Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Discussion — Shizen


Sam 30 Déc 2017 - 10:50
Le dernier entraînement du Yotsuki a visiblement rouvert de nombreuses séquelles. Alors qu'il commençait à relativiser à propos de son individualité, de nombreux événements — l'agitation dramatique au sommet des Ombres puis le feu de forêt déclenché par ses propres techniques — firent replonger le jeune shinobi dans l'interrogation : démoralisé à tout jamais. Heureusement, son supérieur hiérarchique a délogé l'anguille sous roche et imposait au batracien une entrevue qui, théoriquement, devait libérer Kagerō de ses fardeaux.
Bonjour Shizen-sama. Balança désespérément l'Oiseau vermillon après avoir préalablement toqué et reçu l'invitation d'entrer. Vous vouliez me voir... ? Immédiatement l'Aburame convia le batracien à s'asseoir ; le chūnin agrippa le dossier de la chaise, la retira de quelques centimètres puis s'installa dessus. Il observa ensuite son interlocuteur avec une mine tourmentée.

À propos de mon éventuelle démission... Le Yotsuki marmonna quelques paroles en relevant son regard en direction du ciel : il réfléchit. Vous savez... j'ai réfléchi à vos paroles. Qui dit mission dit équipe, cela veut dire que je ne serai plus seul, vous avez raison. En revanche, est-ce que des aspirants ninjas possèdent les capacités de m'épauler ou d'arrêter un de mes assauts ? Par exemple, je n'ai pas envie que des membres de l'institut qui feront peut-être un jour équipe avec moi gaspillent inutilement leurs ressources. Une seconde silence. Voilà les premières décisions de ce choix... Ce n'est pas une décision hâtive, loin de là.

De plus, lorsque j'échange avec des instructeurs spécialisés, on me répète souvent la même chose : « si tu persévères et continue de renforcer tes liens avec ton huile, tu deviendras un shinobi redoutable... ». Actuellement cette voie de chef d'équipe, je pense, ne me permets pas d'exploiter à cent pour cent mes capacités. Il relâchait tout ce qu'il avait enfermé dans son cœur. L'idéal serait un job où je pourrai exprimer mon panel de techniques, qu'il y ait une raison à mes entraînements. Le regard du shinobi se focalisa sur un espace vide ; il fuyait désespérément celui de son interlocuteur. puis il sourit de malheur. Avez-vous cela en réserve ou je dois tirer un trait sur mon individualité ? Interrogea-t-il dans un baroud d'honneur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Sam 30 Déc 2017 - 15:22
Le sujet Kagero, un dossier sur lequel Shizen devait s'y pencher sérieusement. Lors de son dernier entraînement avec sa participation, il avait fait part d'un sentiment étrange mais justifié, qui remettait en cause sa place au sein de l'institut. Notamment à cause de son individualité qui ne lui permettait pas de protéger efficacement les troupes qu'il devait superviser. Si cette promotion visait justement à le positionner confortablement au sein du département d'ici quelques mois, ce plan allait visiblement tomber à l'eau. Des cas comme celui-ci, il ne pouvait pas toujours en prévoir. Néanmoins, c'était son rôle d'écouter la réclamation et de faire le nécessaire afin de satisfaire la personne. Certes, il donnait l'occasion à des gens d'avoir une responsabilité honorable au sein des Nuages, mais il devait aussi être reconnaissant. En effet, sans l'effectif qui faisait briller l'institut, l'Aburame ne serait sans doute rien au village. Une chance était offerte et elle était saisie avec brio. Désormais c'était à lui d'offrir une seconde chance quand la première n'était pas la bonne. Ce fut la première fois, mais la personne concernée avait le mérite d'être prise au sérieux.
Kagero, installe-toi. Dit-il tasse en main, pour ne pas changer des bonnes vieilles habitudes. S'il l'avait convoqué en personne, c'était surtout pour l'écouter et envisager une suite pour son futur.

Tranquillement installé sur son siège, il écoutait avec attention le manipulateur d'huile qui désirait donc discuter de sa démission. Par rapport aux dégâts causés par ses capacités, il n'était garanti que ses coéquipiers arrivent à se protéger si l'huile se retournait contre l'équipe dirigée par l'oiseau vermillon. Un point qu'il entendait. Mais il le laissait terminer, il le laissait dire tout ce qu'il avait sur le coeur. C'était le strict minimum.
Tu souhaiterais donc une mutation. Je pourrais éventuellement te proposer au Kyuubu, mais le résultat restera le même. Quoi que, la présence massive des Metaru suffirait à former des défenses contre ton individualité. Mais je ne pense pas que ta place soit là-bas, non, ce serait du gâchis ... Tu peux à la limite renoncer aux responsabilités et occuper de nouveau la place de simple membre. Un choix qui serait dommage. Le manipulateur d'insectes jetait un oeil sur les documents sous ses yeux. Même avec les deux entraînements, je ne connais pas l'ensemble de tes compétences. Il m'en faudrait plus pour trouver la place parfaite. La section élite. Mais était-ce réellement la bonne décision pour lui ? Puis, correspondait-il réellement aux critères de cette nouvelle section implantée au Zaikugai ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Sam 30 Déc 2017 - 16:05

Le kyūbu... Le Yotsuki hocha la tête. Cette unité ne m'inspire pas confiance. Postuler pour celle-ci ? Inimaginable. C'est que ce shinobi paraissait capricieux. Certes, je peux redevenir un simple membre et m'occuper des tâches les plus basiques. Malheureusement cette option rime avec répétition et une lassitude morale... Sans même compter que le batracien, s'il décide de redescendre l'échelle, tirera un trait de façon irrévocable sur son individualité : sans l'utiliser ses compétences se rouilleront. Mes compétences ? Kagerō posa ses deux coudes sur la table puis joignit ses paumes ; il apposa finalement son menton sur le dos de ses mains. Je suis un shinobi versé dans mes compétences, mais dans les autres domaines c'est le strict minimum — le b.a.-ba. Concernant le Ninjutsu vous connaissez déjà mon niveau, la réserve de Chakra suit également puisque j'ai de quoi tenir les consommations gourmandes de mes combinaisons. De plus, j'ai perfectionné mon panel en y introduisant des techniques avancées de camouflage. Il observait son interlocuteur. Voilà mes compétences actuelles — sans compter les marges de progression.

Le Yotsuki avait la tête ailleurs et envisageait malgré cela des éventualités : mettre un terme à sa carrière de Shinobi ? M'ouai... S'atteler à des tâches ingrates dans l'administratif ? Ennuyeux, lassant... Ignorer son individualité puis continuer sa routine ? C'est s'amputer d'un membre, cela revient au même. Quoi que, est-ce que faire un break serait la solution ? Vivre en marge des sociétés pendant quelques temps est réellement bénéfique vu l'état moral du batracien ? Dans un dernier élan de courage, il murmura :
Proposez moi quelque chose... Un poste... Là ou je peux m'exprimer librement Où il peut employer son huile sans problème. À côté je bosse, enfin je bossais, d'arrache-pied pour peaufiner les effets destructeurs... Une nouvelle fois son faciès se métamorphosa en un message de secours. Le stage au Mont Myōboku a même aggravé mon cas... Les maîtres incontestés n'arrivent même pas à m'aider... Il rigola faiblement. Et puis si je ne suis pas un de ceux qui n'existent que dans l'unique but de voir le monde brûler ? Le destin en aurait décidé ainsi...? Ambiguë.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Sam 30 Déc 2017 - 18:48
Le Kyuubu ne lui inspirait pas confiance ... ? Une réaction pour le moins étrange. Comment ne pouvait-il pas faire confiance au département même qui s'occupait de la sécurité des Nuages ? Par moment, le Yotsuki pouvait lui rappeler Yamanaka Washi. Très sur la défensive par rapport à ce qui l'entourait en ressentant le complot un peu partout au sein du village. Certes, les nombreuses trahisons pouvaient justifier un tel comportement, mais tout de même. Enfin bref. Le fait d'intégrer une section militaire n'était certainement pas son souhait. Ce serait lui priver de la découverte du Yuukan qu'il pourrait faire s'il restait au sein de l'institut. Enfin bref. C'était un non catégorique pour le Kyuubu, il fallait donc se pencher sur la deuxième idée : abandonner ses responsabilités afin de revenir en bas de l'échelle : simple membre. Une triste suite pour quelqu'un qui venait d'acquérir de l'importance. Là encore, c'était difficilement acceptable par le manipulateur d'huile. Notamment à cause de la routine, malheureusement générée par le même genre de missions. Du coup, il fallait encore chercher une autre idée. Cette fois-ci, il ne pouvait que se baser sur la globalité de ses compétences dans le sens de trouver le poste parfait. Le Jônin continuait de boire son café en écoutant l'oiseau vermillon. L'individualité couplé au feu : ce point était clair. L'information en plus était donc ses capacités de camouflages. Un détail important qui lui permettrait certainement de le muter dans une autre section.

La dissimulation pourrait te permettre de trouver un poste, en effet ... Forcément, il pensait au département de surveillance. Une unité qui regroupait les maîtres de l'ombres, qui s'occupaient de l'espionnage internationale et de la récolte de donnée. Maintenant, le positionner au sein de l'unité de neutralisation n'était pas forcément la meilleure des idées. Du moins, avec sa capacité offensive, il serait difficile qu'il ne se fasse pas remarquer. Enfin, cela restait à voir. Dans le cas ou je te demanderais d'effectuer une mission en restant discret, si tu te fais prendre, seras-tu capable de te battre dans le silence le plus total ? L'espionnage est une chose, l'assassinat une autre. Sur la dissimulation, donne moi du concret. Que pourrais-tu infiltrer avec ta palette actuelle ? Les cartes étaient posées. Juste avant, tu t'engages donc à te retirer de l'institut ? Une question piège car il y resterait quoi qu'il arrive.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Sam 30 Déc 2017 - 19:32
Après avoir tenté la fuite, le regard bleuâtre du batracien se logea dans celui de l'Aburame. Le faciès du shinobi devint tout d'un coup sérieux comme s'il savait que des portes venaient de s'ouvrir à lui.
L'objectif de la mission : « rester furtif ». Quoi qu'il arrive je respecterai cette condition. Une seconde question. Je peux non seulement passer inaperçu face à de nombreuses techniques sensorielles, mais également m'immerger dans les éléments que je manipule. J'expérimente également des stratagèmes avec les batraciens du Mont Myōboku. À côté j'éveille petit à petit mes dons de repérage ; en étudiant les mécaniques d'un Kanchi Taipu — ninja senseur — j'apprends à mieux les contrer. Vint une troisième interrogation que le Yotsuki s'empressa de répondre. En toute franchise si ce nouveau poste me permet de me libérer de mes chaînes je démissionnerai. Ce n'est pas contre vous — d'ailleurs je vous serai toujours redevable vu votre soutien. Vous devez le voir : mon moral se détériore de jour en jour. J'ai une envie folle d'adrénaline — ce que je ressentais autrefois lorsque je pouvais employer à bon escient mes techniques dévastatrices sans me soucier des dommages collatéraux. Expliqua-t-il tranquillement.

Pour rebondir sur mon huile je suis en phase d'expérimentation de nouvelles techniques. Disons qu'actuellement ma matière grasse reste visible — de ce fait un stratège peut rapidement faire le lien et tout déjouer aisément. Dans quelques semaines ce ne seront que de simples techniques Katon... en l'apparence... Il sourit après ce changement drastique dans son panel. Je tente de camoufler au maximum mon individualité dans mes techniques : mon but est de faire penser à mon adversaire que je suis un utilisateur expérimenté de l'élément du Feu. Si jamais il découvre que ne suis qu'un pitoyable prestidigitateur qui combine huile et flammes... Je suis mort. La surprise... un atout sous-côté de l'arsenal shinobi. Après avoir répondu aux interrogations de son interlocuteur le Yotsuki patienta. Vraisemblablement Shizen détenait un poste... Lequel ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Sam 30 Déc 2017 - 23:30
Ce fameux mont semblait faire énormément de bien au manipulateur d'huile. Ce lieu était souvent mentionné dans des ouvrages de la Grande Bibliothèque, mais son accès restait un mystère. Celui-ci devait être sans doute réservé à un cercle très restreint, comme le clan Yotsuki. L'individualité que le clan possédait entrait en parfaite symbiose avec ces crapauds combattants. Ce qui signifiait donc que Kagero suivait un apprentissage afin de former son pacte par les liens du sang, voire que c'était chose faite. Un tel regroupement de facteurs combatifs devaient donc procurer une force de frappe immense à l'oiseau vermillon. Désormais, il ne lui restait plus à contrôler une deuxième affinité et il sa capacité offensive serait aussi violente que destructrice. Visiblement, le batracien semblait bien décider à changer de voie. Les entraînements qu'il pratiquait en témoignaient et il cherchait à s'ouvrir vers de nouveaux horizons. Si c'était là son véritable souhait, le manipulateur d'insectes ne pouvait que lui offrir. Lorsqu'il entendit que le Chûnin lui serait toujours redevable pour son soutien, son sourire se dessinait sur son visage. Cette phrase sonnait comme un adieu, alors qu'il serait toujours sous sa supervision. Le Jônin se levait de son siège en faisant face à cette même fenêtre. Les mains dans le dos - posture qu'il abordait très souvent - il reprit la parole.
Tu me seras encore redevable mon cher Kagero. Ce poste que tu convoites et que tu peux saisir sera encore une fois sous ma supervision. Tu dois connaître les loups et les spectres du Mouton Blanc. La présence de cette unité était volontairement publique afin de faire naître des craintes chez les ennemis des Nuages. Ces personnes-là n'existent plus. Depuis la disparition soudaine de leur dirigeante, en tout cas. Tu n'es pas au courant comme la plupart du village et des membres de l'institut, mais cette section d'élite s'est récemment ralliée à l'institut. En réalité, il n'avait pas besoin d'en dire plus pour que le Yotsuki comprenne ou il voulait en venir.

Néanmoins, s'il pouvait le positionner très sérieusement au sein de ce comité très restreint, il ne serait pas dans la capacité de lui faire de faveur. D'ailleurs, il n'en avait jamais fait pour l'institut. La formation de l'élite avait très récemment commencée, alors le manipulateur d'huile pourrait ne pas avoir de retard.
Il y a un département de surveillance que tu pourrais intégrer selon tes résultats. En revanche, cette adrénaline que tu cherches tant serait occasionnelle. Tu dois bien te douter que les missions se font rares, mais restent très importantes. Ce n'est tout de même pas une tâche facile, car un rôle pareil demande des sacrifices dans ta vie personnelle. Du moins, tu dois être conditionné et cela peut grandement influer sur ta personnalité dans ton quotidien. Dit-il en se retournant, plongeant son regard camouflé dans les yeux du Yotsuki. Je peux te laisser trois jours pour réfléchir. Bien évidemment, cette information doit rester confidentielle. Une telle responsabilité pourrait te correspondre ? C'était la seule option qu'il voyait pour lui.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Dim 31 Déc 2017 - 13:03
D'un seul coup Shizen se leva de son siège pour faire volte-face à la silhouette élancée du batracien.
Les loups et les spectres du Mouton Blanc... Le shinobi répéta les paroles de son interlocuteur avec une intonation plus basse. J'en ai déjà entendu parler... Kagerō s'interrompit pour écouter l'Aburame. L'unité est rattaché à l'institut... Réitéra-t-il en chuchotant.

Pour être honnête lorsque je suis rentré dans ce bureau j'espérai ressortir avec une piste concrète. J'accepte de suite. Répliqua sèchement le chūnin. Et puis si jamais j'échoue — même si la défaite n'est pas une option — je n'aurai pas de regret de ne pas avoir essayé. Un nouvel objectif balaya les mésaventures du Yotsuki. Une nouvelle fois le directeur de l'institut tendit une perche à ce batracien... Hameçon qu'il ne devait en aucun cas lâcher pour ne pas retomber dans la dépression et le belote ainsi que le rebelote. De ce fait... À la fois coordonné et avivé par une récente volonté, le Yotsuki se leva également de sa chaise en plaquant ses deux paumes sur le bureau. Je vous écoute : que dois-je faire ? Avant même une réponse de son interlocuteur, Kagerō se voyait déjà entrain de renforcer ses entraînements puis de retourner au Myōbokuzan. Il s'imaginait déjà échanger avec un légendaire crapaud cracheur de feu l'Iwayado. À cet instant un déclic se produisit ; le cœur et les convictions de l'Oiseau vermillon reprirent de plus belle.

Une autre joie intérieure se mêla à cette soirée privée : l'Aburame restait le directeur de l'escouade secrète d'élite. Par conséquent, le chūnin n'allait pas réellement migré de division ou de supérieur hiérarchique — il a réussi à esquiver l'unité du Kyūbu et en reste ravi ; disons que le clan Metaru ne lui inspire pas confiance. En revanche, une dernière interrogation provint de la part du Yotsuki.
Pour revenir en arrière — non pas pour abandonner, mais pour revenir sur un sujet précédemment initié — si j'arrive à confondre totalement mon huile à mes flammes : que personne au monde ne remarque l'utilisation de matière grasse... Pouvons-nous faire un compromis ? Il demanda donc s'il a l'autorisation d'employer ce pouvoir dévastateur, malgré le risque qui planait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Dim 31 Déc 2017 - 15:46
La réponse fut plutôt rapide. Shizen lui avait laissé trois jours afin de réfléchir à cette honorable proposition, mais il ne lui fallut qu'une maigre minute pour accepter l'offre. Bien qu'en réalité, une telle réaction ne l'étonnait pas. Le Yotsuki avait toujours comme habitude de prendre des décisions très rapidement. De plus, cela montrait bien qu'il savait parfaitement ce qu'il voulait faire de sa vie. D'ailleurs, la réponse positive arrangeait sérieusement l'Aburame. S'il n'avait pas montré de l'intérêt, lui trouver un poste qui lui conviendrait aurait été une tâche très difficile. De toute manière, il connaissait parfaitement les enjeux d'un tel choix : l'échec était possible. Surtout dans un département qui se montrait encore plus exigeant que les sections que connaissait Kagero. Dans le cas ou il échouerait, il serait évidemment le bienvenue ici. Que ce soit pour occuper de nouveau le rôle de membre lambda ou reprendre ses récentes responsabilités. Enfin, pour le moment, il fallait faire le nécessaire afin de le positionner dans cette unité. Chose qu'il demanda, très rapidement une nouvelle fois.
C'est ce que j'espérais entendre. Ce que tu dois faire reste très simple, enfin, ce que tu dois faire afin de passer l'épreuve. Demain à la première heure, tu devras te rendre à l'Assemblée. Dans les alentours de cet endroit, il y aura un vieil homme. Tu devras le trouver et lui dire que tu viens de ma part. Une fois fait, il s'occupera de te diriger vers un superviseur qui s'occupera de ton épreuve. Je ne serai pas présent, d'autres responsabilités m'appellent et je ne suis pas assez apte à juger quelque chose que je ne maîtrise pas. Si tu réussis l'épreuve, tu pourras intégrer le programme de formation. Celui-ci sera très difficile, mais l'homme qui s'occupera de toi aura tout le temps de t'expliquer la réalité d'un tel choix. La personne qui allait s'occuper du manipulateur d'huile était un as de la dissimulation. Son individualité du son lui permettait d'immenses possibilités.

Par la suite, il revenait au sujet de son individualité.
Je ne te demande pas de ne pas utiliser ton huile et ton feu. Je vais te donner un exemple : tu espionnes quelqu'un et tu es malheureusement repéré. Tu veux éliminer la personne en question, en utilisant ta capacité, tu risques de faire encore plus de bruit et d'alerter plus de monde. Du moment que tu ne laisses pas de trace, c'est tout bon. Tu auras le temps de comprendre le fonctionnement si tu réussis ton épreuve. Pour l'instant, rien n'était fait. Puis il en saurait naturellement plus avec du concret.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1223-shizen-100 http://www.ascentofshinobi.com/t2134-aburame-shizen

Dim 31 Déc 2017 - 16:52
La conversation s'enflamma : une porte s'ouvrit pour le jeune Yotsuki.
C'est noté. Annonça le batracien suite aux instructions de son supérieur concernant l'épreuve ; visiblement Kagerō n'allait avoir aucun répit puisque sa vie basculera demain à la première heure. Quoi qu'il arrive je ferai de mon mieux. Susurra-t-il en baissant le regard. Quant à Shizen, il enchaîna sur l'interrogation précédente de l'Oiseau vermillon. Il fournit des explications approfondies et même un exemple concret. D'accord, je vois mieux. Merci.

C'est sur ces dernières paroles que l'entrevue se termina.
Bon après-midi... Balança le batracien en faisant volte-face. Alors qu'il avança d'un bon mètre, son corps s'arrêta brusquement. Il lâcha un dernier regard à son directeur avant de sourire — non pas de malheur comme il le faisait habituellement. Je vous remercie pour votre aide... Shizen-sama. Il exerça un mouvement de tête vertical pour le saluer une dernière fois avant de reprendre sa marche lente. Lorsqu'il dépassa le seuil de la porte la dextre de Kagerō se referma : il serra fermement son poing ; la seconde paume du chūnin effleura la poignée de la porte pour la fermer. C'est donc demain à la première heure que tout se jouera... ? Le pêne se logea dans la gâche ce qui verrouilla la porte... Pas de problème. Ajouta-t-il sèchement en ressortant de l'institut d'une démarche déterminée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1654-jisei-kagero-u-c#10189

Discussion — Shizen

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: