Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Les Héros ne meurent jamais [A. Hisao]


Mar 2 Jan 2018 - 18:57

— Je vous le répète, je suis désolée, mais nous ne faisons pas d’exceptions. Aucune visite n’est autorisée maintenant. Revenez dans deux heures, lorsqu’elles seront possibles.
— Mouais, merci quand même.

Le blond avait tourné les talons, vexé. L’orphelinat n’était pourtant pas très loin de l’hôpital, mais il avait tout sauf envie d’attendre. Ce matin, aux premières heures du jour, il avait appris de son grand père, qu’Akahoshi Hisao faisait partie de l’équipe qui s’était chargé de mettre en fuite la traitresse des Suzuri. Seulement, il savait aussi que suite à cela, certains ninjas avait dû être hospitalité, dont la connaissance de l’adolescent. Seulement, ça faisait déjà un moment que cela s’était produit, et le genin était très triste de ne pas l’avoir su avant. Il voulait prendre des nouvelles du chūnin et aller le voir lui. Il en était pourtant empêcher… Mais, ça n’allait pas l’arrêter bien longtemps. Sortant de l’hôpital, il avait déjà un plan. Tout sauf idiot, il avait réussi à voir le numéro de la chambre de l’Akahoshi, grâce à sa maîtrise du Kamiton. Ce n’était pas correct, mais il s’en fichait, il allait faire pire. En sortant du bâtiment, il avait détaillé la carte de l’hôpital, et savait maintenant où donnait la chambre du chūnin. Il s’éloigna un peu pour ne pas attirent l’attention et créa un griffon de papier, sur le dos duquel il monta. En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire, l’enfant était partie à l’assaut de l’hôpital. Il tomba d’ailleurs vite nez-à-nez avec l’Akahoshi, qui était à sa fenêtre.

— M’SIEUR HISAO !!! VOUS ALLEZ BIEN ?!... Ils n’ont pas voulu me laisser entrer en bas… blablabla c’est pas l’heure des visites… Pfwaaa... Je pouvais pas attendre moi. Je suis désolé, j’aurais voulu venir plus tôt, mais je n’ai appris que ce matin que vous étiez ici….

Il regarda le rasta. Il savait qu’il parlait trop vite, mais c’était plus fort que lui. Il lança juste un grand sourire à son ainé.

— Je peux rentrer ? Si on me voit à la fenêtre comme ça… Je vais avoir des problèmes…


_________________

◈❃◈ ◈❃◈
#000077
thème de Tobirama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1320-termine-aihzen-tobirama-si-la-balle-est-dans-ton-camps-c-est-que-le-flingue-est-de-mon-cote http://www.ascentofshinobi.com/u79

Mer 3 Jan 2018 - 20:37
Mon rétablissement jouissait d’une promptitude rare. Si mon bras était toujours dans le même état lamentable – si ce n’est que les douleurs ont cessé - ma colonne vertébrale, mes côtes ainsi que mes jambes allaient beaucoup mieux. Pour autant, on m’interdisait formellement tout effort et je n’avais plus le droit de sortir de l’enceinte du bâtiment. Bon, c’était compréhensible, entre la convocation pour le Conseil, le ‘’vol’’ de mon Kiseru, l’escapade nocture avec Shojito et la convocation du Raikage, disons que je leur avais peut-être, hypothétiquement, désobéi.

Accoudé à la fenêtre, je tâchais de profiter d’autre chose que de la vision blanche et immaculée de l’hôpital. Le complexe pouvait être fier de son apparence et de son entretien – bien que l’âge du bâtiment y est pour beaucoup. Mais lorsqu’on sortait de sept ans de prison, on ne pouvait pas s’empêcher de se sentir oppresser entre ces quatre murs. Mais je dramatise : Le traitement et l’atmosphère sont radicalement différents de ce que j’ai connu à Humy. Cela dit, la nourriture était plutôt pitoyable. Pourtant, Kumo pouvait se vanter d’une cuisine particulièrement appétissante.

Enfin. Ma joue se gonflait quelques secondes avant de recracher un amas gazeux qui n’était pas la fumée habituelle produite par mon tabac. Ni par aucun tabac, d’ailleurs. Dans un certain désespoir et pour pallier à la nouvelle confiscation de mon fidèle Kiseru, j’utilisais mon chakra pour générer de la vapeur inoffensive. La sensation n’était vraiment pas la même, mais ce que je crachais était plutôt esthétique. Je pouvais jouer avec la quantité de vapeur et avec sa forme bien plus efficacement qu’avec mon Kiseru. Mais si ce n’était que ça, je ne serais plus fumeur depuis longtemps. Ou je me passerais volontiers de tabac. Hm… la seconde possibilité était intéressante. Je n’avais jamais essayé de garder mon Kiseru mais de produire directement la vapeur, au lieu d’utiliser du Kizami. A méditer.

- Hm ? Pourquoi ça gueule ?

Ma tête tournée vers le griffon de papier qui était soudainement apparu, mes paupières se plissaient tandis qu’un sourcil s’éleva lentement. Le brailleur n’était nul autre que le jeune Tobirama. Pour pas changer, il débordait d’énergie. D’une énergie que je n’avais plus à force d’être enfermé ici… je lâchais un interminable soupir en abaissant la tête. Mes dreadlocks bloquaient quelques instants mon champ de vision avec que je ne remonte légèrement la tête.

- Oi petit. lâchais-je mollement. Tu vas avoir des problèmes si on te voit ici. Enfin... c'est surtout moi qui vais en avoir.

Je haussais les épaules en me dirigeant calmement sur mon lit, puis regardais Tobirama qui venait d’entrer par la fenêtre.

- Les règles sont faites pour être suivies, tu sais ?
soupirais-je en tentant de me convaincre moi-même. Alors. Quel bon vent t’amène ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1287-akahoshi-hisao#7463 http://www.ascentofshinobi.com/t2694-equipe-8-kusaru-kumo

Les Héros ne meurent jamais [A. Hisao]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Complexe scientifique
Sauter vers: