Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 07. Demandes de Succès
Aujourd'hui à 22:12 par Kurai Aimi

» TRISTESSE GLACIALE / Pv Lee Sun-Hi
Aujourd'hui à 22:07 par Nagamasa Yoshitsune

» 06. Autres demandes techniques
Aujourd'hui à 21:58 par Tadaoki Asami

» [Mission Libre B] Prison Break (Kuro)
Aujourd'hui à 20:45 par Gyaku Shiro

» Les Hoshokushas ! (PV Kaguya Shizuna)
Aujourd'hui à 19:23 par Momonga Zhou

» Unspoken words [Ft. Aami Shôran]
Aujourd'hui à 19:16 par Tadaoki Asami

» Portes Ouvertes [Kumo]
Aujourd'hui à 18:54 par Tadaoki Asami

» Mise au point (w/ Madoka)
Aujourd'hui à 16:40 par Datalia Madoka

» [Equipe 5] Premiers pas
Aujourd'hui à 16:11 par Aami Shôran

Partagez | 

Ambition non négligeable | PV Borukan Akimoto


Jeu 7 Déc 2017 - 0:05
Depuis son aveu à son père et la révélation de son don au grand jour, Rakka s'entraînait, étudiait, elle s'acharnait dans cette entreprise, mais cela ne comblait jamais ses propres attentes. Elle voyait les autres faire. Ayuka, Akimitsu, même Setsuka faisaient des prouesses. Que dire quand la fillette voyait son père... ? Un profond soupir souleva l'enfant couchée sur son lit, déconcentrée de sa lecture.

D'un mouvement du bassin, elle entreprit de rouler sur les dos. Ses cheveux avaient poussé depuis qu'elle avait quitté Kiri, elle les sentait lui chatouiller la nuque alors qu'elle passait ses mains derrière sa tête et laissait ses prunelles dorées se perdre sur le plafond. Studieuse, elle y avait accroché des schémas, des dessins de mudras, des notes liées à ses connaissances de la veille, des listes de noms glanés à travers Iwa. Il y avait là des personnes de plus ou moins grande importance, plus ou moins bien placés aussi, mais beaucoup de noms de shinobis rayonnant à travers le village.

Rakka tendait à s'intégrer ici. Elle voulait connaître ce village l'ayant adoptée, connaître son fonctionnement, ses petites et grandes mains qui travaillaient si différemment du village de la Brume. Jusqu'à présent, l'enfant ne s'était heurtée qu'à la méfiance passagère et justifiée de quelques personnes appréhendant la différence qu'elle représentait, mais ses sourires et son caractère facile avaient souvent fait tomber ces masques hostiles. La chose était appréciable, se sentir acceptée était bénéfique à son moral subissant petit à petit les affres de la maturité, cependant, se voir offrir quelques pâtisseries quand elle passait devant la boulangerie ou invitée à partager des jeux d'enfants ne suffisait pas à satisfaire ses ambitions nouvelles.

La fillette s'assit sur son lit, pensive alors que les abords de sa couche étaient parsemés d'ouvrages déchaînant d'ordinaire sa passion. S'avérer être une vraie Yuki avait éveillé un désir nouveau en elle, un désir si intimement lié à sa passion première qu'elle s'étonnait de ne pas en avoir ressenti le manque plus tôt.

S'habillant prestement pour sortir, Rakka veilla à ne pas attirer l'attention des âmes qu'elle aurait pu croiser en ces lieux. Son père aurait peut-être compris ce qui la chagrinait, Ayuka aurait peut-être trouvé la chose aussi amusante que futile, la brune ne voulait pas écouter ces voix intérieurs, elle voulait seulement les rendre fier d'elle et leur montrer qu'elle méritait leur enseignement.

S'engouffrant entre les rues d'Iwa, Rakka sentait sa confiance vaciller et son cœur se gonfler de peur face à l'audace de son projet, mais la certitude qui la rongeait lui donnait la force d'avancer, de questionner les passants sur la localisation de son objectif malgré le sang affluant sous son crâne. Peut-être était-elle inconsciente ? Qu'allait-il lui répondre ? Ses oreilles bourdonnaient et ses joues se coloraient tandis qu'elle approchait d'un homme dont elle avait entendu le nom maintes et maintes fois. Sa notoriété était telle qu'elle avait l'impression, au fil des rumeurs courant sur son compte, que le colosse roux aurait été capable de porter la montagne à lui tout seul.

L'apercevant enfin, Rakka se stoppa un instant pour observer ce géant roux qu'elle admirait déjà un peu. Comme on le lui avait dit, le manquer aurait été difficile, mais la petite Yuki avait réussi l'exploit de ne jamais le voir avant ce jour, comme une légende longeant les murs de sa simple présence. Akimoto était impressionnant et sa taille l'empêcha elle de voir s'il était accompagné ou non lorsqu'elle se dirigea vers lui et tenta d'attirer son attention.

« Borukan-sama ? appela-t-elle d'une voix qu'elle avait voulu forte, mais qu'elle sentait crispée par le tract. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1010-presentation-de-rakka-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1503-yuki-rakka

Lun 11 Déc 2017 - 6:05

Ce RP se déroule quelques heures avant l'attaque.

Depuis plusieurs jours déjà la tension était palpable à Iwa. Les tumultes étaient interminables et incessants. Les dangers étaient encore une fois certains. Jamais on ne voulait laisser la Montagne en paix. Qu'avait fait cette humble nation marchande - ayant délaissé ses pratiques barbares et guerrières dans son passé - pour mériter cet acharnement perpétuel? Il n'y avait probablement que les dieux qui connaissaient cette réponse.

L'arrivée des Exilés avait amené son lot de problèmes. À peine une crise terminée qu'une autre émergeait. Tel était le cycle interminable des troubles d'Iwa. Le Shodaime avait pratiquement perdu la vie contre le Brume qui avait tenté de récupérer les siens. Pendant tout ce temps, Le Borukan était en voyage au Pays des Remparts pour une mission diplomatique, loin des siens et de son devoir. Depuis son retour, une culpabilité viscérale s'était emparée d'Akimoto. Il était non seulement Gunjiteki, mais également Taisho de la police...mais pourtant il avait failli misérablement à son devoir. Celui qui s'était proclamé haut et fort bouclier de sa nation n'avait pas été en mesure d'accomplir sa tâche.

Qui fallait-il blâmer dans toute cette histoire? Lui, ses hommes, le Shodaime? Akimoto n'était plus sûr de rien. L'âge pesait lourdement sur ses larges épaules. Les responsabilités s'accumulaient continuellement et le rouquin se demandait de plus en plus s'il était apte à les tenir. Mais que lui restait-il d'autre que les responsabilités? Sa femme était morte, son fils ne lui parlait plus...Même Sana et Taishi, ce qu'il avait qui se rapprochait le plus d'une famille, semblaient s'éloigner de plus en plus. Non seulement avait-il échoué comme époux, comme père, comme sensei, mais également comme protecteur.

Comme toujours quand son esprit s'égarait, doutait, et qu'il avait besoin de réfléchir, Akimoto s'aventurait au coeur du village. Il s'imprégnait d'Iwa et de ses habitants pour se rappeler pourquoi il avait lutté toutes ses années. Et surtout pourquoi il continuait à le faire...À 51 ans, on se demandait comment un shinobi pouvait continuer d'avoir la force de se battre. C'est en venant ici qu'il espérait la retrouver.

L'imposant colosse s'élevait de plusieurs têtes au-dessus de la foule active, qui vaquait malgré tout à ses occupations quotidiennes. Soudainement, une voix s'éleva, enfantine et chancelante, pour l'extirper de ses pensées et de sa contemplation. "Hum ?" se contenta le Borukan en guise de réponse. Le roux se retourna pour voir dresser devant lui une jeune gamine au regard de feu. Petite et frêle, elle se tenait nerveusement parmi les passants et elle le fixait nerveusement. Quelque chose dans sa manière de l'avoir abordé laissé présager à Akimoto qu'elle ne l'avait pas abordé par hasard, comme si elle était venu le chercher directement en ses lieux. La Montagne scruta son interlocutrice du regard, persuadé que son âge ne l'avait pas encore rendu sénile, mais il ne la reconnaissait pas du tout. "Je peux t'aider gamine?" ajouta-t-il simplement.

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Dim 17 Déc 2017 - 4:56
Rakka croisa le regard de braise tapie sous la cendre et un sourire se dessina sur ses lèvres. Du haut de son jeune âge, la fillette ne maîtrisait guère toutes les émotions qui pouvaient traverser son esprit et l'admiration bien réelle que cet homme inspirait à la petite genin fut rapidement trahie par son excitation, sa nervosité.

« Oui, répondit énergiquement ladite gamine à la question du géant.

Son sourire s'élargit un instant avant de pâlir sous l'angoisse qui lui tordit à nouveau l'estomac et, malgré la tentation, l'enfant retint ses mains tentant de se distraire sur ses ongles ou son haut. La voix de sa mère claquait dans son esprit du fin fond de sa mémoire, dictant ses gestes lorsqu'elle commença par le commencement et joignit ses mains sur ses cuisses avant d'incliner le buste. Son mouvement respectueux s'arrêta lorsque ses mèches folles chatouillèrent ses oreilles sous l'effet de la gravité et la fillette se ressourça dans ce protocole si certain au milieu du doute qui l'assaillait depuis sa prise de décision.

- Je m'appelle Yuki Rakka, annonça-t-elle distinctement avant de se redresser. Je suis ravie de faire votre connaissance, avoua sincèrement l'enfant en guettant à nouveau ce contact oculaire.

Plus sérieuse, alors que l'appréhension et sa réserve lui dictait de fuir l'impressionnant shinobi, son ambition et sa passion balayèrent ses craintes immature. L'enfant pris mentalement une grande bouffée d'air frais avant de se lancer à l'assaut du géant des laves.

- L'on dit à travers le village que vous êtes le meilleur shinobi d'Iwa, entama-t-elle entre trac et détermination. Je suis genin ici, je m'entraîne et apprends à connaître cette cité depuis peu, mais je pense savoir à quoi je veux tendre en tant que kunoichi.

Lancée, la petite brune déglutit et reprit, ne désirant pas perdre l'attention d'Akimoto.

- Quand je serais grande, je voudrais vous ressembler, précisa-t-elle tandis que ses joues se coloraient d'émotion. Pas dans le sens « être la meilleure », s'embrouilla la fillette. Enfin si, mais...

Un soupir secoua ses épaules et Rakka rassembla rapidement ses esprits.

- Cela m'importe peu si le village ne peut pas compter sur moi comme il compte aujourd'hui sur vous, Borukan-sama, clarifia-t-elle en guettant les yeux de celui apparaissant comme son nouveau modèle en cette ville.

Finalement, la Yuki formula ce vœu pour lequel elle s'en était allée quérir le géant.

- S'il vous plaît, faites de moi votre apprentie. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1010-presentation-de-rakka-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1503-yuki-rakka

Ven 22 Déc 2017 - 4:35


Le géant resta figé quelques instants devant la fillette sans bouger. Il ne lui fallut pas longtemps pour comprendre que la gamine était nerveuse de le confronter de la sorte. Nerveuse, mais à la fois pleine d'énergie et d'excitations, comme si elle avait attendu ce moment depuis longtemps. Akimoto laissa échapper un petit sourire en coin, se remémorant les quelques gamins à qui il avait l'habitude d'enseigner il n'y a pas si longtemps.

La gamine se présenta alors comme étant une dénommée Yuki Rakka. Ce nom laissa le Borukan perplexe quelques instants avant qu'il ne se souvienne. "La fille d'Eiichiro-san?" dit-il simplement. Il se souvenait de ce nom, il l'avait lu dans les rapports d'interrogatoires des exilés de la Brume. Maintenant, Akimoto était intrigué. Que pouvait bien lui vouloir cette enfant?

La jeune Yuki était nerveuse, rendant donc son discours quelque peu confondant pour le Borukan qui l'écoutait toujours attentivement. Elle le complimenta sur sa réputation de shinobi, puis enchaîna sur ses motivations à elle en tant que kunoichi. Si le rouquin avait bien été informé par rapport aux exilés grâce aux dossiers que lui avaient transmis ses hommes sur la surveillance, elle était la première Yuki qu'il confrontait. Eiichiro avait donc bel et bien transporté toute sa famille avec lui. Soudainement, ses motivations lui semblaient plus claires, étant confrontées à sa progéniture. N'aurait-il pas fait lui aussi le saut vers l'inconnu pour protéger son fils?

Puis, finalement, la fillette formula finalement le fond de sa pensée. S'il vous plaît, faites de moi votre apprentie. Ses mots résonnèrent dans l'esprit d'Akimoto quelques instants, lui arrachant un énorme sourire carnassier et un léger rictus. "Bouhahah! Est-ce que tous les Yuki sont aussi directs que toi gamine?" laissa-t-il échapper.

Son premier réflexe fut de vouloir ignorer la demande de la jeune Rakka, la considérant au premier regard davantage comme une blague qu'une demande sérieuse. Après tout, il était déjà bien suffisamment occupé avec ses fonctions de Gunjiteki et de Taisho. Eh puis, il y avait aussi Sanadare et Taishi, avec qui il n'avait pas forcément été un sensei des plus exemplaire ces derniers temps. Mais voyant que la gamine ne se délogeait pas, Akimoto comprit qu'elle était tout à fait sérieuse. La gamine venait vraiment d'approcher l'un des plus grands shinobis d'iwa, dans la rue, pour lui demander tout bêtement de la prendre sous son aile. Cette réalisation fit rigoler le Borukan de plus belle. "Tu es sérieuse là? Tu veux que je t'enseigne?" rétorqua-t-il finalement avec surprise.

La jeune Rakka allait devoir se montrer convaincante. Le rouquin n'avait pas pris d'élèves depuis bien longtemps, Sana et Taishi étaient l'exception qui confirmait la règle. Akimoto resta planté là, toujours à regarder la gamine, attendant visiblement davantage d'explications.


_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Ambition non négligeable | PV Borukan Akimoto

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: