Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Uka : L'île d'abondance. [Inja]


Sam 30 Déc 2017 - 12:05
La position de l’archipel est tel qu’à bien des égards nous sommes dépendants du continents. Il est de notoriété publique que Kiri exporte énormément. Ce que l’on sait moins c’est que nous importons tout autant : Nourriture, matière première, bois, métal. Bien sûr le poisson et les autres produits de la mer sont présents chez nous en abondance mais ce n’est pas le cas d’autres aliments tels que le blé ou l’orge. Compte-tenu des récents évènements cela peut s’avérer être un problème. L’indépendance du pays de l’eau passe part une capacité de ladite nation à subvenir à ses besoins sans l’aide de personne : Et en l’occurrence, sans l’aide d’Iwa, de Kumo ou de quelque autre pays.

C’est afin de nous rendre toujours plus indépendants et plus puissants que nous réalisons des missions. Et celle qui m’a été confiée aujourd’hui est … Bien particulière. Certes, en tant qu’amiral de la brume, je me dois de protéger les intérêts du village néanmoins je ne pense pas pouvoir réaliser pareil chantier seul. Il me faut de l’assistance. Je dirais même plus : JE REQUIERS L’ASSISTANCE DES MEILLEURS.

Arrivé au palais, je fais face à un chûnin et lui demande :
▬ Arukisa est-elle libre pour une mission ?
▬ Négatif.
▬ Shiori ?
▬ Négatif.
▬ Kasanagi ?
▬ Négatif.
▬ Bon. Dites moi y a qui de libre, ça ira plus vite. Je veux le meilleur shinobi disponible.
▬ Kanashidesu Inja.
▬ J’ai demandé le meilleur. C’est quand même pas la seule chose que vous avez en stock ?
▬ Je suis sûr de mon coup chef, c’est le meilleur.
▬ … Okay, y a vraiment personne du coup ?
▬ Non, y a Inja.
▬ Bon, qui est le second meilleur qu’on rigole ?
▬ Votre grand-mère.
▬ Mais elle est morte y a trois ans …
▬ Ah bah merde alors. Bon, bah y a plus que lui.
… Foutu village de merde en sous-effectif. Je demande au chûnin d’envoyer une lettre à l’intéressé. Qu’il me rejoigne dans les plus brefs délais au port. Nous partons pour l’île vierge nommée Uka et renommée par mes soins FARMLAND. Là-bas nous produirons tout et n’importe quoi ! Des concombres, des choux ! Des fleurs même s’il le faut ! Le bétail circulera comme il n’a jamais circulé auparavant. Ce sera une île formidable pleine de champs, de pâturages à brouter et de chèvres ! Le rêve ! Peut-être qu’avec l’installation de telles infrastructures, nous pourrons manger autre chose que des haricots et des flageolets à la cantine.

***
Installé à bord d'une caravelle appartenant au village, je vois le shinobi de lumière arriver. Je brieffe rapidement le ninja de la brume et nous pouvons partir. Direction Farmland.

_________________

Spoiler:
 



Dernière édition par Yuki Shinichi le Mar 2 Jan 2018 - 3:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 12:23



Inja était fier de lui, son entraînement se portait à merveille, aucunes courbatures liées à la déshydrations, aucuns problèmes de maux de crâne, des conditions parfaites pour s’entraîner toute la journée durant. Le paradis de l’exercice, toujours bon pour apprendre de nouvelles choses et approfondir les solides bases déjà établies, ne se contentant pas de s’appuyer sur les quelques acquis. Inja commençait déjà à exécuter ses pas de « danse » sur l’eau de la fontaine du Dôjo, quelque chose de bien utile pour être constamment habitué à répartir son chakra dans la plante de ses pieds. Les mouvements majestueux, le petit garçon qui venait d’arriver restait sans souffle face à l’homme et se permit même d’applaudir après plusieurs reprises, ce qui ne tarda pas à éveiller l’attention du ninja, dérouté et… agacé.

« Bon, tu veux quoi ? c’est pas bientôt fini ce bordel ? »



Le garçon s’étonna qu’Inja lui adresse la parole, oubliant qu’il était là pour lui remettre la missive de sa prochaine mission, chose qu’il lui tendit de la main en s’approchant.

« C’est de la part du centre des ressources humaines, enfin les types qui gèrent qui va en mission quoi. »


« Ouais j’avais compris, merci. »



Voyant que l’enfant restait planté devant lui sans bouger un cil, Inja fronça les sourcils. Espérait-il un pour boire ou quelque chose du genre ? Il s’agissait d’un envoyé pour l’armée, pas un facteur allant voir les mamies du village pour leur filer leurs recommandés.

« Et bin ? »


« Quoi ? »


« Bin casse-toi ? J’t’ai dis merci. »



Inja s’étonna de ses paroles… IL avait vraiment été contrarié d’être affecté à une mission le seul jour clean qui lui permettait un entraînement intensif sans problèmes et interruptions. A croire que la chance qui l’accompagnait depuis ses débuts au village ne faisait que s’estomper peu à peu pour le laisser dans la merde des ninjas, ne lui laissant plus un instant pour profiter de tous les bienfaits d’un tel art. L’homme prit ses affaires pour s’en aller en direction du port, pressant le pas en lisant la lettre détaillant l’ordre de mission. Il commençait à avoir l’habitude et s’en allait au port par réflexe avant de savoir exactement le but de la mission, de toute façon, il y avait plus de 85% de chances que sa mission démarre là-bas, le village n’ayant en ce moment pas le temps de s’adonner à des briefings, des changements avaient besoin d’être faits pour le village

Après une dizaine de minutes, Inja arriva au port, se dirigeant naturellement sur les quais pour chercher du regard… Shinichi. LA RECURRENCE MÊME ! Il pensait déjà lors de sa mission que la gestion d’effectif serait compliquée et pousserait les puissants de Kiri à les mettre ensemble en voyant leur taux de réussite, mais là, c’était confirmé…

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 12:45
La route est longue mais plutôt calme. Il faut dire que le chemin emprunté à été nettoyé par mes soins la semaine dernière. En effet je me suis amusé à faire couler tous les rafiots bidons de ces clochards de pirates qui polluaient nos routes maritimes. Vaniteux de nature, je ne manque d’ailleurs pas de faire remarquer ce détail à mon partenaire du jour :
▬ Tu vois comme les eaux sont bleus et propres ? Personne. Pas un pirate, pas un navire moche pour tenter de nous attaquer … Ah. Qu’est-ce que c’est beau.

Il n’y a pas à dire, Yamamoto a bien fait de me nommer amiral de la brume. Depuis que je suis là tout est beau, tout est génial, tout est calme et …
▬ Ah ! Un pirate en vue ! Misère ! Inja, tuons-les, ces rats.
Je me prépare à envoyer des projectiles sur ce rafiot quand je constate que ce que je pensais être un navire ennemi s’avère en vérité être une embarcation de pêche. Je m’approche dudit bateau, accoste ces gens et affirme, d’un ton autoritaire :
▬ C’est interdit de travailler ici. Ces eaux ne sont pas pour vous. Partez sur le champ.
Les zones où il est possible de travailler sont nombreuses au pays de l’Eau mais à ce que je sache, cet endroit est réservé au passage des navires. Ce qu’ils font là est totalement illégal.

Loin de contester mon autorité, ces pêcheurs se justifient de la façon suivante :
▬ Nous avons nul part où aller. La zone de Kabuki est presque déserte. Forcément, il nous faut explorer plus loin.
▬ Kabuki ? Je sais même pas c’est où. Inja ? C’est quoi ce patelin ?
J’ai beau être haut-gradé, je ne suis pas forcément très au fait des différentes îles, régions et contrées de notre beau pays. Il faut dire que l’archipel est vaste. Entre les îles principales, les îlots et les coins paumés, c’est presque impossible de tout connaître même pour le plus grand des cartographes …

Bref, tout ça pour dire que je ne suis absolument pas capable de situer cet endroit sur la carte. Ce que je sais en revanche c’est que là où nous allons, il y a du poisson à profusion. EN EFFET NOUS ALLONS A FARMLAND.

▬ Si vous et votre famille êtes prêts à migrer, nous ouvrons justement de nouvelles zones de pêches. Mon camarade et moi partons moderniser un îlot. Si vous souhaitez nous suivre, venez et soyez les premiers à pêcher là-bas. Si vous préférez rester là, soit. Mais quitter cet endroit.
Curieux, certains se décident à nous suivre.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 13:04



Inja réfléchit un instant à la question du ninja, se demandant s’il avait déjà entendu un nom pareil, il semblait bien que oui, mais son implication importante dans le village le forçait à croiser de nombreux noms dans une archipel qu’il ne connaissait que depuis quelques mois, une plaie pour se rappeler des noms.

« Honnêtement, j’en ai entendu vaguement parler, mais de là à réussir à t’informer avec le nombre de noms qu’on me fourre dans le crâne dans la journée. C’est vraiment le bordel depuis qu’on nous envoie en mission, je suis nouveau dans la région et on me bourre le crâne avec ça. ‘fin passons. »



Après un instant, Shinichi proposa aux pêcheurs de suivre les deux shinobis en direction de l’île où la mission devait se dérouler, étonnant grandement Inja qui ne pensait pas l’enfant Yuki capable de proposer quelque chose de bénéfique à des étrangers, sûrement un excès de gentillesse lié au surmenage des Kirijins. Les étrangers ne prirent pas longtemps à se décider, certains bien décidés à tenter leur chance vers un endroit leur état pour l’instant inconnu, désireux de fuir cette vie de manque pour rejoindre la terre promise. Après plusieurs longues dizaines de minutes, le convoi se retrouve aux abords d’une série d’îlots à la verdure luxuriante et l’odeur légèrement parfumée, comme si des nymphes s’étaient amusées à en parfumer l’endroit de sorte à en faire leur repère. Le calme était étrange et différait grandement de l’activité des grandes villes, enfin, de Kiri et des petits machins avec quatre maisons.

« C’est ici non ? J’ai pas tout capté, on va devoir jouer les jardiniers pour Kiri ? C’est de moins en moins la gloire décidément. »



Arrivant vers l’endroit, plusieurs des pêcheurs suivant les deux hommes commençèrent à halluciner face à une telle beauté naturelle, à croire qu’ils n’avait jamais vu d’herbe, quelque uns d’entre eux commençant à crier de joie et s’exclame face au paysage. Ce qui ne manqua pas d’agacer le shinobi de lumière, déjà contrarié d’avoir vu son entraînement se faire couper court par la mission, qui se tourna vers Shinichi pour lui poser les bonnes questions.

« J’imagine que t’es pas dans un instant de grande bonté finalement. Tu comptes les utiliser comme main d’œuvre ? »



A ces mots dits de manière discrètes, les intéressés ne réagirent même pas, bien trop époustouflés par le spectacle, commençant déjà à amarrer leurs barques à la rive, d’autres plongeant littéralement dans l’eau pour faire quelques mètres qu’ils auraient pu atteindre dans la barque en autant de temps… C’était décidé, les deux shinobis avaient embarqués avec eux de véritables cons.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 13:24
Il est vrai qu’Inja est nouveau à Kiri. De ce fait, il est probablement encore moins enclin à connaître ce village que je ne le suis.
▬ Ah bah. Je te rassure, même en étant né et en ayant vécu ici quasiment toute ma vie, je suis pas fichu de me rappeler. Alors bon.

Sur ces mots et après avoir proposé aux pêcheurs de nous suivre, nous repartons pour Farmland. Après deux à trois bonnes heures de route ponctuées par quelques pauses, nous arrivons sur la terre promise. Tout est beau, tout est vert, tout est luxuriant. Je sens qu’on va faire un max de pognon ici.

Seul problème, il n’y a pas un pet d’infrastructure. L’île est totalement vierge de toute civilisation. Il va nous falloir travailler d’arrache-pied afin d’établir un campement. Kiri ne s’est pas faite en un jour et je ne m’attends pas à ce qu’un gigantesque village pousse du sol en quelques heures. Néanmoins si nous pouvons construire le minimum syndical, cela aidera les futurs arrivants à s’installer. Cet idiot d’Inja finit par comprendre quelles sont les raisons qui m’ont poussées à faire venir les pêcheurs.
▬ Bien sûr qu’on va les utiliser. C’est maintenant que tu comprends ça ? T’as cru que c’était moi qui allais faire pousser les radis ?
La stupidité de cet Inja ne cessera de m’étonner. Vraiment, pour un shinobi lumineux, il n’est pas très éclairé.

Je me racle la gorge et ordonne aux pêcheurs de se réunir autour de moi.
▬ Écoutez. Nous vous offrons la possibilité de pêcher à cinq kilomètres à la ronde à partir des côtes. MAIS A DEUX CONDITIONS.
Je prends une longue pause, esquisse un sourire mesquin et lâche la nouvelle :
▬ La première est que l’île doit être fonctionnelle. Cela veut dire que nous devons créer deux ou trois bâtiments, éventuellement des maisons pour abriter vos familles. La seconde est de profiter de ces magnifiques champs que nous offre mère nature. La mer c’est bien mais la terre aussi a beaucoup à offrir. Voyez l’étendue verte devant vous ! Il nous faut exploiter ces terrains ! Ce serait un gâchis de ne pas le faire ! Faites venir des chèvres, des vaches, tout ce que vous voulez et plantez. Plantez jusqu’à en crever !
Je crois que le « Plantez jusqu’à en crever » était de trop. Cela a crée un blanc. Je me racle la gorge et corrige :
▬ Façon de parler évidemment, hein.
Les pêcheurs, bien que sceptiques, semblent voir le potentiel présent sur cette île.

▬ Il y a des îles habitées pas loin ? Parce qu’on manque de gens là. Il faut recruter sur les îles voisines et surtout acheter des chèvres.
Je n’en démords pas. Je veux des chèvres !

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 13:45



Alors que Shinichi commençait à entamer un discours face aux pêcheurs, utilisant tous ses arguments de sorte à les coonvaincre du mieux possible de s’affecter rapidement à l’endroit, Inja amarrait leur propre bateau, prenant plus de temps que nécessaire pour être sûr que les barques ne se tirent pas emportées par le courant, se retrouver coincé au beau milieu de nulle part n’était pas une de ses aspirations actuelles. Il fit quelques pas sur l’herbe verte pendant que l’enfant usait de ses arguments, souriant aux pêcheurs comme pour leur montrer son approbation et essayer de leur prouver sans même un mot qu’il était possible pour eux d’accepter sans problèmes et que le tout ne serait que bénéfique. Alors que les pêcheurs changeaient d’attitude pour se rejoindre et se concerter en chuchotant plus ou moins fort, sans vraiment cacher ce qu’ils étaient en train de se dire, Inja prit rapidement la parole pour compléter.

« Oui, libérez-vous du joue de la pauvreté, établissez-vous ici, ce n’est que bénéfique. »



Après quelques secondes parlementations, un porte parole s’approcha des deux ninjas, l’air inquiet, prêt à dévoiler, solennellement, leur réponse.

« Quand vous dites le joue. Vous voulez-dire, comme le joue-fleur ? »




Inja tourna la tête vers Shinichi, l’air blasé, avant de répondre à l’homme. L’homme con.

« Ahem… Oui, aussi, c’est toujours bon. »


Les débiles, en cœur.

« AAAAaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! »



Le groupe entier réagit avec compréhension, des génies purs qui semblaient tout à fait qualifiés pour le travail demandé sur cette île. De toute façon, Inja ne voyait pas trop où ils pourraient être affecter autre qu’ici, un peu d’isolement ferait du bien au développement de l’humanité.

« Et bah dans ce cas, on accepte. »



La scène disait quelque chose au shinobi de lumière, presque sûr d’avoir vu cette situation quelque part, dans un livre ou un spectacle de marionnette, il ne s’en rappelait plus, mais pouvait être sûr que son impression de déjà-vu n’était pas un tour élaboré par son cerveau. La prochaine fois, Inja essayerait d’employer des mots plus simples et adaptés au niveau intellectuel des pêcheurs présents, ayant sûrement besoin d’une refonte culturelle, voire d’une euthanasie rapide.

« Et du coup pour les îles ? »


« Ah, oui, y’a les Kabuyi, les Kabukiki et les îles Kabuyiyi. Des cousins à nous, la branche abrutie de notre famille. Nous on est les génies de la lignée, donc on peut parler franchement, mais c’est pas des flèches. Il suffit de souffler au cor pour qu’ils arrivent… en quelques heures. »



Super efficacité…

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 14:56
Ce sont des chèvres que nous avons là. Pas au sens propre évidemment, ça aurait été trop beau. Je parle de chèvres au sens figuré. Comprenez par là qu’ils sont bêtes comme des manches à balai. Et encore, c’est faire insulte aux manches à balai que de les décrire de la sorte. Dieu merci, ces gens sont dotés de bras et de jambes. Ils peuvent donc travailler dans les champs. Et ça croyez-moi, c’est bien. Pour l’heure, le but n’est cependant pas d’ensemencer le terrain. En effet, il nous faut d’abord créer une ébauche de port et quelques maisons. Rien de bien extravagant, je vous rassure, le but est simplement d’avoir une base, un début de civilisation sur Uka.

Les pêcheurs sont d’accord pour nous aider et cite plusieurs îles voisines. Sur ces dernières se trouvent leurs cousins …
▬ Sur toutes les îles ? Vos cousins ? Et ils sont bêtes ? Genre plus bêtes que vous ? Eh bah …
Le taux de consanguinité de ces gens dépasse les neuf mille. C’est incroyable. Je pensais avoir tout vu à Hi no Kuni mais là on atteint des records. Pour appeler ces cousins, il suffit de souffler au cor, seul problème, nous ne disposons pas de pareil instrument. Je fais part de ce souci d’ordre majeur à nos nouveaux amis les pêcheurs. Ceux-ci, fiers d’eux et tout sourire nous disent :
▬ Vous avez un problème, on a la solution. Observez nos magnifiques instruments !
Et là, ces guignols sortent une ribambelles de cors de couleurs et de taille différente. C’est à croire qu’ils en font la collection. Je plaque ma main sur mon visage et soupire un long moment. C’est ridicule. Je crois rêver.
▬ Bon, bah soufflez dans ce cas.
Et là c’est le drame. Aucun de ces instruments. La faute à un entretien déplorable.
▬ Vous voulez dire que rien ne marche ? Absolument rien ?
Penaud, l’un des pêcheur répond :
▬ Bah … Il faut croire que non. Mais ça fait des années qu’on les a pas utilisés aussi. Avec le temps, ils ont dû prendre l’eau et donc forcément …
▬ Donc si je comprends bien vous partez en mer sans vérifier que le seul outil qui vous permette d’appeler vos collègues marche, c’est ça ? C’est pas un peu dangereux à tout hasard ?
▬ Aaaah ! Mais c’est sûrement pour cette raison que mon cousin est jamais revenu et jamais soufflé dans son cor le mois dernier …
Tu m’étonnes.

Je me tourne vers Inja et demande au shinobi de surveiller ces idiots. Qu’il les fasse travailler. Ils n’ont pas la lumière à tous les étages mais créer quelques maisons ne devrait pas leur poser trop de soucis. Bâtis comme ils sont, ils sont tout à fait en mesure de porter des charges lourdes. En ce qui me concerne, je pars sur les îles citées plus tôt par notre collègue afin de chercher et recruter du monde.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 15:14



Inja reste sans voix face au spectacle devant ses yeux, les pêcheurs semblaient vraiment dénués de toute manière grise, des simples artisans utilisant leur main et la mémoire de leurs membres pour exécuter des tâches simples en boucle, de parfaits esclaves en soit, bien qu’Inja ne se plaise pas à les appeler de la sorte, ils allaient vivre ici après tout, ce sont des villageois comme les autres, pas de simples esclaves n’en tirant aucun avantage, bien que… Alors que Shinichi repart une l’une des barques pour aller chercher du renfort aux alentours, le shinobi de lumière s’attèle à rassembler les nouveaux habitants.

« Allez, suivez-moi, vous allez avoir besoin d’un, voire même plusieurs, abris pour vivre ici. Il nous faut du bois. J’en veux les trois quarts qui vont couper du bois prenez, des troncs pas larges hein, on a pas les outils nécessaires pour l’instant, tandis que l’autre partie va ramasser les graines autour de ses arbres, il nous faut replanter chaque arbre quelque part sur l’île, quitte à le faire plus loin pour laisser de la place. De toute façon, l’île est suffisamment grande. »



Les instructions du ninja furent claires et concises, bien que les pêcheurs perdent un peu de temps à se compter pour diviser les groupes, du temps utilisé inutilement, ils partirent rapidement s’occuper de leurs tâches respectives, pendant qu’Inja supervisait et en profitait pour observer les lieux, imaginer comment les choses pourraient être orchestrées à l’intérieur de l’île. Voyant que l’île disposait au loin d’un petit mont, il était facile de penser qu’une rivière devait le séparer de la merde, une façon simple d’avoir un accès à de l’eau douce et pourquoi, potable. Il était difficile pour Inja d’imaginer qu’une telle île puisse avoir été oubliée des populations locales ou délaissée par les puissances adjacentes du continent. Liant ses mains un instant, le shinobi de lumière utilisa son chakra pour établir une connexion avec la lumière ambiante, lui permettant peu à peu de gagner la vision et d’analyser l’île, à la recherche d’une quelconque trace de civilisation. Mais le résultat fut peu concluant, quelques squelettes par ci et là, des naufragés perdus sûrement, mais aucun village établi, seulement une faune et une flore impressionnante, rien n’affolant Inja, tout ici restait gérable, l’île étant bien trop isolée pour être remplie de gros prédateurs. Après ça, Le ninja se mit à improviser des outils à l’aide pierre taillée, de quoi couper des arbres moyens le temps que tu vrai équipement ne soit disponible.

« Allez, retour à l’âge de pierre. »



_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 15:45
Installé sur la barque, je rame de sorte à rejoindre l’île la plus proche, à savoir celle de Kabukiki. Avec un nom pareil, j’imagine que cet endroit abrite en son sein une horde d’ouvriers idiots. C’est en tout cas ce que je souhaite. Des têtes vides et des bras pleins, voilà ce que je cherche. Les eaux sont calmes et j’arrive sans grande difficulté à bon port. J’amarre la barque et observe les alentours. Pour un village de pêcheur, l’endroit paraît moderne. Les routes sont bien entretenues, les échoppes sont nombreuses. Me serais-je trompé ? Afin d’en avoir le coeur net, je demande à une passante :
▬ Je suis bien à Kabukiki ? Le village de pêcheurs ?
La jeune dame sourit et réponds par la négative à ma question.
▬ Nous sommes bien à Kabukiki. De là à dire que nous sommes un village de pêcheurs, ahah. Il n’y a bien que les vieux croûtons de la côte qui pensent ça.

Les vieux croûtons, c’est à eux que je dois parler. Ce sont eux les idiots. Je comprends rapidement la situation ici. Le village est divisé en deux parties. Il y a les partisans de la « modernité » et les autres. Les « autres » sont minoritaires désormais et ne sont plus composés que de quelques vieilles familles vivant dans le passé et continuant de perpétuer une tradition stupide selon laquelle ils pêchent de génération en génération.

Afin de parler à mon « public » je me rends aux côtes et accoste ceux qui seront les futurs agriculteurs d’Uka.
▬ Bonjour à vous nobles pêcheurs. Savez-vous qui je suis ?
Je bombe le torse et montre du doigt mon bandeau frontal.
▬ Non. Du tout. Z’êtes qui ?
… OK. Le respect est décédé. J’ai beau être amiral, personne ne sait qui je suis. C’est triste. Cela me donne presque envie de pleurer.
▬ Je sais pas ce que tu veux gamin mais fais vite. On part à la chasse à la baleine bientôt.
La chasse à la baleine ? Eux ? Ahah. Et moi je suis le Daimyo de Hi no Kuni.
▬ Mon nom est Shinichi, membre du clan Kiri, shinobi de Kiri, amiral de la brume et j’ai une proposition à vous faire. Lavez vous les oreilles parce que vous n’en reviendrez pas et voudrez tous me suivre.
… Ou pas. La vérité c’est que s’ils avaient un minimum de jugeote, ils refuseraient tous ma proposition. Pour cause je vais leur demander d’abandonner leurs traditions et de devenir agriculteur. C’est à moi de vendre correctement la chose, voire de les obligé à me suivre … Je réfléchis un moment. Comment vais-je m’y prendre pour les entuber ?

_________________

Spoiler:
 



Dernière édition par Yuki Shinichi le Sam 30 Déc 2017 - 21:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 30 Déc 2017 - 16:57



Les outils semblaient suffirent, les pêcheurs commençaient déjà à faire tomber plusieurs arbres de tailles moyennes avant de les redécouper pour les disposer en stères utilisable plus tard. Le but était pour l’instant de récupérer le plus de matière première de sorte à en manquer le point possible, le surplus n’étant jamais perdu et utilisable d’une façon ou d’une autre. Inja avait réussi à détecter où se trouvait le lac, se déversant non loin de la position de laquelle avaient été amarrées les barques, un parfait point d’ancrage.

« Emmenez-les vers là-bas, ça sera plus simple à gérer une fois place. »



L’un des hommes s’offusqua quelques secondes avant de se remettre au travail, réalisant que tout ceci était justement fait pour faciliter son installation. Inja ne prit même pas le temps de remarquer les quelques mots de l’idiot.

« La rivière sera parfaite comme endroit pour installer le début du village. »



Inja ne savait pas réellement quoi faire avec ces énergumènes, aucun d’entre eux ne semblait disposé à entamer une discussion, de toute façon, les réponses stupides auraient rapidement persuadé le ninja qu’il n’était pas bon d’échanger ses savoirs avec des gens aussi dénués de cerveau. Mais où en était Shinichi ? Combien de temps allait-il prendre avant de revenir avec toute la famille des trous du cul. Ceux-ci avaient acceptés en un instant, pourquoi leurs cousins, apparemment bien plus cons, n’accepteraient pas ? Remarque, un enfant de 14 ans qui vient demander de s’installer définitivement sur une autre île du jour au lendemain, effectivement, ça n’inspire pas confiance… Le découpage du bois avait beau être long, Inja fut étonné de constater l’efficacité impressionnante des pêcheurs, pourtant pas habitués à la coupe du bois, comme s’ils étaient faits naturellement pour le travail manuel, quel qu’il soit. Une chose qui se tenait, après tout, ils avaient ça dans les gênes, à force de se reproduire entre eux et rester entre « couilles », ça ne l’étonnait que plusieurs supplémentaires leur pousse.

« Vous savez faire de l’eau potable j’espère ? »



L’homme qu’il avait interpellé parut choqué, comme s’il ne comprenait pas la question.

« Potable ? »


« Oui, filtrer l’eau du fleuve avant de la boire… »


« A nous, on a jamais fait ça, on a toujours bu directement… »



L’homme paraissait vraiment venir d’un autre monde, alors qu’il se baissa un instant pour montrer l’exemple au shinobi de lumière, portant ses lèvres à la surface de l’eau pour en boire plusieurs gorgées rapidement… De quoi dégoûter encore davantage Inja.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Sam 30 Déc 2017 - 21:16
Les trois quarts des gens ici présents ne me prennent pas au sérieux. Il faut dire que ma petite taille et ma carrure peu imposante ne les incite pas à me respecter. J’ai beau être amiral de la brume, je ne suis à leurs yeux qu’un enfant. Afin de palier à ce petit problème d’autorité, je crée une boule de glace que j’envoie sur un mec au pif. Tout le monde se retourne et les gens s’agglutinent désormais autour de ma personne. Certains veulent m’en coller une, se venger mais je les encourage rapidement à oublier cette idée. La boule de glace lancée n’a occasionnée que très peu de dégâts. Je n’ai fait ça que pour prouver mes dires et mon appartenance au légendaire clan Yuki.
▬ C’est bon, vous m’écoutez maintenant ?

La réponse est oui. Ils m’observent, s’attendent à une grande nouvelle et sont servis :
▬ Il y a des eaux bordant l’île Uka. Ces eaux sont pleines de poisson !
C’est totalement faux mais peu importe. Depuis quand on se soucie de leur raconter la vérité ? Il y a de la poiscaille, certes, probablement plus qu’ici mais le but n’est absolument pas de faire d’Uka une ville de pêche. À Farmland, on broute, on crée des champs et on récolte du blé !
▬ Nous offrons à toutes les personnes ayant l’âme pionnière un voyage gratuit pour Uka ! Venez peupler cette île formidable ! Travaillez des heures et des jours, devenez agriculteur un temps, nourrissez Kiri puis prenez le contrôle du port que nous ferons construire ! Remplissez-vous les poches ! N’en avez-vous pas marre d’être ce que vous êtes ? De vils pêcheurs aigris. Il n’y a plus rien ici. La mer a abandonné cette île mais elle vous invite à rejoindre Uka.
Comme toujours, il y a les pour et les contre. Dans le cas présent, les personnes tentées de rejoindre l’aventure sont bien plus nombreuses que les sceptiques. Je mentionne le nom de quelques cousins présents en ce moment même à Uka et les volontaires se présentent à la pelle. Ils devront toutefois prendre leur embarcation car ma barque à moi est bien trop petite pour accueillir une horde de jeunes payous. Par ailleurs ils puent et je ne veux pas avoir à laver mes vêtements.

Nous prenons la mer, direction Uka. Nous sommes une trentaine et c'est bien suffisant à mon sens. Nous faisons d'une pierre deux coups. En effet nous débarrassons Kabukiki de ces clochards et nous servons d'eux à des fins plus nobles ! A Uka, ils seront plus utiles que chez eux, croyez-moi. Nous allons les faire travailler ces rats ! Je veux dire ... Ces pêcheurs !

_________________

Spoiler:
 



Dernière édition par Yuki Shinichi le Dim 31 Déc 2017 - 16:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 31 Déc 2017 - 0:53



Une vingtaine de minutes passèrent sur l’île, Inja ayant regroupé le gros des personnes présentes ici, les moins lentes d’esprit, pour leur apprendre les rudiment de la vie qu’ils allaient devoir mener, rien à voir avec l’agriculture ou la pêche bien évidemment, seulement des choses basique, telles que la fabrication d’outils adaptés, les façon de filtrer l’eau pour éviter de tomber malade sans raison et quelques autres astuces de vieux sioux qu’Inja avait dans certains des manuels shinobi disponibles aux plus jeune du village de Kiri. Le plus dur étant de leur apprendre à faire ne feu, une chose qu’aucun d’entre eux n’avait un jour apprit à fabriquer, chacun allant piocher dans le feu de son voisin pour allumer le sien, des méthodes bien rudimentaires, bonnes les gueux. Bien qu’ils en soient en quelques sortes, mais bien plus que des gueux, ils allaient devenir des gueux de Kiri, un titre plus prestigieux rien que par cet ajout simple.

« Vous voyez c’est pas compliqué ?! »



En cœur.

« OOOOOOOH… AAAAAAH… OUAAAAH…. »



Alors que les pêcheurs hallucinaient en apprenant ces nouvelles choses, Inja remarqua au loin une série de barques et bateaux en approche, une bonne floppée, de quoi ramener un effectif plutôt approfondie et en aussi peu de temps… Ceux-ci commencèrent à effectuer de grands signes de la main à la vue de leurs cousins, les deux groupes se répondant mutuellement, certains agitant des torches qu’ils venaient de réussir à allumer.

« Ah bah quand même. »



Pour une fois, Inja semblait heureux de voir Shinichi débarquer, surtout content de ne plus être seul avec la bande de pêcheurs abrutis n’étant pas capable d’aligner des phrases de plus de 15 mots sans commencer à convulser… Au bout de quelques minutes, les barques commencèrent à s’amarrer et leurs voyageurs à en descendre rapidement, s’éparpillant sur la rive, certains partant directement en direction d’armes proches pour faire leurs besoins, n’ayant pas prit le temps de faire le nécessaire… Définitivement un groupe de génies.

« Ah ! Shinichi, je commençais à m’impatienter, je leur ai appris des trucs de base pour qu’ils évitent de se tuer au bout de trois jours, mais va falloir bien les gérer. On a déjà pas mal de bois récupérés, mais les outils actuels ne nous ont pas permis d’attaquer les plus larges et d’utiliser le bois le plus dur. »



_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Dim 31 Déc 2017 - 16:25
Je descends du bateau, pensant avoir fait le plus dur : Recruter du monde. Inja m’apprend cependant que d’autres problèmes ont pointé le bout de leur nez. En effet, nous sommes venus les mains vides d’outils et ceux-ci s’avèrent nécessaires pour travailler dans de bonnes conditions.
▬ Ah.
Je n’avais pas du tout penser à ça. Je dois l’avouer. Il est vrai que posséder pelles, râteau, scie et autres accessoires de ce type s’avère essentiel. Exaspéré par l’ampleur du boulot, je pousse un long soupire, écarquille les yeux et demande :
▬ Du coup, on fait comment ? Je retourne sur les îles voisines chercher du matos ? Je ne suis passé qu’à Kabukiki. Il reste d’autres îles à visiter. Je pourrai recruter et chercher à obtenir des outils. Car c’est vrai qu’à bien y réfléchir, tout faire à la main va s’avérer difficile.

Faire des allers-retours en permanence m’épuise, aussi bien physiquement que moralement. J’imagine que je n’ai pas le choix.
▬ Bon. Je vais visiter l’île la plus à l’est et quémander de l’aide. Mais faisons dès maintenant un listing de ce qu’il nous faut en urgence. D’abord il y a les outils, nous sommes d’accord là-dessus, la main d’oeuvre éventuellement et puis ? C’est tout ?
Un des pêcheurs sort de sa torpeur et demande :
▬ Hey messieurs, j’ai faim. C’est quand qu’on bouffe ?
Je tourne de nouveau la tête vers Inja, soupire pour la énième fois et dis d’un ton sobre :
▬ Ajoutons la bouffe sur la liste. Sur un malentendu, ça peut peut-être servir … Tu vois autre chose ?

Là comme ça, j’avoue que je ne vois plus rien. Certes nous pouvons tenter de faire venir du bétail mais cela me semble être une très mauvaise idée. Pour cause, nous manquons d’espace, de berger, de personnes capable de s’occuper des animaux, etc. L’île n’est pas encore assez bien organisée pour accueillir des chèvres, des moutons ou tout autre animaux d’élevage.

***
▬ Du coup. J’imagine que c’est bon. On a tout sur la liste. Outils, personnes et nourriture.
Mon grand-père m’avait raconté une fois que les lapins sont de formidables bêtes. Ils se reproduisent à vitesse grand V et sont tout à fait nourrissants. J’envisage donc de ramener quelques unes de ces créatures. À défaut de faire venir des chèvres ou des grosses bêtes, je peux tout à fait transporter une quinzaine de lapins en cage. Nous n’aurons aucunement besoin de les nourrir ou de nous occuper d’eux – contrairement aux animaux d’élevage. Laissons les proliférer et de là, nous aurons à manger pour les semaines à venir.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 1 Jan 2018 - 21:24



Inja écoutait Shinichi, réfléchissant par la même occasion à ce qu’il pourrait ajouter sur la liste, ce qui serait le plus utile en premier temps pour s’installer de manière efficace dans les environs. Les outils et la nourriture serait des choses nécessaires, certes, mais il devait forcément il y avoir d’autres choses auxquelles le shinobi n’avait pas encore pensé. Des boulets s’implantant sur une île à partir de rien ? Okay…

« Vu la tendance générale, des soins rudimentaires seraient pas mal, je suis pas sûr qu’ils soient habitués aux outils différents de ceux de la pêche… Et puis, des bacs ou genre de brouettes, les habitations devront être établies avec des fondation et je les vois mal déplacer la terre seulement avec les outils, ça sera bien trop long. Ca devrait aller pour un commencement. »



Une fois ces dernières paroles prononcées, Inja s’éloigna, bien décidé à aller chasser quelques choses en attendant que l’enfant Yuki ne revienne avec le soutien nécessaire à établir le campement.

« Restez là, continuez à couper du bois et gardez le feu en vie, je m’occupe de la nourriture en attendant que du concret arrive. »



Les mains reliées et les yeux fermés une nouvelle fois, Inja se concentra sur tout ce qu’il pouvait apercevoir dans les alentours, tentant de déceler la moindre once de vie proche qu’il pourrait commencer à pourchasser. Soudain, quelque chose, de gros. De quoi faire un excellent steak. Bien qu’il n’est rien vu de vraiment dangereux plus tôt, peut-être le ninja avait-il omis certains animaux vivants dans des terriers ou autres grottes qu’il n’aurait pas visiter par sa lumière…

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Lun 1 Jan 2018 - 23:30

Direction Kabuyi.
Je rame, rame et rame encore jusqu’à arriver à bon port. L’île est calme et, chose suffisamment curieuse pour être soulignée, personne ne surveille la plage. J’attache donc moi-même l’embarcation et marche un long moment avant d’arriver au village. Deux gardes m’ordonnent de décliner mon identité, chose que je fais sans plus tarder. Je présente mon bandeau en guise de preuve et les guerriers s’écartent alors de mon chemin. J’observe les alentours et constate que les rues et routes sont très bien organisées. La maison du chef est située sur la colline et c’est donc là-bas que je me rends. Étant donné les besoins d’Uka, j’imagine que parler directement avec le grand manitou du coin est une nécessité. En effet je vois mal Jojo le clampin ou un quelconque civil me fournir tout le matériel nécessaire. Que je le veuille ou non, j’aurais besoin de l’autorité locale. Et en l’occurrence, l’autorité locale s’avère être un homme du nom de Shibuya.

Au bout de quelques minutes – et après avoir vociféré un bon nombre de menaces – j’obtiens une audience avec ledit chef. L’homme se présente à moi et je fais de même. Nous échangeons quelques banalités puis nous entrons dans le vif du sujet. N’étant pas de ceux qui parlent l’Iwajin – comprenez par là que je manie mal la langue de bois et suis peu adepte de la masturbation intellectuelle –, je demande :
▬ Nous avons besoin d’hommes, de nourriture et d’outils. Kiri entreprend d’aménager l’île Uka. Nous commençons les travaux mais sommes quelque peu limité pour le moment.
Dis comme ça, nous avons vraiment l’air de sacrés incompétents qui mendient l’aide d’autrui. Ça ne fait pas très sérieux.
▬ Si vous consentez à faire un geste, nous vous serions reconnaissants. Tout l’archipel profitera de l’aménagement et si vous acceptez de nous aider, vous serez bien évidemment les premiers à récolter les fruits de cet investissement.
Je ne promets pas à Shibuya monts et merveilles néanmoins un juste retour des choses me paraît tout à fait normal. Les affaires sont ce qu’elles sont. Intéressé, l’homme juge ma proposition, acquiesce mais reste prduent :
▬ Nous vous aiderons. Après tout, vous avez nettoyer l’archipel des bandits et nous ne doutons pas de vos aptitudes à aménager une île. Toutefois … Uka … Ce choix me surprend. Êtes vous bien sûr de vous ?
Oulah. Ça sent mauvais cette histoire. Que va-t-il nous apprendre ? Je me gratte la tête et réponds timidement « Oui, et bien ? Que se passe-t-il ? »

Et là c’est le drame. Uka n’est pas si déserte que cela en vérité. Et l’île subit parfois de violentes tempêtes.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 1:56



Toujours concentré sur sa technique, Inja concentre sa vue vers l’endroit d’où semblait provenir la bête pour commencer à distinguer quelque chose de fort, de poilu, un… ours ? Ici ? Un animal qui ferait un excellent repas pour longtemps et permettrait de sustenter une grande partie des nouveaux arrivés et futurs habitants. Excité par la tournure des évènements, le shinobi de lumière relâcha sa technique pour dégainer son katana de sa main droite et saisir deux kunaïs de l’autre, s’approchant pas à pas de l’endroit vers lequel il avait aperçu l’ours, qui ne se trouvait pas très loin de sa position. Puis après quelques minutes d’analyse du terrain et de concentration extrême, Inja le voyait, en face, debout sur ses pattes arrière en train de s’étirer sur un arbre… Accroupi, Inja se prépara à surgir sur la bête quant tout à coup, un objet rapide vint traverser l’horizontale de sa vue pour aller percuter la bête en plein milieu du crâne, la forçant à convulser de manière rapide, le cerveau touché par l’attaque violente. Avant qu’un homme habillé de draps malpropres ne sorte des fourrées, arme à la main, pour aller finir la bête, l’achevant avant de retirer la flèche pour commencer à en nettoyer les traces de sang.

« Voilà ! Tu es à moi hahah ! »



L’homme disposait de multiples cicatrices sur le visage ainsi que de toutes sortes d’habits ne se mariant pas ensemble du tout, comme s’il s’habillait en volant des morceaux d’accoutrement par-ci et là… Inja se leva, étonné de voir quelqu’un dans le coin, alors qu’aucun campement n’avait été détecté plus tôt, s’il s’agissait bien d’un homme qui s’était caché à l’intérieur d’une des grottes sombres qu’Inja n’avait pas prit le temps de scanner à l’aide de sa lumière, ne voulant pas forcer son chakra à amplifier la lumière faiblement présente, il s’agissait alors d’un naufragé, ou de quelqu’un volontairement installé ici et caché… Un bandit ? Maintenant visible aux yeux de tous, Inja tint son katana fermement avant de s’adresser à celui-ci, désireux d’en savoir plus.

« Qu’est-ce que tu fais sur cette île à te cacher ? »



L’homme, surpris, se retourna rapidement pour observer le shinobi de lumière, avant qu’un large sourire vienne arborer sa figure sale et pleine de terre et qu’il ne pointe son arme dans sa directement, haussant la voix.

« Heeeeeey, les gars. On a un visiteur… LES GAAAAAAAAAAARS ? »



De beaux draps… Inja espéra que Shinichi ne prendrait pas beaucoup de temps, auquel cas, s’il était encore loin, il lui faudrait se débrouiller seul face à une bande de bandits, car assurément, s’il n’était pas seul et était armé, ce n’était pas un naufragé et avait maintenant de graves idées au fond de son esprit étroit.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 2 Jan 2018 - 2:15

▬ Vous êtes sérieux là ?
▬ On ne peut plus sérieux mon bon ami. Uka est habitée par de dangereux animaux. L’île est fréquemment touchée par des tempêtes et des tsunamis et … Attendez. Je ne vous ai pas encore dit le pire.
Ah parce qu’il y a pire que ça ? Sans rire ? Eh bah bordel. On est vraiment dans la mouise. Moi qui pensais qu’installer un campement allait être un jeu d’enfant. À aucun moment le maître Mizukage et les autres clampins du village n’ont mentionné autant de difficultés. Ce travail était censé être une ballade de santé et cela s’avère en vérité être un parcours du combattant. Et vas-y, va sur l’île voisine trouver des animaux, va sur l’autre île trouver des outils, affronte les éléments, les animaux sauvages … Quelle mauvaise nouvelle va sortir de la bouche de ce Shibuya ? Je me le demande.

***

▬ Des bandits ? Pour de vrai ? C’est fâcheux. Nous n’en avons pas vu en arrivant. Mais je pense que vous avez raison. Du moins, je prends bonne note de vos dires. Nous allons nettoyer la zone si vos dires sont avérés. Pouvez-vous réunir des gens, des outils et nous confier quelques vivres en plus de bandages et de matériel pour désinfecter les plaies ? En outre, si vous possédez une animalerie, nous prendrions bien quelques lapins. Huit ou neuf feront l’affaire.
▬ Nous pouvons faire cela en effet. Voyez avec Koï, l’homme qui habite dans la maison à la sortie de la ville pour les outils, les vivres et les trousses de premiers secours. Réunir du monde nous prendra un peu de temps, sûrement quelques jours. Nous vous enverrons des hommes sous peu. Tenez, prenez ce document.
Bien. Je pars voir ledit Koï, lui explique la situation et lui somme de coopérer. L’individu acquiesce d’un signe de tête en voyant le papier que m’a confié son chef et accepte de me suivre avec son propre navire. L’embarcation dudit personnage est suffisamment grande pour transporter quelques outils, des trousses de secours et deux ou trois choses à manger. Ce n’est pas énorme mais cela fera l’affaire. Je reviens sans homme mais c’est mieux que rien. Il faut du temps à Shibuya pour organiser un départ vers Uka.

Ces histoires de tempête, d’animaux sauvages et de bandits m’inquiètent. Nettoyer la zone et créer des dispositifs anti catastrophe risque d’être long et fastidieux ; Une vraie galère en perspective.
Koï et moi-même prenons la route, direction Uka. J'espère que nos idiots de pêcheurs ne sont pas tombés nez à nez avec des bandits ou des animaux sauvages. Si tel est le cas, je ne donne pas cher de leur peau tant ils sont bêtes et inaptes au combat.
▬ Accélérons. Je ne sais pas pourquoi, j'ai un mauvais pressentiment.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 2:35



La situation évoluait peu à peu, le marginal semblait commencer à appeler des amis à lui, des collègues de contrebande peut-être, oh, mais voilà, des contrebandiers en escale sur une île déserte pour stocker leur matériel ? Voilà une chose bien intéressante et très plausible, bien que ça ne soit pas le moment pour Inja de réfléchir à de pareilles hypothèses, il lui fallait agir avant que ses renforts arrivent, mais pour ça, il devait être sûr que l’homme lui voulait du bien… Une seule solution, réagir vite, créer un ultimatum.

« Déclines ton identité et ce que tu fais ici. Par ordre de Kiri, tu as 5 secondes au bout desquelles je vais devoir agir agressivement si tu n’obtempères pas. J’attends. »



L’homme perdit un instant son sourire malicieux pour commencer à froncer les sourcils, profitant d’un instant de rapidité pour ramasser une roche au sol et se cacher derrière un arbre fin avant de la lancer en direction du shinobi de lumière. Un mouvement pathétique par de nombreux points mais qui pouvait toutefois en cacher d’autres, laissant à Inja du temps pour esquiver le jet facilement en usant de sa vision périphérique, zieutant les alentours à la recherche de quelconques mouvements sortit des fourrées, mais n’aperçu rien. Il était temps d’agir.

« Je n’ai pas le choix… Au sol ! »



Le temps écoulé, Inja lança un des deux kunai en direction du pied du bandit qu’il considérait maintenant comme son adversaire, celui-ci aux mots d’Inja essaya de se baisser mais se prit l’arme de jet en plein dans le pied, avant de pousser un cri strident, digne de la plus pure des pucelles, pour finalement le regarder d’un œil sévère. L’arbre ne le protégeait en rien, tant de temps sur cette île avait dû affecter ses capacités de réflexion… Après quoi, des bruits se fit entendre sur la gauche du ninja, le sol de feuillage se mettant à bouger de façon rapide et à trembler, laissant place à une silhouette humaine, plus grande que celle du bandit touché au pied. Un homme assez musclé, armé d’une machette utilisée pour couper les branchages et multiples plantes de cette forêt propres de la jungle.

« Hey, qu’est-ce’tu fous par terre toi ? »


« MAIS AIDE MOIIII ! »



Inja réagit rapidement, exécutant des mudrâs rapides pour se dissimuler dans l’espace et profiter de la cécité temporaire du nouvel arrivant pour se jeter sur lui et lui planter son katana dans le torse, avant que celui-ci de pousse un hurlement, bien trop surpris pas la douleur puissance qui le lacérait maintenant. Pris d’une colère monstre, le bandit éventré utilisa les forces lui restant pour décocher une série de baffes rapides vers Inja, celui-ci en esquivant plusieurs avant de lâcher son arme qu’il n’arrivait pas à enlever du torse de son adversaire, pour qu’une torgnole énorme vienne le percuter de face, atteignant son nez pour lui faire envoyer une giclée de sang spectaculaire. Envoyé quelques mètres plus loin, Inja tituba un court instant avant de remarquer le premier bandit touché au pied qui se dirigeait vers lui, l’arme à la main pour l’attaquer, chose qu’Inja ne prévoyait pas à la base.


Spoiler:
 

Le deuxième bandit ayant subit de plein fouet la technique de lumière, il se voit inscrit dans la mémoire physionomiste du chakra Hikariton d'Inja.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 2 Jan 2018 - 3:26
▬ Pouvez vous attacher la barque à votre navire et accélérer ? Votre bateau a l’air plus enclin à nous traverser de longues distances en peu de temps.
Koï hausse les épaules et accepte ma proposition. Je passe donc la corde autour de l’avant de la barque et monte sur l’embarcation du rouquin. Ce dernier accélère la cadence, conformément à mes exigences. Après une bonne heure de route, les côtes d’Uka sont à portées de vue. Je quitte le rafiot et cherche désormais Inja. Je dois informer mon collègue des petits « détails » qui risquent de nous rendre la vie impossible. La présence d’animaux n’est peut-être pas un vrai problème en soi mais les tempêtes et les bandits, eux … C’est une toute autre histoire.

Je cherche le guerrier manipulateur de lumière mais personne ne semble savoir où il se trouve. J’appelle un pêcheur, lui pose quelques questions et m’explique que l’homme est parti chercher à manger … Seul problème, il n’est toujours pas revenu et cela depuis un bon moment déjà.
▬ Et ça ne vous inquiète pas le moins du monde ?
▬ Bah. Il a pas utilisé de fusée de détresse donc tout va bien.
▬ … Mais. Mais … Vous le faites exprès ou bien vous êtes sérieux ? Oh et puis peu importe. Laissez tomber, je m’en charge.
Inutile de leur expliquer que nous n’avons précisément pas de fusée par leur faute. Passons outre ce détail et tâchons de retrouver ce gueux d’Inja. J’utilise mes dons de senseur afin de localiser les différentes sources de chakra aux alentours. En utilisant ce procédé je ne tarde pas à trouver Inja. L’homme n’est cependant pas seul.

Ni d’une ni de deux, je fonce en direction du chûnin de la brume. En moins de quelques minutes, me voici sur place. Un homme s’avance dangereusement vers mon collègue et je décoche alors une imposante flèche de glace afin d’aider le Kirijin. Le trait boréal fuse vers l’ennemi et vient se planter dans son dos. L’ennemie meurt sur le coup et tombe, face la première. Tel un prince, je m’avance et déclare :
▬ Pas de panique mon chou, la cavalerie est arrivée.

L’homme que je viens de tuer n’est pas seul. Par ailleurs, d’autres personnes ne vont pas tarder à arriver. Shibuya avait fait mention d’une horde de bandit, pas juste de deux clampins perdus sur une île. Si le mot horde a été utilisé à bon escient – et je pense qu’il l’a été – nous avons techniquement encore une quinzaine voire une vingtaine d’autres personnes à exécuter.
Mon dieu. Je sens qu’on va s’amuser. Entre ça et les intempéries météorologiques, cette histoire de colonisation d’île s’annonce comme un véritable calvaire.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 3:46



Alors que le bandit blessé au pied fonçait maintenant vers Inja, arme en main, celui-ci essayait de se remettre du violent coup de celui-ci qu’il venait d’exécuter, alors que l’arme s’approchait dangereusement de lui, il commença à exécuter une série de mudrâ avant de voir celui-ci se faire percuter par une flèche de glace… de glace ? Shinichi ! Le shinobi de lumière tourna rapidement la tête pour apercevoir l’enfant, fier de son arrivée spectaculaire, peut-être Inja aurait-il eu le temps de se protéger à l’aide d’une technique, ou peut-être pas… Il ne pourrait pas le savoir, les deux bandits proches de lui se trouvaient tous deux décédés, l’autre ayant succombé sur le coup de son katana, toujours planté dans son torse.

« Ah bah, c’est la première fois que je suis content de te voir… »



Inja se releva, maintenant l’esprit clair, le nez saignant toujours, mais la douleur indiquant qu’il ne s’agissait que d’une blessure superficielle et que, malgré la force du coup, la direction de face de celle-ci n’ait pas réussie à lui briser le cartilage nasal… S’approchant pour récupérer son arme, Inja l’agrippa pour la faire sortir avec force du torse de sa victime, l’action laissant s’échapper un bruit de craquement d’os, sûrement dû à la force qui avait brisé la cage thoracique de l’homme, brisant ses os en de nombreux morceaux… Son regard, il s’en souvenait.

« Harei Chūichi… Je le reconnais, il était sur les avis de recherche… Je pensais sur le coup que c’était des contrebandiers perdus, mais je pense qu’on a à faire à la bande à Unshō, celui-ci était son lieutenant… »



Inja comprenait maintenant dans quoi ils s’étaient embarqués, lui qui avait passé pas mal de temps à chercher des missions au début, il avait appris presque par cœur les listes de recherches présentes à Kiri, bien décidé à trouver les quelques derniers groupes de bandits qu’il se cachaient comme des rats à l’intérieur de l’archipel, attendant patiemment de pouvoir s’enfuir ou un coup d’état pour s’imposer à nouveau et s’intégrer sous un régime autoritaire…

« Me pose pas de questions sur ça, quand j’avais pas de mission, j’ai pas mal écumé le Bingo Book, j’voulais me rendre utile, on sait jamais sur qui on peut tomber. La preuve est là… »



Inja poussa violemment le bandit d’un coup de pied avant de se retourner vers Shinichi, une idée lui venant en tête, accompagné d’un sourire malicieux…

« L’ours servira de viande pour les péquenauds, ça fait pas mal de bonne viande, autant profiter de celle-là avant d’entamer les provisions. Si les bandits n’ont pas de nouvelles avant la nuit en sachant que ces deux-là étaient partit à la chasse, ils vont se pauser des questions. Mieux vaut ne pas les attirer vers les villageois, le seul moyen est de ne pas éveiller de soupçon… Et de les trouver pour s’introduire chez eux. Je pense qu’il nous reste encore du temps avant qu’ils ne se posent des questions, autant en profiter pour se préparer… »



Le plan d’Inja venait de prendre une allure toute autre… évidemment, le lieutenant venait de se faire tuer et avait surtout été touché de plein fouet pas la technique d’Inja, laissant le temps à son chakra d’emmagasiner un nombre fou d’informations, une forme que le ninja ne se priverait pas d’user pour infiltrer le camp des bandits, une fois celui-ci repéré. Après tout, il n’y avait pas beaucoup de grottes assez grandes pour héberger une bande entière, les fouilles seraient rapides. Inja s’approcha de la bête, la portant sur son dos avec difficulté pour l’emmener en direction du camp, le temps de s’installer convenablement étant venu.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 2 Jan 2018 - 16:28
Toujours aussi sympathique ce Inja. Je le sauve et il ironise comme le dernier des idiots, affirmant que c’est bien la première fois qu’il est heureux de me voir. Je le savais, j’aurais dû le laisser crever comme un rat. Ma gentillesse me perdra un jour. Le ninja se relève et examine son pif ensanglanté. Je ne suis pas médecin mais je me permets toutefois un commentaire :
▬ Vérifie qu’aucune substance blanche ne sorte. Si c’est le cas, tu es bon pour aller à l’hôpital illico. Je ne plaisante pas.
Se prendre un vilain coup dans le nez peut parfois occasionner de sérieux dommages au corps et au cerveau. Si de la substance blanche sort de son nez, ses neurones sont affectés et il ne va pas tarder à tomber dans les pommes. C’est une urgence médicale. C’est mon vieux qui me l’a dit un jour. Il paraît que son meilleur ami est mort comme ça. Un simple coup dans le pif, de la substance blanche qui sort du nez et badim badoum, le monsieur a crevé dans l’heure. Triste fin pour un soldat de renom.

À priori Inja n’a rien. Tant mieux. Ou tant pis, cela dépend dans quel sens on voit la chose. Quoiqu’il en soit, l’homme affirme connaître les bandits. Il s’agit vraisemblablement de clampins connus au pays de l’eau.
▬ M’ouais. OK. Je m’en fous un peu pour être honnête de savoir qui sont ces types. Leur tête est mise à prix ? Si oui, on peut se faire de l’argent. Si non … Que ce soit Nobunaga du Volcan, Yoruichi de la brume ou Jojo le rigolo vendeur de clé à molette, je m’en tape le haut du bas du dos à la cuillère à café.
C’est important de préciser l’ustensile utilisé. La cuillère à café est en effet essentielle à tout bon tapage de dos. Question de principe ; On utilise jamais la cuillère à soupe pour ce genre d’activités !

Inja se propose d’intervenir et porte sur son dos la bête afin de la mener à notre campement. De mon côté, je cache les corps de sorte à ce que personne ne puisse les trouver. Ni nos compagnons – qui risqueraient de s’inquiéter inutilement – ni les autres bandits qui seraient alors alertés de notre présence. D’ailleurs, je trouve aberrant le fait qu’ils ne nous aient toujours pas remarqué au vue des bruits que nous faisons. J’imagine qu’ils doivent être installés au centre de l’île, en pleine broussaille ou bien sur la côte opposée à la nôtre. Ces informations nous seront utiles. Pour le moment, nous ne savons en effet pas où donner de la tête. J’ai beau utilisé mes techniques de sensorialité, rien n’y fait. Ces gens sont introuvables. Il y a donc deux possibilités : Ou bien ils sont très doués ou bien l’île est finalement plus vaste et plus complexe à analyser que ce à quoi je m’attendais en arrivant. La première option étant peu probable, je conclus :
▬ L’île est plus vaste que je ne l’aurais pensé au final.
Peu importe, nous allons utiliser la bonne vieille méthode et nous enfoncer dans les terres afin de trouver le campement des bandits.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 17:35



La remarque de Shinichi tombait à point nommé, digne d’un véritable génie, nan mais vraiment, quel boulet… Inja arrivait au camp, il ne lui fallu pas longtemps pour poser la bête et alerter les péquenauds de l’urgence de créer des surveillances et d’éviter de faire du bruit inutile, voire même de s’aventurer dans la forêt, le fait étant que les abrutis ne seraient, malgré leur nombre, pas assez efficace et armés pour combattre d’éventuels bandits en approche, s’ajoutant à ça, il restait deux shinobis. Ce qui indiquait que traquer les bandits signifiait laisser les civils à la merci d’une potentielle attaque… Inja interpella certains des hommes qui semblaient ne pas être très occupés pour les sommer de tailler des pieux et autres outils pour se défendre, voire même de construire quelques mini murets pour ralentir les avancées hostiles et permettre aux pêcheurs de remarquer rapidement une quelconque intrusion.

« Avec ça, ils ont moyen de s’occuper pendant un moment. Je vais laisser quelqu’un au camp pour nous avertir en cas de danger. »



Après ces mots, Inja se concentra pour effectuer quelques vives mudrâs et apposer sa main au sol, le corps plié sur ses genoux, pour laisser apparaître un large insigne de Fuinjutsu au sol. Après un instant, le shinobi se recula laissant sortir dans une fumée blanche un faucon de quatre fois la taille d’un vrai, pas vraiment impressionnant, mais à un parfait informateur avec un cri puissant, permettant de pouvoir avertir les missionnaires en peu de temps, sa vitesse de pointe pouvant atteindre des vitesses hallucinantes. Ce Kuchiyose était l’ami parfait du shinobi de lumière, celui-ci pouvant utiliser son chakra naturel et son affiliation avec Inja pour exécuter diverses techniques de lumière Hikariton.

« Allez, monte la garde, en cas de problème tu fonces nous voir. Je te fais confiance. »



Le faucon regarda intensément Inja avant de prendre son envol, bien décidé à mener à bien sa mission, alors que les deux ninjas commençaient à retourner dans la forêt, s’y engouffrant à la recherche des bandits. Le plus tôt ils pourraient neutraliser ces énergumènes, le plus tôt ils pourront rendre cette île paisible et finir la mission qu’il leur avait été confié, avec brio.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Mar 2 Jan 2018 - 22:36
… Je rêve. Je n’en crois pas mes yeux. Surpris, je reste la bouche ouverte un long moment et me pince la main droite. Malheureusement, tout est bien réel. Dans un soupire, deux mots quittent mes lèvres :
▬ Un piaf.
Inja a un putain de faucon et ne me l’a pas dit ? Depuis tout à l’heure je fais des allers-retours comme un mongolo afin de parler aux dirigeants des autres cités alors qu’il lui aurait suffit d’appeler son copain le piaf, de lui refourguer un message et de lui dire d’aller voir le chef de l’île voisine ?! Quel rat cet Inja. Moi qui pensais que les pêcheurs étaient les plus idiots de tous, je me suis trompé. Le guerrier de lumière, par cet acte, vient de nous prouver à tous qu’il était le plus con sur l’île Uka.

Dépité et sans même une once d’agressivité, je demande :
▬ Donc en fait depuis tout à l’heure, je me tape des heures de bateau pour voir des chefs d’îles bidons alors qu’il t’aurait suffit d’appeler ce truc ? On est d’accord, tu te fous de ma gueule là ? …
Je vais l’étriper. J’aurais clairement dû laisser Jojo le vendeur de clé à molette lui dérouiller la face, ça lui aurait fait les pieds à ce clochard. Une foultitude de façons de me venger me viennent en tête mais, dans un élan de sagesse formidable, je décide passer outre et de conclure cet épisode d’un simple :
▬ Bref.
Passons. Nous énerver inutilement ne fera pas nos affaires. Lui et moi avons des choses plus importantes à penser. Nous réglerons cette histoire plus tard, le temps presse. La nuit a vite fait de tomber et si nous ne mettons pas une dérouillée à ces bandits, ce sont eux qui viendront à nous.

Alors que le faucon monte la garde, nous cherchons à trouver le repaire de ces bandits. Pour ce faire, nous nous enfonçons plus profondément dans la forêt. Après une heure de recherche, je tombe sur des traces de pas. Celles-ci sont fraîches et devraient pouvoir nous mener au campement ennemi. J’active mes dons de sensorialité pour la énième fois aujourd’hui et note la présence de deux personnes à un demi kilomètres de mètres de nous. Les traces nous mènent probablement à eux.
▬ Les traces nous mènent à deux hommes. On les intercepte, on les fait parler ou tu veux les suivre ? Moi je propose qu’on LEUR DÉROUILLE LA FACE ET QU’ON LES FASSE CAUSER. JE SUIS SUPER BON POUR CE QUI EST DE FAIRE PARLER LES GENS.
Akimitsu et d’autres pourront en témoigner. Je suis insupportable au point de faire causer n’importe quel clampin de ce bas monde. Même le plus récalcitrant.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 23:21



Face à la mine déconfite du jeune Yuki, Inja ne sait pas du tout quoi répondre, bien conscient qu’il n’avait pas été fin, ne voulant avouer qu’il préférait utiliser son faucon dans les situations dangereuses uniquement, celui-ci étant bien trop jeune pour pouvoir être invoqué de façon intensive… Les seuls mots de justification qui sortirent de la bouche du shinobi de lumière furent concis et bidons.

« Ahem. Ouais. »



Voyant que Shinichi semblait prendre sur lui, Inja préférait ne rien rajouter, s’engrouffrant dans la forêt avec son coéquipier enfant, tandis qu’il leur fallut marcher pendant un bon moment avant que Shinichi ne détecte enfin un groupe. La largeur et la profondeur de l’île restait impressionante, même après qu’Inja ait scanné tous les environs, il n’avait pas réalisé à quel point l’endroit était grand, bien trop concentré à analyser les petits détails renvoyés par la lumière à laquelle il aimait se connecter, avec aisance maintenant. Le Yuki proposa une approche plutôt barbare, sachant pertinemment qu’il ne pourrait pas convaincre ce gamin borné, il préféra tout de même mettre en place une partie de son plan, se mettant à exécuter de nouvelles mudrâs en s’adressant à Shinichi.

« Ca marche, au cas où, je vais prendre la forme du lieutenant, peut-être que ça nous aidera si on tombe sur d’autres bandits encore. »



Ceci dit, Inja changea directement de forme, prenant la même apparence que celle qu’il avait capturé plus tôt à l’aide de sa technique de lumière physionomiste. Sa forme était maintenant persistante, un mélange d’Hikariton et de chakra neutre, améliorant énormément la justesse et l’efficacité des métamorphoses basiques. Une de ses bottes secrètes, dont seul son clan avait le secret, soit lui seul, les autres membres étant tous portés pour morts. Voici ainsi qu’Inja était revêtu des même vêtements sale que le lieutenant exécuté plus tôt, la même apparence parfaite.

« On y va… »



Après un temps, les deux ninjas arrivèrent à proximité des deux bandits, occupés à discuter de leurs voix graves, parlant apparemment, de femmes… Peut-être certaines de leur bande, enfin bref, ce n’était pas le sujet. Inja chuchota à Shinichi qu’il prenait celui de droite, juste le temps pour qu’il lance deux shurikens rapides en direction des deux chevilles de sa cible, l’envoyant directement plier les jambes sous la douleur.


Spoiler:
 

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Jeu 18 Jan 2018 - 10:39


FINALISATION RAPIDE DU RP.
RIP Shinichi.

Après ça, les deux shinobis entamèrent une approche furtive pour atteindre les bandits qu'ils avaient pu détecter, profitant d'attaques dissimulées pour les indisposer, les ligoter et leur extirper des informations sur l'endroit dans lequel se cachaient leurs coéquipiers et surtout sur leur nombre. Il ne fut pas facile, mais Shinichi réussit à être très persuasif à l'aide de moyens dérivés pernicieux, informant ainsi les Kirijins que les bandits étaient encore une dizaine situés à l'intérieur du grande grotte non loin, très proche même. L'idée d'Inja étant de profiter de la nuit pour s'y infiltrer facilement, les deux ninjas ayant de bonnes compétences de dissimulation. Ramenant ainsi les bandits capturés vers le campement pour les y cacher et les confier aux villageois, les shinobis utilisèrent le Kuchiyose faucon d'Inja pour se faire transporter en direction de la grotte en question, se larguant furtivement devant l'entrée pour y entrer à intervalles réguliers de sorte à faire attention aux allés et retours, le shinobi de lumière passant devant pour profiter de son invisibilité de lumière pour faire attention au plus de choses possibles. Une fois arrivé au fond de la grotte, tous les bandits avaient finalement été détectés, leur permettant de passer à l'action, utilisant de nombreux projectiles tels que des kunais et shurikens pour Inja et autres tirs de glace pour Shinichi, de sorte à indisposer le plus de brigand possible. La plaie fut alors de réussir à s'occuper du chef de ceux-ci, beaucoup trop imposant pour être vraiment affecté par de telles attaques, il leur fallu finalement le tuer de manière violente pour faire cesser les combats, avant de ligoter et ramener les derniers brigands, apeurés par la tournure des évènements, au campement et les emmener en direction de Kiri pour les juger. Ainsi, la mission avait été exécuté de manière simple et l'île avait été entièrement sécurisée pour laisser les nouveaux habitants d'Uka s'installer sans problèmes et surtout sans risques guerries, leurs principaux ennemis tant maintenant les futurs intempéries à venir. Mais Uka était loin d'être fini, il ne s'agissait que du premier jour d'installation et Shinichi avait déjà prévu d'y retourner avec d'autres shinobis à ses côtés pour s'occuper des tâches restantes.

_________________
How to Inja 1.0:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1718-inja-kanashidesu-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t1769-kanashidesu-inja-carnet-de-bord#11028 http://www.ascentofshinobi.com/u448

Uka : L'île d'abondance. [Inja]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: