Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Chasser la montagne (ft. M. Reiko)


Mer 27 Déc 2017 - 16:55
Voilà deux semaines que Shizen était revenu de son voyage au nord du Pays de la Foudre, avec Metaru Reiko. Un long voyage qui avait offert un affrontement de taille aux deux Jônins. En effet, les deux protagonistes avaient combattu de nombreuses bêtes toxiques. C'est d'ailleurs à ce moment-là que l'Aburame avait pu saisir l'occasion de former un pacte avec un oiseau qui surveillait des montagnes légendaires. C'est pourquoi il avait reçu le surnom du Protecteur des Nuages Pourpres. Un titre qui commençait à se répandre au sein du village comme au sein du pays. Depuis son retour, il planifiait ses prochaines venues dans ce lieu qu'il devait protéger des bêtes adverses. En effet, il ne devait pas demander son pacte pour des raisons futiles. Alors il préférait se rendre en personne dans son foyer - qui était en quelque sorte le sien aussi - afin de s'entraîner avec lui. Sur ce point-là, il avait énormément de temps devant lui. Alors de son temps libre, il en profitait pour confectionner divers antidotes avec le support de la section médicale. Cet animal partageait un très grand point commun avec lui : un corps totalement empoisonné. Si pour son propre art, il avait en sa possession la technique afin d'éliminer son propre poison, ce n'était pas encore le cas pour son tout nouveau camarade. Bien qu'il pouvait directement lui demander, il préférait trouver la solution lui-même. Un défi personnel qui l'amusait tout particulièrement. D'autant plus que cela lui permettait d'apprendre aux côtés de véritables médecins et de trouver une toute nouvelle passion lorsqu'il ne travaillait pas. En clair, cette rencontre et ce lien par le sang était réellement bénéfique pour lui, même sans combattre.

Alors qu'il quittait son bureau et le complexe scientifique, il fit face à un membre de la police. La présence des membres de cette unité était rare ici. L'Aburame n'avait pas besoin de l'entendre dire quoi que ce soit pour comprendre qu'il était demandé dans les locaux du Kyuubu. Directement, il pensait à une convocation de la blonde, Metaru Reiko. En effet, en participant avec lui à ce voyage et en l'aidant une fois sur place, il savait parfaitement qu'il devrait lui renvoyer l'ascenseur tôt ou tard. Ce moment était sûrement venu et il avait la confirmation de la part de cet homme qui jouait le messager. Shizen laissa donc sa petite tâche de côté afin de se rendre dans les bureaux de la femme. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas rendu dans ce bâtiment qui servait de quartier général à la force militaire du village. La première fois était lors d'une discussion avec le deuxième du nom lorsqu'il n'était pas encore nommé à la tête du village. Une fois sur place, le membre du conseil fut dirigé vers le bureau de celle qui supervisait la police en l'absence du général. Comme il demandait du respect lorsqu'il se trouvait dans le sien, il toqua à la porte attendant d'être convié par la Metaru afin d'entrer. Ce serait le moment de voir dans quelle ambiance la femme travaillait. S'il savait que son bureau personnel pouvait être bizarre pour les autres, il pensait que celui de la seconde serait totalement classique. Elle ne semblait pas être le genre de personne à faire de la décoration.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Mer 27 Déc 2017 - 18:39
Fait chier...

A peine après avoir décimé une partie des créatures qui menaçaient la tranquillité des habitants de ce pays, que d'autres se montraient à leurs tours. Tu savais cela de certains rapports d'activités que les patrouilles qui sillonnaient les quatre coins du pays t'avaient rapporté. Ainsi, les accusés étaient les créatures d'une grotte autrefois découverte par ce fameux Shikarai. Celui-ci avait été contraint de faire son rapport à son tour, même s'il aurait certainement voulu garder cet endroit secret. Et toute information de la sorte était amenée à passer par toi si tu en émettais l'envie.

Tu avais ainsi convoqué Shizen pour qu'il t'aide à nettoyer cet endroit et à calmer les plus grosses bêtes qui s'y terraient. Celui-ci avait un certain talent avec les animaux, un talent que tu n'avais clairement pas. Tu pouvais décemment pas tenter de dompter quelque chose qui te ressemblait en tout point, bestial, furieuse, dangereuse...

Levant alors la tête lorsque tu pus entendre le fracas de ta porte, tu invitas le visiteur à entrer. Tu n'étais pas coutumière de ce genre de forme de politesse. Tu te souvenais encore des nombreuses fois où tu avais pénétré dans ce bureau sans demander son accord. Tu faisais la même avec tout le monde, même Daisuke ou Shuuhei.

D'ailleurs, il devait se faire une certaine joie de visiter ton bureau. Voir dans quel environnement tu avais l'habitude de vivre. Malheureusement pour lui, tout était plus ou moins classique... A l'exception de certaines feuilles accrochées au mur pour te rappeler toutes les affaires les plus importantes qui avaient encore en cour. Tout ces problèmes que tu n'avais pas encore réussit à régler. Mais tout n'était qu'une question de temps. Du temps que tu n'avais pas.

- Docteur Shizen. Je vous ai fait venir car je sais que vous avez un feeling assez particulier avec les animaux. Notre dernière excursion le prouvant. Cette fois-ci, c'est dans une grotte immense, oubliée par les âges que l'activité se fait de plus en plus pressante. Ce n'est qu'une question de jour avant qu'il ne s'échappe de leur territoire initiale. J'ai besoin de vos connaissances et votre expertise.


Bien entendu il pouvait refuser. Tu n'étais pas non plus familière de ce concept de rendre service en retour quand tu lui avais déjà rendu service. D'ailleurs la précédente fois, il le savait très bien, ce n'était pas pour lui que tu avais accepté de le suivre. Mais bien pour faire du ménage parmi les menaces présentes sur place.

- Ce serait rapide, comme la dernière fois. Une question d'une journée. On règle le soucis à sa racine et on repart.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Mer 27 Déc 2017 - 19:34
Après avoir toqué et avoir été convié à entrer dans les bureaux de la blonde, Shizen pouvait enfin découvrir son lieu de travail. Malheureusement, son petit plaisir personnel n'allait guère être comblé. En effet, la disposition restait relativement classique avec toute la paperasse possible et imaginable pour un membre du Kyuubu. Sauf que là, ce n'était pas qu'un simple membre, mais le superviseur temporaire. Concernant l'absence de décoration farfelue, cela s'expliquait simplement à cause de sa propre personne. Ce n'était certainement pas son genre et elle désirait sans doute éviter de dégager une fausse image par rapport à ses collègues qui devaient la rencontrer très souvent. Une prochaine fois peut-être, dans les rêves les plus fous de l'Aburame. Enfin, la décoration de son bureau n'était pas le sujet du jour, non. Elle avait besoin du manipulateur d'insectes afin de l'aider dans une mission qui traitait une nouvelle fois des incidents animaliers qui se répandaient dans le pays. Des événements pareils n'étaient plus étonnants. Le Pays de la Foudre disposait d'une faune et d'une flore qui pouvait aisément faire concurrence au Pays du Feu. C'était limite banale d'apprendre que des accidents survenaient à cause des bêtes sauvages qui abritaient ce vaste territoire. Si elle lui demandait de l'aide, cela s'expliquait surtout pour l'intérêt qu'il portait aux animaux, mais aussi la récente expérience dans ces montagnes. D'ailleurs, elle utilisait toujours le terme docteur. Elle devait être la seule personne qui côtoyait aussi souvent le Jônin et qui continuait de l'appeler de la sorte. Ce qui laissait toujours un grand point d'interrogation sur la relation qu'il entretenait avec cette femme au fort caractère. Car si elle l'appelait docteur, elle ne se considérait certainement pas comme sa patiente. C'est ce qu'elle avait pu lui dire lors de ce dernier restaurant. Là encore : tant pis. Comme pour Hisao, il fallait laisser le temps faire son travail.

Concernant la demande en elle-même, il ne pouvait pas la refuser. D'une part, il devait lui rendre un service à son tour. Par principe. L'occasion était donc rêvée de rembourser sa dette. D'une autre part, ce petit voyage et cette petite mission allait naturellement l'intéresser. Même si l'objectif était clair : se débarrasser des perturbateurs.
Reiko-san. Je n'ai rien d'important à faire, donc je peux vous accompagner. J'aurais seulement besoin de préparer mes affaires pour cette journée et nous pourrons partir. Quoi qu'il en soit, quelles sont les données que vous possédez actuellement ? Cela passait par l'endroit exact des incidents, les rapports de missions, mais surtout la bête en elle-même. Tout le nécessaire suffisant afin de préparer cette mission dans les meilleures conditions possibles. De cette manière, l'Aburame pourrait déjà se faire une idée sur l'espèce en question, son comportement et comment il fallait l'appréhender. D'ailleurs, il pourrait profiter de son retour chez soi afin de récupérer des documents qui pourraient parler de la bête.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Mer 27 Déc 2017 - 20:45
Bien...

C'était officiel désormais. Il avait accepté, et son simple accord rendait cette expédition possible. Seule, tu aurais été bien démunie face à ce que tu ne pouvais pas comprendre. Tu l'avais souvent apprit à tes dépends, la force brute ne réglait pas forcément les choses de la meilleur des manières. Et dans ce cas précis, tu avais besoin de l'intelligence et de la sagesse du docteur, que tu ne possédais clairement pas de ton coté. Cela te faisait un allié de poids, sur qui tu pouvais compter pour pallier à tes faiblesses naturelles.

- Il faut savoir que cet endroit est semblable à un écosystème isolé du monde extérieur. Les climats sont diversifiés et jusqu'ici, il y a des profondeurs que nous n'avons pas exploré. Et justement, il semblerait qu'une bête emprisonnée jusqu'ici dans les glaces commencent à se réveiller.


Les rapports étaient divers, imprécis. Même si ceux-ci étaient multiples, la divergence des informations t'avait forcé à faire un croisement afin d'assurer certaines informations. En soit, ce qui vous attendez là dedans allait être gros, énorme, ou du moins suffisamment puissant pour perturber tout un écosystème. Ce n'était pas comme la fois avec Shizen, où la bête avait déployé un système de défense autour de la montagne, non cette fois-ci, c'était bien la panique qui commençait à monter parmi les créatures de cet endroit.

- Cette chose est énorme. Et son réveil ne semble clairement pas plaire les créatures qui vont cohabiter avec elle. On a relevé certains glissement de terrain, signe de sa sortie des âges d'un autre temps. On risque d'avoir de gros soucis si on attend encore trop longtemps.


Lui laissant une pause pour emmagasiner toutes ces informations, tu lui tendais le dossier de l'affaire avec toutes les informations que t'avais pu vérifier. Plus il était renseigné sur la chose, mieux cela valait.

- Rendez- vous d'ici 2 heures aux portes de la ville.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Mer 27 Déc 2017 - 21:59
Un endroit au climat isolé ? Cette mission allait assurément être intéressante. Juste les informations qu'il reçut fit monter son taux d'excitation. Des contrées inexplorées, c'est justement ce que Shizen adorait de ce monde. Tant de lieux incroyables, tant de secrets qui n'attendaient que d'être découvert par l'humain. Même la cité des Nuages et le Pays de la Foudre réservaient de grandes surprises à ses habitants. Comme ce fut le cas avec cette célèbre histoire de recueil secret que possédait le village. Si les missions cartographiques visaient justement à découvrir de nouveaux lieux au sein du pays, cela ne restait pas une tâche facile. Déjà, une mission pareille demandait du temps, énormément de temps. D'autant plus que pour la tranquillité du village, missionner un grand nombre de villageois était impossible. Le climat qui régnait actuellement sur le monde shinobi pouvait faire éclater des catastrophes à tout moment et Kumo ne pouvait pas se permettre de ne pas avoir suffisamment d'hommes au moment opportun. Une chose qui était à la mode en ce moment, la récente trahison de Suzuri Kaldea en témoignait, malheureusement. C'est pour ça qu'il fallait envoyer de petites équipes, comme cela allait être le cas avec l'Aburame et la Metaru. Seulement, les résultats n'étaient pas toujours au rendez-vous quand une petite escouade devait parcourir tout un pays. Là, toutes les informations minimales étaient recueillies afin de mener à bien le contrôle, la capture, voire l'élimination d'une telle créature. Désormais, il ne manquait plus qu'à se rendre à l'endroit clé. Reiko avait fixé l'horaire de départ d'ici deux heures. Un temps très large qui allait permettre au manipulateur d'insectes de fouiller dans ses archives, voire la grande bibliothèque afin d'en savoir un peu plus sur cette mystérieuse histoire. Normalement, il devrait trouver une trace avec tout le savoir que possédait ce village. Il acquiesça et pris sans plus attendre la direction de ses différents locaux.

La première étape : préparer ses bagages. Là, rien de compliquer. Un armement basique, mais avec des ressources plus conséquentes, des vivres. Enfin, le nécessaire pour assurer des campements et des affrontements. Ce point-là était rapide et lui permettait de profiter du maximum de temps possible pour trouver des informations. C'est donc dans les nombreux ouvrages qu'il cherchait. Vu qu'il était très organisé, tout était classé par ordre alphabétique et par sujet. La case animalière était donc ciblée, il ne restait plus qu'à trouver un titre accrocheur qui pourrait correspondre aux descriptions de la blonde. Après de longues minutes de réflexions et de recherche, il trouva enfin quelque chose qui semblait correspondre. Une bête gigantesque qui vivait alors que l'homme se découvrait encore. Là aussi, c'était basé sur des contes, des légendes, des histoires de croyances et de peuples. Rien de concret, mais une trace pareille ne devait pas être négligée.

Comme prévu, deux heures plus tard, le manipulateur d'insectes se trouvait devant l'Arche Grise. Il y avait aussi la blonde, visiblement prête à partir.
Reiko-san, j'ai pu récupérer quelques données. Je vous laisse lire ça durant notre trajet, si vous le souhaitez. Autrement je vous raconterais en chemin. Il lui tendit le livre en question en attendant son signal.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Jeu 28 Déc 2017 - 2:12
Le chemin allait être long...

Enfin, pas tant que ça apparemment. Grandit de sa dernière escapade avec toi, ton partenaire du moment avait prit soin de s'assurer d'avoir des sujets de conversation sur le trajet. Soit, cela ne pouvait pas te porter préjudice. Même s'il était au fait que moins tu n'avais à user de ta salive, mieux tu te portais. Tu n'étais pas du genre à parler pour rien dire, chaque mot avait son importance chez toi.

Ainsi, une heure s'était déjà écoulée tandis que vous étiez parti. Tu lui avais fait comprendre que la lecture de ce genre n'était pas trop une activité qui te plaisait, ainsi, tu lui avais laissé tout le loisir de se documenter sur la bête en question et de te raconter les informations qu'il en tirait. Une sorte de coopération bénéfique pour les deux parties. Nul doute que dans cette mission, lui aussi tirait un intérêt certain par cet endroit plein de mystère.

- Vous avez appris quelque chose du coup ?


Tu le laissais ainsi te conter tout ce qu'il avait bien plus glaner de cet ouvrage. Bien entendu, cela n'allait rester que du théorique. Un savoir bâti sur des suppositions d'un autre temps. Mais cela valait surement la peine de s'y intéresser et de lui accorder un certain crédit tout relatif.

Au final, le trajet allait être beaucoup plus long que prévu. Il allait falloir encore monter de la montagne et pas qu'un peu. L'endroit que vous recherchiez d'après les divers rapports se retrouvaient dans une faille lui appartenant et s'étendant de manière inimaginable. Tu n'y avais jamais mis les pieds, mais Shikarai ainsi que d'autre, oui.

- Quand on y sera, n'ayant aucun rapport de la situation actuelle, il faudra rester en alerte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Jeu 28 Déc 2017 - 15:53
La lecture ne semblait pas être son fort. C'est compréhensible sachant qu'elle devait se prendre rapport sur rapport depuis l'absence du général. Puis se retrouver à la tête d'un département de police d'un seul coup sans personne pour l'épauler ne devait clairement pas être facile. Mais ce n'était qu'une question d'habitude. Comme Shizen dirigeait aussi une grande section, lui aussi devait s'occuper de la paperasse et bien d'autres choses. La gestion globale de l'institut et de l'élite, la préparation et l'attribution des missions, les bilans qu'il devait dresser à l'Ombre de la Foudre et sa propre instance. Tout cela couplé aux occupations épuisantes de son temps libre. Ce n'était pas quelque chose qui le dérangeait, il avait appris à vivre et travailler dans la fatigue et trouvait même un plaisir à faire tant de boulot. C'était toujours une manière pour lui de fuir ses démons. Néanmoins, il ne trouvait aucune difficulté à enchaîner les ouvrages qui parlaient de ce vaste monde. Non, bien au contraire. Le manipulateur d'insectes était quelqu'un de passionné sur ce qui l'entourait, alors en apprendre plus sur certaines espèces, sur certains lieux, cela était très captivant. Surtout que la cité des Nuages offrait une source immense de savoir. C'est même ce qui faisait son identité à l'internationale. Alors il n'était pas très malin de négliger la base de ce village. Le bénéfice était toujours présent.

La blonde souhaitait donc prendre connaissance des informations récoltées sur le livre par l'intermédiaire de l'Aburame. Bien évidemment, ce livre n'était guère la voix de la raison. En revanche, bénéficier de son contenu qui se rapprochait énormément de l'histoire que les deux protagonistes désiraient résoudre n'était pas de tout refus. Sachant qu'il allait en terre inconnue, affronter un mystère, se préparer à des éventualités était la bonne idée. Mieux vaut prévenir que guérir.
Bien entendu ce que je m'apprête à vous dire peut être totalement faux. Nous pourrions donc faire face à une gigantesque bête aussi destructrice que résistante. Elle semblerait se déplacer généralement en troupeau. L'approcher serait très facile. Si elle quitte son territoire, elle cherchera forcément à s'approprier celui des autres afin de s'établir dans de nouvelles conditions. Cela peut passer par des endroits occupés par d'autres bêtes ou les villages voisins. Par contre, cette bête quitte certainement son habitat à cause de quelques contraintes. Elle peut être menacée, le climat peut lui porter préjudice. Nous devons espérer qu'elle ne soit pas encore en mouvement. Ainsi nous pourrons observer son comportement ou préparer quoi que ce soit pour la neutraliser ... Même en se basant sur cet ouvrage il était difficile de comprendre un tel mystère. De nombreux facteurs étaient présents : les raisons du départ territorial, s'il y avait tout un troupeau ... En soi, il ne lui avait rien apporté de plus, pour le moment. De toute manière la réponse ne saurait plus tarder.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Sam 30 Déc 2017 - 13:05
Intéressant...

Ce fut avec une tête emplie de supposition que tu pénétras dans la brèche qui allait vous faire accéder à un tout autre monde, voilé du reste de la terre. La grotte était naturellement éclairée par des sources récupérés de l'extérieur ainsi que par la luminescence de certaines plantes. En bref, tout était fait de telle sorte à ce qui ce qui était ici n'avait nullement le besoin d'en sortir. Des végétaux aux animaux...

L'endroit était gigantesque, vous aviez beau être dans un environnement supposément clos, rien ne le laissait présager une fois dedans. Restant prudente, ton pas était lent mais assuré. Pour le combat, tu savais que le docteur Shizen était un type plus que fiable. Il avait combattu certains des plus grands dangers de ces dernières années, il n'était pas qu'un type parmi tant d'autre. C'était inévitablement une pointure au même titre que ton frère.

Regardant aux alentours, bien entendu tes sens étaient happés par les différentes choses dont tu ne connaissais rien. Tu n'étais néanmoins pas une scientifique, encore un domaine dans lequel le docteur excellait. Au fond, tu savais qu'il n'y avait pas meilleur choix possible comme partenaire afin de mettre à bien cette expédition.

- Comment un tel endroit peut-il exister ?


Tu pouvais aussi sentir ton corps se crisper, se tordre par le danger. Il était omniprésent. Tu n'étais pas un ninja sensoriel, loin de là même, mais tu étais bien plus un animal qu'un être humain. Et ton instinct te permettait de sentir que vous étiez épié de partout. Ici, vous étiez les intrus, et cela n'était certainement pas du gout de certains.

- La bête devrai se situer dans les profondeurs, là où la température est normalement la plus basse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Sam 30 Déc 2017 - 15:46
Un lieu étrange ... Même terrifiant. Mais qu'est-ce qu'un tel endroit plaisait à Shizen. Ah ça oui. Malgré qu'il savait parfaitement qu'une gigantesque bête se trouvait à l'intérieur et qu'elle pourrait attaquer à tout moment. Si le climat était différent et que l'endroit serait inhabité, l'Aburame n'aurait eu aucune difficulté à vivre à l'intérieur. Là, il était sûr de la tranquillité ; personne ne pourrait le déranger. Ce sentiment qu'il adorait depuis tout jeune : rester dans des décors merveilleux dans le calme le plus complet qu'il soit. Une fois cette mission résolue, le manipulateur d'insectes devrait sans doute revenir avec des membres de l'institut. D'ailleurs, il regrettait même de ne pas avoir découvert cette brèche bien avant. Enfin, pour le moment, il devait se concentrer sur l'objectif principal : trouver la présence néfaste et agir en conséquence. L'exploration qui s'avérait captivante pouvait attendre quelques semaines, voire quelques mois. L'approche devait rester très discrète, pour ne pas signaler une présence extérieure. De cette manière, si la blonde et le manipulateur d'insectes tombaient sur le grand champion, ils bénéficieraient d'un avantage considérable : mise en place d'un plan et l'effet de surprise. Ce n'était pas négligeable dans ce scénario très dangereux.
Ce n'est rien comparé à ce que cache ce monde. En réalité, nous ne sommes pas grand-chose ici. Ah oui, pour lui, l'homme n'était qu'une fourmi dans ce monde. Qu'importe ces histoires de capacités.

Normalement la bête se trouvait plus loin comme l'avait indiqué la femme. Dès lors, l'Aburame laissa échapper quelques insectes afin d'investir l'endroit plus en profondeur. Cela évitait les risques de tomber nez à nez avec le grand méchant loup et se retrouver dans une position délicate.
Avançons prudemment, mes insectes me tiendront informés de l'avancée de cet endroit. Cinq minutes passèrent et la marche du Jônin s'arrêta soudainement. Nous avons un problème. Mes insectes sont tombés, mais ce n'est pas à cause de la température ... Je crois bien que nous ne sommes pas les seuls ici. D'autant plus qu'avant la mort de ses espions, il n'avait pu recevoir d'informations. C'est donc dans l'inconnu que les deux devaient avancer. La prise de risque devenait de plus en plus grande. Vous avez entendu ? Juste avant cette phrase, un bruit avait effectivement résonné. Qu'est-ce que cela pouvait bien être ... ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Sam 30 Déc 2017 - 18:07
Alerte...

L'agitation s'était faite sentir, Shizen qui avait utilisé ses capacités assez spéciale pour sonder la zone à plus longue distance devant vous s'était retrouvé dans la conclusion que quelque chose approchée. Perplexe, tu renforçais tes positions tout en levant tes bras pour adopter une garde haute. En cet instant, tu étais comme un arc bandé, prêt à décocher sa flèche.

Néanmoins, ce qui vint à surgir devant vous fut un groupe de félin affolé. Tu pouvais le voir à leurs démarches, et tandis qu'ils s'étaient arrêté longuement devant vous afin d'évaluer la menace que vous étiez entrain de représenter, ceux-ci déguerpir aussi tôt lorsqu'un tremblement se fit sentir. Apparemment, la grosse bête était belle et bien là et très certainement prête à vous recevoir.

Avançant alors d'un pas prudent, il n'avait fallut que d'une centaine de mètre pour que la température ambiante descende en flèche. Qu'est-ce qui se passait dans ces lieux bon sang ? Tu ne pouvais clairement pas expliquer tout ces phénomènes, tu laissais cela au bon vouloir du scientifique qui t'accompagnait. Heureusement qu'il avait la matière grise.

Avançant toujours plus, le froid se faisait de plus en plus oppressant. Si bien que tu pouvais voir l'air s'extirpant de ta bouche se refroidir immédiatement. Perplexe après une bonne heure d'exploration exténuante à cause de la pression qui vous écrasez à chaque instant, tu pus enfin entre apercevoir un des maitres de ces lieux.

Un immense bloc de glace, gigantesque s'étendant sur des dizaines de mètres de dimension. En son sein semblait être piégé par le temps une bête qui était tout aussi grande que sa cage. D'ailleurs, la prison de glace se retrouvait n'être qu'un amas fragile qui se désagrégeait de plus en plus à chaque instant.

- Qu'est-ce que c'est que ça...

Tu n'eus même pas le temps de t'interroger davantage qu'un autre fracas cette fois-ci extrême vint faire trembler la grotte. La glace se fissurait toujours davantage et laissait planer la menace de cette bête qui ne demandait qu'à sortir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Sam 30 Déc 2017 - 21:24
Des félins, ici ... Juste avant ce tremblement, Shizen était resté immobile en défiant ces bêtes du regard. C'est souvent ce qu'il fallait faire avec des prédateurs pareils, montrer que l'être-humain n'était pas la proie. Un regard et une allure imposante pouvait permettre de faire renoncer certains animaux de passer à l'attaque. Là, en l'occurrence, il n'avait pas eu la chance d'observer ce comportement. Ce tremblement signait l'arrivée prochaine de cette fameuse bête qu'il cherchait tant aux côtés de Metaru Reiko. Afin d'assister à ce terrible événement, il fallait continuer d'avancer, même si ce voyage se déroulait dans le parfait inconnu. Il ne fallut que quelques minutes avant de tomber - enfin - sur la source de tous ces problèmes. La créature en question était enfermée dans la glace qui se fissurait petit à petit, annonçant la prochaine sortie du prisonnier. Face à cette image et cette situation, l'Aburame ne pouvait cacher sa satisfaction. Oui, le temps pressait et le chaos s'annonçait dans les prochaines minutes. Mais c'était tout simplement incroyable. Gigantesque, c'était le cas de le dire.
C'est tout simplement incroyable. L'ouvrage ne mentait pas, la description colle. Si cette bête est aujourd'hui enfermée, c'est qu'elle a déjà osée ses pieds sur nos terres. Celle-ci est peut-être la dernière de son espèce. Cette bête devait être massivement présente il y a plus de deux cents ans. Concernant sa disparition, difficile de trouver des explications tout de suite. L'homme pouvait en être la cause ou l'environnement n'était plus prêt à l'accueillir.

Enfin, en dehors de ce spectacle, il fallait élaborer un plan digne de ce nom. La glace se fissurait de plus en plus et la renaissance de cette créature serait chaotique.
Le moment est venu de se mettre d'accord. L'endroit risque de prendre un coup dur lorsque cette bête sortira. D'autant plus qu'elle risque de nous attaquer sur un terrain très restreint. Je serais d'avis de battre en retraite et préparer un meilleur plan d'approche à l'extérieur. C'est ce qu'il pensait en premier. Sinon vous pouvez préparer un dispositif de capture ici-même, mais les tremblements continueront et nous risquerons de nous retrouver dans le pétrin. Voilà mes deux suggestions, Reiko-san. Une troisième tombait à l'instant. Le manipulateur d'insectes devait penser à l'ensemble des plans logiques, mais surtout efficaces. Quoi que, nous pouvons toujours nous dissimuler et l'approcher discrètement. De cette manière, nous pourrons observer son comportement. Dans cet état là, nous ne sommes pas repérables. Que préférez-vous ? Les fissures continuait de plus belle et le temps manquait. Le choix devait être rapide.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Dim 31 Déc 2017 - 14:11
Attentive...

Tes yeux restaient rivés sur la bête figée dans le temps... Enfin... Plus pour longtemps... Bien entendu, tu avais écouté ce que t'avais raconté Shizen mais tu n'étais pas de son avis. Il fallait arrêter cette chose maintenant et avec toute la puissance dont tu étais capable de faire preuve. Cette bête allait se retrouver dans un lieu et dans une temporalité qu'elle ne connaissait certainement pas. Si elle se mettait à paniquer, alors c'était la fin de tout vos efforts et de cet endroit. L'image même de ces précédents prédateurs fuyant les lieux te confortait dans cette position qu'il fallait agir maintenant plutôt que de préparer quoi que ce soit...

Puis... La subtilité et toi... Cela ne faisait jamais bon ménage.

Ainsi, composant quelques mudras, les yeux toujours bloqués sur la prison de glace, tu faisais apparaitre deux immenses gants entourant tes poings et une partie de tes avants-bras. Si cette chose voulait sortir, alors tu allais l'aider à le faire. Au final, tu comptais simplement la neutraliser une bonne fois pour toute.

- Docteur Shizen. Si vous pouviez veillez à ce que la structure de cette grotte tienne le coup.


Aussi tôt, tu avais fit de sa prudence pour te laisser aller à ta bestialité et ton impulsivité. Frappant alors d'un bon coup sur la structure déjà fortement fragilisée, l'impact ne permit que de conclure ce qui avait prit des dizaines et des dizaines d'années à se faire. La glace se fragmenta alors en plusieurs morceaux qui s'écroulèrent sur le sol.

Reculant de quelques pas, tu levais la tête pour prendre l'ampleur de la bête qui commençait alors peu à peu à s'éveiller ainsi qu'à se libérer.

- Si tu paniques, je vais devoir te calmer...


Malheureusement pour toi, ou surtout pour lui. Cette chose se mit à paniquer naturellement en sortant d'un si long sommeil. Chargeant tes poings, c'était à toi de lui faire comprendre les règles de sa nouvelle et dure réalité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Dim 31 Déc 2017 - 16:49
Bon bah ... La blonde désirait se battre directement dans cet endroit, en demandant à Shizen de s'assurer des structures. Bien évidemment, il pouvait aisément répondre à cette responsabilité. Quant à la Metaru, elle manquait encore de subtilité. C'est à croire que dès qu'elle pouvait frapper quelqu'un, elle faisait tout pour le faire. Tant pis, ce n'était pas sa mission et l'objectif ne semblait pas chercher à former un pacte avec cette créature, comme ce fut le cas avec l'oiseau de l'Aburame. Du moins, elle ne lui avait encore rien dis à ce sujet. Cela restait tout de même dommage de foncer tête baissée. Le simple fait d'analyser la créature pendant quelques minutes aurait pu être très décisif. Puis, le manipulateur d'insectes aurait pu en profiter dans une ambiance nettement plus calme. Surtout qu'attaquer l'inconnu de front n'était pas la meilleure des idées. Enfin bref. Elle devait savoir ce qu'elle faisait et être suffisamment confiante à propos de son niveau pour terrasser cette bête. D'autant plus que les deux ne pouvaient plus réellement revenir en arrière. La femme avait frappé cette prison de glace, la fragilisant encore plus, jusqu'à même réveiller cette bête. Un énième tremblement faisait rage, tandis que les autres animaux de cette grotte hurlaient - de peur sûrement - un peu partout.
Vos désirs sont des ordres. Dit-il en commençant à se déplacer à divers endroits stratégiques du terrain restreint.

Les mains au sol, le Jônin lui révélait une de ses compétences : le doton. Très rapidement, il éleva certaines parties du terrain. De cette manière, ces plateformes pourraient servir à la Metaru afin d'approcher la créature, mais aussi prévoir des écroulements. Finalement, son stratagème s'illustrait comme des piliers qui supportaient cette structure. La bête était donc encore plus restreinte, mais pouvait aisément détruire cette terre. Mais ce n'était pas tout, à certains endroits, il fit tout le contraire : il abaissa le terrain. Comme des trappes dans lesquelles la cible pouvait tomber et se montrer vulnérable durant quelques secondes. Le terrain était donc prêt et à l'avantage des deux Kumojins. Le reste de cette situation chaotique était sur les épaules de Reiko.
Je continuerais ce plan durant votre affrontement. Si vous souhaitez avoir un soutien offensif, vous n'avez qu'à demander. Sur ce point-là, il ne se faisait pas de soucis. D'autant plus que cette espèce pouvait se montrer passive, mais le fait d'être brusquement réveillé d'un long sommeil ne serait pas spécialement appréciable ...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Mer 3 Jan 2018 - 22:23
- Bien...

Évidemment, tu avais senti une pointe d’ennui face à ton choix de faire face à la menace de manière presque précipitée... C'était un homme de science et de réflexion, tu étais une bête d'action... Toi et lui ne pouvait véritablement pas s'accorder sur un plan qui tenait la route. Et bien évidemment, c'était lui qui avait le dernier mot qui avait le loisir d'imposer sa vision des choses sur l'autre. La dernière fois, cela avait été Shizen qui avait pu établir la méthode qu'il désirait pour régler le conflit qui lui faisait face. Désormais, c'était à toi d'imposer tes choix...

Ainsi, rassurée par le fait que le terrain était à ton avantage avec le soutien tactique de Shizen, tu restais néanmoins sur tes gardes... En effet, la fameuse bête commençait enfin à sentir les premières brises de cette nouvelle ère lui caresser son pelage... Il ressemblait à un éléphant... De plus grands envergures sans l'ombre d'un doute, et avec un aspect clairement plus primitif... Armé de deux défenses gigantesques, celles-ci auraient tôt fait d'empaler une quelconque opposition. Malheureusement pour lui, c'était toi l'opposition.

Toujours vêtue de tes deux gants qui te permettaient de faire égal à égal avec ce monstre de puissance, tu le fixais droit dans les yeux à défaut de pouvoir le contempler pleinement. Son envergure était telle qu'elle dépassait largement ton simple champ de vision.

- Allez, viens qu'on en finisse.


Enragée et surtout déboussolée par son réveil précipité, la bête poussa un hurlement assourdissant avant de charger vers toi, tête baissée... Gardant alors ton sang froid digne de toi, tu fis un grand pas de côté afin d'esquiver ses défenses avant de laisser ton poing s'enfoncer dans sa joue...

Bien entendu, même armée de tes poings ainsi que de ta force herculéenne, cela ne pouvait être suffisamment pour stopper une pareille machine en marche... Cela ne put que dévier sa trajectoire, la faisant alors se précipiter vers l'un des faussés vicieux tantôt crées par Shizen...

- Resserrez votre emprise !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Mer 3 Jan 2018 - 22:56
Ah. Voilà que la bête se réveillait enfin. Une carrure imposante, cela devait être la première fois que Shizen faisait à une créature pareille. La taille, le poids, elle pouvait faire trembler les défenses les plus solides sans broncher. Ce serait une arme parfaite pour ceux qui cherchaient à dompter des animaux sauvages. Voir cette montagne passer à l'action n'était pas nécessaire pour comprendre tout l'étendue de sa puissance. Néanmoins, l'Aburame se demandait bien comment une telle chose pouvait se retrouver enfermée dans une prison de glace. Celle-ci était suffisamment évoluée pour entrer dans une phase d'hibernation pareille ? Un résultat des premiers hommes, notamment des premiers utilisateurs de chakra ? Une simple conséquence naturelle de ce vaste monde ? Cette question avait tout son intérêt pour le manipulateur d'insectes. Malheureusement, il ne risquait pas de trouver la réponse d'aussitôt. Du moins, si celle-ci venait de son propre travail, les résultats surviendraient après de longs mois de recherches, voire de longues années. D'autant plus que ce n'était clairement pas sa priorité. Le Jônin avait beaucoup de travail sur les bras et même profiter de temps libre dans cette optique ne serait pas viable. Là encore, il s'égarait de l'objectif principal. La bête s'apprêtait à charger la blonde après un hurlement des plus glaçants, alors il devait vite se focaliser de nouveau sur sa cible. Enfin, celle de Reiko. Car il n'était pas convaincu d'engager les hostilités de cette manière. Mais c'était un tout autre débat.

La montagne se déplaçait très lentement, mais gagnait très rapidement en vitesse et arrivait tête baissée - ses deux défenses gigantesques vers l'avant - prêt à encastrer la soeur de l'Ombre. Malheureusement pour lui, ce n'était pas le genre de personne à terrasser sur un engagement. Une esquive, puis une contre-attaque très violente. De sa position, Shizen profitait du spectacle. Son déplacement restait permanent afin d'anticiper les erreurs de positionnement de la créature et les sanctionner si la blonde demandait. Bien entendu, une bête de cette taille ne pouvait pas tomber sur ce coup. Non, sa trajectoire était déviée vers un piège de l'homme. Sur quoi la Metaru demandait l'intervention de l'Aburame. La position à son avantage il bénéficiait de quelques secondes - très cruciales - afin de moduler une énième fois le terrain. Cette fois-ci, il y allait fort dans l'investissement de ressources, de manière à être beaucoup plus rapide. Le cratère s'abaissait de plus en plus, tandis qu'il s'élargissait aussi. D'un autre côté, le terrain autour de cette trappe s'élevait. Le but restait le même : prévoir les débris. Mais c'était aussi pour réduire encore plus le champ d'action adverse et créer une véritable prison. La proie arrivait à grands pas vers le stratagème. Il ne restait plus qu'à espérer que celui-ci fonctionne et porte ses fruits. Bien que normalement, cette action serait suffisante pour permettre une ouverture digne de ce nom à la blonde et lancer l'assaut gagnant.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Mer 3 Jan 2018 - 23:11
Intéressant...

Au moins le docteur Shizen ne déméritait, il valait bien son titre de jônin qui lui avait été attribué quelques années plus tôt. En effet, celui-ci suite à tes indications avait réagit avec une extrême réactivité, bien suffisante pour préparer encore plus le terrain pour emprisonner une nouvelle fois l'immense créature...

Si celle-ci venait à peine de sortir des glaces, cela allait être la terre qui allait être sa nouvelle geôle. Au fond, tu aurais pu plaindre cette créature, si tu avais eu davantage de cœur et que tu n'étais pas trop concentrée à l'idée de remplir ta mission actuelle. Le but était de la neutraliser totalement afin d'éviter que dans un futur proche ou lointain, la créature ne repose problème. Bien entendu la mort aurait été une solution expéditive à ton problème... Et c'était une solution que tu envisageais fortement...

Encore fallait-il avoir les capacités pour tuer ce genre de chose.

Bref de toute manière, celle-ci dans son élan effréné eut bien du mal de se couper dans sa course... Néanmoins, malgré tout, elle arriva à se stopper net en voyant le traquenard qui lui faisait face... Alors apparemment cet éléphant poilu avait un semblant de réflexion... Soit, cela n'allait qu'être plus compliquée pour la neutraliser.

Néanmoins, durant ce léger laps de tout où la créature était paralysée par l'arrêt de sa dernière charge, et qu'elle ne pouvait te faire face t'ayant dépassé depuis plusieurs mètres déjà, tu te permit de composer quelques mudras avant de l'attaquer. Une foreuse gigantesque alla se loger dans son flan des plus résistants. Si tu avais modéré ta technique, l'impact n'en restait plus assourdissant et suffisamment fracassant pour projeter définitivement la bête dans la technique de ton coéquipier du moment.

En terme de force brute, il y avait une autre bête qu'il ne fallait pas sous-estimer...

La créature fut alors projeté sur quelques mètres malgré sa taille, et le fracas qu'elle provoqua en retombant fut suffisant pour se faire se refermer une grande partie de la terre aux alentours sur elle. Elle était piégée et encore trop groggy pour véritablement s'en sortir. Tu ne te faisais d'ailleurs pas d'illusion, tu n'aurais certainement pas pu lui porter un pareil coup si l'animal avait eu le loisir de récupérer toutes ses forces suite à son réveil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Mer 3 Jan 2018 - 23:43
Sérieusement ... ? La bête venait de réellement s'arrêter au moment où elle allait tomber dans ce gigantesque cratère qui l'attendait patiemment ? Quelle galère. Cette action rappelait le retournement du titan métallique de Shitô, qui dans un dernier mouvement retournait la situation. Si la créature ne désirait pas se retrouver piégée, le temps de se reprendre de cet élan devait être suffisant pour permettre à Metaru Reiko d'intervenir et de porter le coup décisif. Depuis le début de cet affrontement, cela devait être bien la première fois que Shizen se trouvait aussi proche de cet animal. Il ressentait même le souffle de la chose. Dans son dos, la femme au fort caractère apparaissait de nouveau en formant des signes incantatoires. Ce qu'elle venait de générer s'avérait aussi gigantesque que la cible, mais semblait avoir la force de frappe nécessaire pour prendre une avance considérable sur ce combat. Ce que la femme fit dès lors que sa série était terminée : un violent coup atteignait la montagne. Un coup suffisamment puissant pour qu'elle tombe dans cette prison souterraine qui l'attendait depuis trop longtemps. La chute causa forcément des dégâts intérieurs, qui brisa la terre et fit tomber de gros débris sur elle pour l'enfermer définitivement.
Belle technique. Bien joué. De quoi souffler un bon coup. L'utilisation intensive du chakra - en si peu de temps - avait le mérite de faire ressentir la fatigue chez l'Aburame.

Alors qu'il se rapprochait un peu du cratère afin d'observer les dégâts, c'est limite s'il n'avait pas un petit pansement au coeur pour ce qui lui arrivait. La créature ne semblait plus du tout bouger.
J'ai bien l'impression que vos coups, la chute et l'éboulement étaient de trop pour cette bête. D'autant plus qu'elle venait de se réveiller d'un très long sommeil. Clairement, elle n'avait plus toutes ses forces. Même si cela pouvait s'illustrer comme un combat déloyal, il ne fallait pas oublier que cet animal pouvait causer de lourds dégâts partout dans le pays. Là était le devoir des Kumojins : prévoir de tels incidents et les amorcer le plus rapidement. Pour l'instant, c'était mission réussie. Que souhaitez-vous faire maintenant ? Sans doute vérifier que la créature était belle et bien morte. Car actuellement, hormis un aperçu visuel, ce n'était pas si simple à déterminer. Cette espèce était encore inconnue pour le Jônin. Elle pouvait être suffisamment intelligence pour tendre un piège aux deux Jônins. C'est pour ça qu'il ne fallait pas tout de suite se précipiter. Surtout dans un monde comme celui-ci qui réservait de grandes surprises.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Jeu 4 Jan 2018 - 0:29
Morte...

C'était ce qu'elle semblait être... Vous n'aviez pas été des bourreaux complaisant avec elle. Celle-ci venait à peine de retrouver la vie que voilà qu'elle devait la quitter aussi tôt... Tu n’éprouvais aucune culpabilité face à ce constat, tu avais fait ce qui devait être fait. Tournant ta tête vers Shizen, tu écoutais ces constatations. Son jugement aussi semblait sans appel. Malgré tout, il y avait encore un doute quant à sa survie.

Perplexe, tu lui tournais néanmoins le dos. Ton attaque ainsi que l'éboulement lui avait sans nul doute causés assez de dégât pour l'achever. Bien entendu, dans un contexte, et surtout dans un autre monde, vous auriez pu échanger un combat épique entre la bête et toi. Mais tu n'étais pas là pour ça, et malgré l'excitation qui avait envahit ton corps, tu avais décidé de ne pas la laisser prendre le contrôle de tes nerfs...

- Allons y... Elle ne peut pas avoir survé...


Tu fus couper par un bruit sortant de la crevasse. Intriguée, tu y jetais un œil tandis que la bête apparemment encore vivante parvint à extirper sa tête des décombres. Elle respirait toujours et était clairement mal au point... Tu aurais pu l'achever, évidemment que tu aurais pu... Mais sa capacité à s'accrocher à la vie te rappelait toi d'une certaine manière. Arquant les sourcils, tu sentis chez elle un certain écho de toi même...

T'approchant alors lentement vers la bête, faisant gaffe de ne pas provoquer davantage d’effondrement, tu vins te porter en face d'elle, devant ses deux yeux gigantesques. Tu ne lui parlais pas, elle non plus, mais tu avais l'impression de la comprendre l'espace de quelques instants. Cette créature voulait simplement vivre... Au delà des tumultes du destin... Malgré que le monde entier l'ai prédestinée à la mort.

- Si vous permettez docteur Shizen, j'aimerais que vous me laissiez seule avec elle.


Pendant quelques minutes ? Quelques heures ? Quelques jours ? Tu ne savais pas vraiment. Mais tu avais besoin de saisir cette étrange émotion qui se resserrait sur ton esprit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Jeu 4 Jan 2018 - 13:45
Coriace. C'était clairement le genre de cette bête. Après cet affrontement, elle s'accrochait une nouvelle fois à la vie. Comme l'affirmait le précédent ouvrage qui parlait justement d'une créature semblable, elle était effectivement dotée d'une très grande résistance. Dès lors, constater qu'elle n'était pas encore achevée après l'assaut titanesque de Metaru Reiko n'était pas réellement étonnant. De toute manière, il ne fallait plus s'étonner de quoi que ce soit dans ce monde. Des espèces pareilles, des événements inexplicables ... Tout cela était l'essence même de ce monde qui lui donnait un charme particulier. Ce même charme qui attirait Shizen à découvrir les secrets de cette vaste contrée. Alors que la bête montrait se désir de ne pas succomber aujourd'hui, la femme semblait montrer un tout nouveau regard. Comme si elle comprenait la souffrance de cette chose et qu'elle voulait partager avec. Oui, le manipulateur d'insectes ne devait plus être surpris de quoi que ce soit. Mais ... C'était Reiko. Forcément, un tel changement de situation avait le mérite de le surprendre.
Euh. Très bien, Reiko-san. Je vous attendrais à l'extérieur. Dit-il en prenant la route.

Cette brute qui ne jurait que par les combats souhaitait donc passer un moment en tête-à-tête avec la chose ? Le Jônin aurait pu penser qu'elle cherchait à l'achever dans son coin, mais son attitude en témoignait tout le contraire. Non, en quelques secondes, quelque chose semblait s'être développé entre la belle et la bête. Qui sait ce qu'il pouvait se passer par la suite ? Le membre du conseil n'aura probablement jamais la réponse à cette question. De son côté, il pouvait profiter de ce temps libre afin de contempler cet endroit. Le silence régnait et c'est justement cette sensation qu'il adorait par-dessus tout. D'autant plus qu'il était tout seul, alors le sentiment était bien plus intense. Bien entendu, c'était aussi l'occasion de vérifier s'il y avait encore une présence hostile à l'intérieur. Lorsque les deux Kumojins étaient arrivés, il y avait de nombreux prédateurs. Seulement, les bruits causés par la précédente créature avaient provoqués la fuite de ces animaux sauvages. Sur le chemin du retour, la route était totalement dégagée. Dans ce lieu, il ne restait plus la blonde, la montagne et lui. Et ce qu'il se passait derrière lui resterait un mystère. Un énième secret qui s'ajoutait à sa longue liste.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Jeu 4 Jan 2018 - 15:37
Etrange conclusion...

Tu regardais cette bête, qui n'avait ni la force ni la possibilité de communiquer verbalement avec toi. Et pourtant, tu n'avais pas besoin de ça pour comprendre ce que son regard voulait dire... Pendant plusieurs instants tu restais avec elle, simplement à tenter de comprendre tout ce qu'elle avait traversé pour arriver jusqu'ici...

Le destin pouvait être parfois bien illogique...

Et cela n'avait pas manqué, avec cette créature unique venue d'une autre époque. Commençant alors à déblayer peu à peu les décombres qui croulaient sur elle, tu voulais la libérer afin de pleinement pouvoir t'expliquer avec elle. Si tantôt tu avais voulu sa mort, désormais ce n'était plus forcément le cas. De toute manière, tu avais saisi qu'elle n'était qu'affolée et au final, elle n'était un danger que pour elle même.

Entre vous deux, c'était largement toi la créature la plus féroce et la plus apte à ravager tout ce qui trouvait autour d'elle. Tu n'étais pas à même de juger alors sur l'apparence d'autrui. Finalement, tu incitas Shizen à partir dans son coin après l'avoir remercié à ta manière de son aide apportée. Sans lui, cette bête serait certainement morte au prix d'un combat sans merci. Tu avais du mal à t'arrêter lorsque tu décidais de t'engager dans une pareille joute.

Le temps défilait...

Et peu à peu, tu avais la sensation que cette bête ainsi que toi, vous alliez vous suivre encore longtemps... Tu te rappelais alors de ta précédente excursion avec Shizen. Celui-ci avait conclu une sorte de pacte avec cette bête... C'était peut être à toi de faire la même chose...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1548-metaru-reiko-terminee

Chasser la montagne (ft. M. Reiko)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: