Je ne suis pas à la bourre mais suis loin d’être en avance. Je me débarbouille le visage et prends la route, direction l’auberge visitée plus tôt. Genkishi et moi sommes censés faire un bout de chemin ensemble. Je ne suis pas certain que ce soit une bonne idée de faire confiance à cet inconnu mais, si la rumeur dit vrai, il connaît bien les environs et peut m’être utile. Cela fait deux ou trois jours que je cherche seuls les Nageyarina, sans grand succès. Un peu d’aide n’est donc pas de refus. Ceci-dit et à bien y réfléchir, je ne suis pas certains que deux glandus incompétents soient bien plus efficaces qu’un seul …
▬ Mh. Voyons. Il ne faut pas être aussi négatif. Nous parlons là de Genkishi. Pas de Noah-sensei.

C’est dingue. Je me rends compte avec le temps que je mentionne de plus en plus cet idiot de Noah. C’est à croire que je l’aime bien et qu’il me manque … Oui, c’est peut-être ça. Quoiqu’il en soit, j’ouvre un tonneau contenant quelques baies, les avale aussitôt et pars rejoindre Genkishi à l’auberge. Cette journée sera longue, je le sens …
Je ne crois pas être spécialement en retard mais note que l’homme m’attend à l’entrée de l’auberge. Je le salue et lui demande :
▬ Bien. Par où allons-nous ? Où se trouve la super forêt pure que tu mentionnais hier ?
Et là c’est le drame. Il apparaît comme une évidence que Genkishi n’en sait rien. Oh, il a sûrement eu des échos, a probablement entendu dire que … Mais rien n’est bien sérieux. L’homme n’est malheureusement pas en mesure de m’indiquer avec précision les coordonnées du lieu en question. Quelle horreur ! Nous allons devoir tâtonner tels deux vulgaires idiots …

Nous marchons un bon quart d’heure et arrivons sur mon bateau. Je défais quelques cordages et nous prenons bientôt la route vers … Allez savoir vers où. Je suis plus ou moins mon instinct et, dans la mesure du possible, les rares instructions de Genkishi. Nous finissons bientôt par nous arrêter près d’une plage. Au loin, une forêt. Sûrement celle que nous cherchons … Ou pas. J’amarre difficilement mon navire et demande :
▬ C’est ici tu crois ?
En attendant la réponse de Genkishi, je fais en sorte que le Fends-la-Tempête soit introuvable.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 3 Déc 2017 - 23:55
Le réveil.
Un réveil facile, c'est rare.
Je me réveille dans cette auberge dans laquelle j'avais fait le ménage la veille. Quand je parle de ménage je parle bien sûr des bandits que j'ai tué, pas de la poussière. En plus, vu le prix d'une chambre et la qualité des clients, je doute que qui que ce soit fasse le ménage ici à part dans les chambres. M'enfin, là n'est pas la question, je suis totalement en avance sur mon temps. Je vois qu'il fait encore bien nuit, pourtant j'ai réellement l'impression d'avoir passé une longue nuit. À vrai dire, il est rare que je dormes aussi convenablement, moi qui dort toujours à mène le sol ou sur une branche. Tant mieux, j'avais besoin de temps pour regarder tous les indices que j'ai déjà noté sur mon livre.

Après m'être convenablement laver, habillé et réveillé, je me pose sur le bureau de la chambre avec mon livre et je commence à feuilleter tous les endroits où je pense trouver des réponses. Plusieurs fois, je vois le nom Nageyarina sortir, des indices sur leur position avant Shîto, oui je veux aller les voir depuis pas mal de temps. Malheureusement, je n'ai que très peu d'informations sur où ils sont maintenant... Mise à part, peut-être vers cette plage, il y a une forêt. J'ai rencontré une personne me disant venir de là-bas et était prêt à me parier avoir vu un arbre bouger tout seul. Ce n'était peut-être pas juste un arbre, mais des utilisateurs de Mokuton qui faisait je ne sais quoi.

Parfait, j'avais au moins un indice et il est bientôt l'heure du rendez-vous. J'attends à l'entrée le lutin de Kiri qui arrive bien évidemment à l'heure. Cela dit, je ne peux espérer mieux qu'un shinobi appartenant à un village. Combien de fois j'ai dû attendre des minutes voir des heures entières des personnes qui prennent un peu trop leur temps pour vivre. S'ils ont du temps à perdre, moi non et c'est pour cela que j’apprécie toujours les personnes qui font ce qu'il faut pour être à l'heure.

- J'ai entendu parler de quelque chose, par là-bas, voyons tes talents de navigateur.

Nous partons, d'abord à pied puis en bateau. Je pouvais voir que Shinichi maîtrise très bien son navire et je n'ai rien à craindre avec lui. Déjà de base, je ne crains pas vraiment l'eau, mais au moins cela fait plaisir de voir qu'il n'y avait pas que des paroles en l'air derrière ce petit homme. En soit, cela ne m'étonne pas tant que ça, je suis habitué dans notre monde shinobi de voir des gamins largement en avance sur leur temps. Nous sommes si différent des être humains normaux.

Nous arrivons à la plage en question avec la forêt qu'on m'a décrit au loin. Cela fait quelques temps déjà, mais je garde espoir. Je ne vois aucun raison pour qu'il se soit déplacé s'ils ont vraiment décider de faire halte dans cette forêt. Je le laisse dissimuler son bateau et je commence à regarder la route qu'on va suivre.

- Dans tous les cas, c'est le meilleur indice que j'ai, donc va falloir y aller. Une fois dans cette forêt, n'hésite pas à essayer de détecter du chakra. Ce n'est pas parce que la forêt parait normal qu'il n'y a pas de Nageyarina là-bas.

Une fois prêt, nous avançons vers notre destination. Pendant la route, je n'hésite pas faire quelques pauses pour contempler le paysage, je ne suis encore jamais venu jusqu'ici. Je prends des notes, que ce soit sur ce que je vois ou sur le ninja de Kiri. Nous finissons par arriver l'entrée de la forêt et je commence à essayer de trouver du chakra, mais pour l'instant rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Mar 5 Déc 2017 - 22:05
S’il affirme que c’est notre meilleure piste alors soit. Faisons lui confiance, c’est lui l’expert après tout. Du moins je crois. Je me gratte la tête, réfléchis un instant et reste sur mes gardes malgré tout. On ne sait jamais. La dernière fois que j’ai fait confiance à quelqu’un, ce dernier a essayé de me vendre comme esclave à une tribu de dézingué du bocal. Qu’on se le dise, j’apprécie les tribus locales et n’ai rien contre leurs pratiques folkloriques toutefois je préfère éviter de finir enchaîné à un chef de guerre un poil tordu du slibard.
▬ M’ouais, je vais essayer.

Je ne pense pas lui avoir mentionné mes dons de senseur. Est-il possible qu’il ait deviné la nature de mes talents ? Je ne pense pas, non. En tout cas je ne crois pas qu’il soit possible pour un shinobi de savoir quelle compétence possède un de ses vis-à-vis. S’il a parlé de détection, il ne l’a pas fait exprès et n’a fait que « présumer » de ma capacité à réaliser cette manœuvre.

Je continue mon petit bonhomme de chemin et, par principe – décidément j’en ai beaucoup aujourd’hui –, garde un œil sur mon « coéquipier » du jour. On sait jamais … Il peut lui arriver quelque chose … Et il peut surtout m’arriver une embrouille si je ne le surveille pas efficacement. D’ailleurs j’avoue qu’il commence sérieusement à me faire flipper. C’est quoi ce délire de prendre des notes dans un carnet et de s’arrêter devant des arbres ? Sans rire, il est végétalophile ou quoi ? C’est à croire qu’il ne connaît ni la route ni la forêt. M’aurait-il guidé ici sans s’informer des lieux, juste sur la base de on-dit et de rumeurs ? Je scrute les environs puis pousse un soupire. Je n’ai jamais été patient. Je possède une armada de défauts et parmi eux : l’impatience est probablement le plus exacerbé.
▬ Bah sache que moi je sens rien. Genre carrément rien du tout. Et franchement … Ils vivent dans une forêt les Nageyarina ? Enfin … Bon, je juge pas hein. Mais c’est pas parce qu’ils maîtrisent le bois qu’ils doivent vivre comme des clochards dans la verdure. ‘Fin, si on suivait cette logique, les Borukan vivraient dans les volcans et nous autres dans le désert gelé de Yuki. Or on sait très bien que c’est pas le cas et c’est un peu ridicule. Un peu ridicule et raciste de surcroît !

En parlant de défaut, je vous présente ma plus grande tare : Effectivement j’ai une sale propension à beaucoup trop ouvrir ma bouche. Ceci nuit à ma concentration et, pire, à celle de mes coéquipiers.


_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 6 Déc 2017 - 16:13
Nous avançons dans la forêt où il y aurait potentiellement des Nageyarina et je dois avouer que pour l'instant, je ne vois rien de bien spectaculaire ou le moindre indice d'un passage ici. Soit l'homme qui m'avait fourni l'information était totalement bourré, soit les personnes qui sont passés par là savent dissimuler leur traces. Dans tous les cas, j'ai pour habitude de toujours persévérer jusqu'au bout et je ne partirais pas de cette forêt tant que je ne l'aurais pas fait de fond en comble ou tant que nous n'aurons pas trouvé les utilisateurs du Mokuton. Que ce soit avec mes talents de sensorialités ou mes talents de voyageur, je ne trouve absolument rien.

Le lutin de Kiri no Kuni se met à faire toute une tirade tout aussi amusante que lourde à vrai dire. Je vois très bien ce qu'il veut dire et c'est pour cela qu'il réussi à me faire sourire, mais bon sang qu'est-ce qu'il est bavard. Il parle juste pour rien dire j'ai l'impression ou alors il n'aime pas le silence ? Je ne sais pas trop, mais bon, c'est les aléas de voyager à plusieurs, il faut accepter les défauts de tout le monde. Lui de son côté doit me trouver tellement chiant à ne pas parler et je ne lui en voudrais pas.

- Peut-être pas tous, mais je ne pense pas que tu as besoin de tout le clan.

Je ne pense pas du tout trouver le clan dans cette forêt, je m'attends juste à un ou deux potentiels Nageyarina. Un arbre qui bouge de manière naturelle, je ne vois qu'eux pour faire ça et j'espère sincèrement qu'ils ne sont pas déjà repartis d'ici.

Soudain, je ressens du chakra, quelque part pas loin de nous. Alors je me mets à chercher plus en détail d'où ça pourrait venir. Je reste sur mes gardes, je regarde un peu partout quand je m'avance dans la direction que je pense être la bonne. Je finis par tomber nez à nez avec un arbre qui semble différent des autres. Plus beau, plus solide et plus jeune je dirais.

- Shinichi, voici ce que j'appel un arbre pur.

Aucun doute possible, il y a bien des Nageyarina qui sont passés par là et cela a l'air assez récent. Nous ne sommes plus si loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Mer 6 Déc 2017 - 21:08
Ce qu’il dit fait sens. Si je veux améliorer les performances de mon bateau, je n’ai pas besoin de tout le clan mais seulement de deux ou trois experts qui accepteraient de bosser pour moi le temps d’une à deux semaines. De la même façon, il est inutile – et probablement impossible – de rapatrier toute la famille Nageyarina à Kiri. Ce n’est pas un enfant de quatorze ans et son acolyte qui vont faire venir tout un clan de cette taille, de cette renommée et de cette importance au village de la brume. Bref, le fait est que Genkishi n’a pas tort :
▬ Vu sous cet angle …

Nous continuons notre bonhomme de chemin et, alors que je ne sens rien, mon camarade et allié du jour est plus enclin à reconnaître quelque chose. Surpris, j’observe mon aîné et le suis de près. Après quelques minutes de marche, nous tombons nez à nez avec un arbre m’ayant l’air tout à fait banal. Je suis observateur d’accoutumé mais là … J’avoue ne pas être en mesure de différencier ce végétal de son voisin. C’est en y regardant de plus près et en comparant détail par détail que je vois les nuances entre les deux objets biologiques.
▬ M’ouais. J’imagine qu’il est plus … Pur en effet. En tout cas c’est de ce genre de bois dont j’ai besoin. C’est sûr. Et je veux surtout qu’il soit travaillé à leur façon.
Plus qu’une simple question de matériel, c’est leur savoir faire qui m’intéresse. Je me souviens à Shito, les bâtiments, sols et autres créations en bois étaient érigés et polis d’une certaine façon.

▬ Du coup nous sommes sur la bonne voie, c’est ça ? J’imagine qu’ils ne sont pas si loin. La question est de savoir où. Et aussi … Il faut soigner notre approche. Si nous arrivons comme des cheveux sur la soupe, je doute qu’ils nous écoutent ou nous prennent au sérieux. Il nous faire une entrée héroïque, une entrée classe, de sorte à ce qu’ils se disent « Waouh, ces gens là sont trop biens, vite, aidons-les, écoutons-les et faisons-leur la cuisine ! »
Seul bémol, je ne sais absolument pas comment réaliser une entrée classe. Depuis tout petit déjà, je foire tout ce que j’entreprends et en particulier mes entrées – et sortie. La dernière fois que je suis passé à Hi, je me suis fait tabasser par des brigands et suis « entré » dans un monastère en grand clochard. Quant-à ma sortie … Elle s’est faite à dos de loup, à fuir le cataclysme provoqué par le géant …
▬ Hum. Ça, là …
Je pointe l’ouest du doigt et reprends :
▬ C’est un monastère je crois … Encore un.
Définitivement il n’y a que ça ici. Des monastères poussent en pleine forêt chaque jour.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 6 Déc 2017 - 22:13
Shinichi ne semble pas autant apprécier et contempler les arts de shinobi que moi, mais je ne peux pas lui en vouloir. Il s'est seulement contenter de regarder vite fait et valider ce que j'ai dit. De mon côté, j'essaye de voir ce qui rend ce bois sur spécial et comme d'habitude cela s'explique qu'avec une seule chose. Le Chakra. Magnifique, je trouve cela vraiment magnifique. Il n'a pas tort sur une chose, si on les trouve, faudra trouver quelque chose à dire et pas seulement venir et dire "Hey Salut on a besoin de menuisier."

On marche quelques temps avant que le lutin remarque un monastère. Peut-être que nous devrions y aller, mais je ne suis pas sûr. Des fois ils ont des comportements assez spéciaux et je n'aime pas forcément discuter avec ce genre de personnes. La plupart du temps ils ne voient que par leur religion et ne parle quasiment que de ça. Ils sont bornés et tu as beau leur prouver par A plus B qu'ils ont tort, ils continueront leurs délires. Sauf que j'ai promis à Shinichi de l'aider et un visite là-bas s'impose.

- Bien... Allons-y !

Nous faisons cap sur le monastère, il y a plusieurs grosses minutes de marche, mais nous finissons par arriver à l'entrée. Je toque, on attend pour voir un moine nous ouvrir. Il a sa robe de religieux et une coiffure au bol ridicule. Le cliché parfait du moine un peu dodu qui est le lèche bottes.

- Messieurs, bienvenu au monastère Dark Sasuke. Notre grand et beau dieu des ténèbres a accompli tellement chose dans sa vie. Une haine immense envers tout le monde car on a piégé son frère quand il était gamin. Il n'y a pas plus dark que lui et nous lui prêtons serment pour qu'il nous rende aussi puissant et ténébreux que lui et nous renverserons le monde.

Oh mon dieu.
Ca y est c'est sûr, nous sommes tombé sur une secte de tarée. Pourquoi faut-il toujours que les gens inventent ce genre d'histoire ? Dark Sasuke, on aura tout entendu. Demain je vais me renommer Black Genkishi ? Je cache difficile mon soupir en entrant dans le bâtiment. J'espère que Shinichi sera plus ouvert que moi sur la question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Jeu 7 Déc 2017 - 10:07
Ma dernière rencontre avec les moines de Hi no Kuni s’est très bien passée. En effet j’ai pu converser avec un homme d’une grande sagesse nommé Akio et avons convenus ensemble d’un accord entre nos camps respectifs. Traiter avec ce moine avait été pour moi un grand plaisir. J’ai pu tirer de nombreux enseignements de ce voyage et, quand bien même je n’ai pas appliqué à la lettre tous les nobles préceptes du moine, je tire un bon souvenir de mon temps passé au monastère. Akio et les autres sont assurément de formidables personnes. J’ose imaginer que ces gens installés ici sont de la même trempe que mon ancienne connaissance.

Genkishi et moi poursuivons notre route et toquons bientôt à la « porte » – si tant est que ce morceau de bois ridicule puisse être appelé ainsi. Un homme vient nous ouvrir et nous offre dans la foulée un speech formidable digne des plus grands clowns de ce bas monde. Eiichiro et Noah n’ont qu’à bien se tenir, quelqu’un est en passe de leur subtiliser leur titre de plus grand clochard du monde shinobi. Face à un tel spectacle, Genkishi soupire. L’homme n’a vraisemblablement pas l’habitude de rencontrer pareil original. En ce qui me concerne, j’ai côtoyé quelques guignols au cours de ma vie – il faut dire que j’en suis moi-même un. Par conséquent, je suis plus enclin à comprendre le mode de pensée quelque peu obscur de notre ami que ne l’est le voyageur.
▬ Voilà un noble but mes amis. Voyez-vous, j’ai moi-même toujours rêvé d’être sombre et ténébreux. Je … Enfin … NOUS songeons à rejoindre votre incroyable guilde. Comme vous pouvez le voir, mon ami ici a déjà la coupe de cheveux adéquate. Quoi de plus dark que ce long poil soyeux couleur noir de jais ? Ah ça pour être dans le thème, il l’est. Du coup j’aimerais … Enfin nous aimerions rencontrer votre chef, est-il présent en ce moment ?
Joyeux à l’idée de recruter deux personnes, l’homme répond positivement et se propose de nous guider à lui. En cours de route, j’essaie de faire parler le gros lard de moine. Après tout, il ne faut pas oublier pour quelle raison nous sommes ici. Et qui sait, il a peut-être vu ou entendu des choses sur les Nageyarina.
▬ Dites. Il y a des arbres bien particuliers qui poussent ici n’est-ce pas ? Des arbres très … Vivants. Très « purs » comme dirait mon collègue. L’avez-vous remarqué ?

▬ Ça pour l’avoir remarqué, nous l’avons remarqué ! Mais ne vous en faites pas, nous avons arrêté les coupables !
… Les coupables ? N’ayant pas compris la nature de leur crime, j’essaie d’en savoir plus. Bientôt, l’individu à la coupe curieusement ridicule me répond :
▬ Et bien oui. Ces arbres sont bien trop colorés, bien trop vivants. Nous qui souhaitons un monde obscur et sombre ne pouvons tolérer cela. Nous avons fichu ces deux prophètes de la lumière dans nos caves. Nous avons bien tentés de leur faire entendre raison. Sans façon ! Ces trois gus refusent de créer des ronces ou des arbres tordus au bois dégueulasse ; « Ils ne font que ce qu’il a de mieux » disent-ils … Eh bah ils feront ce qu’il y a de mieux, dans la cave !
… Ce mec est déglingué du bocal. Et sa voix part curieusement dans les aigües quand il s’énerve. C’est à se tordre de rire. Ce qui est moins comique en revanche est de savoir que les Nageyarina sont enfermés ici. Si trois membres de ce clan shinobis ont été fait prisonniers, c’est que ces moines du temple « dark » ne sont pas si faibles que ça. Bien sûr nous avons affaire à un clown mais qui sait. Son chef et d’autres de ses acolytes ont peut-être des pouvoirs cachés.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 7 Déc 2017 - 23:25
Shinichi semble bien plus enclin et doué pour être celui qui tient la conversation avec le type bizarre en face de nous. Le lutin de Kiri décide de prendre les devants et nous finissons par rentrer à l'intérieur du monastère. Nous allions rencontrer le chef de cette mascarade, le leader de cette secte bien plus bizarre qu'on pourrait le croire quand on voit leur bâtiment. Dans tous les cas nous pouvons un peu visiter et mon ami du jour décide de chercher des indices directement en posant la question au moine. Bonne idée, au moins on serra tout de suite fixé. Cela nous permettra de partir plus rapidement quand nous saurons qu'on ne trouvera rien ici.

Je suis vite contredit par le religieux qui nous fait savoir qu'ils ont arrêtés les coupables et qu'ils sont enfermés dans la cave. Comment des Nageyarina peuvent se faire capturer par des paysans ? Là je suis dépassé, mais il faut jouer le jeu, faire croire que nous sommes vraiment ici pour les rejoindre. Ce sera sans doute le meilleur moyen d'avoir accès à la cave de toute manière. Je garde ma rancune et ma colère pour moi, je ne fais aucun signe montrant que j'ai envie de frapper l'individu qui nous a ouvert la porte.

- Ces idiots, ils sont ridicules à faire des arbres de la sorte. Pourquoi ne les tuez pas ?

Ca parait plutôt bizarre comme question pour quelqu'un qui veut les sauver, mais disons que j'aimerais bien savoir ce qui les oblige à les garder en vie. En soit, s'ils sont inutiles pour eux, je ne vois vraiment pas ce qui l'expliquerais et si ça se trouve cet abruti non plus et d'ailleurs... Bingo !

- Il faudra demander à Maître Itachi, ce sont ces ordres.

Maître ? Bien, au moins on aura pas à chercher trois ans c'est qui le patron de cette mascarade, mais il se fait appeler Maître ? Qui s'auto-proclame Maître ? Enfin bref, je ne vais pas relever non plus, mais tout ceci est d'un ridicule. Nous arrivons devant une grande porte et si j'ai bien compris, c'est le bureau du fameux Itachi. Il toque, une secrétaire vient nous ouvrir et en rentrant nous pouvons voir une pièce remplit d'objets brillants en tout genre. Aucune surprise, il ramasse toutes les richesses et trésors de ses partisans, forcément il a tout ce qu'il veut pour lui.

Derrière un énorme bureau qui serait fait d'un bois très rare, il y a un fauteil en cuir retourner, ce qui nous empêche de voir notre interlocuteur, pourtant il prend la parole.

- Welcome dans le Monastère Dark Sasuke messieurs !

Le fauteil se retourne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Ven 8 Déc 2017 - 0:21
D’après les dires du moine, le maître Itachi insiste pour garder les Nageyarina en vie, et ce malgré leur refus d’obtempérer. Ceci me laisse à penser que le « maître » a une idée derrière la tête. Je ne sais pas encore de quelle nature est cette dernière mais cela ne me dit rien qui vaille. J’ai hâte de rencontrer cet Itachi. Je me demande à quoi peut bien ressembler ce clown. Pour l’heure, je le vois à l’image de ses disciples. Ainsi, dans mon esprit, Itachi est lui aussi chauve et grassouillet.

Nous marchons jusqu’au bureau du grand manitou et ne tardons pas à entrer. L’homme se retourne de façon théâtrale et … Surprise.
▬ …
Je pouffe de rire discrètement et manque de peu d’exploser. L’homme est loin d’être chauve. Il n’est ni gras, ni exceptionnellement laid, contrairement à son acolyte. Pourquoi suis-je en train de me fendre intérieurement la poire dans ce cas ? Et bien car le grand gourou a un faciès semblable à celui de Genkishi. Même forme de visage, même nez, même coupe de cheveux, même joues. Les deux hommes se ressemblent à s’y méprendre. L’espace d’un instant, je songe au complot. Et si ce Genkishi était un des leurs ? Et si ce monsieur n’était autre que son frère et qu’il m’avait tendu un piège en me faisant venir ici ? C’est possible. C’est même fort probable. Oui c’est sûr ! Ce rat d’Itachi et Genkishi sont de mèche. D’ailleurs, ils ont presque le même prénom ! Les deux se terminent par « Ichi ». Je savais que les gens dont le blase se termine par « Ichi » ne sont pas fiables ! … Hey mais … Attendez. Moi aussi mon prénom se termine par « Ichi » ? Mon argument serait-il fallacieux ? Peut-être. Mais dans le doute, je vais faire comme si Genkishi en avait après mes fesses et ne plus faire confiance à cet obscure voyageur.

▬ Bonjour grand maître Itachi. Nous sommes venus ici pour rejoindre vos rangs. L’anarchie, le chaos … C’est grave cool. Je souscris totalement à votre philosophie. On est pris ? Faut signer où ?
Je n’ai pas envie de signer quoi que ce soit mais, bizarrement, je me dis que les rejoindre est la moins pire des manœuvre à suivre. S’ils ont battu les Nageyarina, c’est qu’ils ont des combattants. S’ils ont emprisonnés les Nageyarina, c’est qu’ils ont des geôles. Qui dit geôles dit geôlier et qui dit geôlier dit clé. Or nous ne savons ni où sont les geôles, ni qui sont les geôliers et ni lequel de ces gaillards aura les clés qui nous intéressent. Tout ceci, couplé au fait que nous soyons en infériorité numérique, me poussent à penser que le mieux à faire est de nous intégrer à eux. Être un prophète du chaos et de la discorde ne sera pas tâche difficile pour moi … Je suis déjà un vrai petit monstre. Ce dont ils ne se doutent pas en revanche c’est que je compte bien tout faire pour les entuber dès que possible !
Après avoir échangé quelques banalités avec le maître des lieux, Genkishi et moi sommes finalement acceptés. C’était presque trop facile … Il y a forcément quelque chose qui cloche.

Une fois notre entretien terminé, je demande à Genkishi :
▬ T'aurais pas un frère jumeau par hasard ?
Je commence à me poser de sérieuses questions sur la filiation de mon partenaire et sur sa fiabilité. Pour l'heure, je juge Genkishi aussi digne de confiance qu'un rouleau de papier toilette usagé.

_________________

Spoiler:
 



Dernière édition par Yuki Shinichi le Sam 9 Déc 2017 - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 8 Déc 2017 - 22:52
Il me ressemble tellement.
J'avoue que je suis étonné de voir un homme ayant beaucoup de similitude avec moi et je ne peux m'empêcher de penser à un canular ou un jutsu de n'importe quel genre. Un Gen peut-être ? J'avoue je n'en sais trop rien et j'avoue qu'à voir la réaction de Shinichi, cela doit être drôle d'un point de vu extérieur. Je reste sur mes gardes, mais je laisse le soin à Shinichi de prendre la parole et de s'occuper de nous faire rentrer dans cette secte. Ce Itachi me ressemble beaucoup trop, non pas que cela me pose un problème... Je vais devoir le tuer. Ou alors je peux peut-être m'en servir pour me faire passer pour lui ? Ah oui, c'est bien ça. Du coup cela doit dire que je vais devoir libérer les Nageyarina sans tuer les moines ? Cela semble une quête bien compliquée, mais pas infaisable.

Nous sortons du bureau et directement le lutin de Kiri me pose une question que je ne voulais pas entendre. Le gros nous demande de le suivre car il va nous montrer les pièces qui vont nous servir de maison maintenant. Je crains le pire, mais je reprends la discussion avec Shinichi.

- Non. Comme quoi les sosies existent réellement...

Je fais mine de réfléchir à la question, mais en vrai cela m'importe que très peu. Ce qui m'intéresse c'est la suite des événements. Le moine nous présente une chambre gigantesque avec pas mal de luxure et m'annonce que c'est ma chambre. Très bien, au moins nous sommes bien accueillie. Ensuite nous allons voir la suite de Shinichi et je ne peux m'empêcher de rire quand je vois une chambre pour enfant.

- Pour les enfants nous avons des chambres spéciales avec des jouets en tout genre et même des peluches.

Je regarde le lutin et j'arrive difficilement à cacher ma moquerie, mais c'était partie remise, chacun son tour. En tout cas, je suis ravie de voir que je ne suis pas le seul à avoir des surprises ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Sam 9 Déc 2017 - 13:38
Genkishi affirme qu’il n’a aucun lien de parenté avec cet individu et qu’il s’agit simplement d’un « sosie ». M’ouais. Je ne suis pas sûr de le croire mais vais faire comme si. On nous guide vers nos chambres respectives et je note que la mienne – en plus d’être anormalement petite – est blindée de jouets et peluches en tout genre. Le voyageur sourit et me nargue toutefois il se trompe s’il croit m’offenser ! Comme le dicton le dit si bien : La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe. En outre, je suis très satisfait de l’endroit où je vais crécher. Ils ne mentent pas et ont effectivement de supers jouets. Je remercie le moine et vais de ce pas tester ce bateau qui me fait de l’oeil depuis quinze à vingt secondes.
▬ Vroom vroom vroom !

Ce navire a beau n’être qu’un jouet, il est imposant. Si je n’avais pas déjà la Shinichi-Mobile, je songerais à en faire une réplique grandeur nature. D’ailleurs, je ne dois pas oublier ce pourquoi je suis ici. Il nous faut obtenir plus d’informations sur les Nageyarina et sur l’endroit où ils sont enfermés. De la même façon, j’ai bien envie de savoir pour quelles raisons cet Itachi garde ces pauvres ouvriers captifs. Il aurait pu se débarrasser d’eux. Cela aurait été plus simple, plus bref et surtout moins coûteux – car mine de rien, garder quelqu’un prisonnier a un coût.

Ravi de voir que nos chambres respectives nous plaisent, le moine prend congé de nous et nous affirme qu’une « prière » aura bientôt lieux. Nous devons nous préparer. Pour cela, il nous faudra nous habiller en disciple de Sasuke. Les tenues sont dans nos armoires.
▬ Vroom vroom vroom ! Hey, Genkishi, tu veux pas jouer ? Je te jure ce bateau il est trop bien. Je veux le même mât. Et les mêmes voiles. Et … En fait je veux à peu près le même. Mais pas la proue, la mienne elle est bien plus classe.

« Vouloir » c’est bien. Mais le mieux est encore de se bouger de sorte à ce que ces désirs deviennent réalité. C’est en songeant à cela que je pose le jouet au sol, me lève et reprends mon sérieux :
▬ Hum. Bref. Passons. On jouera plus tard. Tu … Hum.
J’allais lui demander s’il a un plan. Cependant je ne suis toujours pas certain de pouvoir lui faire confiance. En effet il ressemble beaucoup trop à cet Itachi pour que cela ne soit que le fruit du hasard à mon sens. Je me gratte la tête et finis par me lancer malgré mon hésitation :
▬ Du coup, on fait quoi ?
La question mérite d'être posée mine de rien !

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 9 Déc 2017 - 23:25
Finalement, sous ses airs de grand ninja de Kiri no Kuni, Shinichi est bel et bien un enfant et me le prouve totalement avec sa réaction quand nous arrivons dans sa chambre. Je pensais réussir à me moquer, mais finalement le lutin est satisfait et a tout de suite couru vers un bateau. À le voir de la sorte, on pourrait difficilement croire que c'est un Chunin, nous pourrions facilement nous laisser berner et croire que c'est un simple enfant aussi faible que n'importe quel autre. Comme quoi, l'habit ne fait pas le moine, est une expression qui peut souvent aller dans le vrai.

Le moine s'en va et l'enfant de Kiri me demande si je veux le rejoindre pour jouer avec son bateau. Je ne prends même pas la peine de répondre à cette invitation qui ne m'intéresse aucunement. J'ai bien fait puisque Shinichi ne met pas longtemps à arrêter ces bêtises et décide enfin de parler de nos plans. Il a pas tort, nous devons réfléchir à une solution le plus rapidement possible.

- Déjà, je vais aller mettre leur tenue à la con et je te propose qu'on regarde comment ça se passe ici. La prière, les habitudes et tout le reste.

Je me retourne et me dirige vers ma chambre. Je vais dans le placard immense et regarde à l'intérieur. Il y a une dizaine de kimono qui ont dans le dos le logo de leur fameux Dark Sasuke. Je ne peux m'empêcher de souffler un peu avant d'aller me changer dans la salle de bain. J'y crois pas, je vais m'habiller comme un moine, même si je dois avouer que leur tenue n'est pas si terrible non plus. Toujours mieux que toutes les sortes de robes que j'ai pu voir, là au moins elles sont un minimum stylé.

Une fois changé, je retourne devant la chambre de Shinichi et je toque à la porte.

- Tu es prêt ?

Je ne voudrais pas rentrer au mauvais moment, on ne sait jamais, imaginez qu'il est à poil ce con. En tout cas j'attends qu'il soit prêt et déterminé pour que nous nous dirigions à leur fameuse prière à la con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Sam 9 Déc 2017 - 23:26
Ah bah ça alors ! Quelle surprise ! Genkishi n’a aucun plan si ce n’est d’attendre patiemment et de participer à cette prière. Au moins maintenant c’est sûr : le voyageur est dans le coup. Cela sonne à mes oreilles comme une évidence ! Il est avec eux ! Je ne peux pas lui faire confiance à ce rat ! Il a beau faire mine de mépriser leur costume, cela ne prend pas avec moi ! Beaucoup trop de détails m’amènent à penser qu’il est des leurs. En effet, Genkishi a eu la plus belle chambre – probablement car il est en vérité un membre de longue date –, a l’air de connaître les lieux et comme si cela ne suffisait pas, il ressemble comme deux gouttes d’eau à Itachi …

Si je lui laisse l’opportunité de le faire ; Il va m’entuber. Je dois par conséquent la jouer fine et faire comme si je n’étais pas une menace. Mieux, je vais faire semblant de me plaire ici. Ainsi, il n’essaiera pas de me planter à la première occasion !
▬ Fort bien. Allons-nous habiller ! Ça va être drôle. Une prière … Les Yuki sont assez religieux. Ils prient au temple de l’eau le sage des six chemins et tout ces trucs là. Du coup, t’inquiète ! Je m’y connais pas mal.

Le voyageur regagne ses appartements tandis que je pars m’habiller illico. À mon humble avis, il est inutile de prendre la douche ! Après tout, depuis quand les prêtres du chaos se soucient-ils de leur odeur ? Il faut que ça pue ! C’est plus chaotique et plus sombre quand ça sent mauvais.

Cet espèce de kimono noir me va comme un gant. Et leur logo n’est curieusement pas si moche. En effet j’estime que cet éventail rouge et blanc a du style. Quelqu’un toque à ma porte et je pars lui ouvrir.
▬ Affirmatif, je suis prêt. Allons-y.
Sur ces mots, nous partons rejoindre les moines dans une grande salle. Il fait jour pourtant ledit endroit est plongé dans l’obscurité … Il faut se mettre dans l’ambiance vous comprenez. D’ailleurs en parlant d’ambiance, un orchestre joue une bien belle musique. Des flammes jaillissent du sol et apparaît bientôt le grand maître Itachi dans un tonnerre d’applaudissement. Mes mots sont couverts par les cris hystériques de la foule :
▬ Eh bah bordel à queues. Ils font pas semblant.

C’est suite à cette entrée fracassante digne des plus grandes vedettes que le grand Maître prend la parole. Attention, je sens qu’on va se marrer. Je me prépare mentalement à encaisser le choc. Il ne faut surtout pas que j’explose de rire devant tout le monde … Vite. Pensons à quelque chose de triste. Ah ! Ça y est ! Je sais. Je songe à la future vie martiale de Noah-sensei.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 9 Déc 2017 - 23:28
C'est la première fois depuis qu'on se connait que le lutin de Kiri me signale qu'il fait partie du clan Yuki. Ces fameux utilisateur de la glace, sans aucun doute des shinobi assez avantagés contre moi. Heureusement, je ne pense pas que cela va se vérifier avec lui car nous sommes plutôt allié dans un combat assez spécial. Même si je préfère ne pas avoir totalement confiance en ce jeune homme, je pense que nous pouvons bien nous aider.

- Je ne savais pas les Yuki religieux, je te remercie de l'information.

Je n'hésiterais pas à le signaler dans mon livre sur ma page concernant les Yuki. Je sais maintenant que c'est une habitude chez eux d'avoir une religion. C'est intéressant, réellement, d'en savoir plus sur les traditions et les habitudes de tous les clans. Ma curiosité est satisfaite pour une fois après une conversation avec quelqu'un appartenant à un clan. Il est assez rare qu'ils soient aussi bavard concernant leurs origines.

Nous arrivons dans la grande salle de prière. Shinichi fait une belle remarque, ils y font réellement à fond. Je suis impressionné de voir autant de monde à vrai dire, je ne pensais pas qu'il y avait autant de fou dans le monde. M'enfin, on va jouer le jeu jusqu'à l'arrivé du grand Maitre Itachi. Une entrée imposante avant de lever la voix pour que tout le monde l'entende.

- Mesdames, Messieurs, aujourd'hui est un jour spécial pour notre sanctuaire. Nous avons deux nouveaux membres, dont un qui vous fera beaucoup penser à quelqu'un. Moi ! Veuillez accueillir comme il se doit nos amis Shinichi et Genkishi.

Les gens nous regardent tous et nous applaudissent comme des clones. Je fais un simple signe de tête, mais j'avoue ne pas être le plus satisfait de cette ambiance.

- Parlons de Dark Sasuke, l'homme le plus ténébreux de tous les univers, le plus sombre et le plus meurtrier. L'homme qui n'avait peur de rien car il voulait absolument venger son frère Itachi. Oui, mes parents m'ont nommés comme lui. Ce grand homme à accomplit de grandes choses dans la vie et je vous demande maintenant de tous prier pour notre grand Maître. DARK SASUKE !!!

Tout le monde se met à genoux, je fais de même bien que j'en ai pas envie et pendant que tous les autres font leur prière je suis en train de me demander comment me barrer sans que le Yuki se rende compte que je suis un Nara ? Cela me semble compliqué, pourtant j'aurais envie de profiter de ce moment pour aller aider les Nageyarina, mais je crains que ce sera impossible de les libérer sans prendre l'option de la force.

Cela dure bien une demie heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Dim 10 Déc 2017 - 6:12
▬ Oh bah de rien. C’est un secret pour personne. Enfin je crois.
Peut-être ai-je fait une bêtise en lui dévoilant ma nature de Yuki. J’y pense un peu tard mais c’est bien la première fois que je lui mentionne mon appartenance à ce clan ô combien connu. L’ennemi Genkishi sait dorénavant à quoi s’en tenir avec moi. Si d’aventure nous nous affrontons, l’homme sera avantagé. Pour cause, il connaît mes compétences là où, me concernant, je ne sais rien de lui. Je ne sais même pas s’il maîtrise les arts ninja … C’est dire. J’imagine que oui, sans quoi il n’aurait pas pu me parler par télépathie ou même « repérer » les ennemis. En tout cas, le voyageur n’a jamais montré une aptitude à manier le ninjutsu au sens strict du terme. Ces tours de passes-passes ne veulent peut-être rien dire. Qui sait, il se peut qu’il soit un simple médium ou je ne sais trop quel artiste de cirque.

Quoiqu’il en soit, dans le cas présent, on se fiche pas mal de savoir s’il maîtrise les arts ninja ou non. Je fais face à une bande de dégénérés qui m’acclame en apprenant que je viens de rejoindre leur secte. Cet Itachi nous ordonne ensuite de prier le seigneur dark Sasuke et la foule s’exécute … Wow. Je prends quelques secondes avant de réagir mais finis moi aussi par ployer le genou. Je n’ai pas envie d’être le seul glandu à rester débout. Ce serait signer mon arrêt de mort.

Les secondes puis les minutes passent quand ENFIN les fidèles se relèvent. Je fais de même et pousse un long soupir de soulagement. J’ai bien cru que mes genoux allaient y rester. Ça ne paraît pas comme ça mais ça use de prier mine de rien ! La prière est terminée mais une séance spéciale « s’impose » pour Genkishi et moi. Le grand maître Itachi en personne veut nous expliquer quelques concepts importants de sa religion :
▬ Mes fidèles ! Dark Sasuke nous observe et nous encourage à être toujours plus sombre. Aussi, quand bien même je ne doute point de la noirceur de vos âmes, il vous faudra lire ceci. Les chapitres trente-deux, trente-trois et quarante-neuf sont mes préférés si vous voulez mon avis. Mais vous aurez pour obligation de TOUT LIRE … Pour la gloire de Dark Sasuke bien sûr. Vous lirez quelques versets devant vos frères avant le souper du soir. Je tenais à vous rappeler à quel point nous sommes ravis de vous avoir parmi nous. Des questions ?
C’est le moment. Je dois essayer d’en caler une et d’en apprendre plus sur les Nageyarina ou sur les réels objectifs de cette secte. Non parce que nous tendre un livre bidon écrit par ses soins n’est probablement pas la seule ambition de cet Itachi.

▬ Je voulais savoir … Tous les endroits ici sont libres d’accès ? Je veux dire … Ma chambre est géniale, je vous remercie. Néanmoins je suis du genre hyperactif. Aller dans la salle commune, aller prier, aller à la bibliothèque, aller là-bas puis ici … C’est mon dada de bouger tout le temps et je ne veux pas vous importuner. J’imagine que je n’ai pas le droit d’aller dans vos bureaux, n’est-ce pas ? Quels sont les autres endroits où le passage est proscrit ? Je ne veux pas transgresser de règles vous comprenez.

J’imagine qu’il va nous interdire l’accès aux geôles. Si tel est le cas, cela veut dire qu’il va me dévoiler leur localisation … Et c’est précisément ce que je souhaite.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 10 Déc 2017 - 6:44
Je dois dire que la fin de prière est une bénédiction, sans mauvais jeux de mots. C'est toujours détestable de se mettre à genoux, mais pour en plus prier quelqu'un qui n'existe pas c'est dur. Je dois dire que je pousse le même soupir de soulagement que Shinichi et nous finissons par écouter les futurs obligations qu'on va devoir se taper. C'est à ce moment là que je me dis que nous devons agir avant de lire leur foutu bouquin de manipulateur. Des questions ? Oui, est-ce que je peux vous tuer car vous m'énervez ? Non, tais-toi, garde ton calme, ce n'est pas le moment de péter un câble alors qu'ils sont tous là. J'écoute alors mon partenaire dans cette mission qui pose une question très stratégique. Cela va nous permettre d'en savoir un peu plus sur les lieux et comment avoir accès aux geôles. Le Maître Itachi se décide de répondre le plus sincèrement possible, enfin on dirait.

- Alors mon bureau et celui Seigneur Vador est interdit d'accès sans frapper, ensuite les geôles sont gardés par notre meilleur guerrier, Seigneur Thanos, je vous déconseille de vous frotter à lui. Ensuite les chambres de chacun sont privées évidemment, mais sinon tout le reste est accessible. Il y a de nombreuses pièces de convivialité, on ne peut pas s'ennuyer ici. Je vous conseil la salle de tortures, que ce soit des volontaires ou non, il y a de quoi entendre crier.

Encore un fou qui a réussit à berner de nombreuses personnes, sans aucun doute. Comment une personne qui vient de dire cette phrase peut être idolâtrer par autant de gens ? Je ne comprends pas ce monde des fois, mais au moins on avait eu les informations qui nous intéressent. Ensuite, il nous laisse quartier libre jusqu'au souper, donc il nous reste vraiment peu de temps pour agir. J'établies un contant télépathique avec Shinichi.

*Il n'y a pas moyen que je lise quoi que ce soit, il faut agir avant ce soir.*

Plus facile à dire qu'à faire, je l'accord, mais je ne pense pas qu'on doit craindre le fameux Thanos. Après j'ai une fâcheuse habitude à sous-estimer mes adversaires. J'attends que nous soyons plus que deux à marcher en direction de nos chambres pour lui parler normalement.

- Bon, on se fait le Thanos ou tu veux encore attendre ?

J'avoue que là, j'ai envie de quitter cet endroit le plus vite possible. Je dois aider les autres Nageyarina et on se casse, loin, construire le bateau du lutin et s'en aller à tout jamais de ce lieu lugubre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Dim 10 Déc 2017 - 14:50
… Seigneur Vador et seigneur Thanos. J’aurais tout entendu. Ou presque. Car finalement notre bon ami Itachi nous explique qu’une salle de torture est accessible aux visiteurs pour quiconque apprécie le sang, les larmes et les coups de fouets.
▬ Mais c’est très … Dark tout ça.
Affirmatif ! C’est très sombre. Tellement sombre que même le fond de mon pantalon paraît bien clair en comparaison. Assez surpris par les réflexions de mon interlocuteur, je manque de peu de rire mais me ressaisis in extremis. Dans la foulée, Genkishi prend contact avec moi et dit vouloir intervenir ce soir. Uh ? Donc … Il est avec moi ? Pour de vrai ? Voilà qui est curieux. Je me gratte la tête, salue Itachi et réalise un mouvement très sobre de la tête en direction du voyageur. J’ose espérer qu’il a bien vu mon hochement signe d’une réponse positive à sa question. Nous interviendrons ce soir, avant le souper. Les moines et l’ami Itachi seront sûrement trop occupés à préparer le souper pour remarquer notre absence. Selon toute logique et en supposant que le dîner soit servi à huit heures, nous n’avons que cinq heures devant nous. Cinq heures pour nous infiltrer, tabasser le seigneur Thanos, libérer les manipulateurs de Mokuton et nous faire la malle sans plus de cérémonie et, surtout, sans nous faire gauler par Vador ou Itachi …

Après avoir pris congé de notre hôte, je me frotte le visage et me demande :
▬ Ils s’appellent sérieusement Vador et Thanos ou ce sont des noms de code ?
Leurs parents ne devaient vraiment pas les aimer si ce ne sont pas là des noms de scène. Mais peu importe, trêve de rêveries inutiles. Je ne suis pas certain de pouvoir faire confiance à Genkishi mais l’homme s’est proposé de lui-même de m’aider. C’est peut-être un piège mais je vois mal quelqu’un pousser le vice aussi loin. Dans le doute, je continue de surveiller attentivement ses moindres faits et gestes mais accepte de le laisser m’accompagner. Ensemble, nous parcourons le monastère à la recherche des fameuses geôles et finissons par trouver un endroit sombre – comprenez par là encore plus sombre que d’accoutumée …
Il est seize heures, nous avons encore un peu de temps devant nous. Je suis pas certain que cette idée de foncer tête baissée et de « tabasser Thanos » soit la meilleure que l’on ait eu. L’homme est sûrement fort. J’imagine effectivement qu’il n’est pas geôlier pour rien.

Nous pénétrons dans les geôles et des cris de douleurs se font entendre. Des hommes gémissent, d’autres sanglotent, ça fait peine à voir. Et face à nous se trouve bientôt le grand Thanos, ancien shinobi d’Iwa, maître du sang et plus connu sous le nom de « Saigneur T-Thanos. »
▬ Ah. Il fait deux mètres dix. Je te le laisse. Trop grand pour moi. J'affronte pas les gens au dessus d'un mètre quatre-vingt trois. C'est une question de principe, bonne chance.
Je laisse Genkishi s'occuper de notre homme. Ce sera le moyen parfait de savoir si le voyageur est avec ou contre moi.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 10 Déc 2017 - 17:23
Il est vrai que leurs noms sont totalement ridicule, Vador et Thanos, on aura tout entendu ici. Cela dit, ça ne change en rien mon envie de vite régler ce problème et qu'on parte. C'est pour cela que je propose au lutin d'agir vite et je suis heureux de voir qu'il est d'accord avec moi. Au moins on était d'accord sur une chose et la plus importante aujourd'hui alors je ne vais pas me plaindre. Nous nous préparons pour partir à le recherche des geôles et une fois à l'intérieur on peut voir un homme d'un peu plus de deux mètres se dresser devant nous. Il est tellement grand par rapport au Yuki que dans une autre situation ce serait vraiment très drôle.

J'ai un sourire en coin quand j'entends les propos de mon ami du jour, je comprends qu'avec sa petite taille il n'a pas très envie de s'affronter à un géant. Cela dit, je pense qu'il surjoue juste pour me voir à l'oeuvre. J'ai un avantage sur lui, je connais son clan, lui pas le mien et je pense qu'il veut prendre des informations. Heureusement pour moi, cela fait très longtemps que j'ai appris à me battre sans avoir besoin de dévoiler mes origines Nara. Ce combat était gagné d'avance, enfin, je crois.

Je me mets devant notre adversaire et le regarde dans les yeux. Il rigole avant de commencer à vouloir me mettre des coups. Il ne regardait pas, personne ne pouvait voir ce détail, mais mon ombre était déjà en train d'effectuer des mudras. Au moment où son poing arrive devant mon visage, de l'eau condensée sort de ma bouche et une bulle commence à se former autour du géant. Avec une de mes mains je maintiens la technique de la prison aqueuse qui vient de complètement paralyser mon adversaire. Il ne peux plus bouger, plus parler ni même respirer.

- Tu le finis avec ta glace ? Je vais retirer ma main au dernier moment. Si on attends qu'il s'étouffe, on est pas sortit.

C'était limite facile, le meilleur guerrier de la secte hein ? Je pense qu'Itachi ne nous dit pas tout. Il est peut-être le plus fort de tous les autres, mais je ne pense pas qu'un homme aussi faible puisse capturer les Nageyarina. Non il y a autre chose, c'est obligatoire, Vador et le grand maitre doivent être plus puissant que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Dim 10 Déc 2017 - 19:39
J’avoue être déçu. Ce seigneur Thanos, surnommé comiquement « Saigneur T-Thanos » par mes soins est en fait une vraie brêle. Loin d’être puissant, l’homme est d’une fragilité et d’une stupidité ahurissante. Genkishi n’a eu qu’à utiliser une vulgaire technique de prison aqueux pour venir à bout de lui. Loin de vouloir conclure, le voyageur me propose de donner le coup de grâce.
▬ Euh. Là comme ça. J’avoue que je peux mais bon …

Je peux le dézinguer sans grande difficulté mais de une ; j’ai la flemme. De deux ; j’ai la flemme. Et de trois … Vous avez deviné. Bref. Ma désinvolture est palpable mais je fais quelques efforts et consens à aider mon partenaire qui en est véritablement un. En effet je vois mal un acteur jouer le jeu aussi loin. S’il était réellement allié au Maître Itachi, il m’aurait déjà trahi depuis longtemps et ne se serais pas compromis à combattre son propre collègue Thanos.
▬ Lâchez l’emprise.
Et sur ces mots, Genkishi lâche son emprise. L’homme, étant soumis comme tout le monde aux lois de la gravité, retombe au sol. De mon côté, je compose rapidement quelques mudras et lance une boule de glace de taille moyenne sur l’adversaire en question. Le projectile frappe la poitrine du géant et met KO celui-ci alors qu’il retombe sur la tête.

▬ Content ? Vous avez vu de quoi j’étais capable. Allez. Maintenant, les clés.
Je fouilles les poches de ce monsieur Thanos et ne trouve rien. Les clés sont accrochées à un portoir suspendu à même le mur. Je fais un énorme effort pour récupérer le trousseau et donne quelques clés à Genkishi.
▬ Va savoir qu’est-ce qui ouvre quoi là-dedans.
Et va savoir quelles sont les cellules qu’il faut ouvrir. Nombreux sont les personnes séjournant dans ces prisons mais seules trois d’entre elles sont des Nageyarina. Dans le doute, je vais libérer tout ces gens un à un cependant la manœuvre risque de me prendre des heures. De plus, les ex-prisonniers sont bruyants et peu disciplinés. Ils cherchent tous à se faire la malle au plus vite et risquent de nous causer des ennuis, voire même de nous faire griller.

Aucune clé n’est numérotée, rien n’indique qui crèche où ; Bref, c’est un véritable bordel dans lequel seul un esprit étriqué comme celui de Thanos peut s’y retrouver. À chaque nouveau prisonnier libéré, j’ordonne à l’homme ou à la femme en question de rester là un petit moment et de me donner son nom. Après six à sept cellules ouvertes, je tombe enfin sur un Nageyarina et son frère.
▬ J’en ai deux. Allez, on finit vite le boulot et bim bam boom, on part avant que Vador ne rapplique.
Vador … Ce nom ne semble pas inquiéter les Nageyarina. J’imagine dans ce cas que c’est celui d’Itachi qui inspire la crainte.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 10 Déc 2017 - 19:53
Shinichi ne semble pas très motivé de devoir achever notre adversaire, mais il finit par s'exécuter et mettre KO le gardien des geôles. Je lâche l'emprise pour le voir utiliser une technique du clan Yuki, j'avoue être fan de voir de la glace se former devant mes yeux pour battre le colosse. Un art totalement différent du mien et pourtant notre chakra se ressemble énormément. Encore une fois, j'aimerais vraiment trouver ce qui fait qu'il y a autant de changement entre deux shinobi. J'aimerais beaucoup trouver réponses à mes questions, mais ce n'est certainement pas ici que je les trouverais toute façon.

Nous procédons aux recherches des cellules en questions et au bout de plusieurs très longues minutes, je finis par trouver un Nageyarina qui est en très mauvais état. Je le libère et l'aide à se relever. Il essaye de murmurer des mots, mais je ne comprends pas grand chose. Jusqu'au moment où il arrive enfin à articuler un minimum pour que je puisse le comprendre.

- Itachi... Genjutsu !

Je comprends mieux maintenant, un utilisateur de Genjutsu, voilà pourquoi les membres utilisateurs du Mokuton se sont fait avoir. Peut-être que cela explique aussi la ressemblance que j'ai avec le chef. Peut-être qu'il utilise une technique pour nous faire croire que je lui ressemble. Peut-être qu'il voulait foutre la merde entre le Kirijin et moi et ça aurait pu marcher. Heureusement Shinichi a décidé d'attendre pour voir si j'étais un traître ou pas, cela nous a permis d'agir rapidement et convenablement.

Une fois les rois Nageyarina ensemble, l'un deux porte celui en mauvais état et je décide d'ouvrir la marche pour la sortie.

- Shinichi, Itachi utilise du Genjutsu, faut faire attention.

Nous sortons des geôles derrières des dizaines de prisonniers en colère et voulant absolument partir d'ici. Je décide de prendre un chemin différent pour ne pas qu'on se fasse avoir à cause des abrutis qui courent. Nous avançons d'un pas assez rapide et nous finissons face à un nain. Encore plus petit que le lutin de Kiri, mais il semble avoir toute une armure. Il a également un casque intégral qui cache toute sa tête et quand il respire on peut entendre un bruit artificiel.

- *Respire* Vador va tous vous tuer *Respire* Préparez-vous.

Je ne sais pas trop si je dois rigoler ou avoir pitié de lui, mais dans tous les cas je n'ai absolument pas peur de lui. J'ai tendance à sous-estimé mes ennemis, mais là j'ai même pas envie de prendre le temps de m'occuper de lui. En plus il parle de lui à la troisième personne, c'est horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Dim 10 Déc 2017 - 20:34


Du genjutsu ? Et il croit que cela me fait peur ? Il ne le sait peut-être pas, mais Genkishi parle là à un expert en création d’illusion. Itachi est peut-être fort mais il ne l’est sûrement pas autant que le grand maître, le vrai. Le mentor de Shunsui m’a entraîné pendant quelques semaines et je suis certain de pouvoir rivaliser avec ce prophète du chaos.
▬ …

Un homme habillé tout de noir et portant une étrange cape arrive. Ce curieux personnage parle de lui à la troisième personne et se présente comme étant monsieur Vador …
▬ Vous allez bien ? Et vous êtes surs de vouloir vous taper contre nous ? … Non parce que moi je veux bien me battre mais ma maman m’a toujours appris à ne pas taper les handicapés. Et vous votre souffle est tellement saccadé que bah …
À défaut de répondre à mes questions par des mots, ledit Vador rétorque via les actes. En effet, le sabreur fait sortir de nul part une épée rouge lumineuse.

▬ Wow ? C’est un sabre magique ? Un divin couteau à beurre comme celui d’Hanzo et de Shiori ? Formidable. Le village sera super content quand je leur donnerai cette arme mythique !
Oui mais voilà ce n’est pas un sabre à pouvoir. Il s’agit juste d’une création de cristal curieusement lumineuse. Et oui, notre bon ami Vador maîtrise le Shoton. Youhou ! Ce monstre d’obscurité manie l’affinité combinée la plus ridicule et la plus féminine qui soit.
▬ Observe Genkishi, je m’occupe de ce sombre individu. Libère les autres …
Vador est plus petit que moi. Je ne pensais pas cela possible mais il mesure moins que la taille maximale autorisée citée auparavant. Ceci-étant, je prends les devants, compose une série de signes incantatoires et plaque les mains au sol. Une plaque de glace importante apparaît sous les pieds de mon opposant qui se trouve déstabilisé, je fonce alors vers Vador qui me …
▬ Waaah !
Il vient de me repousser. Il a présentement utilisé la force pour me détourner de ma trajectoire initiale. Moi qui voulais le taper, un vent m’a fait bouger dans une direction contraire à celle désirée. Quelle technique futon formidable !

Étant dans l’incapacité de rejoindre Vador en corps à corps, je me décide à utiliser une technique à distance. Mais avant même que je n’ai le temps de dire : « Ta mère en short de bain bleue nuit », mon opposant fonce à toute allure vers moi afin de me trancher le bras. Par chance – et par réflexe – je parviens à éviter le coup en question et réplique en lui mettant ma fameuse PATOUNE de Yuki. Vador s’en va voler quelques mètres plus loin mais se relève. Il respire de plus en plus fort et semble vraiment énervé. Je crois que c’est le moment pour moi de prendre une pause. C'est comme qui dirait l'heure du timeout technique ! Je fais entrer mon remplaçant :
▬ A toi Genkishi, tu prends le relais !

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 10 Déc 2017 - 20:51
Shinichi troll complètement notre ennemie en le ridiculisant avec des paroles. Le lutin décide de prendre les devants pour s'occuper de cet énergumène. Ca fait un duel de titan, heu de nain plutôt. Je dois dire que je suis plutôt détendu, je ne pense pas que le fameux Vador soit si puissant que ça. Je ne pense pas qu'il puisse vaincre le Chunin facilement et pourtant plus le combat avance, plus cela semble plus compliqué que prévu. Quand je vois le sabreur foncer en direction de mon partenaire, je commence une série de mudra, au cas où Shinichi a besoin d'un intervention.

Quand le Yuki fini par repousser au loin Vador, je met mon doigt en pistolet en direction de cet homme. Au moment même où Shinichi me fait savoir qu'il veut que je prennes sa place, une balle d'eau sort de mon doigt pour se diriger à toute vitesse sur l'épéiste. La balle vient traverser son armure en plastique pour lui transpercer le coeur. Il meurt sur le coup et quand je m'approche de lui pour lui retirer son masque, on peut voir un jeune adolescent d'une quinzaine d'années.

Pas le temps de s'en occuper de toute manière, nous continuons la route pour voir au loin la sortie du manoir. Enfin nous allons pouvoir être libéré de cet endroit horrible. Une fois que nous arrivons juste à l'entrée, une voix se fait entendre dans tout le hall.

- Messieurs, je suis déçu de votre comportement, je vais devoir régler le problème par moi-même.

Tout de suite après ces mots, je ressens une douleur intense dans le crâne qui m'empêche de réfléchir correctement. Une sorte d'ultrason qui me perce les tympans, je ne peux même pas entendre les cris de douleurs des Nageyarina. Pourtant, je sais que je suis certainement dans un Genjutsu, malheureusement je n'ai pas envie de me blesser pour sortir de cette technique. Je compte uniquement sur l'intervention de Shinichi qui ne semblait pas inquiéter du Genjutsu tout à l'heure.

- Cela va être dur de se battre comme ça !

Je cries, bien plus fort que je ne le voulais, mais au moins je suis sûr maintenant que mon partenaire m'a bien entendu. J'ai plus qu'à espérer pouvoir compter sur lui, sinon cela s'annonce difficile pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Dim 10 Déc 2017 - 21:18
Quelle agressivité, quelle réactivité. Ginkishi n’a pas blagué. À peine lui ai-je demandé de me venir en aide que le voyageur s’est exécuté en tirant un projectile ultra puissant sur Vador, transperçant ce dernier comme si le corps et l’armure du bonhomme étaient fait de bois.
▬ Ok.
J’avoue être gêné. Genkishi vient de tuer sous mes yeux un adolescent ayant à peu près mon âge. Il aurait pu se contenter de le mettre hors d’état de nuire ou de l’assommer suffisamment longtemps pour que nous puissions décamper. Personne ne sait quel a pu être le passé de ce Vador. Le garçon a peut-être été malchanceux dans ses fréquentations, est peut-être trop naïf par moment … Tout ceci m’amène à éprouver une certaine pitié et une empathie pour ce Vador parti trop tôt.

▬ Bien. On part.
Je ne vois pas la moindre raison de rester ici plus longtemps. Nous ferons connaissance avec les captifs plus tard. Pour l’heure, il nous faut partir avant que le grand maître, celui que tout le monde craint, n’arrive. Quand on parle du loup, on en voit la queue comme dit le dicton. Et c’est ainsi qu’Itachi apparaît. L’homme affirme avoir été déçu par nos comportements, il ne s’attendait sûrement pas à ce que deux fidèles, inoffensifs en apparences, viennent mettre le boxon dans son manoir. L’institution créée par Itachi vacille à la suite d’évènements organisés par un enfant et un voyageur et, cela, le gourou ne peut l’accepter.

Bien décidé à nous faire payer nos « crimes », le grand manitou réalise une technique auditive affectant tout le monde ici présent ou presque. L’espace d’un instant, je pense à de l’Onkyoton mais revois vite mon jugement. L’homme est vraisemblablement un expert en illusion et cette technique peut très probablement être un genjutsu. Afin d’en avoir le cœur net, je m’approche de Genkishi et effectue un simple signe de main de sorte à dissiper l’illusion.
▬ Kai.
Me concernant, ma technique a marché, je n’entends plus les sons. J’espère qu’il en est de même pour Genkishi. Si ce n’est pas le cas, tant pis ! Je ne peux malheureusement rien faire de plus pour lui. Rien, si ce n’est lui planter mon kunai dans la jambe afin de le faire sortir de l’illusion …

À en juger par la tête que tire mon allié – et en comparant son faciès à ceux des anciens prisonniers subissant encore la technique – j’estime que ma manœuvre a fonctionné.
▬ Et maintenant à mon tour !
Je plaque mes mains au sol et le bruit fait plonger mon adversaire dans une illusion. Cette dernière est quelque peu vicieuse puisqu’elle inverse les directions et commandes motrices du corps. Désormais, en désirant bouger la tête, notre bon Itachi bougera la jambe gauche. En essayant de déplacer sa jambe gauche, il fera bouger son bras droit et ainsi de suite. Bouger et plus globalement combattre risque d'être difficile dans ces conditions. Je le vois mal être en mesure d'éviter une des super balle de Genkishi.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 11 Déc 2017 - 19:40
Je ressens de la douleur, mais je suis assez rapidement libéré de ce fardeau quand Shinichi s'approche de moi pour effectuer un Kai qui me libère sur le coup. Je me sens libéré, délivré de ce Genjutsu horrible qui m'a quasiment percé les tympans. Je regarde mon partenaire faire son spectacle en posant ses mains au sol, il vient très certainement d'utilise une technique d'illusion à lui, mais envers le Maître des lieux. Itachi semble se mouvoir de manière très bizarre, il n'est plus du tout conhérent, tout ce qu'il décide de faire n'a aucun sens. Je vois, je pense avoir compris, mais je ne suis pas sûr. Il vient de le rendre fou ? Je ne sais pas trop à vrai dire. Cela doit en tout cas avoir un rapport avec la coordination de mouvements.

Ce combat s'annonce encore plus facile que tous les autres finalement. A nous deux, nous formons une bonne équipe, qui l'aurait cru ? Dans tous les cas, je n'hésite pas une seule seconde à effectuer des mudras rapidement. Après plusieurs signe, je pointe mon doigt en direction d'Itachi.

- La prochaine fois, réfléchit avant de t'attaquer à Shinichi et Genkishi.

Quelle prochaine fois ? Aucune puisque une balle vient se planter dans le crane de ma cible. L'homme tombe sur le coup et une illusion disparait dans le même temps. Il venait de perdre en taille et son visage avait changé également. Encore un adolescent d'une quinzaine d'années, mais je dois avouer qu'il me fait penser à moi à cet âge. Je crois que son illusion ne changeait pas son visage, mais le vieillisait. J'avais donc réellement un sosie, bon bah en tout cas c'est terminé. Bien que je ne suis pas spécialement content d'avoir tués des gamins, je ne vais pas non plus les pleurer. Après tout, peu importe leur âge non avancé, ils étaient pas des personnes biens et méritaient leur sort.

- Des adultes qui se font berner par des gamins, cet endroit est pathétique jusqu'au bout, barrons nous.

Nous finissons enfin par sortir de ce bâtiment et on s'en éloigne un maximum avant de se poser dans la forêt pour pouvoir se reposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Mar 12 Déc 2017 - 22:59
Il est énervé le Genkishi. Presque autant que moi quand j’ai mangé des flageolets à midi. Et croyez-moi, ça c’est grave. D’une parce que les flageolets c’est dégueulasse. Et de deux car, son état d’agacement est tel, que l’homme utilise la même technique que contre Vador et tue le saint Itachi. Je suis presque choqué tant c’est chose facile. Je me gratte la tête, observe Genkishi un instant puis reprends mes esprits. Il faut que nous décampions au plus vite sans quoi les autres moines vont rappliquer. J’imagine que les fidèles de maître Itachi sont moins puissants que ce dernier mais tout de même. Je n’ai pas envie de me farcir une vingtaine de personnes en colère. Le but est de récupérer les Nageyarina et non de créer le boxon partout où nous passons. Soit dit en passant, je suis déçu de voir qu’Itachi soit mort aussi vite. J’aurais aimé converser un peu avec ce philanthrope exceptionnel. Je suis certain qu’il avait bien des choses à nous apprendre. J’aurais en effet aimé qu’il nous éclaire sur les raisons de ses agissements.
▬ Oui. En effet, quittons vite cet endroit. Vous, suivez-nous.

Et sur ces dires, nous nous faisons la malle sans plus de cérémonie. Nous tâchons de rester discret même si – évidemment – rien ne se passe comme prévu. Plusieurs moines sortent de leur chambres respectives mais en voyant les traces de sang sur nos corps, ceux-là fuient et certains tentent de prévenir leurs supérieurs. Ce dont ils ne se doutent pas c’est que Thanos, Vador et Itachi sont morts. Personne ne pourra les aider. Ceci-étant, pas un seul individu nous oppose résistance et nous parvenons à fuir le monastère sains et saufs.

Une fois suffisamment loin, nous nous dispersons. Je fais cependant en sorte que les trois personnes d’intérêt restent à nos côtés. Par ailleurs, je ne tarde pas à leur demander :
▬ Dites, que faisiez-vous ici ? Comment tout cela vous est-il arrivé et … Pourquoi vous ont-ils gardé en vie ?

Un des trois hommes, le plus en forme et le plus à même de parler distinctement, nous raconte alors toute l’histoire. Ces trois Nageyarina se sont détachés de leur clan afin de surveiller l’équilibre de la flore locale, de la refaire pousser et éventuellement de bâtir une cité à l’image de Shito. La secte de Dark Sasuke quant-à eux saccageait la forêt et a capturé les Nageyarina afin de les punir. Mais loin de vouloir se débarrasser d’eux, ces gens ont gardé les trois hommes en vie dans l’espoir de les convaincre de revoir leur rang. En effet, détruire la forêt et l’écosystème local ne leur suffisait pas. Les fidèles de la secte désiraient « créer une forêt sombre » composé de ronces, de hautes haies et de tout un tas d’hideux végétaux.
▬ … OK … Quel … Super histoire.
La chute était fantastique. Et le but de cette secte très ... Curieux. Vouloir créer une forêt de ronces et de chênes morts. Ils sont vraiment curieux ces prêtres de la haine, de la discorde et du chaos. Heureusement sans leur chef, ils risquent de se désolidariser.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La forêt des Nageyarina [Genkishi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: