Partagez | 

Passer au niveau supérieur... [Ft.Sayo]


Mer 27 Déc 2017 - 19:13
Cette matinée débutait normalement et en perspective une journée de repos et de détente, c'était dans ces rares moment que l'Ikezawa aimait se retrouver seul pour profité de la tranquillités de sa petite maison. Il s'était fait couler un bain et s'apprêtait à rentrer dedans la serviette lui recouvrant la taille lorsque soudainement quelqu'un frappait à la porte. C'était donc trop beau pour être vrai, sans même devoir ouvrir la porte il savait déjà qui se cachait derrière, il ne pouvait s'agir que d'une seule personne, la seule personne qui contre vent et marré n'hésitera pas un seul instant à venir le dérangé par sa simple envie. "Entre Sayo Nara..." Criait-il dépité qu'elle ait réussi à arriver dans un timing des plus emmerdant pour lui. "J'allait rentrer dans mon bain alors... Ouais, alors j'vais rentrer dans mon bain et puis tu me dira tout ce que tu as à me dire." Disait-il en se dirigeant vers sa salle de bain avant d'enlever sa serviette de la poser sur le côté et d'entrer lentement dans ce liquide chaud qu'il avait pris soin de mettre à bonne température.

Une fois installé et la mousse recouvrant la surface de l'eau permettant ainsi de caché son corps nu, il reprenait la parole. "Entre, et dis moi ce qui peut bien t'amener ici ? Attends, laisse moi deviné... Tu as appris que j'avais congé aujourd'hui et tu t'ai dis que tu prendrais un pieds incroyable a venir m'ennuyer... Laisse moi deviner, tu veux me faire bosser... Un entrainement peut-être ? Oui c'est ça tu veux un entrainement, eh bien Sayo Nara, sâche qu'à l'heure actuelle je n'ai plus grand chose à t'apprendre tu es une ninja accomplie, mais on peut toujours s'entraîner ca c'est un fait. J'adore toujours ça. Par contre avant, je prends mon bain." Finissait-il en posant sa tête sur le bord de la baignoire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Ven 29 Déc 2017 - 20:37
Tôt le matin, la Nara s’était rendue sur un terrain d’entrainement un plutôt particulier, celui où son maudis père aimait aller. Elle le trouvait sur place enfin après mille tentatives bien vaines, il lui adressait un regard en coin, toujours amer des choix qu’elle faisait dans sa vie. Peu lui importait tandis qu’elle s’avançait vers lui, non pas pour des excuses ou des regrets comme il l’aurait bien aimé. A la place, elle avait jeté son sac d’érudite sur un côté pour se mettre en garde…

Inévitablement, elle avait pris la volée de sa vie.

Sous le couvert d’un entrainement bien sûr, aussi elle avait choisi de rejoindre directement et en état la maison de son mentor. Un filet de sang séché tâchait sa joue en sous de son cocard naissant, sa lèvre inférieure étant déchirée la faisait marmonner ses mots et le reste moins visible sous ses vêtements n’était pas plus beau à voir. Et il n’avait même pas daigné bouger un pouce pourtant… Toutes ses humiliations écrasantes venaient simplement de son ombre. Pas d’humeur taquine, la Nara suivait les instructions sans broncher du maître des lieux et quand elle s’invitait dans la salle de bain après y avoir été invité, enfin le blond pouvait constater le désastre. Un air bien sérieux, la genin se posait sur le rebord de sa baignoire en préférant observer la mousse qui se déplaçait à la surface que le regard qu’il pourrait porter à son échec. Kunoichi accomplie hein ? Belle blague.

-Apprends-moi à être comme toi. J’ai essayé toute seule en allant chicaner Reiko tous les jours pour apprendre à encaisser les coups mais… Elle serrait les poings. Apprends-moi à être comme toi. Quelle lui répétait encore une fois en lui faisant face cette fois. Solide comme un roc.

Il n’y aurait pas éternellement un bouclier de chair pour la protéger et au final à quoi servait-elle si elle ne pouvait pas se défendre elle-même et donc ne protéger personne de ceux qu’elle aimait. Il fallait croire que la petite fille était en train de grandir. Elle relâchait la pression de ses poings enfin pour faire bonne figure.

-Je veux le même entraînement d’une Ikezawa, avec toutes les séances tenantes pour le retard dû à mon âge. Un poing tapait sur le bord en céramique de la baignoire. Maintenant Senseï !

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Lun 1 Jan 2018 - 1:45
Une fois de plus cette peste de Sayo Nara avait trouvé le moyen de surprendre son sensei. Aujourd'hui elle venait complètement débraillé et pleine de bleus lui quémander une entrainement des plus coriace puisqu'il s'agissait de l'entrainement réserver au membre de son clan, c'est à dire les Ikezawa. Resortant de son bain sans dire un mot Shojito prenait la peine de s'essuyer et de s'habiller sans même faire attention à Sayo qui devait soit avoir détourné le regard soit s'être rincer l’œil. Une fois habillé il se rendais dans le salon toujours sans dire un seul mot puis il faisait signe à Sayo de venir s'asseoir à côté de lui. L'air stoïque comme à son habitude il la regardait droit dans les yeux avant de soupirer un instant. "C'est vraiment ce que tu souhaite ?..." Il semblait sérieux et loin d'être dans l'optique de rigoler avec ce genre de chose. S'il y avait bien une chose que Shojito ne souhaitait pas c'était de faire souffrir son élève mais il s'était également promis de répondre à tout les besoin de celle-ci. Il était donc face à un dilemme de la plus grande importance.

Un instant de réflexion lui prenait puis soudainement comme s'il s'était éteins, plus aucune émotion n'était visible sur son visage. Les quelques peu qu'il lui restait naturellement avaient maintenant disparue. C'était un Ikezawa froid et distant qui se trouvait en face de la jeune Nara qui maintenant allait commencer un entrainement des plus dur, cet entrainement serai l'ultime entrainement et il n'allait pas être simple à accepter. "L'entrainement que nous avons est un entrainement des plus rigoureux. Nous utilisons des techniques bien trop atroce pour être dévoilé au grand jour, la maîtrise de la peau est une chose des plus complexe à mettre en place dans un premier temps il va falloir te documenter pour connaître la base de notre art." Il se levait soudainement et saisissait un parchemin dans sa bibliothèque qu'il tendait ensuite à Sayo. Lorsqu'elle le prit dans ses mains elle pouvait ressentir une douleur des plus immense lui parcourir le corps, une douleur que nul être humain normalement constitué ne pouvait encaisser en temps normale.

"Ce parchemin est un parchemin scèllé par un fuinjutsu de rang très élevé, a vrai dire il est de rang S voir un peu au dessus, si tu veux parvenir à l'ouvrir il va falloir que tu saches canalisé ta douleur et que tu la transforme en force. Pour un Ikezawa ouvrir le parchemin demande des mois d'entrainement alors je te suggère de commencer tout de suite si tu veux pouvoir réussir." Lui avait-il dit en se rasseyant sur la canapé maintenant décidé à l'observer avant d'ajouter. "Temps que tu n'a pas ouvert ce parchemin tu restera ici, ton repas sera constitué d'un verre d'eau et d'un bol de riz une fois par jour. Commence maintenant." Finissait-il en la regardant s'exécuter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Sam 6 Jan 2018 - 5:05
La disciple suivait son maître au salon sans dire un mot, oh elle connaissait bien cette tête là et trop la ramener ou insister avec lui apporter souvent les résultats inverses que ceux escomptés. Alors pour une fois, elle se fit sage et respectueuse, si si, la Nara savait bien à quel point ce sujet était sérieux pour l’Ikezawa depuis qu’elle avait été invitée… Ou plutôt avait forcé l’invitation dans son clan en le suivant. Le fait était que sa mère l’adorait à son plus grand damne et elle allait essayer de ne pas trop lui rappeler pour tout dire. Il était sensible sur le sujet, surtout depuis la dernière fois qu’elle l’avait invité…

-Je sais déjà ça Senseï, tu crois que je suis venue te demander ce genre de chose à la légère ?

Sa tête se secouait. Et il se montrait plus coopératif qu’elle ne l’aurait pensé pour tout dire, quand il lui énonçait la documentation, un peu sourire aux coins de ses lèvres se formait, AH ça c’était dans ses cordes, elle était doué pour apprendre à partir de texte. Seulement, la Nara déchantait très vite en comprenant que cette fois, sa lecture allait lui demander un rude effort. D’abord méfiante, elle examinait le parchemin d’un air attentif, posant juste un doigt, il ne se passait rien, alors naïvement ou alors elle espérait vraiment, elle s’imaginait qu’il se jouait d’elle ou exagérer en le saisissant.

Un petit grognement lui échappa quand tous ses doigts se mettaient à craquer sous la crispation, comme si le bout de papier les retourner de l’intérieur alors qu’elle pouvait à peine les mouvoir. Incroyable, elle ignorait que ce genre de fuinjutsu pouvait exister et pourtant, elle les était de long en large pour ses besoins techniques. Finalement la genin laissait le parchemin sur le coin du canapé à côté d’elle en serrant des dents, tous les poils de son corps c’était hérissés et elle avait dû se faire violence pour ne pas le jeter au loin. Par respect pour ce qu’il représentait peut-être ? La douche ne tardait pas à venir.

-Que…quuoi ?! De l’eau et du riz ? J’ai déjà la peau sur les os Senseï !


Et un frère cuisinier de talent, comment résisté ? Mais elle suposait dès lors avec la suite de ses explications qu’en plus elle ne rentrerait pas ….

-Je crois pas l’ouvrir en un jour Senseï et je n’ai pas d’affaire de rechange et puis un travail… Mais je te promet de revenir après mes heures de service.

Elle soupira un poil incertaine d’un coup d’avoir pris une super bonne décision, mais, son reflet quelque part dans la pièce lui rappelait pourquoi c’était ce après quoi elle courrait. Alors elle se concentra pour reprendre l’objet, le tenant déjà du bout des doigts pour le dérouler, elle sentait comme des rafales de chocs électriques tabassant ses nerfs. Sa tentative s’abandonnait sous un grognement et quelques gouttes de sueur… Mais elle s’y reprenait plusieurs fois jusqu’à l’épuisement, augmentant petit à petit son chemin, une chance qu’elle soit un tantinet masochiste de base en fait…

-Tu ne vas pas me donner plus d’indications que cela pour y arriver ? Elle essuyait son front. Et toi tu as mis combien de temps pour cet exercice ?

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Sam 6 Jan 2018 - 23:40
De son air stoïque il l'avait regarder en silence avec une certaine appréhension qu'elle puisse abandonner aussi facilement que l'avais pu le faire par le passé et alors qu'il la voyait s'insurger de ses dires ses peurs se confirmait. A peine avait-elle commencé qu'elle se plaignait déjà des consignes de son sensei lui disait qu'elle ne pouvait pas faire ce qu'elle voulait ayant un travaille et bla bla... bla. Non, cette fois elle n'allait pas s'en sortir à si bon compte. "C'est vrai, tu n'arrivera pas à l'ouvrir en un jour. Et tout le retard que tu va prendre sur ton travail sera à rattraper. Heureusement pour toi je connais Shizen et je m'arrangerai avec lui pour qu'à ton retour une belle pile de chose à faire soit sur ton bureau." Lui avait-il dit froidement en continuant de la regarder semblant ne pas pouvoir être perturbé.

Bien entendu l'Ikezawa n'allait pas ainsi la privé de tout contact extérieur pendant des mois durant il fallait être rationnel et pour le coup il fallait admettre que la Nara avait des responsabilités mais si Shojito lui avait dit tout cela c'était essentiellement pour la motivé à s'activé. Maintenant que les choses était clair dans l'esprit de la Nara et qu'elle pensait savoir à quoi s'en tenir elle se mettait d'arrache pied à essayer d'ouvrir ce parchemin sceller quand enfin elle avait la bonne idée de quémander quelques conseils pour l'ouvrir. "Ignore la douleur. La douleur provoque des émotions toutes différente les unes que les autres. J'ai appris il y a peu que certain arrive même à ressentir du plaisir à la ressentir. C'est une très mauvaise chose ! Je t'interdis de prendre du plaisir à faire ce genre d'exercice car le plaisir amène le désire et tu ne pourra jamais maîtriser la technique si tu continues à ressentir des émotions quand la douleur te prend. La douleur amène aussi la peur, la rage, le sentiments d'impuissance. Oublie tout ça concentre toi sur ton objectif." Il croisait les bras avant de la regarder dans les yeux. "Je ne suis en aucun cas un exemple. J'ai commencer cette exercices en était enfant. Je n'avais pas la perception d'un ado tel que toi. J'ai donc mis des mois à l'ouvrir. Mais si tu écoutes mes conseils, tu peux y arrivé en moins de temps qu'il ne faut pour le dire." Lui avait-il dit avant de saisir le parchemin et de le tenir fermement le bras tendu face à Sayo.

"A première vue lorsque tu me vois le tenir ainsi, crois-tu que j'ai mal ?" Lui demandait-il l'air stoïque alors que son poing peu à peu devenait nervuré et que cela s'étendait à son cou pour finir à son deuxième bras. "Oui j'ai mal, mais si je suis capable d'ainsi le tenir, c'est que j'ignore la douleur. A force d'entrainement je n'associé plus la douleur à quelque chose de néfaste ou de bon. Je l'ai embrasser et accepté." Finissait-il avant de déposé le parchemin dans le main de Sayo. "Ce sont mes seules conseil pour cette exercice." Concluait-il avant de croiser les bras à nouveau la regardant opéré. Ce qu'il aurait peut-être du précisé c'est que commencer en étant enfant avait de nombreux avantage et l'un deux était que la perception d'un enfant est plus forte que celle d'un adulte et donc elle permet à long terme d'endurer de plus grande souffrance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Dim 7 Jan 2018 - 4:00
Oh ça elle le savait trop bien qu’il connaissait Shizen, mais elle arquait un sourcil quand il le citait au tac au tac comme ça. Alors il savait pour l’institut et elle ? Qu’est-ce qu’il savait au juste, cela l’intriguait, mais elle ne pouvait pas faire déferler les questions sans le rendre suspicieux.

-Wow, trop sympa, merci, t’en as d’autres des bonnes nouvelles comme ça ? C’est Shizen qui gère le village maintenant ? Fit-elle moqueuse. Bien et pour tous mes cours du soir tu iras les donner à ma place ?

Question qu’elle regrettait immédiatement, il en serait bien capable, un coup à perdre toutes ses sources de revenus les plus payantes ! Ses yeux roulaient vers le plafond d’eux même, mais elle se recentrait très vite en l’écoutant, se focaliser sans apprécier ? Aie. C’était qu’elle avait fini par apprécier cette sensation douloureuse avec le temps, celle qui lui montait l’adrénaline lui disant que plus elle la tiendrait, plus elle grandissait ? Un simple « Ok » et un long souffle, la Nara s’y remettait pour le reste de la journée, sans succès. Pourtant son maître lui avait montré à quel point il suffisait comme lui d’en faire abstraction. Ceci dit, il avait des années d’avance sur elle et elle se demandait si vraiment commencer presque adulte était une si bonne chose avantageuse. La Nara en doutait fortement.

Mais contre toute logique, plus sa fatigue augmentée, moins elle ressentait l’effet l’entravant dans sa tâche. Phénomène étrange ou logique au final, plus elle s’épuisait, moins elle était apte à penser et c’était ce qui lui faisait défaut aujourd’hui, sa trop grande capacité à réfléchir tout le temps pour tout. Elle se remémorait ce que lui avait dit le blond, et pourtant la douleur l’avait amenée vers la rage et le doute bien des fois, avant de devenir une sorte d’addiction au succès. Dans son cas, jamais la peur, juste la frustration de l’échec. Devant son bol de riz et d’eau, la gamine soupira, sa main endolorie ne lui était plus d’aide pour manger, alors en prime elle devait apprendre à se servir de l’autre. Il ne fallait pas la prier pour la voir s’effondrer presque sur ce canapé, comme une masse impossible à relever.

Au petit matin timide, comme tous les autres qui s’étaient succédé ici, l’ikezawa lui offrait un réveil brutal, dont elle n’avait même plus la force de s’offusquer, fatigue ou habitude d’immunité, au choix. Pour dire vrai, quelques jours avaient passé déjà sans succès et sous sa douche en regardant sa main douloureuse de tant d’effort, la Nara se surprenait à se demander combien ? Son esprit était comme flouté, elle avait perdu le fils, le manque de ration ou il mettait quelque chose dans son verre ou sa nourriture.

Quoi qu’il en soit, elle se sentait de plus en plus vaporeuse au fil du temps, certaines connexions ne semblant plus vouloir se faire, éveillée sans l’être totalement, une sorte d’état second naturel… ou peut-être pas. Mais toujours était-il, que le parchemin avait progressivement perdu de son effet sur elle, ses veines vibraient à l’intérieur de son bras tandis qu’elle déroulait malgré tout le rouleau. Les nerfs de ses yeux lui tiraient, la Nara voyait flou alors elle devait se concentrer davantage oubliant même qu’il était temps de prévenir le maître de sa réussite ?

Sa vue se floutait de plus en plus, mais elle refusait d’abandonner, un but atteint, mais impossible de profiter du contenu ? Tout ça pour rien ? La frustration menaçait au fond d’elle, la volonté farouche gommait la sensation terrible d’information martelant son cerveau. Elle était comme obnubilée, mais incapable de déchiffrer…

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Dim 7 Jan 2018 - 5:04
Malgré tout Shojito avait assuré le boulot de la jeune Nara durant les jours ou elle s'entraînait il ne voulait pas non plus foutre sa vie en l'air. Durant ces plusieurs jours il s'en était passé des choes mais la plus folle était le récent voyage de Shojito qui était partit à la rencontre de sa fille... Sayo l'avais suivi mais n'avait pas conscience que l'enfant qu'il avait ramener était en réalité sa fille. Aujourd'hui lorsqu'il rentrait chez lui les bras chargé d'affaire et d'un bébé, c'était à peine s'il se souvenait qu'il avait ordonné à son élève de continuer son entrainement et il fut quasiment surpris de la voir ainsi sur le canapé en train d'essayer de lire ce foutu parchemin sur le quel elle travaillait depuis des jours maintenant. Un long soupire le prenait tandis qu'il déposait se berceau qu'il portait au sol et qu'il y mettait sa fille à l'intérieur avant de saisir le parchemin hors des mains de la jeune Nara. "Oi, tu ni arrivera pas comme ça." Lui annonçait alors que maintenant il regardait globalement son état avant de la saisir tel une enfant et d'aller l'allonger dans son grand lit deux place. La laissant se reposé il vaquait à ses occupations venant s'occuper de sa fille comme il avait récemment appris à le faire, changer la couche, la nourrir et la bordé pour la laisser dormir. Enfin il avait décidé de faire plaisir à son élève et avait donc envoyé une missive au restaurant ou travaillait le jumeau de la peste afin qu'elle mange autre chose que du riz pour une fois depuis qu'elle avait commencé. Le repas avait été très voir trop rapidement apporter à la maison de l'Ikezawa qui s'étonnais sincèrement de la rapidité d'un tel service, était-ce parcequ'il s'agissait de la soeur du cuisinier ? Peu lui importait finalement.

Quand l'élève se réveillait elle pouvait appercevoir Shojito dans le divan bordant une enfant qui n'avait même pas un an tandis que la table était dresser avec des mets plus délicats les uns que l'autre. Le voyant sortir de la chambre il fronçait le sourcils avant de se lever et de lui mettre l'enfant dans les bras. "Je te présente Hana, ta filleule et ma fille. Dorénavant elle fera partie intégrante de nos vies. Ceci étant dit, j'ai commander à manger dans le restaurant de ton jumeaux. Tu vas donc t'occuper d'Hana tout en mangeant le temps que je prennes ma douche ensuite tu reprendra l'entrainement. Sans tricher cette fois." Lui avait-il dit brute de décoffrage comme si tout ceci était d'une banalité sans nom. Il se dirigeait ensuite vers la salle de bain afin de se laver rapidement. Une fois laver et habillé il resortait pour contemplé la situation qui sans nulle doute devait être drôle. Hana avait-elle craquer dans les bras de sa nouvelle marraine ? S'était-elle mise à pleurer ? Ou était Sayo qui avait craqué avec cette enfant sur les bras et qui s'était empêcher de manger ? Quoi qu'il en soit Shojito allait probablement rire dans peu de temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Dim 7 Jan 2018 - 5:32
Il la traînait un poil de force ou pas, mais la Nara ne réagissait qu’à peine, elle sans ses douze heures de sommeil en même temps… Son repos fut long et bienvenue, la seule chose qui la motivait plus que dormir étant de manger, la jeune Nara ouvrait un œil en sentant l’odeur de la cuisine de son frère, était-elle en train d’halluciner ? Telle une zombie en quête de retrouver son cerveau, elle s’extirpait du lit confortable pour suivre l’odeur alléchante sur la table, ignorant totalement l’environnement qui avait changé ou le blond avec sa nouvelle locataire pourtant bruyante. Elle salivait déjà quand quelque chose presque jeté dans ses bras lui coupait tout élan… C’est quoi ça qu’elle allait demander alors que tous ses poils se dressaient au contact du bébé qui lui souriait…

-Que.. que quoi… ? Fit-elle en bafouillant pas sûre d’avoir bien compris, puis son regard se jetait autour d’elle, beaucoup d’éléments s’emboitaient entre eux… Le volcan entrait en irruption… QUOI ?!!! COMMENT T’AS PU ME FAIRE ÇA SENSEI ! TU EN AVAIS DÉJÀ UNE DE FILLE ! C’EST QUOI CA !

Ses hurlements enclenchaient ceux de la petite… filleule ?!!!

-Comment ça marraine ?! SENSEI ! Réponds-moi ! C’est non ! NON ! Tu entends, je refuse ! Et puis explique-toi ! Et c'est qui sa mère hein ? Il lui claquait la porte au nez, la verrouillant aussitôt.

Ce sale type, incroyable. La petite Hana hurlait de plus belle et la Nara lui lançait un regard de dégoût. Elle détestait les enfants, celle-là encore plus. La petite blonde et la jeune brune laissaient place au silence en se fixant l’une l’autre… Le regard perçant de la Nara sur l’humidifiée de l’Ikezawa.

-Saloperie. Lui glissait-elle en relevant un sourcil, ce qui fit rire la gamine… masochiste ?

Ou alors ça lui rappelait sa mère, mais ça, Sayo ne pouvait pas le savoir, plus elle fronçait les sourcils en faisant la moue, plus le bébé devenait joyeux. Voilà qu’elle se foutait d’elle en plus ?! Elle la berça en roulant des yeux, aussi choquée qu’exaspérée laissant la petite Sana emmêler ses cheveux du bout des doigts tandis qu’elle se remettait de ses émotions en tandis de manger les plats…

-Je te déteste, t’es le pire Senseï de l’univers. Tu entends, pas du monde, de l’UNIVERS ! Lui jetait elle à la face à peine il réapparaissait sur la scène du crime.

Hana gloussait en agitant ses pieds semblant apprécier la mauvaise humeur de sa marraine…


_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mar 9 Jan 2018 - 18:27
Il y avais beaucoup de chose à redire mais pour l'heure l'Ikezawa n'avait qu'une seule idée en tête et c'était de prendre un bon bain le temps de se ressourcé un peu avant de faire face à la fureur du dragon qu'était devenu son élève maintenant métamorphosé en une bête qui ne répondait qu'à la rage et au sang. Une Sayo Nara version ultime en quelques sorte. Sa détente fut malgré tout de courte durée puisqu'il avait à coeur de s'assurer que Sayo ne noie pas sa filleule ou pire encore. Resortant de la salle de bain il n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que la jeune kunoichi l’accueillait d'insulte plus violente les unes que les autres. Un long soupir s'élançait tandis qu'enjouer Hana riait au beau milieu de ses cris. Sans dire un mot il s'approchait de Sayo et lui enlevait Hana des mains avant de la posé dans son berceau. Son regard ce fit vite comprendre lorsqu'il se retournait vers son élève, une mélange entre déception et envie de lui foutre une bonne raclé. Mais il se contentait de la prendre dans ses bras venant la serrer fort, peut-être un peu trop d'ailleurs. Une fois l'étreinte terminée et en totale contradiction avec celle-ci, il lui mettait une baffe venant par la suite la forcé à s'asseoir dans le canapé. "Ne dit plus jamais que je suis le pire des sensei c'est compris ?! Je n'ai pas demandé à avoir cet enfant, il m'est tombé dessus sans que je puisse faire quoi que ce soit alors ne viens pas me dire que je t'ai trahi ou quelques chose du même gout !" Sans dire un mot de plus la laissant ruminer dans son coin il s'en allait vers la cuisine avant d'ouvrir le frigo et d'en sortir une bouteille d'eau qu'il se mettait à ouvrir enfin de la boire cul sec.

Un nouveau soupir et il regardait Sayo avant de lui adresser la parole. "Elle s'appel Hana et si tu me considère comme ton père considère la comme ta soeur car que je le veuille ou non maintenant elle fait partie de ma vie. Tu aurai voulu que je la tue ? Si c'est ça dit le moi tout de suite Sayo. Tu sais quoi faisons ainsi." Il sortait un kunai de sa sacoche venant le lancer à deux centimètre à peine de la tête d'Hana. "Alors qu'en dis-tu hein ? Si je dois la tué autant que ce soit pour Nara Sayo hein ?! La grande et unique Sayo qui veux que rien ne lui soit enlevé hein." Il en saisissait une deuxième avant d'ajouter. "Non mieux, tu sais quoi ? Tiens prend ce kunai, fait le. Tue la. C'est vrai au final nan ? Pourquoi je la garderai hein ? Après tout, tu es la toi hein, tu n'as rien ni personne à part moi hein, elle c'est juste une enfant d'une inconnue elle a pas encore eut le temps de connaître la vie, donc c'est pas grave. Vas y Sayo, prends ce kunai, tues la ! VAS Y ! TUES LA SAYO !! TUES LA COMME CA JE SERAI DEBARRASSER D ELLE ET JE N AURAI PLUS CE POIDS SUR LA CONSCIENCE !! VAS Y SAYO ! VAS Y !!" Hurlait-il alors que très clairement maintenant des larmes coulait de ses yeux et que malgré ses habitudes, il n'essayait même pas de se caché. Savoir que son enfant n'est pas accepté par la personne qu'il considère comme sa fille était une véritable déchirure car au final lui même n'arrivait pas à l'accepter et donc cet enfant étant né dans le pire monde avec le pire père qu'il soit. "Tu crois que j'ai demandé ça hein ? Tu me vois moi en père ? J'ai rien d'un père, j'suis même pas l'ombre d'un père. J'serai incapable de m'occuper d'un enfant alors non Sayo je ne t'ai pas fait ça. Je me suis fait ça et j'devrai être le plus heureux du monde d'avoir un enfant, je devrais hein... Mais j'en suis incapable ! Elle deviendra quoi si demain je meurs hein ?! Alors ouais... Peut-être que la tuer serait la bonne solution alors j't'en prie Sayo, fait le..." Finissait-il avant de lâcher le kunai au sol réalisant enfin qu'il était incapable de ne pas aimer cet enfant venu de nul part.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mar 9 Jan 2018 - 22:39
Tombé dessus hein ? La Nara fronçait ses sourcils dans son mécontentement encore plus quand il la grondait, pour la câliner… Taré ! Et elle alors, tout autant, puisqu’elle se serrait contre lui comme pour se faire pardonner ou vérifier ses dires, un peu des deux sûrement. Des bouts s’emboîtaient dans sa tête…

-C’est la borgne de l’autre fois oû on l’a récupéré c’est ça ? Senseï, au moins tes filles ont un point commun, des mères catins.

Elle roulait ses yeux quand elle en prenait une dans la face. Pour ce qu’elle avait dit avant ou maintenant ? Pff. Sa main frottait sa joue douloureuse et elle le regardait d’un sale œil. Il comptait vraiment la garder en plus ?...

-Comment tu sais que c’est la tienne hein ? T’es trop naïf senseï. Puis comment tu vas faire pour élever une gamine ?

Et là, se fut l’hécatombe, la disciple stoïque l’observait craquer littéralement devant elle, hargneux, triste, un poil déboussolé, qui ne le serait pas ? Il avait tant accumulé ces derniers temps qu’il était peut-être temps que cela ressorte… La Nara lui lançait un regard plein d’incompréhension en avançant vers lui, que pouvait-elle savoir de tout ça ? Pas grand-chose, effectivement et elle le tira vers elle en soupirant, comme la grande fille qu’elle n’était pas vraiment. Ses mains tapotaient son dos pour le rassurer...

-J’en ai marre que tu es toujours raison Sensei, c’est agaçant à la fin… Marmonnait-elle en râlant. Je t’aiderais au mieux, mais ça ne veut pas dire que je l’aimerais hein ! Elle fronçait ses sourcils en le regardant de biais.

-Tu comptes vraiment t’en occuper ? Tu vas faire comment seul ici ? Tu te rends compte qu’un bébé faut s’en occuper quasi tout le temps… Elle senti son regard sur elle et raccrochait le fait qu’elle soit sa marraine...

-OH NON HEIN ! C’est non ! Oublie ça ! Je ne ferais pas la nounou pendant ton job ! Moi aussi j’ai des obligations et des occupations ! Elle le pointait du doigt pour… pour quoi au juste ? Tu ne peux pas m’y obliger !

La petite s’agitait dans son berceau, elle se mettait à pleurer progressivement semblant arborder les débuts d’une crise… La Nara fixa son senseï…

-J’ai un entraînement sérieux qui m’attend moi !

Elle fila comme le vent vers son canapé en quête de son parchemin salvateur… Quelle ironie.

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mer 10 Jan 2018 - 18:15
Comme a son habitude la Nara arrivait par le seul fait de sa présence à rassuré son sensei. Il eut rapidement recouvré ses esprits lorsqu'elle venait lui rendre une étreinte soudaine et spontanée. Suite à cela elle lui avouait en avoir marre de toujours être dans le faux avec lui en n'oubliant pas de préciser que cela l'agaçait dans une certaine mesure. Maintenant elle lui promettait qu'elle l'aiderai du mieux qu'elle le pouvait avec ce grand changement dans sa vie puis tout de suite après cela elle se questionnait sur qui allait devoir prendre soin de ce bébé devinant qu'il allait bien évidemment lui demander de l'aide et se braquant directement venant par la suite dire qu'il était hors de question qu'elle sacrifie son temps libre à s'occuper d'un bébé et se réfugiant sous l'excuse qu'elle devait encore suivre un entrainement. Il eut un large sourire lorsqu'il la vit ainsi et rétorquait. "Ne t'en fait pas. Ma mère s'occupera d'Hana quand je serai en mission avec toi ou que tu seras occupé." Disait-il avait de venir saisir le kunai qu'il avait lancer hors du berceau pour ne pas que l'enfant se blesse. "Pour ce fameux entrainement. J'ai compris je vais m'y prendre autrement avec toi. Tu comptes triché pour ouvrir le parchemin alors je vais te donner une autre consigne. Si tu n'arrives pas à l'ouvrir sans tricher et en abandonnant toute émotion lié à la douleur avant Lundi. Je refuserai de t’entraîner d'avantage et je considérerait que tu n'es pas digne d'un tel entrainement." Lui avait-il dit froidement avant de saisir le parchemin et de lui mettre dans les mains venant par la suite la regarder faire en croisant les bras.

Lundi, cela était dans une semaine jours pour jours la Nara avait donc tout ce temps pour se consacrer à la réalisation de l'épreuve au quel cas la menace deviendrai réalité et elle était bien placé pour savoir que l'Ikezawa ne disait jamais rien à la légère. Tout les cartes était entre ses mains elle pouvait désormais savoir à quoi s'en tenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Ven 12 Jan 2018 - 7:34
Comment quand elle serait occupée, elle lui jetait un regard en coin, il espérait donc vraiment qu’elle s’en occuperait ? Cela la laissait perplexe, elle avait dit ça plus parce qu’il fallait, que parce qu’elle le voulait vraiment…

-Et Yui, elle a pris ça comment ? Et pour sa mère, tu ne m’as pas répondu Sensei !

Et puis voilà, elle avait gagné à insister comme ça, il lui rappelait direct qu’il y avait un prix à cela en lui lancant un défi ou plutôt un ultimatum qui la laissait dubitative. Encore et toujours les mêmes méthodes, mais elles avaient prouvées leurs effets déjà au moins. La semaine s’annonçait longue et la Nara n’en finissait pas de râler sous les échecs et la présence d’Hana confiée à sa garde pendant les jours de travail de son sensei. Après tout elle était à la maison toute la journée, elle pouvait bien faire ça. La petite fille pleurait alors la Nara l’avait saisie dans ses bras la moue ronchonneuse de la genin donnait le sourire à la gamine. Étrange spécimen, mais vu son père en même temps… Elle se rappelait du jour où ils avaient été la récupérer ou plutôt lui et elle qui avait suivi. La femme avait laissé un mot…

Bébé dans les bras, elle s’empressa de fouiller le bureau sans rien dérangé pour le retrouver, oubliant de retourner à son entrainement trop obsédé par sa curiosité. En vain. Accroupie sur le sol, la Nara boudait quand Hana reconnaissait un objet de sa mère surement ou alors cette ficelle avec des perles en bois était à elle ? Elle tira dessus et celui lui dévoilait la lettre, ou plutôt la pochette de cette dernière.

-oh ! Bien joué Ananas ! Référence à sa seule mèche de cheveux présente sur son crane qui lui faisait penser à ça.

Le contenu la laissait perplexe, parce que le papier était vide… Un sale tour du blond ou autre à coup sûr ! Alors bébé dans les bras qui lui tirait les cheveux, la Nara reprenait ses exercices, tous les jours de la semaine se ressemblaient, mais elle gardait en tête que le jour de l’examen final si on pouvait le dire ainsi, serait lundi. Le jour arriva et il s’empressa de lui rappeler l’accord. La Nara ouvrait le parchemin-sans tricher en lui tirant la langue. Comment hein ?...

-Le fait que ta fille m’ait donné un coup de main de concentration ne compte pas pour de la triche hein ?

En effet, durant tout ce temps, Hana avait demandé une concentration de tous les instants et n’avait jamais épargnée sa marraine Sayo, l’obligeant à prendre sur elle et vite se canaliser. En faisant abstraction de ses cris, ses pleures et ses crises parfois ou de la douleur dans son bras ou ses fesses quand elle refusait de bouger d’un cil pour la garder endormie…. La Nara avait appris au final… Bon des bases, mais ses pratiques nocturnes au calme quand tout le monde dormait enfin avaient finies le travail. Mais la fille était exténuée maintenant…

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Ven 12 Jan 2018 - 14:41
Bien entendu peut lui importait les remarques qu'elle pouvait bien lui faire sur la mère, il avait bien trop honte d'avouer l'origine de leurs relation et plus encore l'origine de la mère. Il n'avait donc pas prit la peine de lui donner un nom ou même de lui expliquer quoi que ce soit vis à vis de cela. Lorsqu'elle lui demandait ce qu'avait été la réaction de sa propre mère il restait très vague sur la réponse n'appuyant que sur les bons côté et refusant catégoriquement de lui raconter les mauvais côté. Dans la tête de Sayo, Yui avait globalement bien prit la nouvelle et ne c'était pas beaucoup plus inquiété de la provenance du bébé bien trop contente d'être grand mère et d'avoir enfin une petite fille de plus à gâté. Il n’épargnait même pas la réaction qu'elle avait eut en apprenant que Sayo sera la marraine de l'enfant. Très heureuse, ce qui était totalement vrai et là uniquement pour noyer le poisson.

S'en suivait plusieurs jours ou Shojito occupé à travaillé et à s'occuper des tâches que la Nara était sensé faire durant son absence, n'avait pas prit la peine de regarder l'évolution que son élève avait effectué car bien trop exténué par toute ses tâches chargé d'intensité, il fallait dire que son boulot n'était en soit pas mince à faire alors y rajouter celui de son élève était un véritable défis mais cela lui faisait grandement plaisir d'aider ainsi Sayo à progresser. Malgré tout il lui avait dit qu'il trouverai un arrangement avec Shizen, mais très certainement pas qu'il prendrait sa place, elle serait donc surement très surprise en l'apprenant, si toute fois elle ne le savait pas déjà. Quoi qu'il en soit le Lundi soir date d'échéance l'Ikezawa rentrait chez lui avec un Sayo Nara exténué et tout sourire qui lui faisait face en ouvrant se fameux parchemin et en lui tirant la langue. Sans dire un mot il s'approchait d'elle et d'Hana venant leurs donner à chacune une baisé sur le front, chose qu'il avait prit l'habitude de faire pour on ne sait quel raison depuis ces derniers jours. "C'est bien. Je vais dormir." Disait-il de son air stoïque comme si rien d'exceptionnel n'avait été réalisé. Epuisé, vidé, a bout de force, plusieurs termes qui à l'heure actuelle le décrivait à merveille. Son élève avait réussi un test des plus cruciale pour apprendre la maîtrise de la peau et qu'avait été sa réaction ? Aucune, peut-être cela prouvait qu'il avait fois en elle et n'était en aucun cas surpris d'ainsi la voir réussir.

Malgré tout les complaintes très certainement probable de son élèe il était partit dormir et ce n'était que le lendemain qu'il se réveillait frai comme un gardon à nouveau prêt pour la suite de cette entrainement. Jour de congé oblige il pouvait désormais passer au choses sérieuse avec Sayo et prendre un peu de temps pour se ressourcer. Six heure tapante il réveillait la belle d'un verre d'eau dans la face Hana posé sur son bras semblant dormir. "Debout ! Aujourd'hui je vais voir jusqu'ou va ta résistance. Tu sais désormais ouvrir le parchemin, cela ne fait pas tout. Je veux maintenant voir combien de temps tu peux le tenir avant de craqué. Si tu ne craque pas c'est que tu as réussi ce test. Ca tombe bien toi et moi on va passer la journée d'aujourd'hui ensemble et je vais t'observer tout du long, le parchemin restera en ta possession dans ta main droite. Si tu le tiens sans jamais faiblir tu auras finalement eut raison pour une fois et nous passerons à l'étape supérieur." Lui avait-il dit en lui balançant le parchemin pile entre les deux mains. Il n'allait certainement pas lui laisser le temps de s'y préparer mentalement. Si elle était capable de l'ouvrir et de faire abstraction de la douleur pour cela, elle devait être capable de faire abstraction de la douleur en toute circonstance.

La douleur, une notion que tous possède certain l'accueil avec effrois d'autre avec courage tandis que quelques barjo tel qu'Itagami et ses congénère l'accueillait avec joie. Le clan Ikezawa lui l'accueillaient d'une toute autre façons, en réalité ils ne l'accueillaient pas, il ne donnaient à la douleur aucune émotions. L’indifférence était peut-être le mot clef pour ce qui était de la relation qu'ils avaient avec la douleur. Pour que cela soit possible il leurs fallait un entrainement des plus rigoureux et une douleur n'en était pas une autre et donc il leurs fallait toute les connaître. Passant du simple mal de dos à l'éventrement, toute devaient être simulé. Le parchemin qu'avait du ouvrir Sayo était en réalité un mélange de nombreuse douleur minime reçu d'un seul coup mais la suite ne pouvait pas être scellé c'était pour cela qu'il la première étape était cruciale pour que la suite soit possible. Durant toute une journée sensei, élève et fille firent plusieurs chose Shojito avait besoin de faire quelques course c'était pour cette raison qu'il avait emmener sa "famille ?" avec lui afin de remplir les placards et le frigo. A la fin de celle-ci il s'était assurer de voir le taux de fiabilité de son élève, en d'autre termes il s'assurait que celle-ci était capable d'ignorer la douleur sur toute cette fameuse période et le soir venu il lui posait la question ultime. "Comment tu te sens ?" Quel que soit sa réponse il lui souriait avant de l'inviter à aller se coucher lui disant que la journée de demain serait d'un tout autre calibre. Même si les exercices allait être plus douloureux et violent que jamais, il serait de plus courte durée ce qui laisserai largement le temps à Sayo de vivre sa vie. Après tout cela faisait maintenant deux semaine qu'elle n'était pas rentré auprès de Nué et son frère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Sam 13 Jan 2018 - 5:51
Il l’avait laissé en plan, oui, oui, il avait osé. Aucune protestation n’avait pu changer ça, toujours la gamine dans les bras, la Nara le regardait d’un œil mauvais s’endormir comme une enclume, tandis que sa progéniture lui demandait toujours de l’attention. En gros tout ça pour qu’il s’en fou ? Sayo savait bien qu’il aimait jouer avec ses nerfs, mais elle ne s’habituerait jamais fallait croire…

-Ce sale type de père que t’a incroyable !

Voilà qu’elle se tapait tout le sale boulot, comme la mère qu’elle n’était pas. Hana ce soir-là était particulièrement dur à endormir, trop excitée la journée ou stimulée par la Nara qui en payait le prix. Elle n’avait dormi que quelques heures quand on la réveillait de la façon la plus désagréable qu’il soit…

-Mais ! MAIS !...

Elle sursautait en se redressant prenant des grands souffles de respirations comme-ci on avait manqué de la noyer. S’en suivait une succession de jurons qui laissaient de marbre le blond, jusque-là tout était normal.

-Espèce de taré… Fit-elle en râlant, enrageant même, ce qui rendait le parchemin particulièrement inefficace, c’était ça son truc à elle…

L’adrénaline, elle qui lui faisait sentir le mal, mais pas se sentir écrouer par ce dernier, comme si au final, ce n’était qu’un sac de poids sur ses épaules sur un corps trop bien entraîné pour se laisser ralentir par ce dernier. Voilà qu’en plus de ça, non seulement il la privait d’une main, mais en plus il la privait de l’autre pour lui servir de porte bagage… La disciple était sidérée, mais elle obtempérait pas le choix en faisant la gueule, comme toujours quoi, mais au moins, elle ne faillait pas à la tâche confiée. Il lui posait une question, elle arquait un sourcil perplexe…

-C’est pas pire que garder ta fille toute la journée je t’assure !!

Hana lui en faisait voir de toutes les couleurs, cette gamine semblait avoir l’énergie du démon en elle… Quand il l’envoyait se coucher sans plus d’explication, la Nara restait sur place frustrée. Elle remuait la tête agacée, mais pourtant obéissait, depuis qu’elle vivait ici, elle semblait plus « apte » à ce genre d’exercice. Est-ce que cela allait durer ? En tout cas les traces de sa dernière correction avaient disparues. Pas sûre qu’elle garderait son corps soigné encore longtemps… Le lendemain, aux aurores, elle rendait son réveil au maître avec un sceau d’eau glacée dans la face…

-BON MATIN SENSEI SAMA !

Qu’elle lui glissait un sourire carnassier. Garce.

_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Sam 13 Jan 2018 - 22:06
Bien évidemment, à force de réveille brutale il avait fini par donner l'exemple à son élève qui aujourd'hui des plus matinale s'était donner à grande joie pour réveiller son professeur de la pire façons qu'il soit. En lui jetant un sceau d'eau glacé sur la tête... Quel erreur venait-elle de réalisé, cela venait à peine de le réveiller et déjà il avait sa vengeance toute préparé en tête mais pour l'heure il se contentait de la regarder l'air dépité avant d'ajouter. "Oi, j'espère que tu as bien dormi car aujourd'hui on passe aux choses sérieuse." Disait-il en se levant avant de s'habiller et de se dirigé vers la chambre d'Hana ou il vérifiait que celle-ci dormais à point fermé. Hier dans il s'était assuré que sa mère viendrai chercher sa petite fille afin qu'il puisse enseigné sans l'avoir dans les pattes et malgré la réticence de celle-ci elle était tout de même venue tôt le matin pour l’emmener avec elle.

Pour mettre en condition son élève Shojito avait réserver une salle d'entrainement au seins même de son clan afin que tout le matériel soit à disposition. "Bien Sayo, j'espère que tu es prête car ce qui t'attends aujourd'hui n'est en aucun cas quelques chose que tu pourra prendre à la légère compris ?" Lui avait-il demander l'air très sévère. Peu importe la réponse de son effronté d'élève elle allait vite comprendre pourquoi Shojito était aussi sérieux dans ses propos. Avant toute chose il avait apporté de la lecture pour la jeune Nara elle allait très probablement être heureuse d'avoir enfin quelques chose qui lui était familier. "Lis ça et imprime le rapidement car on passe de la théorie à la pratique juste après." Dans le parchemin scellé avec le même genre de sceau que celui qu'elle s'était entraîné des jours durant se trouvait le fonctionnement de la technique permettant à une Ikezawa de durcir sa peau. Toute la théorie si trouvait elle était la base de toute les techniques défensive du clan. Autant dire que révéler se secret à une personne n'était en soit pas du tout anodin, c'était le plus grand gage que confiance qu'un Ikezawa puisse faire à une personne. Plusieurs longue minute plus tard il revenait auprès de son élève avant de l'inviter à venir avec lui.

Dans la salle se trouvait plusieurs instrument divers et varié prêt à l'utilisation. "Sayo, tout ce que tu as lu tu va devoir l'appliquer. Ce sera dur et tu n'y arrivera certainement pas aujourd'hui ni même demain. D'ailleurs il se peut que tu n'y arrive que dans quelques année mais cette endroit sera l'endroit dans le quel tu viendra t’entraîner tout les jours, prépare toi !" Soudainement il la saisissait par l'épaule et il lui enfoncait un kunai dans celle-ci qu'il reliait à une machine qui sans arrêt faisait des vas et viens dans la peau de la Nara. S'en suivait d'autre kunai qu'il lui plantait dans la peau jusqu'à ce que celle-ci soit totalement incapable de bouger. Tous faisait exactement la même chose, des vas et viens sans s'arrêter s'en suivait ensuite les instructions du maître. "Pour plus qu'aucun kunai ne traverse jamais ta peau il te faut la durcir en appliquant la théorie. Afin de bien cicatrisé et être sur de ne jamais avoir de séquelle suite à cet entrainement tu fera cette exercice une fois par jour pendant dix minutes. Je te laisse." Finissait-il avant de se mettre face à elle sur une chaise l'observant d'un regard attentif. Heureusement pour la Nara seul le premier kunai avait traverser sa chair que l'Ikezawa avait tout simplement été brutale avec elle, mais pour ce qu'il s'agissait du reste, les armes se contentaient de percer les dermes sans jamais toucher la chaire ce qui permettait à la fois une cicatrisation rapide mais aussi l'absence de marque avec le temps. La durée elle était la pour évité justement que cela ne laisse de trace, car toute cicatrice, est une couche de peau en moins pour une Ikezawa. Shojito était le parfait exemple de ce dernier point.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Mar 16 Jan 2018 - 3:36
Sa réaction fut fidèle à lui-même, plate.

-Tu te soucies de mon capital beauté Senseï ? Se moquait-elle en écoutant l’énoncé.

Bien qu’elle avait sursauté et très vite grogner suite à l’assaut du kunai dans son épaule, la Nara ne semblait pas plus perturbait que cela devant la machine infernale. Après ces derniers jours à torturer son bras, la sentence plus dérangeante que douloureuse réellement la laissait assez de marbre. Mais elle s’imaginait qu’il fallait toujours commencer par les bases. Le sang tâchait ses vêtements et la fille serrait des dents en tentant de poser sa main autour pour se soulager un peu. Sans succès, elle ne pouvait plus bouger…

-Et si personne ne vient l’arrêter au bout de dix minutes ?

Cela allait faire mal et parler au lieu de se concentrer aussi. Les premières perles de sueurs s’écroulaient sur le front de la princesse qui acquiesçait. Non pas sans encore avoir fait trop travailler ses neurones…

-Pourquoi c’est si important de ne pas avoir de séquelles sensei ?

Bien que la réponse logique lui parvenait d’elle-même rapidement à l’esprit, une surface cicatrisée était un peu comme « morte » donc inutilisable, une faille dans l’armure implacable. Le regard de la disciple se fronçait sous l’assaut persistant et malmenant de l’engin de torture, mais elle se consolait en se disant que puisqu’elle était ici et viendrait souvent pour le coup…. Yui serait à sa portée quotidiennement. Sayo aimait beaucoup cette femme-là, comme si elle était sa propre grand-mère qu’elle n’avait jamais connue, cela lui donnait envie de jouer les mignonnes petites filles… Un élément lui revenait en tête : Hana. Sa rivale avait bien, bien des atouts d’avance sur elle sans rien avoir eu faire. La pensée la fit grimacer, mais Sayo n’était pas décidée à se laisser mettre sur la touche par un bébé parasite de ce genre !

-Je serais là tous les jours SENSEI ! Sans faute !

Assurait-elle avec une volonté de flamme attisait par sa jalousie débordante et comme promis… Le lendemain et les jours d’après, la fille se rendait dans le domaine du clan Ikezawa, mais avant de se rendre dans sa salle d’entraînement, la fille s’attardait devant une grange oû de jeunes Ikezawa étaient entraînés. Silencieuse, mais intéressée, la Nara les observait depuis la porte avant que l’entraîneur se retourne vers elle d’un regard sévère…

-C’est toi dont on parle ? La gamine de l’extérieur qui veut prétendre à notre art ancestral ? Il riait dans sa barbe. Approche, qu’on vérifie ce que tu vaux.

La kunoishi observa les rejetons du clan, à peine max quatorze ans, mais taillés comme des golems impressionnants, tous la regardaient un sourire en coin comme sachant ce qui l’attendrait.

-Quoi tu te dégonfles ? Fit l’Ikezawa zélé devant ses apprentis.

Provocation, maudite tentatrice qui lui rameutait la Nara en un instant après avoir jeté son sac à terre.

-Je t’en pris, testes donc Sempai… Lui fit-elle dédaigneuse comme à son habitude.

Visiblement la mauvaise attitude si on se fie à la jeune assistance dont certain se moquaient en se cachant les yeux pour lui donner une idée de ce qui l’attendrait…


_________________


Team 6:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1676-nara-sayo-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1949-nara-sayo-notebook http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mer 17 Jan 2018 - 2:55
"Il y aura toujours quelqu'un pour l'arrêter avant je m'en assurerai personnellement." Lui fit-il avant de partir ignorant la question d'après tant la réponse était évidente. Dix minutes plus tard il était de retour pour stopper la machine et l'aider à en sortir. Après quelques explication et réponse aux question qu'elle pouvait bien se posé il la laissait rentrer chez elle vaquer à ses occupations lui donnant rendez-vous le matin à la même heure afin qu'il supervise son entrainement. Quelques jours passaient et la présence d'une Nara dans l'enceinte du clan se faisait vite savoir et cela n'était pas pour plaire à tous, cependant Shojito était le membre le plus puissant du clan et l'un des plus influant en excluant le chef de clan. Donc celui qui serait en mesure de lui dire quoi faire au seins de celui-ci n'était pas encore né. Quoi qu'il en soit il avait un léger retard aujourd'hui en raisons d'un nourrisson un peu trop envahissent et c'était sur le chemin qu'il avait entendu de l'activité un peu moins habituelle dans l'un des dojos du clan et particulière une voix qu'il reconnaissait sans trop de difficultés. Sayo Nara... Dans quoi s'était-elle encore fourré celle-là ? 

D'un pas assuré il entrait dans le dojo et observait ce qu'il s'y passait. L'homme face à son élève était l'un des formateurs les plus performant du clan juste après le père de Shojito. Haomo, un homme d'un âge plutôt avancé ayant former de nombreux Ikezawa puissant. Celui-ci s'avançait vers la jeune Nara le sourire au lèvres, une certaine forme de sadisme était présente dans son regard et Shojito savait que son élève ne pourrait pas encaisser ce qui allait suivre. Il transformait son bras en une lame tranchante et sans que Sayo ne puisse même réagir il l'abaissait à toute vitesse dans sa direction lui hurlant de ne pas bouger et de durcir sa peau. Malgré les nombreux jours de pratique qu'elle avait effectuer elle était incapable d'encaisser cela mais têtue comme une mule Shojito savait qu'elle ne bougerait pas un cil ce qui était pourtant le souhait de cet instructeur qui voulait seulement la déstabilisé. 

Sans se poser de question Shojito chargeait en direction des deux et venait s'interposer en activant son armure la plus faible ce qui inévitablement parait l'attaque. "Tu devrais avoir honte Haomo ! Tu aime affronter tes élèves pour prouver que tu as toujours un temps d'avance sur eux n'est-ce pas ? Eh bien sâche que ceci et mon élève et non la tienne, elle pourrait te maîtriser sans se forcer tant tu es faible en comparaison avec elle !" Lui avait-il dit en fronçant les sourcils. L'homme face à lui surpris de le voir réagir aussi rapidement sans même qu'il ne puisse le voir perdant légèrement ses moyens et lui aussi grimaçait tandis qu'il offrait un nouvel assaut afin de ne pas perdre la face devant ses précieux élève. Le bras lame chargé en chakra futon cet fois était plus tranchant que le coup précédent et censé pouvoir découper une armure basique. Le coup arrivait à pleine puissance en direction de Shojito qui ne bougeait pas d'un cil et se contentait de le regarder dans les yeux. "Prétentieux avec ça..." Disait-il alors que le coup venait se fracasser contre l'armure la plus puissante du blond. "Tu es un bon prof, c'est indéniable. Mais tu es d'une prétention sans nom alors je vais te lancer un défis que tu ne pourra refuser !" Face à Haomo, il transformait son bras gauche en lame infusé de chakra raiton. "Si tu arrive à encaisser mon coup, je te laisserai reprendre ton cours en repartant avec Sayo. Dans le cas contraire en plus du déshonneur que tu aura d'avoir échouer tu devra t'occuper de mon élève en la considérant comme l'une des tiens et en lui apprenant notre art." L'homme le regardait l'air amusé de cette proposition, trop sur de lui il était persuadé de pouvoir gagner tandis que dans l'air coin les enfants était en train de parié sur la finalité du combat donnant à l’unanimité leurs professeur gagnant. 

Un coup rapide et précis dans l'estomac, c'était ce que Shojito avait prévu et le coup touchait très certainement tandis qu'en un instant Haomo crachait du sang et se voyait transpercer d'un bras lame devant les yeux crédule des élèves présent dans la pièce. "Tu es bon instructeur, mais un mauvais combattant." Disait Shojito dans une condescendance des plus totale avant de maintenant retirer son bras hors de son ventre. "Nous avions parler du déshonneur, es-tu prêt pour la sanction ?" Lui demandait-il tandis que l'homme sur ses genoux hochait de la tête. D'un coup sec il venait lui trancher le visage le laissant ensuite refermer la plaie ce qui lui laissait une cicatrice. "Demain, tu t'occupera de Sayo Nara, ta nouvelle élève." Finissait-il avant de saisir Sayo par le bras et de l'enmener avec lui vers leurs salle d'entrainement habituellement.

Arrivé sur place il eut un regard sombre sur celle-ci avant de lui dire. "Nous ne sommes pas dans la cours de récréation ici. Nous sommes au seins de mon clan et au sein de celui-ci ce trouve des esprits tordu qui n'hésiterons pas à te tuer pour prouver qu'ils ont raison." Disait-il avant de montrer de la main la machin dans la quel il l'invitait à se mettre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t705-ikezawa-shojito-c-est-ici-que-tout-commence-terminee

Passer au niveau supérieur... [Ft.Sayo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: