Partagez | 

Le cas des Sabreurs ► Yamamoto


Ven 22 Déc 2017 - 15:31
Le dossier en main, je fixe la petite blonde qui lui serre de secrétaire, attendant tout simplement qu'elle me dise d'entrée dans le bureau, pour ne pas, encore une fois débouler n'importe comment devant mon amant. Ainsi, pour une fois, j'attends bien sagement. Il faut dire que le sujet que je suis désireuse d'aborder avec lui, peut s'avérer assez épineux d'une façon où d'une autre... Mais disons que j'ai besoin de son vis, en tant que Mizukage, en espérant juste qu'il ne me balance pas un c'est toi la chef, c'est à toi de gérer ça comme tu le désire... Sauf que j'ai pas demandé à l'être officiellement, c'était un arrangement entre les sabreurs, et là maintenant, c'est tout autre chose surtout en voyant les sabreurs actuels...

Un mouvement et j'acquiesce, me levant de mon siège dans ce couloir trop froid pour entrer dans le bureau du Mizukage. "Bonjour Mizukage-sama." Soufflais-je respectant un peu trop le protocole peut-être, mais n'est-ce pas un mal pour un bien. J'en sais rien. En tout cas, en mettant les formes comme ça, malgré la porte fermée et l'absence de toute autre personnes que nous deux, cela lui fera bien comprendre que le sujet est plus qu'important à mes yeux.

Je m'approche alors de son bureau et dépose le dossier que je tenais en mains jusque là. Posant mon regard dans l'unique oeil valide de l'ombre. "Voilà le dossier contenant les informations sur les sabreurs d'avant votre nomination. Sauf que de ceux là, nous ne sommes plus que deux à Kiri, deux toujours à missions. Un porté disparu et deux autres maintenant retraité." L'informais-je alors. "Vous m'avez fait parvenir de nouvelles recrues, un qui semble motivé, mais les deux autres sont comment dire... Des fantômes. Donc, ma question est. Comment suis-je sensé répondre à votre demande quand vous me donner des Shinobi qui n'ont pas l'étoffe d'être des épéistes et pire encore, des ninjas ?" Lançais-je alors, dans la continuité. "Concernant Ueno et Tetsuko, savez vous sur quelles mission et quand, elle devrait approximativement se finir ?" Une nouvelle question et puis, finalement, la dernière. "Pour le cas d'Asura, il est porté disparu depuis l'attaque de Shito, on ignore s'il est mort, s'il a déserté ou même été capturer par des ennemies ou je ne sais trop quoi. Serait-il enfin possible de faire quelque chose pour répondre à ses questions et le retrouver ?" Je prends alors une longue respiration, ayant dit tout ce que j'avais à dire pour le moment, attendant maintenant plus que la réponse du rouquin alors que j'ai, en parlant, éparpillé un peu les dossiers des sabreurs sur son bureau pour qu'il puisse savoir lequel est associé à qui.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 16 Jan 2018 - 23:01
Kiri s'habille de sombre aujourd'hui et c'est donc avec une tête à l'image de la météo que l'Ombre du Village accueille sa plus tendre lumière. Les cernes naissantes de l'homme accompagnent son souffle court et son expression maussade. La fatigue le guettait tandis que sous l'effort et le manque de délégation il peinait à trouver le repos. Chaque soir, chaque nuit n'était qu'un nouveau travail, celui de tenter vainement de trouver le sommeil en combattant ses démons et ses poisons les plus persistants. Alors qu'en était-il de ce maigre sourire qui se profilait tandis qu'elle s'approchait de lui ? La mort répondrons-nous. Car oui, cette joie éphémère fut tuée dans l’œuf tandis que la kunoichi s'arma de son sérieux le plus froid au lieu de le rencontrer dans la gaieté dont il avait besoin.
Tu n'es pas obligée de me parler comme ça Shiori... accompagnait-il les mots de la belle d'une déclaration aussi silencieuse que désapprobatrice.
Ses mots n'avaient rien d'agréables. Ils étaient bien trop formels, bien trop lustrés, ils n'étaient qu'un bref réarrangement des trombes de lettres et de phrases qui jonchent la paperasse. C'est donc avec une main encore sur sa plume et une autre venant frotter son front irrité qu'il prit parole, ne manquant tout de même pas d'indiquer d'un signe de tête à la femme de poser son papelard sur le bureau.
Je ne m'en fais pas pour la Confrérie, les Épéistes même dans ces temps troubles jouissent d'une importante notoriété pour quiconque souhaite manier du couteau. Le temps t'apportera les éléments nécessaires pour que ton clan reprenne du galon.
Marquant un temps de pause, il ne manqua pas de sourciller à l'écoute des deux noms qui ravivait en lui un intérêt qu'il ne daigna pas révéler. Et c'est donc dans le mensonge le plus total qu'il découvrait cette situation.
Aux derniers rapports, ils furent envoyés sur une mission d'espionnage. Je n'ai pas plus de détails à ce niveau mais tu as raison... Leur absence est... inquiétante.
Attrapant un rapport qui traînait entre deux piles, il lui tendit le feuillet tandis que d'un regard insistant il évoqua son commandement.
Voici leur mission, il n'y a pas beaucoup de détail, mais il va falloir faire avec. Ton équipe et toi-même êtes conviés à vous occuper de cette tâche. Je ne les connais pas, mais ces deux-là et leurs trésors sont des éléments dont Kiri ne peut se séparer. Et puis... tu le connais plutôt bien... C'est une mission de rang B Shiori, je compte sur toi.

_________________
剛隷 -Le Golem de Kirigakure
« It's meaningless to just live.
It's meaningless to just fight.
I want to win.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1561-meikyu-yamamoto http://www.ascentofshinobi.com/t1613-meikyu-yamamoto#9898

Mer 17 Jan 2018 - 12:07
Une réponse pire qu'un reproche. Il aurait pu se contenter tout bonnement de mots mais non, parce que le non verbal est aussi important. Et ainsi en le voyant avec cet air réprobateur, la marque de fatigue et tout ça qui va avec, je ne peux m'empêcher d'avoir une pincement au coeur, ni même de m'insulter d'idiote. Je devrais faire plus attention lui ! Mais non trop occupée par mes problèmes familiaux et sentimentaux, je l'ai réellement négligé… Je me sens mal de cela alors que je lui parle et lui explique mon point de vue sur les sabreurs actuels. Un manque de compassion flagrant, mais en réalité j'ose espéré un rendez-vous ce soir, un dîner en tête à tête et même un peu plus pour passer du temps avec lui, pour réellement prendre soin de lui.

Je déglutis alors quand il parle du lien que j'ai avec Tetsuko mais ce qui m'ennuie le plus au final c'est la mission qu'il me donne à cet instant. Carottant ainsi mes projets. Je le fixe alors un instant avant de feuilleter le dossier qu'il vient de me donner. “Bien, je vais contacter mon équipe pour partir le plus tôt possible.” L’informais je alors avant de relever le regard vers lui. “Mais d'abord, promet moi que tu me reserveras le soir de mon retour. J'ai envie de passer du temps avec toi et dernièrement entre mon petit tour sur les îles et ta fonction… Ça à été compliqué…” Murmurais je un peu égoïstement alors que je n'étais moi même pas sûre de pouvoir tenir cet engagement, parce que si je revenais de mission avec Tetsuko, l'adolescent ne me laisserait probablement pas partir comme ça… Mais grâce à ma discussion avec Inja j'ai pris ma décision et il faudra que le jeune l'accepte et que l'homme qui se tienne en face de moi maintenant tolère ce qu'il y a pu avoir avant lui. “Tu me le promet?” répétais je alors mon regard rivé dans son oeil unique, d'une voix un peu suppliante.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Jeu 18 Jan 2018 - 1:41
Pernicieuse était cette situation qui ne sied guère au Meikyû. Menteur il était, mais bien trop attaché aussi. Chaque mot mensonger envers la demoiselle lui piquait un peu plus la poitrine. Il ne désirait ni la corrompre ni la blesser, mais face à cette situation qui n'avait rien de bénéfique il ne pouvait que se soumettre à être le commanditaire d'un destin néfaste. La jeune Sabreuse ne tarderait pas à être la victime des machinations de l'homme au-dessus de tout. Et c'est ainsi que dans son rang d'esclave que Yamamoto venait de clouer cette fatalité. Il ne savait que trop bien qu'une fois cette mission menée à bien, la Watanabe n'aurait certainement aucune envie de partager sa couche. Il ne savait que trop bien que c'est un flot de désespoir et de tristesse qui ne tarderait pas à la baigner dans un océan noir. Mais tout de même, il se devait de poursuivre la tricherie jusqu'au bout. Et c'est ainsi les yeux dans les yeux, que de son habilité fourbe, il lui mentit.
Je te le promets.
Nulle satisfaction ne le traversait alors, bien au contraire. Il partageait la peine future de la demoiselle. Cette nuit encore, il ne dormira pas.

_________________
剛隷 -Le Golem de Kirigakure
« It's meaningless to just live.
It's meaningless to just fight.
I want to win.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1561-meikyu-yamamoto http://www.ascentofshinobi.com/t1613-meikyu-yamamoto#9898

Jeu 18 Jan 2018 - 7:17
Un sourire de satisfaction se pose sur mes lèvres en entendant sa promesse et je m'approche alors de son bureau et de lui, venant me pencher par dessus le meuble pour détruire cette distance. Après tout, il ne voulait pas de Mizukage-sama ou je ne sais trop quoi d'autre de trop formel, alors j'avais droit à un minimum d'intimité entre nous non ? Mon regard rivé dans le sien, je lui laisse entendre un petit "Merci." souffler contre ses lippes. Avant de venir doucement les capturer dans un baiser doux et tendre avant de me redresser. Le sourire toujours aux lèvres. "Et tâche de dormir d'ici là. Je veux te retrouver en pleine forme, même si je te garanties pas de l'être. Une mission de rang B c'est pas rien normalement." Plaisantais-je alors, feintant une pseudo confiance en moi alors qu'en vue de la maigreur du dossier que j'avais maintenant en possession, ça risquait justement de ne pas être une partie de plaisir et cela commençait déjà à m'inquiéter un peu. "Puis, ça va être mouvementé à mon retour, je le sens." Soufflais-je alors en continuant de le regarder droit dans les yeux, restant silencieuse une instant en attendant de voir s'il se doutait de quoi je parlais ou non. Bien qu'en même temps, il ne devait pas trop le savoir... C'est avec Inja que j'en avait parlé, pas avec lui. Alors, je me dois de préciser un peu plus. "Il faudra que tu décides d'une date." Oui, encore une fois, c'est pas très clair... Mais, j'avoue que je me vois pas y aller plus franchement que cela. Et pourtant, je pourrais, néanmoins, c'est peut-être un moyen de savoir s'il a toujours en tête et l'envie, surtout, de faire de moi sa femme. Alors oui, j'espère qu'il comprendra comme ça, sans me demander plus de détail et que cette histoire de date sera suffisante pour lui faire comprendre que le oui que j'avais repoussé jusque là était maintenant dissimulé dans mes paroles.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 23 Jan 2018 - 3:31
Elle est belle, elle douce, elle est bienveillante, mais malgré ça, il n'arrive pas à sourire. C'était bien plus profond que sa rigidité naturelle et c'était dans la difficulté la plus complète qu'il conservait tant que mal une face neutre. Il aurait aimé la retenir, lui épargner la tâche qu'il lui incombait à présent et la tenir fermement contre lui. Mais il avait accepté une responsabilité qu'il se devait de tenir, et c'est donc dans la souffrance qu'il acceptait le baiser de la belle, non sans ressentir ce doux retour amer : celui de la culpabilité.

Elle parlait de repos, elle parlait de leur revoyure après mission, cependant lui n'y voyait rien de rose. Il ne pouvait s'empêcher d'imaginer le pire, de ressentir dés à présent la douleur de la Watanabe et de prévisualiser son expression ténébreuse. Alors que pouvait-il ressentir quand de ses lèvres raffinées elle lui annonçait dans son innocence la plus grande une réponse officielle à sa demande d'union. Même si sa joie existait bel et bien, il ne pouvait l'exprimer, comme retenu, frustré par un futur ténébreux. À en croire qu'elle désirait tout sauf lui rendre la tâche aisée. Un fin sourire nerveux qu'il tentait de tenir et c'est en serrant de toute ses forces sa propre jambe qu'il retenait la tension afin de projeter quelques mots doux mais timides.
J'ai hâte.
Aucune frivolité, aucune explosion, sa réponse était courte et reflétait le conflit auquel il était exposé. Alors que pouvait-il faire ? Si ce n'est plongé entièrement dans la merde dans laquelle il était fourré pour en ressortir encore plus dupeur. Les yeux plaqués contre le mur, évitant à tout prix le jugement de ses yeux, il reprenait ses mots.
Tu m'excuses Shiori... Je suis sur un cas important qui m'empêche de réellement apprécier ta réponse. Mais saches-le...
Un regard se tourne vers elle, celui-là est une flamme qui bien que fluette reste flamboyante.
J'ai hâte.
Et là, c'était vrai.

_________________
剛隷 -Le Golem de Kirigakure
« It's meaningless to just live.
It's meaningless to just fight.
I want to win.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1561-meikyu-yamamoto http://www.ascentofshinobi.com/t1613-meikyu-yamamoto#9898

Mar 30 Jan 2018 - 21:13
Le cas des Sabreurs
Je le fixe, incrédule à sa réaction… Ou plutôt son manque de réaction. Je conçois que depuis que je ne le connais, il n’a jamais été très démonstratif, mais là… Là, alors que je viens d’accepter de devenir sa femme, il pourrait faire un petit effort… C’est même pire que d’habitude. Je le fixe, le dévisage. Un peu déçue de son manque d’enthousiasme et il semble le remarquer. Il se justifie et me répète alors une nouvelle fois qu’il a hâte. Etrangement, j’ai comme un doute et je détourne la tête. Blessée d’une certaine façon par sa réaction si peu encourageante. Est-ce qu’au final, je me suis leurrée avec lui ? Est-ce que j’ai bien fait de lui dire oui à l’instant alors qu’il semble d’une certaine façon, n’en avoir plus rien à faire. Je déglutis alors et détourne le regard, ne faisant aucun commentaire sur cela, même si ma gestuelle et mon attitude montre bien qu’il vient de me blesser. Je ne m’attendais pas à ce qu’il se lève de son bureau et me prenne dans ses bras pour montrer dans son enthousiasme, non, parce que je sais que ce n’est pas son style mais là… C’est limite comme s’il m’avait balancé un seau d’eau froide en plein visage. Oui, c’était réellement cela mon ressentit. “A plus tard.” Soufflais-je alors en prenant le dossier que j’étais supposée lire dans son bureau pour le lui rendre directement avec moi, préférant réellement le lire dans le couloir qu’en sa compagnie à cet instant, pour le laisser ensuite à sa secrétaire qu’elle le lui rende. Je préfère fuir sa compagnie à cet instant pour ne pas créer de conflits ou lui faire un reproche ou pire encore regretter une parole que je pourrais lui dire là, sur le coup de l’émotion. Parce que vraiment, j’ai eu envie de lui dire un laisse tomber, voir même un t’as trouvé quelqu’un d’autre c’est ça ? Mais à quoi est-ce que ça aurait pu me servir ? Surtout là, alors que je pars en mission, je dois uniquement penser à celle-ci et pas me prendre la tête à cause de lui, sur un nous qui semble à cet instant plus du tout désiré de son côté.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Mar 6 Fév 2018 - 22:43
Indécision et tumulte. À nul moment le Mizukage actuel n'avait signé pour ça. Il avait signé pour la gloire et le sang, mais au final ce n'était que de l'épuisement et de la peine. Était-ce cela la nouvelle guerre ? Depuis quand les lames et les gourdins s'étaient transformées en mensonges et trahisons ? Dieu qu'il trouvait sa fonction des plus désagréable en ces moments-là. Lui qui prenait de base Coeur à donner son âme pour la patrie, s'en retrouvait à douter de sa motivation. Il n'était pas du genre à pouvoir tout sacrifier, non, pour lui, sa propre personne était bien plus importante que tout. Alors que devait-il faire quand cette femme s'en retrouvait à devenir aussi essentielle que son ego, quand cette femme s'était incrustée en lui jusqu'au creux de ses os ? Hein ? Que devait-il faire ?

Se taire, sourire et coopérer.

Car il était trop tard pour revenir en arrière, il était à présent lié à des sphères de l'archipel (et de ce monde) qui étaient bien trop importantes et dangereuses pour qu'un acte d'insubordination aussi comprométant puisse voir le jour. Oui, le Golem avait rangé ses griffes et s'était soumis à la hiérarchie. Oui, il avait perdu son honneur.
Attends...
Tête baisse, menton vers le sol, si ce maigre mot ne le reflétait pourtant pas, c'était bien le pardon qu'il recherchait.
... C'est une mauvaise période Shiori... Absous moi de cette maladresse, de ce manque de gaieté, c'est juste que... Je n'arrive pas à me résoudre à simplement être enthousiaste quand je sais ce qui nous attends. Ce qui t'attend. Promis, je trouverai d'ici quelque temps un moment pour te partager cette joie qui m'anime, d'un jour, faire de toi ma femme.

_________________
剛隷 -Le Golem de Kirigakure
« It's meaningless to just live.
It's meaningless to just fight.
I want to win.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1561-meikyu-yamamoto http://www.ascentofshinobi.com/t1613-meikyu-yamamoto#9898

Mar 6 Fév 2018 - 23:31
Le cas des Sabreurs
Blessée, voilà comment je me trouvais être à cet instant précis, alors que d'une certaine façon, il instaurait une nouvelle distance entre nous. Alors oui, je tentais de prendre la fuite, pour ne pas dire des choses que je pourrais regretter, pour le laisser tranquille surtout, vu que ma présence semble le gêner. Pourtant, il me demande d'attendre et je stoppe mon pas, restant dos à lui alors qu'il prend la parole et que je l'écoute sans lui adresser un nouveau regard. Pour quoi le ferais-je ? Pour qu'il puisse constater qu'il m'a blessée ? Que je suis triste à cet instant précis ? Non, je ne le ferais pas, alors je me fais violence pour regarder uniquement la porte qui se tient devant moi tout en écoutant ses mots. Belles paroles que je voudrais croire, sauf qu'à cet instant, j'ai réellement du mal. Une excuse, c'est tout. Comme si son rôle de mizukage était plus important que nous, que lui. Tout homme à le droit d'avoir sa vie en dehors des responsabilités publics qu'il occupe. Ce n'est pas parce que je suis chef des sabreurs par exemple que je ne nous accorde pas du tout. Certes, ce n'est pas à la même échelle, mais qu'est-ce que ça aurait pu lui faire de se montrer un peu plus enthousiaste à l'instant où je lui ai fait comprendre que j'acceptais sa demande ?

Une occasion manquée voilà ce qu'il vient de se produire entre nous et prenant une longue respiration, je serre la mâchoire un instant, restant silencieuse de longue secondes après qu'il ai finit de parler, me faisant une belle promesse d'une prochaine fois. "Ce n'est pas demain ou je ne sais pas quand que je voulais voir ton enthousiasme Yamamoto. C'était maintenant." J'articule bien mes mots, pour ne pas hausser le tons, une façon de rester calme tout en lui montrant un certain énervement de ma part... Ou bien un pseudo contrôle sur mes émotions.

Je fais alors volte-face pour le regarder et planter mes iris dans la sienne. "C'est justement parce qu'on sait qu'une guerre nous attends que l'on doit profiter de moment comme ceux-ci Yamamoto. Parce qu'on ne sait pas ce qu'il nous attend exactement. Tu ne sais pas si en partant pour cette mission, je reviendrais. Tu ne sais pas si Iwa ne nous a pas déjà infiltré par exemple. Alors oui, je veux prévoir un futur, mais je veux surtout profiter du présent. Mais visiblement, ce n'est pas ton cas." Sifflais-je alors en le regardant toujours. "Tu pense être seul dans cette galère ? Il n'y a pas que toi ! Tout Kiri est en alerte, tout le monde est inquiet de ce qu'il peut se passer ensuite. Alors non, tu n'es pas obligé de tout porter sur tes épaules tout seul, mais si tu n'es pas capable de te reposer sur moi et partager ta joie comme tes craintes avec moi, peut-être que je n'aurais pas dû te dire oui." Et voilà... Ce que je ne voulais pas dire venait de franchir mes lèvres, comme une idiote je n'avais pas tourné sept fois ma langue dans ma bouche avant de prendre la parole. Crachant à son visage mon ressentit et mes pensées plus que déplaisante sur ce qu'il vient de faire. Trop franche, encore une fois, comme toujours au final. Alors oui, en réalisant que je venais de dire ça, je pose mes mains sur ma bouche et le regarde à mon tour désolée de mes paroles. Si lui n'est pas assez expressif, moi, je le suis probablement trop. On se complète d'une certaine façon...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u393

Le cas des Sabreurs ► Yamamoto

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Palais de la Brume
Sauter vers: