Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Consolidation des acquis — Aihzen Tobirama


Jeu 28 Déc 2017 - 11:44
Le poste de chūnin réservait parfois quelques surprises à ceux qui n'aspiraient pas au grade de « simple » Jōnin. En effet, lorsque que le shinobi ne possédait pas la polyvalence nécessaire — ou qu'il avait juste un niveau de combat décent — celui-ci devait se spécialiser dans une branche précise pour devenir Tokubetsu Jōnin. Concernant Kagerō il enchaînait depuis plusieurs semaines des petites missions propices à obtenir ce fameux grade de Ninja supérieur spécial. Aujourd'hui le Yotsuki devait superviser non seulement l'entraînement d'une jeune pousse nommée Aihzen Tobirama, mais également lui refiler quelques tuyaux — concrètement lui donner un cours de combat rapproché.

La silhouette élancée de l'Oiseau vermillon patientait à l'aire d'entraînement principale du village aux alentours de treize heures — comme demandé dans une missive préalablement envoyée. Si la théorie ainsi que la pratique n'allaient pas se dérouler entre quatre yeux, le nombre de pratiquant n'excédait pas la dizaine ce qui permettait au duo de s'exercer dans de bonnes conditions ; Kagerō envisageait partiellement des démonstrations de Ninjutsu à son élève improvisé : « Il n'y aura pas de dommage collatéral si j'utilise mon individualité... » Conclut-il intérieurement après avoir minutieusement analysé la zone.
Bonjour Tobirama-kun. Le Yotsuki employa ce suffixe pour démolir de façon immédiate la barrière qui pouvait potentiellement s'ériger entre les deux shinobis à cause des différences d'âges, d'expériences et de grades. Comment vas-tu ? Prêt pour un approfondissement de tes acquis ? Après les premiers échanges primordiaux lors d'une rencontre — les salutations, les présentations, etc... — le cours pouvait réellement commencer.

Conformément à ta demande précise à l'académie, je suis un « spécialiste » en Ninjutsu : tu ne reverras donc pas aujourd'hui le b.a.-ba de ce domaine, mais plutôt de quoi renforcer tes acquis. Il sourit avant de l'observer tout en haussant légèrement les épaules. On attaque par la théorie en premier... De quel côté se situait ce gamin ? Est-ce un de ces cancres totalement je-m'en-foutisme ou à contrario un élève studieux ? ... as-tu des questions ou des points particuliers à cibler ? Interrogea Kagerō avant de débuter son cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Jeu 28 Déc 2017 - 15:46
La maladie du jeune frère du genin ne s’était pas améliorée, et désormais il devait faire cavalier seul. S’il avait été un peu déboussolé au départ, il avait vite repris son rythme en solo. Son grand père l’avait beaucoup aidé dans cette démarche, allant même jusqu’à s’entrainer avec lui en lui montrant la lumière cardinale, chose qu’il avait toujours refusé jusqu’à présent. Cela avait renforcé Tobirama dans ses convictions. Il l’avait bien vu lors de ses entrainements avec Hisao, et son grand-père ; sans forcément avoir de grosses lacunes, il ne maîtrisait pas correctement ses atouts. Dans cette optique-là, il était retourné à l’académie pour s’inscrire à un programme spécial à disposition de tout genin. Ce système n’était pas des plus utilisé, pourtant, il permettait aux genins, selon les besoins qu’ils renseignaient, de recevoir l’aide d’un senpai pour progresser. Incité par son grand-père, l’Aihzen avait décidé de s’inscrire. Il avait renseigné ses capacités et ses besoins afin que l’académie puisse lui attribuer le senpai qui correspondrait le plus à ses besoins.

Quelques jours plus tard, le blond avait reçu un message, lui donnant une heure de rendez-vous et un lieu, et l’identité de son instructeur. Au départ, il espérait que ce soit Hisao, seulement, après réflexion, il se dit que c’était peut-être mieux que ce soit quelqu’un d’autre, pour diversifier. Qui plus est, il serait sans doute adapté pour lui. Son nom, Yotsuki Kagerō ; cela ne disait rien au manipulateur de papier, mais il ne connaissait pas grand monde. La ponctualité du blond, hérité du vieux moine Butsuma n’était pas à prouver. Il y avait déjà des personnes présentes, cependant l’adulte ne mit pas longtemps à l’aborder.

— Oi Yotsuki-san, indiqua le blond par la pure formalité à laquelle il était conditionné. Plus prêt que jamais.

Après les rapides présentations d’usage, le chūnin n’attendit pas plus de temps pour enfin entrer dans le vif du sujet. L’Aihzen, toujours très joyeux, fit un grand sourire en réponse à celui de son ainé. Il pouvait sans doute passer pour un benêt à faire de grand sourire comme cela, mais il s’en fichait bien. La théorie… Ce n’était pas un domaine de prédilection de l’adolescent. En s’y mettant, il avait un niveau plus que correcte, mais lui, il préférait l’action.

— Oui ! J’aimerais vraiment m’améliorer en ce qui concerne le Katon, mon affinité primaire... Ça forme une bonne combinaison avec le Kamiton je crois, cependant… Pour l’instant, ça n’est pas mon fort. Et forcément, lorsque c’est mal utilisé, cela peut se retourner contre moi… Du coup… J’ai l’impression que même le Fūton devient difficile à combattre alors que je devrais avoir l’avantage... Indiqua-t-il pensif.

C’est vrai que cela était assez perturbant. Il avait même à la limite plus peur de tomber sur un utilisateur maniant du Fūton, que du Katon. Effectivement, s’il perdait le contrôle de ses flammes, alors tout son papier partirait en cendre.

— Je ne possède qu’une technique élémentaire d’embrasement en Katon… ajouta le manipulateur de papier pour développer son idée, avant d’en faire la démonstration.

D’un mouvement très vif, il enchaîna quelques mudrās. Il était très entraîné dans la composition de ses sceaux, et sa rapidité égalait au moins celle d’un grand nombre d’adultes expérimentés. Sans doute que cela montrerai à son senpai qu’il savait mettre du cœur à l’ouvrage en terme de travail. Suite à sa préparation, il cracha une courte flammèche, sans risque pour quiconque, afin de présenter sa seule technique Katon.

Technique:
 

_________________

◈❃◈ ◈❃◈
#000077
thème de Tobirama


Dernière édition par Aihzen Tobirama le Sam 30 Déc 2017 - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1320-termine-aihzen-tobirama-si-la-balle-est-dans-ton-camps-c-est-que-le-flingue-est-de-mon-cote http://www.ascentofshinobi.com/u79

Jeu 28 Déc 2017 - 18:08
Le faciès de Kagerō s'attendrissait lorsque la jeune pousse avoua ses problèmes avec l'utilisation de son affinité primaire. Le Yotsuki semblait s'identifier à lui lorsqu'il était plus jeune :
Lorsque j'avais ton âge ces mêmes problèmes m'assaillaient régulièrement. Moi aussi j'emploie une individualité aussi bien fatale pour mes adversaires que pour ma propre personne. Expliqua tranquillement le batracien. Contrairement à de nombreux utilisateurs de capacités héréditaires, tu n'es pas immunisé à tes propres assauts. Dans ce cas, il faut faire avec et établir des stratégies en conséquence ! Conclut-il. L'aspirant ninja s'attela ensuite à la composition de sceaux incantatoires dont la vitesse d'exécution frappa l'œil du chūnin.

Je ne veux pas te freiner dans ton élan, mais ce que tu me racontes là est ambitieux. Sais-tu que pour combiner tes deux éléments — ici le Kamiton ainsi que le Katon — il faut avoir une maîtrise excellente de ces deux domaines ? Pour ne pas démotiver le gamin, Kagerō apposa sa paume droite sur son épaule gauche puis reprit. La clef de la réussite c'est le travail. Regarde ta vitesse d'exécution lorsque tu composes des signes... c'est pas venu tout seul en un claquement de doigts, je me trompe ? L'oiseau vermillon attira l'attention de l'aspirant ninja grâce à un mouvement de sa paume droite. Voilà un exemple des plus basiques de ce que je te racontais précédemment. Je maîtrise l'élément du Feu... Pour le prouver il claqua brutalement des dents : une petite étincelle se produisit au niveau de ses lèvres. ... d'un autre côté je manipule de l'huile. Cette fois-ci le shinobi recracha aux pieds de son élève temporaire des petits jets huileux. Toi qui désires combiner deux éléments, lorsque tu auras acquis une certaine expérience, lorsque tu seras capable de ressentir les liens qu'unissent ton chakra et ton individualité... Le Yotsuki lui tourna le dos tout en plaquant brutalement ses paumes. ... tu pourras alors les combiner à différentes échelles. Les signes s'enchaînèrent — cheval, chien puis tigre. Les joues puis l'abdomen du shinobi se gonflèrent pour accueillir la plus grande quantité d'air possible : le chūnin recracha les dizaines de litres accumulés sous la forme d'un lance-flammes continu alimenté par un combustible qui ne fait pas bon ménage avec le feu : l'huile.

Afin d'éviter les dommages collatéraux le Yotsuki estompa très rapidement la précédente technique fraîchement utilisée.
Finalement passer par la théorie se résumerait à perdre du temps puisque tu peux faire cela de ton côté. Lève-toi, exerce-toi, surpasse-toi... Relâche ton chakra, canalise le pour qu'il devienne des flammes puis délivre-le de ton organisme. La clé de la réussite c'est le travail ; ne venait-il pas de l'annoncer il y a quelques minutes ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Ven 29 Déc 2017 - 21:31
Sans attendre, Kagerō développa sur les interrogations de l’adolescent. Tobirama était content d’avoir rempli le fameux formulaire, car le senpai qu’il lui a été attribué correspondait vraiment plus que jamais à son cas. Celui-là lui indiqua même avoir rencontré les mêmes problèmes par le passé. Avec attention, le genin écoutait les propos du chūnin. Il avait parfaitement conscience du problème qui s’opposait à lui. Lorsque l’adulte le mit devant le fait accompli, il comprit que la tâche en question n’était pas à la mesure de ce qu’il avait pu accomplir jusqu’ici.

— C’est vrai que… Jusqu’à présent, je me suis contenté de faire des petits combos ridicules, en transformant mes diverses créations en Kamiton en braséro, sans me poser plus de questions.

Après un contacte tactile pour encourager l’adolescent, le Yotsuki nota sa rapidité dans l’exécution de ses mudrās.

— Je m’entraine chaque jour lorsque je me lève et que je me couche. Mon grand-père dit que ça permet d’apprendre des automatismes, et que même si ça peut paraître insignifiant comme détail, c’est souvent très utile , expliqua Tobirama.

Avec une certaine fascination, il regardait son ainé lui montrer ses propres maîtrises affinitaires. Il était ébahi devant le torrent de flammes, si vives, que venait de créer l’incendiaire en si peu de temps. C’était maintenant à lui de faire ses preuves. Attentif, il avait pour autant toujours une certaine difficulté à être bien concentré. Le seul moment où il y parvenait, c’était en manipulant le papier. Il essayait bien de reproduire la même attitude, mais ça le bloquait plus que ça ne l’aidait. Il essaya une première fois, la flamme était similaire celle qu’il avait fait juste avant. Il essaya de nouveau, avec beaucoup plus d’application, peut-être trop. La flamme qu’il cracha cette fois était très irrégulière, t’abord trop faible puis ensuite, trop incontrôlable. Il eut un petit soupir regardant son senpai avec un air déçu. Cependant, il s’estompa vite. Le genin pris une grande bouffée d’air avec un sourire. Il s’essayait de se concentrer avec force. Mais lorsqu’il expulsa le chakra par sa cavité buccale, il ne parvînt pas à l’enflammer cette fois-ci, alors que pourtant, il la quantité expulsée était bien supérieur aux précédents essais.

— Je sais que je veux aller trop vite… Mais j’arrive pas à avoir le truc avec le Katon. Et puis, je ne sais pas si cette technique est idéale, mais je ne connais que celle-là…

Il tendit alors sa main vers Kagerō. Fermant les yeux, il était beaucoup plus serein. Le chakra émanent de sa main se détacha en un morceau de papier qui se plia dans tous les sens jusqu’à former un papillon.

— Avec le Kamiton, je me suis tellement entraîné que c’est si facile…


Technique:
 

_________________

◈❃◈ ◈❃◈
#000077
thème de Tobirama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1320-termine-aihzen-tobirama-si-la-balle-est-dans-ton-camps-c-est-que-le-flingue-est-de-mon-cote http://www.ascentofshinobi.com/u79

Ven 29 Déc 2017 - 22:30

Tu n'as donc finalement pas encore trouvé le déclic ? Kagerō claqua des doigts dans la milliseconde suivante. Il observait ensuite la seconde démonstration de l'aspirant ninja qui dévoilait son individualité : la maîtrise du papier. Ouai... Il sourit. Facile puisque tu t'exerces depuis ta jeunesse. Le travail reste indéniablement la clef de la réussite — même si cela reste un argument pour donner une lueur d'espoir aux cancres face aux prodiges. C'est sur ce point que ton grand-père a parfaitement raison : il faut s'entraîner jour et nuit. Après une légère pause de quelques secondes, le shinobi reprit. En revanche, il ne faut pas se voiler la face. Même si tu es encore susceptible de progresser, ton niveau reste plafonné. Lorsque la détermination et le dépassement de soi jouent un rôle des plus cruciaux, la génétique s'y mêle également... Triste monde n'est-ce pas ? Dans ce monde il existe des gosses plus petits que toi et bien plus experts que moi... Ils surpassent même la quasi-totalité des Jōnins de notre village. Le batracien ne voulait pas démoraliser la jeune pousse, mais juste clarifier certaines choses. Après il n'y en a pas dix comme cela. Des manuscrits recensent qu'il existe un prodige de ce genre par génération. Finalement c'est un autre débat et nous divergeons.

Le Yotsuki craqua sa nuque grâce à un léger mouvement de son crâne.
Pour en revenir à notre cours initial il faut savoir que créer une technique pour un ninja de ton gabarit reste mission impossible — même si rien n'est infaisable. De ce fait, il faut que tu étudies une technique déjà existante. Tu reproduis les sceaux incantatoires en compressant un certain montant de Chakra dans ton organisme puis tu retentes jusqu'à avoir le dosage parfait. Exprima le chūnin. Il faut y aller à tâtons en entraînement pour être fin prêt en mission. Regarde moi et tente de reproduire. L'oiseau vermillon joignit dès lors ses paumes pour former le mudrā du Rat. Il enchaîna avec celui du Tigre, du Chien, du Bœuf, du Lapin puis clôtura l'enchaînement par le celui du Tigre une seconde fois. Il faut savoir que le signe du Tigre est caractéristique au Katon. C'est-à-dire que tu dois terminer ta série de sceaux incantatoires avec — sauf exception pour les confirmés. Ce mudrā est théoriquement le plus adapté pour canaliser ton Chakra et lui octroyer les effets souhaités, ici les flammes. Le batracien gonfla à bloc ses poumons. L'air fraîchement inhalé lui permit de recracher une dizaine de pétales enflammées dans les airs.

Tu essayes ? Peut-être pas dix projectiles pour la première fois, une seule serait déjà une parfaite réussite. Kagerō riva son regard sur l'aspirant ninja en souriant pour lui redonner confiance. Il s'était déjà donner un pari : lorsque Tobirama ressortira de ce cours, il ne sera plus le sujet de ces inquiétudes ; il obtiendra ce « déclic » dont il a tant besoin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Sam 30 Déc 2017 - 14:18
— Non... Répondit-il contrit.

Le senpai confrontait de nouveau le blond à la dure réalité de ce monde. Il y avait une part d’innée, distribuée par les hasards de la génétique qui influençait chacun. C’était immuable. Les propos qui suivirent intriguèrent le jeune shinobi.

— Vous pensez qu’un tel prodige existe ici, ou dans le pays de la foudre vous ?

Le programme proposé par le Yotsuki inspirait bien l’Aihzen, et lui redonna un peu confiance. Il allait devoir reproduit, à petite échelle, la technique de son senpai. Tout d’abord, il devait mémoriser et reproduire l’enchaînement des mudrās. C’était quelque chose de facile pour l’adolescent, qui avait été surentraîné à cela grâce aux préceptes du vieux moine Butsuma. Le mudrā du tigre était celui affilié au katon. Convaincu par l’explication du chūnin, le genin se rappelait l’avoir étudié à l’académie. Cependant, il préférait qu’on lui éclaircisse cela comme il en avait l’occasion, et ne manquerait pas de poser la question après la démonstration. Kagerō inhala une bonne quantité d’air, et l’expulsa en y mêlant son chakra, pour donner des pétales enflammés. Remotivé à bloc par la bienveillance de l’adulte, il hocha la tête en signe d’approbation.

— Euh par contre, dîtes, ça ne vous gênerait pas de me rappeler les mudrās associés aux autres affinités après ? En combat, cela peut-être utile pour anticiper une attaque adverse non ?

Le genin se concentra. L’enchaînement des mudrās, les postures de son senpai, il avait tout enregistré en repassa le film dans son esprit.

— Rat – Tigre – Chien – Bœuf – Lapin – Tigre ! Indiqua le blond en joignant les gestes à la parole.

Il inspira, et cracha une première fois. La gerbe de flamme était trop petite. Il avait gardé assez d’air pour un second essai. Mieux maîtrisé, il donna presque le même résultat que celui produit par l’adulte. Tobirama était très emballé pas cette technique qui avait une plus longue portée que la sienne.

— Est-ce que… Je pourrais réutiliser cette technique à l'avenir ? Je sais que je veux aller vite mais… Vous croyez qu’elle pourrait s’associer comment, avec le Kamiton ? À moins qu’il y en ait une meilleure pour cela…

_________________

◈❃◈ ◈❃◈
#000077
thème de Tobirama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1320-termine-aihzen-tobirama-si-la-balle-est-dans-ton-camps-c-est-que-le-flingue-est-de-mon-cote http://www.ascentofshinobi.com/u79

Sam 30 Déc 2017 - 15:01

Je n'en sais malheureusement rien. Cependant... Le regard du chūnin se plissa comme s'il regrettait des actions passées. Je connais un shinobi qui était voué à l'être. À ton age il a acquis le grade de ninja confirmé et était même éligible à celui de ninja supérieur... Enfin. C'est de l'histoire ancienne ; disons que le destin ne lui a pas fait de cadeau. Pour rapidement changer de sujet le Yotsuki rebondit sur l'interrogation de son élève concernant les sceaux incantatoires liés à chaque affinité. Oh pas de problème. Après tout tu es là pour ça. Comme tu le sais, l'élément du Feu est associé au signe du Tigre. Concernant le Fūton c'est le Dragon. Le Raiton est affilié au Lièvre, le Doton au Serpent et finalement le Suiton au Coq. Expliqua tranquillement Kagerō. Je tiens quand même à te prévenir une seconde fois, fais bien attention. De nombreux shinobis peuvent outrepasser cette règle, d'autres sont capables de lancer des techniques sans composer le moindre mudrā...

Finalement Tobirama s'essaya à l'Hosenka no Jutsu, technique qu'il réussit brillamment au bout du deuxième essais.
Bien sûr que tu peux la réutiliser. Pour ce qui est de ta seconde question, il faut prendre le temps de réfléchir. Demande toi ce que tu veux obtenir : pour revenir à moi, j'ai combiné mon huile ainsi que le Katon pour combler sa faiblesse. Pose-toi puis interroge-toi... Tout d'un coup le Yotsuki se recula de plusieurs mètres, mais gardait un contact visuel sur la jeune pousse. Avant de venir que faisais-tu avec ces deux éléments ? Demanda-t-il en attendant une démonstration. Des techniques qui peuvent lui servir... Marmonna le batracien à lui-même en pleine réflexion. Il conclut celle-ci d'un mouvement horizontale. Je ne que cela et encore...

Le Yotsuki restait de marbre et réfléchissait... Un éclair de génie lui traversa sa matière grise.
Ah oui ! Je sais ! Enthousiaste. Je ne sais pas si tu apprends cela à l'Académie, mais je vais te confier une astuce essentielle pour les habitués du Ninjutsu... Quoi que ce n'est pas si fou-fou que cela en avait l'air puisque c'est en réalité de la logique. Lorsqu'on confronte deux techniques d'un même élément il faut y voir un échange équivalent, je m'explique. Lorsque deux jutsus de même niveau se confrontent, ils s'annihileront mutuellement. Cependant, si jamais l'une est plus forte que l'autre, non seulement elle remportera le duel, mais s'alimentera de la technique plus faible pour se renforcer. À première vue Kagerō parlait dans le vide, il expliquait une réaction primordiale sans réel intérêt pour ce jeune... Il rejoignit rapidement les deux bouts. C'est-à-dire que si tu joins tes papiers avec du Katon... tu peux défaire — et ainsi surprendre — beaucoup d'aspirants ninjas qui se contenteraient d'une simple technique de Feu. Plus tard, tu seras apte à retourner la roue des cinq éléments comme je le fais... Chambouler les habitudes shinobis — blabla sur blabla l'emporte, etc... — voilà comment tromper tes adversaires. Conclut-il après avoir monopolisé la parole pendant plusieurs minutes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Sam 30 Déc 2017 - 17:08
Le genin était un peu déçu, mais après tout, il se doutait bien que sa question n’avait pas vraiment de réponses. Il fut cependant intrigué par ce que lui disait le brun. Celui-ci ne divergea pas plus longtemps, et répondit avec plaisir à la question suivante de Tobirama, qui enregistra précieusement ses informations. Il acquiesça aussi à la mise en garde, sachant que ce serait tout sauf un mode d’emploi universel.

— C’est super ça, merci !

Le genin était content, il était loin de se douter qu’il apprendrait une nouvelle technique en composant ses mudrās à son réveil. Pour ce qui est de la dernière question, le chūnin préférait voir ce dont le blond était capable avant ça. Il avait même laissé de la place pour que celui-ci puisse montrer. Après une série de mudrās, Tobirama généra une petite quantité de papier, qui prit la forme d’un griffon en origami. Par un mouvement de la main, il montra que l’animal fantastique de papier, pouvait se mouvoir selon sa volonté.

— Je me sers ensuite de la technique de tout à l’heure pour l’embraser, et charger la cible avec… Mais, c’est assez laborieux. Ensuite, j’ai aussi ceci…

Après un nouvel enchaînement de mudrās, il transforma le griffon de papier en une multitude de papillons.

— Je n’ai pas activé la technique. Mais à la base, c’est un genjutsu visuel. Une fois que la cible a posé le regard sur les papillons, ceux-ci viennent à son contact, et se démultiplie. In fine, cela trouble son équilibre. J’aimerais beaucoup faire d’autre technique, plus offensive, avec le même genre de papillons. En enchaînant, on ne peut plus savoir à quoi s’attendre…

Le chūnin embrailla sur une petite explication sur la combinaison de deux techniques. Tobirama se gratta la tête, il comprenait bien ce que lui disait son senpai. Cependant, un problème lui venait à l’esprit.

— Ah oui… Je vois mais, le problème c’est que, mon papier est lui-même sensible au feu ennemi, et contrairement à votre huile, il l’est aussi… au suiton… non ?


Techniques:
 

_________________

◈❃◈ ◈❃◈
#000077
thème de Tobirama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1320-termine-aihzen-tobirama-si-la-balle-est-dans-ton-camps-c-est-que-le-flingue-est-de-mon-cote http://www.ascentofshinobi.com/u79

Sam 30 Déc 2017 - 18:55
La seule limite de Tobirama était en réalité son imagination. Malheureusement, cette jeune pousse en manquait cruellement.
Je vois... Chuchota le spectateur focalisé sur les origamis qui s'assemblèrent pour passer d'une créature mythologique à des papillons. Vint l'interrogation qu'il s'empressa de réponse. Pour l'instant il reste vulnérable à l'instar de mon huile lorsque je faisais n'importe quoi avec. Ce n'est pas parce-qu'il ne l'est pas actuellement que demain il ne changera pas ! Tout évolue. Grâce à de l'expérience ton papier sera peut-être imperméable voir ininflammable... qui sait ?

Il faut savoir se montrer ingénieux puis tenter les choses. Pour en revenir sur un exemple — toujours moi — je suis uniquement capable de recracher l'huile par ma cavité buccale. Pourtant, je commence à outrepasser ce défaut en m'entraînant à provoquer une averse composée de matière grasse. Expliqua-t-il à la jeune pousse. Finalement ce n'est pas parce que un jour i tu produis s que le jour h tu ne feras pas a ou w. Conclut-il.

Le Yotsuki était désormais à court d'idées.
Des questions ? Vraisemblablement ce cours s'apprêtait à s'arrêter ici même si la jeune pousse n'avait pas d'autres interrogations. Hors Ninjutsu je ne te serai pas d'une grande utilité... Il haussa les épaules avant de reprendre. Cependant, si jamais tu désires t'améliorer en sensorialité ou devenir un Kanchi Taipu — qui sait ? Je suis toujours présent. Il afficha un faible sourire. À côté du Ninjutsu on peut dire que je me débrouille très bien dans le repérage et le camouflage. Avoua le shinobi. Enfin bon ! C'est tout pour moi. Malgré son titre de ninja confirmé, Kagerō n'était pas un professeur attitré ; il n'est tout simplement pas capable de tenir un cours pendant une journée entière.

Si jamais tu désires me revoir ou qu'on se fasse un petit bilan dans quelques semaines... J'suis partant. Le Yotsuki exerça une petite tape amicale à l'épaule de son élève du jour puis lui adressa un sourire. Retiens ces mots : persévère et tu t'amélioreras. Continues ta lancée,
amplifie tes entraînements puis finalement... Évolue. Ouvre-toi au monde, cultive-toi... Reçu cinq sur cinq le message ?
C'est sur cette dernière phrase que le chūnin fit volte-face puis se dirigea en direction du centre-ville.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Mar 2 Jan 2018 - 18:49
Porteur d’espoir, les mots du chūnin avaient sans doute surtout pour but d’inspirer le genin. Tobirama était encore bien jeune, l’avenir lui permettra sans de développer ses capacités dans des directions qu’il ne connait pas encore.

— Je vais m’efforcer de chercher comment procéder, et chercher tout ce que je peux sur de potentiels papiers ignifugés ! Je n’ai pas vraiment d’autre question pour l’instant. Mais vous m’avez grandement aidé, si j’ai besoin, je saurais où demander maintenant.

Le Yotsuki alla aussi dans ce sens, se portant volontaire si le genin avait besoin d’autres conseils. Le blond ne manquerait pas de saisir cette occasion, sans en abuser évidemment. Cependant, il n’avait pas spécialement pour but de se tourner vers la sensorialité. Ou du moins, il ne l’avait pour l’instant pas envisagé. Sans plus s’éterniser, Kagerō tapota sur l’épaule de Tobirama, en lui prodiguant d’ultimes conseils.

— Cinq sur cinq, répondit le genin en faisant un salue.

Sans s’éterniser, le Yotsuki tourna les talons en partie dans la direction de la ville. Tobirama regarda autours de lui, il y avait encore des gens s’entraînant. Il choisit de partir un peu plus loin, sur un pic de Kumo, pour continuer d’assimiler ce qu’il venait d’apprendre. Il écarta légèrement ses sandales en raclant la poussière sur le sol. Il réfléchit quelques instants… Puis il composa les mudrās : « Rat – Tigre – Chien – Bœuf – Lapin – Tigre », il prit une grande inspiration, et expulsa l’air. Deux pétales de feu. C’était pas mal, mais pas encore suffisant…
Après avoir passé quelques heures là-dessus, il parvînt à expulser 5 pétales enflammés. C’était visiblement sa limite pour le moment. Ce n’était pas très grave pour le blond. Il avait désormais accès à une technique à plus longue portée en Katon, et il avait enfin les clefs pour apprendre à la maîtriser. D’ailleurs, ce n’était pas tant sur le nombre de flamme qu’il arrivait à faire qu’il s’entraînait, mais plutôt sur leur qualité et leur rapidité. C’était bien plus intéressant, et ayant eu un exemple tout frais dans son esprit, c’était pratique pour lui. Après un dernier essai, et alors que la nuit allait tomber, il généra un griffon de papier en s’envola direction l’orphelinat, où il allait pouvoir retrouver son grand-père et tout lui raconter.

_________________

◈❃◈ ◈❃◈
#000077
thème de Tobirama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1320-termine-aihzen-tobirama-si-la-balle-est-dans-ton-camps-c-est-que-le-flingue-est-de-mon-cote http://www.ascentofshinobi.com/u79

Consolidation des acquis — Aihzen Tobirama

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: