Derniers sujets
Partagez | 

L'Alpha et l'Omega [Shoran A.]


Jeu 21 Déc 2017 - 3:34
Le début de la fin, c'est le milieu de tout ?

Une fois que l'on a conscience d'être un petit rien dans un grand tout, simple petite molécule d'un macrocosme gigantesque, aux allures d'ogre dévoreur de nos passions, et de nos énergies, on comprend alors mieux comment certains êtres peuvent percevoir le monde de façon aiguë. Une autre sorte de sensibilité, celle aux changements de ce monde en perpétuel mouvement, dont on pouvait capter les vibrations et l'essence, en se focalisant sur l’extérieur et l'autre, plutôt qu'en se repliant sur l'interne et le tous pour soi.

Et la mort dans tout ça ? C'était bien le début de la fin. Le voile de néant après la lumière blanche, cet état que tous redoutaient, sans jamais vraiment connaître. Rares étaient ceux capable de démêler l’énigme de la faucheuse, et de réchauffer ses chaires putrides ; Et pourtant, il existait des rares exceptions, qui côtoyaient la torpeur mordante de la dame noir, sans jamais s'égratigner sur ses épines poisseuses.

- Je vais vous prendre deux Sakés, Kibichi ! Qu'il fit en passant la lourde tenture épaisse et rouge, qui laissait le décor familier lui donner du baume au cœur. Après tous les changements de ses derniers temps, un peu d'ancien ne faisait pas de mal, car s'il aimait à avancer dans la vie, le passé le dotait toujours d'une force différente pour affronter les problèmes du quotidien. La nostalgie lui allait bien, tant qu'il pouvait encore savourer le doux marc de son alcool préféré. Sa-ké ! "T'es sûr que tu vas pas te faire engueuler en rentrant, Nué ? "L’intéressé haussa les épaules, car ainsi allait la vie et il en assumerait les conséquences, il fallait bien se détendre pour pouvoir de nouveau tendre vers le mieux, non ?

- Kempai ! Qu'il fit, prêt à se servir la rasade qui réhydraterait son palais asséché, mais à peine eut-il le temps de tremper les lèvres, qu'on entendit un cris à l’extérieur, dans la rue. Une dame appelait au secoure, des jeunes peu scrupuleux avaient décidé de lui dérober ses maigres économies. *COMMENT !* Il sauta sur ses pieds devant l'injustice, et surtout assez remonté de ne pouvoir apprécier le deuxième meilleur moment de sa journée sans qu'on ne le dérangeât également constamment sur celui-ci aussi. Décidément, rue était le chemin pour ceux qui ne laisseraient jamais un crime impunis, qu'ils soient policiers ou non.

- Si je t'attrapes tu vas voir ! Qu'il fit, traqueur jusqu'au bout des ongles et sans l'ombre d'un doute, spécialiste dans la filature de pourritures, comme de ses alliés les plus précieux. Il fit quelques détours, pensant à son verre et au visage que faisait la pauvre dame en frottant son dos meurtris quand ... Il percuta une masse sombre qui courrait également vers les voleurs, portant un insigne reconnaissable entre tous.

- Aaaaouuuuch ... Qu'est-ce que je ... Vous avez rien de cassé ? Qu'il lança à la dérobée, se frottant les vêtements et ne tardant pas à manipuler son chakra. Ils pouvaient encore les rattraper, il suffisait de ne pas ménager ses efforts.

_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Jeu 21 Déc 2017 - 13:02
Une journée peut se passer sans rien d'extravagant, comme une autre peut se passer avec diverses missions. Aujourd'hui, la première option est de mise. Je m'ennuie, vraiment. Il n'y a rien à faire, il n'y a pas grand monde dans les rues, pas de délits, pas de crimes. Alors, je patrouille sans vraiment avoir envie de patrouille, j'aimerai me retrouver au terrain d'entraînements pour pouvoir m'améliorer dans des catégories où j'ai énormément de points faibles. De plus, je dois également préparer un plan pour le Raikage. Des choses en tête qui font que je n'entend que tard les cris d'une vieille femme. Un voleur ? Enfin quelque chose d'intéressant.

Je me rue jusqu'à la rue où se trouve la vieille dame qui m'indique des jeunes courir à l'opposé de notre position. Je lui fais un rapide sourire rassurant avant de partir à la recherche des ces voleurs pré-pubères. Je les aperçois, ils ne vont pas très vite contrairement à moi mais... On me fonce dedans. Je ne tombe pas à la renverse, mais j'ai juste le temps de faire un mudra qui attrape les voleurs. Une technique qui ne leur permet pas de bouger puisque des mains de cadavres sortent du sol pour les attraper, l'aura noire qui m'a entouré à l'utilisation de ma technique qui s'estompe tout aussi rapidement.

Au moins, c'est une chose de faite. Il ne faut plus qu'à attendre les renforts de la brigade policière pour amener ses malotrus en geôle. Je pose mon regard sur le garçon qui m'a poussé, il semble aussi à la recherche des voleurs.

« Non et vous ? Vous étiez également à la poursuite de ces voleurs ? »

Bien sûr, j'ai pu apercevoir qu'il manipule son chakra, également son bandeau de shinobi de Kumo qui m'indique qu'il fait parti des forces du village. Pour autant, je ne connais guère son grade, ni s'il fait parti d'une unité du village alors... le respect se veut obligatoire dans ce cas-là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Jeu 21 Déc 2017 - 23:56
Tandis qu'il se relevait, il constata l'efficacité cruelle de son homologue, qui avait déjà composé des mudras en vol, pour faire sortir des mains du sol, qui agrippèrent pêle-mêle des pieds, des mollets ou bien des jambes. Un croque-en-jambe pas de tout repos, qui laisseraient sûrement ses marques dans les esprits des jeunes qui ne savaient finalement, qu'aboyer à qui mieux mieux.

Ouah, vous leur avez pas laissé une chance de s'en sortir bien joué ! Qu'il fit avec une mâchoire décrochée par la surprise et une admiration, toute naturelle, pour toutes les sciences qui ne relevaient pas du métal Metaru. Il rêvait d'en découvrir plus, toujours plus, sur ce que permettait l’énergie dans le monde, voir ce qu'un maudit forgeron comme lui pouvait en faire, avec ses dix doigts cabossés. Tout voir, entendre, savoir, s’approprier, et tout partager une fois le méfait accomplit.

C'était le genre d'avenir qui le bottait bien oui, il le savait. Nué laissa retomber une main bien inutile et surtout rattachée à son corps en vie, et son chakra s'en alla faire ses petites affaires dans le monde d’où il venait, et dont personne ne soupçonnait l’existence.

Metaru Nué, je suis Genin de Kumo … Enfin, vous devez vous en douter, vous êtes policier non ?! Il lui fit un rire entendu, la connivence qui le reliait à lui, venait qu'il devait côtoyer quotidiennement ses cousins, et bien connaître la maison pour le coup. Enchanté … Heu, je connais même pas votre nom, et vous me rendez service comme ça … Ça me gêne … Qu'il fit comme un enfant, car finalement il était encore dans cet âge tendre. Un âge qui le quittait morceau par morceau depuis qu'il avait versé le sang, dans l'intention d'en vider totalement enveloppe.

J'allais boire mon saké chez maître Kibichi quand on a volé les affaires de la vieille dame, je peux vous inviter pour le coup de main ? Qu'il fit avec son tact légendaire, et son empressement de connaître un membre de son village pour le moment inconnu. Il avait une petite couleur palote quand même, était-ce une si bonne idée, ne valait-il pas mieux l'emmener chez l'Eisen, que chez le marchand d'alcool de riz ?

Parfois, voyager vers l'inconnu, c'était juste faire un pas dans la bonne direction, qu'importait que le vide soit là ou non.

_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Ven 22 Déc 2017 - 16:17
L'entrava marche, fait tomber les individus qui courent. Rapidement, une escouade policière arrive pour menotter les malheureux, alors que celle-ci rend son sac à la pauvre mémé. Elle récupère ses quelques pécules et autres papiers plus ou moins important pour elle. Quant à moi, je me relève, regardant le garçon qui m'est rentré dedans. De visage plus jeune que moi, de taille plus grande. Je dois lever les yeux pour pouvoir le regarder correctement, alors que je lui demande s'il a été également à la poursuite de ses voleurs. Parce que je ne peux guère le savoir, peut-être fait-il parti de la bande. Il se présente, Metaru Nué, genin du village.

Encore un Metaru, ça ne m'étonne pas. Leur clan fait parti des plus puissants du village, nul doute que la majorité de leurs membres fassent partis des forces de Kumo à un plus ou moins haut grade. Rien qu'à regarder Kahei, prodige, ou l'ombre actuelle, Shuuhei. Je souris.

« Enchanté, Aami Shôran. »

Que je me présente quand même, même si je fais parti de la police du village, je ne dois pas oublier ce travail de proximité que nous avons. Faire connaissance de certains membre est important. D'ailleurs, ce-dernier m'invite à boire un verre. J'hoche la tête de gauche à droite, déclinant ainsi la proposition du jeune genin.

« Malheureusement, je ne peux accepter, je suis en service. Je peux te proposer de marcher avec moi, si tu le désires. »

Pourquoi pas ? Qu'il voit ça un peu comme un stage au Kyuubuu ? Voir ce que donne un policier dans son travail en pleine patrouille quotidienne. Doucement, sans attendre une réponse, je commence à reprendre ma marche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

L'Alpha et l'Omega [Shoran A.]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: