Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Entrainement à l'épée n°1 - Shiori


Mer 13 Déc 2017 - 14:05
Une belle journée d’hiver s’annonçait, le soleil était avec nous ce qui voulait dire que le froid allait être supportable. Je n’avais plus grand-chose dans mon frigo mais tant pis j’avais pas mal de cigare en réserve. Je me demandais ce que j’allais bien pouvoir faire aujourd’hui, jusqu’au moment où en regardant mon calepin je me suis rendu compte que j’avais plus d’une heure de retard sur le rendez-vous que m’avait donné Shiori au Dojo ! Merde, merde, merde… Elle va me tuer la blonde ! Qu’est-ce que je fais !? Je n’y vais pas et me fait passer pour mort ? Non… Elle est capable de me déterrer pour me botter le cul. J’y vais en m’excusant de mon retard ? Non plus, je vais passer pour son larbin. Pas le choix je vais y aller, la regarder de travers et lui dire « Je suis en retard et alors tu vas faire quoi !? ».Ouais moi je suis un bonhomme !

Bon je préparais mes affaires, aujourd’hui vêtements de combat habituel. Prêt à partir je fermais ma porte à clé avant de me rendre compte que j’avais complètement oublié mon sabre… Merde quel boulet. Je me dépêchais de le trouver et de filer vers le dojo à toute vitesse sinon j’allais le sentir passer cet entrainement. Cette journée ne va pas être si agréable que prévue au final, j’espère que Shiori est dans un bon jour. Parce que si je déambule dans le village comme un imbécile pour au final me faire fracasser la tronche ça me ferais vraiment chier. Au fur et à mesure que je me rapprochais du dojo je me disais que j’aurais mieux fait de suivre mon premier plan et de rester chez moi à faire le mort. Peut-être quelle aurais eu pitié de moi et ne m’en aurais pas voulu tant que ça.

Arrivé devant le grand dojo, j’avançais tout doucement pour ne pas faire de bruit. L’atmosphère était assez tendue, je regardais autour de moi en avançant prudemment. J’étais limite en train de faire une crise de paranoïa tellement je me sentais oppressé par cette vieille chouette. Je ne savais pas de quoi elle était réellement capable et je préférais prendre mes précautions. Elle pourrait très bien me transformer en passoire si elle était très énervée. Et puis moi j’ai envie de ressortir d’ici vivant, donc prudence est mère de sureté. Poussant la porte grinçante tout doucement, j’arrivais dans la grande pièce du dojo je prenais un air innocent.

« Shiori-sama, vous êtes là ? Je crois qu’on avait rendez-vous aujourd’hui pour un entrainement. »

Quoi ? Qui est l’imbécile qui a dit que je débarquerais en disant « Je suis en retard et alors tu vas faire quoi ! » Je respecte le sensei tout de même, vous me prenez vraiment pour un imbécile à ce que je vois. J’entrais dans la grande pièce d’un air innocent qui voulait tout dire au final. Je n’arrivais pas à la jouer naturelle, de toute façon si j’étais bon acteur je ne serais pas là en train de taper du sabre, mais plutôt à me taper des belles nanas en buvant des grosses bouteilles de rosey. Bref, elle était là, elle ne bougeait pas telle une statue de pierre, ou une meuf carrément énervé, je ne savais pas encore. Je m’avançais vers elle tout doucement, comme si j’approchais un dragon.


« Sensei ? Je suis prêt pour l’entrainement. »


Je ne savais pas qu’elle allait être sa réaction, mais je savais que j’allais en baver aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Mer 13 Déc 2017 - 23:25
Droite, au milieu de la cours, j'attends. Comme une idiote depuis maintenant une bonne heure déjà ce jeune adolescent, ce nouvel espéiste... En retard, voilà ce qu'il est. Ou bien peut-être qu'il m'a posé un lapin ? Une possibilité, pas comme le fait qu'il puisse oublier un entrainement. Si cela est réellement le cas, je risque de sévir et pas qu'un peu... Les paroles de Yamamoto me travaillant encore. Une remarque faite devant trop de Yuki, devant trop de personnes. Il aurait très bien pu me le dire en privé, genre une convocation qu'entre lui et moi ou même le soir, quand on aurait été en tête à tête quoi... Mais non, bien sûr, fallait qu'il le fasse devant du monde, comme pour me rajouter de la pression...

"Shiori, les spadassins ne semblent plus être l'escouade si crainte que j'ai connue durant la libération de l'archipel. Je compte sur toi pour remédier à ça. Utilise tous les moyens que tu trouveras nécessaires." Imitais-je plaintivement la voix de mon amant qui avait dit cette phrase. Enfin, au moins, là, l'avantage là d'attendre ce nouvel épéiste, ça me permet de réfléchir à cette remarque et surtout le dernière suite de mots usé par notre ombre... Tout les moyens nécessaires hein ? Quitte même à passer pour une tortionnaire et être détestée par les nouveaux arrivant chez les sabreurs ? Est-ce une bonne idée ? La douceur n'a pas sa place dans ce qu'il attend de moi alors, je dois trouver une autre voie. Mais que faire ? Qui prendre en exemple ? Hanzõ aurait été bien plus qualifié que moi pour ça, mais bien sur cet idiot avait fuit en décidant de prendre une sorte de retraite en avance. M'enfin, ça me confirme juste que faire confiance à cet homme est une belle connerie et j'ai bien fait de ne pas me reposer sur lui... Qui sait si je n'aurais pas fini comme Sôsuke en faisant cela ?

Et puis, enfin, le retardataire se manifeste devant moi, l'air de rien. J'arque un sourcil, le fixe, non, que dis-je le dévisageant un peu alors qu'il fait mine de rien, ne présentant même aucune excuse pour l'heure que je viens de perdre à cause de lui... Je pourrais, non, je devrais le planter là et lui dire de s’entraîner tout seul que j'ai pas de temps à perdre, mais cela ne servirait à rien étant donné que je suis supposée l'aider à s'amélioré avec son sabre... Je soupire en l'entendant me dire qu'il est prêt. "Heureusement que tu es prêt. Je ne compte pas attendre une minute de plus. Alors maintenant, tu vas te bouger, on a une heure à rattraper et je refuse de te voir plier le genoux de fatigue avant d'avoir rattraper ce retard. Et la prochaine fois que tu me fais perdre mon temps comme ça, je ne serais pas aussi clémente. J'ai tout à fait le droit de te retirer ton sabre et de chercher un nouveau sabreur plus motivé et plus ambitieux que toi." Le regard glacial, menaçante en quelque sorte, voilà ce que je suis. Je cherche le chemin à suivre et la première tentative semble être celle de la tortionnaire, la senseï qu'il craindra et respectera tout en la haïssant et la maudissant dés qu'elle aura le dos tourné. C'est une idée, mais est-ce que je suis réellement prête à endosser un tel rôle.

"Montre moi tes progrès sur ce mannequin." Je veux voir ce qu'il sait faire depuis la dernière fois, s'il a amélioré une technique ou que sais-je.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 14 Déc 2017 - 12:27
On a encore eu de la chance ! Le maitre ne m’avait pas découpé en rondelle, se contentant de me dévisager et de pousser un long soupir. Je me sentais un peu désolé pour elle de l’avoir fait poireauter, mais ce n’est pas ma faute si j’oubliais tout le temps les rendez-vous ! En réalité je ne savais ce qu’était le pire entre me faire découper en morceau ou qu’elle applique sa menace de me retirer mon sabre pour le donner à quelqu’un d’autre. Le dégainant de son fourreau, j’observais mon sabre d’un air rêveur. Je tenais vraiment beaucoup à cette lame, j’avais même commis un crime en la volant, j’avais abandonné mes parents pour suive mon rêve avec elle. C’était mon dernier souvenir de chez moi, la dernière relique de ma terre natale. Cette lame représentait mon serment et la promesse que j’avais à mes parents de me retrouver au sommet afin de leur prouver que n’importe qui peut accomplir de grandes choses.

Le sensei était une personne qui allait me permettre d’accomplir de grande choses, j’avais donc plutôt intérêt à ne pas lui faire vivre un calvaire. Elle était déterminer à m’en faire baver pour que je devienne fort, il fallait que je lui prouve que j’ai le niveau pour me faire entrer parmi les Spadassins de Kiri. Au fond de moi j’étais surmotivé et l’idée d’un entrainement à la dure me faisait esquisser un petit sourire narquois. Il fallait que je me bouge pour être au niveau de cette vieille sorcière, elle était terriblement puissante. En réalité je pense même qu’elle serait la plus puissante des chevaliers, je n’imaginais même pas que les ninjas pouvaient faire des choses aussi impressionnantes. Empoignant mon sabre avec mes deux mains je fixais le mannequin déterminé à lui faire passer un sale quart d’heure.


« Regardez sensei, je vais vous faire oublier tout mon retard. »


Appuyant sur mes jambes quelques instants, j’accélérais très rapidement chargeant à toute vitesse sur le mannequin avant de sauter par-dessus à proximité de celui-ci afin d’enchainer avec un coup de sabre latéral dans le dos, tout se passait très vite avec l’élan, je n’étais pas certain que cette technique fonctionnerais contre tout le monde mais avec un effet de surprise je suis capable de tuer mon adversaire directement en lui tranchant la colonne vertébrale ou bien la nuque. J’enchainais par de multiples coups de sabre enchainés rapidement puis je reculais pour prendre de la distance, jetant un coup d’œil au sensei, je voulais savoir ce qu’elle en pensait et qu’est ce qu’elle pouvait dire de mes mouvements. Je pense qu’elle en attendait plus, un véritable épeïste de la brume est capable de faire bien plus que donner des coups de sabres mais, je n’étais pas capable d’utiliser le ninjutsu pour le moment. Je m’entrainais à m’en servir mais, ce n’était toujours pas à un niveau qui crée du danger. Je ressentais le pouvoir de mon épée fluctuer en moi au moment où je la tenais, au fur et à mesure du combat elle devenait de plus en plus puissante, mais ce je n’arrivais toujours pas à réveiller son pouvoir. Je me tournais vers le sensei assez déçu de moi-même, je tenais réellement à faire les choses bien.

« Sensei je n’arrive toujours pas à réveiller la force qui se cache dans mon sabre. Je sens que je suis sur la bonne voie mais ce n’est toujours pas suffisant, je dois faire plus ! Beaucoup plus ! »


J’étais vraiment énervé contre moi-même. Je regardais ce mannequin d’un regard noir, je serais fort le pommeau de mon sabre. Maître faite en moi baver, il faut que je devienne le meilleur, je compte sur vous.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Dim 17 Déc 2017 - 23:38
J'arque un sourcil alors qu'il prend la parole, ne semblant pas réellement avoir réagit à ma menace, comme s'il ne m'en croyait pas capable. Peut-être qu'il a raison, ou peut-être pas. Qui sait... Mais là, avec la pression que me met le Mizukage, je devrais peut-être faire de lui un exemple si jamais il ne progresse pas ? Pour montrer que les Spadassins sont toujours là, puissant, fier et surtout menaçant. Pas noble comme les Yuki, pas instruit comme les Kaguya, mais brute, présent et habile.

Je le fixe, le laissant faire sa petite démonstration qui, à mes yeux pour le coup semble assez similaire à un enfant avec une tapette à mouche pas capable d'atteindre l'insecte. Est-ce affligeant ? Oui. Et pas qu'un peu. Les bras ainsi toujours croisé, je le laisse continué de gesticulé alors qu'il ne fait rien de sa lame. Je m'attendais à ce qu'il me montre quelque chose de vrai, de concret que personne d'autre que lui ne saurait faire, surtout avec sa lame... Mais non, rien. Le premier venu pourrait enchaîné ce mouvement là. Alors oui, pour me faire oublier son retard, il va encore devoir me montrer plus que ça. Et pas qu'un peu.

J'attends donc de voir la suite des événements et c'est de pire en pire dans un sens. Mais là, au moins, il arrête de fanfaronné et avoue avoir du mal avec son sabre légendaire. J'inspire alors profondément et prend la lame hérité de mon frangin. Une lame bleu, un simple katana, loin d'avoir une pensée ou des capacités comme Dokuyaku qui reste bien sagement à ma ceinture pour l'instant. "Quelle est la différence entre ma lame et la tienne ?" Pitié, qu'il ne me lâche pas la couleur... Parce que oui, je sais que la sienne est noire et la mienne bleue... Mais qu'il me dise pas ça. Sinon, là, il me montrera réellement que son niveau ne vole pas haut du tout, voir même qu'il creuse. Jouant alors un peu avec la lame, pour bien marqué les reflets bleutés sur celle-ci, quitte à voir si cela ne va pas tout simplement l'induire en erreur et lui faire me donner la réponse stupide que je crains... Néanmoins, il doit savoir que la lame que je lui montre là, n'est pas une épée légendaire, après tout, il m'a déjà affronté et il sait que ce n'est pas mon sabre, pas Dokuyaku... Ou alors, il doit avoir une mémoire de poisson rouge si jamais il pense que c'est mon épée de chakra... Bref, le regard à nouveau posé sur lui et non pas sur le katana ayant appartenu à mon frangin, j'attends sa réponse.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 18 Déc 2017 - 10:38
Je voulais lui montrer que j’avais amélioré mes mouvements au sabre, ils étaient plus rapides, plus précis et plus puissant que la dernière fois. Cependant elle me regardait toujours avec une sorte de mépris... Elle me foutait la rage cette sorcière, mais en réalité elle avait raison. Jamais je ne serais un spadassin légendaire si je ne sais même pas utiliser les pouvoirs de mon arme. C’est la marque de fabrique des sabreurs du pays de l’eau et même si ma lame avait des capacités impressionnantes, je n’étais peut-être pas assez bon pour m’en servir. Je me demandais des fois si je n’aurais pas mieux fait de rester chez moi et de devenir pêcheur comme mes parents ? Peut-être qu’ils avaient raison et qu’un moins que rien ne peux pas grimper l’échelle sociale et être reconnu de tous. J’étais dans le flou, je ne savais pas quoi faire, m’entrainer plus dur ? M’arrêter et rentrer chez moi ? Non… Impossible... Je n’avais pas fait tout ce chemin, quitté ma famille, tout ça pour abandonner alors que je ne suis même pas dans les starting block ? Ma légende n’avait même pas encore commencé, alors je n’allais pas m’arrêter ici. Je te battrais vieille chouette tu verras ! Cette dernière jouait avec une lame aux reflets bleutés, est-ce une nouvelle arme au pouvoir ahurissant ? Non, je n’en avais pas l’impression. Le sensei souffla un coup et me demandait qu’elle était la différence entre ma lame et la sienne.

« La…différence ? »


Je regardais mon arme, la différence était évidente entre nos deux armes. La mienne représentait beaucoup plus d’histoire à mes yeux, c’était mon trésor et le compagnon qui me hissera au sommet. Elle possédait des capacités extraordinaires, j’avais déjà vu mon ancien maître s’en servir. En plus elle était noire et pas bleu. Je serrer ma lame fort dans ma main, pourquoi je n’arrivais pas à ressentir le chakra ?! J’avais tellement de chose à rattraper, est ce que j’en étais capable ? Je regardais le sensei qui attendait surement une réponse. Je savais ce que je devais dire, pourtant les mots n’arrivait pas à sortir de ma bouche. Il fallait que je prenne mon courage à deux main, je n’allais pas abandonner pour si peu. J’avais beaucoup plus d’énergie à revendre que ça, je n’allais pas lâcher l’affaire.

« Ma lame représente beaucoup de chose à mes yeux, c’est mon trésor. Mais ce que vous attendiez surement comme réponse c’était que votre lame bleuté ne possède pas de capacités hors du commun. »

Quel était le but de cette question ? Je ne savais pas ce qu’elle voulait me faire comprendre... Je ne faisais que pâle figure face au sensei, il fallait que je me reprenne vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Jeu 21 Déc 2017 - 20:26
La différence, oui, c'est ce que je t'ai demandé.” Lui répondis je d'une voix Hi peu lassée. Agissant pour le coup comme si je le prenais réellement pour un simple d'esprit ou quelque-chose dans le genre. Enfin, il n'empêche que je reste maintenant silencieuse, espérant qu'il va me donner finalement une réponse et pas encore répéter ce que je viens de dire pour tenter de gagner du temps. Le plus simple dans un sens est de simplement accepter l'ignorance. Agir en ne sachant pas et en l avouant plutôt quand faisant mine d'avoir un semblant de réponse. Mais bon, s'il veut agir de la sorte, je peux bien lui laisser faire, de toute façon il aime ça, me faire perdre du temps. Je l'ai bien compris ça.

Il finit alors par prendre la parole et j’ arque alors un sourcil. Il vient réellement de me dire que ça? “Bien. Au moins tu sais. Alors explique moi pourquoi, Pourquoi tu agis avec ton sabre comme si c'était un simple katana?” le questionnais je une pointe réelle d'agacement présente dans ma voix. Oui, j'exprime toutes mes émotions et pensées. Après tout ici je ne suis pas en missions alors je peux réellement agir de cette façon… et je pense que la ça sera réellement le plus efficace avec lui. Si je suis trop douce, Trop calme il va se reposer alors que la, en agissant ainsi je le force à bouger. Oui, la douceur et la compassion n'ont pas leurs places dans la vie active des shinobis. “Alors, maintenant, tu vas arrêter de gesticuler avec ton sabre et comprendre comment avoir un lien réel avec, parce que ce n'est pas juste un bout de métal ou je ne sais pas ce que tu t'imagines.” Lui ordonnais je les bras croisé sur la poitrine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 29 Déc 2017 - 2:11
Je savais très bien que ce n'était qu'un simple de bout de métal bordel de merde ! Le sensei commençait à me faire perdre mon sang froid, elle était limite blessante et me faisait paraître pour le dernier des imbéciles. Pour tout vous dire à ce moment là je n'avais qu'une envie c'était de me connecter à mon sabre et lui montrer directement de quoi j'était capable. Pourtant... la seule chose que j'arrivais à faire c'était serrer fort ce le manche de cet arme comme un imbecile. Le mal est une nécessité favorable à l'équilibre du bien, je savais très bien au fond de moi que le sensei faisait tout ça pour me pousser à donner le meilleur de moi même. J'était quand même dans l'enceinte où ce sont forger les plus grands sabreurs que le continent ai pu connaitre, c'est derrière ces quatre murs qu'ils se sont entraîner, qu'ils ont grandis, c'est ici qu'ils accomplissaient leur raisons de vivre. Moi aussi j'allais m’entraîner dur à partir d'aujourd'hui et à partir de maintenant. Je ne vais pas laisser le maître s’apitoyer sur mon sort, elle allait enfin de me prendre au sérieux. Faire face à l'adversité, c'était mon nindo comme disait-on, nous les ninjas.

"Tout simplement parce que j'était stupide sensei."

Après avoir dit ces mots, je fermais les yeux et respira un grand coup. Je me concentrais, tout en essayant de ne faire qu'un avec la lame. J'essayais d'être beaucoup plus doux afin de ne pas bloquer ma circulation de chakra par inadvertance, je m'étais pas mal entrainé et en essayant d'entrer en communion avec ma lame de la sorte cela pouvait peut être marcher. J'arrêtais de gesticuler avec mon sabre comme disait le chef et je laissait la lame prendre le dessus sur moi. Ca y est ! Je commençait à sentir son flux tenter d'entrer en communion avec moi. La sensation était assez étrange, j'avais l'impression que mon chakra était englouti par une autre energie. En me concentrant quelque instant j'accelerer grandement le passage de ce flux, j'arrivais enfin à liberer son pouvoir. Mon bras se recouvrait d'une matière obscure, cela ressemble à de la brume très massive. Elle formait un cercle autour de moi et semblait se liberer de mon corps, ce flux d'energie noire emanait de mon corps et representait notre communion. Je reussisais rapidement à stabiliser cette forme et concentra l'energie qui quittait mon corps pour ce focaliser dans le sabre, d'un coup sec j'envoyais une lame noir de grande envergure qui tranche net le mannequin en deux avant de s'encastrer dans le mur en laissant une jolie marque. Je me retournais vers le sensei en souriant. J'était assez fier de moi pour vous dire, mais ce n'était que le début, je n'ai pas idée du potentiel de mon arme et j'avais hâte de le découvrir. Le vrai entrainement allait enfin pouvoir commencer.

"On peux y aller chef ? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Sam 30 Déc 2017 - 0:00
Etait ? Il parle déjà au passé comme si, la remarque que je viens de lui faire agissait déjà sur lui et l'avait déjà changé ? Comment dire que je trouve cela un peu gros, surtout que là, tout ce qu'il fait encore pour le moment, c'est uniquement serre un peu plus la garde de son épée. Prenant alors une longue respiration, je ne le quitte pas des yeux, attendant quand bien même de voir une action ou que sais-je, d'autres mots, de sa part, mais rien, il se fige et cherche en lui, les yeux clos. Tentative de communion, de lien avec son épée légendaire et je le regarde faire, rengainant la lame ayant appartenu à Kanon. Je reste silencieuse pour ne pas le perturber, attendant de voir ce qu'il va bien pouvoir se passer et surtout, comment il va me faire une démonstration si jamais il arrive à quelque chose.

Sombre et en totale opposition avec ma propre lame, du moins, c'est ce que je suppose, après tout, la plus part des épées légendaires sont capable de m'atteindre, du moins, celle que j'ai vu. Je me doute qu'il a des capacités contraire au mienne tout en étant similaire de pas la nature de la lame qu'il semble arborer, pourtant, je ne m'avance guère trop vite, après tout, l'un comme l'autre, je suppose, nous ignorons tout des capacités de cette lame qu'il a entre les mains. Bien que lui, il doit en avoir une plus grande idée que moi. Il doit l'avoir déjà vu à l'oeuvre dans les mains d'une autre personne avant ou que sais-je.

En tout cas, là, ce que je vois maintenant, la manifestation d'un début de symbiose entre sa lame et lui est quelque chose de plus qu'appréciable, une preuve que peut-être il a réellement sa place parmi nous ? A voir. Comme on dit, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, alors je dois juger sur le long terme, pas en quelque secondes.

Quelques secondes dont il profite pour me montrer une technique et donc un début de capacité qu'il a avec la lame ébène. Bien. Il se tourne alors vers moi, attendant visiblement la suite. "On a une base, alors on va travailler sur cette technique. Tu sais visiblement viser à l'arrêt, mais en mouvement, est-ce que tu penses pouvoir atteindre la cible avec autant d'aisance ?" Le questionnais-je alors en lui indiquant d'un geste de la tête un mannequin encore intact à l'opposée de moi. Non, je ne suis pas désireuse de risquer de me manger sa lame de jais dans la figure pour être sur de ses capacités de viseurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Dim 31 Déc 2017 - 4:44
L'entrainement aller réellement commencer, j'avais beaucoup de temps à comprendre qu'il fallait que j'accepte le pouvoir de cette lame en moi pour pouvoir m'en servir. C'est bien plus qu'un outil, quand son energie me parcourais je sentait comme une présence m'entourant, une présence bien qu'effrayante ne semblait pas m'être hostile. J'était en train de me demander si ces armes légendaires que l'on trouvais autour du monde ne sont pas les vestiges d'ancien esprits. Peut être qu'elle possedait sa propre volonté et m'avait volontairement empecher de l'utiliser, j'était en train de penser qu'elle voulait que je la rencontre. Enfin je m'égare, mes théories semblaient bien folles et de toute manière aujourd'hui le sensei avait daigné me donner de son temps je n'allais pas lui faire regretter plus que cela. Je jetais un coup d'oeil à mon sabre avec un sourire, j'essayait discretement de faire parcourir de l'energie en moi afin de m'entrainer tout en écoutant les commentaires du sensei. Elle ne semblait pas impressionné, mais pluôt soulagé comme si elle venais de comprendre que tout n'était pas perdu et que je n'était pas irrecuperable.

Elle semblait être d'accord sur le fait que nous pouvions commencer des exercices, elle voulait savoir si j'était capable de viser tout en me déplaçant. Hmmm, est-ce si compliqué par rapport à la visé statique ? On allais essayer cela afin d'en avoir le coeur net, je me deplaçait de gauche à droite tout en accelerant afin de prendre un maximum de vitesse avant de me mettre à viser, il fallait aussi que je me concentre afin d'etre prêt à lancer ces lames noires. Après quelques seconde je sentait à nouveau ce puissant flux d'enrgie entrer dans mon bras, je fis en sorte de la recondenser dans la lame et envoya plusieurs lames noires en directions du mannequins. Les deux lames fusaient a tout vitesse, les deux lames ne firent pas mouche, mais elles coupères les bras du mannequin en le tranchant de chaque côté. Merde, c'est dommage j'y était presque. C'est en effet assez compliquer de viser, de se déplacer et de former les lames d'energie noire. J'imagine déjà que j'allais devoir bosser d'arrache pied pour maitriser cet aspect la. Soufflant un bon coup je me tournais vers le sensei.

"C'est pas encore la visée en ce déplacement, je m'entrainerais de longue heures pour compenser."

J'esperais que maintenant elle se decide à dégainer un sabre et que nous puissions échanger quelques coups afin de tester nos mouvements à l'épée, à mes yeux c'était une forme de communication entre épeïste. Et puis j'estimais que c'était aussi important d'etre un bon epeiste que d'etre un bon ninja pour faire parti des spadassins légendaires. J'avais toujours cet objectif dans un coin de la tête.

" Est ce que nous allons nous exercer tout les deux Shiori-sensei ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Mar 2 Jan 2018 - 13:53
Observant les mouvements du jeune homme, je constate rapidement que j'ai bien fait de mettre en doute cette capacité et de ne pas lui demander de viser un mannequin tout près de moi... Il y aurait eu plus de chance que la technique me touche moi que le bout de bois à la forme grossière d'un humanoïde. J'ai donc échappé de peu à une blessure inutile, bien que je pense que j'aurais pu facilement bloquer ou éviter l'attaque, mais bon, mon but n'est pas de courir partout dans la pièce en évitant les attaques mal dirigées de la part du jeune épéiste. Mais au moins, il le reconnait lui même et se fait la propre remarque qu'il devra travailler ce point. En mission et en situation de combat, ne pas rester en place est quelque chose de primordiale, si pour chaque technique qu'il utilise, il reste statufié, cela ne servira strictement à rien.

Il me fait alors une demande assez simple et je penche un peu la tête, esquissant un petit sourire. "Tu penses pouvoir me toucher ?" Lui lançais-je alors comme défis pour lui faire comprendre que j'acceptais sa demande, sortant Dokuyaku de son fourreau, mais ne matérialisant pas encore la lame de celle-ci. Désireuse de le voir venir à moi, prendre la décision sur le moment et choisir l'attaque ou la défense adéquate. Ma garde dans une main et l'autre posée toujours sur le fourreau, je me tiens maintenant en position et esquisse un petit mouvement de la main tenant mon épée pour l'inviter à lancer les hostilités, tout simplement. "Si t'y arrives, je te paie ton déjeuner." Le motivé par la nourriture, c'est une bonne idée non ? Surtout que la solde d'un genin et d'un Juunin est différente alors il ne devra pas forcément se contenté d'un petit plat, il pourra se faire plaisir. Enfin, s'il arrive à me toucher, bien entendu et je ne compte pas lui laisser cette possibilité, pas facilement en tout cas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 12 Jan 2018 - 14:27
Le tir en mouvement ce n’était pas encore pour le moment, mais j’estimais que pouvoir libérer l’énergie noire de mon arme était déjà un grand progrès. J’étais encore loin de prétendre être au niveau du maître, mais ce progrès me réconfortait de le fait que mon cas n’était pas si désespéré que ça. Je regardais le mannequin aux mains coupés afin de comprendre où est ce que j’ai merdé au moment de la visé, après quelques instant de réflexion je n’arrivais tout de même pas savoir où et quand j’avais pêché dans la finition. C’était le moment de passer à autre chose de toute manière, le sensei n’allait pas tarder à répondre à ma suggestion.

La chose sérieuse allait vraiment pouvoir commencer, le sensei esquissa un sourire avant de répondre à ma demande par une provocation. Est-ce que j’étais capable de la toucher à un moment tel était sa question, c’est vrai que la dernière fois elle m’avait envoyé au tapis sans que je puisse broncher mais tout de même… J’ai vachement progressé depuis le temps, elle n’allait pas s’en rendre compte. Sortant son arme légendaire de son fourreau, j’espérais qu’elle allait me prendre au sérieux pour une fois. Allez c’était le moment de se concentrer Goten ! Mon regard changea du tout au tout, j’allais me donner à fond pour atteindre de nouveau sommet grâce au sensei. Effectuant un mouvement avec sa lame elle m’inviter à y aller franco avec elle, mais c’est bien ce que je comptais faire ma petite dame ! Shiori m’indiqua qu’elle me paierait même à bouffer si j’arrivais ne serait-ce qu’à la toucher ! Là j’étais motivé comme jamais prêt à passer à l’action ! Dégainant de nouveau mon sabre j’effectuais un mouvement comme si je dessinais un huit avec mon arme. J’avais lancé un sort de genjutsu avec mon arme comme émetteur, c’était vachement plus discret qu’utiliser des mudras, mais cela nécessitait tout de même qu’elle regarde ma lame pour être prise dedans. Enfin je ne me posais pas trop de question pour cela, je m’étais beaucoup entrainé pour maitriser cet art.

Normalement le sensei verrais toute mes actions avec un peu de retard ce qui me laisserait beaucoup d’opportunité si je suis assez rapide. C’était maintenant à moi de jouer, accélérant droit vers elle je lui assenais plein de coup d’épée afin de la forcer à parer mes attaques. Je savais qu’elle était beaucoup plus compétente et que nos échanges allaient tourner en sa faveur mais son retard pouvait peut être équilibré notre échange. Je frappais de plus en plus fort afin d’essayer de la déstabiliser et l’obliger à faire durer notre échange de coup de sabre, j’essayais en réalité de trouver une faille dans sa technique. C’était vraiment très dur son style au sabre semblait être presque parfait, j’allais devoir redoubler de prudence et d’ingéniosité.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Sam 13 Jan 2018 - 16:41
Maintenant en place face à lui, je l'invite à attaquer en premier, désireuse de voir ce qu'il va faire. Suivant du regard le mouvement de son épée, je n'en comprends pas l'intérêt sauf peut-être tenté de se pavaner et de faire genre il sait réellement s'en servir ? Je le regarde et alors qu'il semble se préparer à charger, j'esquisse un petit sourire. Oui, mon entrainement avec Shinichi à ce sujet est plus qu'utile, me permettant d'anticiper celle-ci un minimum, ou plutôt dans le cas présent, rattraper le retard que je ne réalise pas avoir, je matérialise l'une de mes lames pour bloquer sa première attaque de... Justesse ? Et de même pour les suivantes

Je fronce les sourcils en grince un peu des dents en comprenant au fur et à mesure des coups le soucis. Si Shinichi avait eu l'idée d'un Genjutsu qui bloque les mouvements, lui, il semblait en avoir développé un tout autre et comment dire que malgré mes recherches sur celui-ci, je n'arrive pas à trouver comment réussir à en sortir sans devoir passer par l'art des sceaux ou tout simplement par le genjutsu lui-même. Je recule alors soudainement, pour mettre de la distance entre lui et moi. Cherchant à me trouver une alternative rapide à cela... Pour Shinichi, j'avais du attendre qu'il s'estompe, parce que ça ne dure pas indéfiniment, mais là, c'est plus compliqué parce qu'il m'attaque réellement et que bon, même si cela ne me dérange pas de lui payer son repas, me faire avoir trop facilement n'est point dans mes projets.

"Du Genjutsu hein ?" Soufflais-je en le regardant, cherchant à gagner du temps pour voir l'effet de sa technique s'estomper. "Il se passe quoi exactement ? Mes gestes sont ralentit ou bien ça se passe ailleurs ?" Visuel peut-être? C'est une possibilité, le Genjutsu atteint plus d'un sens parfois et si je sais que ça peut jouer sur l'effet moteur à cause de la technique que le Yuki avait usé contre moi, à force de me renseigner sur le sujet, j'avais apprit que ce n'était pas tout, que ça pouvait jouer tout bonnement sur les sens... Et si c'est ça... Si je ne peux pas faire confiance à ma vue ou à mon ouïe, je peux quand même faire confiance à autre chose... Je crois. Le genjutsu ne peut pas avoir d'effet sur mon sabre, il me semble alors si je passe par lui pour me repérer, cela devrait théoriquement être bon. Reste à voir en pratique maintenant...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 15 Jan 2018 - 19:26
Pour le moment notre échange semblait prendre les mesures que j'avais prévues, le sensei n'avait pas réellement de mal à parer mes attaques malgré le temps de latence qu'elle possedait sur moi. C'était signe que je devais donc améliorer la vitesse de mes attaques, c'était interessant de savoir qu'un simple échange de coups pouvaient me donner des indications sur mes futurs entrainements. Le maître était incontestablement hors de ma portée, mais la faisait tout son charme en tant que sensei. Je me devais de respecter la confiance qu'elle avait placée en moi et progresser, progresser jusqu'à atteindre des sommets. Ce genre d'affrontement était tout bonnement l'exercice idéal pour me perfectionner, autant physiquement, mentalement et technniquement. Mon cerveau carburait à mille à l'heure afin de trouver le meilleur enchainements d'assaut pour réussir mon pari. Je savais pertinnement que Shiori n'allait pas me laisser faire de toute façon. D'ailleurs, niveau observation j'avais beaucoup à apprendre d'elle en seulement quelques échanges, elle en déduisit qu'un genjutsu la frappait.


Elle me fit la petite remarque qui montrait qu'elle avait compris le subterfuge, elle me demandait même ce qu'il ce passait exactement. Elle emis l'hyphothèse que ses mouvements étaient ralentis, si seulement je pouvais ralentir mes adversaires à l'aide d'un simple sort d'illusion... Non ce n'était pas vraiment ça, enfin d'un côté les effets pouvaient se traduire par un ralentissement de mon adversaire. Je ne savais pas si je devais lui dire, mais de toute façon j'avais l'impression qu'elle avait déjà préparé une parade à mon attaque, des vagues de chakra émanait de son sabre. Cela devait agir comme un detecteur de mouvement, et malgré le fait que ses flux de chakras soient perturbé cela devrait être assez efficace. De plus le Genjutsu n'allait pas faire effet très longtemps, c'était le moment ou jamais pour donne un grand coup d'accelerateur. Dessinant un cercle avec mon sabre autour de moi, j'effectuais un mudra qui m'entoura d'une aura de vent, la préparation était faite. D'un coup de pied puissant, je chargeais droit sur elle avait de réappaitre dans son dos afin de lui porter un grand coup d'épée, bien entendu je visais les parties de son armures afin de ne pas la blésser, mais j'y allais à fond afin d'avoir toute les chances de la toucher. Cet entrainement n'était vaiment pas de tout repos, je reflechissais déjà à quoi faire si mon attaque ne fonctionnais pas.

"Ce n'est pas exactement ça sensei, je vous en parlerais si je ne reussi pas à vous toucher !"


Moi aussi je lançais un pari, cela ne me derangeais pas vraiment de livrer mes secrets à la personnes qui m'enseigne l'art du sabre. D'un autre côté cela me permettais d'avoir un peu plus de pression afin de mieux apprécier cet echange.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Ven 19 Jan 2018 - 17:58
Une supposition voilà sur quoi je me basais maintenant pour continuer le combat et surtout, ne plus avoir ce sentiment de retard. Insufflant du chakra dans mon sabre, je laisse celui-ci agir comme un sonar pour le repérer, pour ne pas subir un temps de latence encore. Sauf que se fier uniquement à mon sabre plutôt qu'à ma vue, c'est compliqué. Fermant donc les yeux pour être plus réceptive, ainsi, je sens l'adolescent dans mon dos, je pourrais esquiver, fuir encore un peu plus loin, mais cela ne serait qu'une nouvelle fois partie remise, tant que je reste dans son genjutsu. Une fois fini, il pourrait le relancer, mais clore l'entrainement maintenant n'est pas forcément une bonne chose pour lui non plus... L’inconvénient, c'est que mon panel de technique là, est surtout pour couper cours au combat... Je peux tenir longtemps si j'arrive pas à porter de l'adversaire, mais là... Alors qu'il est derrière moi, il est si facilement atteignable... Je serre les dents et finis par faire le choix le plus simple pour ne pas clore tout ça maintenant.

Ainsi, au lieu de me retourner pour lui faire face et parer son attaque, je me contente une nouvelle fois d'esquiver pour me retrouver à plusieurs mètres de lui encore. Les yeux à nouveau ouvert, je le cherche rapidement du regard, tout en maintenant ma technique de détection pour ne pas me faire surprendre. J'aurais réellement du clore le combat par simplicité pour moi... Mais en même temps, ça casserait le challenge non ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 7 Fév 2018 - 11:40
Raah ! Elle était vraiment si forte que ça ? Malgré tous mes progrès, autant sur le plan physique que technique. Je n’avais même pas idée de ce qu’elle était donc capable de faire, j’allais devoir tout donner pour ne serait-ce espérer la toucher. Elle esquivait chacune de mes attaques, mais semblait pouvoir faire tellement plus c’était rageant. J’avais l’impression d’être un gamin qui essaye de se frotter à un colosse. Je devais faire mieux et plus vite, je devais lui montrer qu’elle ne pouvait pas se contenter de m’esquiver et de parer mes offensives. Rouvrant les yeux en ma direction semblait ne plus vouloir compter que sur ses autres sens. C’était vraiment insultant pour moi, j’étais vraiment un moucheron face à elle. Mon illusion venait de s’estomper, je ne voulais plus m’en servir contre elle. J’allais y aller franco cette fois-ci et je comptais bien mettre un terme à ce combat qui n’a que trop durer.

Nous étions à quelques mètres l’un de l’autre seulement, j’étais plutôt vif, mais surement pas assez pour elle je devais donc la surprendre. J’analysais sa posture, dans quel direction elle pointait sa lame tout cela pouvait me donner des indices sur mouvement de parade. J’avais ma petite idée de ce quoi elle s’attendait de ma part et j’allais tenter d’innover. Pointant mon sabre en sa direction, je visualisais mentalement ma prochaine action pour savoir où est ce que j’allais la toucher. C’était assez important de se préparer mentalement afin de comprendre comment pourrait fonctionner l’adversaire. Je n’avais vraiment pas envie de la décevoir et encore moins envie qu’elle me prenne de haut. C’était le moment de lui montrer que j’étais à la hauteur.

Chargeant droit devant à toute vitesse j’avais pour objectif de voir qu’elle posture elle allait utiliser pour parer mon attaque. J’attendais jusqu’au dernier moment pour donner mon coup de sabre du haut vers le bas, comme pour si je voulais la trancher en deux verticalement. Cependant j’avais fait exprès de mettre tout ma force et de la rater de peu. En réalité je voulais me donner de l’impulsion pour le coup que j’avais préparé. De mes pieds partirent des impulsions d’air qui me firent décoller au-dessus d’elle, le coup d’épée était là pour guider ce ma direction me faisant faire un soleil à quelques centimètres au-dessus de son crâne. C’est à l’instant où encore en l’air j’avais une ouverture sur son dos que je donnais un coup de lame en plein milieu de ce dernier. Si je l’ai touché c’était gagné mais je n’avais pas prévu d’en terminer là : Au moment de toucher le sol, je mettais toute mes forces dans les jambes pour ce coup ultime, si elle avait esquivé le premier coup elle devrait être en bonne posture pour se prendre le second. Je fusais de toute ma vitesse pour lui donner un unique coup tranchant au niveau de ses côtes et finissait ma course dans son dos avant de rengainer mon sabre.

Je me retournais en sa direction, faisant glisser ma main sur mon front pour retirer toute la sueur.

« Sacré épéïste, Sensei. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Mer 14 Fév 2018 - 1:05
Observatrice, je regarde le chûnin qui me fait face et attend à nouveau qu'il passe à l'action, pour le laisser encore m'attaquer comme il ne cesse de le faire depuis un moment. Il est habile, je dois le lui reconnaître. Il ne manque pas d'imagination pour ses attaques et tout ce qui en suit, et j'avoue que j'ai du mal à juste esquiver et parer. Mais je ne peux pas me permettre d'écourter comme ça son entraînement. Après tout, il est là pour apprendre et moi, d'une certaine façon, ça améliore mes réflexes et surtout ma capacité d'analyse.

Suivant donc ses mouvements du regard, cette fois-ci, je constate qu'il n'y a plus de tard, son genjutsu s'étant enfin estompé. Je n'ai donc pas de mal à parer son attaque, avec mon fourreau, qui au final était mal placée. Je pourrais croire à un manque de précision de sa part, mais depuis le début, il vise bien, alors je ne suis pas surprise de le voir feinter et me passer au dessus. Je dresse alors mon sabre en insufflant cette fois du chakra raiton dans la lame pour esquisser une petite vengeance face à son genjutsu d'avant et reste dos à lui alors qu'il va maintenant retomber, sa lame ayant effleuré mon dos alors que je n'ai pas cherché à parer ce coup, préférant faire mon attaque qui, au final, à stopper sa propre attaque.

Un léger sourire sur les lèvres. Je ne prends même pas la peine de me retourner pour voir ce qu'il fait, imaginant plus que très bien la scène alors qu'il doit à cet instant précis tenté de m'attaquer encore. Je finis néanmoins par me retourner vers lui. "Et bien, tu fais quoi là ? On est supposé s’entraîner là non ?" Je plaisante alors et range mon sabre dans son fourreau. "Du coup, tu paies le repas, c'est ça que tu disais ? " Le questionnais-je alors sans trop savoir si au final, il voulait clore son entrainement maintenant ou bien plus tard. S'il veut le poursuivre, il faudra attendre un peu que sa motricité revienne à la normale, et même s'il veut l'arrêter d'ailleurs, parce que là, je crois pas qu'il soit réellement en état de marcher étant donné que j'ai bousillé d'une certaine façon son système moteur... Rahlala, Shinichi en reviendrait pas je crois d'apprendre que j'ai adapté ene de ses techniques de Genjutsu en technique de kenjutsu avec mon sabre.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 14 Fév 2018 - 12:35
C’était un combat d’une intensité assez spéciale, d’un côté j’étais en train de me débattre comme un forcené pour ne serait-ce la toucher. Cependant je n’y allais pas de toutes mes forces car par manque de contrôle je risquerais de donner un mauvais coup ou déchainer Musouken sans le vouloir. De son côté je ne savais même pas si elle se donnait à fond ou non, enfin j’avais bien une idée de l’intensité qu’elle mettait de ce combat. Cela devait être frustrant de se dire qu’on pourrait mettre un terme à cet affrontement rapidement et pourtant devoir faire en sorte qu’il continue. J’étais quelques peu résigné à une défaite cuisante, je m’étais préparé à tout donner dans cette ultime attaque.

J’avais tout analysé dans ses manières d’esquiver, sa position défensive... Cependant je n’avais pas pris en compte le fait qu’elle aurait pu aussi contre-attaquer. Une erreur de débutant dirais-ton… Le sensei parait ma feinte d’attaque et insuffla une légère onde électrique à son jutsu. Quelques instants après, alors que j’étais en l’air, je sentis quelques fourmillements parcourir mon corps. J’avais complètement raté ma cible lors de mon coup de lame aérien, pour au final raté complètement mon atterrissage. Je ne comprenais vraiment pas ce qu’il était en train de se passer dans mon corps, j’avais l’impression que ce coup de jus m’avait complètement déstabilisé. Est-ce un sort de Genjutsu ? J’essayais tant bien que mal de ramener mes l’une contre l’autre pour effectuer un mudra de rupture, mais même là je n’y arrivais pas. Dos à moi, Shiori était sûr que son coup avait fonctionné, si seulement j’avais une quelconque technique pour comprendre ce qui était en train de m’arriver j’aurais pu utiliser sa confiance à mon avantage. Malheureusement pour moi ce n’était pas le cas, et le match semblait être terminé. M’appuyant sur ma lame pour me relever tant bien que mal, je me dressais face à elle en attendant qu’elle se retourne.

Le sensei m’envoya une petite pique, je crois bien que c’était la première fois que je la voyais plaisanter avec moi. J’esquissais un léger sourire en la voyant comme cela, j’avais donc bel et bien perdu. Pour une fois, je n’étais pas triste d’avoir perdu un combat car je savais qu’il allait me permettre de me hisser vers de nouveau sommet. Rengainant ma lame, j’essayais tant bien que mal de m’avancer vers elle avant de trébucher. Me rattrapant sur un banc, j’optais pour la simplicité : m’asseoir la et attendre qu’elle vienne jusqu’à moi.

«Une sacré technique, mais la prochaine fois j’arriverais à la déjouer ne t’inquiète pas ! Musouken et moi n’avons pas fini de te surprendre. »

J’attendais patiemment que l’effet se dissipe, et comme elle l’avait bien précisé tout à l’heure j’allais bel et bien devoir payer ce foutu repas.

« Du coup, choisi où on mange ! Mais n’oublie pas que je ne suis pas plein aux as ! »

L’entrainement du jour était bel et bien terminé, j’avais vraiment eu l’impression de faire de grand progrès aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2026-goten-l-etranger

Dim 18 Fév 2018 - 23:45
Un petit sourire sur les lèvres, je regarde le jeune homme alors qu'il laisse entendre une sorte de compliment. "Tu te débrouille très bien et je suis certaine que si j'étais restée uniquement en défense là, tu m'aurais touché pour te dire. Mais je me devais de te montrer que si tu attaques par les airs, tu risques de te faire attaquer aussi. Qu'une feinte n'est bonne que si elle n'est pas perçue et rater ton coup comme tu l'as fait... Comment dire que c'était assez prévisible que derrière, tu prépares quelque chose. Mais sinon l'idée est bonne." Je lui adresse alors un large sourire alors que je viens de le féliciter et d'avouer qu'il m'aurait touché si je n'avais pas attaqué, mais en même temps, il doit bien se douter que si je n'étais pas resté sur la défensive tout du long, l'entrainement aurait été fini bien plus tôt. "D'ailleurs, tu as jamais pensé à joindre de l'affinitaire à tes attaques ? Enfin, je sais qu'avec Dokuyaku je peux le faire, mais toi, c'est une possibilité ou pas ?" Parce que je ne connais pas tout les sabres et s'il peut ajouter un autre type d'attaque à son panel ça pourrait être pas mal et surprendre assez également. Et oui, je lui parle et lui donne mes idées et conseils en attendant que l'effet de ma technique s'estompe étant donné qu'il ne risque pas de pouvoir marcher avec aisance tout de suite.

Je viens d'ailleurs m'asseoir à ses côtés sur le banc. "Sinon, je dois avouer que tu ne manques pas d'imagination pour tes attaques et c'est quelque chose de réellement appréciable, enfin, pas en tant qu'ennemi, mais la diversité comme ça, ça surprend et c'est très agréable. Je pense que tu peux aller très loin comme ça." Un encouragement tout ce qu'il y a de plus simple. Il faut dire qu'il le mérite réellement et j'avoue ne pas avoir envie qu'il se décourage trop facilement le petit. C'est un sabreur prometteur !

Je lui laisse entendre un petit rire. "Un ramen ça te va ou tu veux quelque chose d'autre ? Je t'avoue que j'ai pas trop d'idée et c'est le plus simple, le plus près et ce n'est pas trop cher."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Entrainement à l'épée n°1 - Shiori

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: