Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Le perchoir d'argent [PV Akimoto]


Dim 31 Déc 2017 - 12:20

LE PERCHOIR D'ARGENT
Feat Akimoto

Du haut de son perchoir d’argent, la gamine scrute. Les neiges éternelles qui la bordent s’essoufflent là où les pas se font plus nombreux, où les cœurs chauffent à l’unisson. Iwa est un nourrisson qui s’éveille aux aurores avec les cris des travailleurs, ces mages alchimiques qui brisent, soudent et transforment. Forgeurs et brasiers, de quoi faire fuir les glaces nocturnes. Loin de ton pic d’argent, loin de sa monochromie. Iwa s’est paré des ses belles couleurs, les plus éphémères. Du mordoré au carmin, ces couleurs chaudes qui jouent justement les ultimes témoins de cette saison sèche.

Yume s’évade à sa façon : dans ses illusions. Se peignent alors de multiples scènes, des agitations, une vie différente. Des chutes, des plaisanteries. Dans ses rêves elle a ce sourire timide mais franc, ces gens qui l’entourent pas pour la couver mais pour raconter leurs histoires de la veille, leurs peines, leurs confessions.

- Yume-sama, il serait dangereux de vous rapprocher plus… La barrière n’est pas…

Le garde cesse derechef ses alertes à la vue du visage intransigeant de l’enfant. Elle ne voulait pas en entendre plus, mais elle ne pouvait pour autant le dire à la manière d’un caprice. Derrière elle se tenaient les dizaines de soldats, vêtus de la traditionnelle tenue Yamagenzo. L’homme recule en chien battu, comme conscient de sa mégarde.

Elle replonge alors son regard dans le vide, tâtant d’une main la balustrade qui effrayait tant. Il est vrai qu’elle vacillait, mais l’héritière était loin de reposer tout son poids dessus, elle en donnait juste l’impression. Par sadisme pour ces frileux, pour une vengeance muette. Qu’ils vivent avec la même boule qu’on m’a greffé au ventre !

L’autre main fait remonter le journal maculé d’une encre à la hâte. Un triste constat. La direction de celui-ci avait enfin changé d’épaule, fuyant les terres insalubres de Kiri. Qui voudrait de ce village. La signature de l’édito est brève et ferme. Une nouvelle impartiale, une vision externe de cette situation embourbée. 56 morts, 38 civils. Ils auraient pu arrondir à 39, songea-t-elle, imprimant son propre visage sur le papier décharné.

- Un beau visage aurait éclairci ce sombre papier.
- Pardon ?

Elle réitère sa moue désintéressée, voulant simplement qu’on l’ignore un peu. L’unité spéciale s’écarte de nouveau, ils savent l’intolérance au contrôle de la jeune fille, mais craignent encore plus le courroux du père. Le paon blanc roule avec calme la brochure avant de la glisser derrière la ceinture de son kimono (tout aussi cristallin qu’elle). Elle glisse finalement vers l’escalier central, celui qui mène droit au village.

Une fraction de seconde suffit à faire apparaître ces démons masqués en rang devant elle. Ils tranchent de leurs corps le passage, condamnent la gamine à sa propre prison, ses propres terres. Le daimyo n’aime pas que ses héritiers pavanent en ville, surtout par ces temps. Il a déjà perdu une fille (voire deux si l’on juge le bannissement de l’autre). Yume était donc sa dernière protégée en titre, son rêve à lui. Son égoïsme aussi.

- Poussez-vous, je vais en ville.
- Yume-sama….
- Ecartez-vous !

Une légère intonation et sa voix scinde les monts rocailleux. Elle montre ainsi ses faiblesses, son impatience, sa vulnérabilité à ses sautes d’humeur, là où elle devrait toujours rester noble. Parfois, même l’élite du village caché de la roche cédait à sa volonté de marbre, mais cette fois-ci, ils restaient plantés là comme les pions qu’ils devaient être. Ils avaient reçu des ordres. Maudit seigneur.

© FRIMELDA



_________________
SHIROI KUJAKU
LE PAON BLANC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le perchoir d'argent [PV Akimoto]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers résidentiels
Sauter vers: