Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» La V2 d'Ascent of Shinobi est disponible !
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 5:12 par Higure Mafuyu

» Higure Mafuyu
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 4:37 par Higure Mafuyu

» here comes the boom | Yu
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 4:33 par Yu

» Mawehara Miyuki | La Mélodie de l'Eau {Terminé}
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 4:13 par Mawehara Miyuki

» Remuer la cendre [Libre]
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 2:45 par Suzuri Takara

» Uzumaki Ryuji
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 2:37 par Uzumaki Ryuji

» Post clarification [U. Sazuka; S. Anzu]
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 2:36 par Uzumaki Sazuka

» Patch 1.00
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 2:33 par Hayai Taishi

» 05. Demandes liées aux rouleaux
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 2:19 par Fuyumi

» 08. Demandes diverses
Flamme éternelle ft. Eirin EmptyAujourd'hui à 1:45 par Chinoike Katsuko

Partagez

Flamme éternelle ft. Eirin

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 1:33
Son corps était lourd. Il était encore endolori par le froid. Ses souvenirs étaient pourtant limpides ; il avait perdu. Et gagné, aussi, quelque part. Il ne se souvenait plus vraiment : la réalité était qu’il avait chuté dans la neige et le froid. Les médecins d’Iwa avaient fait d’énormes efforts pour que son corps s’en remette et s’il était hors de danger… Une bonne journée de repos sous surveillance lui avait été prescrite. On l’avait ramené à la demeure des Nagamasa et malgré son envie de se lever… Que ce fut Sakuya ou d’autres, ils étaient nombreux à l’avoir empêché.

Ainsi, pour une des rares fois de sa vie, Watari se retrouvait là, au fond de son lit, à ne pas savoir quoi faire. Ses sabres étaient près de là. Dans un sens, c’était pour le meilleur. Un peu de repos était nécessaire. Pourtant… Le temple n’attendrait pas. Il ne pouvait pas prendre plus d’une journée de repos et il l’avait martelé à ses proches, tout comme à l’hôpital. Il avait déjà passé la fin de sa journée précédente là-bas, incapable de faire quoi que ce soit, il ne pouvait pas demeurer ainsi alité. Pas quand une guerre se préparait, pas quand le village s’organisait pour celle-ci.

Le seul avantage qu’il y voyait résidait en la personne du draconique gardien qui surveillait qu’il ne se lève pas pour leur fausser compagnie malgré les recommandations des médecins. Eirin, je ne peux pas rester ici à ne rien faire… Je ne sais pas quand l’émissaire de Kumo va repartir… Si jamais le village a besoin de moi, il faut que je me lève… Où était-elle, d’ailleurs ? Lui, coincé dans son futon, ne la voyait plus. Usant de ses mains pour tenter de se relever, il scruta, tentant d’entendre une réponse. S’il n’y avait aucune réponse, c’était peut-être le moment de s’enfuir vaquer à ses occupations… Et évidemment, c’est à ce moment-là que la porte de la chambre se mit à coulisser. Oups, comment on dit…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 2:13
Flamme éternelle
Eirin & Watari

« N’espère même pas te redresser un peu plus. » Lui lança-t-elle, sortant du silence en le voyant tenter de se lever. Naturellement, tous les médecins avaient décidé qu’il devait rester alité pour plusieurs jours afin que son cœur tente de se remettre. Ça aurait été trop beau que son cousin se laisse faire sans chercher à s’enfuir comme l’enfant qu’elle avait connu.

Soupirant, elle pénétra dans la pièce sombre, où de rares rayons de lumière arrivaient à s’infiltrer. Le noir pour tenter de l’endormir. Dans toute la demeure des Nagamasa, les serviteurs avaient pour consignes de faire le moins de bruit possible pour ne pas déranger le repos du guerrier et seuls les médecins et la famille surveillaient le blessé. La jeune femme aux cheveux platine alla s’adosser à un mur sur la gauche de son cousin, le regardant, ses deux lames à sa ceinture. « Le village a besoin d’hommes et de femmes capables de tenir une attaque ou un entraînement et navrée de te l’apprendre… Ce n’est pas ton cas. Du moins pas de suite. »

Passant sa main dans ses cheveux, le regard azuré de la belle balaya le reste de la pièce. Sobre. Simple. Rangée. Un lieu de méditation et de repos pour l’esprit, plus ordonné que la propre chambre d’Eirin. Le soleil arrivait tout juste à son zénith même si son cousin ne pouvant en avoir totalement conscience. Enfin, il pouvait tenter de l’amadouer, de la surprendre pas la force pour s’enfuir, il était strictement hors de question qu’il fasse l’idiot avec sa santé. Au risque de se prendre un bon coup de la part d’Eirin. Qui si elle faillait à la tâcher, en recevrait sans doute de Sakuya et bien plus effrayant, de Torahime à son retour. « L’émissaire de Kumo est encore présent dans le village et si jamais tu dois te reposer demain… Je lui apporterais une note de ta part. »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 2:38
Eirin, tu sais bien que je ne peux pas me permettre de perdre du temps au lit … Dit-il en la cherchant du regard, à travers la pénombre où ils se trouvaient. Elle était à gauche de lui. Ou du moins, s’était-elle mise là-bas, profitant de ces mouvements pour lui rappeler qu’il n’était pas en état de se battre. Ce qui était faux. C’était juste un léger coup de froid, rien de grave… En tout cas, lui le ressentait comme tel. Même si Eiichiro lui avait fait la démonstration de l’étendue de sa maîtrise des glaces, Watari se sentait beaucoup moins fatigué que lorsqu’il s’était réveillé à l’hôpital. Et les médecins ont dit au moins une journée de repos. Demain, j’irais à la rencontre de l’ambassadeur, je dois l’aider et lui faire rencontrer des charpentiers et menuisiers… S’il restait alité ici à ne rien faire, il s’en voudrait. Et puis tu sais que je dois gérer les jeunes de l’équipe de Yoshitsune… Il ne lui avait pas parlé de ce soir fatidique où ils avaient croisés le fer. A dire vrai, depuis…

Watari voulait hâter la construction du temple et des dépendances où il logerait les Hoshinos. Si Chôgen était quelqu’un qui lui avait tout de suite donné confiance, Yoshitsune était désormais quelqu’un dont il avait une certaine méfiance. Mais il restait suffisamment stoïque pour que personne ne le remarquât jusqu’à lors. Plus vite il construisait le temple et plus vite il pourrait partir du domaine des Nagamasa qui étaient devenu, pour lui, un endroit relativement inconfortable. S’approchant doucement d’elle, il s’installa aux côtés d’Eirin. Même dans la pénombre, tes yeux resplendissent, Eirin. Lui dit-il avec un sourire faible, mais content de la voir, alors qu’il posa sa tête contre l’épaule de la jeune femme avec qui il aimait tant être. Si rester à ne rien faire lui était impensable, rester à côté d’Eirin l’était semble-t-il, bien plus facile à accepter…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 9:17
Flamme éternelle
Eirin & Watari

« Un léger coup de froid ? » Le ton était sarcastique malgré la douceur dont elle pouvait faire preuve envers son cousin. Il minimisait ses blessures et l’état de son cœur, chose qui énervait la jeune femme pourtant semblable à lui sur ce point. « C’est plus qu’un simple rhume Watari. Ne te néglige pas au risque de faillir le jour où tu auras besoin de toutes des capacités. Quant aux jeunes de l’équipe… Nagamasa Yoshitsune me semble capable de gérer trois jeunes gens, non ? » Elle ne connaissait pas le passif qui existait à présent entre les deux samouraïs et continuait de voir l’aîné Nagamasa comme un respectable cousin éloigné.

La samouraï soupira dès qu’il s’approcha d’elle et le mit de suite en garde. « Fais quoique ce soit qui pourrait te fatiguer un peu plus et je te recouche de force s’il le faut. » Cependant il fallait avouer que le jeune homme était bien habile dans l’art des compliments. Eirin sourit doucement en le sentant prendre appui sur elle car en effet, tant qu’il ne serait pas totalement remis, elle se sentait apte à être son pilier sur lequel se reposer. D’un geste bien plus tendre que ses paroles franches, elle prit la grande et fine main de Watari dans la sienne, soupirant intérieurement cette fois en la sentant si froide… « Mes yeux te surveilleront jusqu’à ce que tu sois rétabli. Je t’accompagnerai voir l’ambassadeur afin que tu ne sois pas seul… » Elle finit par doucement poser sa tête contre la sienne, ses longs cheveux immaculés se mêlant à ceux mal coiffés d’un Watari au repos.

« Il a fait exprès de te pousser dans tes derniers retranchements ? » Eirin se souvenait d’un Yuki froid, joueur. Certes intéressant mais également empli de vices. Leurs rencontres étaient si différentes l’une de l’autre que la jeune femme peinait à savoir s’il était une bonne âme cherchant le frisson ou les prémices d’un monstre né des terres brumeuses.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 18:57
Elle l’accusait de minimiser son état. Ce n’était peut-être pas faux, mais en tout cas pour le jeune samouraï qui ne ressentait plus aucune gêne, ça n’était pas vrai : il se sentait suffisamment apte à se relever et vaquer à ses occupations. Mais il n’était pas médecin et n’avait jamais eu vocation à l’être. Plus que son état, c’était celui du village qui l’interpellait. Il devait rapidement partir en mission et s’occuper des jeunes, jeunes auquel elle fit rapidement référence tout en lui rappelant la présence de Yoshitsune à leur côté…

Si Watari ne doutait pas qu’il ne serait pas dangereux pour eux, il n’avait pas réellement l’envie que la philosophie de Chôgen ne leur soit pas transmise au profit d’une philosophie froide, exterminatrice et aveugle. Il eut à peine l’occasion de l’approcher qu’elle était déjà en train de le mettre en garde : Allons, je ne suis pas un être de passion, bien que j’en nourrisse à ton égard. Juste un peu de calme, ta chaleur et de tendresse me suffiront. Il avait murmuré ces mots doucement, alors que la douce sensation des doigts de sa cousine se posant sur les siens le fit frissonner. Non pas de froid, mais plutôt sous le coup de la douceur de ceux-ci. Si je m’en référais uniquement à tes mains, j’aurais du mal à croire que tu t’entraînes tous les jours. A croire que les femmes de notre clan possèdent naturellement une peau douce, malgré ce que l’entraînement leur fait subir. Quant à ses aigues-marines dans lesquelles il aimait tant se perdre, Watari ajouta alors : Me voilà rassuré, si je te sais alerte à mes côtés. Un faible sourire, malicieux, mais plein de confiance.

Il n’y avait plus qu’une autre personne dans sa vie avec laquelle il pouvait s’abandonner comme il le faisait en ce moment avec Eirin. Chastement, juste à ses côtés, main dans la main, dans un silence tendre et serein. Son cœur était soudainement plus léger. Bien sûr, il sentait les feux de la passion se réveiller pour la belle aux cheveux platine, mais il préférait laisser la situation comme tel et juste lui répondre : Je n’allais pas tuer un de mes meilleurs ami au cours d’un entraînement. J’aurais pu l’emporter, même si j’aurais probablement succombé au froid dans tous les cas. Je ne suis pas comme toi, je ne peux pas m’entourer de flammes salvatrices, contre un utilisateur des glaces. Pourtant… Je crois que je vais finir par avoir l’habitude de ce genre de froids. On ne devient pas un ami des Yuki sans finir par s’habituer au froid, j’imagine. Il rit doucement. Il ne mentait pas ; il aurait pu probablement vaincre Eiichiro plus rapidement, s’il n’avait pas été si défensif. Au moins, Eiichiro avait découvert qu’il était vulnérable face aux samouraïs et guerriers plus rapide que lui et Watari avait appris qu’il ne fallait pas rester éternellement sous le froid d’un maître des arts des glaces, sauf à trouver un moyen de se protéger de ses glaces.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 19:19
Flamme éternelle
Eirin & Watari

Acceptant sa requête, la belle samouraï resta à ses côté, le pouce de sa main caressant le dos de celle de son cousin. Sinon leurs quelques paroles, dans la chambre régnait un calme total, comme dans tout le domaine des Nagamasa. Comme s’il était endormi, comme si pour une fois, la vie quittait l’ancienne demeure du Shodaime Tsuchikage. Enfin il la fit sourire avec ses quelques paroles concernant leur famille, ce à quoi Eirin ajouta malicieusement « Les années sans pratiquer auront sans doute aidé, mais j’imagine que la faute est à nos mères. » Il fallait avouer que la jeune femme platine avait toujours admiré la beauté de Torahime et Mizuki, se demandant quelques fois en regardant Kazan, s’il avait été aussi beau à l’époque de sa jeunesse.

Watari lui présentait un Eiichiro bien différent en apparence que le dernier qu’elle avait rencontré et malgré le mystère qui continuait à englobait ce maître des glaces… Eirin se demandait quelques fois quel élément avait tant pu rapprocher ces deux êtres si différents. « Je les côtoie depuis bien moins longtemps que toi, c’est vrai… Qu’il tente de te glacer à nouveau, et je le ferai fondre. » Elle rit légèrement, imaginant ses flammes frapper les glaces légendaires du Clan Yuki. En parlant de famille aux capacités bien particulières, Eirin posa sa tête contre le mur et ajouta « J’ai rencontré une jeune Borukan, elle en revanche semblait brûler bien plus que moi. »

Il suffisait de regarder Eirin, Watari, Sakuya, Takazane ou encore Reisei pour comprendre que chaque individu du Clan Hoshino était unique voir totalement différent de son voisin. La jeune femme se demandait s’il en attendait de même et s’il existait un Borukan capable de se montrer plus glacial qu’un Yuki. « Mais fais attention, Watari… Le médecin me l’a dit, ton cœur ne supportera pas de telles attaques à répétition. » Et il était hors de question qu’il se mette impunément en danger.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 19:53
Faute ? Te concernant, je les remercie pourtant bien assez de t’avoir fait ce legs, Eirin… Il ne se cachait pas d’être heureux de pouvoir profiter de la soie des doigts de sa belle cousine. A ses côtés, la caresse de ses doigts sur sa paume, il pouvait oublier la peur de voir un jour Yoshitsune finir criminel d’un carnage et d’une nouvelle guerre, il pouvait oublier l’horrible vision de la brutale et tragique mort de Chôgen, il pouvait oublier ses tracas de la guerre qui s’annonçait. Auprès d’elle, la ruse des parents de Watari prenaient tout son sens, pour lui. Avec elle, en cet instant, il avait l’impression de traverser un champ étoilé, dans une sérénité apaisante et rassurante.

Et il était loin de se demander à quoi pouvait ressembler Kazan dans sa jeunesse. Ni même de songer aux regards félins de Torahime, ou altier de Mizuki, sa tante. La seule qui comptait, en cet instant présent, la seule qui méritait son attention, c’était Eirin. Alors, pendant qu’elle proclamait ses volontés de le protéger contre Eiichiro, sa tête tourna lentement vers elle et il lui fit un grand sourire. Je ne sais pas si lui, tu parviendrais à le faire fondre, mais moi, en tout cas, tu as toujours su réchauffer mon cœur, Eirin. Il lui fit un sourire complice et tendre, plein d’affection pour celle contre laquelle il se reposait, tant, en cet instant, que pour l’avenir. Tant qu’elle était là, il se sentait protégé. Pas protégé comme un enfant, mais bien plus encore d’une dépendance, il avait la sensation de ne pas avoir à compter sur elle. Elle serait là, elle lui dirait quoi faire si jamais il s’égarait. Il n’avait pas besoin de lui demander. Elle était juste là. Et c’était probablement parce qu’elle était là et qu’elle était cette intrépide jeune femme, qu’il l’aimait tant.

Et puis, elle le mit en garde : Ne me sous-estimes pas. Je n’ai pas révélé toutes mes cartes, ce jour-là. De même… Je suis sûr que contrairement à ce que pensent les médecins, ce cœur qui bat pour toi s’habitue à être la victime de leurs glaces. La prochaine fois, il ne comprendra pas comment je résisterais à ce blizzard qui est le sien. Watari était devenu très sérieux et très compétitif. Il ne mentait pas : il trouverait probablement une solution pour que la stratégie d’usure d’Eiichiro ne puisse plus fonctionner. En vrai… C’est peut-être un peu puéril, mais je veux devenir le meilleur pour que tu sois fier de moi Eirin. Il rougissait un peu en baissant les yeux, un peu comme il l’aurait fait, 20 ans plus tôt. S’il avait grandi et mûri, le lien qui les unissaient était finalement toujours présent, malgré l’éloignement.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 21:00
Flamme éternelle
Eirin & Watari

Le chemin était toujours long jusque à obtenir une parfaite maîtrise de son art. Et vingt-sept ans, Eirin n’était finalement guère plus forte que la jeune femme intrépide et arrogante qu’elle avait incarnée dix années dans le passé. Pourtant un jour elle y arriverait, à faire fondre ceux qui se dresseraient devant elle, à flamboyer plus que son grand-père. Et dans l’obscurité des conflits à venir, Eirin était prête à le guider, guider la force colossale de Watari pour qu’il fasse les meilleur choix possible. Un peu comme dans leur enfance, il était l’héritier, elle une simple enfant pourtant nombre de fois elle lui avait attrapé la main et tiré en demeure de la demeure familiale. Tantôt pour simplement courir dans la forêt avec Katsuo et Akihime, tantôt pour créer de nouvelles bêtise, finissant souvent sous les remontrances de Kazan.

Sans arrêter les attentions qu’elle portait à sa main, la caressant, profitant de la douce chaleur qui l’irradiait, Eirin sourit à ses dires, et surtout, devant ses maladresses faisant ressortir l’adolescent introverti qu’il était. Son autre main se posa sur le crâne du jeune homme, elle le faisait si souvent par le passé quand elle le surpassait en taille. « Je suis fière de toi Watari. Toute ta famille est fière de toi et puis… » Elle rit légèrement, son regard se posant sur les deux armes ne la quittant que très rarement « C’est moi qui doit progresser pour être digne d’être ta cousine ! Quitte à apprendre à flamber un peu plus. » A ses mots, elle se pencha légèrement vers lui, posant ses lèvres sur sa tempe avant de revenir un point important à ses yeux « Tu comptes recombattre contre lui ? Aussi rapidement ? »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 21:27
Pas Kazan-sama et le Shogun… Encore moins la famille d’Akihime. Je ne suis pas tant que ça la cible de la fierté de tout le monde, Eirin… Commenta-t-il tristement. Même si les paroles de la jeune femme étaient agréables à entendre, il n’en demeurait pas moins réaliste à leur sujet. Peut-être que l’aïeul, l’ancêtre Kazan, nourrissait une certaine forme de fierté pour ce qu’il devenait, mais la dernière fois qu’ils s’étaient croisés, ce n’était pas de la fierté qu’il avait lu dans le regard du vieil homme. Pas du mépris, mais une rigoureuse intransigeance. Une inflexible conséquence, quelque chose qu’il avait fortement redoutée, les mois précédant la décision de ses parents.

Eirin ne pouvait pas comprendre totalement Watari. Et l’inverse était probablement vrai. Il n’était pas celle qui avait vécu comme la fille unique de Miyuki, celle qui était le cousin des héritiers principaux. Eirin avait probablement vécu d’une toute autre manière son adolescence et son enfance. Tout comme Watari avait vécu celle-ci sous le poids permanent des espoirs qui pesaient sur lui. Poids qu’il avait accepté sagement et tenter d’honoré le mieux, en vain. Il ne l’avait encore révélé à personne, d’ailleurs, qu’il parvenait tout juste, 10 ans plus-tard, à utiliser le raiton. La nouvelle aurait probablement choqué la belle aux cheveux platines, mais… Il ne se sentait pas prêt de révéler cette information à quiconque. Seul Eiichiro l’avait potentiellement perçu et pourtant, il n’avait pas réagi. Ce qu’il préférait d’ailleurs. Dans un sens, il était soulagé et dans un autre… Que se passerait-il pour Katsuo si finalement, des années plus-tard, on apprenait qu’il avait été nommé héritier principal au détriment de Watari qui contre toute attente, maîtrisait bel et bien le raiton ? Le clan n’avait pas besoin de colibets et il souhaitait protéger son frère…

Tu as toujours été digne, Eirin. Je sais que tu t’entraînes très dur… Dit-il en passant une de ses mains avec toute la délicatesse dont il pouvait faire preuve, le long de la cicatrice de la jeune femme. Si pour elle, il s’agissait d’une marque de déshonneur, Watari ne lui en tenait pas tant rigueur. Pour lui, il s’agissait de la marque qu’elle était bien cette lionne intrépide et altière qu’était sa cousine, Hoshino Eirin. Pour lui, cette cicatrice était la plus belle de celles qu’il avait pu observer. Il l’acceptait, pleine et entière, honneur ou déshonneur y compris. Parler d’Eiichiro en cet instant plaisant le gênait un brin, mais il s’y astreignit pour ne pas inquiéter la belle qui était à côté de lui, le regardant droit dans les yeux : La prochaine fois, ce sera je pense, pour qu’il m’apprenne à résister aux glaces et moi, à mieux gérer la distance avec de potentiels agresseurs au cours de la guerre. Nous serons vigilant l’un par rapport à l’autre, ne t’inquiète pas, Eirin. Et alors que son cœur s’était mis à battre un peu plus fort, il déposa doucement un baiser sur les lèvres de la belle.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 22:16
Flamme éternelle
Eirin & Watari

« Hum… » Alors qu’elle profitait de la douceur des paroles du jeune homme, Eirin ajouta, comme une confession « Tu ne les as pas revu depuis tant d’années… Moi si, je sais qu’ils sont fiers de toi. » Pas comme Katsuo. Pas comme les autres enfants de leur génération. Chacun était si différent qu’il était difficile de les considérer tous de la même manière. Katsuo le cadet, l’élu. Watari, le talent si éloigné des traditions. Eirin la téméraire et rebelle cousine au rôle si trouble. Sakuya, la fierté d’une mère. Takazane, le charmeur… Particulier. Reisei, si prometteur mais si peu concentré. Tous avaient souffer par la faute du clan mais c’était cette même famille qui leur avait donné les armes nécessaires pour survivre dans ce monde.

La caresse sur sa cicatrice savait être douce rassurante. Comme la promesse d’un avenir où de telles erreurs ne se reproduiraient plus. Mais elle savait également rouvrir cette blessure du passée, la fracture d’une jeune vie. Très rares étaient ceux au courant de la mésaventure d’Eirin, ce qui pouvait sembler étrange puisqu’elle avait dû rester de longs alités. Cependant dès son rapatriement dans la demeure clanique, Eirin avait supplié Kazan, Sakuya et Torahime d’en parler le moins possible. Comme pour essayer de ne plus y penser, comme pour essayer de l’effacer. Cependant à lui, elle lui faisait confiance. Pour ne pas la juger trop sévèrement, pour ne pas se moquer d’elle comme tant l’avait fait.

Dans la pénombre d’une chambre, dans un domaine qui n’était pas le leur, elle le laissa l’embrasser de nouveau. Y répondant, jouant du feu qui était le sien et qu’elle savait si bien manipuler. Avant de poser une main sur son épaule le forcer à se reculer légèrement. Un sourire sincère mais également sévère sur son visage. « Fais quoique ce soit qui pourrait te fatiguer un peu plus et je te recouche de force s’il le faut. » Puis elle posa une main là où se trouvait son cœur, quelques centimètres en profondeur. « Promets-moi que tu feras attention, Watari. »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Sam 30 Déc 2017 - 22:49
Tôt ou tard, je finirais par savoir si cela est vrai ou pas. Car un jour, il devrait faire face à Katsuo. A sa mère, Torahime, son père Shunsada. L’aïeul et l’ancêtre des Hoshino, Kazan, lui aussi. Il comptait bien réussir à défendre Iwa, les Nagamasa, face au Shôgun. Plus que jamais, il était nécessaire pour les différentes nations, de discuter de s’allier entre-elles pour s’assurer que plus jamais des individus comme Nara Alderan ou Raonako Ao, ainsi que son « protégé » Meikyuu Yamamoto, puisse menacer la tranquillité et la sécurité des différents pays et surtout, de leurs habitants. Car derrière ces projets mégalomanes de pouvoir, d’ambition, de conquête, de complots, de trahison… C’était bel et bien les habitants du continent qui souffraient de ces guerres et du chaos ambiant qu’ils déchainaient, dans ce concert à plusieurs voix sur le continent.

Mais ces pensées étaient de toute façon moins intéressantes que le baiser qu’ils s’échangeaient. Encore un. Combien de baisers s’échangeraient-ils encore ? Combien de fois s’accorderaient-ils, leurs lèvres l’une contre l’autre, leurs cœurs dansant, dans ce qui ressemblait à un ballet où ils s’échangeaient de par leurs lèvres, les filtres sensuels d’une passion enivrante et pourtant, à peine exprimée. Elle avait beau se reculer pour le mettre en garde, lui demander de prendre soin de lui, il n’en demeurait pas moins attiré par elle, comme un papillon vers l’hypnotisant brasier qu’elle savait faire naître en lui. Pour rien au monde, je voudrais perdre ces moments que je peux partager avec les personnes que j’aime. Maintenant que nous sommes là, maintenant que j’assume mes sentiments pour ceux que j’aime… Je ferais tout pour continuer à être avec toi et te voir devenir plus forte, Eirin… Et puis, sentant sa main chaude contre sa poitrine, il lui sourit, avant de doucement la serrer contre lui et lui susurrer, dans une taquinerie charmeuse, au creux de l’oreille : quant à faire quoi que ce soit qui me fatiguerait un peu plus, tout dépends de toi, je dirais… Mais je sais que tu sais m’être très douce, Eirin…

Une étrange relation qu’ils avaient là. Mais elle lui était importante. Il ne savait pas bien s’ils étaient amants, amis, cousins, plus, ou moins. Mais il savait que ce que son cœur lui disait était vrai et certain, dans tous les cas. Avec elle, son cœur brûlait...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Dim 31 Déc 2017 - 19:33
Flamme éternelle
Eirin & Watari

Tôt ou tard ils rentreraient à Tetsu no Kuni. Même si cela ne serait que temporaire, tôt ou tard les cinq Hoshino se retrouveraient face à leurs parents, leurs ancêtres et ce jour-là, ils devraient être à la hauteur. Eirin ne pouvait envisager retourner dans sa famille sans être devenue assez forte pour tenir tête aux autres membres du clan. Sans être capable qu’elle avait toujours valu plus qu’être une simple femme à marier. Pour prouver que les erreurs d’une jeunesse n’étaient pas capables de détruire totalement une vie.

Son murmure la fit frissonner mais ce n’était guère suffisant pour lui faire perdre la raison et l’esprit. Les médecins avaient été clairs et si d’ordinaire, la jeune femme n’était pas femme à réellement écouter l’autorité, dans ce cas, cela concernait la santé de Watari. Doucement, sa main toujours glissée dans ses cheveux d’ébène, la samouraï lui répondit, malicieuse. « Je saurais être douce, hors de question que ton cœur ne s’emballe un peu plus qu’il ne l’est déjà. » Contre lui, en cet instant, elle n’avait pas envie de se prendre la tête mais… Ce n’était pas une raison pour le mettre en danger. Posant doucement ses lèvres sur sa tempe, elle sourit, ajoutant « Et il serait bien idiot que tu te fatigues avant de voir ce kumojin pour ton temple ou que tes élèves se montrent plus vigoureux que toi ? » Elle rit doucement, repensant à toutes ces soirées où elle l’entraînait, lui et Katsuo. Où elle les tirait en dehors de la demeure clanique pour courir dans la forêt sous les étoiles, avec toujours le risque de se faire repérer.

A cette époque elle ne craignait pas de le mettre en danger mais jamais Eirin n’avait rejeté la faute sur ses cousins. Elle assumait, tel était son caractère. Plus doucement, comme dans un murmure, elle ajouta « Si tu veux avoir l'occasion de recevoir ma douceur à l'avenir, il va falloir que tu reposes ce cœur, Watari. Sinon, qui m'entraîneras, à l'avenir ? »


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Mar 2 Jan 2018 - 9:27
J’ai connu ta douceur plus audacieuse, Eirin… Mais j’imagine que je n’aurais rien aujourd’hui de plus farouche que tes doux baisers… Avait-il commenté, alors que celle qui le surveillait était définitivement et fermement décidée à ne pas faire preuve de plus d’entreprises à son égard. Déçu ? Pas réellement. Si elle ne voulait pas le brusquer… Eh bien, il n’avait pas vraiment le choix que d’accepter cette sollicitude. Alors, le regard amusé, Watari lui rétorqua, en tirant un peu la langue : Alors, laisse-moi inverser les rôles, pour une fois.

Malicieusement, il s’était pressé contre elle et l’avait repoussé doucement vers le sol pour se coller à elle. Ses forces lui manquaient et il en voulait pas l’énerver, alors, le jeune samouraï avait fait preuve de beaucoup de précautions dans cette étreinte où il profitait à la fois de la douceur et de la chaleur de sa belle cousine aux cheveux platines. Je te rendrais plus forte, Eirin. Tout comme ta présence me rend plus fort.Pressant ses mains autour du cou de la jeune femme, il l’embrassa doucement avant de sourire. Tu es belle, Eirin. Il le pensait. Il aurait pu la décrire sous toutes les coutures, elle était belle, jusqu’à sa cicatrice y compris. Alors, Watari se plongeait dans les beaux yeux aigue-marine de la jeune femme, avant de la serrer contre lui à nouveau, souriant timidement et rougissant quelque peu. Comment veux-tu que je me concentres sur un émissaire ou des potentiels élèves à l’académie quand tes bras et ta peau me sont si agréable ? Il se plaisait à profiter de cette comédie où il jouait au déraisonnable

Et ce, alors que quelques minutes plus tôt, il avait voulu s’échapper. Mais il y a des prisons dans lesquels la félicité est encore de s’y complaire et dans les bras d’Eirin, la convalescence prenait une tout autre et plaisante signification pour lui…
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Mar 2 Jan 2018 - 22:07
Flamme éternelle
Eirin & Watari

Allongée à présent, elle ne l’avait pas repoussé. Peut-être parce qu’elle n’en avait pas la force, mais finalement la raison était surtout que l’étreinte ne lui était pas désagréable, au contraire. « Inverser les rôles… Allons, ça sera la faveur du malade. » Elle sourit doucement, l’enlaçant doucement, avec une douce qui lui était rare.

« Ma simple présence suffit à te décontenancer ? Tu es plus souffrant que je l’image, ou alors… J’ai connu ton esprit plus apaisé, mon cher cousin. » Lui dit-elle doucement, se souvenant des longs entraînements de méditation auprès du clan. D’ordinaire, Eirin avait toujours était la plus faible dans ce domaine, bien médiocre par rapport à ses cousins mais en cette soirée… Etrangement Eirin semblait la plus apte à prendre les décisions sages. Enfin. Elle ne l’avait jamais totalement été. Contre le sol, ses cheveux irradiant autour de sa tête et faisant ressortir ses yeux azurés, elle ajouta doucement « Entraîne moi Watari. Je peux être douce, je sais que tu l’ais également mais apprends-moi à devenir aussi forte que toi. Aussi forte que Kazan ou Katsuo. »

Malgré la situation intime, la promiscuité physique qu’elle ne refusait pas, voire, qu’elle prolongeait, la jeune femme lui faisait part de ses envies, de cette motivation à le rejoindre dans sa puissance. Puis doucement, elle rajouta, revenant sur une touche plus simple « Mais j’aime tes faveurs, tes compliments… Tu m’es également plus agréable que de jeunes plantes d’Iwa à peine rentrés à l’Académie. »

Doucement Eirin passa sa main dans les cheveux corbeaux de Watari, s’amusant avec eux, les tirant doucement. Il l’apaisait. Ce feu éternel de son cœur, il était un des rares à ne pas finir dévoré par celui-ci.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Mer 3 Jan 2018 - 2:36
Au contraire de le repousser, la voilà qui l’accueille auprès d’elle, laissant la partie –existante – pleine de douceur et de féminité s’exprimer. Et ce pour le plus grand plaisir du jeune homme convalescent. Cette étreinte douce est pour l’écrin d’une soie dans laquelle il aime se draper, loin du protocole, loin du monde. En ce moment, il était juste là, dans les bras de celle qui avait su lui prendre une place probablement unique en son existence. Pour comprendre l’apaisement, faut-il encore connaître le trouble, Eirin… Répondit-il à sa murmure, avant de caresser la joue de la jeune femme, avec un air désireux de se sentir plus proche de la jeune femme. De sentir sa peau contre la sienne, frémir sous ses souffles, se laisser bercer dans le céruléen de son regard. Pourtant, sa question avait de quoi le décontenancer.

N’est-ce pas toi qui me disait de me préserver et de ne pas me fatiguer ? Lui dit-il en faisant un sourire amusé avant de lui voler un nouveau baiser. Je peux t’entraîner, oui. Le moment est un peu étrange pour me le demander, mais si tu le souhaites… Peut-être que si tu es assez douce, j’accéderais à tes soupirs. Lui dit-il, à nouveau amusé, avant d’embrasser son cou et d’ajouter : Je suis donc plus intéressant que des enfants qui ont douze ou treize ans ? Je t’ai peut-être trop longtemps fait séjourner à Kiri… Dit-il en avant de laisser passer ses mains le long de ses épaules jusqu’à sa poitrine, en mettant qu’il se mit à approcher ses lèvres de celle-ci, ressentant de plus en plus une douce chaleur se répandre en lui au fur et à mesure qu’il s’avançait sa bouche plus bas, jusqu’à finir ses lèvres sur celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Mer 3 Jan 2018 - 17:55
Flamme éternelle
Eirin & Watari

Au bout de quelques secondes, se lèvres rejoignirent les siennes, dans un baiser tendre et doux. Pas plus, pas moins. Gourmande mais raisonnable. Posant ses mains sur ses épaules, elle mima le dégoût quand il lui évoqua de nouveau les actes et les étranges coutumes de Kiri. « C’est impressionnant, ce pays était d’un maussade, il arrive encore à l’être en cet instant cependant… » La jeune femme bandant ses muscles et le forçant à s’allonger, inversant les rôles. « Il me semble t’avoir dit que le repos était de mise… » Malicieusement, penchée au-dessus de lui, elle ajouta « Vraiment ? La douceur contre un entraînement ? » Elle vint lui voler un nouveau baiser, comme pour lui faire comprendre qu’après un tel geste, il ne pourrait plus refuser de l’entraînement, autant que de lui enseigner les techniques ancestrales des Hoshino.

Un serviteur du domaine passa, frappant doucement à la porte « Watari-sama ? Votre repas est prêt, désirez-vous le recevoir ? » Eirin manqua de rire devant l’arrivée incongrue du jeune homme autant que s’énerver de voir un étranger tenter de briser ce moment. « Et bien au moins, d’autres désirent que tu reprennes des forces… » Un dernier baiser fut volé, comme pour ne pas laisser ce moment se mourir, seul, sans attention. Se redressa, elle lança au jeune homme qui attendait derrière la porte « Oui. Il va manger ! » D’un pas rapidement, elle s’approcha de la porte et l’ouvrir. Un signe de tête respectueux envers le serviteur avant de s’enfermer de nous avec son cousin. Plateau en main.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 10:21
Elle se plaisait à le tenter. Heureusement pour lui, avoir évoqué Kiri lui permet de lui donner un peu de grain à moudre dans une direction moins voluptueuse. D’ailleurs, la réaction de sa cousine le fit beaucoup rire intérieurement. C’était la réaction d’un chat face à l’évocation d’un bain ou d’une pluie trop froide. Elle pestait juste à la mention du pays de l’eau, à tel point qu’il s’excusait intérieurement de l’y avoir fait séjourné, vu sa réaction. Je ne savais pas que ce fut un si terrible séjour pour toi de passer par le pays de l’eau Eirin. Enfin oui, je vais me reposer, ne t’inquiète pas. Conclut-il, avant de se faire de nouveau embrasser, sûrement une manière de négocier ce fameux entraînement.

Et c’est à ce moment-là, qu’on lui apporta de la nourriture. Il n’avait pas très faim mais… Elle allait bientôt le forcer à manger, il en était sûr et certain. De plus, profitait des lèvres de soie de sa cousine et ne savait pas trop s’ils risquaient d’être découvert et s’il en avait peur que leur relation s’ébruite. Pour lui, elle n’était pas honteuse et il avait déjà vu de ce genre d’union au sein des clans de Tetsu no Kuni et d’autres familles au cours de ses voyages, mais connaissant le souhait de liberté d’Eirin et paradoxalement le sien, cet étrange statuquo était probablement le meilleur actuellement. La regardant avec son plateau entre les mains, il la défia silencieusement du regard : Tu comptes me forcer, j’imagine… ? il avait le regard suspicieux de quelqu’un qui sentait venir une éventualité dont il se passerait bien… Je n’arrive pas à voir… Je me demande ce qu’ils ont préparé… Il disait cela avec peu d’entrain. En fonction de ce qu’elle lui annoncerait, il serait probablement plus rétif à l’idée de devoir se sustenter.


Dernière édition par Hoshino Watari le Jeu 4 Jan 2018 - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 11:47
Flamme éternelle
Eirin & Watari

Revenant à son niveau, elle se laissa glisser donc le mur après avoir déposé le plateau de Watari devant lui. « Kiri me fut terrible en confirmant les dires de nos parents sur les ninjas. J’ai rarement vu une terre aussi souillée que dans ce Pays que tu as été à construire. En plus, le soleil de Tetsu me manquait là-bas. » Il fallait dire que pour une jeune femme aimant sentir les rayons solaires chaque matin sur sa peau, la transition avait été brutale au pays de pleurs.

Se penchant au-dessus du plateau, elle détailla dans l’obscurité « Voyons voir… Il y a six yakitoris, un bol de katsudon et trois tempuras. Normalement les malades font les difficiles mais tu es gâté ! » Elle rit doucement, attrapant un des beignets de légume. « Je veux un samouraï en forme pour m’entraîner alors… » Elle approcha doucement l’écrin culinaire délicieusement préparé des lèvres de Watari en ajoutant malicieusement mais avec tendresse « Et puis tu es bien plus beau quand la santé colorent doucement tes joues. » Avec un peu de chance elle arriverait à lui faire avaler une partie de son plateau et en plus, elle aurait le plaisir de le voir rougir à nouveau. C’était cela Eirin, une femme qui pouvait se montrer tendre mais dont l’âme taquine et maligne n’était jamais éloignée.

Et dans le creux de cette chambre, Watari voyait juste. Elle ne le laisserait pas négliger sa santé. Elle l’avait suivi depuis Mizu no Kuni, s’était mise en danger en marchant dans ses pas, il était hors de question qu’à sa prochaine rencontre avec un Yuki, elle perde un cœur qu’elle adorait tant.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 19:25
Les gens n’étaient pas tous ainsi, là-bas, tu sais. Les sujets de Mizu no Kuni sont les principaux perdants du pouvoir qui y est en place. C’était d’ailleurs bien là toute la tragédie. Lui qui s’était battu pour le peuple de Mizu no Kuni, il avait exilé ses amis et Eirin pour les protéger, mais cette décision avait fait planer l’inquiétude sur son cœur depuis lors : que deviendraient les innocents restés là-bas, aux mains des pires butors que l’on pouvait croiser sur le continent ?

Ces questions à part, elle commençait à lui énumérer les différents mets qu’on lui avait servi. Eh bien, les Nagamasa ne lésinaient pas sur les moyens, c’était le moins que l’on puisse dire. Entre les mets à la viande et aux œufs, les brochettes et le riz, il avait l’impression qu’on le prenait pour un membre du clan Akimichi, ou pire… Ayuka, son légendaire appétit et ses excès alimentaires. Ah, je vais donc avoir le droit d’être nourri directement par tes soins ? Il en connaissait beaucoup qui seraient très envieux de sa place, mais il fallait savoir chérir l’instant présent et saisir les occasions lorsqu’elles se présentaient. C’est pourquoi il n’hésita pas bien longtemps à se laisser ainsi nourrir lorsque la tentation lui fut offerte. Il avait un air plus enfantin que d’habitude et plus ouvert aux attentions de la belle. Je te fais confiance, tu sauras les colorer à nouveau avec tes beaux sourires, Eirin. Puis, posant sa tête sur l’épaule de la jeune femme, il murmura simplement son sentiment de gratitude aux oreilles de la lionne opaline : Merci d’être là …
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 20:47
Flamme éternelle
Eirin & Watari

« Si c’est le seul moyen pour y parvenir, bien sûr. » Elle aurait pu ajouter qu’elle prendrait le rôle de Torahime pour une soirée mais étrangement, même dans l’esprit de l’opaline, la comparaison n’était pas bonne à faire. Une fois qu’il eut fini son premier tempura, Eirin le contempla doucement malgré qu’il soit posé sur son épaule. Et dans cet instant qui n’appartenait qu’à eux, elle se rappelait du jeune enfant qu’il avait été, timide, introverti et peu assuré. C’était dans l’intimité cachée que ce garçonnet du passé semblait ressortir le plus.

« Je serai toujours là quand tu aurais besoin de moi. Rares sont ceux à qui je dis de telles paroles, mais elles semblent évidentes te concernant… » Car elle ne désirait pas le perdre une nouvelle fois. Plus de dix années sans le voir, une décennie éloignée à ne savoir s’il était mort ou vivant. Non, il était hors de question qu’elle le reperde une nouvelle fois. Peu importe l’avenir et le destin, la santé et le bien-être de Watari serait toujours un sujet à évoquer dans les questionnements de l’âme et l’esprit de l’opaline.

Malicieusement elle attrapa une brochette de viande caramélisée, grillée à souhait, lui tendait doucement et ajoutant « Quelques bouchées, je vois presque le rosé te monter aux joues, Watari-kun. » Tant mieux si son cousin appréciait les attentions, si l’instant lui était agréable. Eirin mentirait en niant s’ennuyer ou vouloir quitter la chambre cependant une des rares leçons dispensées par Hoshino Miyuki était qu’un homme bien nourri était un homme heureux !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 21:57
Non, clairement non, ni elle ni lui ne souhaitait faire la comparaison entre Eirin et Torahime. Déjà, parce qu’il y en avait une plus terrifiante que l’autre, ensuite car elles ne se ressemblaient ni par l’opulence de leurs formes, ni par la couleur de leur chevelure. Même la longueur de celle-ci les différenciait. Enfin, l’une était certes une puissante guerrière qui était un médecin, mais l’autre jamais n’avait souhaité devenir une manipulatrice des techniques de soin. Eirin n’était pas du genre à vouloir rester derrière les autres et à veiller d’eux directement par leurs soins, elle voulait se battre pour pouvoir protéger ceux-ci grâce à sa lame. Elle n’avait pas changée en plus de 10 ans. Déjà quand Watari n’était pas bien grand, elle brûlait de fierté et de force, d’envie de s’amuser, d’être libre. Et pourtant, déjà à cette époque, elle veillait sur les autres. Si lui avait évolué pour devenir le modèle que souhaitaient ses parents pour l’avenir du clan, Eirin avait évolué quant à elle, comme l’aurait fait une fleur bourgeonnant dans le plus beau des étés.

Et puis comme si elle voulait lui prouver qu’il avait tort de croire qu’elle n’avait pas changé, elle lui démontrait qu’elle était encore plus décisive dans ses paroles. Toujours être là pour lui… Lui disait-elle la vérité ? C’était finalement les paroles auquel il avait le plus de mal à croire. Pourtant… Il voulait lui faire confiance. Est-ce une promesse d’avenir, Eirin ? Demanda-t-il, légèrement en rougissant. Cela ne pouvait pas en être. Te connaissant, tu ne dois pas le faire exprès… Et je ne sais pas si je serais honnêtement l’homme qui te mérite le plus, de toute manière… Il avait peur désormais de parler de tels projets, parce qu’il ne voulait pas choisir et ne choisirait probablement jamais. Mais quoi qu’il arrive, je te protégerais toujours, Eirin… Il lui fit un sourire chaleureux, alors qu’elle lui tendait une brochette qui… il fallait l’avouer, donnait franchement envie. Il fit une petite prière pour remercier l’animal qui le nourrissait de sa chair avant de se mettre à déguster le mets tendu.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 22:16
Flamme éternelle
Eirin & Watari

Elle sourit doucement, lui répondant de suite « C’est une promesse de mon cœur pour un avenir incertain. » Car elle pourrait mourir demain comme dans vingt ans. Elle pourrait être blessée, incapable de combattre autant qu’elle pourrait devenir aussi forte que lui voire le surpasser. La question n’était pas de prédire l’avenir mais donner ses intentions sincères. Et puis il était si amusant de le voir rougir, elle ne pouvait s’en lasser à présent. « Je ne te demande pas de me mériter, et je ne tiens pas à te juger. Tu es là et… C’est tout ce qui m’importe. »

L’observant manger, elle sourit, amusée en voyant son appétit revenir alors que les médecins avaient bien précisés, inquiet que le jeune homme pourtant qu’une grande stature ne finissait jamais ses repas. Eirin restait un cœur libre, jamais elle ne désirait se restreindre ou passer à côté d’une âme intéressante par peur de blesser l’autre. Non, à présent la jeune femme ne désirait plus voir sa vie filer sans qu’elle ne puisse agir dessus et profiter des secondes défilant. Peu importe l’avenir, en cet instant elle avait décidé d’être à ses côtés pour qu’il reprenne des forces.

« Et puis, malgré notre différence de niveau, qui sait, peut-être un jour ma lame saura également te protéger ! Aussi bien que je compte te protéger de ton manque d’appétit, Watari ! » Et c’est sans attendre qu’elle lui donna une nouvelle brochette de viande, épicée. « C’est agréable de te voir souriant. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 22:42
Une promesse de son cœur pour un futur incertain… Watari rougit un peu plus. Elle qui se voulait si libre, il ne s’attendait pas à ce qu’elle soit si sûre d’elle à son sujet. Pourtant, il était flatté : hormis sa jeune disciple du clan Yuki, personne d’autre dans ses voyages, sauf Akihime, n’avait su lui donner envie d’affronter l’avenir aux côtés d’autres femmes. Son cœur était lui aussi capricieux les concernant ; elles étaient toutes importantes à ses yeux d’une manière unique et différente. Si Eirin lui permettait d’être moins fort, Watari restait ému et touché par les traits rusés et la douceur du cœur de la belle des glaces. Akihime quant à elle… Il préférait ne pas la mentionner en cet instant : depuis tant d’années, il n’espérait pas qu’elle songe encore à lui, même si elle fut celle qui lui avait appris à se battre avec deux sabres et même si elle fut aussi celle qui lui donnât confiance en lui et ses idéaux, malgré son tempérament plus intense à certains égards que les deux autres femmes qui faisaient battre son cœur.

Qui ne sourirait pas en voyant ton beau regard, Eirin ? Tu es d’une rare douceur avec moi. Bien peu nombreuses sont celles à s’être soucié de moi comme tu le fais, tu sais. Ayuka n’avait pas ce genre de relation avec lui. Ils s’aimaient probablement l’un l’autre, mais elle lui devait toujours une vraie réponse. Ils devaient probablement dépasser cette barrière qui les séparait. Celle-ci pouvait tant être le chef du clan Yuki par certains égards, que leur relation de professeur et de disciple. Il avait fait un pas vers elle, il attendait à ce qu’elle fasse un jour de même si elle le souhaitait. Quant à Akihime… Tant de choses n’avaient pas été dites. Il se demandait ce qu’elle dirait, si elle le rencontrait, aujourd’hui ? Restait la question de son sourire : Je ne souris pas souvent en temps normal ? Je ne m’en rends pas compte alors, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve
Hoshino Eirin
Hoshino Eirin

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 23:04
Flamme éternelle
Eirin & Watari

Eirin n’avait finalement côtoyé que peu d’hommes sinon ceux de sa famille et de son ancien mari. Comment en vouloir à Watari pour ses passions alors qu’elle-même avait toujours vu Torahime, une puissance féminine hors norme et avait souvent cherché à lui ressembler par le passé ? La mère du samouraï vivait comme elle le désirait. Suivant ses convictions, ses passions, ses désirs. Mais également protégeant sa famille ainsi que la renommée du clan. Sans oublier qu’elle faisait du Clan Hoshino, une puissance de Tetsu no Kuni par sa maîtrise de l’iroujutsu. Si Eirin avait pris la voie du sabre, en préférence à celle de la médecine… La fière et magnifique matriarche du Pays du Fer savait toujours autant l’impressionner.

Elle sourit malicieusement à ses mots, passant une phalange de sa main contre sa joue comme pour le taquiner avec tendresse. « Tu souris souvent, Watari. Mais il s’agit la plupart du temps de sourires polis alors que dans cette chambre, face à moi, je peux presque voir derrière tes lèvres, un cœur apaisé. »

Passant sa main dans ses cheveux, elle pencha légèrement sa tête que le côté, délaissant quelques minutes le plateau de nourriture. « Quant à savoir qui sourit pour mon regard… Je les remarque rarement. En revanche, fais quoique ce soit qui pourrait nuire à ta guérison et tu découvriras que je peux avoir un œil de lynx ! » Elle rit, posant sa tête sur son épaule. Oui, ce moment était unique.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t1305-hoshino-eirin http://www.ascentofshinobi.com/u229
Hoshino Watari
Hoshino Watari

Flamme éternelle ft. Eirin Empty
Jeu 4 Jan 2018 - 23:17
Si Hoshino Torahime vivait comme elle l’entendait, Watari n’assumait pas encore totalement d’avoir probablement hérité de la nature volage de sa mère. Volage, mais fidèle, loyale et déterminé. C’était peut-être ça, qui montrait la solidité de l’amour qu’elle portait pour Shunsada, son père. Le fait que l’un et l’autre, peu importe où qu’ils allaient, que l’un soit ivre des corps et l’autre des combats, ils restaient confiants en l’autre et protecteur de ce qu’il était. Et si un jour, Watari pouvait être béni de gens qui étaient prêts à nourrir une telle confiance en lui et qui lui resterait fidèle peu importe ce qu’il était… Il serait sûrement le plus heureux de tous les Hommes.

Et il n’en était pas très loin, à l’être amant d’Eirin. Outre la beauté altière et féline de la belle lionne enflammée, elle était tendre et douce avec lui. En ce moment, à travers le continent, tout le monde n’avait pas la chance d’être soigné par une belle jeune femme aussi attentive à ses soupirs et si assidue à ses sentiments qu’elle lui rendait avec malice et passion. C’est pourquoi, quand elle lui disait que face à elle, ses sourires étaient différents et que malgré la puissante et brûlante passion qu’elle savait faire naître en lui à son égard, il était apaisé. Après tout, il se sentait bien et avait confiance en elle. Plus que d’un simple apaisement, tu me permets de vivre mes sentiments sans m’y enchaîner… Si je suis apaisé, c’est grâce à toi, Eirin… Un apaisement comme il avait pu le vivre uniquement aux côtés d’Ayuka, ces derniers mois. Et s’il était un amoureux protecteur avec la belle des glaces, la lionne d’opale avait ce rôle qu’il avait envers Ayuka, ce qui lui permettait pas d’être apaisé d’un heureux bonheur, mais apaisé de se sentir protégé et en confiance.

Tu sais bien que je compte vivre pour offrir à ceux que j’aime, un monde de paix, Eirin ! Ton œil est peut-être affuté, mais je suis sûr que ta mémoire l’est toute autant. Et tu guéris et apaise l’essentiel, chez un samouraï : mon cœur. Il ne mentait pas. Cette présence aidait probablement à réchauffer ce corps encore endolori par les glaces du chef du clan Yuki qu’il avait failli s’éteindre. Je t’aime, Eirin… Lui confia-t-il au creux de ses oreilles, comme si finalement, ce moment avait besoin d’être encore plus explicité… Pourtant, dans cette déclaration, sa voix était d’une sincérité profonde. C’était le soupir d’un cœur qu’il offrait à sa belle cousine aux yeux aigue-marines.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ascentofshinobi.com/t954-hoshino-watari-et-le-vent-se-leve

Flamme éternelle ft. Eirin

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: