Derniers sujets
Partagez | 

C'cadeau Senseï | Shojito


Lun 4 Déc 2017 - 16:47
Il était en patrouille comme souvent ces temps-ci, peut-être que le senseï avait pris du retard dans son travail initial à force d'avoir ces deux là dans ses pattes. Du coup, la Nara avait dû soudoyer masse de ses collègues pour le trouver cette après-midi là. Elle débarqua pimpante, un liquide fumant entre les doigts comme offrande.

-Senseï-sama !! Sa petite voix chantante alerta la rue de sa présence.

Ce n'était pas la seule de ses surprises, elle sortait d'une boutique apparemment, puis elles l'attendaient comme si c'était obligé qu'il passe par là. Un guet append ? Mais non, mais non. Elle le tira par le bras après lui avoir glissé entre les doigts une tasse, le traînant vers l'intérieur du bâtiment d'où elle sortait l’inondant d'un flou d'informations, pour lui donner mal au crâne ou noyer le poisson au choix.


Plus tôt dans la matinée, elle avait frappé à une porte. Dans sa jupe de mignonnette, avec sa couette de fille sage, ses mains dans le dos d’innocente, son regard de chat hypnotique. Puis elle avait proposé une sortie sous son escorte, une visite guidée du village, peut-être un peu de shooping. On ne pouvait rien refuser ou presque à cette fille là. Maudite Nara.


Voilà comment, mère et fils se retrouvaient face à face dans l'enceinte de Kumo.

-Suurrpprriissee ! Avaient-elles dit de concert.
-Ahah Senseï-sama, j'ai invité maman Ikezawa à visiter Kumo avec moi ce matin. T'es content ?

Peu de chances que ça soit le cas, c'était difficile de savoir ce qu'elle avait eu dans la tête ce matin là cette merdeuse, elle s'était levé soudainement avec une inspiration et l'avait exécuté. Elle tira une chaise pour le blond, qu'il vient goûter avec eux, est-ce qu'il prendrait le risque de les laisser toutes seules toutes les deux plus longtemps ? La Nara les laissait s'entretenir entres eux quelques minutes, même si c'était plus la matriarche qui menait la conversation, elle esquiva habilement toutes formes de regards menaçants de son mentor, en annonçant la suite comme si de rien n'était, des paquets à leurs pieds prouvaient qu'elles n'avait pas que flâné en terrasse pendant la matinée.



_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Lun 4 Déc 2017 - 18:28
Une patrouille de plus pour l'agent Ikezawa... Un métier au quel il commençait à s'habituer, arrêter les criminelles, remplir de la paperasse, finir journée et recommencer. S'il n'était pas plus emballé que cela il avait tout de même une certaine satisfaction à remplir ses fonctions. Le fait même d'être appeler à faire ce que son clan faisait depuis toujours dans l'ombre du village le remplissait d'une certaine fierté et il lui arrivait même de prendre plaisir à sociabilisé avec les gens maintenant bien plus à l'aise qu'au début pour le faire. Mais aujourd'hui alors qu'il pensait passer une journée sans surprise avec la même routine un cris lui parvenait et cela lui glaçait le sang. Il s'agissait de son élève le plus irritant répondant au doux nom de Sayo Nara... "Eh merde..." Laissait-il s'échapper de ses lèvres alors qu'il se retournait vers elle en la saluer l'air blasé de la voir ainsi joyeuse. S'il avait apprit une chose avec elle, c'était que de la voir de bonne humeur n'inaugurait qu'une ville stratégie pour essayer de l'énerver et cette fois-ci encore elle avait concocté un plan des plans machiavélique pour l'ennuyer.

Surprit ? Ca il l'était... Mais de la à dire qu'il était content... Il en lâchait même la tasse de thé qu'elle lui avait glisser entre les mains tant la surprise était de taille. Dépité il les regardait toute deux en soupirant hésitant grandement à faire demi tour sans même leurs adresser un seul mot. Ce qu'il commençait à faire lorsque sa mère du bout des doigts le retenait et le prenait dans ses bras. Un nouveau soupire se faisait entendre alors qu'il prenait place à la table écoutant sa mère lui dire au combien elle était heureuse de pouvoir passer une journée avec lui et comment elle allait remercier la jeune Nara d'avoir organisé cela. Toute sorte de chose qu'il se serait bien passé d'entendre mais qu'il aquiescait pour faire bonne figure. "Tu sais, je suis en service là... Je ne vais pas pouvoir rester toutes la journée." Informait-il sa mère en lui souriant avant d'ajouter. "C'est dommage, j'aurai bien profité de ce moment de détente avec vous mais bon." Disait-il ironiquement espérant au plus profond de son être que la Nara n'avait pas réussi à magouiller pour le relever de ses fonctions durant le temps qu'il passe la journée avec les deux femmes les plus chiante dans sa vie. "Comment va papa hein ?" Lui questionnait-il soucieux de faire semblant de s'interesser un tant soit peu à elle et sa vie ennuyeuse. "Oh, tu sais ton père, il va bien hein, toujours à s'occuper de ses élèves comme toi d'ailleurs ! J'ai l'impression que la petite Sayo t'aime de tout son coeur ! Tu fais un travaille merveilleux avec elle je suis fier de toi !" Lui répondait-elle en déposant sa main sur la tête de la Nara venant lui ébouriffé quelques peu les cheveux. "Et pourquoi avoir organisé tout ça Sayo ? Tu devrai te concentrer sur les mouvements que je t'ai appris afin de les assimilés plutôt que d'organisé des rencontre surprise tel que celle-ci." Disait-il en la regardant droit dans les yeux, conscient qu'elle n'en avait strictement rien à cirer de ce qu'il pouvait bien penser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Jeu 7 Déc 2017 - 2:40
-Oh sensei ! Ne t'inquiète pas ! Je me suis arrangé avec Hisao-sempaï pour qu'il reprenne ta patrouille de l'après-midi.

Ah comment ? Il aurait bien voulu le savoir... Disons que la Nara savait se montrer convaincante... Elle accueillait sa mine déconfite avec le plus grand plaisir tandis qu'on ébouriffait ses cheveux en vantant son mérite d'élève aimante. C'était sa façon de lui montrer qu'elle avait même appris l'application de guet appens foireux de lui. De la cohésion d'équipe hein. Elle lui avait dit dès le premier jour pourtant quel genre de spécimen pouvait être les Nara.

-Eh bien, c'est que je me suis dit que tu étais un homme occupé, donc tu n'avais pas souvent le temps de rentrer votre ta maman adorée. Je voudrais pas que tu te sens seul ici et je suis bien consciente que m'avoir toujours sur le dos ne suffit pas. Alors voilà, j'ai eu une bonne idée, j'ai même pris ma journée pour toi. Elle secoua la tête avec son air de merdeuse outrée. Tsss, figures toi que je me suis entraînée aussi, j'ai montré touuuuss les enchaînements que tu m'as appris à ta maman !

Cette dernière confirmait, complimentant encore plus la petite brune, oh oh, elle avait une alliée de taille maintenant dans son jeu de carte. Et c'était quelque chose cette fois qu'elle avait appris avec Nué. Un fils semblait comme sous la totale domination de sa génitrice parfois. Ce n'était pas quelque chose qu'elle arrivait à comprendre, elle n'avait jamais eu à dealer avec aucune femme dans sa vie. Son coéquipier lui aurait tout donné pour éviter sa mère, et le sensei qui semblait pourtant quant à lui l'adorait, tout fait pour l'éviter. La Nara avait du mal à comprendre, cette femme là était sympatique, si elle avait eu comme mère, probablement qu'elle aurait aimé aller la chercher plus souvent et lui offrir du temps. Peut-être qu'au delà de la farce, elle le jalousait un peu et s'offrait un peu de cette relation harmonieuse mère-enfant par procuration.

-Heyy ! Et si on s'entraînait avec elle, on te verrait en pleine action de Senseï !

La mère Ikezawa semblait acquiesçait l'idée, et la serveuse qui ramassait les dégâts du blond leur lançait un regard dépité. Est-ce que c'était vraiment avisé Sayo ? Pour sur qu'il allait lui faire regretter ses petites fantaisies à cette merdeuse de disciple et cela sous la légitimé d'un entraînement. Mais peut-être qu'il n'était pas au bout de ses surprises justement...

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Jeu 7 Déc 2017 - 23:18
Shojito tirai une tête de six pieds de long lorsque la terrible petite Nara lui annonçait qu'elle s'était permise de magouiller pour qu'il passe la journée avec sa mère et elle. Il n'arrivait pas à y croire lui qui avait horreur de passer du temps avec sa bonne vielle maman, il était maintenant coincé avec elle pour une journée toute entière. La plaie... L'Ikezawa ne cessait de chercher une excuse pour s'éclipser mais rien n'y faisait il était désormais coincé avec ses deux pire cauchemar en termes de femme. Le regard blasé il les écoutait jacassé sur tout et rien jusqu'à ce qu'une idée saugrenue venait à l'esprit de cette peste de Sayo. "Un entraînement avec ma mère ?..." La Nara était-elle devenue folle ? Voulait-elle mourir ? Pas si tôt quand même pas... Le visage du blond se décomposais alors qu'il voyait le visage sa mère contente d'une tel proposition. Shojito allait-il vraiment revivre cela ? Si le chaos avait un nom il était persuadé que celui-ci portait le nom de sa tendre mère : Yui.

En moins de temps qu'il ne fallait pour le dire Yui, prit d'un enthousiasme des plus certain avait saisit son fils et la Nara et les avait enmener dehors. Sayo n'avait aucune idée de ce qu'elle venait de provoquer un cauchemar, l'enfer sur terre, une hérésie quelques chose d'improbable. Peut-être la partie la plus sombre de la vie de l'Ikezawa... Cela allait vraiment se produire. Une sourire de malice s'était dessiner sur le visage de la mère qui face à ses deux shinobi qui désormais allait passer un sale quart d'heure. Si l'on savait que le côté réserver de Shojito venait de son père, il y avait bien une chose qu'il avait hérité de sa mère, l'amour de l'entrainement... "Donc, c'est vous deux contre moi hein ?" Disait-elle alors que maintenant son regard devenait sérieux et que d'une femme aimante et gentil elle s'était transformé en tortionnaire de la pire espèce. Regardant Sayo dans les yeux en fronçant les sourcils Shojito savait que maintenant la Nara lui avait déclaré la guerre. Il ne savait pas comment ni pourquoi elle avait décidé de lui mener la vie dur mais il avait maintenant compris que tout les deux allez passer les trois prochaines heures à en bavé.

Tous s'étaient rendu au terrain d'entraînement et Shojito n'avait même pas oser dire un seul mot redoutant de beaucoup ce qu'il allait se passer. Une fois mis en place Yui eut un sourire des plus malsain et elle se mit à poser la question fatidique. "Heu... Shoji ? Je dois me retenir ou tu crois pouvoir tenir la cadence ?" Fronçant les sourcils l'Ikezawa savait à quoi s'attendre de la part de sa mère mais il ne voulait pas que Sayo se retrouve complètement blessé alors il prit la parole. "Si tu dois te retenir... Retiens toi avec Sayo !" Finissait-il alors que la peur commençait à le paralysé légèrement. "As-t-elle cesser de s'entraîner ? Je l'espère car dans le cas contraire, je n'ai aucune chance... Sayo Nara... Tu vas me le payer !!" Pensait-il alors qu'il se mettait en position défensive et que sa peau donnait l'effet de bouillir pour ensuite devenir jaunâtre et enfin redevenir d'aspect normale mais avec la résistance du diamant. "Pas la peine d’espérer pouvoir tenir avec Koka Tetsu n'est-pas maman ?" Fit-il en la regardant droit dans les yeux. Koka Testu était le nom que l'armure de fer portait indicateur certain de la puissance que pouvait déferler cette femme... Metaru Yui...

Sans plus attendre la mère du blond s'était mise à attaquer Shojito et rien que dans le style on pouvait observer que celle-ci le dépassait largement et les coups fusait sur son visage alors qu'il était incapable de faire quoi que ce soit. Plus elle frappait, plus l'Ikezawa reculait et arrivé au mur d'enceinte de l'arène elle s'arrêtait de frapper tandis que du métal se formait autour de son bras aussi aiguisé qu'un katana elle projetait la chose de toute ses forces dans les abdominaux du blond qui forte heureusement n'eut que le choc pour dommage grâce à son armure aussi dur que le diamant. "Je vois que tu as enfin réussi à passer au stade du diamant, ton père serait très fier de toi mon fils !" Disait-elle ajoutant pour humiliation ultime un baisé déposé sur son front.

"C'est ton tour Sayo !" Disait-elle le sourire malsain au lèvre tandis qu'elle se mettait à la charger et qu'en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire elle se retrouvait droite comme un piquet face à la Nara attendant visiblement que celle-ci réagisse. Abandonnant sa lame de métal elle avait revêtit un poing de la même consistance qui allait bientôt s'abattre sur elle. De son côté Shojito lui se mettait à former des mudras et de son corps s'extirpait une mue qui au fil des secondes ressemblait comme deux goûtes d'eau à l'originale. Il préparait quelques choses profitant que sa mère lui tourne le dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Ven 8 Déc 2017 - 3:43

Sayo au moyen crucial de la révélation

Les deux femmes semblaient enjouée à l'idée, justement, la mère peut-être trop, mais cela n'avait pas mis un frein à l'enthousiasme de la Nara, ni même la puce à l'oreille de ce qu'il l'attendait.

Quelques instants plus tard...

-QUOI ?!! Hurlait-elle si fort que tous les volatiles de la zone prenaient leur envol. Ta mère c'est une Metaru ! Et t'as jamais jugé bon de nous le dire. TRAITRE, C'EST POUR CA QUE TU PREFERES NUE !!! Je me sens trahie Senseï !

Elle marmonna à l'injuste, le déséquilibre dans la balance. Ah bah oui, si elle aussi elle avait eu un Sensei Nara, forcément, elle aurait été sa favorite, merveilleusement avantagé. Ça l’enrageait et ça tombait bien pour les affaires du maître et l'élève, puisque c'était exactement avec ça qu'il lui avait appris à faire. Canaliser ça pour la redistribuer contre un adversaire. Son pied frappa le sol tandis que la mère chargeait son fils, la Nara profitait de la diversion pour agrandir son ombre en face d'elle, comme si elle était devenue celle d'un colosse.

La génitrice semblait cogner dur et même Shojito avait l'air d'éprouver de la misère à la tenir, au final c'était la même histoire que sa formation avec Nué, elle n'était pas douée pour les lourdes offensives, mais elle était une bonne support. Sans surprise, face à la gamine genin qui avait joué les niaises jusque là, la Metaru ménageait sa charge et ses coups en proportion de cause, le seul truc, c'était que depuis, Sayo avait fait son chemin dans l'art du Taïjutsu. Si en face du maître elle était dissipée et merdeuse le plus souvent, préférant s'amuser et le taquiner, chaque fin de soirée, elle passait des heures à répéter des coups, muscler son corps comme lui avait appris à le faire l'Izekawa. C'était peut-être ce qu'elle voulait depuis le début, faire honneur aux efforts qu'il avait placé en elle. Être digne de la chevalière sur son doigt, autre chose qu'un boulet insupportable à ses pieds.

La Kunoichi esquiva en glissant sur un côté la Metaru, surprenant, bien que de justesse, mais le résultat resta le même, avec agilité et sans geste gauche. Ses sourcils froncés et son concentré lui donnait des airs de l'hérisson blond. Maintenant que leur adversaire commun était sur une large surface de son ombre disproportionnée par son ninjutsu, elle enchaînait immédiatement sur son Kagename pour l'immobiliser. Combien même, elle saurait s'en défaire, c'était une ouverture de plus pour son maître tant qu'elle capturait l'attention de sa mère, comme il l'avait fait avant pour elle.

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Ven 8 Déc 2017 - 4:22
"Bien joué petite." Pensait-il alors qui regardait sa mère être prise dans le Kagemane dans sa disciple. Bien entendu il savait pertinemment bien qu'elle ne resterai pas longtemps au prise avec la Nara mais il avait également conscience qu'il fallait une certaine force pour s'extirpé de ce genre de jutsu aussi minime soit-il elle ne pourrait pas en sortir aussi facilement. Décidément l'Ikezawa avant réellement bien fait de choisir dans ses rangs une Nara et un Metaru, ensemble ils faisait la paire mais pour l'heure c'était au blond de s'accorder avec son élève. Le clone de chaire chargeait sans hésitation la Metaru qui se vis très rapidement au prise avec celui-ci. Le clone une fois au corps à corps s'ouvrait et pour l'immobilisé de façons plus conséquent il l'entourait venait obstrué tout ses mouvements et l'enveloppant entièrement. "Bien, bien... Je vois que tu as aussi fait des progrès avec l'invention de ton père... Le clone de chaire... Il est même plus résistant que le sien. Je te félicite mon fils. Tu es très doué Sayo... Je reconnais en toi le style de mon fils... Mais de qui crois-tu qu'il a apprit de tel mouvement ?" Lui demandait-il le sourire au lèvres ne l'ayant pas quitter. Yui, ne semblait même pas inquiétée de la situation tandis que Shojito de son coté se battait sérieusement, il savait ce qui allait se passer si le combat ne se terminait pas très rapidement. S'il était sur d'une chose, c'était que sa mère était une combattante aguerrie, en son temps elle avait combattu bon nombre de shinobi plus puissant les uns que les autres et les avait terrasser en bonne Metaru qu'elle était. Mais elle restait néanmoins celle qui avait mis au monde un shinobi fort de caractère et maître en taijutsu. Ses bras s'était transformé en lames infusé de chakra raiton et il se mettait à charger sa mère venait la transpercer dans le ventre lui donnant le coup de grâce.

Sous les yeux de son élève, l'Ikezawa venait sans aucune forme de pitié de transpercé sa mère qui instantanément se mettait à cracher du sang avant de lui sourire et d'ajouter. "Tu as fait beaucoup de progrès mon fils... Comm..." La Metaru disparaissait tandis qu'en dessous des pieds du blond deux mains sortait et l'enfonçait dans le sol avant que la mère ne sorte du sol comme si de rien n'était. "ent as-tu su qu'il s'agissait d'un clone ?" Finissait-elle sa phrase alors que seul la tête du blond sortait du sol. "Tu m’énerves !!!" S'écriait le blond en s'extirpant du sol et en se retournant vers sa mère. Dans l'idée de la déstabilisée il décidait de lui mentir. "Je n'en avait aucune idée ! C'est balo non ?!" Lui disait-il alors que ses paroles avait suffit à la mettre en rogne, une situation parfaite pour l'Ikezawa qui la regardait le charger espérant que de son côté la Nara avait compris ou il voulait en venir plutôt que de se focalisé sur les dires de la mère et du fils. Le coup puissant de la mère arrivait à toute vitesse et si la Nara ne l'arrêtait pas tout de suite avec son kagemane, Shojito allait rapidement en prendre pour son grade.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Ven 8 Déc 2017 - 20:27
Un clone ? Ça faisait du sens, son senseï était bien trop protecteur pour s'appliquer à blesser aussi grièvement sa propre mère, il était plus stratégies humiliantes que stratégies mortelles avec eux aussi. Son Kagename se dissipa en même temps que le clone qu'elle avait pris dedans explosait, mais le jutsu de son ombre lui, était toujours en jeu, inondant la scène de son courroux. Même que la Nara eu un sourire amusé en voyant la mère se laissait distraire par les provocations du fils.

C'était typique Metaru ça, si on savait les stimuler au bon moment, au bon endroit, on pouvait en faire ce que l'on en voulait ou presque. Puis elle parlait d'expérience là, elle en maniait plusieurs de ces bêtes là, sans se doutait un instant que son mentor en était la moitié d'un au final. Elle vit son maître s'enfonçait dans la terre et se mit immédiatement à bondir du sol, fixant ses pieds à l'aide du chakra sur le tronc de l'arbre le plus proche dans une retraite sécuritaire. De toute façon, ça ne changeait rien pour elle, maintenant que sa portée était conséquente.

De son ombre tapissant la zone, s'extirpait dans le même temps trois de ses copies qui partaient encadrer hérisson blond pour lui offrir un peu de temps de se dégager. Et là, la surprise du chef, celle qu'elle avait trouvé pour pallier à sa faiblesse actuelle.

Celle qui lui avait si souvent pointée du bout d'un doigt, en lui riant au nez.

Toutes les Nara sur le terrain prenaient la Metaru dans leur Kagename à la dernière minute, une main glissa le long du dos de la femme subitement figée, pour venir happé son cou fermement et l'étrangler, les autres faisaient la même chose sur ses bras et une de ses jambes.

-Personne ne donne de correction à mon Senseï devant moi. Ses sourcils se fronçaient, elle serra les dents devant la charge de l'entrave, dents serrés, mais déterminée à ne pas lui laisser le loisir de bouger un cil, même plus que ça. La main des ténèbres se resserra encore sur ce cou et ses membres. Même pas sa mère !

C'était sa façon de lui dire à toi de jouer peut-être !

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Ven 8 Déc 2017 - 21:37
Le sourire se dessinait sur les lèvres de l'Ikezawa, cette fameuse cohésion d'équipe qu'il ne cessait de prôner était bien plus forte qu'il ne le pensait car elle ne se limitait pas seulement à son partenaire mais elle s'étendait à toute l'équipe lui y comprit. La mère du blond venait de voir en directement live le produit d'entraînement acharné et elle même versait une petite larmes lorsque Shojito arrivait à son corps à corps et qu'il retenait son coup pour ne pas la transpercer de part en part. "Nous avons gagner maman." Lui disait-il avait de lui rendre son baisé sur le front. Tel était l'humiliation qu'il avait envie de lui rendre cependant ce n'était pas du tout de cet oeil que la Metaru voyait les choses, un accomplissement d'une vie s'opérait face à elle, l'élève avait surpasser le maître et lui même avait réussi à construire un avenir pour le village en l'incarnation de ses élèves, non, de son équipe, sa team, la team 6.

Lorsque la Nara défaisait son étreinte et qu'elle s'avouait vaincu elle se mit à sauter dans les bras du blond larmoyant sur ses progrès emplie de fierté elle lui disait à quel point elle avait rêver de ce jour et à quel point elle était fier de lui. Ce qui pour une fois donnait au blond l'envie de lui aussi la remercier, un de ces rares moment ou l'Ikezawa montrait son affection pour quiconque. Ses deux mains refermait l'étreinte tandis qu'il lui chuchotait à l'oreille un audible. "Merci..." Ce après quoi il relachait l'étreinte et fier de lui il venait saisir la main de Sayo et relever le doigt ou se trouvait la bague venait par la suite y coller la sienne. Un rare geste qui montrait à quel point il était fier d'elle et au combien il avait apprécier la voir combattre de la sorte suivi d'une phrase. "C'est ça la véritable cohésion d'équipe." Lui disait-il en souriant sincèrement. Quelques seconde avait suffis à la Metaru pour se jeter dans les bras de la Nara avant de lui faire un gros câlin à elle aussi et lui dire de vive voix. "Sayo-chan !! Tu es superbe !! Je suis sûr que tu as beaucoup d'avenir en temps que shinobi de Kumo et je suis si fier de voir à quel point tu es loin de ce qu'on avait pu me dire sur ton compte ! Tu es loin d'être la petite fainéante dont me parlait certain Nara !!" Elle se mettait à la complimenté durant plusieurs longues minutes lui avouant à quel point elle appréciait sa compagnie et d'autres sujet que le blond fit en sorte de très rapidement d'oublier.

Pour les restes les trois étaient maintenant retourné dans le salon de thé partageant la boisson de la victoire. Toujours aussi stoïque voir aigri, Shojito constatait avec une grande déception que cette entrainement n'avait absolument rien changer à la relation que son élève partageait avec sa chère mère. Conclusion il allait encore en baver. Voici maintenant qu'elle se remettait à parler de lui comme s'il n'était même pas présent. "Si, si je t'assure, c'étais improbable de le voir courir tout nu dans la maison, il refusait de prendre son bain ! J'étais tellement plié de rire que c'est son père qui a du l'attraper pour l'y mettre de force !" Une autre histoire gênante, une de plus qui pour une fois fit intervenir l'Ikezawa agacé par cela. D'une main ferme il frappait sur la table faisant trempler toute les boissons s'y trouvant. "Bon ! Ca suffis non ?! Je suis la hein. Et si tu lui racontait la fois ou petit j'ai provoquer la mort de Yusuke tant qu'on y est ?! Hein, ca te plairai Sayo de savoir comment ton sensei à prit la pire décision de sa vie ?!" Disait-il fronçant les soucrils plus qu'agacé voir même énervé de les voir ainsi le ridiculisé. La fierté du guerrier ne pouvant que pâtir de cette discussion et la goutte venait de faire débordé le vase. Choqué par les propos de son fils, Yui levait la main lui donnant une clac des plus violente qui se faisait entendre dans tout l'endroit. "Tu devrais avoir honte !" Lui fit-elle tandis que sans un mot celui-ci se levait et sortait de l'endroit les laissant gérer la situation. Pour l'heure le blond avait besoin de se détendre et c'était probablement dans un bar qu'on le retrouverait si toute fois on se mettait à le chercher...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Dim 10 Déc 2017 - 3:04
Elle eut ce sourire niais, cet air accompli, ce foutu sourire qui donnait l'impression de déchirer ses joues. Pour une fois, elle avait réussie ? Comme ça, sans pinaille, sans être obligée, ni être portée. La kunoichi avait choisi son rôle, et préférait accompagner son maître plutôt qu'attendre son instruction. Sautillement sur place d'une idiote, comme si il la ramenait parfois à un état de petite fille. Sa fierté à elle, venait peut-être du début de respect en tant que partenaire qu'il commençait à lui accorder. Elle serait toujours l'élève et lui le maître, mais ils pouvaient ne plus être que limiter à ça. La mère Ikezawa la fit redescendre de son petit nuage après l'avoir pourtant pousser dans les hautes sphères avec ses compliments.

-Quoi ? Qui a dit ça ?! ( è_é)

Si c' était censé les faire se détester, c'était raté, à croire que la Nara avait une facilité particulière avec les Metaru. Quoi qu'il en soit, elle riait à s'en casser les cotes une fois de retour autours de leur table, les anecdotes plus hilarantes les unes que les autres défilaient et ça avait l'air plutôt innocent, encore que... Un coup sur la table coupa soudainement son rire l'ayant amené aux larmes, la Nara lui lança un regard, assez dubitative, mais à sa face, elle comprenait vite que c'était loin d'être aussi drôle pour lui.

-Gomen Senseï...

Avait-elle commencé à dire en sachant qu'elle avait peut-être un peu trop motivée la génitrice dans ses confessions, mais il était déjà trop tard. Son expression était sans appel et il ne tard pas à s’abattre de sa colère sur sa mère qui resta un premier temps sans voix. Puis quand sa main se plaquait contre sa joue, la genin sentait une tension bien plus grande encore émanait de ces deux là. Elle ne moucheta pas un mot, un peu navrée d'être à l'origine de la situation, la Metaru s'éloigna sans aucun regard pour l'un ou l'autre, très vite son maître en fit autant. Sayo quant à elle soupira longuement, tout en laissant l'argent des consommations sur la table avant de partir poursuivre de loin son mentor.

Il s’engouffra dans un bar, on lui refusait l'accès.
Problématique, qui ne dura qu'un instant une fois qu'elle disparue à travers une porte dans la ruelle proche.



Nouvelle arrivée:
 

-Salut, on boit ensemble ?

Elle était penché sur le comptoir, fixé un gars de son seul œil valide, accoudée à cette planche mal lustrée. Longs cheveux s'écoulant sur les lignes d'un sablier, perché sur ses longues jambes à peine camouflées. Elle fit un signe et le barmaid lui offrait la même chose.

-T'en fais une tête. T'as passé une sale journée ?

Ondulation précise, et elle s’asseyait à ses côtés, ses coudes jetés sur le bar, son dos appuyé dessus aussi, elle croisa ses jambes, au même moment où elle afficha un sourire malicieux.

-Cela ne se fait pas de s'enfuir et laisser une jolie fille en plan tu sais. Sa petite main glissa un verre contre le sien pour trinquer. Mais t'as l'air de plus vouloir être consolé que consoler. Clin d’œil. Soyons partenaire de beuverie tu veux. Alors je dédis mon verre à tous les frères et sœurs qu'on aurait jamais voulu avoir... Et toi ?

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Dim 10 Déc 2017 - 5:25
Il avait commandé un bouteille de saké comme à son habitude lorsqu'il se rendait dans un bar. L'Ikezawa s'adonnait souvent à se genre de pratique lorsqu'il avait du temps de libre, deux trois bouteille de saké, une bonne compagnie, une soirée sous le signe de la sensualité et un repos bien mérité. Contrairement à d'habitude il n'avait pas eut a faire le premier pas qu'aujourd'hui une prétendante sonnait à la porte. Jolie et plutôt aisé dans ses paroles la jeune femme semblait tout comme lui en quête de détente et proposait à Shojito de lever le coude d'une manière des plus coquasse. Boire pour oublier, certainement une manière que certain villageois avait. Peut-être que lui aussi il était dans ce cas là. Accompagnant la jeune femme dans son geste il levant le coude et avant d'avalé cul sec cette boisson alcoolisé il rétorquait. "Aux élèves qui arrive à vous rendre fou malgré eux et qui malgré tout prennent une trop grande place dans votre coeur." Avait-il trinquer alors que maintenant il se resservait une nouvelle coupe sans hésiter. En temps normale l'Ikezawa aurait essayer d'analyser cette personne, de s'approprié une peu son histoire enfin d'en faire la sienne, de lui apporter confiance et réconfort afin de plus facilement la séduire mais concrètement il n'était pas dans cet état d'esprit aujourd'hui, il comptait bien être le plaignant pour une fois.

Plusieurs bouteille s'écoulait et malgré sa tendance à rester mystérieux Shojito avait vidé son sac tel une vulgaire pochtron ressassant sa journée passé et expliquant à la jolie femme à quel point celle-ci avait été éprouvante. Il avait même été jusqu'à lui avouer ce qui le dérangeait au plus au point chez chacun de ses élèves. "Tu vois... C'est quoi ton prénom déjà ? Puis au pire on s'en fou... Ce qui me dérange chez mes élèves, c'est qu'ils sont géniaux, j'ai fait un choix ultime le jour ou je les ai choisis et pourtant... Nué trop sur de lui, impulsif, le mec à vécu dans des montagnes ET POURTANT !!! Il trouve toujours le moyen de me surprendre pas son inexpérience.... Il est capable de tellement mieux... Je sais qu'il est fort et qu'il pourrait me surprendre mais il n'utilise pas assez bien son cerveau... Puis il y a Sayo... Alors Sayo pour que tu te fasse une idée elle est du genre casse pieds au plus au point ! Mais vraiment elle ne sais pas faire autrement, c'est ça façons d'apprécié les gens et elle n'a jamais réussi à me mettre en rogne, c'est une sorte de défis pour elle... J'aimerai tellement qu'elle cesse de me cacher ses progrès et qu'elle me fasse un peu confiance... Je les aime tout les deux mais parfois... Je ne sais plus ou donner de la tête..." Lui avait-il confesser alors qu'il la regardait dans les yeux l'air un peu dépité. Plus la soirée avançait plus Shojito atteignait le point de non retour. Un jeu de séduction s'était installé entre lui et la jeune femme qui ne devait probablement pas s'en douter jusqu'à là mais qui allait passé une très bonne soirée si c'était ce qu'elle espérait.

Une dizaine de bouteille plus tard et Shojito c'était transformer en un nouvelle homme, séducteur, entreprenant et confiant. Sa seule idée ce soir était de conclure avec cette jeune femme dont il oubliait rapidement le prénom. "Rohf... Je ne suis plus en état là... Tu ne voudrai pas me raccompagné ? Je ne suis pas sur de pouvoir marcher corrèctement jusqu'à chez moi... Et puis... J'avoue que ta beauté me transcende j'ai envie de passer la nuit avec toi..." Lui avouait-il sans détour. La séduction avait un travail à faire mais Shojito restait Shojito séduite ou non, il n'en restait pas moins franc et saisissait la moindre occasion de se détendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mar 12 Déc 2017 - 9:09
-Ao'

Qu'elle lui rappelait toute sourire pour la dixième fois son prénom, accoudée sur ce bar, suspendu à ses lèvres, attentionnée et attentive, prenant son mal en patience pour qu'il la ramène chez lui. N'omettant pas de noter tous les détails importants comportant des mots clés qu'on lui avait donné, venait enfin le moment tant attendu, la conclusion, elle le ramenait chez lui, sans se faire prier, s'invitant à l'intérieur, dans son lit, lui dans elle. On vous fera pas un dessin. D'une belle endurance, la belle l'endura longtemps, aussi longtemps qu'il fallu pour que l'alcool et l'exercice est raison de lui...

Au petit matin, si on pouvait appeler ça comme ça, l'aube n'avait pas encore commencé sa toile, la femme aux cheveux blancs peina à ouvrir les yeux tandis qu'une main sombre tirait sur ses cheveux après s'être glissé à travers la feinte de la fenêtre. La belle de la nuit s'extirpa comme le plus subtilement possible, mais il semblait bien pris dans ses songes, l'alcool plus elle qui avait été plus sociable que de raison pour l'écrouer. Elle ramassait ses affaires, à la sortie faisant face à la jeune Nara qui lui offrait son dû, espérant ne pas regretter son argent. La grande sulfureuse lui confia quelques détails lui semblant utiles, avant de tirer sa révérence, comme convenu. Ah ouais, une emmerdeuse elle ?...

Si la Nara les avait guetté de loin rentré ensemble, elle était resté en retrait toutes la soirée en vraie ninja qui les avait épié de long, voyant peut-être des choses qu'elle n'aura pas voulu voir... Mais cela ne l'empêcha pas de prendre des notes, déjà pour être crédible devant lui en premier lieu maintenant, mais à la base elle voulait juste s'assurer que ça se passerait bien. Elle était assise en amont d'un toit, guettant les mouvements à travers les fenêtres dans la nuit. Elle se sentait coupable d'avoir tapé là où ça mal, alors, vu qu'elle ne pourrait le consoler, puis qu'elle le pensait asocial... AH si tu savais gamine. Mais quand la femme lui confia sa soirée, et les confessions, tout bascula, comme une flamme sur laquelle on souffle et qu'on attise un peu trop près d'herbes séchées. Elle s'enflamma, bien décidé à jouer la game pour la victoire. Ah, il allait moins faire le malin qu'ici peu. La pro improvisée se faisait congédier, changement de joueuse sur le terrain.

Vu qu'elle n'avait pas dormi, elle était cernée, une chance, pour ses cheveux, quelques gestes de la main avait réussi à les ébouriffer, elle volait sa chemise au sol pour se changer, tandis qu'il ronflait encore perdu dans son monde innocent qui allait basculer. Elle se glissa, à la bonne place, le coté vide d'un lit, le laissant entendu sur son espace, le nez dans son oreiller. Difficile de garder son sérieux, ou ne pas le réveiller pour tout brusquer. Un bâillement, et elle était à son aise, puis s'endormir était quelque chose de trop aisé pour un Nara, elle succomba jusqu'à l'assaut du soleil qui la fit grogner. Un son familier pour les oreilles du maître... Au réveil ?

-Fermes les rideaux ! Qu'elle ordonna, avant de lui jeter un regard, à quelques centimètres d'alternance, sourire taquin. Bonjour senseï, bien dormi ?

Saloperie. Cette fois, elle allait bien loin.

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mar 12 Déc 2017 - 10:31
Dur, dur était le réveille pour cet Ikezawa qui venait de passer une soirée torride en bonne compagnie. S'il était persuadé d'une chose c'est que cette inconnue dont il ne se souvenait déjà plus le prénom savait y faire et pas qu'un peu. S'étirant il regardait à côté de lui et constatait qu'il y avait toujours une présence sous ses draps. Bien entendu il n'y faisait pas attention, il ne voulait pas la réveillé. S'extirpant du lit la tête encore dans le col-tard il s'exécutait et fermait les rideaux pour laisser dormir la belle et quand celle-ci lui demandait s'il avait bien dormi un son qui vraisemblablement ressemblait à un "Oui" grogner sortait de ses lèvres. Il n'avait même par remarquer qu'il ne s'agissait plus d'une belle créature mais en réalité de son élève, quelques minutes plus tard il était en train de préparer le café lorsque son cerveau embrumé comprenait la chose. Subitement il se dirigeait à nouveau vers la chambre et soulevait les draps en constatant que son élève s'y trouvait. "Sayo ?! Que fais-tu chez moi, dans mon lit ?! A cet heure-ci ! Et ou est... Merde..." Il se grattait la tête un instant se demandant même s'il l'avait payer. "Enfin ! Peu importe son nom..." Il réalisait maintenant ce qu'il allait dire à son élève. "Bref ! Qu'est-ce-que tu fou là ?!" Insistait-il en la regardant dans les yeux les bras croisé droit comme un piquet comme à son habitude. Mais plutôt que de rester sans un mot il fermait les yeux se remémorant les événements de la soirée. Il avait forcément du ce souvenir de quelques chose. Les informations se regroupait difficilement dans son cerveau mais quelques minutes plus tard et il avait déjà une petite théorie sur ce qu'il s'était passé. "Petite peste... Tu va me le payer." Lui annonçait-il en la recouvrant avec les draps. "Tu es vraiment culotter. Chipie, chieuse, fainéante, et voyeuse avec ça. Bah bravo." Fit-il avant de soupirer et d'ajouter. "Repose toi bien dans les draps remplit de sueur et peut-être d'un peu de semences." La vengeance commençait déjà.

Son cheminement de pensé avait été plutôt simple, il se souvenait de la belle et douce femme qu'il avait rencontré, peu importe son prénom tout dans son attitude laissait croire que peu importe ce qu'il dirait elle rentrerai avec lui. Il l'avait d'ailleurs tester en y allant cache et là ou d'autre aurait simplement refuser, celle-ci avait accepté. Mais mieux encore, il comprenait que la jeune Nara les avait espionné et avait décidé d'essayer de le piègé au beau matin. Même s'il était à milles lieux de comprendre qu'elle avait tout manigancé du début à la fin, il avait comprit une chose. La jolie femme avait du discuté avec la Nara avant d'arrivé au bar, ce qui expliquait pourquoi elle était si attentionné et permissive avec lui. Peut-être Sayo avait-elle réussi à l'avoir avec de la pitié ? Aussi, il comprenait que la Nara avant profité que la femme s'en aille sans demander son reste afin de se glisser dans son et tenter de lui faire croire qu'il avait couché avec son élève. Egalement le fait que la femme soit doué au lit confirmait qu'il n'avait pas couché avec son élève, ce qui était un plus certain. Le sous-estimait elle à ce point ? Avait-elle si peu confiance en ses talents d'analyse ? Il n'avait définitivement pas fini de lui apprendre. "C'était bien tenter petite." Lui adressait-il alors qu'il la regardait traîner les pieds vers la salle de bain et qu'il avait tout de même prit la peine de lui faire un café. "Bien entendu, vu que tu es ici et en forme dans cette belle chemise qui m'appartient, tu va me faire le plaisir de venir t'entrainer avec moi, n'est-ce-pas ? Il faut que j'évacue l'alcool que j'ai ingurgité. Et puis cela te donnera l'occasion de suivre un véritable entrainement comme ça." Lui avouait-il comme si jusqu'ici il y allait très doucement avec eux durant leurs session. Une nouvelle journée en préparation, la Nara allait en bavé et rentrer à quatre patte, il s'en faisait la promesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mer 13 Déc 2017 - 22:18
Raté. Dommage, ceci dit, ça ne lui gâcher pas l'humeur pour autant, ça chahutait dans le lit du maître, puis ni l'un ni l'autre ne semblait se traumatiser plus que cela de la situation...

-Bah quoi, j'entretiens mon image de casse pied légendaire. D'ailleurs... Fit-elle en se dégageant de la zone infâme sans montrer un dégoût quelconque pour ne pas perdre ses acquis. Quel voyeurisme !? Elle joua sa carte de l'henge en coup de poker en prenant l'image justement de la belle Ao', même l'écho de sa voix changeait. Senseï voyant, une fille comme ça, sans payé ? C'est pas de ta trempe ! Et je suis pas assez riche pour te l'offrir alors...

Elle lui tira la langue sous d'autres traits que les siens avant d'onduler vers sa salle de bain avec son aisance légendaire. Il lui marmonna encore quelques défenses, persuadé qu'il était de l'entourloupe, à juste raison ceci dit, c'était sa réputation de peste qui lui faisait défaut, mais la Nara n'avait pas décidé de se laisser démonter elle et son plan aussi facilement. Il lui tendait un café, bonté d'âme, puis quand il lui indiqua la suite des opérations, elle sourcilla, un sourire espiègle au coin de son visage en se glissant à sa proximité, véritable allumeuse insoupçonnée, ses mots se soufflaient presque à son oreille.

-T'étais de meilleure humeur hier, penses ce que tu veux. Elle déroba le café d’entre ses doigts en le fixant avec assurance. Mais avant tu seras gentil de m'aider à retrouver mes vêtements... Ah moins que je dois reste habillée comme l'entraînement. Sourire de toutes dents. A moins que tu envisages un plus interne que les habituels que tu m'offres. Clin d’œil. Gamine irrécupérable.

Au sol, le kimono échancré et blanc, celui de la fille d'hier et curieusement à ce qu'on aurait pu penser... Il lui allait parfaitement, faisant le même honneur qu'à la propriétaire originelle. C'était sûr que d'ordinaire on se faisait moins bonne idée du potentielle de l'adolescente qui avait des tuniques courtes certes, mais sages et évasives... Même la pointure des pieds était bonne, elle avait presque pour son argent malgré l'échec... Même si ce n'était pas vraiment son style au final tant de peau laissait libre. Elle s'extirpa de la salle de bain ainsi vêtu, mais en ayant retrouvé ses traits.

-Je suis pas habillée pour m'entraîner et puis non, j'ai pas envie, je suis fatiguée. Qu'elle lui fit en campant sur son sofa maintenant qu'ils avaient changé de pièce. Il me faut douze heures de sommeil à moi! J'ai mis trop d'effort à mettre en pratique mon théorique. D'ailleurs... Elle fouilla dans son sac au sol abandonné en rentrant la veille, pour en ressortir son énième puterie. Un livre qui commence par Ka et fini par kra. Huhu. Tiens, je vais te le laisser, c'est de là qu'on tire les meilleurs enseignements. Elle lui jetait comme dans un lancé de shuriken, avant de reprendre le sirotage de son café.

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Ven 15 Déc 2017 - 5:33
Il avait fallut que la Nara continue, elle était prise la main dans le sac, mais elle ne pouvait s'empêcher de s'avouer vaincu. Elle allait très rapidement regretter cet acte, et bien plus tôt que prévu, cette fois elle avait dépasser une certaine limite. Il voyait très clair dans son jeu et il ne comptait pas se laisser faire de la sorte, si c'était à ce jeu qu'elle voulait s'adonner elle allait en avoir pour son argent. "Oh... Ce genre d'entraînement hein ?... Donc si je comprends bien... Toi et moi avons passé la nuit ensemble, et tu voudrai recommencer ? Je vois..." Soudainement le blond la regardait d'un sourire malicieux et lentement il s'approchait d'elle venait se dévêtir petit à petit. Il avait commencé par le haut et son torse faisait directement face au regard de la jeune Nara. Sensuellement il s'approchait de plus en plus ayant une respiration qui s'accélerai à mesure qu'il s'approchait. "C'est comme ça que tu me vois Sayo Nara ?" Lui demandait-il alors que maintenant il engageait un sorte de strip-tease face à son élève. Quelques choses de surréaliste qu'il n'aurait jamais pensé possible mais Shojito était ce genre d'homme, capable de faire envier une femme sans éprouvé la moindre envie à son égard, il avait déjà réussi par le passé avec une certaine Nora qui avait essayé de le provoqué, aujourd'hui la même situation mais différente puisqu'il s'agissait de son élève. S'il n'allait pas passé des actes aux actes encore plus grave il n'allait pas pour autant se laissé démonter.

Ses mains se glissait maintenant sur le visage de Sayo et il la regardait tendrement avant de venir approcher ses lèvres de son cou et de lui donner un baisé sur celui-ci. Comme des caresses il venait commencer à descendre ses mains le long de ses bras et une fois arrivé sur ses poignets il se saisissait de ceux-ci et venait placer les deux mains de Sayo sur l'ouverture de son pantalon. "Alors tu es soudainement devenue timide Sayo ?..." Il se mordillais les lèvres laissant faire son élève il savait qu'elle n'irait pas jusqu'au bout et ce qu'il voulait c'était l'entendre dire la vérité mais en aucuns cas il n'abandonnait et semblait excité comme jamais. Il donnait l'illusion d'être attiré par elle et n'avoir envie que d'une choses c'était que les choses deviennes soudainement torride entre. Comment allait-elle réagir ?...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Dim 17 Déc 2017 - 9:41
Ce sensei alors, rien à faire, il voulait toujours avoir le dernier mot, lui donnait une leçon pour tout dans la vie, se servir de chaque excuse pour lui taper sur la tête bon grès, mal grès. Bon ok, c'était vrai qu'elle poussait quand même pas mal pépé dans les orties, mais un ami mal avisé, avec elle parlait du bras de fer avec le blondinet, lui avait conseillé de s'orienter sur la dernière stratégie qu'elle n'avait pas testé. Attisait un malaise pour lui faire perdre pied dans le jeu de la séduction. Tout homme sensé s'en offusquerait direct, paniquerait à l'idée de jouer ce genre de jeu avec son élève, mais parfois, Sayo semblait oublier à quel point son mentor chéri n'était pas dans la normalité, elle aimait trop le provoquer jusqu'à un jour trouver la limite qui ferait qu'elle pourrait lui cracher à la face de façon aisée que non, non, il n'était pas infaillible lui non plus ! Alors, elle ne se démonta pas, c'était un jeu pour tester les nerfs ? Soit !

-Tu dis ça comme si tu me posais la question... Qu'est ce qui se passe Shojito?..
. Qu'elle fit soudainement familière de bon droit.

Puis le voilà qui se rapprochait pour le coup... Assez ridiculement. Nué avait eu plus de prestance que ça à leur première fois commune, mais néanmoins, son show avait bien produit un effet sur elle. La Nara se contenait du mieux possible pour ne pas rire, troquant son envie de se moquer de ses méthodes excentriques pour un rictus provocateur. Ses mains frôlaient son visage de donzelle, elle lui battait des cils avec un savoir faire de princesse Nara, il glissait ses lèvres vers son cou, comme un autre le faisait déjà, et il fallut à là disciple dès lors contrôler sa réaction, tandis que tous ses poils s'étaient déjà dressés. Comme un chat sur qui on jette de l'eau. Mais elle ne démordrait pas. Aujourd'hui c'était à lui dont on testait les compétences.

Son souffle tiède à elle balayait ainsi la joue offerte de son maître en le laissant faire, même que, la pointe de son nez frôla le fascié avec un engouement délicat, quelque chose qui de doux qui tourne au ralenti. Une facette affectueuse qu'il ne lui connaissait pas. Face à face aussitôt entre quatre yeux, personne qui veut abandonner du terrain sur le chan de bataille, ouille, ouille, ouille, la victoire à perte et fracas ?

-Quel empressement ! Qu'elle lui fit en se penchant sur lui comme un félin sur un souris facile à prendre. Et toi alors, c'était toujours comme ça que tu m'as vu, pervers préméditeur, ou c'est le temps qui m'a donné raison ?

Merdeuse à toutes heures ! Tous lieux, toutes circonstances. Elle tira net sur le fil de ce marchand de braquettes, comme si quelque chose d'important se jouait de ce qui à la base n'était qu'un simple jeu de refus d'autorité qu'une fille fille à son papa pourrie gâtée. Ah ah, imagine qu'il apprend ça ! Déjà que le Metaru avait failli le tuer d'un arrêté cardiaque. Alors là, lui qui disait qu'il l'adorait ce senseï là, si parfait pour sa tête folle de petite princesse. Le pantalon baissé, ouais, ouais, elle le bousculait un peu pour l'emporter à nouveau vers leur position.

-Quel amateur ! Il faut inverser nos places pour que ça marche cette affaire là.
Sa main balayait ses cheveux, ses doigts ajustaient une mèche devant ses yeux. Quel senseï dévoué, toujours à donner un petit déjeuner consistant à son élève préférée avant de l'user dans un entraînement physique dont il a le secret.

Sourire taquin, mesquin ? Qu'importe, elle s'agenouillait devant lui, son poids léger tira quand même un peu sur les cuisses d'un Ikezawa, en calçon, pantalon aux genoux, assis sur son canapé, une enfant de sa team en premier plan.

-Dire que tu te plaignais de ma grande bouche trop souvent ouverte...


Petite saloperie.

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Lun 18 Déc 2017 - 0:28
Petite saloperie... Malgré tout elle persistait dans sa démarche et elle continuait, rien ne pouvait l'arrêter elle essayait toujours d'aller le plus loin possible pour déstabilisé son sensei qui cette fois commençait à comprendre que les choses allait trop loin un remise à niveau était nécessaire. Défroquer et la dignité mise à rude épreuve un détail ne trompais absolument pas. S'il cela avait été une autre femme, sans nul doute qu'il aurait eut une érection. On aurait pu expliquer cela par le fait qu'il s'était défoulé la nuit d'avant mais rien n'en était. Shojito, était même rassuré à cette idée car il n'avait pas ce genre de désires envers son élève, ou en tout cas s'il en avait, ils n'étaient pas encore né. Quoi qu'il en soit de son air stoïque il regardait son élève droit dans les yeux et attendait de voir si elle ferait un pas de plus. Cela ne se fit pas trop attendre, lentement mais surement la Nara approchait sa main de son caleçons et au moment ou elle s'apprêtait à la retirer pour le lui enlever dans le même geste elle se fit stopper nette par la force brute du blond. Sans attendre il la projetait avec une vitesse folle dans le mur face à lui, non sans faire trembler les meubles et faire tomber le peu de bibelots qui s'y trouvaient. Dans l'instant qui suivait, il s'était déjà rhabillé et faisait face à son élève la regardant de haut. A peine avait-elle le temps de se relever qu'il enchainait avec un coup de boule direct sur son petit crâne de mauvaise élève. "Pour qui me prends-tu Sayo Nara exactement ?! Tu me penses capable de coucher avec toi par défis ? Les conneries ca suffit maintenant ! Tu veux me provoquer très bien ! Mais ma vie intime ne te regarde en aucun point. Hier ma mère, aujourd'hui une prostitué que tu payes pour moi, et maintenant ça ?! Ce jeu de séduction ridicule ?! Ca ne m'amuse plus du tout ! Ca va beaucoup trop loin et tu le sais !" Lui avait-il hurler dessus le regard emplit de haine envers elle pour l'avoir cru capable d'un tel acte.

Il la saisissait ensuite par la tiniasse et venait maintenant la jeter dans le canapé sans aucune forme de pitié ou de procès et on pouvait lire sur son visage qu'il n'était pas l'heure pour elle de contester, ni même de l'ouvrir sinon elle se prendrait la racler de sa vie, et il en était capable. La pointant du doigt il la mettait en garde. "Tu ne bouge pas d'un poil ou je t'assure que j'te fais sauter la tête. Rapide et efficace." L'avait-il menacer fou de rage en se dirigeant dans sa chambre à couché saisissant des vêtements propre et les enfilant pour ensuite trouver une tenue qui devait plus au moins être correct pour Sayo. Ressortant de là quelques minutes plus tard il envoyait les habits sur Sayo et il la regardait droit dans les yeux avant de lui dire. "Tu ira te changer quand j'aurai fini de parler et quand tu aura compris tout ce que j'ai à dire." Lui disait-il alors qu'il s'essayait sur la table de basse en face d'elle. "Bon, je ne sais pas quand, ni comment tu t'ai dis qu'il serait judicieux de toujours tenter de m'énerver, c'est quoi ? Un pari que tu as fait avec Nué ? Le premier à énerver le sensei à gagné ? Ou tu le fais par pur plaisir ? Quoi qu'il en soit, aujourd'hui j'ai tester tes limites et elles sont bien trop grande, souvient toi que tu ne me connais pas aussi bien que tu le penses ! J'aurai pu te violer si j'avais été un psycopathe qui cache bien son jeu. Et puis je suis un shinobi bien entraîner, pour masqué les preuves, je t'aurai tuer et personne n'aurait plus jamais vu ou entendu parler de toi. C'est tout le problème et la différence entre toi et Nué, tu es intélligente mais tu agît que sur des impulsion ! Oh, mais... Je t'ai divertit Sayo ? Tu as aimé la petite dance ? Tu pensais vraiment encore gagner du terrain pour encore et toujours trouver de quoi me mettre la pression ? Eh bien c'est terminé ! A partir d'aujourd'hui, si tu ne te reprends pas en main et que tu n'apprends pas à connaitre les limites, je dissous l'équipe tien le toi pour dit." Finissait-il sèchement avant de se lever et de la regarder dans les yeux et d'ajouter. "Va te changer maintenant. On va s’entraîner et si tu discutes, tu va en prendre une comme je ne t'ai jamais donner et sans aucune retenue cette fois." Concluait-il avant d'attendre qu'elle s’exécute.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Jeu 21 Déc 2017 - 21:54
-Rolala ! Détends toi Sensei, c’est toi aussi qui pousse aux hostilités, ne viens pas te plaindre après, tu m’as choisi, pas l’inverse ! Faut assumer tes choix maintenant, pour le meilleur comme pour le pire.

Qu’elle lui fit merdeuse après s’être parfaitement réceptionnée contre le mur, elle avait pris du level en taijutsu cher Shojito puis, bof elle commençait à le connaitre et n’était plus aussi novice qu’à leur début, mine de rien, l’Ikezawa lui avait beaucoup enseigné. Sur la vie en général et ses compétences de shinobi. C’était justement parce qu’elle aimait le rendre fou et le défier, que la Nara évoluait aussi vite et bien. Il était le meilleur combustible possible pour ses flammes trop ardentes, un des rares qu’elle ne serait capable pas de réduire en cendre la patience.

- Déjà, je ne l’ai pas payé, c’est un service qu’elle me devait, puis elle ne s’est pas fait prier non plus ! Tu crois que je gaspillerais mon argent pour te faire plaisir ? Quelle blague, tu te sur-évalue mon cher !


Jambes et bras croisés, son petit air de défi, à croire que le blond n’avait définitivement rien compris et qu’il ne le ferait jamais, c’était une menace ca vraiment ? Au moins, elle s’était abstenue de lui rire au nez, mais ce n’était pas pour autant qu’elle lui offrait du répit, ah ça non. Jamais elle n’oublierait le spectacle et qu’importe la sentence, ça avait valu le coup rien que pour ca !

-Mais dissous nous donc, j’attends que ça depuis le début tu te souviens ! Plus d’entrainements, plus de Sensei qui a de l’autorité. Plus de coéquipiers ! Me voilà tranquille pour à nouveau ne plus rien glander !

Tir de langue, eh oui, c’était vrai après tout et le blond manquait de crédibilité, jamais il ne lui ferait se plaisir de la laisser flâner toute la journée et elle le savait. Oh non, il allait la faire morfler, comme jamais l’accabler sous un entraînement et ça serait pour elle une bonne excuse de dépasser ses limites. Mentalité étrange dont elle n’arrivait pas à se défaire, aucun doute que quoi qu’il en dise, cela ne serait pas son dernier coup d’essai, il n’avait pas fini d’en voir des vertes et des pas mûres avec cette gamine la qui rattrapait son temps perdu trop sérieux par son biais aussi. C’était parce qu’elle lui faisait confiance comme à nul autre que la Nara se permettait d’être totalement inconsciente en sa présence. En perturbant son quotidien, elle en faisait aussi partie non ?

-Pff, de toute façon, tu sais faire que ça m’hurler dessus et m’en faire baver en entrainement, c’est genre ta réponse à tout ! Aucune originalité… Pff. Tu me déçois.

Il y avait des choses qui ne changeraient jamais, comme le fait, que même en boudant et traînant des pieds, après l’avoir fait exploser, la Nara était heureuse de se fondre dans cette ombre la professionnelle pour la malmener. Un côté masochiste qui sait.

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Ven 22 Déc 2017 - 17:42
Elle y était enfin parvenu après plusieurs mois à la fréquenter elle avait réussi à mettre son sensei hors de lui et cela n'allait pas se passer aussi bien qu'elle le pensait. Elle allait amèrement regretter son acte et bien plus tôt qu'elle ne le croyait. Shojito dans sa grand bonté d'âme avait prévu un tas de choses pour entraîner ses élèves mais certaines d'entre elle était plus coriace que les autres, l'entrainement au genjutsu par exemple, une véritable torture qu'il allait mettre en place la Nara et son co-équipier allait en bavé. Cet entrainement qu'il avait prévu pour dans quelques mois allait arrivé plus tôt que prévu... "Tu va le regretter crois moi." Lui avait-il dit en la regardant droit dans les yeux. "Sors de chez moi ! Je ne veux plus te revoir jusqu'à nouvel ordre." Finissait-il en ouvrant la porte de chez lui et en lui pointant du doigt la sortie.

S'il y avait une chose que l'Ikezawa ne ferait jamais, c'est couché avec son élève aussi belle et mignonne soit elle. Penser qu'il en sera capable était la pire des insultes, surtout pour un défis des plus idiot. Cette fois-ci c'était sur il lui en voulait sincèrement et sans un mot il la regardait partir avant de refermer la porte derrière elle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

C'cadeau Senseï | Shojito

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: