Derniers sujets
Partagez | 

Certains genjutsu ne peuvent être défaits - Ft. Uzamaki Hayate


Mer 27 Déc 2017 - 23:59

Automne 201.

Le corps ankylosé, les paupières lourdes, aveuglées par les flammes de l'enfer dansantes dans les rues d'Iwa. Seul, parcourant à la force de tes membres épuisés les ruelles interminables du village caché. Tes sens perturbés, tu parvenais difficilement à distinguer le haut du bas et encore moins ta droite de ta gauche. Un puissant genjutsu avait eu raison de toi, tu en étais sûr. Si seulement tu avais appris le Kai, tu n'en serais pas là aujourd'hui... Une seule chose pouvait te permettre de sortir de ce sortilège des plus malsains ; vaincre le mal par le mal.

De plus, un Doton d'envergure semblait avoir changé l'orientation du sol. Ce dernier venait de se pencher de plusieurs degrés, suffisamment pour te faire perdre l'équilibre, t'obligeant alors à apposer tout ton poids sur les bâtisses du village pour te soutenir. Le pas trébuchant, tu tentais tant bien que mal de pallier à ce nivellement et aux effets du genjutsu... Décidément, cette attaque invisible allait bientôt avoir raison de toi.

"Aaaah... Yuki, Borukan, Namaga... Nabama... Putain... Samouraï de merde ! Tous les mêmes, vous êtes des bons à rien. OUI VOUS M'AVEZ COMPRIS IWAJINS. DES BONS A RIEN. Putain de genjutsu..."

Tu avais beau tenté de croire à une illusion, la réalité était que tu étais désormais complétement ivre aux travers des rues du village. Que s'était-il passé pour que tu en arrives à ce point ? Nul ne le sait vraiment et tu ne t'en souviendras pas, sans le moindre doute, à ton réveil d'ici demain matin. Ce qui était sûr, c'était que désormais, tu semblais te diriger vers l'un des rares endroits encore réveillé. Un lieu vivant particulièrement la nuit et servant de temple pour les amateurs de boissons fortes. Une échoppe accueillant les plus grands alcooliques du village... Nul doute que les Borukan s'avéraient être des clients de privilèges, particulièrement le grand Akimoto, réputé pour sa descente légendaire.

La lucidité et la clarté d'esprit n'existaient plus. Rien ne pouvait désormais faire taire cet homme ivre et impulsif que tu étais. Une baston d'ivrogne, un art que tu savais manier à la perfection. Tu avais l'alcool mauvais, impossible de débattre correctement avec toi... Par ailleurs, il n'était jamais question de débat, un simple coup de tête sorti de nul part suffisait à engager les hostilités.

Après de longues minutes à trébucher et tenter de paraître le plus naturel possible, tu parvins finalement à atteindre l'échoppe qui n'était finalement située qu'à quelques mètres de ton point de départ initial. D'où venais-tu ? Bonne question, ta dernière image s'avérait être l'échoppe dont l'éclairage bien que faible, te faisait l'effet d'un flash interminable. Tu avais gueulé à plusieurs reprises face à cette dernière, l'imaginant à des centaines de mètres au loin, sans te rendre compte qu'elle se trouvait face à toi depuis le départ.

Ta main se fracassant contre la porte, tu aperçus à travers cette dernière l'ambiance régnante au cœur de la demeure. Difficile de distinguer quoi que ce soit, ton attention ne fut porter que par le monde s'y trouvant. Un évènement à fêter peut-être ? Ou une réunion d'alcooliques habituelle ? Autre chose vint attiser ta curiosité. Une étrange affiche sur la dite-porte : "Père célibataire, 34 ans, cherche l'âme-soeur". Une annonce somme toute étrange que tu oublias presque instantanément.

"Hey face de cul ! Apporte moi donc un truc à boire avant que je ne fracasse tout !"

Te posant contre le bar tel un marteau venant frapper une enclume, tu n'hésitas pas à chasser les plus ivrognes du coin pour obtenir une place confortable. Un brin grincheux, prêt à exploser au moindre contact indésirable, la soirée s'annoncer particulièrement mouvementée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1980-borukan-shinrei-une-eruption-d-arrogance-et-d-orgueil http://www.ascentofshinobi.com/t1986-borukan-shinrei-journal-de-bord-d-un-impulsif#13369

Jeu 28 Déc 2017 - 22:16
L’amour. Un sentiment que le médecin n’avait pas connu depuis un bon moment. Depuis son passage à l’Académie vec le reste de sa famille. Sur place, il avait eu la chance de rencontrer celle qu’il pouvait qualifier de femme de sa vie. Mais pourtant aujourd’hui elle n’est plus présente dans ce monde, morte lors de l’accouchement de leur fille.

Du coup, le sannin a besoin de se remettre en scelle, de faire en sorte de trouver quelqu’un pour que ses journées et ses nuits sont moins longue. Quelqu’un qui accepte aussi une enfant, malgré qu’elle soit assez grande pour s’occuper un peu d’elle-même maintenant.

Dans cet objectif, Hayate avait préparé une pile d’affiches, qu’il compte accrocher un peu partout dans le village. Sur ces affiches, il avait écrit « Uzumaki Hayate, shinobi légendaire, grand médecin, père célibataire, recherche le grand amour. »

C’était sa manière à lui de faire des rencontres étant donné qu’il ne connaît presque personne dans ce village. Du coup, assez difficile pour lui de faire le premier pas, surtout qu’il ne voulait pas se retrouver avec une cruche qui passe son temps à se plaindre.

Il était donc en train de placer ses petites affiches, dans les rues, sur les portes des commerces, des tavernes, un peu partout ou des gens passent. En soit, ou ses affiches allaient se faire voir. Mais c’est alors qu’il venait d’entendre un homme hurler en rentrant dans une taverne juste derrière lui, ou il venait de mettre une affiche sur la porte.

Poussé par la curiosité, il venait de se déplacer pour regarder la scène et écouter l’homme qui semblait être dans un état pitoyable, n’arrivant presque pas à tenir debout, ce qui venait de faire rire le médecin.

HayateTu devrais te poser quelques minutes je pense, ca va te faire du bien, plutôt que de gueuler comme ça inutilement !


_________________
竜爪拳 -Ryūsōken no Hayate
« I can't change the direction of the wind, but I can adjust my sails to always reach my destination. Strong people are made by opposition like kites that go up against the wind. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1836-heroes-never-die http://www.ascentofshinobi.com/t2165-equipe-1-seishi-iwa#14765 http://www.ascentofshinobi.com/t1869-uzumaki-hayate-carnet-d-un-voyageur#12132

Sam 30 Déc 2017 - 18:24

Soudainement, alors que tu venais de t'accouder au bar, agrippant ce dernier comme un mari s'apprêtant à passer par-dessus bord, tu entendis une voix t'interpeller. Un homme de toute évidence. Lorsque ta tête se tourna, tu le vis... Un personnage assez particulier, coiffé d'un chapeau de paille ridicule et d'une... Une couette rose à fleurs sur le dos... ? L'espace d'un instant, tu te demandas si ceci n'était pas un rêve. Les vapeurs d'alcools devaient sans doute commençaient à faire effet, à moins que tu n'ai consommé un produit hallucinogène sans t'en souvenir...

Ta main se posa alors sur l'épaule de l'homme borgne. Au contact, tu compris qu'il était réellement face à toi. Ainsi, il était possible de faire preuve d'autant de mauvais goûts, et ce, de manière bien consciente. Ou était-il lui aussi aux prises d'un genjutsu ? Sans aucun doute.

"J'sais pas qui t'a conseillé pour tes fringues l'ami... Mais à mon avis, il va te falloir quelques bouteilles de saké pour oublier ça. Approche donc, c'est le Tsuchikage qui régale !"

L'alcool avait deux effets sur toi. Dans un premier temps, la sympathie. Il était surprenant de voir combien tu pouvais te montrer bon et sérieux lorsque tu avais un coup dans le nez. Protecteur, avenant, bon copain... Autant dire que nul ne t'avais jamais vu sous un tel visage en étant parfaitement sobre. Le contrecoup cependant... Était qu'à tout moment, ta colère pouvait se mettre à fulminer et te transformer en tempête incontrôlable. Sans aucune limite, loin de toute conscience. Par chance, tu étais pour l'instant du bon côté de la balance.

T'époumonant pour attirer l'attention du tavernier, tu commandas sans plus attendre non pas une, mais deux bouteilles de saké. Adieu les coupelles, il était bien plus simple de boire directement à la bouteille tel un goujat de peu de vertu. Tu ne faisais pas dans la finesse après tout et au vu de ton état, il était fort à parier que la coupelle aurait rencontré le sol avant tes lèvres.

"Alors dis-moi, l'altruiste... T'as d'autres passions dans la vie que de proposer à des mecs de venir s'asseoir à sa table ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1980-borukan-shinrei-une-eruption-d-arrogance-et-d-orgueil http://www.ascentofshinobi.com/t1986-borukan-shinrei-journal-de-bord-d-un-impulsif#13369

Mer 3 Jan 2018 - 15:28
En fin de compte, le jeune alcoolique n'avait sûrement pas du tout compris ce que venait de lui conseiller Hayate, parce qu'il n'avait pas du tout fait ce qu'il venait de dire. Lui qui de base, voulait le faire décuver un peu en lui trouvant un coin pour se poser et se calmer, venait de voir tout le contraire.

En plus de cela, il semblait vraiment être très orgueilleux, moqueur, mais surtout du a la dose d'alcool qu'il s'était envoyé juste avant. Du coup, ce n'était pas possible de prendre ses paroles au sérieux, car même lui ne savait sûrement pas ce ce qu'il disait à ce moment même. C'est pour cela qu'Hayate n'avait pas retenu sa remarque sur ses vêtements, tellement facile qu'il l'entend tout le temps. Et il n'avait pas envie de s'énerver. Aujourd'hui, c'était un bon jour pour lui, il ne voulait que poser ses affiches et prendre du bon temps.

C'est armé de deux bouteilles de saké dans chaque main, qu'il venait tout juste de commander au comptoir, qu'il s'installa à une des tables de la taverne, puis s'adressa directement au médecin. Il semblait vraiment être déterminé pour boire encore plus, ce qui n'était pas du tout une bonne idée, vu son état actuel. Mais il faut dire qu'en plus de cela, Hayate n'est pas du tout un modèle d'exemple et ne peut pas se permettre de lui faire la leçon, car il se balade lui-même avec une bouteille de sake dans son haori qu'il siffle à longueur de journée.

HayateJ'aime bien boire, du coup juste pour savoir, tu comptes garder les deux bouteilles pour toi ou alors tu vas m'en offrir une ?

Finalement, la voilà la meilleure solution. Rentrer dans son jeu et boire, tout en passant un moment à écouter l'histoire de l'alcoolique du coin. Pour le coup, il savait d'avance qu'il allait sans aucun doute rire avec le comportement du jeune assis en face de lui.


_________________
竜爪拳 -Ryūsōken no Hayate
« I can't change the direction of the wind, but I can adjust my sails to always reach my destination. Strong people are made by opposition like kites that go up against the wind. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1836-heroes-never-die http://www.ascentofshinobi.com/t2165-equipe-1-seishi-iwa#14765 http://www.ascentofshinobi.com/t1869-uzumaki-hayate-carnet-d-un-voyageur#12132

Ven 5 Jan 2018 - 11:26

Frappant chacune des bouteilles contre la table, tu en fis glisser une directement vers ton nouveau compagnon de beuverie. Un chouette type semblait-il, pour une fois, tu n'allais peut-être pas avoir à faire parler tes phalanges. Tu t'installas alors sur une chaise qui te fis légèrement balancer en arrière, déposant tes deux pieds entrecroisés contre la table, tandis que tu débouchonna la bouteille fraîchement obtenue. Levant cette dernière vers ton camarade, le visage légèrement rougis par l'alcool et habillé d'un regard un poil vitreux, tu t'écrias à travers la salle.

"A la tienne l'ami ! Gloire, saké, mais également... Enfin, t'as compris, buvons au nom du saké !"

Des mots sans queue ni tête, tu ne savais pas vraiment ce que tu racontais, mais après tout, tu étais déjà bien entamé, c'était compréhensible. Engloutissant alors deux gorgées du délicieux saké des contrées de la roche, tu reposas avec fracas la bouteille sur la table, croisant alors tes mains derrière ta tête, observant l'espace d'un instant le plafond tournoyant au-dessus de ton crâne...

Ramenant la tête vers l'avant, histoire de ne pas déglutir tout ce que tu avais bu jusque-là, tu repris la conversation avec l'étranger.

"Y a de ses affiches qui circulent sur les murs du village mon vieux... Ah ! Tu devrais voir ça ! Un pauvre gars qui cherche l'amour, il ne sait pas les emmerdes que ça apporte une gonzesse celui-là ! Ou alors, il en faut une cul de jatte et muette, dans ce cas, ça vaut le coup ! HAHAHAHA !"

T'époumonant de rire, tu manquas de tomber de ta chaise. Par chance, tes talents acrobatiques sous l'effet de l'alcool étaient démultipliés, te permettant ainsi de regagner une totale stabilité. Une nouvelle gorgée, le temps de te réhydrater correctement le palais, suivit de quelques mots.

"Au fait, appelle moi Shinrei, ce sera plus simple !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1980-borukan-shinrei-une-eruption-d-arrogance-et-d-orgueil http://www.ascentofshinobi.com/t1986-borukan-shinrei-journal-de-bord-d-un-impulsif#13369

Certains genjutsu ne peuvent être défaits - Ft. Uzamaki Hayate

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: