Partagez | 

Tsubasa Heiki [TERMINÉ]


Jeu 28 Déc 2017 - 15:08

Informations du personnage


Nom : Tsubasa (Aile)
Prénom : Heiki (Arme / Indifférence )
Sexe : Feminin
Année de naissance : Printemps de l'année 177
Pays d'origine : Une petite Ile de Kiri
Capacité Spéciale : Hanahiraku (fleurir) - Changelin Capacité de modifier son apparence, sa tenu, sa voix, son comportement suivant la personnalité de la personne en face d'elle, avec de l'observation de sa proie, elle est capable de s'adapter pour devenir une personne "appréciable" pour cette proie, et pour avoir les informations dont elle a besoins.
Tout peux changer, et depuis qu'elle est devenu ninja et qu'elle manipule le chakra, elle est même capable de changer sa morphologie complète (taille, poids, couleur des yeux/cheveux/peaux.) de façon indétectable.

Description du personnage


« Tsubasa-san ? Et bien … Elle est encore toute nouvelle chez nous, alors … Je ne pourrais pas trop vous dire comment elle est. Elle est juste … Plutôt calme… » Citation d'un Shinobi chargé de donner des missions.
'Calme' pourrait être, pour designer Heiki, un euphémisme autant qu'une antithèse. Pour tout dire, Heiki est une page blanche qui s'adapte à la situation dans laquelle elle se trouve, si son interlocuteur veut qu'elle soit calme – et que, évidemment, cela lui apporte quelque chose – elle peut l'être. Dans de même circonstance, si son interlocuteur a besoin qu'elle mette le feu, cela peut être fait aussi ainsi. Heiki porte sans arrêt un masque devant chaque individu qu'elle croise. Elle s'adapte, facilement, simplement, à ce qui l'entoure.

« Et bien, d'après les rumeurs, elle travaillait dans un bars avant. Enfin, vous savez, « CE » genre de bars… Mais si ! Ceux ou un homme peut aller chercher ce dont il a besoin après une longue soirée de travail … Pas que j'y aile souvent, mais elle doit être une fille facile... » Citation d'un Ninja qui a fait une unique mission avec Heiki avant de recevoir un avertissement.
C'est sans doute ce genre d'emploi douteux qu'à fait Heiki qui la pousse à être distante avec les gens qui l'entourent si elle n'est pas obligée de jouer un rôle pour avoir ce dont elle a besoin. C'est aussi ce genre de travail qui la pousse à avoir des missions peu ordinaires ou l'on justifie son expérience dans le domaine pour les lui donner. Heiki n'est toutefois nullement une fille facile. Bien au contraire, elle sait différencier les sentiments du physique pure et sait lorsqu'elle doit tout donner pour une mission ou si elle peut s'en abstenir. Elle est donc devenue aux fils du temps un shinobi dont il est difficile de pénétrer l'intimité.

« Heiki-chan ? Elle est tellement serviable et gentille ! J'adore me promener avec elle et faire les boutiques, elle trouve toujours des choses étranges mais utiles ! » Citation de son 2em recruteur.
Bien que cette citation recueillit et mise dans son dossier est pu en choquer plus d'un, on ne peut douter des propos du recruteur connu. Heiki devient étonnement serviable et douce lorsqu'elle se rapproche émotionnellement de quelqu'un. Qu'elle lui trouve une qualité qui l'intéresse ou qu'il est simplement devenu quelque chose comme son ami. On peut aussi apprendre que Heiki aime faire les boutiques, ce qui peut, aussi, être assez étonnant. Elle n'attend pas 3 ans pour changer sa garde robe, elle est adulte, plus besoin d'attendre de grandir après tout. Elle a donc toute un arsenal de vêtement qu'elle peut transformer à loisir en équipement adapter à sa nouvelle profession. Pas besoin de beaucoup de choses de plus, une couture, une nouvelle poche et ainsi elle peut ranger tout ce qu'elle veut et avoir à porter de main bombe fumigène ou kunai de rechange. Seringue somnifère ou même aphrodisiaque…

« Mmmh. Approche toi d'elle et je te bute. Enfin … Si elle ne l'a pas fait avant. -grognement proche du rire.- » Citation de son 1er recruteur.
Sans doute la citation la moins utile du lot. Mais qui sans doute en dit le plus à une personne qui sait écouter. Heiki est certes une personne charmante, mais elle n'en ai pas moins sans défense et sans défenseur. Elle se lit très facilement avec sa hiérarchie de part son contrôle de ses propres émotions et par son obéissance à son village.



Histoire du personnage



Qu'est-ce qui a amené votre personnage dans le village ?
L'obligation, et la mort de ses parents dans son village côtier natale. Heiki a dut émigré vers se qui semblait être un endroit plus propices avec sa jeune sœur pour pouvoir prendre soin d'elle.

Quel regard porte votre personnage sur le reste du monde, et surtout sur les autres factions ?
Elle ne leurs portes aucun regard malveillant car Heiki comprend très bien la politique et que les hommes ne sont pas forcement toujours en accord avec le vouloir de leurs dirigeant. Elle sait pertinemment que la seul personne a abattre et la personne qui a donner les ordres et non leurs exécutant. Pour se qui est de la mort et de la fuite des shinobis du village, si on le lui demander, elle dirait que c'est mal, mais très franchement, elle s'en moque.

Racontez un événement marquant de la vie de votre personnage.


C'était un jour de travail comme les autres. Un jour normal dans la vie d'une pute de luxe, dans un bars chaud et bouillonnant du village de la brume, dans le pays de l'eau.
Heiki se prélassait confortablement dans l'eau de ses sofa de cuir et de velours noir, dans un petit carré privé entouré de rideau sombre et translucide ou l'on ne pouvait que deviner les ombres des alentours. Elle attendait son client. Un client devenu régulier maintenant et qui ne semblait s'intéresser à elle que par ses charmes féminins.

Cigarette en main elle soufflait sur la fumée de l'extrémité incandescente pour faire tournoyait les volutes autour d'elle. Elle n'aimait pas fumer, mais son client semblait aimé les effluves particuliers de cette cigarette uniquement. Chose qu'elle avait remarqué lorsqu'il avait détourné le regard d'elle quand l'une de ses « collègue de travail » était passé. Il ne la regardait pas elle, mais semblait humer son sciage. Et tout ce qu'elle sentait, c'était la clope. Horrible et pestilentielle.
Alors Heiki, pour garder ce généreux client, avait volé quelque cigarette à cette rouquine pour avoir le même parfum sur le corps.

Lorsqu'elle aperçu l'ombre d'un corps humain derrière le voile bleu sombre elle écrasa la cigarette dans le cendrier devant elle. L'homme tira le rideau, observant minutieusement mais rapidement les coussins de velours, semblant vouloir savoir s'il n'y avait bien qu'elle. Il entra ensuite, prenant place sur le fauteuil en face de Heiki.

Cela faisait partie de ses habitudes, des choses qu'il faisait presque à chaque fois. Parfois, il semblait pourtant n'avoir que peu de temps et il lui tendait la main pour l'amener directement dans les chambres à l'étage. Mais pas cette fois, il prit la bouteille qui reposait au milieu de la table et servie deux verres, en glissant un, comme toujours, à Heiki.

Normalement, cela aurait dut être son job à elle, mais la demoiselle avait bien vite comprit qu'il n'était pas un homme à se laisser servir par qui que ce soit. Ce qu'il voulait, il le prenait, il le faisait, il n'y avait pas de demi mesures. Elle dut donc attendre qu'il porte le verre à sa bouche pour qu'il lui parle. Parfois il ne lui parlait pas, mais cela arrivait peu souvent, il lui disait toujours au moins :
- « Bonsoir Etsu.
Elle inclina la tête. Etsu, qu'elle nom stupide lui avait on donné lorsqu'elle s'était mise à travailler dans ce bars. Il fallait, soit disant, protéger son anonymat. Alors on ne donnait jamais non vrai nom, elle portait celui de « Etsu » Plaisir. Elle aurait pu en porter un de fleur, comme bien d'autres filles. Elle aurait aimé porter le nom de Akane par exemple. Une belle fleur rouge foncé, petite, discrète mais piquante par sa couleur. Mais on lui avait donné « Etsu ». Peut être que ses nouveaux nom avaient pour objectif de les transformer en objets. En « plaisir » pour elle. Peut importe, de toute façon, cela n'avait guerre d'importance.
- Bonsoir. » Répondit elle simplement.
L'homme prit quelques minutes pour finir son verre et attendre que Heiki finisse le sien. Lorsqu'elle posa le verre vide sur la table entre elle et lui, il lui tendit enfin la main. Elle eut un fin sourire, comme il les aimait et elle l'attrapa du bout des doigts.
Lentement, comme d'habitude, il l'amena dans les escaliers.

Mais … cette fois, quelque chose semblait clocher. Il y avait quelque chose de détendu sur son visage qu'il n'avait pas en règle général. Peut être savait il ? Non, il n'aurait pas ce visage..

Il ne pouvait pas savoir que Heiki vendait à un shinobi de Kiri toutes les informations qu'elle parvenait à avoir de cet homme. Elle avait compris qu'il était lui aussi un ninja de Kiri, elle savait qu'il faisait beaucoup de mission dangereuse et sans doute même qu'il devait être un Jonin, peut être un rang A. Elle avait compris aussi que cette apparence brut n'était qu'une coquille qui l'éloignait du monde, lui faisait prendre des distance, mais il restait encrer dans la réalité. C'était un homme en pleine possession de ses moyens qui, à chaque instant, savait ce qu'il faisait. Il savait quand arrête lorsqu'il la touchait, il semblait extrêmement attentif au bien-être de sa partenaire lorsqu'il s'engageait dans une danse. Il savait prendre son temps et même si son visage n'était pas très expressif, elle avait fini par comprendre bien des choses sur lui lors de leurs quelques conversations.
Elle avait compris qu'il était un homme fort, mais pas un homme bon. Qu'il est un homme obéissant, mais pas stupide. Elle pouvait voir sur son corps les lignes des combats dont il ne voulait pas parler et d'autre qui le faisait sourire. Elle pouvait voir dans son esprit les cicatrices à ne pas toucher et celle qu'elle pouvait adoucir. Sans jamais effacer.
Elle n'était pas qu'une prostituée des quartier pauvre ou l'on ne paye que pour une passe. Elle était une dame de compagnie dont on pouvait jouir de la présence à toutes heures de la nuit pour penser ses plaids. Elle l'avait déjà vu venir, blessure ouverte, elle avait déjà passé une nuit avec lui sans qu'il ne la touche une fois. Elle avait passé de nombreuse nuit avec lui et chaque nuit était meilleur que la précédente.

Mais jamais elle n'a cessé de vendre ses informations, même si elle avait fini par l'apprécier. Sans doute parce que, ce qu'il aimait chez une femme était plutôt simple. Des choses dont on n'avait pas besoin de se forcer. Des choses dont elle avait pas besoin de se forcer ou de jouer.

Mais ce soir, il y avait quelque chose de différent. La douceur dans sa poigne peut être ? La largeur de son dos protecteur ?
Elle n'en était pas sur et elle dut attendre que la porte de leur chambre pour ce soir soit fermé pour en avoir le cœur net. Lorsqu'il ferma la porte après qu'elle fut entré, il se tourna lentement vers elle. Son regard avait changé, ses pupilles naturellement rouge presque sang avait un éclat étrange. Un éclat malin et sanguinaire. Il bougea. Elle savait qu'il était plus rapide qu'elle. Il sauta et elle n'eut qu'à peine le temps d'attraper dans sa manche un kunai avant qu'il ne soit sur elle.
Il la frappa et elle vola à travers la pièce, réussissant temps bien que mal à parer le kunai du ninja avec le sien.
Un mur se fissura et son épaule se disloqua. Elle gémit, glissant instinctivement sa main vers son épaule dénudé et douloureuse.
- « Kyo !
Fit une voix qui lui était familière. Kyo poussa un grognement qui ressemblait à un rire. Heiki leva les yeux et aperçu ses clients. Celui avec lequel elle couchait pour avoir des informations et celui à qui elle les vendait. Un frisson la pris. Que pouvait il bien faire ensemble ? Pourquoi semblait-il être ensemble, presque ami ?
L'homme a la chevelure grise, qui c'était présenté la première fois comme étant Kriss, s'approcha d'elle, glissant ses doigts sur la joue, puis le coup et enfin l'épaule douloureuse de la fille. Une lueur verdâtre semblait s'échapper de ses doigts.
Heiki poussa un gémissement plus sonore.
- Tu lui as déboîté l'épaule ! C'est malin.
- Mmh si elle n'avait pas eu de Kunai dans ses manches sa ne serait pas arrivé.
Il reposa son regard sur Heiki lui souriant doucement.
- Félicitations Heiki-chan, tu viens officiellement d'être accepté en temps que Shinobi de Kiri. Tes aptitudes en valent la peine. Désolé, tout cela, avec Kyo, c'était un test pour voir si tu pouvais être utile. Maintenant qu'on le sait, tu es accepté !»

Elle cligna des yeux, mais avant qu'elle ne puisse dire quoi que ce soit, un craquement sonore se fit entendre dans son épaule. Kriss venait de lui ré-emboîter, sans prévenir. Devait-elle dire merci ? Un nouveau job ? Pourquoi ? Elle n'avait postulé nul par et elle gagnait correctement sa vie en tant que … Mais les Shinobi ne gagnait-il pas bien plus d'argent ? Elle pourrait offrir une meilleure vie à sa petite sœur … Si elle survivait assez longtemps. Mais pourquoi ce test ? Pourquoi coucher avec cet homme dans ce cas ? Qui étaient ils vraiment ?

Sa conscience lui échappait et une brume opaque obscurcissait sa vue…
- «Hoy, elle s'évanouit !
- Ouais. Je fais souvent cet effet aux femmes.»
Se fut les derniers mots qu'elle entendit le jour de son recrutement dans les forces armée de Kiri.


Quel est l'objectif principal de votre personnage ?
Protéger sa petite sœur et lui offrir une vie loin de tout le sang et de l'horreur de son univers.

A propos du joueur


Origine de votre avatar : Megurine Luka, Vocaloid
Indiquez votre parrain, si vous en avez un : /
Est-ce un changement de personnage ? non
Est-ce un double compte ?non
Quelque-chose à ajouter ?Tous FOU!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 1 Jan 2018 - 21:17
Hello !

Pour ta CS, dorénavant, il faut passer par ici : http://www.ascentofshinobi.com/t2230-06-creer-sa-capacite-speciale.
Nous en discuterons entre nous dans le staff et nous te tiendrons informé via ce topic.

Pour la présentation en elle-même, on s'y attardera une fois la CS validée. Par contre, j'aimerais que tu étoffes un peu plus les deux premières questions de la partie Histoire, c'est un peu trop maigre à mon goût.

À bientôt !

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Mer 10 Jan 2018 - 18:28
Des nouvelles ?

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Mer 17 Jan 2018 - 5:33
Toujours sans réponse après plus de deux semaines, j'archive la présentation.

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Tsubasa Heiki [TERMINÉ]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Zone détente :: Zone détente :: Archives
Sauter vers: