Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Au clair de la lune [H.Tsuki]
Aujourd'hui à 17:48 par Hohoemi Tsuki

» Conviction la plus profonde [Sae]
Aujourd'hui à 17:42 par Rinku Sae

» Ceux qui cherchaient la bagarre. [Lua]
Aujourd'hui à 16:58 par Hohoemi Tsuki

» Conciliation ᵜᴥ Sun-hi
Aujourd'hui à 16:31 par Nagamasa Mikazuki

»  [Mission libre B] Le purificateur
Aujourd'hui à 15:48 par Watanabe Shiori

» Ce doux sifflement [PV Etsuko]
Aujourd'hui à 15:44 par Ashikaga Gabushi

» L'heure du changement
Aujourd'hui à 15:08 par Borukan Muramasa

» vice porcin [anzu]
Aujourd'hui à 15:04 par Kinu Lua

» Eh la qui va la ! (Inspecteur gadget) / Pv Takumi
Aujourd'hui à 13:52 par Hyûga Kami

Partagez | 

Ombre contre Ombre - PV Borukan Akimoto


Dim 10 Déc 2017 - 6:26
Les crocs rocheux.
J'ai longuement entendu parlé de ce point de passage obligatoire pour se rendre au village caché de la Roche. Il y a de nombreux chemins et très peu qui sont la bonne route pour arriver à destination. Je dois dire que quand je les regarde au loin je ne suis pas vraiment sûr de m'en sortir. Cela dit j'ai un plan, dans la logique des choses et vu les récents événements, il y aura forcément des gardes sur la bonne route. Alors si au bout de plusieurs longues minutes je n'ai croisé personne, cela voudra dire que je suis pas sur le bon chemin. Ce n'est pas très difficile finalement, enfin ça c'est la théorie, je suis beaucoup moins sûr de la pratique. M'enfin, pour l'instant j'ai encore un peu de route à faire et je dois dire que je fatigue beaucoup plus facilement depuis que je suis devenu manchot.

Je décide de rester ici pour la nuit, je vais camper comme d'habitude. Je fais attention aux alentours pour voir s'il n'y a personne et je finis par trouver une grotte. Bon, s'il y a quoi que ce soit à l'intérieur, je le ferais fuir ou malheureusement je le tuerais. Quoi qu'il en soit, ce trou profond et sombre sera ma tanière ce soir. Je rentre. Je vois un ours d'une taille assez imposante et je commence à me concentrer. Du chakra sort de mon corps pour libérer une aura qui effraie totalement l'animal qui court la queue entre les jambes. De toute manière, ce n'est pas la période d'hibernation, qu'il aille dormir dehors. Je vais au moins passé une bonne nuit ce soir, à l'abri d'à peu près tout.

...

Le lendemain, je me lève à l'aube, je me réveil tranquillement, je trouve une source d'eau non loin de la grotte dans laquelle je fais ma toilette. Une fois que je suis propre et prêt, je retourne dans la grotte histoire de récupérer toutes mes affaires et je me dirige aux crocs rocheux. C'est partit, plus qu'à espérer que je ne mettes pas trop de temps à m'y retrouver. Je regarde devant moi, je décide instinctivement de prendre un chemin. Après de très longues minutes, je décide de faire demi-tour, ne trouvant absolument aucun garde. Vu l'heure, il y a forcément du monde qui surveille. Les shinobi sont très matinal et il est déjà assez tard dans la matinée maintenant. J'ai pris tout mon temps pour me préparer et là ça fait déjà pas mal de temps que je marche.

Après de nombreux changements de routes, de pause car je suis fatigué et il y a un beau soleil qui tape assez fort. Sauf qu'enfin, après une utilisation de ma détection, je ressens un chakra sur la route. Enfin, j'ai sans doute trouver le premier garde, maintenant je dois être le plus diplomatique possible. Je m'approches doucement jusqu'à arriver devant le garde en question. Je met en évidence que je n'ai pas d'arme dans mes mains et que je n'ai aucunement l'intention d'attaquer. Il voit très clairement que je suis un manchot qui n'a pas vraiment l'intention de l'attaquer.

- Bonjour, je suis Genkishi, un voyageur qui aimerait s'entretenir avec le nouveau Tsuchikage du village s'il vous plaît. Je pense que j'ai des informations sur le Soshikidan qui pourrait l'intéresser.

J'ai parlé calmement, montrant que je suis vraiment venu amicalement. J'ai par contre fait exprès de placer les choses importants. D'abord la raison de ma venue et ensuite un sujet assez intéressant pour que l'Ombre en personne se décide à venir me voir aux portes. Le garde fait signe à un autre d'aller porter le message pendant que lui m'accompagne jusqu'à l'entrée. Quand il quitte son poste, je peux voir un autre venir prendre sa place directement. Au moins ils sont bien formés, c'est un avantage pour eux. Maintenant je vais juste attendre en espérant que je ne vais pas attendre trop longtemps.

Au bout de plusieurs minutes de marches nous arrivons à destination et un garde nous fait savoir que le message à été transmit et qu'il n'y a plus qu'à attendre une réponse ou alors la venue du Kage. Je suis pressé de voir quel homme est devenu la tête de ce village. Le connais-je ? Peut-être, j'espère, ce serait plus facile. Maintenant, je dois espérer que Shuuhei n'a pas eu le temps de parler de moi à cet homme, sinon je serais dans une situation compliquée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Lun 11 Déc 2017 - 8:02

Quelques temps après l'intronisation du Nidaime et la commémoration des défunts

Il y avait tant de choses à faire. Plus les jours passaient et plus le Nidaime respectait son prédécesseur pour la quantité phénoménale de travail qu'il avait été en mesure d'accomplir. La tâche était d'autant plus complexe et lourde maintenant qu'une guerre se dessinait à l'horizon...Non seulement le Soshikidan constituait toujours une menace pour leur sécurité, mais maintenant Kiri s'était mis de la partie. Les préparatifs étaient nombreux et infinis, Akimoto se devait de superviser non seulement l'attribution des nouvelles missions, mais également la priorité des travaux à effectuer en guise de préparation...Les défenses du village et du pays s'étaient montrées trop peu suffisantes au cours de la dernière année. Elles constituaient donc l'une des priorités du Nidaime. Mais la politique était un jeu beaucoup plus complexe qu'il ne l'imaginait. Heureusement pour le Borukan - et pour Iwa - qu'il était épaulé. À quoi pouvait bien avoir pensé cet idiot de Daimyo...La Montagne était fière de porter le titre de Nidaime, mais il aurait de loin préféré qu'un autre soit choisi à sa place.

Dans la salle de réunion de la Tour du Tsuchikage toujours en construction, Akimoto était entouré d'une demi-douzaine d'hommes et de femmes, tous installé autour d'une grande table à regarder une immense carte du pays. Cela faisait trois bonnes heures que tous ne parvenaient pas à s'entendre sur le meilleur emplacement possible pour les tours de guet et les postes de garde frontaliers, que les uns gueulaient sur les autres chaque fois qu'ils énonçaient une idée contradictoire à la leur. Le Nidaime lui était évaché dans son fauteuil, n'en pouvant plus de supporter la situation. Il savait pertinemment qu'au final tout ceci ne rimait à rien puisqu'il allait être l'unique décideur dans cette histoire.

Son assistant, Akinori, tapota l'épaule du rouquin alors qu'il commençait à somnoler légèrement. "Un homme a été intercepté non loin du village. Il cherche à vous rencontrer. Il dit avoir des informations sur le Sosh..." murmura-t-il à l'oreille du shinobi avant que ce dernier ne se lève d'un bond en l'interrompant. Toutes les raisons étaient bonnes pour qu'il accepte de quitter cette interminable réunion. "Les tours iront ici, là et à cet endroit. Des postes de garde supplémentaires iront le long des routes secondaires, par ici et là, pour compléter ceux déjà présents." dit-il en pointant quelques endroits sur la carte avant de quitter les lieux en vitesse.

*****
Accompagné de quelques hommes du Yamagenzô, Akimoto se dirigea jusqu'au poste de garde de la porte Ouest, là où l'homme avait été escorté. De nature méfiante, encore plus avec les évènements des derniers mois, le Nidaime appréhendait cette rencontre avec un certain recul. S'il était particulièrement intéressé par les informations que ce dernier prétendait avoir, il ne pouvait pas risquer la sécurité des siens une nouvelle fois. Des précautions devaient donc être prises. La dernière fois qu'il s'était présenté à l'aveuglette devant un homme prétendant avoir des informations capitales pour lui, ce dernier s'était avéré être un fils bâtard...Espérons que ce ne soit pas le cas une deuxième fois...

Une fois sur place, on lui présenta le fameux Genkishi. Akimoto prit un moment pour le scruter de la tête au pied, arrêtant maladroitement et de manière non intentionnelle son regard sur son avant-bras manquant. "Genkishi, c'est bien ça?" demanda-t-il. "Je suis Borukan Akimoto, le Nidaime..." Son ton était sévère et robuste comme à son habitude. D'un signe de la tête, il demanda aux gardes de quitter la pièce et de l'attendre à l'extérieur. Si cet homme avait réellement des informations sur le Soshikidan - ce qui pourrait constituer une première victoire réelle dans la lutte contre l'organisation - Akimoto ne pouvait pas risquer de l'intimider. Qui plus est, ils n'étaient pas loin, et il se sentait des plus aptes à agir contre lui en cas de besoin. "Quelle genre d'informations prétendez-vous avoir sur le Soshikidan?" D'abord, récolter une partie de l'information, il aurait l'occasion de le questionner davantage sur qui il était après avoir vérifié si ses intentions étaient vraies.

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Lun 11 Déc 2017 - 19:16
En attendant l'arrivée de l'Ombre du Pays de la Terre, les gardes à l'entrée m'accompagnent dans le poste de garde. Je suis mis dans une pièce isolée dans laquelle je suis surveillé sans une seule seconde de liberté. Comme prévu, les événements récents montrent une vraie sécurité et tous les détails sont prit en compte. On m'a fait déposer mes équipements tel que les shurikens, les kunais ou encore mes parchemins. La seule chose que j'ai refuser de laisser est mon livre, je leur ai fait comprendre qu'il n'y a aucun Fuinjutsu à l'intérieur, j'ai même du montrer rapidement les pages pour le prouver. Je suis aller assez vite pour pas qu'ils puissent lire quoi que ce soit, mais ils ont bien vu qu'il n'y avait aucun stockage.

Après quelques minutes, je vois enfin un homme qui semble plus grand, plus puissant et sérieux que tous les autres. À y réfléchir, j'ai déjà vu cet homme, ce rouquin, je n'ai plus aucun doute c'est la personne qui accompagnait Nagamasa Yoshitsune quand je l'ai combattu. Alors je suis venus aux portes du village auquel appartiens une personne que je respecte beaucoup, tant mieux, j'espère avoir l’occasion de le rencontrer de nouveau entre ces murs. Il se présente, Borukan Akimoto, intéressant, les clichés sont des fois justes. J'avais entendu dire que beaucoup d'entre eux étaient roux et le premier que je rencontre d'aussi près en fait partie. Sans surprise, il a un ton plutôt sévère et je trouve cela totalement normal, à sa place je ferais pareil. Après tout, je suis un inconnu disant avoir des informations, mais qui sait ce que je pourrais avoir envie de faire.

Nous nous retrouvons enfin seul et c'est à partir de maintenant que j'allais pouvoir discuter convenablement avec la personne la plus importante du village. Je dois bien réfléchir, dois-je être sérieux ? Dois-je mentir un minimum ou alors je dis toute la vérité ? Je ne connais pas la montagne en face de moi et je ne sais pas vraiment comment je dois m'y prendre, mais il va bien falloir y aller au culot de toute manière.

- Et bien, êtes-vous au courant que ce qui s'est passé au Sommet a été orchestré par Alderan et le Soshikidan ? Ils avaient pour objectifs majeur de tuer les Daimyo, mais ce sont les Ombres qui en ont payés le prix. J'aimerais pouvoir présenter mes condoléances à Nagamasa Yoshitsune après cet entretien, mais en attendant, je vous présente mes sincères excuses et condoléances pour votre ancien Tsuchikage, en tant que Samourai, je suis sûr qu'il était un grand homme.

Si jamais il était fidèle à la réputation des Nagamasa évidemment. Vu leur façon de vivre, leur éducation, je sais que la plupart d'entre eux sont des gens respectueux et respectables. Par contre, j'ai beaucoup moins d'informations sur les Borukan mise à part que ce sont des utilisateurs de la lave et j'avoue que je trouve ça plutôt stylé. Encore pire que le Katon quoi, à vrai j'aimerais pas vraiment en être la victime.

- Je ne vais pas vous mentir, j'étais présent sur les lieux. Alderan m'a approché pour que je l'aide à tuer les Daimyo. Même s'ils ne sont pas dans mon coeur, j'ai surtout accepté pour espionner, voir ce qu'il se passe car même si je n'ai aucune attache pour les villages, mise à part mes connaissances dans chacun d'entre eux, je ne cautionne pas les agissements d'Alderan. Alors je suis venu pour vous proposer quelque chose, une sorte d'alliance entre Iwa no Kuni et moi-même.

Je reprends mon souffle avant de revenir sur ce fameux pacte que je vais lui proposer.

- Sachez que si je suis venus à Iwa c'est pour plusieurs raisons. Je pense que vous êtes actuellement un des villages les plus puissants, ensuite, j'avoue que j'ai quelques connaissances ici que j'aimerais bien revoir et puis avec ce qu'il s'est passé au Sommet, je pense que vous voulez voir la fin d'Alderan autant que moi, Nidaime. Ce que je vous propose, c'est d'accepter de me considérer comme allié d'Iwa, d'accepter de m'autoriser à venir ici régulièrement et moi en échange, je vais continuer de voyager et surtout de regarder les actes du Soshikidan et je vous propose de vous tenir au courant de toutes les informations que je pourrais récolter.

Voilà, après de longues paroles pour expliquer ma venue, j'avais fini par lui dire la raison finale de ma présence. J'espère qu'il acceptera ma requête et s'il l'a refuse, j'espère qu'il me laissera partir sans aucun problème. Espérant réellement qu'il comprenne l'alliance que je lui propose, qu'il ai envie d'avoir une informateur extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Mar 12 Déc 2017 - 5:05

Maintenant seul avec son mystérieux interlocuteur, le Borukan put prendre un moment pour aborder la situation. Des informations sur le Soshikidan étaient un cadeau pratiquement inespéré...mais la nouvelle Ombre pouvait-elle vraiment faire confiance à cet étranger? Cette petite discussion en privé allait lui confirmer.

L'homme faisait preuve d'une certaine politesse. Akimoto devinait que ce dernier choisissait ses mots avec précaution. Avait-il eu vent de la nature explosive du Borukan? Qu'il ne valait mieux pas le froisser si on voulait faire de lui notre ami? Il commença par révéler sa connaissance des perturbations du Sommet des Kages - choses qui étaient peut surprenante vu l'ampleur que les choses avaient prise, la moitié du Yuukan devait être au courant - et de l'implication du Soshikidan dans l'orchestration du coup d'État. C'est ce dernier détail qui fit sourciller le Borukan pour la première fois. Cette information avait été gardée relativement secrète, seule les participants au Sommet et quelques autres étaient au courant de ce détail...Était-il donc présent sur place? Ou peut-être avait-il été en contact avec quelqu'un de présent lors de l'évènement?

Il révéla par la suite connaître Nagamasa Yoshitsune, bien qu'il ne divulgua pas la nature du lien qui les unissait. Lorsque Genkishi évoqua le nom de son prédécesseur, un pincement se fit ressentir dans la poitrine du Colosse. La perte de son ami était encore récente et il avait encore du mal à l'accepter.

Lorsque Genkishi avoua avoir été impliqué dans l'attaque, une rage s'empara du Borukan qui serra aussitôt les poings. "Je ne saurais dire si vous êtes idiots ou courageux." dit-il finalement. "Vous vous présentez ici, exposant votre implication avec le Soshikidan, aussi fausse soit-elle, pour demander une alliance?" Le prenait-il à ce point pour un idiot? D'un côté, de par son lien l'unissant au Nagamasa, Akimoto était porté à le croire. Mais d'un autre, il aurait été facile pour lui d'inventer ce lien...Cependant, s'il avait réellement été engagé pour éliminer les Daimyos, ces derniers étaient toujours vivants...Si cela se trouve, il avait fait exprès de saboter lui-même leur mise à mort.

"Il y a deux hommes que je désire voir mourir plus que tout sur cette terre, et Nara Alderan en fait partie." ajouta-t-il. Nara Aldera et Meikyu Yamamoto...les deux hommes que le rouquin tenait responsables pour les malheurs de son village. "Mais avant que je ne vous laisse pénétrer au village, j'aurais besoin d'une assurance que ce que vous dites est vrai. Quel genre d'informations possédez-vous sur l'organisation? Que pouvez-vous m'offrir sur eux aujourd'hui?" S'il était pour lui laisser un droit de passage dans l'enceinte d'Iwa, le Nidaime devait s'assurer d'obtenir quelque chose en échange. Une promesse d'information et d'alliance n'était pas suffisante. Pas en cette période de doute. "Et j'aurais besoin du nom de ces 'connaissances' dont vous parlez. Si vous êtes pour circuler dans nos murs, ils seront tous garants de vos agissements." Il n'y avait pas de précautions trop grandes à prendre.

Le colosse resta de marbre et attendit une réaction du jeune homme face à ses demandes. S'il répondait à ses attentes, alors il consentirait à le laisser entrer au village.

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Mar 12 Déc 2017 - 18:58
Idiot ou courageux ? Je dirais certainement les deux quand je fais le choix d'être sincère là-dessus avec le Tsuchikage. Il est vrai qu'annoncer à l'Ombre d'un des villages qui déteste le plus le Soshikidan que j'ai été allié avec eux semble être une mauvaise idée. Sauf que je pense qu'Akimoto est quelqu'un de plus intelligent que ça et va préférer réfléchir avant d'agir. Après tout c'est son rôle qui lui oblige un minimum et puis ce n'est pas comme-ci les Daimyo étaient morts de toute façon. En soit, rien ne prouve que je suis un criminel de ce genre comme rien ne prouve que je suis innocent... Il ne peut pas faire un choix dangereux contre moi, enfin, ce serait pas digne de son rang en tout cas.

Je suis heureux de voir qu'au moins nous sommes sur la même longueur d'onde par rapport au Nara qui dirige l'organisation de Hi no Kuni. Là je viens de gagner des points car mon appât à fonctionné, il est intéressé et ça se voit. Sauf qu'une chose se corse un peu, il veut que je lui donne une information, sans doute cruciale, sur le Soshikidan et je dois avouer que là pour le coup... Je n'ai pas encore pu me mettre au travail. Que dois-je faire ? Continuer sur la vérité ou alors partir en mensonge ? Je ne sais pas trop, ce que je sais c'est que je n'ai pas trois ans pour réfléchir.

- Comme vous le voyez, j'ai un bras en moins à cause du Soshikidan et c'est depuis ce jour que j'ai réellement acquis une haine totale contre Alderan. Si je suis venu vous voir Akimoto, c'était pour vous certifier que le Soshikidan et Alderan sont totalement concernés dans la mort du Mizukage et du Tsuchikage. Les Daimyo n'étaient pas leurs seules cibles et ça cet enculé d'Alderan s'est bien foutu de ma gueule en me mentant. Alors je ne vais pas vous mentir, Tsuchikage, Ombre du Pays de la Terre, pour l'instant je n'ai rien de concret à vous donner, mais j'ai bien l'intention de charbonner quand je repartais d'Iwa et à partir de là, je vous ferais un rapport par jour, semaine, mois, comme vous le désirez. Malheureusement la seule membre du Soshikidan que j'aurais pu vous vendre est morte contre le Raikage qui s'est occupé de son ancienne Kumojin par lui-même.

Je sais que c'est risqué, mais après tout je ne peux rien promettre de mieux. Au pire des cas, il va faire quoi ? Me virer de chez lui et basta, je ne pense pas qu'il me mette en prison ou me fasse assassiner sans aucune raisons particulières. Il veut également les garants de ma visite ? Je comprends la manœuvre et juste pour au moins une seule de ses personnes, je me tiendrais le plus correct possible.

- Nagamasa Yoshitsune et Hyûga Sanadare. À ma connaissance ce sont les deux seuls, mais j'ai rencontré tellement de shinobi que j'en connais peut-être d'autres sans savoir qu'ils venaient d'ici.

J'ai été franc, totalement avec cet homme qui m'est inconnu pour une des rares fois dans ma vie. Après tout, je ne suis pas réellement en position de force et je le sais très bien alors je préfère jouer carte sur table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1690-nara-genkishi-en-cours http://www.ascentofshinobi.com/t1871-nara-genkishi-le-carnet-d-un-errant#12149 http://www.ascentofshinobi.com/u387

Ombre contre Ombre - PV Borukan Akimoto

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Crocs Rocheux
Sauter vers: