Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

terre d'accueil ๑ akimoto


Dim 17 Déc 2017 - 19:10
Une nouvelle page se tourne dans l'histoire du médecin. Aujourd'hui, c'est une nouvelle vie qui s'offre à lui, un nouveau code à suivre, un nouveau foyer à défendre. Et il se sentait déjà comme chez lui, ici, dans le village de la roche, alors qu'il n'avait toujours pas eu l'occasion de s'entretenir avec Akimoto sur ce sujet.

Il faut dire que de base, c'est pour cela qu'il s'était rendu à Iwagakure, dans le but de trouver un nouvel endroit ou vivre, pour lui et le reste de son clan. Un endroit calme, un endroit en pleine expansion, un endroit où il connaît des gens.

Mais sa surprise fut grande en arrivant sur place, voyant cette attaque d'envergure ses ninjas de la brume venant se fracasser contre la porte du village. Une attaque d'envergure, de la part de la brume, épaulée par des combattants appartenant au groupuscule connu aujourd'hui sous le nom de Soshikidan. Des pertes, des larmes, de la destruction, le calme de la roche venait de disparaître.

Au fond de lui, il le savait, maintenant que la tempête était passé, qu'il allait pouvoir être très utile pour le village. Ses dons exceptionnels en médecin allaient sûrement être appréciés pour soigner tout ceux qui sont dans un état critique suite à cette bataille.

Il faut aussi le dire, le clan Uzumaki est connu par beaucoup de gens a travers le continent. La petite ile du tourbillon fait parler d'elle et c'est le but du chef de son clan, être reconnu dans le monde des ninjas. Et Iwa allait l'aider pour ça.

Mais faut-il encore qu'il rencontre son ancien ami, qu'il n'avait que juste croisé durant le combat qu'il venait de mener à ses côtés. Traversant les rues du village, observant la peur installé sur le visage des habitants, le désarroi s'emparant petit à petit de leurs esprits. Personne ne le remarquait, personne ne le regardait. Ils avaient bien mieux à faire.

Il venait alors d'arriver devant ce grand bâtiment en construction, qui ressemblait à une tour, au centre de la ville. S'installant alors sur un rebord en pierre juste en face, il attrapa son chapeau pour le poser à côté de lui, regardant le soleil qui n'allait pas tarder à atteindre son zénith. Une nuit venait de passer dans la bataille et la lumière de l'astre brillant venait recouvrir les blessures des habitants au grand jour.

En levant la tête, il pouvait alors voir au loin le Borukan arriver. Impossible de ne pas le remarquer avec sa carrure impressionnante, mais également cette barbe rousse qui ne trompe pas.

HayateC'était une nuit difficile. Dit-il en le laissant approcher devant lui, en utilisant une voix chaleureuse. Je suis désolé pour les habitants de ton village. J'aurais voulu aider plus que ça. Mais je suis content de te revoir après tout ce temps, Akimoto, malgré les circonstances.


_________________
竜爪拳 -Ryūsōken no Hayate
« I can't change the direction of the wind, but I can adjust my sails to always reach my destination. Strong people are made by opposition like kites that go up against the wind. »


Dernière édition par Uzumaki Hayate le Mer 20 Déc 2017 - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1836-heroes-never-die http://www.ascentofshinobi.com/t2165-equipe-1-seishi-iwa#14765 http://www.ascentofshinobi.com/t1869-uzumaki-hayate-carnet-d-un-voyageur#12132

Mer 20 Déc 2017 - 5:39


La nuit avait été courte. Une nuit de sang et de peine. Le cœur de la montagne avait saigné. L’ennemi était débarqué à leur porte en grand nombre dans l’espoir de capturer leurs exilés. Heureusement, les forces d’Iwa avait résisté…mais à quel prix? Les morts étaient nombreux, Kiri avait frappé avec précision et justesse, prenant le village tout entier par surprise alors qu’une bonne partie des troupes d’élites accompagnaient le Shodaime au Sommet de Tetsu no Kuni.

Akimoto avait été laissé en charge du village, avec son compagnon du conseil Soryû Kanon. Le roux était l’unique survivant de cette nuit meurtrière. Si le village avait résisté, c’était tout de même sous sa garde que ce massacre était survenu. Toute la nuit, ne trouvant pas le sommeil, le Borukan s’était demandé comment réagirait Chôgen à son retour. Le roux espérait qu’au moins de son côté les choses se déroulaient promptement.

Mais il ne se faisait pas d’illusions. Quelle était les chances? À moins que l’attaque n’ait été mené par un groupe de dissidents, le Gunjiteki se doutait bien que les choses avaient dû s’envenimer au Sommet des Ombres. Il était encore trop tôt pour lui, les évènements étaient trop récents, pour espérer comprendre quelque chose à toute cette folie. Pourquoi attaquer alors que leurs dirigeants étaient justement en train de parlementer et de négocier ? Des lâches…voilà ce qu’ils étaient aux yeux du Borukan.

Il y avait aussi la question du Soshikidan. Peut-être était-il encore une fois derrière toute cette histoire. Et s’il avait corrompu une partie des kirijins?

Akimoto n’avait pas fermé l’œil de la nuit, beaucoup trop occupé à gérer la crise. Un champ de ruine habitait les devants du village, l’hôpital avait été attaqué par une force de frappe, deux prisonniers avaient été capturés. Et le rouquin était la seule autorité compétente présente au village pour aider avec tout ce bordel.

Le colosse marchait en direction de la tour en construction qui servait de bureau au Kage et qui, bientôt espérons-le, accueillerait également toute l’administration du village. À la main, sa gourdasse de saké. C’était la seule chose qui le gardait encore éveillé après cette nuit tout droit sortie des enfers.

Alors qu’il passait devant la tour pour y entrer, Akimoto fut arrêté et extirpé de ses pensées les plus profondes par une voix familière. Hayate – son vieil ami – qui s’était mystérieusement porté à leur aide la veille lors de l’attaque. Les choses s’étaient déroulées si vite que le rouquin n’avait pas eu le temps ni de saluer ni de questionner son ami. « Hayate-san! Vieux Dragon. » dit-il d’abord en s’approchant de l’Uzumaki. « Merci de ton soutien, c’est apprécié. Que viens-tu donc faire à Iwa après toutes ces années? Ne me dit pas que tu as enfin décidé de devenir sédentaire? » ajouta-t-il en rigolant. S’il se souvenait bien d’une chose d’Hayate, c’était sa nature nomade, jamais capable de rester en place bien longtemps. C’est d’ailleurs lors de l’un de ses longs pèlerinages autour du Yuukan qu’Akimoto et lui s’était rencontré il y a plusieurs décennies.

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Mer 20 Déc 2017 - 11:31
Pas de doute là-dessus, son vieil ami n’avait pas du tout changé. Il restait le fier Borukan qu’il avait rencontré à l’époque, toujours accompagné de sa flasque de saké. Il faut dire que sur ce point-là, les deux hommes sont assez similaires. La preuve étant, qu’en écoutant parler le roux, Hayate venait de sortir lui aussi une fiole de saké, de l’intérieur de son haori. Il l’ouvra et porta le goulot à ses lèvres pour laisser couler l’alcool le long de sa gorge.

Il faut dire qu’il avait vu juste assez rapidement, même si cela semblait impossible, comme il venait de le dire. Hayate trouvant un endroit ou s’installer, c’était difficile à croire pour ceux de son entourage qui le connaissent.

Mais pourtant aujourd’hui, c’était bien la raison de sa venue dans ce village. Certes, il avait beaucoup voyagé dans sa vie, à travers tout le continent. C’était d’ailleurs dans ce voyage qu’il avait eu la chance de rencontrer son ami Borukan.

Pendant un temps, le clan Uzumaki s’était même installé à l’Académie. Mais au bout de plusieurs années, ils ne se sentaient toujours pas chez eux. Ce n’était pas un endroit fait pour eux, fait pour lui.

Mais Iwa, c’est différent. Complètement différent. Le village ninja de la roche, cité d’or du commerce, un endroit parfait pour vivre sa vie et laisser sa marque sur le monde. Pour ça, il était sûr d’avoir fait le bon choix.

HayateJe suis heureux de voir que tu es resté le même après tout ce temps. Tu n’aurais pas pris un peu de poids par contre ? dit-il en rigolant, tout en amenant sa fiole de saké à sa bouche pour prendre une lampée. Ne t’en fais pas, mon aide, tu peux l’avoir quand tu veux ! D’ailleurs…

Il venait de terminer sa phrase, comme ça, sans continuer, posant alors la fiole de saké à côté de lui. Ses yeux venaient de se poser sur le kamon du clan Uzumaki, apposé sur son haori qu’il avait posé sur ses jambes.

Certes, il était hésitant, car c’était un choix très difficile pour lui, il allait imposer une nouvelle vie pour presque tout son clan, il devait être sûr de ne pas se tromper. Mais son ami en face de lui ne faisait que lui inspirer une certaine confiance.

HayatePour dire vrai, tu viens de tomber juste avec ce que tu viens de dire. Nous autres Uzumaki, avons passé notre temps à voyager, faire connaître notre nom, devenir plus fort, plus puissant. Aujourd’hui, je pense que c’est différent. Il leva alors les yeux pour regarder son ami. Je pense que c’est le moment ou mon clan doit évoluer. C’est pour ça que je suis ici aujourd’hui, en tant que chef et représentant du tourbillon. Je veux rencontrer celui qui dirige ton village, car je veux inclure mon clan à la grandeur d’Iwa.


_________________
竜爪拳 -Ryūsōken no Hayate
« I can't change the direction of the wind, but I can adjust my sails to always reach my destination. Strong people are made by opposition like kites that go up against the wind. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1836-heroes-never-die http://www.ascentofshinobi.com/t2165-equipe-1-seishi-iwa#14765 http://www.ascentofshinobi.com/t1869-uzumaki-hayate-carnet-d-un-voyageur#12132

Mer 20 Déc 2017 - 20:23


Hayate-san marquait un point, Akimoto n'était pas tout à fait le même que lorsqu'il l'avait rencontré il y a tant d'années. Beaucoup avait changé - notamment son poids comme l'eisei-nin le soulevait. Le Borukan laissa échapper un rictus suite à cette remarque de son ami, tout en se tapant la cuisse. "Ne fait pas comme si l'âge ne te rattrapait pas aussi mon ami, ce sont quelques cheveux blancs que je vois là ?" répliqua-t-il pour l'agacer un peu.

Akimoto remarqua que l'Uzumaki n'avait pas perdu ses bonnes vieilles habitudes de consommation. Il se rappela alors la fameuse soirée où les deux hommes s'étaient rencontrés, dans une vieille auberge à moitié déglinguer au fin fond du Pays de la Terre. Personne dans l'établissement sauf le rouquin, quelques-uns de ses hommes, le dragon et son frère. Alors que tout le monde était tombé rejoindre Morphée, les deux ainés avaient continué de boire toute la nuit. C'est là que le Borukan avait appris l'existence des Uzumaki - un clan qu'il croyait jusque là être uniquement une légende - et qu'une longue amitié débuta. Ils s'étaient croisés à plusieurs autres reprises pendant le pèlerinage du Dragon au Pays de la Terre et ils avaient continué à correspondre de temps à autres par la suite. Cela remontait à très longtemps déjà...

Le rouquin avait toujours connu Hayate comme un voyageur sans attache, voilà pourquoi sa demande le surpris. "Vous voulez rejoindre Iwa?" dit-il avec étonnement. Jamais Akimoto n'aurait cru son ami vouloir prendre racine un jour. "Le Shodaime est actuellement absent, il est à Tetsu pour une rencontre importante. C'est à lui que reviendrait de prendre cette décision. Si tu veux attendre au village quelques jours, sa délégation devrait rentrer d'ici la fin de la semaine." lança-t-il.

***


Une semaine plus tard. Lendemain de la nomination du Nidaime.

Une semaine. C'est tout ce qu'il avait suffit pour chambouler la vie du Borukan. Toutes les craintes d'Akimoto s'étaient révélées fondées ; l'assaut sur Iwa n'était que la pointe de l'iceberg. Au Sommet, des gradés de Kiri s'étaient alliés au Soshikidan pour tuer Nagamasa Chôgen, ainsi que le Nidaime de Kiri. C'était une véritable révolte. Une révolte qui allait plonger le Yuukan dans une guerre sans précédent. La mort avait frappé Iwa encore une fois.

Le Daimyo était intervenu au retour de la délégation - ce qu'il en restait - au village, pour nommer le patriarche du clan Borukan à la tête du village. Avec la guerre au-dessus de nos têtes comme l'Épée de Damoclès, Iwa à besoin d'un Général, d'un guerrier sans retenue aucune, pour diriger nos troupes. Ces paroles du Seigneur de la Terre résonnaient toujours dans l'esprit d'Akimoto. Un guerrier sans retenu aucune...était-ce donc tout ce qu'il était?

Une fois la nouvelle annoncée aux quatre coins du village, le Nidaime convoqua son vieil ami aux portes du village, à l'endroit même de leur première rencontre quelques jours plus tôt. "Hayate-san...Alors, comment trouves-tu Iwa?" lui lança-t-il lorsque l'homme au chapeau se présenta finalement au lieu du rendez-vous. "Il semblerait que la décision me revienne finalement..." Son expression était morose, son regard triste alors qu'il contemplait du haut des murs la désolation des affrontements. "En quoi consiste donc ce fameux projet avec les tiens. Pourquoi vouloir venir s'établir à Iwa maintenant?"


_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Jeu 21 Déc 2017 - 0:01
Au moins, cette bonne entente entre les deux hommes n’avait pas du tout changé après tout ce temps. Pourtant, autant l’un que l’autre, ils auraient pu changer depuis, car ils ne s’étaient pas revus depuis plusieurs années. Mais pourtant, il se sentait comme dans l’ancien temps, quand il passait des bonnes soirées avec lui dans sa découverte du pays de la terre.

Puis avec sa remarque, il faut dire qu’il n’avait pas tout à fait tort. D’un côté, c’était une petite pique en réponse à ce que le dragon venait de dire, mais en soit, il visait plutôt juste.

Hayate Tu sais, avec une fille qui entre tout juste dans l’adolescence, j’ai de quoi me faire des cheveux blancs. Elle va me rendre fou. Toi, tu ne l’as connu que bébé, quand elle ne pouvait même pas parler.

Mais c’est aussi pour elle qu’il voulait enfin trouver un endroit ou s’installer. C’est vrai qu’il aurait pu rester sur l’île d’Uzu, rester avec son clan et ne jamais faire parler d’eux. Mais ce n’était pas son souhait, ce n’était pas son but. Il voulait évoluer et pour ça il pensait vraiment qu’Iwa allait aider.

Hayate C’est surprenant n’est-ce pas ? J’dois dire que j’ai eu du mal à prendre cette décision. Ne t’en fais pas, je vais en profiter pour visiter un peu le village et rencontrer les habitants le temps du retour de ton chef.

๑๑๑

Encore une fois, le village se retrouve dans la peine, dans le chagrin. Malgré son aide durant l’attaque sur Iwagakure, cela n’était pas du tout suffisant. Le vrai coup de théâtre fut joué lors de cette grande réunion au pays du fer, terre des samouraïs.

Le chef du clan du tourbillon, qui lui attendait le retour depuis quelques jours, de celui qui est à la tête du village, portant le nom de Nagamasa Chôgen, n’eut finalement jamais la chance de le rencontrer.

Un plan fourbe, visant la tête du village caché dans la roche. Et un plan qui finalement s’est déroulé comme prévu. Aujourd’hui, c’est un village en pleure, un village en deuil. Un foyer meurtri par la perte de cette personne qui semblait avoir une bonne image.

Son ami, le grand Borukan, lui avait demander de le rejoindre devant la porte du village. Ils devaient enfin parler de cette décision qu’avait prise Hayate quelques jours plus tôt. En voyant le visage du roux, il se doutait bien que l’humeur n’était pas à la joie.

Hayate Disons que ce n’est pas la meilleure ambiance que j’ai pu connaître, mais je comprends pourquoi. Toutes mes condoléances pour ce chef de guerre que vous venez de perdre. Même s’il ne l’avait jamais rencontré, de voir les gens aussi touchés par la mort de cet homme, il se sentait quand même un peu attristé par cette nouvelle.

Et il venait alors de comprendre, avec les mots du Borukan, que c’était lui qui venait de lui succéder à la tête de ce village. C’est encore mieux au final pour le dragon, qui à la chance de le connaître, depuis longtemps.

Hayate Je suis désolé de te déranger avec ça alors que tu dois avoir une montagne de chose à faire maintenant que tu viens de prendre ce rôle. Je vais donc faire simple. Je veux un futur meilleur pour mon clan. Je veux nous faire enfin rentrer dans le monde shinobi et faire en sorte de jouer un rôle important dans le futur. J’ai eu l’occasion de voir les ruines de Shito, de soigner et aider des gens sur place après la bataille. Depuis ce moment, je veux faire en sorte que ceux de mon clan puissent survivre. Autant mes frères, que ma sœur, mais surtout ma fille. Je pense que ce village, ton village, est une bonne place pour nous, si jamais tu es d’accord pour nous accueillir.


_________________
竜爪拳 -Ryūsōken no Hayate
« I can't change the direction of the wind, but I can adjust my sails to always reach my destination. Strong people are made by opposition like kites that go up against the wind. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1836-heroes-never-die http://www.ascentofshinobi.com/t2165-equipe-1-seishi-iwa#14765 http://www.ascentofshinobi.com/t1869-uzumaki-hayate-carnet-d-un-voyageur#12132

Ven 22 Déc 2017 - 3:58


Du haut des remparts, le regard vide d'Akimoto contemplait les marques encore fraiches des affrontements de la semaine dernière. Il voyait les stigmates encore fumants de sa lave, les traces de sang et de désolation. Cette vision lui procurait toujours un pincement sévère à la poitrine. Lui qui avait pourtant connu bien des guerres et des champs de bataille avait du mal à supporter. "Je comprends très bien ton ressentit...Toutes ces années durant où j'ai guerroyé, je l'ai fait pour assurer un avenir meilleur pour les miens et pour ma famille. Et maintenant que je suis non seulement chef de clan, mais également chef de toute une nation, je le comprends encore mieux." dit-il en détournant le regard pour se tourner finalement vers Hayate.

Le Borukan comprenait très bien où son ami voulait en venir. Le rouquin était père également après tout, il partageait ses inquiétudes pour sa famille. "Le monde est grand, vaste, et pleins de dangers et d'incertitudes. Le Soshikidan qui a pris le contrôle d'Hi no Kuni...Puis maintenant Kiri qui est sous son emprise." Plus que jamais le Yuukan était plongé dans le chaos. L'apparition des villages cachés était supposée être la salvation du monde moderne, mais plutôt, elle semblait ne lui avoir causé que des tords."Plus que jamais Iwa et Tsuchi no Kuni deviendront cette lueur d'espoir, cette terre d'accueil pour les âmes en peine et celles en recherche de paix." C'est ce pourquoi Iwa avait été fondé après tout..."Ironiquement, on m'a choisi pour diriger le village à cause de mon aptitude à mener une guerre. Mais je veux que ma légacie puisse être autre. Qu'on se souvienne de moi non pas seulement comme d'un général qui a mené son village à la guerre. Mais comme d'un leader qui a su apporter la paix à ses compatriotes, comme l'homme qui a su donner espoir à tout un peuple."

Akimoto extirpa de son haori coloré un petit objet de bois taillé, un mémento de son prédécesseur. La petite pipe de bois, qu'il gardait constamment sur lui depuis qu'il l'avait trouvé dans le bureau du Shodaime, lui permettait de se rappeler des efforts du samouraï. Si ce dernier était jeune et inexpérimenté, il possédait une volonté à toute épreuve. Ce souvenir permettait au Borukan de se souvenir au quotidien de l'ampleur de sa tâche."Mon prédécesseur, peut-être sans le vouloir, à marqué le futur d'Iwa en accueillant son cousin et les exilés de la Brume. Un futur que je me dois maintenant de préserver et d'enrichir. J'aurai besoin d'hommes tels que toi, vieil ami, à mes côtés pour commander Iwa. Si le tourbillon est prêt à servir le Roc, je suis prêt à vous accueillir." Akimoto rangea alors la petite pipe dans son haori et en sortit sa flasque qu'il souleva dans les airs vers le Dragon pour trinquer.


_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

terre d'accueil ๑ akimoto

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: