Derniers sujets
Partagez | 

Chirurgiens de la Mode | PV Sun-Hi


Lun 1 Jan 2018 - 3:01



Chirurgiens de la Mode


Featuring : Lee Sun-Hi

« Je suis la mode.  »
( déviation ~ C.C. )


Il sont l'alpha et l’oméga, le commencement et la fin.

Tous se prosternent ou plient échine, devant cette malice, qui ne connaît point limite en ce monde. Icône des mortels, se plaisant à tenter d'en comprendre les traits, d'en imiter les aspects, sans parvenir néanmoins à effleurer l'essence de ce mouvement subtil de perfection, de sublimation, d'art si singulier, mystérieux. Si des personnes touchaient au divin insondable de cette quintessence, il ne pouvait s'agir que de ces derniers, de cette élite. 

Inspirant crainte et peur, dans leur sillage, nul ne pouvait contester leur érudition absolue pour cette activité ancestrale originaire de la nuit des temps, que de parvenir à mettre main, sur les parfaites pièces constituant leur collection. L'art des emplettes, avait pour chimères, pourtant bien réelles, ces hommes et ces femmes, qui avaient pour vocation l'Iroujutsu. Personne ne pouvait se targuer, de leur voler vedette. Après tout, la prestance de cette noblesse d'âme, devait se retranscrire dans l'image qu'ils projetaient, qu'ils arboraient. Quelqu'un en haillons, était bien moins inspirant de confiance, que le diapason incarnant tenue d'apparat. 

Le quartier commerçant et ses échoppes les plus huppées, n'avaient qu'à bien se tenir, car ces impitoyables prédateurs arrivaient, crocs alertes et assoiffés, afin de se repaître du meilleur, que ces artisants avaient à leur offrir. 

Ils pouvaient d'un simple regard, apporter damnation ou glorification. Innombrables étaient ceux, aspirant un jour, a avoir l'immense privilège, l'incommensurable honneur, d'habiller de leurs créations, ces êtres si glorieux à la prestance ne connaissant point limite.

Les derniers préparatifs se faisaient, dans le tout nouveau commerce qui s'inaugurait. Futur bastion de la mode, de l'excellence et des nouvelles créations de jeunes créateurs – ou plus anciens et connus maitres- en haute-couture. Les forces se préparaient à accueillir la première vague, ces clients privilégiés, des plus nantis ou importants. Tous se crispaient, arborant visages se faisant mascarades éhontées. Bien que se voulant de parfaite correction, l'effroi pouvait se lire dans les regards de ces manants freluquets, qui devraient exaucer les rêves et les désir d'une clientèle des plus exigeantes et raffinées.

Tous ces employés formaient les rangs, tétanisés pour la plupart, inconscient pour ceux ne l'étant pas.

Un employé s'avanca vers le patron, ce dernier faisant les cents pas, pensif, préoccupé par quelque chose.

" D'après nos renseignements, nous devions avoir affaire à de simples clients, des pigeons qui achètent tout et n'importe quoi. Mais là, nous avons un commando d'experts en mode pour accueillir les clients... "

" Mon contact à l’hôpital dit qu'on aura certainement pas affaire qu'à des amateurs, mais qu'on aura sûrement la visite d'Iryo-nins. Quand la mode monte une nouvelle collection qui ne doit pas échouer, c'est à eux qu'ils se réfèrent pour la créer, d'accord ? C'est le genre de client qui dévaliserait la Banque Sabaku pour acheter de la haute couture. Ces clients là, tu les largues à Kaze no Kuni, en plein désert, avec un slip de bain pour tout vêtement, sans un kunai, et demain après midi, tu les vois débarquer devant ton échoppe, avec un sourire jusqu'aux oreilles et les poches bourrées de ryos. Ces clients là sont des professionnels. S'ils ne trouvent pas leur bonheur en ce commerce, on sautera tous et il ne restera plus qu'un grand trou au beau milieu du Cœur-Commerçant et de la mode. Alors on va servir ces clients, les satisfaire, et on sera débarrassés de ces tourments, du moins, pour un moment. "


✗✗✗


Muramasa patientait devant le fameux commerce, où devait commencer première étape d'une virée pas comme les autres. Une véritable Odyssée, digne des plus dantesques épopées. Une de celle, où uniquement, les véritables médecins, habitués à ces rituels qui se révélaient infernaux, pouvaient mener à bien.

Toutes ces années de dévotion envers la médecine, avait de mérite, que de faire d'eux les seuls et uniques, véritable héros de la mode, les justiciers de la mode.

Poches pleines, esprits affûtés comme jamais, le carnage allait pouvoir commencer. 

Cette indéniable prestance, dont il était porteur, ne pouvait connaître repos. Il était sans aucun doute le plus fin connaisseur dès lors, qu'il s'agissait de se vêtir comme jamais. Il ne suivait point la mode, il était la mode. Sûr son passage, tous reconnaissait son incroyable charisme, manquant de défaillir tant grandiose était sa parure, sa maîtrise dans les arcanes de se fringuer, comme on pouvait dire. 

Patientant en feuilletant le « nouveau torchon international » émoussé, son regard se leva un instant. Tiens, il connaissait celle qui venait se faufiler juste derrière lui, dans la maigre file d'attente réservée aux clients privilégier.

" Vous ici ? "

Arquant un sourcil, œil goguenard, il profita de l'occasion. Après tout, même si parangon de la mode, il y avait des choses, qu'il ne comprenait pas. Un avis féminin sur ces questions existentielles, devant trouver réponses, serait avisé.

" Décidément, vous êtes une femme de goût. Puis-je oser vous demander conseil ? "






inspirations : répliques de Terrain Miné

_________________
Merci Sora
SIGNATURES:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1918-muramasa-this-silence-is-mine http://www.ascentofshinobi.com/t1934-muramasa-monogatari

Chirurgiens de la Mode | PV Sun-Hi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: