Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Sortir de la monotonie [Shiori]


Jeu 28 Déc 2017 - 19:42
Azula ne manque pas de pousser un long soupir, tandis qu’elle ramasse le mince dossier d’un patient de l’hôpital. Aujourd’hui, c’est elle qui est l’une des hôtesses de la réception de l’une des plus grandes bâtisses de la cité de Kiri. Si elle sait qu’elle doit se retenir de se plaindre d’un tel ennui, la privant d’un temps précieux qu’elle pourrait consacrer à sa dernière curiosité : l’impact du feu sur son dernier type de poison pourtant sans alcool, elle ne peut néanmoins se réjouir. Oui elle veut davantage de reconnaissance vis-à-vis de la hiérarchie militaire du village, mais le prix à payer est définitivement lourd à porter pour une femme qui fut tant habituée à l’aisance matérielle et temporelle lorsque son maître était le Shodaime Mizukage.

Le bon côté, c’est qu’elle peut tester certaines de ses connaissances sur la condition humaine et ce directement au travers des visiteurs qui viennent à sa rencontre. Quant à sa tâche première, à savoir informer et rediriger ses interlocuteurs, elle ne peut faillir tant elle est habituée à ce qui est presque devenu sa maison. C’est d’ailleurs parce qu’elle est dans son cadre environnemental que la kunoichi aux trois lotus prend la liberté parfois d’observer en profondeur des documents traînant par-ci et par-là.

C’est dans le dossier d’un asthmatique qu’elle tombe finalement, après l’avoir ramassé assez difficilement. Un rictus trahissant un cas qu’elle connaît bien – souffrant elle-même d’asthme – elle ne peut s’empêcher de chercher à en savoir plus. Mais le dossier semble bien maigre en comparaison de toutes les curiosités qui pinaillent son esprit, à cet instant presque coupé du reste du monde, comme à chacune de ses lectures.

Mais sur sa chaise et derrière l’office d’accueil de l’hôpital, une silhouette debout trahit et la rappelle à son devoir. Poussant un nouveau soupir, non pas destiné à la femme s’étant présentée à elle mais au fait qu’elle déteste être interrompue, Azula relève ses yeux clairs et dévisage celle qui vient d’entrer.

Elle la connaît, de vue. C’est certain. Elle était là à moult évènements importants pour le village de la Brume. C’est une gradée. Aussitôt, des tas de réflexions amenant à tout autant de conclusions et questions accablent l’esprit libre de l’O’Dui Sijima, qui se contente alors du strict minimum.

« Vous désirez ? »

Surplombant toutes les autres interrogations à l’égard de cette gradée Kirijine apparente, une prédomine : saura-t-elle sortir Azula de sa presque monotonie actuelle ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Déc 2017 - 12:17
L'envie de ne plus mettre les pieds dans cet endroit est grande. Une envie qui pourtant ne peut pas être comblé, parce qu'il y a cette nécessité de tout faire pour aller mieux et dans un sens, satisfaire la volonté d'autres personnes et peut-être aussi un peu la mienne. Sauf que je ne me fais plus d'illusion, je sais que ce n'est pas avec un coup de baguette magique que tout va s'arranger, que tout le monde sera beau et gentil, que j'oublierais ce que j'ai vécu depuis mon arrivée ici, dans l'enceinte de Kiri. Un parcours chaotique et qui fait, que trop souvent, je me demande comment je fais pour me tenir encore debout ou pour tout simplement être encore en vie. Une volonté de vivre peut-être un peu trop grande ? Ou bien simplement le soutien nécessaire pour ne pas s'effondrer et ne plus avoir cette envie de me relever ensuite ? Il est vrai que depuis mon arrivée sur l'île principal, j'ai toujours su m'entourer de bonnes personnes pour m'aider et surtout me soutenir, palliant le manque de présence ou l'absence d'un être par un autre et ainsi de suite pour au final, ne jamais avoir cette impression d'être totalement seule.

Enfin, dans tout les cas, c'est risible de parler de baguette magique, parce qu'ici, dans ce lieu, ce n'est nullement de magie qu'il s'agit, mais de soin, de thérapie par la parole que l'ont tente de me faire subir depuis bien longtemps et pour laquelle je n'ai jamais réellement été bien partante, préférant me terrer dans un faux mutisme ici et en parlant uniquement à des personnes de confiance. Comme si j'étais tout bonnement incapable de faire confiance à quelqu'un dans ce bâtiment... Il faut dire que les choses qui ont été révélée sur ce lui avec l'attaque de Shîto n'est pas très encourageant et même si Dame Benten à été chassée du village, il y a toujours ici et là, des partisans de celle vieille sorcière. Et pourtant... Pourtant, c'est bien dans les bras d'une personne que j'ai rencontré ici même que je me laisse aller maintenant... Un beau retournement de situation, mais qui, une nouvelle fois, complique encore mon parcours médicale, car comment avoir pour psy l'homme que l'on a comme amant, surtout que maintenant, je doute qu'avec sa fonction de Mizukage, il s'amuse encore à jouer les thérapeutes.

Fixant donc la jeune femme derrière l'accueil, je lui adresse un léger sourire plus de politesse qu'autre chose. Un peu d’amabilité l'aidera peut-être à être un peu plus volontaire dans son travail et ne pas servir des soupires aux personnes qui se tiennent en face d'elle. "Bonjour, il y a quelque temps de ça, j'avais demandé à changer de thérapeute et maintenant, je doute qu'il exerce toujours ici, alors, j'aimerais savoir qui s'occupera de moi et quand j'ai mon prochain rendez-vous." Lui résumais-je tout en étant assez précise dans ma demande, omettant cependant, sans m'en rendre compte de lui décliner mon identité, ce qui peut s'avérer utile pour elle afin de trouver mon dossier et me donner mes réponses.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sortir de la monotonie [Shiori]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Hôpital général
Sauter vers: