Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Réhabilitation (w/ Shinichi)


Sam 30 Déc 2017 - 12:04



Inja se réveillait une nouvelle fois de sa cuite, à croire que tout le monde le forçait à venir boire un verre après sa journée d’entraînement et de travail. Comment un shinobi pouvait-il rester sérieux après son service dans un village avec des trous pareils, toujours prêts à inviter les copains et organiser des soirées alcoolisées « productives ». Il n’était pas question pour le ninja de repartir à l’arrache pour sa prochaine mission, cette fois-ci ayant le temps de se préparer complètement, il utilisa tout le temps nécessaire pour se doucher et se brosser les dents de sorte à évacuer les odeurs restantes de vapeurs d’alcool de la veille. Pensif, il se remémorait la missive qu’il avait reçu à l’avance cette fois-ci, du « recrutement » apparemment, les autorités supérieures avaient pris soin d’essayer de remotiver le centre de troupes Kirijin et de remonter le nombre de l’effectif du village. Il s’agissait cette fois-ci de rallier une ancienne famille au village, essayer de les convaincre de se joindre à Kiri, pour y toucher tous les avantages liés, une chose qui n’était en théorie pas difficile. Mais Inja qui avait pris le temps de se renseigner auprès du tenancier du registre avait compris la difficulté d’une telle mission, il ne s’agissait de banals boulets n’ayant jamais voulu s’intégrer, mais bel et bien d’anciennes familles Kirijins rejetées par certains des grands clans du village, bien trop avares et prétentieux. Inja s’habille rapidement pour se diriger en direction du port, prenant son temps pour saisir l’équipement nécessaire, du papier photographique supplémentaire et surtout de quoi manger, n’ayant pas envie de devoir encore manger les mêmes mets étranges que lors de sa dernière mission, la bouffe n’était pas terrible au sein du village, mais alors en dehors… Ces gens avaient vraiment intérêts à servir le village, à s’empoisonner de la sorte. L’avantage est toujours qu’ils se retrouvent avec des corps robustes et pouvant survivre dans les pires situations, leurs repas ou de la terre, c’est presque pareil au final. Inja fit un détour dans une boutique commerçante avant d’arriver finalement au port, passant par la partie en travaux de celui-ci, de sorte à se rendre rapidement aux quais. Il réalisa sur l’instant que son cerveau avait écarté l’information précise de sa formation d’équipe, il s’agissait une nouvelle fois de Shinichi… Le problème étant que si les deux ninjas continuaient à mener et réussir leurs missions avec brio, les grands noms de Kiri s’empresseraient de croire qu’ils allaient bien ensemble et se targueraient de les faire faire équipe de plus en plus souvent… Une plaie pour le commun des Kirijins et surtout, pour le cerveau et la patience d’Inja, bien trop mis sous pression par la vanité du jeune Yuki.

_________________
How to Inja 1.0:
 


Dernière édition par Kanashīdesu Inja le Sam 30 Déc 2017 - 14:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 12:28
À cause d’Himiko, mon appartement est en rénovation. La demoiselle est parvenu, allez savoir comment, à briser mon toit. Sachant qu’il pleut presque tous les jours à Kiri, ma piaule a été inondée. Tout ceci m’a amené à retourner chez mes parents, pour un temps du moins. Je retrouve alors mes vieux, ma sœur ainsi que mon ancienne chambre. Je n’ai rien à faire aujourd’hui. Les ouvriers du port ont eu leur journée et je ne suis affecté à aucun travail. Je profite donc de ces instants de répit pour m’affaler sur le canapé et me reposer. Je suis cependant rapidement interrompu par mon père. Le cinquantenaire entre et m’interpelle :
▬ Shinichi. Quelque chose est venu pour toi.
▬ Ah ?

Le père de famille me tend la lettre que je m’empresse d’ouvrir et de lire. Sans surprise, je constate qu’il s’agit d’un ordre de mission. J’aurais aimé ne pas travailler aujourd’hui mais les hautes instances du village en ont décidé autrement. Inja et moi devons nous rendre sur une île voisine afin de rendre visite aux Iwasaki, un clan visiblement important du pays qu’il nous faut rallier à notre cause. Curieux de nature, mon père zieute la lettre par dessus mon épaule et sourit :
▬ Iwasaki hein.
▬ Tu les connais ?
▬ Je les connais, oui.
Mon vieux ne m’en dit pas plus et me souhaite bonne chance. Intrigué, je songe à effectuer quelques recherches approfondies mais la flemme et le manque de temps m’en empêchent.

Je quitte le domicile familial et croise en cours de route un vieil homme, un Yuki. À défaut de perdre du temps avec des recherches complexes à la bibliothèque ou dans nos archives, je demande plus amples informations à ce passant qui était autrefois un guerrier du clan. Il me raconte deux ou trois choses sur ces Iwasaki. Mon clan et cette visiblement liés. En effet, ils étaient autrefois nos alliés mais ont un jour refusés d’exécuter nos ordres. Pour cet acte de trahison, ils ont été banni du village et condamné à errer. En ces temps sombres où les effectifs manquent, nous cherchons à nous rabibocher et donc à faire revenir à nous ces anciens alliés visiblement puissants.
▬ Ça sent la merde cette mission.
Ils ont évidemment décidés d’envoyer un gosse qui n’a rien à voir avec l’histoire faire le sale boulot et recruter ces gens qu’ils ont autrefois jetés comme des malpropres. Super.

Je me rends au point de rendez-vous et salue Inja. Après avoir échangés quelques banalités, nous nous mettons en route. D’après nos informateurs, quelques Iwasaki ont été vu à Sugawachi, une bourgade de petite taille, connue pour son hospitalité.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 12:45



Les deux shinobis, maintenant en route pour l’île qu’il avait été mentionné dans la missive, les dernières informations indiquant la présence du clan recherché aux abords d’un village tranquille et dont Inja avait entendu le plus grand bien, surtout à propos de la nourriture, ce qui le conforta dans la direction culinaire de ses idées, étant sûr d’avoir pris des victuailles pour presque aucune raison au final… Après un voyage d’environ trente minutes, les hommes arrivent à proximité de la bourgade citée, située non loin de sa rive d’embarquement munie qu’un unique quai auprès duquel de nombreuses barques et bateaux de pêche s’étaient arrimés. Inja descendit du bateau, voyant les habitations proches et la pancarte indiquant le nom de l’endroit, puis adressa la parole à Shinichi.

« Evitons de perdre du temps, t’as une idée d’à quoi ils peuvent ressembler physiquement ? Si j’avais su pour les hommes-castors, j’aurais scanné la région entière pour les trouver en un rien de temps… Ils doivent bien avoir un signe distinctif, mais si t’as pas eu plus d’informations, on va devoir patauger en parlant aux gens… »



L’idée de parler aux gens ne déplaisait pas en soit au shinobi de lumière, mais il s’agissait vraiment de quelque chose ne provoquant des ralentissements lors des mission. En dehors, celui-ci aimait discuter de tout plein de choses avec les passants ou personnes rencontrées, mais la perte de temps était grande lors de missions où l’accomplissement de celle-ci pouvait être comptée pour le village. Inja se stoppa en voyant un homme s’approcher, levant les bras, il portait une espèce de robe bleue, plus du style robe de chambre que robe de gala, peut-être un magicien fou comme il était possible d’en apercevoir dans les marchés de Yuki no Kuni, voulait-il leur vendre un produit miracle ou une chose du genre ?

« Bien la bienvenue voyageurs, je suis Etarque, grand mage de l’île et vous avez de la chance de tomber sur moi, je suis prêt à lire votre avenir. Vous jeune homme, montrez-moi votre main ! »



Inja pouffa de rire en voyant que l’illuminé s’adressait à Shinichi, voulant lui montrer ses tours de passe-passe ridicules… Bien qu’il doute que celui-ci en ait vraiment et puisse les aider à trouver le clan banni, il devait au moins connaître un peu la région, la direction de la taverne où circulent les rumeurs et informations, voire avait peut-être vu l’un des hommes recherchés.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 13:06
▬ Bien sûr que je ne sais pas à quoi ils ressemblent. T’as cru que j’étais qui ? Le guide de Pignouf-land ?
Mon clan est un des plus puissant, si ce n’est le plus puissant du pays de l’Eau. Aux dernières nouvelles, on n’obtient pas ce titre en cueillant des roses. Et malgré mon grade et mes responsabilités, je n’ai que quatorze ans, ne l’oublions pas. À ce titre, je ne suis pas au courant de tout ce qui a pu être fait par le passé. En l’occurrence, je ne connais absolument pas ces Iwasaki.

Si ce que l’on dit est vrai, mes aïeux ont effectivement eu affaire à eux mais de là à croire que je saurais les reconnaître, ne soyons pas fous. Si je devais être capable d’identifier tous les clampins que mes vioques ont bannis, tués ou réduits en esclavage … Je serais vraiment dans la panade ! Cette histoire date bien d’il y a sept ou huit ans. À cette époque j’étais jeune et peu intéressé par les histoires familiales.

Nous voilà enfin arrivés sur l’île. J’attache la caravelle et demande à un vieil homme de surveiller le bâtiment en question. De là, un curieux personnage, Etarque, nous accoste. L’individu d’auto-proclame grand mage de l’île et se dit prêt à lire notre avenir. Je ne crois pas spécialement à ces bêtises mais puisque c’est gratuit … Pourquoi pas ! Je tends ma main vers Etarque, tourne la tête vers Inja et hausse les épaules en signe d’incompréhension. Amusé, j’écoute les dires de ce charlatan. « Allez. Fais moi rire » ai-je pensé sur le coup.

Le curieux personnage prend une grande inspiration, examine les traits fins de mes dextres puis affirme :
▬ Vous êtes un Yuki et vous serez amenés à faire de grandes choses. Mais si vous restez ici, votre destinée sera tra-
Surpris, je retire ma main.
▬ C’est bon, on s’arrête là. Je suis pas venu ici pour ça.
Allez savoir comment il a fait mais Etarque a réussi a deviner mon nom. Rien ici n’est censé indiquer que je suis un Yuki. Si on peut imaginer un monde où je suis éventuellement « connu » à Kiri, il est difficile pour moi de croire un seul instant qu’on me connaisse ailleurs que dans mon village.
▬ Mh. Inja, pose tes questions. Je vais faire un tour en ville rapidement.
Je n’ai pas envie de parler à un mage bizarre.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 13:23



Inja écarquilla soudainement les yeux en entendant les mots du vieillard qui venait de deviner le nom de Shinichi et commençait déjà à dévoiler sa prophétie à l’enfant, chose que celui-ci ne sembla pas apprécier, l’arrêtant dans sa course de déchiffrement mystique avant de s’en aller. Inja pu observer une scène à la fois drôle et surprenante, merde. Cet homme semblait vraiment disposer de dons surnaturels… M’enfin, il était surtout temps pour Inja de faire ce pour quoi il était venu, travailler l’homme aux corps pour qu’il révèle toutes les informations nécessaires au bon fonctionnement de la quête en cours.

« Et sinon, lire l’avenir dans les ordres de mission, il a pas ça dans sa besace Mac Gyver ? »



Le ton cynique d’Inja le surprit lui-même, d’habitude ouvert d’esprit et prêt à converser avec n’importe qui, le vieil homme venait de le faire virer au rouge.

« Wow, le vieux, arrête de m’ensorceler et dis-moi plutôt si tu disposes d’informations sur les Iwasaki, ils auraient été vu aux abords du village et il a peu. »



L’homme garda un sourire décontracté, ne faisant même pas attention aux propos maladroits du Kirijin, bien trop heureux qu’on s’intéresse à son savoir, avant de sortir un papier de sa poche, plissant les yeux un court instant de sorte à déchiffrer les premières écritures et constater s’il s’agissait du morceau qu’il s’attendait à agripper.

« Voilà, prends ça dans ta quête voyageur. »


« Hum, merci beaucoup, mais c’est quoi. »


« Ce papier te guidera à ceux que tu recherches. Tu veux que je lise ton avenir également. »



Inja ne chercha pas à en savoir plus, se rendant juste compte que le papier en question était une sorte de facture, une reconnaissance de dette ? Chose qu’il n’était pas courant de pouvoir observer, déjà pour un ninja habitué à payer ses dues, mais surtout en se disant que quelqu’un se permettait volontairement de reconnaître qu’il devait une somme immense de pièces à une autre personne, il s’agissait d’un concept assez suicidaire. Le vieil homme fit un pas supplémentaire, s’approchant du shinobi pour lui saisir la main, commençant à lire son avenir, avant de … décéder. Inja n’en cru pas ses yeux en voyant l’homme s’écrouler au sol devant lui. Son avenir était-il si incertain et horrible que celui-ci avait préféré mourir de manière instantanée ? Qu’il dispose d’un pouvoir lui permettant de se suicider l’étonna encore plus.

« Hum, et bin, restez pas comme ça, occupez-vous de lui, je suis en mission je dois y aller. »



Sans plus attendre, Inja s’extirpa du merdier que le vieux venait de provoquer, se dirigeant vers le village pour interroger tous les passants adultes qu’il se permettait de croiser, menant son enquête à sa manière, tout en espérant que Shinichi trouvait quelque chose de son côté en cas d’échec.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 13:46
Je n’ai pas envie de le reconnaître devant Inja mais ce mec m’a foutu les chocottes. Mon destin va être « tra- » a-t-il affirmé. Je ne suis pas doté d’un formidable vocabulaire mais le premier mot qui me vient à l’esprit, commençant par « tra » et permettant de décrire une destinée est : « Tragique ». Je n’ai pas envie de mourir jeune, de tomber malade ou que sais-je encore.
▬ Pff ; Il raconte n’importe quoi. C’est un clochard de toute façon. Il suffit de voir comment il était habillé.
Oui, comme dit le dicton, l’habit fait le moine !

Je déambule à travers les rues et rejoins bientôt un restaurant. Notez que je n’ai pas spécialement faim mais c’est l’endroit idéal à mon sens pour faire des rencontres et parler de tout et de rien avec la populace. Je commande une omelette et interroge le serveur :
▬ Dites. Il est sympa cet endroit. Qui est le propriétaire ?
▬ C’est maître Kawaguchi.
▬ Kawaguchi ? Ah … J’aurais pourtant juré que c’était un Iwasaki.
La vérité c’est que je ne sais absolument pas à qui appartient cet établissement et je n’en ai cure. Ma seule ambition est de mettre sur le tapis le nom des Iwasaki afin d’en apprendre plus sur leur implication ici.
▬ Iwasaki ? Cela ne me dit rien du tout. Cet endroit est tenu par un Kawaguchi.
Puisqu’il le dit alors soit. Cet endroit est tenu par un Kawaguchi. Cela ne fait pas mes affaires mais je me contente de cette réponse. J’avale cette omelette en moins de deux et aborde un client situé à la table de gauche. Je lui pose quelques questions, lui demande s’il s’agit d’un habitué, s’il connaît les gens ici et s’il a déjà entendu le nom des Iwasaki. L’homme répond positivement à toutes les questions sauf la dernière. Afin de noyer le poisson, j’aborde un milliard d’autres sujets, tous plus inutiles les uns que les autres et finis par prendre congé de ce personnage. Je quitte alors le restaurant sans information capitale sur les membres du clan recherché.

▬ Y a vraiment personne qui les connaît, c’est dingue.
C’est une petite ville. Tout le monde connaît tout le monde normalement. J’entends des bruits de pas et fais volte-face. Inja est là. Il a réussi à se débarrasser du clown à l’entrée de la ville, le super mage Étarque …
▬ Il t’a dit des trucs intéressants ? Personnellement je n’ai rien. Par contre j’ai mangé une omelette … Vraiment pas mauvaise. Fines herbes et tout, c’était sympa. Un peu trop de jaunes et pas assez de blancs à mon goût mais bon.

_________________

Spoiler:
 



Dernière édition par Yuki Shinichi le Sam 30 Déc 2017 - 15:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 14:14



Inja interrogea pendant un long moment tous les villageois qu’il croisait, passant au final pour un simple démarcheur, plus personne ne s’intéressait à lui sur la fin, rien qu’en voyant les autres ne pas s’arrêter, ils comprenaient avoir affaire à un vendeur ou un pervers. Les conditions étaient dures pour le shinobis qui se retrouvait maintenant snobé par les passants. Une situation qu’il avorta après s’en être rendu compte pour marcher un peu avant de tomber à nouveau sur Shinichi, celui-ci lui demandant ce qu’avait donné son interrogatoire avec le vieux sortit de nulle part.

« Ah, il m’a claqué sous les doigts ce con. Mais il m’avait filé ça avant, une sorte de reconnaissance de dette, en me disant que je trouverais ceux que je recherche à l’aide de ça. Bien mystérieux cet abruti. Sinon, toujours sympa d'apprendre que tu te goinfres pendant que je bosse...»



Inja fut un peu gêné en annonçant le décès soudain du vieil homme qui avait quitter leur monde peu avant, emportant avec lui son don de clairvoyance et les possibles autres informations sur les Iwasaki. Relisant rapidement les écritures du papier laissé par le mage illuminé, le shinobi de lumière commença finalement à comprendre les propos de l’homme, constatant que la lettre était signée par un Iwasaki, la forme de la signature formant clairement les lettres du nom du clan. Cependant, le nom de l’homme différait de celui utilisé pour signer.

« Hum, c’est signé par un Iwasaki, mais la personne qui a signé n’a pas l’air d’assumer son nom. Akiharu Otoha… Ca ne me dit rien, mais on peut-être qu’il est connu sous ce nom ici, ce qui pourrait expliquer pourquoi personne ne semble connaître le nom qu’on recherche. »



Une couverture semblait avoir été utilisée par l’homme en question pendant des années, peut-être était-ce de même pour le reste de famille, ou bien était-il lui aussi un exilé d’une famille auparavant déjà bannie, un combo destructeur pouvant mener à la folie… Inja n’eut pas beaucoup de temps pour en constater plus, une femme vint interrompre ses pensées volatiles, criant à la mort, une voix stridant qui en aurait forcé plus d’un à lui distribuer une mandale bien méritée.

« AAAAAAAAAH ! LE VIEUX OTOHA EST MOOOOOOOOORT SUR LE QUAI DU PORT ! »



Non ? Sérieux ? Inja ne pouvait pas avoir eu une chance aussi pourrie ? Si ?

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 15:20
Que je me goinfre pendant qu’il bosse ? Mais pour qui se prend-il celui-là ? Pour sa gouverne, j’ai moi aussi travaillé ! Et même que c’était très difficile ! Je n’apprécie pas cette tendance à la calomnie qu’a Inja. Je trouve son ton condescendant !
▬ Je ne faisais pas que manger, je travaillais. Certains sont capable de mêler l’utile et l’agréable.

Et là Inja m’explique que le vieux lui a claqué sous les doigts – allez savoir ce que cela veut dire. Il me tend ensuite une note.
▬ OK.
J’ai rien compris. Littéralement que dalle. Inja est présentement en train de me parler chinois. Otao machin, Iwatruc, l’autre qui claque. Et voilà qu’un monsieur gueule que bidule chouette est mort. Oulah. Il va sérieusement falloir qu’il m’explique le pourquoi du comment de tout ce tintamarre.

Nous marchons afin d’interroger l’homme – ou la femme qu’en sais-je, la voix a été extraordinaire aiguë donc il se peut que ce soit une donzelle – ayant découvert le corps de notre ami au nom curieux.
▬ Tu peux m’expliquer avec des mots simples ce qu’il se passe là ? Car je comprends pas grand-chose, c’en est gênant. À moins que … Tu sais quoi ? Ils vendent des petits fours là-bas. Je te laisse dix minutes pour aller l’interroger, je vais me chercher à bouffer. Ça fait longtemps j’en ai pas pris, tu vois. Et puis comme avant j’étais gros, bah, habitude de gros, tout ça tout ça, je vais en taxer un ou deux. Quand je reviens, tu me fais un topo clair et précis avec des mots simples. Compris ?
Je laisse dix minutes à Inja. Espérons que le shinobi de lumière mette à profit ce temps pour organiser ses idées et sa pensée. Car jusqu’à présent tout ce qu’il m’a dit était d’un flou incroyable. On aurait dit la vision de mon papy sans ses lunettes.
▬ Ce sera six gâteaux à la crème. Un au chocolat, deux à la pistache, deux à la vanille et un dernier, au parfum qui vous arrange. Pas fraise ni menthe par contre. C’est dégueulasse la fraise. Et la menthe, j’en parle pas.
Une fois ma commande passée, je reviens vers Inja en espérant qu’il soit en mesure de tout me réexpliquer. ET CONVENABLEMENT CETTE FOIS.

Je m’enfile le gâteau au chocolat et parle la bouche pleine à mon collègue :
▬ T’en veux un ?
J’en ai encore cinq, je peux bien lui refourguer un gâteau. Par contre il est hors de question qu’il prenne le seul à la praline !

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 15:32



Mais, c’est que le gamin se foutait de la gueule d’Inja, partir acheter à bouffer en plein mission, en guise de dessert en plus, pas seulement pour se rassasier. Mais quelle petite merde, il allait devoir comprendre par ses propres moyens, le shinobi de lumière comptait bien en apprendre plus sur le vieux décédé et le Yuki devrait utiliser son cerveau pour suivre le tout.

« C’est le vieux en robe dont tu parles ? »



La femme répondit presque instantanément, étonnée qu’un homme qu’elle n’avait jamais vu dans le village comprenne de qui elle était en train de parler.

« Oui, il a été assassiné sur le quai du port. »


« Assassiné ? Comment ça ? »


« Par une fléchette empoisonnée qui s’est plantée dans son cou. Avec toutes ses dettes, ça ne m’étonne pas que ça arrive un jour, mais de cette façon… et aussi vite… »



Inja en avait assez entendu, tout devenait maintenant clair, d’abord son nom, puis toutes ses descriptions et rumeurs sur ses dettes, ça ne pouvait être que lui. Alors que Shinichi revint de chez le vendeur, proposant de quoi manger à Inja, celui-ci se mit à lui expliquer, prit dans un élan de gentillesse et de complaisance.

« Non merci, on est sur un gros truc là, ça sent pas bon. Le vieux illuminé qui t’as fait chier dans ton froc, c’était un Iwasaki et c’t’abrutie vient de se faire assassiner à cause de ses dettes. On doit en apprendre plus sur lui, ça nous mènera sûrement aux autres Iwasaki qu’on est censé rallier à Kiri. »



Inja tourna les talons pour se rendre à nouveau en direction du petit port, ayant clairement pour but d’analyser le cadavre de l’homme, voulant absolument en apprendre davantage, bien que le boulet goinfre qui l’accompagne n’ait pas l’air d’apprécier tellement les évènements, ou était-ce seulement la façon dont il lui avait parlé ? Boarf, c’est du pareil au même.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 18:19
Ces gâteaux à la crème ne sont pas terribles. Je préfère de loin ceux du croissant doré. La boulangerie Kirijin est assurément la meilleure de toute. Ils produisent des mets fantastiques. Ce que je mange là n’est rien en comparaison.
▬ T’en veux pas, cool ? Ça en fait plus pour Bibi.
Je porte à ma bouche le gâteau saveur praline mentionné plus tôt et écoutes les dires de mon collègue. Ce rat affirme que je me suis fait dans mon froc mais il ne sait absolument pas de quoi il parle !

Je mets ce détail de côté et écoute d’une oreille attentive les théories du ninja lumineux. D’après lui, l’illuminé que nous avons rencontrés est membre du clan Iwasaki. Il a été assassiné en raison de ses trop nombreuses dettes, choses curieuses quand on sait que, mort, il ne risque pas de les rembourser.
▬ OK. Je vois. Et euh … Ça nous avance à quoi au juste ? T’as rien découvert du tout, c’est dingue. Tout ça pour ça ? Wow. Bon, file moi la note.
Je la relis attentivement et ne trouve rien de bien anormal dessus. Quelques mots sont gribouillés ci et là et il y a vraisemblablement un sceau. La note est formulée au nom d’Otaha. L’Iwasaki aurait donc utilisé un faux-nom.

▬ J’imagine que tu ne sais pas ce que représente le sceau et qu’on va devoir interroger les gens du village, c’est ça ? Et je comprends pas … La ville est censée être calme. Pourquoi on se retrouve avec des affaires de meurtres sur les bras ? C’est pas normal tout ça. Et quelles méthodes de barbares! Tuer un mec sur un quai avec une fléchette empoisonnée. Quelle idée.
Je suis choqué ! D’autant plus qu’Etarque est mort sans raison.
▬ … Et tout ça parce qu’il a pas remboursé une dette, franchement ! Ils sont pas malins les gens ici. De mon temps, on l’aurait embarqué, réduis en esclavage dans une usine de chaussons ou dans un champ et pouf. Il aurait remboursé, tout le monde aurait été content, on en parle plus. C’est propre, c’est beau, c’est moral. Ça c’est de la justice.
Les gens ne réfléchissent pas assez ici ! Il faut parfois savoir mettre son orgueil de côté et laisser les gens en vie. Entre nous, il y a bien pire que la mort, demandez à Akimitsu.

▬ Je divague. Du coup, on interroge les commerçants sur la nature de ce sigle et sur les raisons pour lesquelles il aurait pu être tué ?
Si c’est vraiment une histoire de dettes, ça craint. J’ose espérer qu’il y a méprise sans quoi les business man du coin sont tous de sacrés blaireaux.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 31 Déc 2017 - 0:23



Inja sourit légèrement aux paroles de Shinichi, se rendant compte de l’état de cet enfant, un vrai psychopathe, intelligent quand il s’agit de parler de profits, mais néanmoins un grand malade uniquement bon à réfléchir pour ses propres intérêts égoïstes. Celui-ci proposa d’en savoir plus sur le sceau apposé sur la lettre, une sorte d’emblème de clan ou quelque chose du genre, permettant de pouvoir possiblement en apprendre plus sur l’origine des créanciers ou de la famille du Iwasaki. Après tout, cet insigne ne leur disait encore rien et Inja ne savait pas vraiment reconnaître la composition standard d’une reconnaissance de dette.

« Depuis le temps que je m’évertue à demander des choses aux gens, ils m’ont déjà pris pour un vendeur à la sauvette, impossible qu’ils s’arrêtent pour moi. Profites-en toi pour leur poser la question, ils feront plus confiance à un adolescent innocent qu’au mec bizarre de trente ans qui a passé 30 minutes à mendier des informations à propos de personnes apparemment inexistantes. »



Inja saisit la lettre que Shinichi tenait, regardant distinctement le sceau apposé de sorte à en faire une photographie mentale et physique à l’aide de sa technique d’impression lumineuse utilisée dans sa dernière mission avec Shinichi. Le shinobi de lumière ferma les yeux en exécutant une mudrâ, tout en sortant quelques mots à destination de Shinichi.

« Pendant ce temps, je vais examiner les moindres recoins du village à la recherche de quelque chose de similaire à ce sceau étrange. »



Le chakra d’Inja se mit alors à établir une connexion avec la lumière ambiante, créant une vision se propageant dans l’espace, augmentant de centaines de mètres en centaines de mètres, ne laissant maintenant plus qu’à Inja la possibilité de regarder très rapidement tout ce qui pouvait l’intéresser. Valsant entre les inscriptions murales, à l’intérieur des maisons, scannant de la même manière l’intérieur des bateaux du port ou les poches des quelques passants de l’endroit, rien ne semblait lui échapper, à lui de réussir à apercevoir un symbole similaire à celui recherché.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Dim 31 Déc 2017 - 1:01

▬ C’est vrai qu’ils te prennent sûrement tous pour un fou maintenant. En plus t’as une tête assez … Enfin … Je veux pas être méchant hein. Mais disons que ta tête n’inspire peut-être pas autant confiance que la mienne, c’est vrai.
Je suis blond aux yeux bleus, j’ai un joli minois et je suis très bien habillé. Ce clochard en revanche, en plus d’avoir les cheveux gras sent mauvais. Il a une sale bouche, des pellicules en veux-tu en voilà … J’ai presque honte de traîner à ses côtés. C’est dire. Si seulement il m’avait écouté l’autre jour à la boutique, nous aurions pu faire quelque chose et peut-être pallier à son manque évident de prestance et de ce style mais le bougre n’en a fait qu’à sa tête. Voilà qui est dommage ; Il paie aujourd’hui les erreurs commises hier.

À défaut de pouvoir interroger les passants dans de bonnes conditions, le ninja manipulateur de lumière se décide à fouiller les environs de la ville à la recherche dudit sceau. Qui sait, il s’agit peut-être de l’armoirie d’une maison réputée. Si tel est le cas, il ne devrait pas avoir trop de mal à trouver un bâtiment sur lequel est inscrit cette forme bien singulière.

Nous nous séparons donc Inja et moi. Ceci-fait, j’accoste un jeune homme et lui montre la note.
▬ Cela vous dit quelque chose ? C’est le blason d’une famille ? L’insigne d’une vieille secte, non ? Rien de tout ça ?
Non. Ce n’est rien de tout cela malheureusement. J’aborde une seconde personne et lui demande s’il connaît ce sigle, là encore la réponse est négative. Nombreux sont les passants interrogés et aucune réponse ne convient.

J’interroge bientôt une jeune fille d’à peu près mon âge qui remarque un détail intriguant.
▬ Ce logo, il ne ressemble pas à grand-chose. Je suis désolée de pas t’être utile. Je ne le connais pas. Mais si tu enlèves ce trait et ce point là … Tu obtiens quelque chose d’assez proche du sigle Kawaguchi.
▬ Pardon ?
▬ Euh. J’ai dit quelque chose de mal ?
▬ Non, du tout. Mais Kawaguchi … Cela me dit un truc.
▬ Oh, c’est normal. C’est une vieille famille de la région. Ils sont là depuis des années et tiennent bon nombre de restaurants, de cafés et de pâtisseries. Ce qu’ils font est vraiment très bon d’ailleurs. Tu n’es pas d’ici ? Un jour passe au café Kawaguchi. Ils font les meilleurs crêpes de la ville.
Les meilleures crêpes ? Je crois que je vais passer y faire un tour. Pour manger mais aussi pour m’informer et pour vérifier les dires de l’adolescente.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 31 Déc 2017 - 1:35



Inja restait concentré sur sa technique, examinant tous les recoins possible, s’infiltrant à l’intérieur de toutes les maisons, certaines personnes mangeant, s’occupant, se douchant, passant leur temps à occuper leur vie normalement, mais aucun ne semblait être affilié au sigle observé sur la reconnaissance de dette. Le shinobi trouva plusieurs types de sigles, certains très proches mais néanmoins différents en divers points. De tout ça se distinguaient deux sigles similaires, rien ne s’accordant vraiment avec l’original. Inja préféra arrêter ses recherches ici, ne réfléchissant aux possibilités liées à ces quelques représentations, se contentant de repartir bredouille, avant de rejoindre Shinichi plus loin en train de parler une petite fille, vraiment pas un temps pour draguer.

« J’te signale qu’on est en mission, c’est pas le moment de tremper ton biscuit… Bon, y’a des trucs similaires, mais rien de probant, dans tout ce foutu village, y’a rien qui ressemble à ce qu’on recherche. T’as trouvé un truc de ton côté ? »



Inja observa le jeune homme, avant de saisir la photographie du sigle, bien plus grosse que l’originale, essayant d’en ressortir quelque chose. Mais il avait beau chercher, rien ne se démarquait, alors que pourtant, le sigle semblait lui dire quelque chose… Qu’importe, Inja abandonna une nouvelle fois ses doutes, sûrement faussés par son envie de trouver quelque chose.

« C’est quoi ce regard ? Ne me dit pas que t’as encore la dalle ? »



Inja ne comprenait plus rien à son coéquipier, ses expressions le perdait, peut-être était-ce la fille qui l’avait perturbée, en tout cas, il ne semblait plus disposer à poser des questions aux passants…

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Dim 31 Déc 2017 - 16:08
Inja revient vers moi après avoir effectué quelques recherches. Ces dernières sont toutes infructueuses. Loin de s’excuser ou de reconnaître sa nullité, le trentenaire se moque de ma noble personne et de mes méthodes. Ce qu’il ne sait pas c’est que, contrairement à lui, j’ai avancé fait avancer l’affaire, moi !
▬ Ouais ouais. Tremper mon biscuit bien sûr. Je sais même pas ce que ça veut dire mais une chose est sûre, je veux une crêpe. Suis moi et observe un expert à l’œuvre.
J’espère de tout coeur que l’adolescente ne s’est pas trompée sans quoi je vais réellement passer pour un clown auprès de mon collègue. Remarquez … N’est-ce pas déjà fait ?

Je traîne Inja à la crêperie Kawaguchi et commande deux pancakes protéinés à la banane.
▬ Assis, gueux et profite de ce mets. La dernière fois que j’ai mangé un pancake de ce type c’était au croissant doré, un formidable établissement en plein coeur de Kiri. Tu vas voir, le pancake va nous montrer la voie. À l’issue de cette dégustation, nous saurons où aller … Ou pas.
Si la fille s’est trompée, je vais vraiment passer pour un clown. Heureusement le serveur ne tarde pas à nous apporter nos plats et, avec, deux serviettes rouges et dorées. Sont brodées sur lesdits torchons les armoiries de la famille Kawaguchi. Je prends le bout de papier et le montre discrètement à Inja.
▬ Tu vois rien ? File moi la note …

J’attends que le shinobi de lumière, place le document à côté de la serviette et demande :
▬ Et comme ça ?
Je pense qu’il a déjà compris l’astuce mais qu’importe. A l’aide de mes deux mains, je cache un trait mal positionné ainsi qu’un point sur la note donnée plus tôt par l’Iwasaki, esquisse un sourire et affirme.
▬ Alors ? Tu comprends ? Tout ça grâce au pouvoir des crêpes ! Je dis ça, je dis rien.
La vérité c’est que je peux remercier cette passante éclairée. Comme quoi, il ne sert à rien d’interroger des vieux. Les enfants sont parfois bien plus observateurs que les vioques.

N’ayant toujours pas touché à la crêpe, je m’approche et susurre les mots suivants à mon interlocuteur :
▬ Le fait que ça ressemble peut être lié au hasard mais bon … Je n’y crois pas trop. Au début, je pensais que Kawaguchi et Iwasaki étaient une seule et même famille, qu’ils avaient tout simplement changés de nom mais ça me paraît peu plausible. D’après certaines personnes, la famille Kawaguchi existe et prospère depuis des décennies. Chronologiquement, ça ne colle pas. Les Iwasaki ont été banni par ma famille il y a à peine dix ans.
Cette histoire est complexe mais nous avançons. Petit à petit. Étape par étape.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 1 Jan 2018 - 22:04



Mais, qu’est-ce qu’il racontait ? Alors que le Yuki essayait de se la jouer mystérieuse avec sa petite amie, il proposa une nouvelle fois d’aller manger quelque chose, bien torp heureux d’avoir découvert quelque chose et de le garder pour lui-même, préférant garder du suspens pour une découverte sûrement banale. Inja souffla un court instant, sachant pertinemment qu’il allait devoir suivre l’ancien obèse dans une de ses lubies gourmandes. Le ventre gargouillant, le shinobi ne pu qu’accepter, préférant rester silencieux tout en suivant l’enfant, alors que tous deux s’approchaient du fameux endroit qui semblait l’intéresser. Shinichi fit une requête spéciale, exigeant qu’Inja sorte le fameux sceau pour le mettre à côté d’une des serviettes, et après quelques secondes, tout devient clair.

« Ok, t’as bien mérité ta crêpe. »



Plaçant de nouveaux regards sur les deux serviettes et le sceau apposé sur la reconnaissance de dette, Inja eut un soudain flash, se remémorant un des autres symboles qu’il avait pu voir lors de l’exécution de sa technique.

« Mais… oui ! Le sceau complémentaire, je l’ai vu tout à l’heure, sur une des malles d’une des maisons du village, c’est pas trop loin d’ici, faudrait que je vérifie à nouveau, je me souviens plus de tout ce que j’ai vu, mais une chose est sûre, ce symbole doit sûrement être complémentaire en voyant les choses de cette façon… »



L’étrangeté de l’enchaînement d’informations dont Inja était témoin, le fit réfléchir encore un long moment, se demandant bien comment ils allaient pouvoir se sortir de cet énorme fouillis, le tout ne disant rien de positif au ninja Hikariton, bien trop méfiant face à cette nouvelle tournure. Mais le temps était à la récompense, le pancake ! Quelques bouchées suffirent au trentenaire pour finir ce petit cadeau de mission, la pause allait bientôt se finir et Inja pouvait profiter de sa rapidité de mâchage pour exécuter de nouveau sa technique de détection, bien décidé à retrouver dans quelle maison il avait aperçu le signe complémentaire sur la malle. Après quoi les deux shinobis pourraient continuer leur enquête, avec bien plus d’éléments et de pistes qu’auparavant.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Lun 1 Jan 2018 - 22:50
Un sourire se dessine sur mon visage à l’écoute des dires d’Inja. Enfin ce sombre gueux reconnaît mon talent, mon intelligence, ma superbe et ma capacité inouïe à faire parler autrui. Il est vrai que mon magnifique minois me permet bien des choses. En l’occurrence j’ai pu parler à une donzelle d’à peu près mon âge sans la faire fuir, chose que le shinobi maître de l’Hikariton ne peut décemment pas faire. Avec de tels vêtements et un faciès aussi ingrat, il fait assurément fuir la populace et les belles donzelles de ce bas monde. Seuls les alcoolos et les clochards sont susceptibles de vouloir lui parler, et encore ! Même parmi ceux-là, il lui arrive de se prendre des vents magistraux.

▬ Je sais, je sais. Très bonne crêpe au passage, pas aussi bonne que celles que l’on sert au croissant doré mais il y a de l’idée. J’ai l’impression qu’ils ajoutent un petit quelque chose … Je ne saurais dire ce que c’est mais c’est pas mauvais.
Inja n’en a rien à faire et pense à autre chose. Visiblement l’homme sait quel est « le sceau complémentaire ». Je n’ai pas très bien compris ce qu’il entend par là mais fais mine d’avoir tout saisi. Je n’aime pas passer pour un ignare et me contente alors d’un simple :
▬ C’est pas faux.

Il termine sa crêpe et nous quittons alors l’établissement Kawaguchi. Suite à quoi, Inja exécute à nouveau son stupide jutsu de repérage. Pour ma part, je reste là, les bras ballants et patiente. Quand enfin il a terminé de « scanner » la région, il part à la recherche dudit signe complémentaire. Pour ma part je reste là à l’attendre bien sagement et chantonne un petit quelque chose :
▬ Badim badoum. Badoum badim. ♫

Une bonne demie-heure passe quand enfin Inja revient, mallette en main. Il pose celle-ci au sol, lève le couvercle et nous pouvons alors voir un signe.
▬ Ah. En effet.
Je commence à comprendre ce qu’Inja entendait par sceau complémentaire. Quelques traits se superposent au signe présent sur la note et à celui des Kawaguchi. En revanche, des points et lignes diffèrent. Ce sont ceux-là qui, lorsqu’on les combine au sceau Kawaguchi donne la sigle présent sur le papier donné par le mage. En somme et pour faire simple, la curieuse marque qui ne correspond à rien est en fait la fusion de deux sceaux. Le premier représente la famille Kawaguchi tandis que le second représente … Les Iwasaki. C’est à ne plus rien y comprendre :
▬ Donc il s’est fait buter par les siens ? Eh bah. C’est curieux tout ça.

Les Iwasaki ont tous changés de nom. Ils se sont dispersés et ne valent plus rien désormais. Je me demande bien pourquoi quelqu’un chercherait à les tuer. Et pourquoi cette personne signe d’un sceau mêlant Kawaguchi et Iwasaki.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 1 Jan 2018 - 23:11



Alors qu’Inja arrive aux côtés de son compagnon d’infortune, celui-ci pose la mallette de façon évidente de sorte à ce qu’il soit maintenant facile de reconnaître le signe en question, ce qui ne tarda pas à mettre la puce à l’oreille de son équipier, qui venait apparemment de comprendre de quoi il voulait parler. Etrange, celui-ci semblait plus tôt avoir compliqué, mais enfin… Okay. Une male simple dans laquelle se trouvaient entreposées différentes babioles et paperasses de toutes sortes, une pile attirant l’attention du ninja de lumière de par son encre utilise de façon manuscrite et du sceau apposé sur le côté, le fameux des Kawaguchi.

« C’est vrai que c’est bizarre… Mais ça, ça l’est encore plus. Ça parle d’une… réunion ? Une lettre adressée aux Iwasaki vraisemblablement. Je ne connais pas ce Mirajane, mais ça se passe chez lui, ça pourrait être intéressant de trouver où a eu lieu cette réunion, bien qu’aucune date ne soit précisée, ni sur l’écriture, ni sur le rendez-vous... »



Tout le bazar entourant cette paperasse, rien n’attirait le regard du shinobi, bien trop occupé à essayer de réfléchir à qui pouvait être la personne mentionnée et s’il était impliqué d’une certaine façon ou servait juste à héberger la réunion des deux clans. Le tout semblant bien trop récent dans l’esprit des habitants, les choses bougeant durant la même période de la mission, beaucoup de choses restaient à découvrir.

« Le truc, c’est qu’on connait pas ce gars et tout ça à l’air d’être assez récent… On sait même pas si la réunion n’a pas déjà eu lieu et trouver des informations auprès des habitants qui ne nous connaissent pas et n’ont pas l’air informés. Je pense qu’on va sûrement plus attirer l’attention des intéressés que réellement avancer… Il nous faut trouver un truc. »



Une mission qui semblait bien moins évidente qu’aux premiers abords, le niveau de celle-ci avait-il été sous-évalué, le hasard faisant que les évènements du clan empêchaient vraiment d’avancer et de l’exécuter ? Réussir à recruter un clan qui magouille… Peut-être était-ce juste une opportunité supplémentaire pour en recruter deux à la fois et pas seulement les Iwasaki, après tout, des intérêts devaient les avoir forcés à s’impliquer dans des affaires étranges… Mais ces Kawa-machins avaient-ils seulement une âme de clan ninja, ou profitaient-ils juste de leur notoriété pour appâter les Iwasaki…

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 2 Jan 2018 - 23:13
▬ Je suis d’accord. On arrête d’interroger les gens. Je pense que personne ne nous a cramé, on a eu de la chance jusque là mais arrêtons de jouer avec le feu.
Les Iwasaki ont tous plus ou moins changés de nom si j’en crois les dires des passants – ou plutôt l’absence de dire de la part de ceux-là. Il se peut que nous parlions malgré nous à un membre de ce clan. Si tel est le cas, il s’empressera de prévenir ses collègues et de là … Qui sait ce qu’il peut arriver.

▬ Je sais ce qu’on va faire. Mirajane, c’est ça ? Suis-moi.
Observez l’artiste, le talent à l’état pur, le génie du mal. Je me dirige vers le restaurant où j’ai déjeuner plus tôt et prends place.
▬ Je te rassure, j’ai plus faim. Sans rire, là je suis calé de ouf. Mais il faut vraiment que tu vois un truc. Le serveur va arriver et tu regarderas la carte.
L’homme habillé avec un joli veston se présente à nous et nous tend le papelard. De là je pointe du doigt la sixième ligne et souris :
▬ Le plat s’appelait le Mirajane. Si c’est une coïncidence, je veux bien qu’on me pende par les fesses.
Après avoir lâché cette réflexion d’une intelligence ultime, je fais signe au serveur. De là, je prends mon air tout à fait innocent et demande :
▬ Monsieur monsieur. Vous me reconnaissez ? Tout à l’heure, je suis passé prendre une omelette, c’était vraiment trop bon. Du coup j’ai fait venir mon papa.
Un peu gêné, l’homme acquiesce d’un signe de tête. Oui, il me reconnaît. Ce n’était pas lui qui m’avait servi mais peu importe. Il était bel et bien là il y a quelques heures et se souvient de ma tête. Ce n’est pas difficile me direz-vous, j’ai un faciès reconnaissable entre mille.

▬ Monsieur, monsieur. Je veux un Mirajane. Mais le problème c’est qu’il n’y a rien, pas de dessin, pas de description. C’est quoi un Mirajane, monsieur ? Je me pose la question avec mon papa.
Et là, il lâche le morceau. Ce plat est composé de riz, de fruits de mer et d’une sauce secrète.
▬ Ah. Je suis un peu déçu là. Pourquoi ça s’appelle Mirajane du coup ? Pourquoi c’est pas riz et fruit de mer ? Je comprends pas. Papa, tu m’expliques ? PAPA ? TU M’EXPLIIIIIQUES ?
Le pauvre Inja reste pantois. Heureusement, le serveur lui vient en aide et nous explique la raison d’une telle dénomination. Ce plat a été appelé ainsi en l’honneur de la fille du chef de clan Kawaguchi, Mirajane. Une formidable personne d’après les dires du serveur. D’ailleurs elle s’est mariée il y a trois jours. Nous avons vraisemblablement raté une fête incroyable.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 3 Jan 2018 - 1:21



Inja observait le manège de Shinichi, répondant à l’affirmative à chacune des questions du rôle de Shinichi, jouant le rôle du parfait père qui n’arrive pas à expliquer à son enfant et est gêné par chaque parole de celui-ci. Mais le jeu en vaut la chandelle, au bout d’un certain temps, l’homme tombe dans le panneau, assez vite d’ailleurs, donnant un bon nombre d’informations intéressants à utiliser. Pour le coup, Shinichi avait été génial, mais ce n’était pas possible de lui avouer, si seulement il n’était pas aussi imbu de lui-même, les gens pourraient se permettre de lui dire lorsqu’il le mérite, mais là, ce n’était pas possible, Inja allait attiser les envies et grands airs du gamin Yuki. Peut-être méritait-il son chûnin après tout ? Mais de là à être amiral ? Il lui faudrait en prouver un peu plus… Néanmoins, il avait avancé dans l’estime du shinobi de lumière, qui continuait d’ailleurs son rôle, s’excusant auprès de l’homme interpellé.

« Aaaah mais félicitation, ça devait être magnifique ! »


« Oui, très beau apparemment, mais ils ont gardé ça pour les membres des deux familles, c’est trop important pour risquer que des passants viennent tout gâcher. »


« Ah oui ? Chez eux ? En privé ? »


« Oui, dans le grand manoir offert à Mirajane pour son mariage justement, à l’entrée extérieure du village, de l’autre côté du port. Y’avait plein de lumières et de musique, c’est tout qu’on a pu célébrer nous hahah. »


« Ah oui c’est triste, allez au revoir, on doit y aller. »



Poussant Shinichi dans le dos pour jouer son rôle de père gêné, Inja arrêta de jouer la comédie en sortant de l’auberge, bien décidé à aller voir du côté du fameux manoir qui a servit pour la fête. La lettre parlait sûrement de cette habitation pour la réunion, ou peut-être la réunion en question était le mariage ? Non, il n’aurait pas utilisé un langage pareil entre eux, il ne pouvait que s’agir d’une véritable réunion. En tout cas, si les deux familles magouillaient, la réunion ne serait pas unique, gérer des affaires malicieuses prenait pas mal de temps et surtout, des concertations.

« Bon, bah on sait où chercher. »



La journée avait rapidement filé, il était déjà la fin d’après-midi, le soleil se couchant tôt, Inja pouvait déjà commencer à voir le ciel s’assombrir un peu, laissant seulement présager qu’il ferait nuit dans plusieurs heures, il devait être 15h30 d’après ses estimations. Dans tous les cas, enquêter serait plus simple de nuit, mais les deux ninjas ne pouvaient pas se permettre de glander pendant ces quelques heures, il leur fallait agir.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mer 3 Jan 2018 - 2:26
Le serveur lâche quelques infos et nous quittons sans plus tarder l’établissement Kawaguchi. Je suis traîné de force par Inja. Le shinobi de lumière est un poil trop impatient à mon goût. Nous aurions dû rester et commander quelque chose. Partir comme ça … Non seulement ça ne se fait pas mais en plus c’est excessivement suspect.
▬ On sait chercher, oui … Mais bon.
Cette histoire de réunion ne me plaît pas. De même que toute cette affaire au final. Nous étions censé parlementer avec les Iwasaki et, au final, ils sont introuvables. On apprend même que certains d’entre-eux magouillent avec d’autres familles pour réaliser je ne sais trop quel plan. Ils butent des gens et …
▬ Tout cela n’a vraiment aucun sens. C’est rare que je dise ça mais je pense qu’on ferait bien de s’en aller. Sans rire, ça pue cette histoire.
L’enquête a été trop mal menée à mon humble avis. C’est impossible que nous n’ayons pas été repérés. Et cette histoire d’aller infiltrer le manoir, c’est la cerise sur le gâteau. Nous allons nous faire entuber, c’est sûr. Je mets en garde mon partenaire sur les risques d’une telle manœuvre mais me rends rapidement compte d’un fait curieux : Je parle à un sourd.

▬ Bien bien. Allons-y.
Allons-y. Courrons vers l’entubade céleste. Nous nous offrons à elle, telles deux brebis égarées. L’infiltration du manoir se fait de nuit. Nous parvenons à passer outre la sécurité et pénétrons dans ledit bâtiment. À peine avons-nous fait deux pas dans l’obscurité qu’une bruit sourd de corne brume retentit. J’observe Inja et demande :
▬ T’as fait quelque chose ?
Bien sûr que non. Ni lui ni moi n’avons fait quelque chose pour activer cette alarme. Le fait est qu’ils étaient au courant de notre venue. Ils savaient et nous attendaient au tournant. C’est mort pour l’infiltration. Il va falloir passer au plan B : La castagne. La question est cependant de savoir si nous tentons de leur casser la figure et avançons ou bien si nous rebroussons chemin. Je laisse à Inja le soin de décider. Même si entre nous, je pense que nous tailler est la meilleure des choses à faire.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 3 Jan 2018 - 3:30



La corne démarrant directement après le début de l’infiltration, il était temps de se barrer, créer un problème diplomatique était loin d’être le but et les Iwasaki ne seraient jamais persuadé de rejoindre Kiri s’ils apprenent que deux Kirijins ont essayé de se mêler de leurs affaires sans même leur parler ou entamer une conversation. Inja commença à courir de sorte à s’en aller, exécutant des mudrâs pour faire apparaître une lumière puissante derrière les deux ninjas, empêchant d’aveugler Shinichi de cette façon, tandis que les environs se trouvaient entièrement aveuglés, laissant assez d’initiative aux deux shinobis pour partir se mettre à l’abris, plus loin dans le village, loin de tout ce grabuge.

« Effectivement, c’est tendu, ils vont être encore plus méfiant… Il nous faudrait parler aux Iwasaki, mais là ça devient compliqué, surtout si on a été aperçus… »



Inja réfléchit un instant, sachant pertinemment qu’ils devraient aller parler à la fille en question, essayer de trouver qui serait le plus à même de les mener jusqu’à leur chef de clan. Mais l’excursion faussait la donne, comment pouvaient-ils débarquer de nulle part comme ça juste après une tentative d’infiltration.

« Bon, je peux changer nos apparence à l’aide d’un puissant Genjutsu de lumière, le dilemme, c’est que si on y va demain on risque d’être associés au problème de ce soir. Ou on y va maintenant et on ne sera pas soupçonné en théorie, des cambrioleurs ne se montreraient pas quelques minutes à peine après une infraction. Ils essaieraient de noyer le poisson et viendrait le lendemain avec une ruse… »



Voyant la mine de Shinichi, Inja essaya de le convaincre de trouver une idée, chose qui n’était pas évidente étant donné tout ce qui s’était passé. La situation globale du village semblait trop perturbée pour que les choses soient gérées de façon subtile et sans erreurs. Les informations manquaient, peut-être en chercher plus pourrait débloquer la situation des deux ninjas. En tout cas, Inja ne voyait pas ce qu’il pouvait faire si l’infiltration ne marchait, la mission s’éloignait de son domaine de prédilection.

« Allez, trouve un truc, on bloque là, c’est fou, la situation est tellement tendue. On peut toujours retourner poser des questions ouvertement, peut-être que les Iwasaki vont directement s’adresser à nouveau ? »



Une idée si bête, mais tellement plausible.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 18 Jan 2018 - 10:27


FINALISATION RAPIDE DU RP.
RIP Shinichi.

Après avoir tenté de pénétrer dans le manoir et d'être tombés dans un piège, les deux shinobis profitèrent des flashs d'Inja pour prendre la fuite et se ressaissir dans une ruelle à l'autre bout du village, réfléchissant à ce qu'ils pourraient faire après ça. Le mieux étant d'aller directement parler aux intéressés, ceux-ci profièrent des problèmes et de la méfiance des évènements qui venaient d'arriver pour demander à voir le chef du clan qu'ils recherchaient, essayant de pas paraître suspects grâce à un Genjutsu modifiant leurs apparance qu'Inja exécuta rapidement. Le but était surtout de laisser croire à une coïncidence, de véritables fugitifs n'ayant jamais voulu se montrer si tôt chez la personne qu'ils avaient tenté d'infiltrer, les libérant de beaucoup de soupçons à leurs yeux. Le chef semblait seulement tendu à cause de la tentative de "cambriolage" comme il l'appelait. Mais après de nombreux minutes de parlementation, se présentant comme des envoyés de Kiri, l'homme parla sans problèmes, mais après tout ceci, il refusa de rejoindre le village caché, prétextant qu'il n'était pour lui pas possible d'oublier l'affront fait par le clan Yuki au sien. Tout ça pouvait être compréhensible, néanmoins celui-ci ne paraissait pas serein et le lien fait entre les deux deux familles des environs mirent la puce à l'oreille aux deux shinobis qui ne pouvaient pas ignorer qu'un vieil homme avait finalement été assassiné plus tôt dans la journée, une chose qu'il serait obligé d'être mis dans le rapport. Finalement, Shinichi et Inja décidèrent de ne pas jouer avec le feu et de rentrer en direction de Kiri, ayant eu une réponse négative de la part du clan qu'ils avaient eu pour devoir d'essayer de recruter pour le village caché, mais tout ceci semblait cacher quelque chose de différent, de plus grave et inquiétant sur lequel il faudrait enquêter plus tard.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Réhabilitation (w/ Shinichi)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: