Partagez | 

Cloud Eleven [Shiori]


Jeu 28 Déc 2017 - 23:43
Ayant eu un problème de toiture il y a peu, j’ai été contrains de repartir vivre chez mes parents. À peine deux mois après avoir quitté le domicile familial, me voici de retour. C’est triste de voir que je suis incapable de me débrouiller seul mais je dois avouer être heureux de rentrer. Le domaine Yuki m’avait manqué et la maison de mes vieux est assurément plus sympathique que la mienne. Je vis dans un quartier médiocre, où vivent des gens médiocre. Ici je me sens plus à l’aise, je suis dans mon élément, avec des gens d’exception tout comme moi.

Bien que mon bateau ait été saccagé par l’affreuse Himiko, je suis tout sourire. Pour cause, les travaux au port avancent bien et, si les dires du contremaître sont exacts, je devrais pouvoir tester le Cloud Eleven avant la fin de la semaine. Fort de ces bonnes nouvelles, je sautille à travers les rues de Kiri tout en fredonnant mon chant mythique :
▬ Lalala ♫.
Et c’est ainsi qu’après une demie-heure de marche enjouée, je tombe sur Shioro, Shiore ou Shiora, qu’en sais-je. Étant un jeune homme bien élevé, je salue ma collègue général de la brume :
▬ Bonjour Shiorora. Belle journée n’est-ce pas ? Bon, il fait moche et il pleut comme toujours mais faisons comme s’il s’agissait d’une belle journée. Parce qu’aujourd’hui sais-tu ce qu’il se passe ? Non ? Non ? Non ? Bien sûr que tu ne le sais pas. Tu sais pourquoi ? Parce que tu n’es pas amiral de la brume, lalalala ♫.
Quand je suis heureux, j’ai tendance à être exécrable, plus qu’à l’accoutumée en tout cas.
▬ Mais je suis quelqu’un de gentil, je t’invite à venir voir cette chose exceptionnelle qui va se produire. Suis-moi. Suis le grand sage Shinichi, il connaît le chemin !
J’invite Shioraro à marcher sur mes pas et me dirige vers le port. Si Hanzo avait été là, c’est lui que j’aurais choisi pour voir en exclusivité mon nouveau bateau mais puisque le Kaguya est parti à la retraite, je me reporte sur Shioaharo. Échanger un homme fort et viril contre une donzelle d’un mètre soixante qui a peur d’être touchée à la poitrine lors d’un entraînement ne me semble pas être une bonne chose mais je n’ai malheureusement pas trop le choix. Elle est la seule sabreuse que je connais. Et c’est nécessairement à un sabreur que je me dois de montrer mes nobles possessions ; Question de principe, il faut bien que je les fasse chier.
J’y pense un peu tard mais je pourrais désigner Tetsuko comme tête de turque et non Shiololo. Malheureusement le bâtard est introuvable.
▬ Allez, plus vite.
Direction le super Port Naragasa qui est PRESQUE achevé. Certes cela fait des mois que je dis ça mais je vous jure que cette fois il l'est presque !

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Déc 2017 - 23:40
Morne et silencieuse, j'observe la foule qui passe devant moi et surtout le temps qui s'écoule. Je pourrais faire quelque chose aujourd'hui, m'entrainer, continuer mes recherches sur le poulpe ou encore sur le genjutsu, mais non. L'envie, ni même le coeur n'y est pas. Alors, je me retrouve là, comme une idiote à observer la foule de villageois qui passe devant moi, assise sur ce banc. Activité peu constructive, surtout inutile, mais au moins, je ne suis pas dans cet appartement trop vide. Absence de Tetsuko, manque de réponse de Yamamoto à ce sujet. Plus le temps passe, plus je pense à l'éventualité d'un non retour de l'adolescent et pourtant, je n'ai pas envie de penser à ça... Mais pourtant, c'est comme avec mon première Senseï, une mission inconnue à mes yeux, un départ dans l'annonymat et sans son sabre pour au final, ne jamais revenir. Une impression de déjà vu d'une certaine façon et pourtant, le bâtard des Yuki a bel et bien prit ses lames jumelles avec lui, alors, je ne devrais pas me soucier autant et pourtant...

Je relève la tête quand on m'adresse la parole et fixe le blond, issus de la même famille que mon partenaire et pourtant si différent. Je me force à lui sourire. Aussi faussement. Là, je n'ai pas envie de faire semblant comme d'habitude, j'ai juste envie d'être tranquille et de ne pas me prendre la tête davantage. Pourtant avec le fanfaron qui se tien maintenant devant moi, je sais que ce pseudo-calme est fini. Je le fixe, ne répondant rien alors massacre une nouvelle fois mon prénom par un surnom plus qu'étrange qu'autre chose. Je n'avais jamais imaginé que mon patronyme puisse être si compliqué à retenir, mais faut croire que l'adolescent à une cervelle de moineau... M'enfin, il s'entête à vouloir me parler et alors, je garde le silence, quand il me parle du beau temps avec un enthousiasme que je pourrais lui envier. Mais là, je suis bien en dessous de ça, de cette envie. Peut-être que je n'aurais pas dû me lever ce matin, ou que j'aurais dû aller quérir la présence du Mizukage. Non, avec sa fonction, je ne peux pas l'importuné comme j'en aurais envie... Qu'importe que je sois possiblement sa fiancée au que sais-je d'autre...

L'adolescent se montre encore vantard et je soupire réellement. "T'es chiant." Soufflais-je alors qu'il me pousse à le suivre, à aller je ne sais trop où et je sais qu'il ne me lâchera pas tant que je n'aurais pas réalisé son caprice. Il est réellement comme un enfant, à croire qu'il a oublié de grandir dans sa tête. Immature à souhait ou plutôt, à mort.

Je me lève donc et me laisse entraîner, peut-être qu'il arrivera à me sortir de cet état second dans lequel je suis depuis ce matin. Cela serait plutôt pas mal, mais je ne dois pas en attendre trop de lui, il risque plutôt de chercher à me mettre plus bas que terre. M'enfin, dans tout les cas, je le laisse s'amuser tout seul, marchant derrière lui en restant silencieuse, n'ayant rien à dire pour le moment et peut-être que son petit égocentrisme se calmera tout seul en me voyant si peut réceptive à tout ça. Bien que ça pourrait aussi casser son enthousiasme. Cela serait tellement dommage.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 30 Déc 2017 - 0:06
La blonde n’est pas très réceptive. Je sais qu’elle ne me porte pas spécialement dans son coeur et que j’ai tendance à l’agacer mais tout de même ! Elle pourrait faire un effort. C’est vrai après tout je la guide vers le somptueux Port Naragasa, l’endroit le plus fonctionnel au monde ! Soit dit en passant, la kunoichi de la brume sera l’une des première à voir en exclusivité mon nouveau bateau : Le Cloud Eleven. Si c’est pas cool ça … Franchement je ne sais pas ce qu’il lui faut de plus pour esquisser un sourire. À moins que … Oui. Je vois. Je crois que je commence à comprendre quelle est la cause de ce mal-être. Je sais ce qui tracasse Shiori.
▬ T’as mangé des flageolets à midi, toi, n’est-ce pas ? Tu peux m’en parler si tu veux, tu sais … Je sais ce que tu ressens. Moi aussi des fois … Je suis contrains et puis … Ah mon dieu. Quelle tristesse.
Personnellement je suis toujours triste quand il n’y a rien de bon à se mettre sous la dent à midi. En règle générale, je suis contrains de manger mes flageolets les samedi et dimanche quand il ne me reste plus rien d’autre dans mon frigo. C’est toujours une épreuve croyez-moi …

▬ Bon allez Shiori, souris. C’est pas drôle si t’es triste. Tu vas presque réussir à me … Ouais non, pas du tout en fait.
La vérité c’est que je m’en fous qu’elle soit malheureuse et ses problèmes ne risquent pas de mettre à mal ma bonne humeur. Je suis hyper content ! Mon bateau est enfin prêt et c’est ce qui compte. Je saute de joie quand nous arrivons dans le hangar. La porte métallique se lève et …
▬ Tada !
J’observe le faciès de Shiori. La kunoichi de la brume n’est en rien impressionnée. Je me tourne alors vers le hangar et constate qu’il est vide. J’ai malencontreusement ouvert la mauvaise porte.
▬ Ah merde, c’est celui d’à côté. On est pas au numéro cent deux mais au numéro cent trois, ahah. Petit problème technique, tu n’as rien vu. Allez suis moi.
Je passe pour un guignol mais peu importe ! Nous faisons quelque pas et j’ouvre alors la porte du hangar numéro cent deux …

▬ Tada !
Le voilà. Le fabuleux, le grandiose, le sublime Cloud Eleven. Un bateau fait dans le meilleur bois de Hi no Kuni et décoré façon Yuki. Un grand navire prêt à casser des bouches qui possède en son sein de nombreux mécanismes permettant d’attendre des vitesses prodigieuses.
▬ Tu veux monter ? Tu veux faire un tour ? Dis-oui, dis-oui.
Il faut bien que quelqu’un m’aide à réaliser mes chronos. De plus, j’aime me vanter et montrer mes talents de navigateur à autrui. Je monte à bord et attends patiemment que Shiori me rejoigne. C'est le moment de voir ce que la bête a dans le ventre. J'ai déjà pu réaliser quelques tests quand l'engin n'était encore qu'un prototype. J'ai hâte de voir ce qu'il donne dorénavant.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 0:44
Mes iris se relèvent. Oui, je lève les yeux au ciel à cause des paroles du blond. Des mots encore une fois tout aussi stupide et agaçant que lui. Alors pour seule réponse supplémentaire que mon regard vers le bleu du ciel, je soupire. Une respiration longue et profonde, preuve d'un agacement plus que naissant rendu à ce niveau là. Je n'ai pas de réponses à lui donner, je n'en ai même pas envie. Je pourrais lui dire que non, ce n'est pas une histoire de nourriture ou que sais-je d'autre d'aussi stupide qu'il pourrait s'imaginer. Tout comme je pourrais aussi suivre sa pseudo idée et lui parler de tout ce qui me pèse, sauf qu'en parler avec lui est quelque chose que je ne ferais jamais. Je ne suis pas aussi stupide, ni même désespérée, je crois, pour faire ça. Me reposer sur lui ? Sur un gamin plus stupide que ses pieds ? Sans façon ! Je suis sûre que quoi que je puisse lui dire, il s'amuserait à le remettre sur le tapis et possiblement à la crier sur tout les toits, non, pire encore, il pourrait le chanter avec son air stupide et diabolique ! Ouais, ce morveux n'est pas du tout à prendre à la légère et lui faire confiance, c'est une très mauvaise idée...

Pourtant en le suivant de la sorte, je lui montre une certaine confiance non ? Enfin, c'est pas vraiment le même type de confiance non plus. Là, c'est pas une question de réputation, de sentiments ou quoi, juste un petit bordel pour tenter de retrouver le plus rapidement ma tranquillité. D'ailleurs, il se permet encore quelque commentaire pour bien me faire comprendre que mon attitude peu enjouée lui déplaît. En même temps, il n'y a que les être stupides comme lui qui peuvent s'enjailler de cette façon sans avoir consommé d'alcool non ?

J'arque alors un sourcil tandis qu'il ouvre la porte d'un Hangars en se vanter de je ne sais trop quoi. Je fixe l'intérieur du bâtiment en me demandant bien ce que je suis supposée voir, admirer ou je ne sais pas ce qu'il attend de moi pour le coup, parce que... Comment dire, c'est juste un bâtiment vide quoi...

Il réagit finalement et comprend visiblement mon manque de réaction. Il s'explique rapidement et me tire alors pour finalement ouvrir un second entrepôt et là. Là, oui, c'est mieux. Je laisse mon regard détailler la proue du bateau qui se tient là devant nous. "C'est mieux." Soufflais-je simplement quitte à risqué de l'agacer alors qu'il demande juste quelque de réceptif à sa bonne humeur et il en vient à vouloir me traîner dans son délire. Ai-je réellement le choix d'une réponse ? Non, pas vraiment, parce que si je viens à dire non là, il va me prendre la tête encore plus. "Oui." Soufflais-je agacée, parce que je me dis que plus vite je le satisfais, plus vite il ira voir ailleurs.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 30 Déc 2017 - 2:29

La Watanabe monte sur le navire sans même que je n’ai à la traîner de force et apparaît plus enjouée que tout à l’heure. Si je devais donner une note sur cent, je dirais que Shiori est à dix ! La kunoichi de la brume est en effet à dix pour cent de réceptivité ! Objectif du jour : Faire en sorte qu’elle soit à soixante-dix avant la fin de la journée.
▬ Allez hop hop hop. Une ballade. Tu vas voir c’est drôle.
Drôle, drôle … Cela dépend pour qui. Certains trouvent les ballades en mer d’un ennui mortel. En ce qui me concerne, je suis de ceux qui ne trouvent ça comique que lorsque c’est moi qui conduit. Pour cause, je suis un amoureux de vitesse et aime par dessus tout le goût du risque. Shiori va rapidement s’en rendre compte.
▬ Nous sommes partis. Où veux-tu aller ?
La vérité c’est que je me fiche pas mal de savoir où la blonde souhaite se rendre. Je pose cette question dans l’unique but de rendre la ballade plus interactive. Car quoiqu’elle réponde, je ne compte pas aller bien loin. Il reste quelques réglages à effectuer et le bateau est présentement vide. Il n’y a ni vivre, ni eau potable ni tonneaux de cacahuètes – oui j’aime les cacahuètes – à bord. Je ne peux décemment pas partir en voyage vers l’inconnu sans toutes ces choses-là ! Ce serait de la folie. Par ailleurs quitter le pays sans autorisation écrite du Kage est un crime, même pour nous autres généraux de la brume.
Quelle vie et système politique de merde.
▬ Accroche toi Shiororo, c’est le moment de rigoler.
Rigoler, rigoler … Là encore cela dépend pour qui. Certains trouvent ce que je vais faire excessivement stupide et dangereux. D’autres en revanche trouveront la manœuvre « classe » et quasi « jouissive » – je ne sais pas ce que ce mot veut dire mais j’imagine que c’est positif.

Un obstacle nous fait face, une sorte de rocher dépasse de l'eau. Je fonce volontairement dessus avant de braquer le gouvernail à gauche toute et active une manette située à ma droite. L'arrière du bateau glisse sur l'eau, crée une écume terrible et frôle ledit obstacle.
▬ Wouhou. C’était drôle. Bon par contre, il peut être amélioré ce bateau … Franchement, peut mieux faire !
Certaines choses doivent être optimisées. Je songe d’ores et déjà à amener ce navire aux Nageyarina du pays du Feu afin qu’ils le modifient conformément à mes désirs. Le Cloud Eleven a un énorme potentiel mais il lui manque quelques accessoires stupides comme UN SUPER FOUR CACHÉ SOUS LES PLANCHES POUR PETER DES FLAMMES.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 15:36
Drôle ? Vraiment ? Je doute que le Yuki blond et moi ayons la même définition de ce mot. Alors oui, je suis méfiante, parce qu'il pourrait tout aussi bien s'amuser à mes dépends, comme il a l'art de le faire, le chapardeur.

Soupirant donc une nouvelle fois, je tourne la tête vers lui alors qu'il prend position derrière la barre pour me demander une destination. Encore une fois, je n'ai nullement envie de lui répondre, alors je me contente de tourner la tête vers la mer et l'océan, vers le large pour lui faire comprendre de juste se mettre derrière la barre et agir au lieu de poser des questions qui au final, sont sans aucun intérêt. Parce qu'après tout, ou qu'on aille, on reviendra ici, encore et toujours. Vivant, mort, blessé, mais on finit toujours par revenir à Kiri... Enfin, normalement, sauf dans certains cas et j'espère réellement que Tetsuko n'est pas dans ces cas là.

Je laisse mes doigts se poser sur le bois faisant la rampe supérieure du bateau pour m'en saisir alors que je sens l'adolescent prendre un peu trop son pieds en laissant les voiles prendre un peu trop le vent. Trop de vitesses. Comment dire que je n'aime pas cela. Le bateau et moi, c'est quelque chose de très peu courant, je l'ai déjà prit plus d'une fois, mais je préfère largement être les deux pieds sur terre que sur des planches de bois qui flottent par je ne sais quel miracle.

Je redoute alors le pire quand il me dit de m'accrocher et je le fais, parce que là, je suis obliger de lui obéir alors qu'il fonce droit vers un rocher comme si celui-ci allait soudainement se bouger de son chemin pour nous laisser passer. Sauf que merde, c'est un rocher. UN ROCHER. Ça bouge pas, c'est pas capable de faire une esquive ou je ne sais quel autre mouvement le Yuki semble s'imaginer... Alors je blémi, plus encore quand finalement il tourne la barre et que le Cloud Eleven tourne, évitant le roc. Je me laisse alors tomber à genoux, les mains toujours cramponnées au bois massif de la rampe. Il est malade. "Tu es malade." Atteint, fou, suicidaire, je sais même plus quel mot et correctement pour le désigner à cet instant précis alors que je suis complètement blanche, la frousse qu'il vient de me provoquer me nouant encore l'estomac et me laissant dans ce pseudo état de choc. En tout cas, une chose est sûre, plus jamais je le suivrais comme ça. Plus jamais je monterais sur un navire dont il a les commandes !


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 30 Déc 2017 - 23:39

Shiori est sceptique mais je parviens tout de même à la faire monter sur mon navire. Je sens qu’on va s’amuser. J’accélère, drift, prends des risques et souris à mesure que la kunoichi de la brume pâlit. La sabreuse ne tarde pas à m’insulter de fou. La Watanabe force un peu le trait. Je n’ai quasiment rien fait de dangereux ! Si seulement elle avait pu voir le Fends-la-Tempête et tous ses outillages, je crois que là, l’insulte aurait été méritée. Vivement le jour où le Cloud Eleven arpentera les côtes de Hi no Kuni. Ce jour-là ; je ferai modifier ledit bateau par les Nageyarina et ce, conformément à mes exigences. En attendant ce jour béni, je rassure le général de la brume :
▬ Mais non, Shiori. T’inquiète pas. Ahah. Tu devrais te voir dans un miroir, tu es blanche comme un linge. Il n’y a aucune raison d’avoir peur, je maîtrise.
Et on est reparti pour un tour. Cette fois-ci, je pousse le vice encore plus loin et fait ériger une barrière de glace face à nous. J’esquive ladite création gelée et observe attentivement les réactions de la blonde.

L’effet de surprise étant passé, Shiori a moins peur que précédemment. Oh, je ne doute pas un seul instant qu’elle me prenne toujours autant pour un fou mais est, à mon avis, moins sujette aux nausées. Je ralentis et quitte le gouvernail.
▬ C’était drôle, non ? Bon, j’avoue t’as pas trop ri. Mais quand même ! T’as vu ce qu’on peut faire avec ces joujoux ? Imagine. Je suis l’amiral de la super flotte Kirijin et je drift sur les côtes ennemis en faisant fshiou, fsham, flan, flam et flouuuu.
… C’est dans ces moments là qu’on remarque que j’ai quatorze ans. J’ai en effet trop tendance à m’extasier pour des choses stupides. En l’occurrence, drifter sur les côtes Iwajin n’a rien de drôle ni rien de très réaliste. J’observe le gouvernail et
▬ Tu veux essayer ? Franchement, je suis sûr que tu vas aimer. Tout le monde aime ça.
Par tout le monde je veux bien entendu parler de ma noble personne et de deux ou trois de mes amis tout aussi dérangés que moi.
▬ On retourne sur la terre ferme ? Je t’ai montré ce que j’avais à te montrer, on peut quitter la mer si tu le désires.
Ce serait un peu triste mais c’est faisable si c’est ce qu’elle souhaite. Je n’ai pas envie de faire perdre sont temps à la sabreuse de Kiri.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 1 Jan 2018 - 22:26
Je relève le regard vers lui alors qu'il me parle et minimise tout ça. "Tu n'as pas comprit la dernière fois ? Je ne te fais pas confiance ! Que ça soit pour un entraînement ou là, comme ça, maintenant !" Lui lançais-je à la face, pour lui rappeler comme la dernière fois. Sauf que malgré cette phrase, il continue et pire encore...

Mes iris posées sur le mur de glace face à nous, je me cramponne encore plus à la rembarre devant moi. Les jointures de mes doigts blanchissants tellement je serre fort le bois à cause de cet abrutit. Et lui, il s'amuse, alors que mon palpitant bat à tout rompre dans ma poitrine, cherchant à en sortir à cause de l'angoisse qu'il ne cesse de me provoquer avec ses actions stupides et assez suicidaire. Il est Kamikaze, c'est ce que je suis forcée de constater... En vrai, à force de le fréquenter, je me dis que peut-être un jour je lui trouverais une qualité, sauf que c'est loin d'être le cas... Chaque fois, c'est de pire en pire...

Je me relève alors et tente de faire fit du houlement des vagues surtout après tout ce remu qu'il m'a fait vivre là tout de suite. Heureusement que je n'ai pas l'estomac trop fragile, bien que là, l'envie de remettre un petit déjeuner que je n'ai même pas mangé est un peu trop présente...

"Non. je ne veux pas." Lui répondis-je un peu sèchement. Parce que je ne me vois pas chercher à conduire un bateau. Prendre le large n'est pas réellement quelque chose qui me tente et qui me plait comme c'est visiblement le cas pour le jeune. "J'ai rien à faire, alors fait ce que tu veux. Mais évite de me faire faire un arrêt cardiaque." Lui lançais-je alors que je tente de reprendre un peu pied et donc de lâcher le bois pour tenter de me rassurer en me disant que je ne vais pas finir dans l'eau et que cet idiot ne va pas faire couler le bateau dans une nouvelle démonstration stupide.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 2 Jan 2018 - 2:26
Zéro fun. Littéralement zéro. Être avec Shiori n’a rien de plaisant. Si seulement Hanzo était encore là. On rigolait bien avec le bon vieux Kaguya. L’ancien conseiller du Nidaime se serait sûrement amusé. Mieux, il m’aurait encouragé à aller toujours plus loin dans la bêtise. Cette fille en revanche … Elle n’a aucune audace, aucune volonté de tenter des choses nouvelles. J’entends tout à fait que mes actes peuvent paraître déraisonnés voir complètement stupides mais le fait est que nous nous en sortons vivant à chaque fois, non ? Pourquoi ne pas profiter de ces « sensations » ?
▬ M’ouais.
Et voilà qu’elle fait la fille blasée.
▬ Je vois je vois. Tu ne me fais pas confiance, tu ne veux pas conduire et tu ne veux pas faire de crise cardiaque … Je sais ce qu’il te faut.
J’esquisse un large sourire et me tourne vers le gouvernail. De là, mon air angélique se transforme. Il est temps de libérer le démon qui est en moi. Les beaux cheveux d’or de Shiori vont bientôt passer à l’argenté, croyez-moi. Je vais lui faire perdre vingt années de vie. C’est tout ce qu’elle mérite.

Le Cloud Eleven avance doucement vers le large et nous rejoignons bientôt une zone connue de tous les amateurs de glisse.
▬ Vois Shiori, l’étendue bleutée, la bise océane. N’est-ce point formidable ?
Je me moque pas mal de ces choses-là. La bise océane, mes fesses oui ! Là où nous allons, des dizaines de petits récifs sont placées à quelques mètres de distance. Il s’agit d’un parcours de drift naturel. C’est là-bas que Mako, ses amis, Noah et moi-même avons réalisés notre première course il y a quelques mois.

▬ Oh, regarde Shiororo, tout ces récifs qui sortent de l’eau. Ces magnifiques obstacles m’inspirent de gracieux mouvements. Dansons avec les vagues et glissons ensemble.
C’est le moment d’accélérer. Je tourne le gouvernail à gauche toute et, fshiou. Nous frôlons le premier récif, le bateau avance et réalise de nombreux zigzag sous à grande vitesse. Tout se passe pour le mieux – à mon sens du moins – jusqu’à ce que nous arrivions au dernier obstacle. En effet je négocie très mal le dernier virage et la coque du navire touche le rocher. Une partie du bois « monte » sur la pierre.
▬ Oups.
J’accélère et l’espace d’une seconde, le bateau ne touche plus le bleu de l’océan, « vole » et manque de peu de se retourner. Heureusement, je corrige rapidement la trajectoire du Cloud Eleven et le navire tient debout. Le haut du mât a goûté à l’eau salé mais le Cloud Eleven est toujours fonctionnel. J’ai peur de me tourner vers Shiori … A tous les coups, elle va me traiter de dingue. Et pour le coup, j'avoue que ce que je viens de faire était légèrement tordu. Très légèrement.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 21:16
Lâcher prise et me détendre un peu ? Est-ce que j'ai réellement tenté de faire ça ? Là, j'en sais plus rien, parce que c'est réellement le bordel. Il accèlere encore après avoir fait une tête de gentil petit morveux. Ce mec est un démon et je comprendrais jamais comment on peut réussir à lui donner des responsabilités. Je plaints réellement les membres de son équipe.

Ainsi, à nouveau cramponnée à la rampe devant moi alors qu'il commence à slalomer entre les récits qu'il s'est fait un malin plaisir de me montrer juste avant de foncer dessus, je ferme les yeux et n'ose même pas regarder. Pourtant, je suis contrainte de le faire, quand le bateau heurte l'un d'entre eux, mes paupières se relèvent sous le choc et j'observe malheureusement la scène qui se joue maintenant sur nous. Le bateau qui décolle, qui tourne puis se redresse. Ce n'est plus finalement mes mains qui tiennent le bois, mais mes bras qui l'enlace fermement, pour être sûre de ne pas le lâcher à cause d'un nouveau choc. Je reste silencieuse, ne dit rien alors que l'autre idiot vient de laisser entendre un oups.

Une chose est claire maintenant, plus jamais je le suis, plus jamais je monte avec lui sur un bateau. En fait, je ferais plus jamais rien avec lui ! Sauf si lui faire la peau est une possibilité que l'on m'offre. Mais cela, c'est une chose qui, hélas n'arrivera jamais.

Je reste donc silencieuse, à tenter de me calmer et surtout de ne pas être tentée de l'étriper sur place, je n'ai pas envie de finir à l'eau et de devoir rentrer à la nage parce que soit, il m'aura éjecté de son navire ou alors parce que je serais incapable de le manœuvrer ayant réduit son capitaine au silence. Alors, je reste juste à ma place, cramponnée.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Cloud Eleven [Shiori]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: