Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

David contre Goliath: le Retour du Jedi [Shinichi]


Lun 1 Jan 2018 - 21:52
L'heure était grave. Dans la pénombre de ma cahute, une bruit se fait entendre. Non pas celui qu'un pet bien gras traduisant un repas légèrement trop copieux de la veille ou le litron de trop que j'avais ingurgité. Je m’étirais dans ce lit bien trop petit, à deux doigts de me casser la figure au sol, je me repris à temps. J'étais motivé comme jamais, je ne savais pas pourquoi, c'était loin d'être une habitude chez moi, mais aujourd'hui, j'allais m'entrainer. Ouais mon pote, j'irais au Grand Dojo pour mettre une raclée à une gamin qui n'a pas pris assez de tarte dans la gueule dans sa jeunesse, quoi qu'il n'était pas encore trop tard, histoire de me dégourdir un peu. J'avais pas pris ce genre d'initiative depuis au moins dix ans, peut-être même vingt. Non en fait quand j'y repense j'ai jamais pris ce genre d'initiative.

Les deux pieds au sol, je me levais grâce à une bonne impulsion et un petit gémissement du style "ISSSS". J'avais maigris dans la nuit, je le voyais clairement, il fallait remédier à ça, parce que sinon j'allais pas tenir la route sur le tatamis. Qui allait être ma cible ? Ni plus ni moins que le nabot de Shinichi. Ce crétin ne m'avait pas lâché la grappe depuis la "découverte" de son île fétiche, de ce fait, il m'en devait une, et la fin de notre précédent rencontre me semblait parfait, mais pour le coup, à ma manière, bon ça il le savait pas, mais le combat allait être légèrement différent que tout ce qu'il avait connu jusque là.

J'engloutissais rapidement un déjeuner très léger, mais vraiment léger. Un poulet entier, des sushis, quelques cruches de bières, encore du poulet, divers pâtisseries pour le dessert, et le tour était joué, pas plus d'une heure et demie pour ce déj', c'était raisonnable comparé à d'habitude, mais si je voulais bouger correctement je ne devais pas non plus avoir l'estomac trop blindé. Tonneau sous le bras, je partis directement en direction du domicile du gamin, fallait dire qu'il était vachement tôt, six heures environ, non non ça ne me ressemblait vraiment pas, mais l'idée de me retrouver face à ce nain me donnait déjà la banane. Arrivé devant son domicile, je frappais à sa porte comme un sourd jusqu'à ce qu'il ouvre. J'allais sans doute le lever du lit, faut dire qu'il n'était pas vraiment au courant non plus qu'on allait s'affronter ce matin, mais c'est ça qui était bon, la surprise au réveil de tomber sur un gars de plus de deux mètres de haut pour se mettre sur la tronche. Le connaissant il serait ravi.

« DEBOUT LE NAIN C'EST TONTON SHIBO ! »


J'avais sans doute réveillé la moitié du voisinage en gueulant de la sorte avec ma voix si portante, mais bon, j'men foutais un peu finalement, qu'un seul ait le courage de sortir pour me dire quoi que ce soit, histoire de rigoler. Bon normalement ça aurait dû réveiller le gosse, mais il traînait à ouvrir la porte, environ trois secondes déjà que je tambourinais à la porte, elle allait finir par céder c'est clair, faudrait pas venir pleurer après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Lun 1 Jan 2018 - 22:59
Une semaine, une fiche semaine. J’ai passé pas moins de sept jours à Uka, l’île des enfers où on crève la dalle, où on bosse sans s’arrêter et où les imprévus sont légion. Grande est ma satisfaction lorsqu’enfin je rentre chez moi. Les travaux là-bas ne sont pas finis, qu’on se le dise, mais l’amiral de Kiri ne peut décemment pas rester indéfiniment ailleurs qu’au village de la brume. Il me faut régler une foultitude de problèmes et ces derniers requièrent ma présence. Mais avant de m’atteler à la tâche :
▬ Dodo.
Ah. Enfin. Je vais enfin pouvoir dormir dans mon lit. Le couvreur a réparé mon toit, Himiko est loin de moi, Inja n’est pas disposé à m’ennuyer avec une de ses histoires à dormir debout … Je peux donc me glisser sous la couette et rejoindre les bras de Morphée pour un long et formidable sommeil.

***

Quelqu’un hurle. Étant très peu lucide, je ne comprends pas très bien ce qu’il dit, malgré la tonalité excessivement élevée de sa voix. Je tente tant bien que mal d’ouvrir les yeux mais sans grand succès. Je n’ai pas envie de me lever, pas maintenant. Il est beaucoup trop tôt. Mon colocataire me fait remarquer que c’est pour moi. Comme si je n’étais pas au courant … Désireux de se rendormir au plus vite – chose impossible compte-tenu du bruit crée par ce curieux visiteur – le jeune homme me somme de me dépêcher d’ouvrir la porte. Je n’ai pas envie d’y aller mais au vu du boucan crée par l’homme à la porte, je suis bien obligé de me lever. J’ouvre la porte et que vois-je ? Un gros bide. Je lève les yeux et vois une affreuse moustache rouge et un gros nez. Il s’agit de l’Akimichi. Fatigué, je me frotte les yeux et retire une à une mes crottes d’yeux tout en parlant :
▬ Bonjour Shigros, euh, Shibo. Que me veux-tu ? Si tu n’es pas ici pour parler de farm … Euh d’Uka ou du port, tu es prié de retourner d’où tu viens. À cette heure là t’es pas censé … Je ne sais pas … Boire ? Manger ? Te torcher ? Te remettre de la cuite de la veille ? Qu’en sais-je.
Je sens qu’il va me gonfler avec une histoire à dormir debout. Curieux de savoir combien d’heures me suis-je reposé, je lève la tête, place ma main de sorte à ne pas être ébloui par le soleil et estime l’heure. Six heures … J’ai donc dormi en tout et pour tout sept heures. J’aurais préféré être tranquille plus longtemps mais, me connaissant, je n’arriverais pas à me rendormir.
Autant écouter ce que Shibo a à me dire. Qui sait. Il se peut que ce ne soit pas totalement débile. J'en doute mais j'ai tout de même un espoir. Un tout petit, un tout rikiki.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 1 Jan 2018 - 23:46
Il en avait mit du temps à venir m'ouvrir ce nain, mais finalement il pointa le bout de son nez. J'eus envie de l'éttriper quand il écorcha mon nom, parce qu'il le faisait exprès, je le savais, je commençais à le connaitre le gamin, mais bon, passons, j'aurais de quoi me venger tout à l'heure. Non je n'étais pas là pour parler de Uka, cette île j'en avais ma claque, bien trop longtemps que je bossais là-bas, et quand j'y repense, j'en ai le mal de mer. D'ailleurs est-ce que j'étais allez aux toilettes ce matin ? Oh non mince... Je tentais alors une légère flatulence, histoire d'évaluer les risques potentiels, et là, malheur, il était présent, presque au bord.

« Merde j'ai faillis me chier dessus. Elles sont où tes chiottes ? Ça urge si tu veux pas que je pose ça sur le palier de ta porte. »


Sans attendre sa réponse, j'investis les lieux, croisant au passage chez lui un gringalet, visiblement son petit copain, putin déjà à cet âge là ? Bref, je cherchais ses toilettes, fort heureusement ils se trouvaient pas bien loin, et je pu me relâcher dedans, faire ma petite affaire en somme. Une fois terminé de déféquer le plat de ce matin, je retournais à l'entrée ou le nain semblait encore abasourdi. Bah quoi ça reste un besoin naturel hein, franchement les gens avec ça...

« Bordel ce que ça fais du bien, par contre j'ai encore maigris. »


Lui dis-je en tapotant sur ma panse, provoquant de légères vagues dessus, c'était marrant.

« Bon, restons sérieux. Ramènes-toi, j'ai quelque chose d'intéressant à te proposer. Je t'expliquerai une fois sur place, tu vas pas être déçu gamin. »


Lui faisant signe de me suivre avec la main, je fis un demi tour sur moi-même pour me diriger en direction du Grand Dojo, en prenant bien soin de porter mon tonneau. J'allais pas le laisser là quand même, il ne saurait même pas quoi en faire le colloc' du nain là, il avait pas l'air bien mature aussi celui-là. Pis c'est mon meilleur ami quoi merde, le fut, et les amis, ça ne s'abandonnent pas, oh non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Mar 2 Jan 2018 - 9:18
Loin de vouloir s’expliquer, l’homme lâche un gaz. Je ne suis pas encore tout à fait réveiller mais cette odeur me pique les narines et me force à garder les yeux ouverts. Non content d’avoir lâché une caisse, le gros porc souhaite savoir où se trouvent les toilettes. Tant qu’à faire, allons-y. Allons chez les gens à six heures du matin pour couler un bronze, ce n’est pas un problème. Après tout, la politesse et la bienséance sont en option à Kiri et cela fait bien longtemps que je le sais.

À peine ai-je le temps de lui indiquer la direction à suivre que l’Akimichi entre chez moi comme si de rien était et réalise sa petite affaire. Il sort après quelques minutes d’une chiasse intensive et me fait part de sa satisfaction. Étant trop fatigué pour répondre ou m’offusquer, je réponds sobrement :
▬ Tu sais que j’ai envoyé des gens en taule pour bien moins que ça ?

Je n’ai même pas envie de savoir dans quel état sont mes toilettes dorénavant. En effet si sa chiasse est proportionnelle à la taille de son bide et à la quantité de bouffe ingurgitée, je ne donne pas cher de cette pièce. Le trône est assurément couvert de merde à l’heure qu’il est. Après s’être tapoté le gras du bide, l’Akimichi affirme avoir quelque chose à me montrer. Je ne sais pas pourquoi mais mon petit doigt me dit que cette surprise ne va pas me plaire.
▬ Hum. M’ouais. OK. J’arrive dans cinq minutes. Pars en premier, je te rejoins. Et pas la peine de m’attendre, je te sentirai t’en fais pas … Au sens propre comme au figuré.
Le bougre ne s’est ni essuyé le fion, ni lavé les mains, autant donc dire qu’il empeste. Je laisse l’Akimichi prendre les devants et me dirige vers la cuisine. J’avale deux biscuits qui traînaient là et prends du pain que je mangerai en route. Avant de partir, je préviens mon colocataire :
▬ Appelle l’équipe de déminage. Y a quelqu’un qu’a posé une bombe dans les chiottes.

Et c’est sur cette déclaration ô combien poétique que je quitte mon domicile. J’active alors mes dons de senseur afin de savoir où se trouve Shibo et note que l’individu part en direction des dojos.
▬ Il a quelque chose à me montrer au dojo ? … Pour de vrai ?
Je sens l’entubade arriver à des kilomètres mais qu’à cela ne tienne. Je mange mon bout de pain, avance, rejoins bientôt l’Akimichi et lui demande :
▬ Il y a un truc au dojo ? À six heures du matin ?
Il y a surtout une entourloupe, oui. Nous arrivons au grand dojo.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 15:13
Des gens en taule ? Pour une crotte ? Franchement Shinichi tu exagères là, c'est pas la mort. Bon ça pue oui c'est clair, mais j'avais déjà posé bien pire, c'est clair. Il m'indiquait de partir devant, qu'il me rejoindrait. Sur le coup, je m'étais dis qu'il devait sans doute rouler une galoche à son colocataire, bisous à ce soir mon chéri tout ça tout ça, et après j'me suis demandé s'il m'avait pas roulé. Comment il allait savoir où j'allais ? A l'odeur disait-il ? Non là il se foutait de ma gueule. Pourtant, bien qu'avec cinq minutes d'avance sur lui, il m'avait rejoins. Décidément, je me posais des questions sur ses pouvoirs, était-il un senseur ? Possible. Pour le coup, c'est lui qui se posait des question, il avait bien remarqué que nous nous dirigions vers le Dojo.

« Ouais y'a un truc, tu vas voir, j'pense que ça peut te plaire. »


Il avait vu juste, nous nous dirigions vers le Dojo. Là-bas nous nous affronterons, encore une fois. Nous allons terminer ce que nous avons commencé, selon mes propres conventions. Rapidement arrivé sur place, nous parcourions plusieurs couloirs avant de rentrer dans une salle. Un endroit un peu spécial, qui n'était presque jamais utilisé, du moins je n'avais jamais vu personne dans cet endroit, aussi étrange cela puisse paraitre.

« TADAAAAM ! T'as vu cette salle ? Elle est cool non ? »


Et surtout, il y avait un dohyö, cette plateforme spéciale pour les combats de sumo. Leur affrontement allait donc se dérouler selon mes règles, ou plutôt selon mon domaine de prédilection.

« Allez, en tenue. Toi et moi, un contre un, sur ce tatamis, les règles sont simples, faut pousser l'autre en dehors du cercle. »


Je pris place au milieu du cercle après avoir pris soin de le saluer, et j'attendais que le gamin ne vienne me rejoindre. Aurait-il ce cran ? J'en doutais, sans technique shinobi, on allait voir ce qu'il valait, j'étais à peu près sûr de gagner le duel, surtout avec ses vingt deux kilos tout mouillés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Mar 2 Jan 2018 - 15:58
Comme prévu Shibo m’amène au grand Dojo, dans une pièce peu utilisée mais connue des personnes influentes du village. Pour cause c’est ici qu’ont lieu les combats de sumo. Il est de notoriété publique que tous les nobles aiment ce genre de spectacle. Et au cas où ne l’auriez toujours pas compris, je suis issu d’une grande lignée.
▬ Mh. Ouais, c’est sympa.

L’Akimichi souhaite m’affronter une seconde fois. Comment lui dire qu’il est six heures et demie à peine et que j’ai tout sauf envie de m’entraîner ? Sans rire, je perds mon temps avec lui. Certes il n’est pas si nul que cela en combat mais je suis assurément plus fort que lui. Je me gratte la tête, observe la combinaison que je suis censé enfiler – car oui, si on ne pèse pas assez, on enfile un vêtement donnant l’illusion d’être un poids lourd – et refuse cordialement la proposition de Shibo.
▬ Pas envie. En plus c’est nul ton truc. Tu m’as réveillé pour ça ?

Les combats de Sumo c’est naze. Je ne sais même pas comment les gens font pour regarder ça. Ce n’est pas du spectacle. Deux gros plein de soupe qui se poussent en lâchant des cris de chèvres enragées … N’est-ce pas là la définition de la laideur ? Il est hors de question que je participe à un tel combat. J’ai beau être un clown, je n’ai pas envie d’être associé à ce genre de pratiques déviantes.

C’est non négociable, je ne porterai pas cette combinaison d’une laideur infinie. Ceci-dit, les règles ne sont pas si compliquées que cela et n’impliquent en rien que je pousse l’Akimichi comme si j’étais un véritable sumo. En effet il y a bien des façons de « pousser » un adversaire et de lui faire quitter la zone de combat. Ceci-étant et car je suis d’un naturel joueur, je poursuis :
▬ Bon, je suis d’humeur sympathique et consens à faire un effort. Je veux bien combattre à deux conditions. La première c’est que je mets pas ce truc moche, la seconde c’est que … Euh. C’est quoi déjà la seconde ?
J’avais une revendication à faire valoir mais je ne m’en souviens plus. C’est triste. Je n’ai que quatorze ans et je suis déjà atteint de perte momentanée de la mémoire.
Qui sait, cela me reviendra peut-être après. Je présume qu’il va accepter mes conditions, c’est pourquoi j’avance timidement et entre dans la zone de combat. Le concept est de ne pas quitter la terrain et de pousser son vis à vis en dehors de la plateforme ? Facile. Ce sera par ailleurs l’occasion pour moi d’utiliser ma nouvelle affinité.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 18:03
Le bougre, ça ne l'intéressait donc pas de lutter contre moi ? Lui qui se croyait pourtant si fort, il avait peur ou quoi ? Je lui avais proposé un super costume en plus pour qu'il soit à peu près à la même hauteur que moi. Bon certes, elle ne le mettait pas en valeur, mais de toute façon il ne ressemblait pas à grand chose ce gnome. Devant son refus, dans un premier temps bien sûr, je fis mine de retrousser mes manches, que je n'avais d'ailleurs pas, comme pour aller le chopper par la peau du cul pour le ramener dans le cercle. Mais, rapidement, il se ravisa, se disant joueur. Mon pauvre, tu ne savais pas dans quoi tu t'engageais, bien sûr, je n'allais pas lui dire qu'à l'âge de treize ans j'avais remporté le championnat départemental de compétition de sumo, terminant second au régional. Ça en jette pas vrai ?

« Comme tu le sens, ne mets pas cette combinaison si ça te chante. Après tout, elle ne pouvait que te protéger, je sais que mon ventre est douillet, mais quand même, une protection n'aurait pu être que bénéfique pour ton petit corps de faible. »


Face à lui à présent dans le cercle, je le saluais dignement, même si je n'avais presque aucun respect pour ce minable. Écartant les jambes, façon sumotori, et mettant mes mains sur mes genoux, j’exécutais cette sorte de rituel qu'on faisait tous avant que la lutte ne commence, levant dans un premier temps ma jambe droite, avant de venir percuter le sol en poussant un cri de guerre. Faisant de même avec ma jambe gauche, je pouvais voir devant moi le nain qui se soulevait légèrement du sol tellement il était maigre.

« Tu es prêts le nabot ? HAJIME. »


Le combat commençait, sans vraiment attendre sa réponse je me ruais sur lui, l'empoignant de mes grosses mains par la ceinture et le soulevant avec une facilité déconcertante, il pesait à peine douze grammes cinq, pas plus. J'allais m'amuser, le faisant tournoyer sur ma main, comme un ballon de basket.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Mar 2 Jan 2018 - 18:52
Mon petit corps de faible. Mais oui bien sûr. J’ai bon espoir qu’un jour il comprenne que le poids et la taille n’induisent en rien la puissance ou le talent. Certes il est gros et grand mais cela ne le rend en rien plus fort que moi. Je me fiche pas mal de l’absence de protection. Cette combinaison grise affreuse m’aurait plus gêné qu’autre chose.
▬ Ouais ouais c’est ça. Et mes fesses aussi. LALALA.

Laissons le parler dans le vent si cela lui chante. Cela fait bien longtemps déjà que je ne l’écoute plus. C’est d’ailleurs problématique de ne pas écouter son opposant quand ce dernier affirme que les hostilités commencent. Il me fonce dessus et j’esquisse une grimace. De là, il me prend dans ses bras, essaie de me faire tournoyer mais je ne tarde pas à quitter son emprise afin de … Voler.
▬ Tu t’attendais pas à ça ?
JE VOLE. COMME UN OISEAU. WOUHOU. Comme quoi, apprendre à manier le futon s’est avéré utile. Profitant de mes nouvelles compétences, je regagne le sol.
▬ Ah. Tes mains sont vraiment grosses et grasses. Tu te laves des fois ? Ah burk. Mes vêtements, je vais devoir les passer à laver maintenant. Bon c’est à moi ? À moi.
Et là, sans même composer un seul signe incantatoire, je plaque mes mains au sol. Le bruit plonge de nouveau ce grassouillet dans une illusion. Comme la dernière fois, ses commandes motrices ont été altérées. Lorsqu’il tentera de bouger le bras droit, ce sera sa tête qui répondra. Lorsqu’il bougera le gras du bide, c’est son pied qui répondra.

▬ Laisse moi deviner … En quelques jours, t’as toujours pas appris à briser une illusion par des moyens conventionnels, n’est-ce pas ?
Ah bah non. Il était bien trop occupé à bouffer et à boire de la binouze ! Voyons, chacun ses priorités ! Certains s’entraînent pour devenir meilleur, d’autres mangent pour devenir plus gros en pensant que cela les aidera.
▬ LALALALA. LALALILALOU. Allez bouge !
Allez, j’ai confiance en lui. Il pourrait de nouveau se roter dans la bouche mais franchement ce serait dégueulasse. J’espère qu’il ne va pas le faire. Le plus drôle serait qu’il essaie de composer avec cette technique. Contrairement à ce qu’il pensait la dernière fois, je ne peux pas modifier à ma guise les commandes motrices. Lorsqu’elles sont imposées une première fois, elles ne sont plus modifiables. De fait, s’il « apprend » à faire avec, il peut peut-être éviter de se cramer le gosier une seconde fois.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 19:16
Le bougre m'échappa des mains. Faut dire que je ne m'attendais pas à le voir voler ce p'tit con. D'ailleurs comment il pouvait voler ? D'où il sortait vraiment ? Il était doué, c'est ça le pire, une grande gueule certes, mais doué, et là j'avais pas l'air d'un con. D'autant qu'il remit pieds au sol, et usa de la même technique que la dernière fois en tapant ses mains par terre après quelques mudras, et je me retrouvais à nouveau dans son illusion que j'avais brisé autrefois en me rotant dans la gorge.

« Putain encore cette connerie tu me gonfles. On avait pas dis aucune technique shinobi ? J'ai oublié de le préciser ?! Tu vas regretter ça... »


J'allais essayé de comprendre comme son truc fonctionnait cette fois, pas question de me brûler la gueule une nouvelle fois. J'avais un petit cadeau pour lui, mais pour ça, il fallait que je sois capable de me tourner. Alors quand je pivote mon bras, c'est ma jambe qui avance. Encore un peu, encore un peu. Bien, je suis quasiment de dos, il fallait que je prépare mon attaque spéciale Shinichi, honnêtement, je suis pas sûr qu'il s'y attende à celle là. Bien, comment je pouvais bouger mes bras maintenant? Alors visiblement en essayant de faire reculer ma jambe, c'est mon bras qui se baisse, parfait, j'avais tout ce dont j'avais besoin. Je l'entendais rire derrière, se moquer de moi, qu'il profite, c'était sûrement ses derniers rires, il allait sentir la douleur et la victoire serait mienne.

« Fini de rigoler gamin. Prends ça ! »


Une crampe d'estomac me plia assez naturellement en deux, avec les mouvements que j'avais assimilé, je baissais mon unique couche de "vêtements", et lui envoya une flatulence des plus honorables en plein visage. Il eût même le plaisir de goûter à quelques morceaux, probablement des rescapés de ma colique d'il y a quelques minutes chez lui. C'était terminé, pour sûr il n'allait pas apprécier cela, mais en tout cas, moi, j'étais bien mort de rire, quel enfant je faisais pour le coup, pire que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Mar 2 Jan 2018 - 22:01
▬ Pas précisé. Lalala. Et aucune technique shinobi ? Tu te moques de moi ? Je fais comment dans ce cas ? Je mesure un mètre soixante à peine et j’pèse quarante kilos. C’est quoi ces règles à la con ? Tu veux pas non plus me filer un autre handicap pendant qu’on y est. Sur un malentendu, allons-y. Interdiction d’ouvrir les yeux et tout et tout. On est plus à ça près, monsieur je veux gagner à tout prix !
De ma vie, j’en ai vu des règles bidons mais alors là, il a fait fort le bougre !

Je le vois se débattre et essayer de comprendre comment marche ma technique. C’est drôle. Il est lent à la détente mais semble saisir l’astuce. Il faut « faire bouger » la mauvaise partie du corps pour finalement qu’une autre fasse le mouvement.
▬ C’est fastidieux tout ça dis donc.
Et là il se retourne et affirme qu’il a fini de rigoler. Oulah. Je sens le pire arriver. Et par « sentir » j’entends aussi bien au sens propre qu’au figuré. Cet immonde crado lâche un gaz énorme. Je recule et une chiasse gigantesque sort de son fion. Histoire d’éviter « l’attaque » – en supposant que l’on puisse appelez ça ainsi – je quitte la zone délimitée par la plateforme.

Le vent et l’odeur me donne la nausée. J’ai presque envie de vomir mais me retiens.
▬ Toi … T’es vraiment le roi des dégueulasses.
J’ai quitté la plateforme. Selon toute logique, il a gagné son duel idiot.

Je ne vais cependant pas le laisser s’en sortir à si bon compte. C’est vrai après tout … Regardez ce qu’il a fait ! Il a inondé la pièce de merde, m’a fait sentir son vent dégueulasse et a manqué de peu de salir mes vêtements avec sa chiasse ! C’EST L’HEURE DE SE VENGER.
▬ Jigoku no Hyonosen ; Les pieux de glaces …
Je compose un unique mudra, frappe mes mains l’une contre l’autre et des pieux de glaces transpercent alors cet immonde crado. Du moins c’est ce qu’il doit penser à l’heure qu’il est. En vérité il s’agit là encore d’une illusion. Bien que la douleur soit réelle, les blessures sont factices. Après avoir laissé notre ami Akimichi souffrir un petit moment, je fais s’arrêter l’illusion.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 2 Jan 2018 - 22:11
En plein dans le mille, ou pas complètement, le lâche avait quitté la zone qui délimitait notre terrain, pour le coup j'avais gagné le duel, certes, mais la chiasse que je venais d'expulser avec mon chakra n'avait pas atteins sa cible et s'était collé plus loin, contre le mur. Je devais encore travailler cette technique pour avoir un meilleur contrôle. De la pratique m'aurait permis de faire taire ce nabot. Là en l’occurrence, ça l'avait plus énervé qu'autre chose, comme un taureau à qui on piquait le derrière histoire qu'il soit bien excité. Bah là c'était un peu pareil. Bon au fond de moi, j'étais vraiment mort de rire de ma connerie, ça lui apprendrait à ce petit con, pour m'avoir emmerdé pendant des jours et des jours.

« VICTOIRE ! »


Pas le temps de célébrer qu'il voulait se venger, merde, je n'avais pas encore regagné toute ma motricité, je ne sais pas ce qu'il préparait, mais d'un coup, j'eus la sensation d'être transpercé de part en part. Sérieux ? Il m'avait eût comme ça ? De simples pics de glaces qui sortent du sol, tombent des airs et me plantent, comme un vulgaire cochon qu'on embroche pour le faire rôtir ? J'avais mal, c'était clair, et si c'était une illusion, c'était vraiment bien fait, parce que j'étais entrain de me vider de mon alcool. Enfin, de mon sang en vérité, on savait plus trop j'crois que j'ai plus de litres d'alcool que de sang dans mon corps, pas sûr.

« Sérieux ? »


Je tombais au sol, c'était la fin visiblement. Il était bon ce petit, trop bon, pas qu'une simple grande gueule, je l'avais provoqué, à tort, et surtout je l'avais sous-estimé, ce qui me fallait de faire un séjour dans le coma pour ne peut-être plus m'en relever. Ainsi, ma vie arrivait à son terme. Parfait, j'allais rejoindre les autres tombés au combat, le clan, j'allais pouvoir dormir pour toujours, être entourés de pouffiasses qui ne penseraient qu'à me satisfaire, j'allais pouvoir picoler à volonté, manger comme jamais. J'arrive paradis, attends moi encore un peu, juste le temps de pousser mon dernier souffle qui ne saurait tarder.

« Quoi ? C'était une illusion encore cette merde ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2190-la-montagne-de-kiri-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u383

Mar 2 Jan 2018 - 23:20
L’Akimichi s’effondre. Tout son poids atterrit au sol en un instant. Ma technique a eu l’effet escompté. Dans un monde idéal, je pourrais espérer que cela lui serve de leçon. Malheureusement je sais pertinemment qu’à notre prochaine rencontre, l’Akimichi aura tout oublier et continuera de me considérer comme un enfant. Le ninja de la brume m’a littéralement chié au visage … Histoire de ne pas tuer le ninja de la brume, je fais cesser l’illusion. Bien que l’homme ait des séquelles de ce jutsu, il observe avec stupéfaction les alentours. L’environnement, le manque d’eau et de glace lui fait rapidement comprendre que tout ceci n’était qu’une illusion.
▬ Ouai’p. Une illusion, encore.

Certains se battent en fonçant tête baissée, d’autres en frappant avec leurs poings. En ce qui me concerne, vu ma petite taille, je n’ai que la ruse et les attaques à distance. Toute mes stratégies reposent sur cette ambiguïté : Est-ce une illusion ou la réalité ? Faut-il tenter d’éviter l’attaquer, d’ériger un mur ou bien faut-il réaliser un kai ? Distinguer le vrai du faux est parfois complexe. Mes techniques sont faites et organisées de sorte à ce que ce soit impossible.
▬ T’arrives à te lever ou ? … Non parce que moi je te porte pas, hors de question. Donc au pire j’appelle les secours et ils te brancardent. Peut-être qu’en s’y mettant à quatre, ils arriveront à te porter.
Et encore … Je ne suis même pas sûr qu’à quatre ils y arrivent.
▬ Et vraiment … T’as repeint le mur en marron quoi. C’est Shiori qui va être contente. Je te laisse lui expliquer pourquoi son sol et ses murs sont comme ça …

J’ai clairement pas envie d’être là au moment où la blonde inspectera la salle. La surprise et le dégoût risquent de se lire sur son visage déjà très pâle de base.
▬ Bon du coup je m’en vais. C’était … Instructif.
Et surtout dégueulasse, oui. Je suis bon pour aller faire ma douche illico. Seul problème, il a littéralement défoncé ma salle de bain en coulant son bronze chez moi. Je pense que je vais devoir passer chez moi, prendre des vêtements et retourner chez mes parents histoire de me laver. J’empeste.

_________________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

David contre Goliath: le Retour du Jedi [Shinichi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: