Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

L'heure du changement [Solo]


Dim 31 Déc 2017 - 17:01
Me regardant dans un miroir, j’ai eu l’occasion de remarquer les stigmates du temps et de la guerre sur mon visage. En plus de ma balafre que j’ai acquise il y a maintenant bien des années, une autre cicatrice avait fait son apparition. Celle-ci était proche de mon œil droit. Je ne sais même plus comment j’ai pu avoir cette marque, avec tout les combats que j’ai eu l’occasion de mener ces derniers temps. Peut-être était-ce pendant une intervention avec la police, ou bien pendant la mission que j’ai mené avec Hisao dans un village de fanatique religieux, ou bien tout simplement à Tetsu. Il y avait trop de possibilité.

Mais alors que je fixais mon visage, j’ai pu remarquer quelque chose d’autre qui avait changé. Mes cheveux étaient beaucoup plus long qu’auparavant. Maintenant que j’y pense, je n’ai pas eu l’occasion de me rendre chez un coiffeur depuis bien longtemps. Mes cheveux dépassaient mes épaules, chose que je n’avais jamais réussi dans ma vie. J’ai toujours entretenu ma coupe de cheveux avec soin pendant des années, mais pas ces derniers temps. Comme quoi, le temps fait changer les habitudes.

Pendant plus d’une heure, j’ai essayé de trouver une coupe de cheveux assez potable. Mais c’est finalement la queue de cheval qui était le seul choix pertinent. J’aimais bien, je trouve que ça changeait ma gueule, je n’avais plus l’air d’être un ogre arrogant, mais un ogre avec une cuche. N’empêche, avant de partir de Tetsu pour rejoindre Iwa, Shizen ou Shuuhei aurait pu faire la réflexion comme quoi je n’avais plus la même tête qu’avant. Mais non, je ne pouvais pas compter sur eux… il faut dire aussi qu’ils avaient sûrement autre chose à penser que la chevelure du grand Daisuke. Je peux comprendre.

J’ai eu soudain une révélation. Quitte à changer de coiffure, autant changer de style. Je portais quasiment tout le temps les mêmes genres de vêtement. Il était donc peut-être temps de changer, et ça tombe bien, je me trouve à Iwa, la cité commerçante. Je ne devrais pas avoir trop de mal à trouver de quoi m’habiller ici. J’ai eu un tas d’idée en tête. Un grand manteau noir pour paraitre menaçant ou bien une veste en cuir pour me donner un genre badboy. Au lieu de me faire des films, le mieux serait de me rendre au cœur commerçant pour jeter un coup d’œil. Voilà donc mon programme de la journée, qui ne sera pas sans utilité.

_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mer 3 Jan 2018 - 23:50
Me voilà donc en direction du cœur commerçant. Grâce aux soins d’Hayate, je n’ai plus de problème avec ma jambe qui était cassé. J’ai eu de la chance de le rencontrer celui-là, sinon je serais encore avec ma canne pour me déplacer. Mais maintenant que je n’en ai plus besoin, et que j’ai passé l’envie de m’en servir malgré son atout caché, à savoir la lame secrète dissimulé à l’intérieur, il me faut aussi une nouvelle épée ! Je peux toujours en chercher une ici, et si jamais je ne trouve pas mon bonheur, je demanderais à Shuuhei de m’en forger une, encore une fois. Et puis quitte à être ici, autant en profiter pour faire quelques recherches pour les kumojins. Je pourrais peut-être ramener une bonne bouteille de saké pour Shuuhei, du bon tabac pour Hisao et peut-être un sachet d’émotion et de savoir-vivre pour Shizen, car il en manque cruellement, mais malheureusement, je ne suis pas certain de trouver ça ici.

Même si cela faisait plusieurs jours que j’étais à Iwa, je n’arrivais toujours pas à me repérer. De toute façon, je pourrais vivre des années ici, ça serait pareil. J’arrive à me perdre à Kumo alors que j’y suis maintenant depuis plus de cinq ans. Je n’ai aucun sens de l’orientation, c’est comme ça, au tant faire avec. Puis je ne suis pas vraiment pressé aujourd’hui, alors bon, je peux prendre tout mon temps. Après plus d’une bonne heure de marche, à me perdre dans des culs-de-sac et des impasses, me voilà enfin au cœur commerçant. L’endroit est vraiment gigantesque, n’importe quel touriste pourrait se perdre facilement. Enfin, avec les récentes attaques de la part des kirijins, il n’y a pas trop de touriste en ce moment.

Le premier endroit où je voulais me rendre était l’aile où les marchands vendaient toutes sortes de marchandises pour les ninjas. Quitte à changer de tenue, autant que cela soit pour boulot. Il est vrai que ma tenue actuelle n’est pas vraiment pratique pour le combat. Ça expliquerait peut-être pourquoi j’ai perdu contre Alderan… Je suis donc tombé sur une première échoppe, puis une deuxième, puis une troisième… pour l’instant, je n’y voyais rien de bien spécial. Je pouvais très bien trouver les mêmes choses à Kumo, puis ce n’était pas vraiment dans mon style.

« Bonjour mon bon monsieur ! J’ai certainement ce qui vous faut ! »

Voilà ce que j’entendais de la part de chaque vendeur depuis que j’étais dans le quartier des commerçants. Cependant, ils n’avaient jamais rien d’extravagant qui pourrait me convenir ou rentrer dans mes attentes. Quand soudain…


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Mer 3 Jan 2018 - 23:53
J’étais donc à la recherche d’une tenue adéquat, car en plus de ma nouvelle coupe de cheveux, je voulais aussi changer de fringue. Je me suis donc rendu au quartier commerçant pour me trouver quelque chose de potable. Pour l’instant, je ne trouvais rien. Mais je venais juste de tomber sur un petit magasin qui allait changer ma vie. La façade de l’établissement ne donnait pas vraiment envie. C’était vieux, les inscriptions sur le mur étaient quasiment effacées. Mais dans la vitrine se trouvait une pièce d’exception… une armure. Oui oui, une armure.

Le genre de chose que porte les samouraïs ou ce genre de mec. Le truc pas trop fait pour moi à la base. Mais celle-ci était… incroyable. Je n’avais jamais vu une armure avec ce genre de détail, et surtout, faite pour une morphologie comme la mienne. Je me suis donc dépêché pour rentrer à l’intérieur et commencer à négocier pour obtenir cette merveille. L’intérieur de la boutique était complètement différent que l’extérieur. Tout était beau, tout était rangé et propre. Il y avait aussi d’autre marchandise, mais seulement l’armure m’intéressait.

« Est-ce que je peux vous aider jeune homme ? »

Soudain, une vieille voix féminine m’interpela. J’ai tourné plusieurs fois la tête pour chercher d’où cela provenait, avant que je ne baisse la tête. Une petite grand-mère se tenait à mes pieds. Elle n’était pas très grande. J’imagine que cela devait être la propriétaire et la vendeuse du magasin. Parfait, c’est avec elle que je vais pouvoir demander pour l’armure.

« Bonjour madame. Oui, l’armure que vous avez devant dans la vitrine, elle m’intéresse beaucoup, est-elle encore à vendre ? »

La petite dame semblait étonnée par ce que je venais de lui demander. Je me demande pourquoi d’ailleurs. Elle fit quelques pas pour regarder la fameuse armure que je voulais acheter, puis elle revint vers moi.

« Vous parlez de cette armure ? Bien-sûr, elle est encore à vendre. A vrai dire, elle est à vendre depuis plus de vingt ans, mais je n’ai jamais trouvé un acheteur. »

Depuis plus de vingt ans ? Comment est-ce possible ? Il doit y avoir une couille dans le pâté, ce n’est pas normal. Je n’espère pas que cette armure est finalement que de la camelote.

« Je veux bien vous l’acheter… mais dites-moi pourquoi vous n’avez jamais trouvé d’acheteur en vingt ans. »

La vendeuse commença à me raconter que cette armure appartenait à son mari défunt, mort pendant une bataille il y a de ça bien longtemps. N’ayant plus l’utilité, elle a décidé de la mettre en vente, mais personne dans le coin ne voulait lui acheter son armure. En effet, certain racontent que cette armure est maudite. Elle porterait malheur à son propriétaire. Bon… cela dit, avec la chance que j’ai, ça ne peut pas être pire qu’avant. Je pense l’acheter, malgré ce problème.


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Jeu 4 Jan 2018 - 0:32
Bon. Elle était soi-disant maudite. Mais cela ne me faisait pas froid dans le dos. Ce n’est pas ce genre de supposition qui me fera faire marche arrière. C’est exactement cette armure que je veux. Puis tant qu’on a pas vérifié, on ne peut pas savoir. Ça se trouve, avec la poisse que j’ai, elle me donnera de la chance dans mes futurs combats. Il était donc maintenant venu le temps de l’essayer. J’ai donc demandé à la grand-mère de me laisser un peu de temps, histoire de voir si elle m’allait et aussi de voir le résultat sur moi. Ça se trouve, je vais ressembler à rien une fois l’armure sur moi.

Mais une fois que j’ai revêtit chaque partie de l’armure, je me suis regardé dans le miroir. J’étais absolument conquis par le résultat. Elle était parfaitement à ma taille. Je pense que j’ai enfin trouvé ma nouvelle tenue. De plus, cette armure n’était pas imposante, elle était parfaite, je pouvais très bien sortir avec sans pour autant aller me battre. Les épaulettes, le plastron… tout était vraiment parfait.

« Oh, vous ressemblez à mon mari quand il était plus jeune. Elle vous va parfaitement ! Attendez, je vous ramène quelque chose… »

C’est alors que la petite grand-mère disparue pour partir dans sa réserve, me laissant ainsi seul, devant le miroir. J’ai passé plusieurs minutes à faire toute sorte de pose. Ça me faisait marrer de faire le guignol tout seul devant, un vrai gamin. Quelques minutes plus tard, la vieille revint avec un objet recouvert d’un grand tissu blanc. Elle le déposa sur le comptoir puis me fit signe de la rejoindre.

« En plus de l’armure de mon mari, j’ai son épée. Enfin, plus exactement, deux épées. Je vous laisse découvrir ça, je vous en fais cadeau si vous prenez l’armure, cela me fera plaisir. »

J’ai soulevé le bout de tissu blanc, et une nouvelle merveille apparut sous mes yeux. Deux lames, qui ne ressemblaient en rien à des armes traditionnelles. Elles étaient toutes les deux aussi magnifique que l’armure. J’ai pris dans chaque mains les deux épées. Elles étaient légères et les poignées étaient parfaite, elles épousaient la forme des mains avec amour.

« Elles sont… je n’ai même pas de mot pour les décrire… »

Comment une armure et deux épées comme celles-ci n’ont jamais trouvé de propriétaire pendant vingt ans ? J’ai du mal à comprendre, il est vrai qu’il y a une mauvaise croyance dessus, mais cela n’enlève rien à la beauté de ces trois pièces. Le forgeron qui a forgé le tout devait être un maître en la matière.

« Je vous prend le tout madame. »


_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

Jeu 4 Jan 2018 - 0:33
Me voilà donc maintenant en possession d’une armure flambant neuve, enfin presque et de deux superbes épées. En seulement une boutique, j’ai trouvé tout ce dont j’avais besoin. Comme quoi. Je pense que c’est le destin qui m’a amené jusqu’à cette petite grand-mère. Et je ne crois pas que cette armure soit maudite. Et je vais prouver le contraire, en la gardant sur moi pour chaque combat. Il ne me restait donc plus qu’à payer la petite dame. Pour son adorable geste qui était de me refiler les deux épées gratuitement si je prenais l’armure, j’ai donné un petit supplément. Je lui devais bien ça. D’ailleurs, je lui ai laissé mon ancienne tenue. Je ne la porterais plus jamais, maintenant que j’ai cette incroyable armure.

« Sur ce, madame, je vous laisse. Merci encore, grâce à vous, j’ai trouvé ce qui me fallait. J’espère avoir l’occasion de me vous revoir une prochaine fois. »

Les deux épées dans le dos, l’armure sur le corps, me voilà arborant les ruelles du cœur commerçant. Qu’est-ce que je me sentais fier avec mes nouvelles trouvailles. Mais maintenant, je devais trouver de quoi faire plaisir pour Shuuhei et les autres. J’ai donc passé le reste de la journée à farfouiller dans les échoppes. Malheureusement, je n’ai pas eu autant de chance qu’avec mon armure. J’ai dû faire plus d’une cinquantaine de boutique avant de trouver tout ce dont j’avais besoin.

Finalement, je me suis retrouvé avec plusieurs types d’alcool pour Shuuhei. Il y avait aussi bien du Saké, mais aussi du Whiskies et même du vin. Je sais qu’il est friand de saké, mais changer de temps en temps cela ne fait pas de mal, puis c’est un cadeau donc il n’a pas intérêt de se plaindre. D’ailleurs, j’espère qu’il arrivera bientôt à Iwa. Je lui ai envoyé une lettre, mais j’attends toujours sa réponse. Quant à Hisao, je lui ai acheté plusieurs sortes de tabac pour kiseru. Je pense que cela fera plaisir à mon policer, qui m’avait accompagné dans une bien étrange affaire avant le sommet à Tetsu.

Puis pour finir… Shizen. J’ai beau avoir cherché, je n’ai pas trouvé grand-chose pour lui. Il est vrai que je ne connais pas vraiment ce type. Alors je lui ai acheté une théière. Je suis certain qu’un mec comme lui apprécie le thé. Sinon tant pis, il aura cas la revendre. Enfin voilà, il ne me restait maintenant plus qu’à rentrer dans mon logement provisoire, et de profiter de mon magnifique achat. J’espère qu’elle me portera chance dans le futur.



_________________

"La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t144-kizuato-daisuke-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t730-equipe-2-senshi-kumo#3485

L'heure du changement [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: