Partagez | 

Court Kumo... Mais pas à ta perte ! [Ft.Shizen/Kagero]


Mer 27 Déc 2017 - 14:51
Un gout amère depuis qu'il avait quitté l'hôpital, Shojito n'arrivait pas à s'enlever de la tête que Shuuhei allait faire une terrible erreur sous peu. Pour remettre les choses dans leurs contexte, durant son séjour le raikage en personne était venu lui rendre visite et au cours de leurs discussion les deux avaient eut l'occasion de discuter de nombreuses choses mais le point le plus important était sans nul doute la révélation que lui avait fait Shuuhei a propos de la guerre qui était en train de se préparer. Dans son infinie envie de protéger Kumo, le raikage avait affirmer que si un guerre éclatait, celui-ci se rangerait du côté d'Iwa, un alliance qui lui semblait stratégiquement bonne. Cependant Shojito lui ne voyait pas la chose du même oeil, d'ailleurs il ne la voyait même pas d'un bon oeil.

Un monde de paix était loin d'être à porté de main et ca l'Ikezawa en avait conscience, cette alliance prévue ne devait pas avoir lieu et pour plus d'une seule raison. Il n'y avait pas que le manque de confiance envers une nation ennemie, non, il y avait les après guerre. Un monde ou Kumo perdrait son indépendance sous prétexte de la maladresse d'une petite partie de gens au commandes, il en était hors de question et il n'allait pas attendre de voir le résultat pour agir ce n'était pas dans sa nature. Aujourd'hui il s'était rendu dans un endroit ou il n'avait même pas le droit de se rendre, il s'agissait d'un endroit qui était dirigé par Aburame Shizen, une personne qu'il considérait comme ami mais surtout comme un frère d'arme qui avait globalement la même vision du monde shinobi que lui et sans nulle doute il serait la personne la plus à même à comprendre son point de vue vis à vis de cette alliance qui selon lui ne devait en aucun cas avoir lieu. Traversant un long couloir il arrivait au bureau d'une secrétaire plutôt jolie avec un nom qu'il ne prit même pas la peine de retenir. "Oi Hayako" Lui disait-il en écorchant son nom sans aucune forme de pitié. "Il faut que je parles avec Shizen, il est là ?" Il ne lui laissait même pas le temps de répondre qu'il était déjà devant la porte de son bureau et l'avais ouverte sans même que la secrétaire ne puisse l'en empêcher. "Oi Shizen, désolé de te déranger mais j'ai une requête de plus urgente à te faire parvenir, ca ne peut pas attendre que ta secrètaire fasse son boulot, ne lui en veux pas elle à... Bon elle à pas vraiment essayer de me retenir mais le coeur y était." Avait-il dit sans même prendre en compte ce qu'il pouvait bien faire dans son bureau à cet heure de la journée plutôt matinale.

Sous les ordres de son patron Hayano avait fermé la porte et laissé les hommes discuter. Observant un peu l'état des lieux il remarquait que l'endroit était d'une sobriété sans nom, pas de chose farfelue ou même quelques choses pouvant trahir la neutralité de cet Aburame, ce qui le confortait dans l'idée qu'il était la bonne personne à voir pour ce problème d'ordre majeur. "Je ne vais pas passer par quatre chemin Shizen, j'ai une faveur à te demander en temps que membre du conseil et frère d'arme. S'il te plait, ne nous laisse pas courir à notre pertes, cet alliance avec Iwa aura des répercutions des plus négative sur le village et je peux toute te les cités pour te convaincre si tu ne t'ai pas déjà convaincu toi même. Mais le conseil ne dois pas accepter cette alliance, c'est vitale.." Avait-il fini en le regardant droit dans les yeux parée à lui déballé tout ce qui n'irai pas selon lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mer 27 Déc 2017 - 16:21
Depuis une bonne heure, Shizen se trouvait aux côtés de Yotsuki Kagero. Celui-ci s'était illustré durant l'organisation des épreuves de deux nouveaux membres de l'institut : Nara Sayo et Metaru Nué. Dans l'ensemble, les deux évaluations étaient satisfaisantes. Un seul problème était survenu avec la manipulatrice d'ombres, la réaction du Chûnin. Autrement, tout était bon et l'intégration de ces deux personnes étaient officielles. Si l'Aburame lui avait légué des tâches pareilles, ce n'était pas pour rien. Il voulait volontairement jauger sa capacité à mener de jeunes pousses, mais aussi voir sa gestion globale face à une situation quelconque. Et c'est justement sur ces points-là que le manipulateur d'insectes pouvait se réjouir de posséder un tel élément au sein de son effectif. De quoi lui proposer de toutes nouvelles responsabilités afin de le récompenser pour ses efforts. Autant pour son efficacité que pour son ancienneté. Un moyen de le pousser encore plus à donner le meilleur de lui-même et de fidéliser les éléments importants de la section. D'ailleurs, ce n'était qu'une étape avant de le positionner encore plus haut dans ce département. D'ici quelques mois, une place comptait se libérer au conseil de l'institut. Un membre qui souhaitait prendre sa retraite. Ainsi, en lui donnant de nouvelles directives bien plus importantes, il pouvait voir son véritable potentiel. Si tout ce passait bien, il pouvait naturellement le placer à la tête d'un bureau et lui offrir un siège. Ce qui serait un accomplissement pour ce manipulateur de matière grasse.

Alors qu'il lui expliquait ses nouvelles directives, il comptait lui annoncer les projets pour son avenir, mais fut interrompu par l'intervention d'une autre personne. Une personne qu'il appréciait mais qu'il n'attendait clairement pas de voir aujourd'hui. Surtout avec une réaction pareille ; la ponctualité que l'Aburame demandait tant fut totalement négligée par l'Ikezawa. Mais sa venue semblait tellement importante que le Jônin oublia ce détail si important à ses yeux.
Du calme, Shojito-san. Installe-toi donc. Il fit signe à Kagero de rester à sa place, c'était une possible occasion de le mettre de nouveau à l'épreuve. Shojito venait donc pour parler de l'alliance avec la Roche qui était en train de se mettre en place. Enfin, cela dépendait surtout du général qui se trouvait là-bas en tant que diplomate. Mais pour lui, cette alliance était néfaste pour les Nuages. Un avis que le manipulateur d'insectes partageait, mais pas forcément sur les mêmes points. Malgré ma place au conseil, je n'ai pas un tel pouvoir. Sur un projet pareil, je peux difficilement convaincre le Raikage. Le début est déjà fait et quelle image aurions-nous si nous interrompons soudainement la mission de ton général ... ? Je ne dirais pas que cette alliance est catastrophique. Elle le serait seulement si nous les suivons dans leur guerre avec la Brume. Que vois-tu comme points noirs de ce projet ? Il y allait tout en douceur, en allant même demander l'avis du Yotsuki. Un tel sujet devait être pris au sérieux, sans être traité dans la précipitation. Mais si cette alliance n'appelait qu'à la guerre, le membre du conseil avait déjà sa position dessus. C'est pour ça qu'il voulait entendre toute l'argumentation du manipulateur de peau avant d'exprimer son réel avis sur la chose.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Mer 27 Déc 2017 - 17:21
Impulsif et peut-être quelques peu agressif, c'était ce qu'avait été Shojito, malgré son habilité confirmé à contenir ses émotions il en avait gros sur le coeur. L'Aburame l'avait calmement invité à s'exprimé sur le sujet lui expliquant que le crédit qu'il avait auprès du conseil ne suffisait pas à lancer une vote pour interdire cette alliance. Cependant têtu comme une mule l'Ikezawa ne comptait pas une chose pareille se produire. Prenant une grande inspiration pour se calmer comme si soudainement un ange était passé au dessus de leurs tête il était maintenant prêt à s'exprimer. "Bon, pour faire simple Kumo est fragile intérieurement tu n'es pas sans le savoir sinon tu ne travaillerai pas d'arrache pieds pour regler nos défauts. Je ne me trompe pas n'est-ce pas ?" Lui demandait-il en connaissant déjà la réponse. Quand il disait que Kumo était fragile de l'intérieur c'était à cause de Kaldea, les rumeurs allaient de bon train au village et la traîtresse avec son départ avait réussi à immiscer d'autant plus le doute dans les rangs du village caché des nuages. Entraînant inévitablement une peur profonde d'être détruite de l'intérieur. "Kumo pleure ses soldats mort par traîtrise, si les plus fidèle sont aux aguets il ne fait aucun doute que les avenant d'autres nation vont commencer à prendre Kaldea en exemple. Nous nous fragilisons peu à peu de l'intérieur, nous mêler à une guerre n'est pas de l'ordre du jour il faut nous solidarisée. C'est un premier point qui fait sens, je suis sur qu'en tant que membre du conseil tu l'a remarquer." Il laissait une pause dans son discours pour finalement le recentrer par la suite. "Iwa... Ce village ne m'inspire nullement confiance pour plusieurs raison, d'après les rapports que j'ai eu l'occasion de lire, il entre en conflit avec Kiri pour avoir accepté de traiter avec des traîtres de leurs villages. Nous connaissons Shuuhei, et nous savons ce qu'il fait au traître, penses-tu réellement qu'il aurait agît différemment de Kiri s'il avait été à leurs place ? Personnellement je suis persuadé que non. Mais quand bien même la solution n'est pas non plus de s'allié avec Kiri mais plutôt d'éviter d'entrer en conflit inutilement avec eux. Pourquoi serait-ce une bonne chose de se mêler à eux ? Nos terres sont bien trop éloigné pour que l'on puisse souffrir de leurs bêtises, c'est inutile et surtout qu'il nous reste de plus grande priorité ici même." Maintenant il s'installait plus confortablement sur la chaise en regardant tour à tour les deux shinobi face à lui.

"Tu te doute bien que ce n'est pas la fin de mon argumentation, j'ai appris l'art de la guerre grâce à mon clan qui s'étant sur une très grande génération appartenant à Kaminari et les faits sont présent clair comme de l'eau de roche. Les affres de la guerre sont une chose qui nous touches tous à un moment donné. Quel bénéfice retirerons nous de cette alliance ? Penses-y. Les accords seront passé, nous ferons des compromis pour eux et vise vers cela. Mais qu'est-ce-qu'Iwa peu bien nous apporter que nous n'ayons pas déjà ? Surement pas des forces militaire, ce n'est pas monnaie courante dans une alliance. Des ressources alimentaire ? A quoi bon, nous n'en manquerons pas si nous n'entrons pas en guerre. L'import export avec Kiri restera intact, ce qui ne sera plus le cas si nous entrons en conflit avec eux."
Il regardait les deux shinobi face à lui l'air déterminé et résolu. "Non, selon moi, cette alliance sera une véritable catastrophe car il ne faut pas oublier l'après guerre également, beaucoup de nos famille ne souhaite pas de cette guerre, ni de celle-là ni d'une autre, il souhaite pouvoir vivre en sécurité, ce que nous ne seront plus en mesure de leurs accordé si nos plus vaillant soldat parte au front pour une guerre... une guerre de quoi ? D'honneur ? Même pas qui a t-il d'honorable à défendre les protecteurs de traîtres ? A coup sur cela impactera directement nos villageois." Il se mettait maintenant à soupirer avant d'enfin se décider de finir. "Bref, désolé d'avoir monopolisé la parole, je vous laisse me dire si je suis dans le faux." Concluait-il en croisant les bras.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mer 27 Déc 2017 - 21:13
Le regard persévérant de Kagerō scrutait chaque mouvement de Shizen. Les sourcils du shinobi se froncèrent lorsque le directeur joua la carte de son avenir au sein de l'institut sur la table : ce jeune homme a les capacités d'obtenir non pas un siège au conseil, mais le prochain qui se libérera... de quoi le faire sourire lorsqu'on lui annonça cela. Malheureusement, pour l'Oiseau vermillon la réunion initialement prévue pour quatre yeux tourna au drame.
Qu'est-ce que.. ?! Un ton on ne peut plus menaçant ouvra la conversation. Un mouvement exercé par l'Aburame ordonna au Yotsuki de rester de marbre : le shinobi se concentrait sur son ouïe pour capter le débit de paroles déblatéré par le blondinet totalement paniqué.

Les sujets tendaient vers un même point : la fameuse alliance entre le Village des Montagnes et celui des Nuage, une initiative des plus douteuses et des plus polémiques de la seconde Ombre du village. Au fil de ce pseudo-discours un sourire se dessinait sur la partie inférieure du faciès du chūnin.
Je ne suis donc pas le seul à adopter ces mêmes opinions... Je m'pensais fou. Murmura-t-il en souriant lors des divers points soulevés par ce trentenaire. Alors que l'Ikezawa céda la parole le regard du Yotsuki croisa celui de l'Aburame. Je suis principalement d'accord avec ce qu'il vient de dire. Reprit le batracien en souriant avant de croiser les bras. Ce n'est pas si difficile que cela à comprendre, mais pourtant... Il frappa légèrement sa poitrine gauche à l'aide de sa paume droite avant de pointer le ciel avec son index droit comme s'il désignait par cette action le conseil du village. ... À l'international nous serons considérés comme des bâtards à offrir nos ressources aux « gendarmes du monde ». Eh oui... ce village, Iwagakure no Satō aime bien fourrer son nez dans les histoires qui ne les concernent pas. Pourquoi soutenir un bourg qui n'est là que dans le but d'étendre son influence ? Kagerō abrégea hâtivement ses pensées. Et puis pourquoi vouloir apporter notre soutien à des types qui hébergent des déserteurs alors que nous — ou plutôt l'Ombre — est un des premiers à missionner des unités pour neutraliser nos traîtres ? Ça n'avait aucun sens. Je ne parle même pas des conséquences de s'engager dans une guerre totale qui nous ne concerne pas. Conclut le shinobi avec un sourire ironique.

Vraisemblablement les événements récents hâtaient et influençaient les actions du Conseil qui, en ce moment, optait pour des choix des plus douteux.
Ravale ta fierté pour mieux sucer... Une phrase cash sèchement prononcée. C'est pas ça le diction de ceux qui s'courbent l'échine ? Kagerō ne désirait pas que Kumo devienne le petit toutou d'Iwa... Ils ont un problème, nous siffle,
puis on arrive s'embrouiller pour des broutilles... En plus de cela le Raikage agit contre ces propres règles morales... Franchement ?
Le batracien opta de dévoiler l'entièreté de ses pensées. À voir comment réagiront les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Mer 27 Déc 2017 - 22:44
Une situation clairement délicate. Ah ça oui. Déjà que l'Ikezawa rentrait en trombe comme si une bataille allait éclater dans les heures qui suivraient, puis le Yotsuki qui donnait aussi son point de vue sur cette fameuse alliance avec la Roche. Cela faisait énormément d'informations à encaisser et elles étaient toutes aussi importantes les unes que les autres. C'était malheureusement les mauvais points d'avoir un siège au conseil : faire face aux villageois qui se plaignaient des retours du conseilset des rumeurs. En l'occurrence, le départ du général pour envisager une alliance avec Iwagakure. L'Aburame écoutait donc attentivement tout ce que les deux protagonistes avaient à dire à propos de cet événement. Dans l'ensemble, ils remettaient en cause cette alliance par rapport à la situation actuelle des Nuages : sa fragilité interne. La récente trahison de Suzuri Kaldea et l'intrusion d'un marionnettiste du Vent le prouvait bien. Le village devait encore travailler sur sa propre sécurité avant de vouloir s'intéresser à un conflit extérieur. Sur ce point-là, le manipulateur d'insectes ne pouvait que rejoindre le Chûnin. La militarisation du village devait continuer et se lancer dans une nouvelle bataille serait sûrement de trop pour sa stabilité. Actuellement, n'importe quelle personne suffisamment puissante pouvait se permettre d'infiltrer Kumo et de semer le chaos comme bon lui semblait. C'est justement ce qu'il fallait éviter et pour cela, il fallait se donner les moyens pour ne pas connaître un scénario pareil qui s'était déroulé plus de trois fois. Autrement, les villageois ne se sentiraient jamais en sécurité. Si le peuple avait ce sentiment, c'est sur quoi il fallait travailler en premier et sans l'aide de personne.

Le deuxième argument qui ressortait était justement cette histoire de déserteurs Kirijins qui s'étaient installés au sein de la Roche. C'est justement cette histoire qui fit naître une tension lors du Sommet et c'était certainement l'élément déclencheur d'une telle pagaille. Forcément, cela remettait en cause la confiance qui pouvait être donnée à ce village. Et cela pouvait faire naître les interrogations à propos de la politique Kumojine à propos des Nukenins. Si le village sanctionnait sévèrement ses déserteurs, devait-il réellement s'allier avec un village qui ne montrait pas de problème à en accepter ? La question avait le mérite de se poser. Puis évidemment, la position des Nuages dans le conflit qui opposait la Brume à la Roche. Personne ne voulait entrer dans une guerre qui n'était pas réellement la sienne. Enfin bref. Désormais, il devait apporter une réponse à ces deux-là. S'il était d'accord, il devait tout de même trouver le juste milieu.
J'entends parfaitement ce que vous me dites. Je suis globalement d'accord avec vous. C'est vrai qu'il est difficile de faire confiance à un camp qui accepte les traîtres. Une raison qui a créer ce conflit inévitable. Si une alliance simplement commerciale se fondait, je ne serais pas contre. Ce village dispose de très grandes ressources qui peuvent être bénéfiques pour nous. Maintenant, si cette alliance nous pousse à suivre la Roche dans cette guerre avec la Brume, il est normal de la remettre en cause. Nous sommes effectivement fragile de l'intérieur et une guerre qui n'est pas la nôtre n'aurait que des conséquences néfastes pour nous. Surtout que je ne considère pas Kiri comme un ennemi, malgré ce qu'à put faire ce Kirijin face aux amis de notre Ombre. Je ne sais pas s'il est réellement objectif ou s'il est pris par les sentiments de ce Sommet, mais il y a clairement d'autres priorités. Pour moi, si nous devons entrer en guerre, c'est seulement contre le Soshikidan. Si nous entrons en conflit direct avec Kiri, cette histoire nous suivra jusqu'au bout et risquerait de mettre en difficulté l'avenir de notre village. Une pause marquée par une gorgée de café. Maintenant nous aurons difficilement le poids de changer les choses. Le problème étant la présence du général à Iwa. D'ailleurs, considérez-vous Iwa comme une menace ? Si le Soshikidan s'allie avec Kiri, ne serait-ce pas judicieux de laisser faire cette alliance ? Il avait ses propres réponses, mais souhaitait entendre celles des autres.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Jeu 28 Déc 2017 - 16:30
La question que Shizen venait de leurs posé était sans nulle doute la partie la plus important, un facteur qu'il ne fallait absolument pas oublier de prendre en compte, le Shoshikidan et sa probable alliance avec les Kirijins. L'Ikezawa avait un avis bien tranché sur la question et même s'il reboutait l'alliance il savait que ce n'était pas non plus une mauvaise chose. Contradictoire avec ce qu'il avait pu dire il s'apprêtait désormais à expliquer pourquoi Iwa était bien mieux placer que Kumo dans cette alliance. "Bien entendu si cette alliance nait ce n'est pas sans raison, Iwa peut très certainement nous apporter des choses mais ils sont en position de force en comparaison à nous. Laisser moi nuancer mon propos." Disait-il en se levant et en saisissant une tasse qu'il remplissait de café avant d'en boire une gorgée. "J'ai peu-être été un peu brutale quand j'ai dis que nous courrions à notre pertes avec cette alliance, c'est vrai. La vérité est que les passifs de chacun de nos village joue fortement dans la balance, Iwa joui déjà de sa puissance militaire et de sa sécurité qui selon ce que j'ai pu apprendre est au top niveau qualité. Tandis que nous ne jouissons plus de ces avantages actuellement. Nous ouvrir ouvertement à une alliance avec Iwa nous fera inévitablement prendre pour cible par Kiri, en puis de la cible que nous avons déjà sur la tête avec le Soshikidan... La solution aurait du être bien plus opportuniste, le commandant va revenir avec des traités d'alliance tandis qu'ici au village nous perdons du temps à discuter de ce qui dois être fait plutôt que de le faire. En soit, je serait bien mauvaise langue que de pensé qu'évité le conflit à tout prix est une bonne chose car Alderan et ses joyeux lurons, c'est une menace, nous allié à la roche nous permettra de pallié à cela." Il soupirait un instant se rendant compte qu'il partait dans tout les sens avec son résonnement. "En d'autre termes et pour être plus clair. Kumo a besoin de se réorganiser avant de se lancer dans une alliance quitte à jouer la carte de l'opportunisme. Si nous étions rester passif et avions attendu que cette fameuse guerre éclate sans prendre parti le temps de nous réorganisé nous aurions très bien pu venir en aide à Iwa contre ses ennemis au moment ou nous aurions recupérer nos forces et ainsi créer une alliance d'égale à égale. Je penses très sincèrement que cet effet de surprise aurait très simplement déstabiliser les adversaires et que nous aurions pu plus simple gagner. La présence du commandant à Iwa nous enlève désormais celà, car Kiri à très probablement des informateurs là bas et ils savent que Kumo traite avec leurs ennemi. J'aurai souhaité jouer sur l'effet de surprise car si nous avions fait cela nous ne serions pas seulement égale avec Iwa, mais il aurait eut une dette bien plus grande envers nous que celle qu'il vont contracté actuellement." Il laissait une pause dans son discours tout en buvant une gorgée de café avant de finalement conclure.

"Alors Shizen-san, pour répondre à ta question, oui Iwa est une menace pour nous car ils savent que nous ne partons pas sur un pieds d'égalité et hormis le fait qu'il se débarrasse de deux gros ennemis, ils auront ensuite tout le loisir de se débarrasser de leurs alliance et ainsi étendre leurs influence." Il soupirait maintenant avant de laisser un sourire se dessiner sur son visage tandis qu'il s'asseyait à nouveau. "Cependant, il n'est pas trop tard pour prévenir de cette possibilité, car nous pouvons encore réparer nos faiblesse avant que tout cela ne démarre, nous pouvons même agrandir nos troupes avant que tout débute. Le Soshikidan s'est que nous sommes en position de faiblesse, quel sera sa surprise si nous déployons une force bien plus brutale que celle que nous avons actuellement ?" L'idée avait été lancer, Shojito souhaitait dans un temps impartit réarmer Kumo et le fortifié, l'ennemi ne s'y attendrai pas selon lui, il soumettait l'hypothèse que réaliser l'exploit de combler leurs faiblesse aussi rapidement permettrait de regagner l'avantage non seulement sur l'ennemi mais également sur Iwa. Il y avait cependant un gros problème dans cette stratégie, il ne pouvait pas la mettre au point seul et le raikage refuserait à coup sur de se séparer de plusieurs bon éléments. Trop pressé et vif, Shuuhei n'arriverait pas à réalisé à temps qu'il courait à sa perte, Shojito comptait bien faire en sorte de pallié à ses faiblesses même s'il devait aller à l'encontre des ordres de son Kage, pour la prospérité de Kumo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Jeu 28 Déc 2017 - 17:37
Les prises de paroles s'enchaînaient tout comme les différents points de vue que soumettaient les trois shinobis. Malgré les quelques divergences du trio, une idée s'imposait comme maître incontesté : l'éventuelle alliance pestilentielle entre les Nuages et les Montagnes. Kagerō agrémentait non seulement le discours du blondinet, mais donnait également son opinion concernant l'interrogation de l'Aburame ; Iwa est-elle une menace ?
Ce village est clairement une menace. La seconde Ombre de la Foudre n'arrive même pas à établir une sécurité intérieure et espère ne pas recevoir un poignard dans le dos à terme ? Le village de la Roche pompera nos ressources à l'instar d'une sangsue puis nous quittera lorsqu'ils auront l'occasion de relever leur genoux du sol. Il haussa les épaules avant de s'asseoir sur une chaise. Chaque jour nous faisons face à une trahison d'un shinobi qu'on pense fidèle... Pourquoi ne feront-ils pas la même chose : nous trahir ? Pourquoi entrons-nous dans le jeu de ce minable groupuscule ? Pourquoi est-ce que notre leader mord à l'hameçon ? Le batracien souffla en observant ses deux interlocuteurs. Le Soshikidan n'est là que pour voir le monde brûler, n'est-il pas entrain de nous manipuler pour nous faire entrer dans une guerre qui n'est, je le répète une énième fois, pas la nôtre ? Arrêtons de nous intéresser aux affaires qui ne nous regardent pas. Il adressa un mouvement de tête à l'Ikezawa. Je le rejoins sur ces derniers points : développons-nous point barre.

Après un silence de quelques secondes, le Yotsuki reprit de plus belle.
Pourquoi justifier cette potentielle alliance entre ces deux nations pour un soi-disant « commerce »... ? La Nation de l'Eau possède lui aussi un marché maritime inégalé : le résultat reste le même, nous pouvons commercer avec le village de la Brume... Il inclina sa tête pour relever un point primordial pour lui. En revanche, Shizen-sama... J'espère que le conseil n'a pas prévu de dénigrer les quelques relations que nous avons avec Kiri. Si notre village commence à boycotter le commerce maritime, Kiri nous pointera du doigt puis nous tomberons dans la catégorie des adversaires. Le batracien souffla une troisième fois pour conclure son temps de parole. Quoi qu'il arrive on critiquera notre implication dans ce conflit. Voyons juste quelle situation est bénéfique pour notre patrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Jeu 28 Déc 2017 - 18:17
La note positive de ce débat est que les deux plaignants arrivaient tout de même à voir du bénéfice dans cette alliance avec la Roche. Certes, elle pouvait être critiquée, mais elle ne pouvait pas être aussi néfaste qu'on pouvait le prétendre. Tout d'abord, rien n'était fait. Bien entendu, le voyage du général Kizuato Daisuke visait justement à envisager ce lien entre les deux camps, mais il pouvait être tout à fait rejeter. La nouvelle Ombre qui allait être nommée ne serait pas forcément du même avis que son prédécesseur. Mais ce scénario ne pouvait pas être anticipé. Si demain le Soshikidan s'alliait avec la Brume, se trouver aux côtés d'Iwa serait vital. Néanmoins, il fallait y aller intelligemment. C'est-à-dire se concentrer uniquement sur cette organisation et laisser les deux véritables ennemis s'entretuer. De cette manière, à l'avenir, les Nuages pouvaient être difficilement critiquables sur sa prise de position. Car le village avait tout simplement attaqué leur véritable ennemi. Seulement, pour de nombreuses personnes, la Brume était l'ennemi. La raison était qu'un Kirijin avait apparemment attaqué le deuxième du nom. Une raison que l'Aburame entendait, mais comprenait difficilement. Bien au-dessus d'une simple compréhension, il ne l'acceptait tout simplement pas. Un avis réfléchi qui prenait en compte divers facteurs non négligeable. Là encore, il devait trouver les bons mots en tant que membre du conseil.

Cette fois-ci, il se leva de sa chaise, tournant le dos à ses deux amis. Les mains derrière, il contemplait la vue par la fenêtre de son bureau. Puis il prit la parole. s
Je n'irais pas jusqu'à considérer la Roche comme une menace directe. De nombreux facteurs font que cette alliance puisse se passer dans les règles de l'art. J'ai moi-même affronté Nara Alderan aux côtés d'un Iwajin. Que ce soit la Roche ou la Brume, il y a un avantage commercial. Seulement, il sera plus facile à instaurer avec Iwa plutôt que Kiri. Simplement à cause des tensions qui règnent actuellement. Si le Soshikidan ne participe pas au conflit qui oppose ces deux villages, je suis d'avis que nous ne devrions pas y participer aussi. Si c'est le cas, alors nous devrons nous focaliser sur Hi no Kuni. Nous sommes peut-être fragiles de l'intérieur, mais cette organisation l'est tout autant, croyez-moi ... Des adversaires redoutables ne suffisaient pas toujours. Forcément, faire confiance à un village qui accepte des déserteurs n'est pas facile. Surtout dans ce monde qui cherche à placer une nation au sommet des autres. Aujourd'hui nous pouvons combattre main dans la main avec eux, tandis que demain, nous combattrons contre eux. C'est comme ça que fonctionne le Yuukan. Nous pourrions même être ceux qui briseraient cette alliance. Il reprenait place sur sa chaise. Seulement ... Nous ne connaissons pas l'avis de la Brume à ce sujet. Elle nous considère sûrement comme un ennemi et envisage de nous attaquer. Il y a tellement de questions qui ne trouvent pas de réponses ... Mais je suis d'avis que la priorité de notre village passe avant cette alliance. Nous avons subi trop d'intrusion et des mesures doivent être prises. Ne soyez pas trop difficile avec le Raikage. Diriger un village n'est pas une tâche facile. Il balayait du regard Shojito et Kagero. Que suggérez-vous de faire ? J'ai beau avoir un siège au conseil, les choses passeront toujours par Shuuhei. S'ils critiquaient la sécurité, il attendait d'entendre les solutions.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Jeu 28 Déc 2017 - 21:01
Le discussion tirait en longueur car globalement les individu avait un même opinion la question seulement quelques point divergeait, Kagero avait soutenu et soulever des points important tandis que Shizen ne c'était pas privé de donner son avis et d'affirmer qu'il y avait du vrai dans les propos de chacun mais il avait surtout conforté l'Ikezawa dans l'idée qu'il fallait agir pour le bien du village et demandait maintenant des solutions pour se faire. Comment faire pour réguler la situation dans un delais aussi court ? Eh bien heureusement pour lui l'Ikezawa n'était pas venu les mains entièrement vide. Durant sa discussion avec le raikage il avait émis l'hypothèse qu'armée les civiles était une très bonne solution et celui-ci lui avait demander de lui faire un plan détaillé de ce qu'il avait en tête. Ce qu'il avait fait et ce fameux plan avait été envoyé ce matin même au bureau de l'ombre qui ne devrait plus tardé à la lire. Mais ce n'était pas la seule chose que Shojito avait pu prévoir pour essayer de réguler la situation et maintenant il s'apprêtait à dévoilé à ses deux hommes la base de sa stratégie qu'il savait imparfaite mais qui pouvait avec leurs aide s'améliorer. "J'ai déjà prévu et mis des choses en place. J'ai fait une demande urgente à Shuuhei pour militarisé Kumo et renforcer les défense du village, il m'a demander de lui faire un rapport complet sur ce que j'avais en tête ce que j'ai fais. Je vous montre la copie." Il saisissait un papier dans sa poche et le déposait ouvert sur le bureau avant d'ajouter. "J'ai prévu plusieurs camp de formation militaire pour les civiles, tous consisterons à défendre et protéger au mieux Kumo. Comme vous pouvez le voir il y aura trois sections un section que j'ai appelé Bouclier, elle sera composé de Suzuri et d'Ikezawa, une composition permettant au village de faire face à un affrontement direct au rempart. La seconde division est appelé Gèle, une métaphore pour une unité passive qui viendra compléter Bouclier en refermant de possible adversaire et venir les immobilisé par tout les moyens possible, composé surtout de Nara et autre élément capable d'immobilisé. Et enfin, Combat, une unité offensive composé de toute personne capable de se battre et déferler une puissance de feu suffisante pour qu'ensemble il éradique la menace dans une formation tortue. On défends, on entour, on maîtrise et on détruit. Simple et efficace." Il laissait un temps au deux shinobi de réagir et croisait les bras écoutant toute leurs réclamation.

Maintenant il n'attendait plus que le verdict mais aussi il avait des choses à ajouter. "Aussi je pars bientôt pour Humy, j'ai une mission à réalisé la bas, j'ai penser qu'il serait une bonne idée de commencer par ce village pour rallié les forces. C'est marqué dans le rapport que j'ai envoyé à Shuuhei, j'espère simplement qu'il acceptera que je puisse en parler au chef des opérations la bas." Finissait-il en regardant les deux tour à tour pour connaître un peu leurs avis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Ven 29 Déc 2017 - 10:42
Tu veux entendre des réponses, Shizen ? La parole revint une nouvelle fois à Kagerō. Je ne vais pas m'attarder sur les propositions de mon prédécesseur, mais gardez bien cela à l'esprit... Le Yotsuki observa le blondinet puis l'Aburame. ...Si nous agissons à découvert, ce sujet polémique divisera notre patrie en deux camps... Les deux parties peuvent s'affronter, se boycotter l'un à l'autre ; bref de quoi ralentir considérablement notre avancée. Ce qu'il faut, c'est agir dans l'ombre. Le batracien observa une seconde fois les réactions de ses interlocuteurs. Nous devons repérer des shinobis qui renferment en eux nos mêmes idées... les rassembler... puis corrigeons tous ensemble les erreurs commise par notre chef suprême.

Le chūnin anticipa de nombreuses interrogations futures en continuant d'exploiter son temps de parole.
Une « unité secrète »... des opérations arcanes — ce ne sont pas des coups d'États puisque avoir le pouvoir... concrètement ? Ce n'est pas notre but. Nous serons les courants d'air chauds qui invoquerons les Cumulonimbus, ceux qui, à l'instar d'un réflexe salvateur, s'assureront de la prospérité et du bien-être de ce village ; que ce soit dans une politique extérieure ou intérieure. Voulait-il ici prendre des décisions à la place de l'Ombre, ne vient-il pas de se contre-dire sur le fait de ne pas acquérir de pouvoir ? Après un silence de plusieurs secondes il sourit. Nous peaufinerons les décisions hâtives de notre « leader » — difficile d'appeler dirigeant une personne qui ne possède pas de matière grise. Après les précédentes trahisons on ne peut pas exclure l'hypothèse : « Shūhei occupe ce poste pour un profit personnel. ». La première Ombre était un traître... Une Suzuri haut-placée également... Le Village des Nuages reste vraisemblablement le berceau des trahisons. Conclut-il en souriant de plus belle. Après un geste lasse du revers de sa dextre, le shinobi invita son directeur à parlementer sur les réponses qu'il venait de proposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Ven 29 Déc 2017 - 16:05
Une formation militaire pour les civils. Une bonne idée qui ne devait pas se focaliser que sur eux, mais aussi ceux qui répondaient à l'appellation de shinobi. Comme il l'avait suggéré au conseil, la formation de toutes nouvelles équipes pouvaient permettre de conditionner les plus inexpérimentés aux arts de la guerre. Un autre débat, une nouvelle fois. Le blond proposait aussi une triple formation, défense, immobilisation et force de frappe. Le parfait trio pour répondre à des attaques internes. Le village cherchant actuellement des dispositifs de défenses, la suggestion de l'Ikezawa pouvait très facilement remonter vers la haute instance Kumojine.
C'est de bonnes idées à exploiter, Shojito-san. Tu souhaites en parler directement avec le Raikage ? Je pourrais soutenir ta demande lors d'un conseil, mais il me faudrait encore plus de détails. Nous pourrons prendre le temps d'en parler plus longuement, concernant ta mission à Humy, quelles initiatives de plus envisages-tu avec le dirigeant ? La fortification des liens était une bonne idée. Encore fallait-il voir quels bénéfices concrets ce petit village pourrait apporter. Mais sa position stratégique entre les voies maritimes pouvait être exploitée. S'il souhaitait avoir le support de l'Aburame pour cette mission - sans pour autant qu'il y participe - il n'avait qu'à demander.

Néanmoins, du côté de Kagero, c'était un peu plus compliqué. Vu son discours, il ne semblait retenir aucun point positif au Nidaime. Il allait même jusqu'à remettre en cause sa responsabilité. C'est pourquoi il pensait à une section de l'ombre qui viserait à nettoyer les erreurs de Shuuhei. Cette idée lâchée d'un coup était surprenante, très surprenante. Là encore, il devait faire attention sur sa réponse.
Nous pouvons prendre des initiatives tant qu'elles restent raisonnables. C'est un fait. Maintenant, fonder un mouvement qui aurait pour but de défier les décisions de l'Ombre ... Même si nous considérons que c'est pour le bien du village. Dans le cas ou cette unité est découverte, la stabilité du village se prendra une gifle. Car aux yeux de tous, les traîtres seront évidents. D'autant plus qu'un tel projet ne se fait pas en un claquement de doigts, non. Ceci prendrait des mois. La cause pouvait être juste. Mais le résultat final restait le même : en ne suivant pas les décisions du dirigeant, ils étaient des traîtres. Qu'importe les raisons. L'histoire ne retiendrait que le mot traître. Puis, il y a la question de ses décisions : est-ce qu'elles sont réellement des erreurs ? S'il y a petit comité qui pense qu'il a tort, tandis qu'un plus grand accepte ouvertement sa décision en partageant le même opinion : qui doit avoir raison ? Il prit une gorgée. Le dernier conseil affirmait que la sécurité serait la priorité, tout comme le Soshikidan. Concernant la Brume et la Roche, cette histoire dépendra aussi de l'implication de l'organisation. Une problématique que le manipulateur d'insectes n'avait jamais pensée. Pourtant, elle était très importante.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Mar 2 Jan 2018 - 0:51
Bien qu'il avait expliquer en détaille son plan pour protégé Kumo en cas d'attaque Shojito restait quelques peu perplexe quant à l'avis que pouvait bien avoir le raikage sur celle-ci. En effet utiliser les ressources de Kumo pour se défendre était l'objectif principale mais y mêler les villageois étaient très certainement une idée que Shuuhei n'allait pas apprécier voir même refuser. Quoi qu'il en soit le réaction de Shizen et Kagero le confortait dans l'idée qu'il était dans le juste et qu'il n'avait pas mis en place cela pour rien lui proposant même d'appuyer le projet au conseil. Il était encore loin d'imaginer que le lendemain Shuuhei et lui rediscuterai de cela plus en profondeur. Pour l'heure il avait écouté les propos de Kagero et même si celui-ci était brutale et disait les choses à vif, il y avait une part de vérité dans ses paroles, le jours ou l'ombre de la foudre viendra à faire une erreur il faudra être la pour redresser les torts peu importe qu'il soit d'accord ou non, aujourd'hui Shuuhei allait dans le sens de Kumo et avait été plus réflèchis que ce que pouvait penser Shojito donc il n'y avait pas lieu de s'alarmer mais combien de temps encore cela allait-il durer ? "Même si je ne suis pas d'accord avec toi Kagero, car tu manques ouvertement de respect envers notre dirigeant, il y a cependant un point sur le quel je te rejoins, un jour ou l'autre Shuuhei commettra une erreur et ce jour la il faudra agir envers et contre tout pour limiter la casse." Il avait terminé sur ce sujet et ne comptait pas se prononcer d'avantage de peur d'en apprendre un peu trop sur les tendances à vouloir défier l'autorité du manipulateur d'huile.

Les conclusion de Shizen vis à vis du conflit à venir était juste et avait réussi à eux seul à rassurer le blond qui désormais se levait de sa chaise le sourire au lèvres et conscient que ce rendez-vous n'avait été qu'une perte de temps pour les deux parties qui c'était confronté aujourd'hui. "Bien messieurs, je vais vous laissez, cet entretient ne sert plus vraiment à grand chose, j'ai été rassuré sur les actions de Shuuhei et je suis râvi qu'il ne part pas sur un coup de tête. Quoi qu'il en soit je te recontacterai pour l'avancé de mon plan, je penses qu'il me contacterai sous peu pour en discuter. Messieurs, bonne journée." Avait-il conclu avant de se rendre vers la sortie et de repartir en direction de chez lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mar 2 Jan 2018 - 14:04
Cette journée, du moins cette très courte entrevue avait le mérite d'être surprenante et épuisante. Cela devait être la première fois que Shizen avait du mal à discuter d'un sujet. Du moins, le fait d'entendre deux de ses amis vouloir s'opposer à l'Ombre de la Foudre dans le cas où il commettrait une erreur restait très difficile. Des simples paroles en l'air sous la colère de ses récentes décisions ? C'était fort possible, vu comment le blond avait débarqué dans les bureaux de l'Aburame. Dès lors, ce qu'ils disaient pouvaient ne pas être réels. Après-tout, se mettre à comploter contre son dirigeant était une idée très risquée, d'autant plus qu'il fallait avoir le cran de le faire. Quelqu'un comme un Ikezawa - clan mineur des Nuages, mais réputé pour être loyal - pouvait-il réellement prendre une telle initiative ? Le prétexte de défendre le village contre les mauvaises décisions de son chef ne marcherait pas le jour du jugement dernier. Comme le manipulateur d'insectes l'avait précédemment annoncé, si ces deux-là étaient pris en flag, ce serait en tant que traîtres et non en tant que héros. Ce qui aurait des répercussions directes sur les clans Ikezawa et Yotsuki. Le Jônin n'était pas si sûr que ses deux amis désiraient des conséquences pareilles pour leurs familles. Quoi qu'il en soit, le membre du conseil semblait avoir réussi à rassurer le manipulateur de peau. Une bonne nouvelle.
Merci d'être passé afin de faire part de tes inquiétudes. N'oublie pas que c'est un rôle très difficile qu'engendre Shuuhei. Bonne journée. Une responsabilité qu'il avait certainement pris à contre-coeur. Enfin, la critique restait toujours très facile. Alors que se donner les moyens de faire bouger les choses n'étaient pas très fréquents

Le directeur de l'institut tournait le regard vers le Yotsuki.
Je pense que nous aussi, nous avons terminé. En revanche, Shojito n'a pas tort. Ce n'est pas parce que tu juges ses décisions mauvaises que tu peux parler de la sorte. Cet homme reste ton dirigeant et s'il se trouve à cette place ce n'est pas pour rien. Tu dois arrêter de voir le mal partout, j'ai déjà Yamanaka Washi dans mes rangs. Je n'ai pas besoin d'en avoir un deuxième. Dit-il en lui faisant signe de quitter le bureau. Une remarque nécessaire sachant qu'il avait déjà remarqué ce point noir. Le manipulateur d'huile ne semblait jamais retenir le côté positif des choses et c'était bien dommage. Enfin bref, l'Ombre de la Foudre ne mordait pas - bien qu'il exécutait sans scrupule des déserteurs - alors les deux hommes pouvaient toujours lui parler. Après un tel moment, rien de mieux qu'un café pour se reprendre ...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Mar 2 Jan 2018 - 17:14
Grâce à cette conversation, le Yotsuki a librement exprimé ce qu'il pensait à propos de la seconde Ombre ainsi que de la situation actuelle du village.
Bonne journée. Adressa l'oiseau vermillon au blondinet. Désormais en tête à tête, l'Aburame devint vraiment sérieux puis prit la parole. Je comprends... et je m'en excuse sincèrement. L'impasse dans laquelle vivait le batracien ne l'aidait pas vraiment. Sans compter qu'en ce moment il dévalait une pente... Bref, pas du jolie jolie. Eh bien... sur ce. Le shinobi adressa un signe de tête à son supérieur hiérarchique pour lui passer un au revoir. Bonne journée à vous aussi, Shizen-sama. Répondit le Yotsuki avec un nœud au travers de sa gorge — difficile à avaler ces remarques.

Enfin, la remise en question restait sacré chez lui. C'est pour cela qu'il quitta hâtivement le bureau puis reprit direction de la demeure familiale. Bilan de l'après-midi ainsi que de la soirée du batracien ? Remise en question. Pourquoi ? Comment ? Quand ? Où ? Il allait tout ré-étudier à la perfection pour établir ces scénarios et ajuster son comportement, peaufiner ses idéaux.

Finalement, est-ce que cette entrevue est néfaste ? Plutôt bénéfique pensa-t-il. Disons que l'Aburame, grâce à ces remarques, a redirigé l'Oiseau vermillon sur le bon chemin... Théoriquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Court Kumo... Mais pas à ta perte ! [Ft.Shizen/Kagero]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: