Soutenez le forum !
1234
Partagez

Forêt Bestiale ✗ Kuchiyose | SOLO


Forêt Bestiale ✗ Kuchiyose | SOLO Empty
Ven 29 Déc 2017 - 5:27

L'air se tempérait de sa parure plus douceâtre, que  le firmament de l’incandescent globe devait abdiquer place, suite au trépas de l'estival, marquant nouvelle saison s'instaurant. L'aventure se voulait plus plaisante compagne, plus facile aussi. Elle marchait sur ce sentier s'ouvrant à ces pas endiablés, à sa marche espiègle, qui ne connaissait point doute, hormis quelques chimériques querelles, dont elle seule pouvait être savante spectatrice, ou encore frénétique actrice. Battant son avancée, explorant l'inexploré, voilà qu'elle traversait, une bien dense et inhospitalière forêt. Parures verdoyantes, s'érigeant à l'excès, là voilà qui déambulait, sans point pouvoir se repérer. Elle haussa les épaules, soupirant bruyamment, en s'arquant dans l'étirement de son corps, qui l'engourdissait de sa bucolique traversée. Un peu de repos était bien mérité, voire nécessaire des plus impératifs. « Raaahhh !!! Satanée forêt !!! » -s’esclaffant- ~ T'es vraiment pas possible... ~ « Silence ! Grognasse, à part m'enquiquiner et me critiquer, tu me sers à rien ! » ~ Pfff, puisque c'est comme ça t'as qu'a te débrouiller toute seule, j'en ai marre ~ -se plaisant boudeuse- « Ouais, ouais... » -soliloquant son mécontentement- « Bon ! Je vais ENCORE devoir me débrouiller SEULE, si je veux trouver une issue à ce dédale. » Prenant halte, elle s'assit nonchalamment sur un tronc d'arbre trônant en ces feuillages. Excédée, elle extirpa une gourde de sa sacoche, afin de se rafraîchir le palet. S'humectant de la rafraîchissante rivière courant dans sa gorge, elle referma l'objet, avant de le ranger. Cela était salvateur, mais ne résolvait aucunement le problème. Elle déchaussa l'une de ses bottes, la tapant avec zèle contre l'écorce morte. Extirpant l'horripilant cailloux qui la gênait avec malice, depuis un certain temps. Ce farceur plaisantin, pouvait aller voir ailleurs si elle s'y trouvait. Remettant sa parure en place, satisfaite, elle était prête. « Bon. » -se relevant soudain- « C'est pas en s’arrêtant que je vais sortir de ce labyrinthe ! » -affichant un large sourire- Requinquée, elle reprit la marche, s'engouffrant encore plus profondément dans les abîmes de l'antre composée de flore et de faune des plus inhospitalières.


Dernière édition par Uzumaki Miyu le Mer 23 Mai 2018 - 5:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1889-god-of-thunder http://www.ascentofshinobi.com/t1900-uzumaki-miyu-monogatari

Forêt Bestiale ✗ Kuchiyose | SOLO Empty
Lun 22 Jan 2018 - 3:13

Les pas défilaient, s’enquérant instigateurs de la moindre voie menant à sortie de ce labyrinthe de verdure semblant infini dédale ne connaissant point de sens. La fatigue se faisait oppressante et l'espoir de trouver enfin dessein escompté peine perdue. Quelle idée que de vouloir traverser pareille sanctuaire insondable marquant la perdition de tout humain assez fou pour défier nature régissant le lieu d'une intransigeante main des plus mortifères. Entrer était à la portée de tous, mais sortir s'avérait tâche que nul mortel ne pouvait prétendre pouvoir y trouver triomphante victoire auréolée de succès. Errer jusqu'à la fin des temps, ou plutôt jusqu'à épuisement, semblait unique issue possible. Mais cela était constat en faisant fit de l'incroyable Kunoichi qui traversait cette épreuve n'étant pour elle qu'une simple promenade de santé, tout au plus. Du moins, presque, car la vaillante avait beau être la parangon du Bushido, elle traversait tout de même cet enfer avec tourment. Grognant d'une complainte affamé, la faim tarauder ses mouvances, se faisant indubitablement plus difficiles à mesure que la course du temps avançait de son éternelle implexe s'ancrant en tout temps. La situation n'était certes pas des plus favorables, même plutôt, se voulait catastrophique si on était impartial. Avait-elle bien fait de quitter l'île où son clan lui assurait prospérité et tranquillité ? Peut-être que l'excès de confiance la caractérisant venait lui jouer le mauvais tour de trop menant à la fin de son existence. Mourir en dépérissant, rongées par les insectes, n'était point un trépas des plus glorieux. Cela était même pitoyable fin dont nul n'aurait pu trouver repos. Bien que son corps peinait à continuer la quête qui s'instaurait nécessité pour survivre, l'esprit affûté n'en demeurait pas moins des plus animés et brûlait d'un zèle qui aurait impressionné même le plus sage guerrier du continent. Gi, Yū, Jin, Rei, Makoto, Meiyō et Chūgi étaient après tout les vertus qui s'étaient inscrites au fil des années, autant dans son être, que dans son âme. La légende ne faisait que commencer, il était donc trop tôt pour abdiquer au Shinigami cherchant une proie de plus. Le chasseur était en réalité le chassé. Un regard la suivait depuis qu'elle s'était aventurée en ces orées, elle le savait bien, pourtant elle n'arrivait à vraiment débusquer des yeux un peu trop chimériques l'épiant avec une attention pouvant glacer les sangs et frissonner l'échine. Il ne s'agissait pas d'une simple forêt, mais de bien plus. Le sang allait tôt ou tard couler, c'est ce qui pouvait se lire sur ce sourire qu'elle arborait depuis les prémices du calvaire qu'elle traversait alors. L’hôte de ces bois allait faire la connaissance de l'acier assoiffé qu'elle abattrait sur ce dernier, avec une joie éhontée, mais épurée de tout péché, si ce n'était se repaître jusqu'à satiété, que de faire couler pluie sanguine venant teinter la verdure d'un délicieux carmin des plus sanglants.


Dernière édition par Uzumaki Miyu le Mer 23 Mai 2018 - 5:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1889-god-of-thunder http://www.ascentofshinobi.com/t1900-uzumaki-miyu-monogatari

Forêt Bestiale ✗ Kuchiyose | SOLO Empty
Sam 24 Fév 2018 - 0:21

La journée commençait à toucher à sa fin, à l’orée de cette forêt des plus inhospitalière et sauvage. La petite Samouraï de l’éternel continuait son périple dans cette flore peuplée d’une faune assez étrange pour ne pas manquer de susciter une certaine curiosité. Du moins, cela aurait été le cas, si l’énervement de s’être perdu n’était pas si courroucé et dantesque. Elle marchait avec nonchalance, ne prêtant guère attention à ces fichues bestioles ayant l’impudence de croiser son chemin de croix. Ses sourcils se fronçaient, ses traits se dessinaient des plus hargneux, son pas se faisait franc et vindicatif, montrant bien que ce n’était pas le moment propice pour venir la déranger. Ah ça non, lorsque la Uzumaki en avait gros, il valait mieux passer son chemin en baissant les yeux, si on ne voulait trouver trépas du fil de sa lame assassine. Ces bruissements sauvages, subtilement malicieux, qui rendaient cette antre verdoyante des plus vivantes, pouvait inspirer des frissons. Mais l’aventurière était une fière épéiste, qui ne connaissait aucune peur en son cœur. Le voile de la nuit commençait à choir, recouvrant d’obscurité cette place démoniaque, où la pénombre se densifiait dès lors, jusqu’à l’obscurité éternelle prenant son apogée. Manquant de se casser la figure plusieurs fois, la jeune femme commençait à perdre patience. Elle ne voyait rien, et la situation allait de plus en plus mal. “ Ah ah ah !!! Ça t’apprendras à être méchante avec moi ! “ -d’un ton moqueur, son esprit la taquinant avec allégresse- “ Ferme là ! “ -perdant patience- L’esprit de la luxure était joueur, après tout cela était assez normal et prévisible. Elle aimait particulièrement se montrait taquine envers l’Uzumaki, cette dernière ne la traitant pas comme elle espérait. Ne manquant pas une seule occasion de lui faire montre de son désarroi, la succube spirituelle ne le montrait pas, mais elle appréciait tout de même sa maîtresse adorée. “ Ah, On va mourir seules et perdues dans la forêt, t’es vraiment pas croyable. “ -soupirant- “ Si ça te plait pas c’est pareil ! Puis t’es un esprit non ? Tu risques rien, satanée idiote !  “ “ Ah oui ! “ -se rendant compte de l’évidence- Miyu commençait à devenir folle, les inquiétants bruits résonants tout autour d’elle, accompagnés de cet esprit frappeur la hantant jour et nuit n’aidant en rien à garder son calme. Elle marqua une halte, arrêtant son empressement qui ne la menait nulle part à par se perdre un peu plus. “ Tu abandonnes choupinette ? “ -susurrant à l’oreille de la Samouraï- “ … FÉLONIE !!! “ -s’esclaffant- La malicieuse adepte des arcanes du Bushido dégaina sa lame au clair, scrutant autour d’elle. Quelque chose de vicié se terrait dans cette forêt et se jouait d’elle. Elle avait des soupçons, désormais elle en était certaine. Mais l’obscurité était trop épaisse pour voir à travers la purée de poix baignant en ces ombrages. Une voix résonnant en échos s’éleva alors, n’ayant rien d’humain. Une terrible engeance démoniaque était l'hôte de ces bois. “ Ce n’est que maintenant qu’il est trop tard… Que tu t’en rends compte… Ku ku ku !!! “


Dernière édition par Uzumaki Miyu le Mer 23 Mai 2018 - 5:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1889-god-of-thunder http://www.ascentofshinobi.com/t1900-uzumaki-miyu-monogatari

Forêt Bestiale ✗ Kuchiyose | SOLO Empty
Mar 1 Mai 2018 - 1:01

Les ombres s’étendent dans la noirceur étouffante de leur monochrome épuré, se dessinant avec malice dans l’antre végétale. L'horreur est palpable, étouffante même, quand elle résonne dans les échos en brisant l’écorce même des arbres. Adoptant une posture défensive, l’adepte du Bushido tente de percer les ténèbres de son regard mordoré parcourant les alentours à la recherche de l’engeance viciée, mais en vain. La Bête profite de l’orée vespérale pour se dissimuler dans les méandres du voile nocturne, affichant toute sa fieffée goguenardise. Miyu n’était pas venu pour se faire toiser par un vil démon et donc sa colère serait terrible. Elle ne connaîtrait le repos qu’une fois qu’elle aurait pourfendu cette sinistre Némésis tentant de la défier en usant de vils tours . “ Tu as dévoré trop de nos semblables pour que nous te laissions repartir vivante ! MUHAHAHA ! “ -déclara la voix abyssale avant d’éclater bruyamment dans un rire sardonique- Grinçant des dents, la fière guerrière avait marre de cette comédie qui n'avait que trop durée… “ Amenez-vous bandes d'enfoirés  !!! “ Défiant les malandrins de montrer leurs faces immondes afin d’être pourfendus comme les vils freluquets qu’ils étaient. Soudain, les ténèbres laissèrent place à la lumière. Des yeux apparaissant tout alentour telles légions innombrables venus s'abreuver de sang. Une silhouette apparut sous l’orée de ténèbres glaciales et trop épaisses pour bien distinguer la vile créatures démoniaque. “ Crèves !!! “ -levant sa lame vers les cieux, en s'élançant bravement à l’assaut afin d’occire l’engeance et ses sbires- Le sang allait couler à flot, car jamais une fière adepte du Bushido ne reculerait devant l’adversité. Riant aux éclats, l’adversaire disparut soudainement lorsque la lame le frappa. Quelle était cette diablerie !? “ Tu vas t’endormir pour l’éternité Samouraï ! “ Et là, soudain, des projectiles fusèrent sur la jeune femme, la martelant de tous côtés et se plantant dans sa douce chair. La situation était critique et n’annonçait rien de bon. “ Île d’Uzu ! Que trépasse si je faiblis ! “ -hurlant qu’elle n’allait pas se laisser faire aussi facilement- Cette faune et cette flore empestaient la mort, mais cela était vendre un peu trop vite la peau de la Samouraï avant de l'avoir tuée. Une chose qui pouvait s'avérer bien mal avisée de se laisser aller à s'imaginer


Dernière édition par Uzumaki Miyu le Mer 23 Mai 2018 - 5:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1889-god-of-thunder http://www.ascentofshinobi.com/t1900-uzumaki-miyu-monogatari

Forêt Bestiale ✗ Kuchiyose | SOLO Empty
Mer 23 Mai 2018 - 5:13

Les fracas d’un rire sardonique éclatèrent de tous cotés, s’insinuant échos étranges prenant formes de manière irréelle dans le théâtre de ces bois mortifères. L’engeance s’esclaffait à outrance de sa propre nature félonne faisant rage aux dépens de l’intrépide aventurière. L'infâme appréciait ses propres esquisses de malice d’un entrain saillant et assurément vicié. La Samouraï avait beau chercher son hôte dans l’antre de jade se teintant de jais, cela se révélait vain que d’essayer de discerner moindre trait à travers l’orée. Il revêtait avec habileté la parure ombrageuse le fondant dans les ténèbres abyssales avec fieffé toupet. Point touchée d’atonie de cette diablerie, la vaillante adepte du Bushido examinait prestement ce qui l’avait frappée de plein fouet. Point tombée dans l’indolence de cette situation alambiquée, la pléiade remarquait alors des plumes immaculées s’étant plantées dans sa chair. Ronchonnant d’un râle sismique, le chryséléphantin regard se noircit de cet affront, engendrant courroux de vindicte demandant vengeance. “ Sort de ta cachette ! “ -véhémente- La Samouraï perdait patience de ce jeu du chaton et de la souris qui prenait mauvaises aurores. Il ne fallait pas inverser les rôles. “ Ku ku ku ! Attraper, pourras-tu ?! “ -siffla la voix aux teintes emplies de goguenardise- Fulminante, la rage l’emplit et explose à son firmament. C’en était trop, que de se faire taquiner de la sorte. Hurlante, la Samouraï fonçait et s’engouffrait dans les méandres touffus d’un nocturne factice et feuillu. “ Je vais te crever !!! ENFOIRÉ !!! “ -chargeant lame au clair, museau au vent- Miyu fustigeait vaillamment afin de pourfendre le piaf moqueur osant la toiser d’un jeu faussé. Grandiloquente et assoiffée de sang, la guerrière avait les yeux sortant des orbites, tant l’énervement la tiraillait de toute part. Ses pupilles mordorées essayaient de sonder ces bosquets, avec une frénésie cathartique, mais rien n’apparaissait dans le décor verdoyant. “ Tu ne me trouveras pas, ku ku ku ! “ -narguant la fière Samouraï- Plus rouge que les brasiers infernaux, la sublime explosa dans une rage cathartique, hurlant son désarroi en battant des pieds et en agitant sa lame effilées dans tous les sens, mais dans le vide. “ RAAAHHH !!! “ -invectivant son désarroi- “ SORs DE LA !!! “ ~ Ralala, t’es si facilement irritable ~ -soupirs- “ TOI, FERMES TA GUEULE !!! SUCCUBE !!! “ -devenant folle en ruminant de plus belle- ~Oh ! Ca va, hein ?! Si tu le prends comme ça… Humpf ! ~ -d’une voix boudeuse et outrée- La sublime Samouraï perdait toute contenance. Elle avait déjà une voix dans sa tête, alors deux, c’en était trop. Il ne fallait pas charier outre mesure et venir la narguer de la sorte. “ Bah alors ? la boule, tu as perdu ? Ku ku ku ! “ -ricanant de méphistophéliques échos- Quelque chose clochait, mais l’adepte du Bushido n’arrivait pas à mettre le doigt sur la chose en question. Plus qu’agacée, elle finit par s’asseoir en tailleur à même le sol. “ Sors ! On peut négocier ! “ -finissant par avoir une lueur- Quelques secondes de silence d’un lourd silence s'écoulèrent, avant que la réponse ne prenne forme. “ Oh, enfin de sagesse, tu fais montre. Ku ku ku ! “ Une chose informe apparut alors sur une branche, en face de la guerrière, en émergeant de l'obscurité qui la nimbait alors. Toisant l’engeance, la Samouraï retirait avec hargne ces fichues plumes qui étaient toujours plantées dans sa chair et lui infligeait un mal de chien. Remarquant la mortelle Némésis, un air ahuri s’esquissait alors sur ses fins traits. La surprise étant de taille, elle n’en revenait pas elle même. “ Un… Un… Poulet qui parle ! “ -yeux ronds comme des soucoupes- “ Mais non ! Sombre folle ! Poulet je ne suis pas ! “ - se sentant insulté- “ Mais tu as mangé des innocents ! vu, je t’ai ! “ -la fixant- “ Bah du moment que ca vole, que ca ressemble à un poulet, c’est que c’est bon à manger ! “ -rétorquait-elle avec fierté- “ ... “ -perplexe- " Ta confiance en ton jugement, un peu trop grande me paraît, comme l'est ta foi dans la gloutonnerie. " “ Je bouffe ce que je trouve, bien obligée, y a pas de marchand de poulet dans le coin et je me suis perdue depuis des semaines dans cette satanée forêt. Et maintenant je me fais attaquer par un poulet qui parle… “ -agacée- “ Pas un poulet, je suis, sombre idiote. Je suis l’hôte de cette forêt. “ “ J’en ai rien à faire, je veux me barrer. Montre-moi la sortie si t’es si fortiche. “ -annonçant fièrement un ultimatum- “ Je ne peux rien t’apprendre, tu n'as aucune patience. Trop de colère en toi, tu n'es pas prête. " Un sourcil s’arque, tandis que l’agacement prend forme aux coins de ses lèvres. “ Que me chantes-tu là ! Estimes toi heureux que je veuille juste sortir et pas te bouffer ! “ “Lire entre les lignes, tu ne sais. “ -consterné- “ Voilà des décennies que nul mortel ne s’est aventuré ici. Profiter de l’occasion, ne devrais-tu pas ? “ Soupirs se forment, l'incompréhension flottant en apesanteur dans le théâtre bucolique de cette forêt bestiale . “ Yare yare… “ -haussant les épaules- Soudain, un parchemin apparu devant la vaillante, se déroulant alors devant elle, sous sa plus grande stupéfaction. “ De ton sang, signes ce pacte nous liant dans les ténèbres. Ku ku ku. “ -œil goguenard- “ Putain, t’as intérêt à me faire sortir d'ici. “ -ruminant- Utilisant une des plumes, l’adepte du Bushido s’entaillait alors le pouce, pour l’apposer sur le rouleau de la damnation afin d’en marquer de son empreinte carmine des plus sanguines. Divine, tout simplement... bien qu’intrépide, éternellement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1889-god-of-thunder http://www.ascentofshinobi.com/t1900-uzumaki-miyu-monogatari

Forêt Bestiale ✗ Kuchiyose | SOLO

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: