Partagez | 

David contre Goliath (Pv Shinichi)


Jeu 28 Déc 2017 - 19:40
Bon il fallait que je touche deux trois mots aux responsables du village là, deux jours que j'avais décidé de m'engager dans la vie militaire, et déjà on me convoquait pour que j'aille faire un essai. Évaluer mes compétences, machin, machin. Entre ça, la corvée du Port qu'on m'avait mit sur le dos, deux jours que j'arrête pas. P*tin ce que j'étais mieux à vivre dans mon coin avec ma bière, ou mon pinard. Celui de Kiri était particulièrement bon quand j'y pense. Bref, c'est le fut remplis que je pris le chemin de grand dojo, lieu où normalement m'attendrais à quinze heure, un certain Shinichi ou j'sais pas quoi. Drôle de prénom en tout cas, ma foi, je regardais mon horloge avant de partir, quinze heure dix, parfait je n'avais que dix minutes de retard, en avant marche.

Dix mètres plus loin, je fis une pause pour boire quelques gorgées bien rafraichissante de mon tonneau, mon meilleur ami, lui au moins, il ne m'abandonnerait jamais, ça c'est clair. Et je renquillais le pas de façon nonchalante. Arrivé devant le grand dojo, j'ouvrais la porte, baissais la tête pour pouvoir rentrer. Bordel, ils avaient vraiment cette fâcheuse manie de faire des portes à la fois trop petite, et en plus de ça, pas assez large. Une fois à l'intérieur de la salle qui m'avait été indiquée, je pouvais apercevoir au milieu un petit bonhomme, comme un enfant, sans doute perdu. Il me rappelait quelqu'un le bougre ? Mais oui ça y est j'y étais, ce nain qui m'avait pris la tête la veille sur le Port. Qu'est-ce qu'il pouvait bien foutre ici ? Je m'approchais de lui pour le questionner, peut-être avait-il vu le responsable qui allait s'occuper de moi.

« Qu'est-ce tu fous là toi ? T'aurais pas vu un professeur par hasard, j'l'attends, y paraît qu'on doit se battre, un chargé d'évaluer les nouvelles recrues ou j'sais pas quoi... Qu'est-ce que ça peut me gonfler ? »


J'étais décidé à en terminer vite avec cette histoire d'évaluation, je n'avais pas que ça à faire pour qui ils me prenaient ces dirigeants ? Trente huit ans, obligé de montrer ce dont on est capable, nan mais franchement... En tout cas, il n'était pas bien ponctuel non plus le sensei, déjà que moi j'avais au moins trois quart d'heure de retard, mais lui se permettait d'arriver encore plus à la bourre ? Bel exemple en tout cas qu'il me montrait là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Jeu 28 Déc 2017 - 20:11
Les tensions avec Iwa et les autres puissances shinobis sont telles que nous devons nous renforcer. Pour ce faire, nombreuses actions sont mise en place. Nous recrutons de nouveaux membres et sommes chargés de les tester afin de leur affecter un rang, un grade et si possible une équipe. D’accoutumé, ce sont Kaya et Seiko les responsables du recrutement. Néanmoins mes deux cousines éloignées sont actuellement occupées. L’une est en mission au pays du Feu si j’en crois les rumeurs et l’autre … Et bien allez savoir ce qu’elle fout. Quoiqu’il en soit, afin de palier au manque de professeur, j’ai été réquisitionné. Je suis chargé de tester une nouvelle recrue. Celle-ci ne devrait pas tarder à pointer le bout de son nez. En effet un rendez-vous a été fixé pour quinze heures et il est présentement quatorze heures cinquante six.
▬ Plus que quatre minutes.
Les quatre minutes en question s’écoulent et toujours personne en vue. J’ai toujours détesté le fait de devoir attendre quelqu’un et commence sérieusement à m’impatienter. Afin de faire passer le temps, je fais les cent pas, compte jusqu’à mille deux cent deux et finis par m’allonger à même le sol.
▬ L’est long.
J’ose espérer pour lui qu’il a une excuse en béton. S’il est inapte à justifier son retard, ça va barder pour lui. Après trois quarts d’heure, l’individu que je suis censé évaluer arrive enfin. À défaut de pointer le bout de son nez, il pointe son énorme bide. Ce ventre hideux ne m’est pas inconnu.
▬ Mon dieu …

Comme toujours, on ne me prend pas au sérieux et on me considère à tort comme un simple enfant. C’est donc si difficile de se dire que je suis l’instructeur ? J’imagine que oui.
▬ Le gars chargé d’évaluer les nouvelles recrues, c’est moi. Et c’est ce que je fais là en fait … Je dois t’évaluer. Tu as presque une heure de retard. C’est quoi ton excuse ? Tu étais pompette ? Ou bien tu n’arrivais plus à ma, enfin, je veux dire à rouler jusqu’ici ?
Allez savoir pourquoi, je vois bien ce cher gaillard se mettre en boule et glisser à même le sol afin de se déplacer.
▬ Dans tous les cas, te voici. On va pouvoir commencer. Tu sais te battre, rassure moi ? Je veux dire … Ils t’ont recruté parce que tu es susceptible de faire quelque chose en cas de conflit, nous sommes d’accord ? Et dans le cas présent, tu es opérationnel, nous sommes d’accord ? Je demande car ton nez rouge me laisse perplexe.
Il est grand et plutôt doué pour ce qui est de porter des charges lourdes mais cela n’implique en rien qu’il soit capable de se battre. J’ai peur qu’à la seconde où je tente de lui coller un pain, je l’envoie à l’hôpital. En outre, frapper les personnes sous alcool n'est ni dans mes habitudes ni dans mes intentions.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 28 Déc 2017 - 20:23
C'était quoi ces conneries ? Lui l'instructeur ? Encore un qui prenait ses rêves pour la réalité ou quoi ? Sans déconner que ce gamin aille jouer dans un parc ou je ne sais pas, mais qu'il arrête de plaisanter avec ce genre de chose, je n'aimais pas perdre mon temps, le temps, c'est de l'alcool.

« Arrêtes de plaisanter. C'est ton père l'instructeur c'est ça ? Va l'attendre dehors tu veux bien, et dis lui de venir qu'on en finisse. »


Visiblement vu sa trogne, le gamin n'avait pas l'air de plaisanter, ce devait bien être lui le chargé d'évaluation des nouveaux arrivants, au moins pour aujourd'hui. Quelle galère... Il était vraiment si fort qu'il le prétendait, à cet âge là ? Curieux, normalement les enfants de son âge passent leur temps à jouer et manger des glaces non ? Certains précoces tapaient même sans doute dans de la bière, même légère. Mais lui, non il semblait être un shinobi déjà aguerris. Étonnant.

« Attends mais t'es sérieux ? Tout gringalet que tu es, t'es un gradé du village ? Mais tu dois avoir quoi ? Huit ans ? Neuf ans ? Aller dix ans à tout casser ? Merde alors... »


Je me rapprochais un peu de lui, posant mon tonneau juste à côté. Il était plus grand que le sensei, c'est dire la crédibilité qu'il avait à mes yeux le gosse, mais bon, c'était ma hiérarchie pour le coup, il allait falloir que je baisse les oreilles, au moins un peu. Cette histoire ne me plaisait guère. Allez, pardon gamin, on oublie et on passe aux choses sérieuses pas vrai ?

« Bon désolé pour le quiproquo, en tout cas je crois qu'il va falloir que j'arrête de me fier aux apparences dans ce village. Fais en de même tu veux, et viens prendre ta baffe. Te plains pas si je frappe trop fort, gamin ou pas, moi j'men cogne j'suis là pour te montrer ce que je sais faire, du moins en partie. »



Je me mis en position de combat, attendant qu'il me donne le signal pour envoyer le premier coup. Pas de pitié parce qu'il s'agissait d'un gamin, les autorités voulaient me tester, alors elles allaient avoir ce qu'elles désirent, mais fallait pas venir pleurer après. Au fond, j'avais quand même un peu peur de l'abîmer, ma main à elle seule était plus grande que sa tête, vous vous rendez compte un peu ? Et encore, je n'ai pas décupler sa taille, j'étais à peu près sûr de pouvoir le cacher dans une de mes poches le moustique... Mais bon, j'allais éviter de me fier à son apparence, s'il s'agissait bien d'un gradé du village, alors il devait sans doute avoir les compétences nécessaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Jeu 28 Déc 2017 - 21:12
Non, ce n’est pas mon père l’instructeur même si ça aurait pu. Yuki Yurai est en effet un puissant shinobi et il aurait tout à fait pu être à ma place s’il l’avait désiré. Agacé d’être en permanence pris pour un enfant, je reste stoïque et fais comprendre à mon interlocuteur que non ; je ne plaisante pas et oui ; c’est bel et bien moi qui suis chargé d’étudier et juger ses aptitudes. Et s’il est vrai que le test n’a, à proprement parler, pas commencé, il est faux de croire que je ne mentionnerai pas son retard à mes supérieurs. La ponctualité est une qualité primordiale pour un shinobi. En venant trois quarts d’heure en retard, notre ami vient de prouver qu’il ne possédait pas ce trait de caractère pourtant essentielle.

▬ Juste comme ça, pour information, j’en ai quatorze. Pas huit, pas neuf, pas dix, pas onze. Quatorze. Bientôt quinze même si tu veux tout savoir.
Je suis né en début d’année et nous sommes à la fin de l’an deux-cent un. Mon anniversaire est dans trois mois si ne m’abuse.

Après s’être excusé, le shinobi grassouillet déblatère – pour ne pas changer – un flot d’immondes conneries. À l’écoute de ses menaces, un sourire se dessine sur mes lèvres. Au moins il ne tentera pas de me ménager sous prétexte que je suis un enfant. C’est déjà ça. Trop nombreux sont les shinobis qui se laissent avoir par mon jeune âge ou ma taille. Ils pensent tous pouvoir me battre sans y aller à fond et sont finalement surpris. En l’occurrence l’Akimichi est disposé à y aller à fond d’entrée de jeu. J’emploie volontairement un ton sarcastique et fais mine d’être effrayé :
▬ Oui oui, bien sûr. Tu frappes fort. J’en doute pas un seul instant. Olala. J’ai peur.

Le trentenaire est bien plus grand et surtout plus gros que moi. À ce titre et à bien d’autres, j’imagine qu’il m’est supérieur en terme de force pure. Par ailleurs, il faut savoir que je n’ai jamais été très bon au corps à corps. De ce fait, je n’envisage pas de laisser mon opposant s’approcher trop près de moi. C’est assurément ce qu’il veut, d’où sa réflexion sur « la baffe qu’il va me mettre ».

Le gros monsieur se met en position et attend patiemment le signal. Je tape dans mes mains et annonce :
▬ Ça commence !
En temps normal, je laisse à mon opposant le privilège de démarrer les hostilités. Néanmoins je vais passer outre cette bonne vieille habitude aujourd’hui. Je compose un unique signe incantatoire et une dizaine de clones d’ombres apparaissent sur le terrain. Ceux-ci ne peuvent rien faire et sont irréels. En effet, ces versions de moi sont le fruit de l’imagination débordante de mon adversaire – et surtout le fruit d’une illusion.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Déc 2017 - 8:36
Quatorze ans il a ?! Nan mais c'est pas vrai ? Ils lui ont rien donnés à bouffer ses parents ou quoi ? Comment était-ce possible d'être si petit à cet âge là... Du jamais vu pour mois. Enfin bref, il était prêt, il lança le coup d'envoi, et la partie pouvait commencer. Je m'attendais qu'en bon instructeur il me laisse prendre les devants, mais ni une ni deux, il forma plusieurs clones devant lui pour s'amuser avec moi. Visiblement il avait de la ressource, comme je le pensais un peu plus tôt, il devait être bien plus puissant que ce que je ne pouvais imaginer. Pas de soucis, j'avais une idée en tête pour la dizaine de mini-lui qui venait d'apparaitre sur le terrain.

« Salut les d'jeunes ! »


Immédiatement, j'attrapais mon fut sous le bras, j'y portais le goulot à ma bouche pour boire quelques gorgées. Bon ce qui allait suivre n'étais pas vraiment... shinobistique ? Enfin seul le résultat comptais. Le tenant bien sous le bras, je me ruais vers l'avant, tout en lâchant un splendide rot dans la direction des clones, dans lequel j’insufflais un peu de mon affinité Katon. Je vous laisse imaginer le résultat ? C'est bon vous avez tilté ? Feu + Alcool ? Grosse flamme en perspective et en plein dans le mille.

« Pardon. »


Toujours resté plus ou moins poli, il n'en demeurait pas moins mon supérieur le bougre, enfin hiérarchique hein, parce que pour le reste... Enfin bref. Ma combustion enveloppait tout le beau monde présent. Le repas était servi j'allais manger du nain aujourd'hui. Mais non. Rien ne s'était produit. Lorsque ma flamme se dissipa, aucun d'entre eux n'avaient disparu, ni même n'étaient blessés. Alors quoi ? Ce n'était pas des clones de l'ombres ? En théorie ces machins là disparaissent assez facilement non ?

« C'est quoi tes trucs au juste ? Du Genjutsu ? »


J'allais devoir faire preuve d'un peu plus d'imagination si c'était le cas. De toutes manières, je savais pertinemment que le jeune homme me sous-estimait, me prenant uniquement pour un gros lourdaud incapable de bouger. Il était là, mon avantage, mon agilité pouvait en étonner bien plus d'un, et quand je balancerai mon fut d'un côté et mon bidon de l'autre pour le cueillir, il allait les sentir les kilos de papi Shibö, oh que oui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Ven 29 Déc 2017 - 10:03
Shibo n’est pas le seul à être immensément laid et disgracieux, son style de combat l’est aussi. Une dizaine de clones d’ombres apparaissent et que fait-il ? Il boit de la binouze avant de cracher un rot enflammé ignoble. Une grimace se peint sur mon faciès pâle et abasourdis je lâche un :
▬ … C’est dégueulasse.
L’attaque, bien que manquant atrocement de style est efficace, je dois le reconnaître. N’étant pas visé, je ne prends pas la peine de me défendre. Mes clones quant-à eux sont « touchés » par les flammes mais ne disparaissent pas. Pour cause, ce sont des ombres intangibles provenant d’une simple illusion. Ils n’ont rien de réel et ne peuvent par conséquent pas être détruit par des moyens conventionnels.

Surpris, le gros plein de soupe cherche à comprendre et me demande pour quelles raisons les clones ont survécus. Il émet ensuite une hypothèse selon laquelle ceux-là ne sont en rien réels. Comme quoi, il a beau être gras et laid, il n’en est pas pour autant malin le bougre. Il a très vite compris l’astuce là où d’autres comme Inja ont galéré des heures durant avant de saisir la subtilité de mon jutsu élémentaire.

▬ Yup. C’est ça.
Je fais preuve de sympathie et révèle la supercherie à mon adversaire. Ce n’est pas pour autant que les ombres vont disparaître. Mes clones sont là et ce jusqu’à ce qu’il effectue un kai ou se blesse – la douleur permettant de se sortir de l’illusion.
En attendant que le gros Akimichi procède à une ou l’autre de ces méthodes, je compose deux mudras et fais apparaître à mes côtés trois clones d’ombres, des vrais cette fois.
Une quinzaine de Shinichi sont maintenant sur le terrain. Quatre d’entre eux sont susceptibles d’attaquer le gros ballourd. Parmi ceux-là, trois sont des clones tandis que le dernier est l’original, le vrai « moi » en somme.

Les quatre versions tangibles de ma personne se dispersent puis déclarent en même temps :
▬ Allez. C’est à ton tour. Après tout c’est à toi de me montrer ce que tu sais faire, pas l’inverse.
Je pourrais lui balancer des flèches de glace, le geler, utiliser des illusions pour bloquer sa progression mais j’imagine que ce n’est pas le but de l’exercice. Je suis censé répertorier ses aptitudes et non le dézinguer en quelques minutes. S’il s’avère qu’il n’attaque pas ou n’est pas en mesure de montrer des capacités offensives digne de ce nom, je passerais plus sérieusement à l’attaque de sorte à juger sa capacité à ériger des murs ou encaisser des dégâts.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Déc 2017 - 11:14
Visiblement il n'avait pas apprécié mon petit rototo. Bon j'peux comprendre, ça semble assez ingrat, surtout quand tu prends le souffle dans la poire, mais d'habitude c'est rudement efficace. Mais bon, il m'affirma avec une étrange sympathie, que ces clones étaient belle et bien le fruit d'une illusion. 'Chier, je suis une bille en Genjutsu, et j'ai pas la moindre idée de comment me débarrasser de ce truc. De mémoire y'avait bien ce cousin éloigné, qui maîtrisais plus ou moins ce genre de domaine, il nous avait expliqué qu'un sceau de rupture permettait de se libérer. Problème, je ne sais pas le faire. Les choses allaient donc se compliquer, d'autant que rapidement, le petit bonhomme fit apparaitre quatre nouveaux clones. Ces derniers pouvaient se mouvoir, j'en déduisais donc assez facilement qu'il s'agissait pour le coup de véritables clones. Avec quinze nains face à moi, le combat semblait équitable, en terme de poids hein...

« Allez, une petite dernière pour la route, et on passe à table ! »


Portant une ultime fois ce qui me servait de breuvage à la bouche, j'étais fin prêt, l'estomac pleins de calories, que j'allais pouvoir utiliser pour faire un carton plein. Tous alignés face à moi, limite en rang d'oignons, j'agrippais mon tonneau, pour le balancer telle une boule de bowling sur les quilles en bout de piste.

« STRIKE ! OH YEAH ! »


Le tonneau était passé au travers de bon nombres de faux clones, mais sur son passage, l'un d'entre eux n'eût d'autre choix que de s'écarter sinon il se ferait rouler dessus, et donc potentiellement aurait pu disparaitre. Il faisait donc partis d'une des cinq cibles que j'avais à présent. Bingo, c'est toi que je vais viser maintenant mon ami. Concentrant une belle partie de mon chakra dans mes pieds, j'envoyais une impulsion très puissante afin de me projeter dans sa direction. Le nabot était dans les airs, et s'il n'avait pas une alternative à son mouvement, j'allais l'emplâtrer littéralement contre le mur situé un peu plus loin.

« COUP D'BIDON !!! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Ven 29 Déc 2017 - 12:28
Je fais présentement face au roi des dégueu. L’Akimichi que j’avais affronté à Shito était lui aussi obèse mais n’utilisait pourtant pas les mêmes procédés ignobles que ce Shibo. À croire que les membres de ce clan ont des attitudes tout à fait disparates. Les uns sont de puissants guerriers trapus prêts à enfiler des armures et à combattre tels des nobles de l’ancien temps tandis que d’autres sont de gros débauchards laids, doublés d’infâmes personnages. La nouvelle recrue de la brume fait assurément parti de ce second groupe d’individus. Toujours sous le choc, je m’en vais de mon petit commentaire :
▬ … Vraiment dégueu.

Ses méthodes ne cesseront de me surprendre. L’homme effectue un puissant coup de bide sur un de mes clones qui disparaît sur le-le-champ. Je n’aurais pas aimé être à sa place et le simple fait de m’imaginer recevoir tout ce gras et toute cette peau sur mes belles joue m’écœure. Tout compte-fait, nous allons changer de plan de jeu. Je ne veux plus le voir attaquer. Qui sait, sur un malentendu, il se pourrait qu’il me touche et … Burk. Je ne préfère même pas imaginer cette sensation. Je n’ai pas peur de souffrir, loin de là. Je redoute simplement la texture et le « goût » de son gros bide sur ma face.

▬ C’est bon. Je t’ai vu attaquer. C’est … Original. Plutôt efficace je dois dire même si très … Spécial. T’as un style à toi. Il est ce qu’il est. C’est bien … non … Vraiment. C’est bien.
Même moi je n’y crois pas et suis bien obligé de me répéter la phrase en boucle afin de m’en persuader. C’est dire … La vérité c’est que si je lui faisais part de mes pensées, je lui lâcherais quelque chose du genre : « Bordel de merde qu’est-ce que t’es bizarre comme mec et qu’est-ce que tes façons de faire craignent un max ! »

Malgré tout, je dois reconnaître qu’il frappe fort et est plutôt rapide. Mon clone a pris cher et si j’avais été à sa place, j’aurais été dans de beaux draps. L’Akimichi doit facilement faire cent kilos.

De sorte à ne pas subir une énième charge, un de mes clones compose une série de signes incantatoires puis place ses mains au sol. Ce dernier se gèle et apparaît alors une fine couche de verglas. Dans ces conditions, j’ai bon espoir que l’Akimichi ne soit pas en mesure de me sauter dessus. Un de mes second clone fonce alors vers lui, kunai en main. Pour ma part, je reste là, caché parmi les clones d’ombres, et ne bouge pas d’un centimètres.


_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Déc 2017 - 15:51
Bingo, en plein de le mille, la cible était touchée. Bon le problème, c'est qu'il s'agissait d'un clone. Il disparut dans un écran de fumée, et je me retrouvais la panse contre le mur. Toussant légèrement à cause de la poussière du mur, je me retournais face aux autres nains. Il s'exclamait, il m'avait vu attaquer sois disant. Quoi, ça lui suffisait ? Non quand même pas ? L'un d'entre eux se mit à composer une série de mudras, ils allaient passer à l'attaque, sans doute le vrai gremlins. Le sol se retrouvait donc gelé, mes pieds furent collés, merde, ça commençait à craindre. L'un d'entre eux se mit à courir vers moi, kunai à la main pour m'attaquer. Hmmm, véritable, clone, impossible de savoir, mais une chose était sûre, je n'allais pas le laisser agir.

« Tu m'attaques de face avec un cure-dent ? Nan mais allo quoi... »


Il allait falloir réagir vite, sinon je risquais d'avoir des problèmes. J'agrandis alors mon bras, il est tout simplement énorme, il mesure plusieurs mettre à lui tout seul, ma paume est plus grande que le corps du gringalet qui courre dans ma direction, et je lui colle une énorme baffe pour l'envoyer valdinguer quelques mètres plus loin.

« Encore un clone ? Visiblement... »


Oui, à peine ma main était venue le frapper de plein fouet, aussitôt il partit en fumée, signe que la technique de clonage était terminée pour lui. Toujours clouer au sol, il me fallait trouver une solution pour pouvoir me déplacer. Qu'est-ce qui pouvait faire fondre la glace ? Le feu bien sûr. Même si c'était dégueulasse, je lâcha à nouveau un rot, similaire au premier, afin de faire fondre la glace qui se bloquait mes pieds. Il n'en restait plus que deux, cinquante pourcents de chance de frapper le bon. Ma cible était choisie, je prendrais celui de droite, pour lui coller à lui aussi un coup de ventre. Cette fois je le dégommerais, et si par malheurs pour lui j'avais fais le bon choix, il en ressentirait les séquelles pendant un bon moment.

« Prêt pour un second round ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Ven 29 Déc 2017 - 20:57
Allez. Avance mon gras bonhomme ! Ah bah non. Tu ne peux pas. Ahah. Je suis trop fort. Ma glace empêche l’Akimichi de se mouvoir convenablement. Avec un peu de chance, gêné comme il l’est présentement, il ne sera pas en mesure d’éviter l’assaut de mon clone. Celui-ci part dire bonjour au gros roux. Kunai en main, il tente une attaque au corps à corps, sans grand succès.

Shibo est un homme plein de ressources. Il le montre à nouveau en utilisant un curieux jutsu. Sa main grandit, mesure à présent deux à trois mètres et … Boom. C’est la tatane ! J’écarquille les yeux et, exaspéré, pousse un soupire.
▬ D’accord.
Il est bon. C’est le moins qu’on puisse dire. Certes ses mouvements n’ont aucune grâce, aucune élégance et il frôle le ridicule à chaque action néanmoins c’est efficace et cela fonctionne. La baffe qu’il vient de mettre à mon clone était puissante, à n’en pas douter.

Afin de faire fondre ma glace, l’homme lâche un rôt digne des plus grands dégueulasses de ce bas monde. Une fois cette « noble » manœuvre effectuée, celui que nous nommerons dorénavant pour des raisons scénaristiques : « l’infâme crado » fonce en direction de mon troisième et dernier clone. La version factice de ma personne parvient à éviter l’assaut et à se repositionner. Pour ma part, je reste caché, parmi la foule de clones d’ombres et ne bouge pas le petit doigt.

Je me demande de quelle façon je peux mettre à mal ce gros plein de soupe. Si je décoche une flèche de deux mètres et l’envoie en direction de son nombril, vais-je transpercer cet amas de triglycérides ou, au contraire, cette couche de gras va-t-elle amortir le choc ? Je me pose la question et songe un instant à utiliser mon jutsu signature avant de me raviser. C’est un tantinet trop dangereux. Cette technique est venue à bout de l’Akimichi de Shito et j’imagine mal un monde où ce Shibo est supérieur à ce monstre de puissance qu’était Hayate.

Mon clone plaque ses mains au sol et le bruit fait entrer mon adversaire dans un genjutsu, encore un. Celui-ci est tout à fait différent du précédent. Loin de consister en une simple déstabilisation visuelle, l’illusion en question modifie les commandes motrices de mon adversaire. Il ne s’en rend peut-être pas encore compte mais l’action de « bouger le bras droite » lui fera bouger la jambe gauche. De la même façon, bouger la tête, lui fera bouger le bras droit et ainsi de suite. Dans ces conditions, je doute qu’il soit capable de réaliser son attaque fétiche, à savoir le coup de bidon.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Déc 2017 - 21:12
Une belle pirouette pour esquiver mon plaquage, néanmoins, il avait eût sacrément chaud le bougre, je ne savais pas s'il s'agissait d'un clone. Une chose était sûr, le dernier qui bougeait s'était repositionné au milieu des autres clones inactifs, ceux de mon esprit, impossible donc de savoir lequel était le vrai. Il allait falloir striker, à nouveau. Je me dirigeais en prenant soin de ne pas glisser sur la glace jusqu'à mon tonneau afin de le prendre sous le bras, mais le nabot qui avait esquivé mon bide ne me laissa pas le temps d'agir et plaqua ses mains au sol, faisant retentir un bruit dans la glace qui me parvint jusqu'aux oreilles. Ça faisait mal son truc, mais ça ne dura qu'un temps. Une fois terminé, j'entrepris de continuer mon plan, sauf que c'est là que les choses se compliquèrent. Alors que je voulais bouger ma jambe droite, c'est ma main gauche qui avançait. Impossible de tourner la tête vers le groupe de nain, car cette fois c'est mon bras droit qui avançait. Qu'avait-il fait au juste ? Par chance je pouvais continuer à parler normalement.

« C'est quoi encore cette merde ? Ton attaque aurait touchée mon système nerveux ? J'y crois pas un seul instant, il y a un truc... »


Un truc, oui il y en avait un, mais lequel. Est-ce que le son pouvait atteindre le système nerveux ? Possible, mais quelle était la probabilité que ce gamin ait cette capacité ? En plus de maîtriser la glace ? En plus de manier le Genjutsu ? Mais oui ? C'était sûrement ça ? Une illusion encore.

« J'ai compris gamin, je suis encore dans une de tes illusions... J'ai donc deux choix, soit j'apprends à maîtriser mes mouvements en un temps record, soit je trouve une façon de me blesser pour en sortir, c'est bien ça ? J'imagine qu'en plus tu peux modifier mes perceptions à volonté, dans un instant je parie que bouger mon bras droit reviendra à reculer ma jambe gauche. Je vais prendre la deuxième option tu permets... »


Comment je pouvais me faire du mal, c'était ça la question, puisque maintenant je ne maitrisais aucun mouvement, et il allait pouvoir jouer avec mes sens jusqu'à ce que je capitule. Or de question. Si il y avait bien un truc qu'il n'allait pas pouvoir maitriser, c'était l'intérieur de mon corps, et l'unique façon que j'avais de me faire du mal par ce biais, était de roter à l'intérieur de mon œsophage, en y insufflant mon affinité Katon. J'allais me brûler, c'était clair, mais au moins, je devais pouvoir sortir de cette galère. Je n'avais pas le choix, il fallait tenter.

« GRPFFFF AARRGH ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Ven 29 Déc 2017 - 21:35
Conformément à mon plan, les commandes motrices de mon adversaire ont été modifiées selon ma volonté. L’Akimichi comprend assez vite de quoi il en retourne et analyse tout aussi rapidement les différentes façon de se sortir de là. Il extrapole ceci-dit un peu trop vite et surestime ma technique. En effet, je ne peux pas modifier à ma guise les différentes commandes et leurs répercussions sur le corps de mon ennemi. De plus, la technique se dissipe d’elle-même après quelques minutes d’attente – minutes qu’il n’a pas, soyons clair là dessus.
▬ Hum …
Curieux, j’observe mon adversaire et sa façon de procéder pour sortir du genjutsu est pour le moins … Ingénieuse. Dégueulasse, comme à son habitude mais ingénieuse. L’homme se rote dans la bouche et se brûle volontairement le gosier. Une telle douleur va assurément lui permettre de sortir de mon illusion. Il peut dorénavant utiliser à nouveau ses membres comme bon lui semble.

Je sors de ma cachette, quitte la masse de clones illusoires et affirme :
▬ C’est pas du tout propre ce que tu viens de faire. Mais je note l’effort et l’abnégation. Ce sera marqué sur le dossier. Enfin, en supposant que t’en aies quelque chose à faire.
A sa place, je m’en moquerais pas mal. Je peux bien écrire ce qui me passe par la tête sur ce dossier, peu nombreuses sont les personnes qui le liront et le maître Mizukage n’a que faire des compétences d’un simple genin.
▬ Du coup si je n’arrive pas à t’immobiliser avec une plaque de glace ou avec une illusion … Je crois qu’il ne me reste pas d’autre choix que de faire ça.
Je compose une série de signes incantatoires et malaxe mon chakra de sorte à ce qu’il puisse ressentir la masse d’énergie autour de moi :
▬ Arcane secrète du clan Yuki. Unmei no Kori no Kui ; Les milles éclats de glaces sombres !!
… Rien ne se passe. J’arrête de composer inutilement des mudras, esquisse un large sourire et lâche à mon adversaire :
▬ Non je déconne. La flemme.
D’une, je ne maîtrise aucune technique ayant un nom aussi ridicule – j’aurais bien aimé ceci-dit. Et de deux, je ne vais tout de même pas utiliser de jutsu de rang A face à une jeune recrue. Je ne suis pas totalement fou.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Déc 2017 - 21:45
Bingo, mon astuce avait fonctionné, mais je m'étais sacrément arraché la gorge. Bon sang ce que ça pouvait faire mal, il fallait mettre un peu d'alcool là-dessus pour calmer la douleur, forcément, alors je me dirigeais vers le fut qui n'était pour le coup plus très loin, et je bus quelques gorgées. Ça allait bien mieux déjà en quelques secondes, comme ci ça anesthésiait ma douleur. Alala les vertus de l'alcool.

« Bien, à nous deux. »


J'étais prêt à en découdre, mais visiblement le gamin avait quelque chose à me dire. Il sortit de la foultitude de clone, qui commençait d'ailleurs à disparaitre étant donné la douleur que je m'étais infligé, et il m'indiquait, que bien que cette action était dégueulasse, il notait l'effort que j'avais fournis pour ce petit test, et ne manquerait pas de l'indiquer dans mon dossier.

« J'm'en cogne. »


Il devait s'y attendre non ? J'ai pas rejoins les rangs de Kiri pour me faire des amis ou me faire apprécier des autorités, non, moi je suis là pour aller mettre une pâtée à ces traitres de Nara. Le reste, je m'en cogne bon sang, qu'ils le comprennent bien. Pas besoin d'une appréciation pour avancer dans la vie, j'ai trente huit ans bordel.

Bref, il voulait soi-disant mettre un terme à ce combat, il fit quelques sceaux et prononça une technique au nom à rallonge. Ça faisait peur, certes, surtout d'imaginer le temps que ça pouvait prendre d'apprendre un nom pareil. Dans tous les cas, rien ne se produisit, et j'étais assez stupéfait. Il s'était viandé le con ? Non, rapidement il m'indiqua que tout ça n'était qu'une farce, et qu'il avait la flemme d'aller plus loin. Soit.

« Alors quoi ? C'est fini la rigolade c'est ça ? Dommage j'aurais bien continué un peu... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Sam 30 Déc 2017 - 12:41
Shibo paraît déçu, presque contrarié. Selon ses propres dires, il aurait aimé continuer l'exercice, ne serait-ce qu'un tout petit peu. Ce n'est pas mon cas et je le fais donc savoir à l'intéressé :
▬ Bah, t’aurais bien aimé mais moi j’ai la flemme. Et comme c’est moi qui décide hein …
Le but était simplement de le tester, de répertorier ses aptitudes et de voir quelles sont ses lacunes. Je pense avoir réalisé toutes ces choses et suis en mesure de rédiger un rapport détaillé aux autorités locales. Il reviendra ensuite à celles-ci d’aviser et éventuellement d’affubler une équipe à ce gros lard.
▬ Tu peux continuer de t’entraîner seul, si tu le désires. Fais comme si je n’étais pas là, cogne des mannequins, attends qu’un shinobi vienne et accepte de te servir de punching-ball … Enfin … Dans ton cas on parle plutôt de bide-ching-ball mais qu’importe. Moi je m’en vais. J’ai fait mon travail et je suis quelqu’un d’occupé.
Pas vraiment non. En soi je n’ai rien de prévu pour la journée. Bien sûr, je dois rédiger mon rapport mais je pense pouvoir réaliser cela en quelques minutes seulement. En effet qu’ai-je à dire de spécial ? Il combat comme bon nombre d’Akimichi, est en mesure de faire grandir ses membres … Utilise son bide plus que ses jambes ou ses bras et a une grande propension à roter des flammes. Je peux bien sûr rajouter quelques détails ci et là, mentionné comment il s’est sorti de mon illusion ou comment a-t-il réussi à faire fondre la glace mais je ne suis pas certain que cela intéresse les fonctionnaires de l’état. Quelques mots clés leurs suffisent. Katon, aptitudes au corps à corps, robustesse. C'est à peu près tout ce dont ils ont besoin de savoir.

▬ Sur ce. Bonne journée. Nous serons sûrement amenés à nous revoir, en mission ou au port j’imagine. Tiens toi bien et …
« Et ne mange pas trop. » Voilà ce que je m’apprêtais à lui dire mais j’imagine que ce conseil est malvenu. Les Akimichi aiment la bouffe plus que tout au monde. Leur rapport à la nourriture est vraisemblablement très différent du notre. Eux, ne tombent que très rarement malade après s’être gavés. Bien au contraire, les membres de cette curieuse famille semblent devenir plus puissants à mesure qu’ils mangent. Ceci-étant, je rectifie aussitôt mon propos, fais volte-face et dis :
▬ Et ciaossu. Que le vent te soit favorable.
« Que le vent soit favorable ». On croirait entendre le vieux Nageyarina que j’ai rencontré à Hi no Kuni.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 1 Jan 2018 - 8:59
M'entraîner seul ? Il a en a de bonnes lui comme si j'avais que ça à foutre. Le seul entraînement que je ferais aujourd'hui, c'est celui du levé de coude, comme d'hab. Cogner sur des mannequins c'était pas vraiment mon truc, en général ils sont super fragiles, et puis y'a pas les cris de douleurs, c'est ça qui est marrant, les cris quand mon bide leur éclate le front. Quel sadique je faisais en y pensant.

« Moi aussi j'suis occupé tu crois quoi ? Tu penses que mon tonneau va se vider tout seul ? Merde j'ai une réputation à tenir. Si le papé il me regarde de là-haut et qu'il voit un fut remplit de la sorte à cette heure-ci, la colère des ancêtres va s'abattre sur moi. »


Bah ouais j'ai pas été élevé au lait de vache moi. Enfin, qu'il aille faire son rapport ou je ne sais quoi, et qu'il me foute la paix, en soi, c'est tout ce que je voulais. Le mioche me tourna le dos, et me souhaite une bonne journée. Faux cul, il en avait rien à battre que je passe un bonne journée, il m'en avais déjà entamer une bonne partie. J'avais pas son âge moi, les jours j'allais pas tarder à les compter, alors perdre mon temps avec des "observations" ou des "évaluations", non merci.

« Ouais c'est ça. »


Dégage ouais. Ciaossu ? Ça veut dire quoi ça encore ? J'ten donnerais du vent favorable moi. Qu'est-ce qu'on est con quand on est jeune, il croyait quand même pas toutes ces histoires de dieu du vent, dieu de ceci, de cela, toutes ces merdes qu'on avait malheureusement tendances à nous apprendre autour d'un feu quand on est gosse. Le seul et unique dieu qui existait, c'était le dieu... DE LA PICOLE !

D'ailleurs j'attrapais mon fut sous mon bras, tapa deux ou trois gorgées, et me dirigea ensuite vers la sortie du Dojo. J'allais pas remettre les pieds ici avant un moment, c'était clair. Enfin, au moins jusqu'à ce qu'on me re-convoque, le plus tard possible de préférence. Ou jamais, ça me conviendrait aussi tu m'diras.

« A plus les tatamis ! Ahahah. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

David contre Goliath (Pv Shinichi)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: