Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Deus Ex Machina ✗ Chapitre I Verset II | SOLO


Sam 30 Déc 2017 - 5:47

♫♪ MUSICBOX ♪♫
Hitomi Kuroishi - Stories



Les heures s’effilochaient en multitudes de légions spectatrice des faits et gestes se déroulant placidement en ces murs. Essais des pensées se terminant échecs ou a contrario réussites, se mouvant dès lors nouvelle pièce des engrenages de ce cercle sans fin. Patience, minutie et motivation se devaient être présentes ancres, pour poursuivre toujours plus loin ces chemins inconnus qui s'érigeaient sans fin.

Muramasa cherchait les réponses qui tentaient de se dérober avec espièglerie, de se cacher où nul ne pourrait les débusquer. La recherche pouvait être si ingrate tâche, que cela en était lassant. Mais cela ne le décourageait point, au contraire. Il s'agissait d'un jeu où il fallait se montrer joueur, se plaire à perdre, comme gagner.

Il inscrivait sur le carnet, de son encre incarnant théories restant à prouver, ces flots d'informations, de suppositions, de probables causalités. Sa main s'engourdissait, mais son esprit demeurait enflammé.

Vint alors celle qui assistait la plupart de ces recherches en quêtes de vérités. Celle qu'il connaissait bien et qui se trouvait être sa toute première connaissance au sein même de Rokkusu, il y a déjà tant d'années. S'il ne l'avouait pas, il l'appréciait cette petite excentrique. Et s'il était l'homme qu'il était aujourd'hui, c'était certainement grâce à la main du destin qui les firent se rencontrer jadis. Ce silence, s'ancrait vérité.

" Mura-kun, un cas qui devrait t’intéresser. "

Elle lui tendait ostensiblement un dossier, assez épais. Ce dernier arrêta d'écrire, posant sur le premier coin de mobilier  à sa porté, le carnet et la plume encore chaude de ces frénésies créatrices. Il prit l'offrande et l'ouvrit, feuilletant le contenu présenté à lui. N'affichant ni sourire, ni grimace, juste la valse de ses iris parcourant les indices.

" Intéressant en effet. Cela mérite que je m'y risque. "

Voilà déjà q'un nouveau cas désespéré se présentait, demandant l'expertise du médecin de l'ombre, ce spectre si avare en défis à relever. De ces impossibles qui permettaient parfois, de faire avancer ses recherches d'un pas digne du dantesque. Cela était rare, mais parfois, cela arrivait.

La plupart de ces frasques, si elles revêtaient les parures de l'impossible pour les charlatans, pour ce génie incontesté, elles n'étaient que simple équation des plus basiques au final. Ce n'était pas tous les jours facile, d'être ce si talentueux personnage, devant perdre son précieux temps pour des enfantillages.


_________________
.


Dernière édition par Borukan Muramasa le Lun 2 Juil 2018 - 12:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Dim 1 Juil 2018 - 19:05

♫♪ MUSICBOX ♪♫
Hitomi Kuroishi - Stories



Un visiteur se présente à la demeure qui attend son arrivée avec la plus grande impatience au monde. Si l'accueil reste calme, toute l'urgence de l'affaire transparaît d'elle-même avec une ivresse silencieuse, mais hurlante. Une belle propriété dans le quartier huppé, ne manquant pas de s'accorder en totale adéquation avec les dorures éclatantes de la richesse et du luxe. Le majordome invite le médecin à prendre place dans le salon, proposant un thé ou autres mets, avant d'aborder le vif du sujet. Une correction appréciée, mais inutile. N'ayant pas de temps à perdre avec les formalités d'usage, le parangon prend place assise prestement, puis demande au barbu grisonnant de ne pas perdre de temps.

" Pas besoin de tourner autour du pot, je vous écoute. "

Le vieux serviteur, d'un certain age, parait songeur, bien que les traits de son visage sont sévères et des plus marqués. Il se racle la gorge, avant de se risquer à énoncer la raison nécessitant les services du plus talentueux médecin du Yuukan, ou peut-être plus humblement, l'un d'entre-eux.

" Hum. Il s'agit d'une affaire délicate, demandant la plus grande discrétion, comme vous pouvez-vous douter. Cela serait catastrophique pour Ojou-sama... si son état de santé venait à être remis en question publiquement. Mais, au vu de votre réputation, je vous accorde toute confiance sur votre discrétion. Voilà quelque temps que Ojou-sama est souffrante et nul médecin n'arrive à diagnostiquer les raisons de son... affaiblissement. Tous des charlatans ! Hum, excusez mon emportement... Ojou-sama est une personne très fière, ne prenant la peine de s'apitoyer sur son sort ou même de chercher à se sauver des griffes d'un funeste destin. "

Apparemment, le vieillard est à fleur de peau, malgré sa stature droite et sa gestuelle implexe. L'impudent laquais s'incline en suppliant que sa requête soit acceptée, désirant réellement que sa maîtresse adorée soit sauvée d'une mort lente et inéluctable, une de celle demeurant un mystère même pour les hommes de science les plus érudits.

" Voilà pourquoi j'ai décidé de vous contacter à son insu. Je vous en prie, sauvez-la. J'endosserais pleinement la responsabilité que d'avoir trahi la volonté de Ojou-sama en offrant ma vie. Vous êtes considérés comme une légende pouvant accomplir des miracles. Accomplissez ce miracle que de sauver Ojou-sama, je vous en prie ! "

Muramasa soupire, un peu perplexe que de revoir le même scénario se présenter une nouvelle fois devant lui, comme s'il s'agissait d'une épreuve sortant des sentiers battus, mais s'avérant en réalité légion au regard mordoré du fier érudit.

" Tant de dévotion que vous êtes prêt à risquer votre vie en guise de rédemption, quand elle l'apprendra. Cependant, n'est-ce-pas là une trahison, que de ne pas respecter sa volonté ? Nébuleux... mais, intéressant, je dois le reconnaître. "

La question de la félonie se dessinait en un dilemme, telle pierre angulaire pouvant sombrer dans les abysses ou demeurer immaculée à tout instant bien qu'en éternelle apesanteur. Ce vil freluquet osait trahir les attentes de sa propriétaire, mais d'un autre côté, était-ce foncièrement mal que de vouloir faire ainsi aux vues de la situation ?

" Dites-m'en plus, mon brave. "

Sortant une cigarette, le médecin est prêt à perdre de son précieux temps (inestimable), afin que de réfléchir si oui ou non, cette demande en valait la peine. Il ne tenait qu'au serviteur de le convaincre du bien fondé de sa cause. Divin, mais humain, tout simplement.


_________________
.


Dernière édition par Borukan Muramasa le Lun 2 Juil 2018 - 12:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Lun 2 Juil 2018 - 3:48

♫♪ MUSICBOX ♪♫
Hitomi Kuroishi - Stories



Une demoiselle se trouvant dans une situation délétère qui nécessite l’aide du parangon. L’esquisse d’un tableau n’ayant en réalité aucune originalité, qu’importent les traits formant l’oeuvre. Muramasa n’aimait pas ce genre de toile, désirant découvrir de nouvelles créations pouvant le tirer des affres cruels de la monotonie chromatique de l'existence. Deux essences primordiales, mais une infinité de subtiles nuances trop rares. L’histoire que lui conte l’homme gris n’a rien de palpitant. Au contraire, il ne s’agit que du schéma classique peuplant moult encres. Un schéma que trop exploité par les imaginaires étriqués de la plupart des artistes se mourant dans une impitoyable asphyxie. Arquant son bras, le coude posé sur l’accoudoir, il vient déposer sa joue dans la paume de sa main. Insipide. Le serviteur s’en rend-il compte, ou bien est il comme la plupart complètement aveuglé de part le marbre des traits de son interlocuteur ?

" Tout cela est charmant, par contre, qu’est ce qui vous fait penser que ces nombreux médecins ayant proclamé impossible rémission étaient dans le faux ? "

Livide, le laquais perd ses mots, fléchissant son regard vers le sol -signe que nulle réponse censée ne pouvait objecter ce constat-. Pourtant, il redresse ses yeux, toujours une -faible- lueur d’espoir ancrée dans ses pupilles menaçant de s’éteindre à jamais.

" M… Mais ! Vous êtes son dernier espoir ! "

L’encensoir empoisonné menaçant de toucher à sa fin, le médecin se redresse après avoir écrasé le sablier de cendres dans la coupe de cristal finement ciselée trônant sur la table basse, fixant l’énergumène dont la verve manquait de saveur (contrairement à l’encens terminant de crépiter son trépas).

" Je ne peux rien promettre, mais étudier la question me semble envisageable. Néanmoins, le prix à payer sera peut être plus conséquent que vous ne l’imaginez. "

un léger sourire se dessine, accompagnant l’annonce mitigée offerte en guise de réponse. Louvoyer vers un accomplissement prétendument impossible, s’avère avisé. Déglutissant, le serviteur est ni rassuré, ni émerveillé. Ses craintes demeurant, bien que la flamme perdure, il comprend que l’affaire demande réflexion, sans compter davantage de bois afin d’étayer les flammes menant à poursuivre la lutte contre les ténèbres dévorantes et pernicieuses qui menacent de s’abattre en engloutissant les dernières nitescences perdurant vaillamment.

" Qu’importe, du moment que vous essayez... "

" Bien. Je repasserais demain et nous en rediscuterons. "

Affaire conclue à l’orée des chimères d’une teinte digne d’une nuit sans lune, une nouvelle odyssée s'érige en marquant les prémices de son commencement.

Sous la froideur vespérale des cieux, le médecin disparaît dans les ombres. Une silhouette spectrale qui incarne l'évanescent dans sa quintessence, sous le manteau dépourvu d'étoiles venant nimber divine présence.


_________________
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t2971-equipe-3-shisengumi-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Deus Ex Machina ✗ Chapitre I Verset II | SOLO

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: