Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Legs Azurés | SOLO


Mar 12 Déc 2017 - 8:22



Cela faisait à peine quelques jours, qu'une de ses chères connaissances venait de quitter ce monde. C'était l'une des rares personnes qu'il considérait comme un frère. L'une des deux, pour être tout à fait exact. L'autre était toujours là, bien vivante. Mais de trois, ils n'étaient plus que deux. La disparition était conséquente, autant réellement, que pléthore fantasmagorique. Bien qu'impératrice de ce monde des spectres, son regard azuré avait laissé perler des larmes cristallines, tant et si bien, que son unique extravagance produisait des flots au pastel rappelant la couleur du ciel. A contrario, lui, n'avait pas versé la moindre larme. Après tout, il n'en avait plus depuis fort longtemps. Son regard laissait juste transparaître jumelage de tristesse et de contrariété. Signe que malgré tout, cela l'affectait tout de même. La dernière fois qu'il l'avait croisé, le Dragon lui contait une histoire. Son récit tenait des légendes, parlant d'une princesse au plumage d'un blanc éclatant. De son désir de l'aider à briser les chaînes de la cécité, dont elle était meurtrie et prisonnière à jamais. Il lui avait aussi demandé conseil, concernant les agissements d'un nécromant, évoquant ses méfaits, ses activités viciés se déroulants à la nuit tombée. Voilà que de choses, qui restaient en suspends. Peut-être allait-il finir ce que le décédé n'avait pu parachever. Même si en ces instants, une seule envie le taraudait. Obscurcissant les autres, avec zèle et certaine ténacité. Cela faisait tant d'années qu'ils se connaissaient, pourtant, pas en une seule instance, la fraternité fut réellement explicité. Feu était le vrai fils de cette mécène, si mystérieuse et un peu étrange. Qui pouvait être si froide et distante. Or, elle avait quasiment adoptée l'ingénue si ombrée, ainsi qu'aidé le hautain personnage à le mener dans la voie où il excellait désormais. Il leur devait beaucoup, un peu trop même. Si cette satanée gamine avec son horrible peluche n'avait pas été là, le destin aurait peut-être été tout autre. C'était un peu grâce à elle, tout ce qu'il avait accomplit. S'il avait pu survivre en évitant de commettre le pire, si il avait été recueillis et était devenu si instruit, s'il avait pu se faire une place, même en secret, à Iwagakure. Tout cela grâce à cette bien étrange petite fille et ses yeux au bleuté si intense. Quand il y repensait, il n'y croyait toujours pas. Jamais il n'avait pris la peine de la remercier, de lui dire combien il avait eu de la chance de croiser sa route.


✗✗✗


Ils se tenaient tous les trois dans cette pièce hantée par ces volutes brumeuses. Tous trois des plus stoïques, malgré le deuil dès plus présent. Le silence se brisa, du fait du décret annoncé par une voix des plus irréelles, mais teintée de tristesse et d'amertume.

« Je ne sais pas te concernant, Mura-kun, mais je suis las. Runa-chan, tu quittes immédiatement le monde  Shinobi. »

« Mais... » -tentant de rétorquer-

« Il suffit. » -lui coupant la parole- « Je m'arrangerais avec ces fichus autorités. Je ne veux pas avoir davantage de deuils à traverser... »

Se ravisant et comprenant les sentiments de l'intransigeante, elle acquiesça timidement.


« Bien... » -affichant un air des plus tristes-

« Cela est plus avisé, tu n'es pas faites pour te battre. Tu pourras m'assister si tu le souhaites concernant mes recherches. » -regardant la jeune femme, avant de porter son regard vers celle plus mature- « Bien sûr que je suis las. » -tirant une bouffée sur sa cigarette-

« Il était la pierre angulaire du dernier lien de mon clan avec les traditions. Je vais quitter Iwagakure avec les autres, retourner à l'endroit que je n'aurais due abandonner. Rester en ce village m'est trop désagréable, me rappelle trop de souvenirs. » -avouant ses intentions-

Les deux interlocuteurs furent surpris. Surtout l’adolescente, qui monta au créneaux.

« MAIS ! » -objectant-

« Tu peux rester avec Muramasa, je sais qu'il est capable de te protéger, si besoin est. Vous pourrez venir me rendre visite. »

« ... » -commençant à pleurer sans s'en rendre compte-

« Êtes-vous certaine ? Vous abandonnez votre chef-d’œuvre ainsi ? »

« Je ne l'abandonne pas, je te le lègue. Tout comme, l'ensemble de ce qui appartenait aux Dragons, en ce village. Tu sauras en prendre soin et le faire perdurer. Simplement il ne sera plus mien, mais tien. Ce que mon fils a construit, je pense qu'il aurait aussi voulu te le transmettre, je me permet donc de le faire à sa place, par la même occasion. Je sais que tu es loin d'avoir besoin de la moindre générosité, vu comment tu sais te débrouiller et comment tu as réussis sans jamais me demander d'aide, à part mes enseignements. Accepte ce cadeau, pour une fois. »

« ... » -légèrement perplexe, par ce geste d'une infinie bonté et de confiance absolue-

« Mura-kun, tu as été mon unique disciple. Je te connais mieux que tu ne te connais toi même. Appelles juste ce geste un présent, de la part d'une préceptrice fière de son élève. De toute manière, je n'étais qu'une ombre anonyme, tout comme mes semblables en ces terres. Seul mon fils, commençait à se faire un nom. Je dois ramener son corps chez nous. » -concluant sa pensée-

« Vous nous manquerez. »

« On peux venir... pour faire nos adieux... » -balbutiant, en pleurs-

« Bien sûr. Vous pouvez m'accompagner, je n'en attendais pas moins. »


✗✗✗


C'est ainsi que l'héritage de toute une vie se transmit solennellement. Peut être que dans un lointain futur, un Dragon réapparaîtrait en Iwagakure.



_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/ http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Legs Azurés | SOLO

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: