Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Présentation Kosuke Shuhei (en cours)


Sam 30 Déc 2017 - 1:35

Informations du personnage


Nom :Shuhei
Prénom :Kosuke
Sexe :Masculin
Année de naissance :188
Pays d'origine :Kaze no Kuni
Capacité Spéciale :Aucune.

Description du personnage


Si nous devions trouver un mot afin de caractériser Kosuke, je pense que "glacial" serait parfait. En effet, tout dans son apparence revête l'insoutenable impression que ce jeune homme a été taillé dans un bloc d'eau gelée. Sa chevelure hirsute est blanche comme la neige. Certaine mèches tombent devant ses yeux bleus cyan reconnaissables entre tous. Encore une fois semblables à deux glaçons, ses yeux peuvent vous pétrifier en un regard. S'ils se posent sur vous, la dureté qu'ils expriment peuvent tantôt faire peur ou tantôt être assimilé à de l'arrogance de sa part. Paradoxalement au reste, Kosuke garde une peau légèrement brunie. Aussi, étant originaire du pays du Vent -connu dans le monde pour son soleil de plomb- sa peau fût longtemps "sculptée" par le soleil, ce qui a pour effet ce bronzage léger. En général, malgré un visage légèrement fermé, Kosuke a des traits d'adolescent.

Il en va de même pour son physique. Du haut de ses un mètre trente huit, Kosuke a un physique frêle et encore peu étoffé, chose d'ailleurs qui le complexe. Il se juge encore trop petit et trop peu développé pour un ninja maniant le sabre.
Vestimentairement parlant, Kosuke cultive son image de glaçon ambulant car majoritairement habillé très chaudement comme pour surmonter l'hiver. Une longue écharpe verte émeraude est nouée à son cou, pendant alors dans son dos, allant jusqu'à traîner par terre du fait de sa petite taille. Pour ce qui est du reste, Kosuke porte un kimono blanc au manche noir. Le symbole de son clan, la jonquille, est brodée de façon stylisée sur le col arrière de son vêtement. Il porte dans son dos sa précieuse lame ; Hyorinmaru, forgée par son père.

Kosuke reste malgré tout un shinobi calme et pointilleux. Il est très difficile de lui faire perdre son sang-froid. Il déteste cependant être comparé à un enfant, ou être moqué de sur sa petite taille. Il se met alors dans une colère noir, comparable à celle des membres du clan Akimichi lorsqu'ils sont traités de "gros". Malgré cela, Kosuke est une shinobi qui s'ennuie facilement, et qui a horreur de l'autorité. Toutefois, au fond de lui, Kosuke préfère la compagnie à la solitude, même si le silence règne. Quelque chose d'inexplicable fait qu'il n'apprécie la solitude que durant les siestes auxquelles il s'adonne volontiers, ou durant des moments de réflexions ou de méditation.

Histoire du personnage


Alors voilà, tout commence en l'an 188 quelque part dans le pays du vent. Connu pour ses hautes températures, il semblerait pourtant que la chaleur c'est abstenue le jour de ma naissance. J'étais né au sein du clan Shuhei, une famille réputée pour ses shinobis doués dans le maniement du sabre. Une tradition c'est, avec le temps, établie petit à petit au sein de notre famille. En effet, ce rite veut que chaque jeune garçon, à son neuvième anniversaire, hérite d'une lame forgée par les anciens du clan. Cette lame se verra alors créée, équilibrée, taillée spécialement pour son détenteur et pour personne d'autre. Une fois usinée, elle se verra nommée par le grand patriarche du clan.

Durant toute mon enfance, j'ai été préparé et entraîné dans l'optique que moi aussi un de ces jours je recevrai enfin ma lame, qu'elle sera pour moi la prunelle de mes yeux, et qu'elle sera mon meilleur allié jusqu'à la fin de ma vie. C'est ainsi que dès mon plus jeune âge, mon père m'entraînait chaque jours, des heures durant. Nous nous entrainions dans le désert au maniement du sabre. Je me souviens que le soleil ne me chauffait pas seulement, il me brulait la peau. Son rayonnement agressait mes yeux clairs et rendait alors l'entrainement plus complexe et fastidieux qu'il ne l'était déjà. Cependant j'étais un travailleur, et ce ne sont pas deux trois coups de soleil sur les épaules qui m'ont découragés. Chaque jour cet apprentissage était plus dur, mais la volonté d'avoir enfin cette lame propre à moi, unique dans ce monde, me poussait à donner le meilleur de moi-même.
Mon père se retrouvait alors souvent surpris lorsque que, ne voulant pas montrer son souffle saccadé, épuisé par l'effort, il posait son regard sur moi qui était encore debout, encore près. Moi-même j'étais surpris d'avoir encore la force de me mouvoir là où même mon paternel ; Katsuo Shuhei, manquait de vigueur. Il était indéniable pour moi que ce n'était pas la force de mon corps qui me permettait de ne pas faiblir, mais bel et bien ma volonté de me faire un nom au sein de ce clan.

Il est vrai que j'ai toujours eu un rapport très particulier avec ma famille. Mon nom ainsi que la jonquille noire qui est brodée sur mon kimono sont tout deux pour moi une fierté incroyable. Etre issu de ce clan est une chance puisqu'il a toujours été important dans notre pays d'origine. Nous étions connus et reconnus pour notre influence du fait de notre histoire et de notre puissance. Le clan à la jonquille faisait un temps peur, comme un temps rassurait de sa présence. Alors que je célébrais mon onzième anniversaire, certaines familles influentes du pays se sont ligué contre dans le but de nous chasser. Ils jugeaient notre présence trop néfaste à l'équilibre du Pays du Vent et préféraient voir les shinobis dans des villages ninjas, entre gens du même "genre". Mais ceci est une autre histoire.

Comme prévu, mon neuvième printemps fut l'occasion d'une immense fête, regroupant tous les membres de ma famille. Tout commença par une cérémonie en l'honneur de tous ceux fêtant leurs neuvième anniversaire, en l'occurence ce jour là, nous étions seulement deux. Puis, la famille se retrouve autour d'un festin, où l'on chante, où l'on mange et boit divinement bien.
Je fis enfin connaissance avec ma lame ce jour-ci. Le patriarche me la remit en main propre. C'était un katana de taille moyenne, plus petit que toutes les lames que j'avais pu voir jusqu'à présent, son fourreau était noir comme l'ébène mais son manche était bleu turquoise. Un détail m'avait frappé en le voyant pour la première fois, le tsuba (sa garde) de mon katana était en étoile à quatre branche. Je ne savais pourquoi ils avaient choisis de me le faire ainsi, toujours est-il que ce petit détail qui rendait ma lame unique me plaisait.
Lorsqu'elle me fut remise en mains propres, le patriarche s'approcha et me murmura comme si je devais être le seul à entendre ses paroles : "Elle se nomme Hyôrinmaru, ce qui signifie anneaux de glace. De ce jour jusqu'à la fin de ta vie, elle sera ta meilleure alliée. Prends en grand soin..."
La sensation que j'éprouvais alors à ce moment là était indescriptible, je me sentais enfin homme, enfin membre de cette famille qui faisait ma fierté.

Du fait de mon entrainement rigoureux, et du faible nombre de personnes semblables à nous, j'avais passé une grande partie de mon enfance, sur-entouré, mais malgré cela je ne connaissais rien du monde extérieur. Les seules personnes que je connaissais étaient du même clan que moi, et quelques mois après la fin de mon entraînement, j'avais des envies d'ailleurs. Je voulais sortir, découvrir le monde extérieur, appliqué ce que mon dur entraînement m'avait appris.
Presque deux années plus tard, mon voeux allait être exaucé. Aussi, comme je l'ai expliqué plus tôt, les familles les plus influentes de notre pays se sont réunies afin d'orchestrer notre départ. Pour eux, les ninjas provoquaient les guerres, et ils ne voulaient en aucuns cas que premièrement Kaze no Kuni soit touché par la guerre à cause d'une minorité, mais aussi que leur petit business soit dérangé par les ninjas qui louent leur force afin de garantir la livraison de marchandises ou la protection de certains commerces.

A l'usure, ces gens ont donc réussi à nous chasser... Nous avons plié bagage, bien décidé à quitter le pays sans créer de problèmes à personne, pacifiquement. Certes il était un peu difficile pour nous tous de quitter notre maison, nos repaires, notre environnement, mais paradoxalement, le fait de partir m'enjouait ! J'allais enfin voir le monde, et peut-être rencontrer d'autres ninjas. Nous sommes donc partis sans but précis... Nous avons vécu plusieurs semaines sur la route sans savoir où nous dormirons le lendemain. Ce n'était pas une question d'argent, nous voulions simplement vivre comme de vrais ninjas en mission issus des villages cachés. Après tout nous étions comme eux, c'est d'ailleurs à cause de cela que nous avions été "bannis".

Je le savais que j'étais un ninja, j'avais du chakra et savait le contrôlé. Quel ne fut pas ma stupeur de voir que mon chakra avait la nature Suiton. Mon père m'en avait fait prendre conscience, malheureusement je maîtrisais trop peu mon chakra pour donner une forme aquatique à mon chakra. Prendre le chemin de Kiri me facilitais la tâche. Non seulement nous allions enfin nous



Qu'est-ce qui a amené votre personnage dans le village ?

Quel regard porte votre personnage sur le reste du monde, et surtout sur les autres factions ?

Racontez un évènement marquant de la vie de votre personnage.

Quel est l'objectif principal de votre personnage ?

A propos du joueur


Origine de votre avatar :
Indiquez votre parrain, si vous en avez un :
Est-ce un changement de personnage ?
Est-ce un double compte ?
Quelque-chose à ajouter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 8 Jan 2018 - 4:20
Des nouvelles? Comment avance cette présentation ?

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Dim 14 Jan 2018 - 19:02
Deuxième relance : comme ça avance?
Dans une semaine on archivera ta présentation si nous n'avons toujours pas de nouvelle.

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Dim 21 Jan 2018 - 19:03
Toujours rien?
Direction les archives !

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Présentation Kosuke Shuhei (en cours)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Zone détente :: Zone détente :: Archives
Sauter vers: