Derniers sujets
Partagez | 

Clarté [ NARA. SH ]


Jeu 21 Déc 2017 - 23:21
L'art de détruire des vies, ou de donner la mort, montrant bien que parfois le don peut aussi être une malédiction, n'avait jamais été mieux maîtrisé que par ce Nara là. Oui, sa moitié était une redoutable Kunoichi versée dans l'art des ombres, et de comment vous la faire manger en pleine figure, mais non … Elle n'égalait pas le taux de décès de ce fameux Shikarai.

- Et surtout tu ne lui donnes qu'à lui, je lui ai promis de lui faire goûter la cuisine de Shiro un jour … Qu'elle lui lança tout de go, comme s'il y'avait quelque chose d'exceptionnel là dessous … Lui à part des mots d'estomac, ça ne lui avait provoqué grand chose sur le palais qu'une cruelle insatisfaction. Enfin, il ne pouvait pas se douter des assaisonnements spéciaux que lui réservait le chef tous les midis et tous les soirs, même s'il se méfiait de lui à cause de ses penchants exhibitionnistes.

Au final, sa naïveté était l'aube de son propre déclin, mais il savait l'accepter.

Il haussa les épaules, était-ce vraiment à lui que revenait le droit de juger les standards dans le clan de sa partenaire ? Chez les Metaru, la nourriture était une entité sacrée que tous dévoraient comme si c'était le sésame vers le palais des plaisirs les plus forts. Même parfois plus que la chaire, la chère était comme une amante pour Nué, la seule avec laquelle il tromperait jamais Sayo Nara. Après tout, les goûts et les couleurs, il ne pouvait pas critiquer, c'était en observant Kyoshi dessiner parfaitement, mais sans la conviction de la passion, qu'il s'était dit que chacun pouvait voir midi à sa porte.

Le plus importants était de garder un oeil sur l'horloge, et ne pas se prendre les aiguilles en plein visage.

Ce qu'il ne faisait pas pour un sourire, et l'accès a ses lèvres pleines. Il se serait damné et aurait abandonné ses valeurs, se serait maudit et aurait médit les siens. Presque. Quelque part, Nué restait Nué, mais il ne doutait pas que jamais, elle ne le mettrait dans ce genre de situation ; Elle était et resterait la fille de ses rêves.

Intimes convictions, celle la même reboutant le doute dans ses trois quart.

Heu .. Il y'a quelqu'un ??? Qu'il lança dans les bureaux vide de l'untité de traque, qui se trouvaient à présent près de ceux de l'Aburame. Deux mondes qui entraient en collision, une fusion qui faisait frémir les fondations même du village, pour faire naître un nouveau mélange, un nouvel unviers.

Il le sentait dans l'air, l'ombre n'était plus très loin.

Shikarai-san ?! C'est Nué je suis … Qu'il fit alors qu'un bruit de porte qui claque ne le fit sursauté sur ses appuis, le bendo dans la main droite couvrant son précieux contenu d'un tissus bleuté. Dessus, le symbole du clan Nara, et un petit mot des jumeaux.

Parfois, il se sentait un tout petit peu exclus de cette famille, mais la sienne ne devait pas être bien mieux, alors il endurait. Shikarai-san … ? Qu'il fit, soudainement inquiet pour son matricule.

_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Ven 22 Déc 2017 - 17:05
Au final, le principal défaut du rattachement des ex Yoru no Ikimono à l’institut, était une question de lieu. La base opérationnelle du Keikaimushō auquel j’appartiens, se situe juste en dessous de l’assemblée, dans le quartier général à la pointe des renseignements. Hors, celle du Sūken, qui est la branche plus scientifique des Zaikugai, se trouve en amont, de l’autre de la ville dans le complexe scientifique. Légitimement, un aménagement allait être demandé pour que ce soit plus facile de se rendre de l’un à l’autre. Cela facilitera aussi grandement les trajets entre les deux infrastructures. Mais encore fallait-il que je sorte de l’appartement.

Bon Shikarin je ne vais pas d’attendre encore trois heures… Je n’ai pas envie d’atre encore en retard car mon petit frère n’est pas capable de se tenir à un horaire !
Roh c’est bon attends encore un peu je suis presque prêt.
Active-toi !

C’était inespéré, mais j’étais quand même parvenu à l’heure. Arrivé dans le quartier général, je me vis confier plusieurs échantillons qui nécessitaient d’être analyser par les membres du Sūken. Ainsi, à peine arrivé, je devais déjà repartir pour faire le coursier… Je n’aimais pas vraiment cela mais il fallait bien que ce soit fait. Grâce à ma bonne mémoire spatiale, je m’étais plutôt rapidement mis en tête le plan des lieux. En plus, j’étais déjà familiarisé avec le lieu suite à mes visites auprès de Kahei. Après avoir déposé les échantillons, je me rendis dans un autre bureau, où se faisaient généralement les transmissions, et la paperasserie. L’une des fenêtres était ouverte, et manqua de provoquer un courant d’air lorsque j’y entrai. Alors que je me dirigeais vers l’ouverture pour la refermer, j’entendis que l’on m’appelait. Puis un autre appel d’air venant d’une pièce adjacente, rouvrit la porte que je venais de clore pour éviter qu’elle ne claque. Et ça ne manqua pas. Elle claqua finalement violement dans une bourrasque qui fit s’envoler de nombreux papiers au travers de la pièce. Après avoir prononcé un juron, j’entendis de nouveau que l’on m’appelait.

Oui ! Je suis dans un bureau administratif. Il y a eu un courant d’air, dis-je d’une voix forte pour que l’on puisse m’entendre.

Après avoir refermé la fenêtre, et alors que je m’accroupissais pour ramasser les feuilles envolées, la porte s’ouvrit.

Bonjour, lançais-je avec un regard interrogateur le jeune homme qui me faisait face.

_________________

ߦ Team Rakkan 雷雲 #40826d ߦ
thème de Shikarai

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t345-fini-nara-shikarai http://www.ascentofshinobi.com/u279

Mer 24 Jan 2018 - 16:19
Il était calme comme un lac paisible, et quant à Nué on se méfiait encore du pouvoir malfaiteur des Naras, peut être cette rencontre allait changer les choses, ou peut être lui inspirer une crainte encore plus légitime pour les membres de ce clan d'ombres, et de génies, c'était prouvé. Il fallait voir comment Shiro tournait en bourrique le jeune Metaru sur la nourriture pour le savoir.

Alors qu'il préparait des délices pour tout le monde, lui se contentait de lui servir des immondices à l'air tout aussi bons que la norme.

Nué se précipita pour aider son vis à vis à ramasser le contenu de sa pile de papier, mettant le bendo en sécurité sur une table toute proche, manquerait plus qu'il rate une commission de sa belle, et il aurait vraiment l'air décrépits et fatigué comme amoureux. Il ne voulait pas faire plus que ça façade, bien blanche et verte, depuis qu'il mangeait au régime Shiro.

- Oh pardon Shikarai-sama ! Je voulais pas foutre le boxon dans ton organisation ! Qu'il fit avec un sourire idiot, prouvant son ascendance Metaru qui n'était pas une sinécure, mais pas non plus une malédiction, comme le prouvait tous les jours son cousin le plus haut perché dans la hiérarchie du village. Je vous apportes un bendô et un petit mot de vos cousin, Shiro et Sayo ! Qu'il fit avec un sourire désolé, en se grattant la tête d'un air idiot, sûr que cela serait aussi affreux que pour lui. Il pensait fermement que Sayo jouait la comédie quand elle affirmait que son frère jumeau était un fameux cuisto', ne l'ayant vu faire que le service depuis bien longtemps. Cruelle désillusion pour lui, ou pour le nouveau cousin qu'il découvrait ce jour ci.

- Bonjour, je suis Metaru Nué. Peut être qu'il le connaissait de nom, étant dans le renseignement d'après ses renseignements à lui, et surtout étant un Nara, il avait dût entendre parler de sa romance avec l'une de ses cousine pas si éloignée que ça. Le moment semblait mal choisie, et son comparse de jour particulièrement agacé, peut être de sa présence ? Nué dansait d'un pied sur l'autre en lui tendant le bébé bleuté qu'il avait porté comme une mère porteuse et ne voulait même pas regarder à sa naissance.

- Pas sûr que ce soit fameux, mais on m'a dit que vous deviez absolument goûter ça, et lire la petite note d'amour de vos cousins ! Il faut dire que lui, niveau boulot, était remisé au placard en ce moment. La raffinerie ne lui commandant plus grand chose depuis son rapprochement avec l'équipe scientifique du village. Peut-être étaient ils vexés de son intégration prochaine -ou non à l'unité ?

En tous les cas, il furetait encore dans le bureau en regardant de ses yeux ébahis les bureaux scientifique de cette unité nouvellement reformée : Vous avez l'air d'avoir un boulot passionnant ! fit en regardant les infrastructures et les machineries complexes qui se déroulaient devant ses yeux émerveillés.

_________________

Team 666:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1522-metaru-nue-find-me-on-the-other-side http://www.ascentofshinobi.com/t1652-journal-de-metaru-nue-uc http://www.ascentofshinobi.com/u385

Clarté [ NARA. SH ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: