Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

une racine comme polochon, un arbre comme protection [Kaya]


Mer 3 Jan 2018 - 17:46
« Celui-ci? » S'exclama la voix roque de l'ouvrier.
« ... » Répondit-il en secouant négativement la tête.
« Celui-là alors? »
« ... » Réponse négative.
« Et lui, il a de belles feuilles? » Nouvelle tentative de l'ouvrier.
« Et ta m... » Toujours pas.
« Écoute, première à droite, à gauche, plus au milieu et... blabla. » Quelques échos lointain.
Et Sõsuke s'évanouit dans la nuit, chancelant, comme à son habitude. Sa cruche de Saké déversant en continu quelques gorgées de son eau bénite tous les quatre ou cinq pas; celui-ci suivait avec intérêt les dernières consignes de l'homme. La prochaine à droite, puis la seconde à gauche... Et la première à droite puis à gauche et... Celui-ci lâchait quelques paroles gais aux passants, leurs souhaitant tantôt une bonne année, tantôt un bonsoir du Mizukage, tantôt « d'aller se faire foutre nom d'un Shinichi » quand les regards étaient trop prononcés. Et puis il avançait dans cette nuit sombre qui ne l'enveloppait que de sa fraîcheur et de sa rancœur. Les yeux du ninja saoulé s'agrandirent quand il se trouva face à l'arbre le plus beau qu'il n'eut jamais vu. Rose et grand, au milieu d'un par-terre brillant d'une unique couleur et pas du tout déplaisant quand il s'y couche.

Ni une, ni deux, la phase de teste se transforme en une bonne nuit de sommeil. Un roupillon comme on en connait pas deux, si ce n'est pas la brume qui cache au visage du soulard les rayons du soleil, cela doit néanmoins être les feuilles de l'arbre. La bave coulant le long de sa bouche, ses ronflements disgracieux, celui-ci peignait un portrait tout à fait sympathique de lui-même. Néanmoins, l'argenté n'oubliera pas de donner d'autres noms, histoire d'avoir la vie tranquille pour sa prochaine escapade.
Plongé dans de doux songe, celui-ci est loin d'imaginer qu'il n'est à nulle autre endroit qu'en plein milieu de la demeure Yuki, assoupis contre un arbre certainement plus vieux que lui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword

Mer 3 Jan 2018 - 18:06

Tant de nouvelles responsabilités… Sa montée subite en grade devait lui faire revoir une bonne partie de son planning habituel. D’ailleurs, elle n’avait pas été aussi assidue à ses entraînement qu’auparavant, et cela devait cesser. La seule solution qu’elle avait trouvé à ce problème était de s’entraîner à une heure bien plus creuse, où ni son équipe, ni l’administration n’allait normalement la déranger : le matin. Ce n’était pas le moment qu’elle préférait, mais ce serait probablement le plus productif pour elle et pour les autres. C’était décidé, elle expérimenterait dès le lendemain matin cette nouvelle horaire.


C’est donc aux alentours des 6h30 que son réveil sonna, aux aurores donc, et que la jolie blonde se réveilla. Enfin, pour être vraiment jolie, elle allait devoir se débarbouiller un minimum, évidemment. Entre son temps de préparation vestimentaire et la prise d’un petit déjeuner en vitesse, il était presque 7h30 lorsqu’elle ouvra la porte de sa maison située au centre du domaine Yuki, la deuxième sur la droite en partant de la place centrale.


Habillée de sa tenue de combat habituelle, constituée d’un pantalon blanc proche du corps, voire carrément moulant, et d’un petit bustier de la même couleur laissant apparaître son ventre plat et tonique ainsi qu’un décolleté attirant souvent les regards. En ces temps hivernaux, elle ajoutait une petite cape en fourrure blanche elle aussi afin de se réchauffer un petit peu les épaules, mais sa maîtrise de la glace lui octroyait peut être une résistance aux faibles températures, qui sait ? En tout cas, elle ne semblait pas être une grande frileuse, à la vue de sa tenue.

Déterminée comme jamais, elle sorti de chez elle, bien décidée à se rendre au grand Dojo pour une fois plutôt qu’à celui installé dans l’enceinte du clan, et elle passa donc par la grande place, qui allait ensuite la mener vers la grande arche qui servait d’entrée au domaine Yuki. Ses pupilles se posaient sur les divers bâtiments et arbres encore humides de la rosée du matin, et profitait d’un silence matinal très reposant. Enfin, c’était jusqu’à ce qu’elle arrive à cette fameuse grande place, où un bruit bien disgracieux arriva à ses oreilles.

Quelqu’un coupait du bois de si bon matin ? Non, pas possible… Son regard bleu glacial trouva bien vite la source de ces bruits, et s’arrêta alors sur cet homme qui était en train de dormir dans une position indescriptible, allongé contre ce grand cerisier qui mettait en beauté toute cette place. Elle s’approcha de quelques pas et observa son visage un instant. Elle ne reconnaissait pas de Yuki, et même si c’était le cas, dormir ainsi était indigne. L’odeur qui émanait de cet homme indiquait une consommation d’alcool probablement excessive, de plus. C’est donc avec ses airs sévères et hautains qu’elle lui adressa la parole, de vive voix pour qu’il se réveille.

« Ehm… Alors, on dort bien par ici ? Je doute que votre maison se trouve dans ce quartier… »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 4 Jan 2018 - 13:25
Quelques échos lointains surgirent au beau milieu de sa rêverie; même s'il ne les entendu pas distinctement, le Satetsu ne trouva pas la force d'ouvrir les yeux et préféra se tourner dans l'autre sens dans un grognement rauque. Quelques bruits lui parvinrent, rien de bien inquiétant, de toute façon les murs du village caché le protégeait de toute réelle menace, ici, il pouvait bien faire ce qu'il voulait.
En effet, à la rue son sérieux légendaire qu'il survêtait à peine un pied en dehors de son cocon de protection. Dehors, la suspicion constante, Kirigakure n'était autre que son fief, pas de danger en son sein. On pouvait toujours se perdre, ressortir avec un nez cassé, mais ce n'était rien en comparaison des dangers qui habitaient le monde hostile.

Celui-ci ignora donc royalement la blonde aux yeux glaciaux; gardant, pour sa part, ses prunelles dorées bien derrière ses paupières. Son alcoolémie certainement encore élevée aidant à maintenir ses sens non réceptifs au ton hautain de la blonde.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword

Jeu 4 Jan 2018 - 13:50

Elle l’observait avec le regard le plus critique qu’elle pouvait faire, et c’était un domaine qu’elle maîtrisait très bien, en attendant sa réaction suite à sa remarque faite avec autorité. Mais son attente fut vaine. En effet, cet homme, ou se soûlard plutôt, se contenta de faire un espèce de grognement grotesque avant de se retourner. Il venait juste de l’ignorer de la plus immonde des manières, ou avait-il juste rien entendu tant son sommeil était profond du à son taux d’alcoolémie de la veille ? Elle ne pouvait pas le savoir, mais cette situation l’exaspérait.

Il fallait qu’elle fasse quelque chose, le secouer, lui verser un verre d’eau sur la tête… Enfin, le réveiller de façon plus brutale quoi ! Mais vu son état, le toucher à mains nues n’était pas une issue qu’elle trouvait convenable. Un bâton aurait fait l’affaire, mais la cour était balayée trop régulièrement pour qu’il y en ai par terre à portée. Elle soupira longuement et décida au final d’invoquer un grand pic glacé, qui servait normalement de projectile lors de ses attaques, mais qu’elle n’allait pas propulser cette fois.

Une fois cette grosse et longue aiguille de glace en mains, elle s’approcha encore un peu plus de lui, et décida de le secouer un peu, en le poussant au niveau de l’épaule. Elle espérait que ce ballottement allait être suffisant pour le réveiller, mais assez vite elle se rendit compte que ce n’était pas le cas. Qu’est ce qu’il avait bien pu boire ou prendre ?! A ce niveau, c’était de l’anesthésiant pour cheval, ce n’est pas possible autrement.

Il restait une solution un peu plus radicale. Moins douce, moins délicate et un peu plus douloureuse peut-être. En tout cas, elle poussa un long soupir et releva le bâton de glace, armant bien son coup avant de finalement le faire s’abattre violemment sur ses côtes. Un bon coup bien placé qui ne manquera pas de le réveiller cette fois, c’était sur. Si il n’ouvrait pas les yeux maintenant, c’est qu’il était mort. En revanche, il était très probable qu’il s’énerve, alors la jolie Yuki recula d’un pas, prête à faire face à un homme en furie.

« C’est bon cette fois, tu as décuvé ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 4 Jan 2018 - 14:07
« Ouille! » S'écria-t-il d'une voix qui ressemblait plus à celle d'un homme à qui on aurait coupé les couilles qu'autre chose.
Celui-ci jeta immédiatement ses yeux dorés sur la cause de cette douleur aussi brève qu'intense et s'étonna de trouver à la place d'un vieil homme aigri une belle blonde aux apparences tout aussi aigri. Celui-ci se retourna pour observer les lieux et sourit à la beauté de celui-ci, il n'y a pas à dire, il avait vraiment du goût quand il avait bu pour choisir d'aussi beaux endroits.
Sõsuke jeta maintenant un coup d'œil par-dessus son épaule, toisant avec déni sa gourde de saké, visiblement cette chose n'était pas à lui qui s'était "simplement" assoupis sous ce magnifique cerisier afin de trouver un endroit calme de recueillement.
« Enchanté, je suis Insuke. Se présenta-t-il, brève fusion entre le prénom de son compagnon de bar, Inja, et son propre prénom. Je ne vois pas à qui est cette gourde et je ne suis que venu m'assoupir au lever du soleil sous ce magnifique cerisier. » S'expliqua-t-il, une main caressant l'arrière de sa nuque alors-même qu'il se relevait.
Celui-ci toisa maintenant la blonde de ses yeux d'ors, passant ensuite sa main dans sa chevelure opaline tout en déviant son regard jusqu'à ses propres vêtements. L'argenté ne décela pas de détritus sur ceux-ci qui semblaient même en bonne état, son short et son sweat naturellement très sombre afin de se faufiler dans le noire et ses bottines de ninja déjà usée par les années.

Quand au changement de nom? Bah oui, l'argenté n'était certes pas très sobre, mais n'était toujours pas assez con pour donner son propre nom sans rien connaître des âneries qu'il eut fait la veille? Alors qu'il reportait son attention sur la blonde, jugeant d'ailleurs que Kiri ne comportait en l'instant que des blondes au niveau de son effectif ninja, celui-ci toisa sa tenu ô combien dévêtu. N'avait-elle donc pas froid? Tâchant de ne pas être encore plus dans la merde qu'il ne l'était présentement, celui-ci écourta son étude de la tenu de son vis-à-vis avant de s'adosser mollement contre l'arbre, jetant un coup d'œil sur les alentours tout en prenant une posture décontracté. Après tout, il était avec une Yuki, maintenant il espérait juste ne pas se prendre une ribambelle d'autres manipulateurs de glace dans la figure.
« Et sinon, toi, que fais-tu de si bon matin? L'aurore est vraiment fraiche aujourd'hui. » Tenta-t-il comme changement de sujet.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword

Jeu 4 Jan 2018 - 14:42

Le petit cri qu’il avait poussé lui confirma qu’elle avait enfin réussi à le réveiller, de manière un peu brutale certes, mais ses yeux étaient ouverts ! Elle attendait, sur ses gardes, et elle pouvait remarquer que le jeune homme avait posé son regard sur elle après s’être retourné, puis avait observé les alentours. Il devait probablement être perdu et ne pas s’être souvenu de sa soirée. Pathétique. Enfin, elle ne pouvait pas le juger trop non plus, la dernière soirée qu’elle avait passé avec Inja avait fini en un joli trou de mémoire pour elle, et d’autres choses plus ou moins avouables.


Il avait cependant un culot à toute épreuve, se présentant comme étant Insuke, nom qu’elle n’avait alors jamais entendu jusqu’à présent, et niait avoir ramené cette gourde probablement utilisée pour boire de l’alcool. Même si elle aurait bien voulu le croire, elle n’était pas assez naïve pour cela, et puis surtout, quoiqu’il arrive, il n’avait rien à faire ici. Le domaine Yuki n’était pas un dortoir public. La frêle blonde leva alors les yeux au ciel, dépitée par une telle réponse, avant qu’il ne se décide à changer complètement de sujet pour lui demander ce qu’elle faisait ce matin. Oui, il ne manquait pas d’audace.


« Bonjour Insuke. Je n’ai jamais entendu parlé de vous, à vrai dire, et je ne sais pas ce que vous faites réellement ici. Vous avez sûrement du mal à vous en souvenir, mais peut-être que vous avez reconnu le domaine Yuki. Vous n’avez donc strictement rien à faire ici, et encore moins dormir en état d’ébriété tout en ronflant de manière peu élégante. »


Elle n’avait pas du paraître bien avenante sur ce coup ci, surtout avec ce ton froid et hautain qu’elle savait si bien manier. Mais il n’avait pas l’air bien méchant ou malsain, et par conséquent elle reprit la parole avec un air bien moins strict, mais en gardant ses pupilles glaciales rivées sur lui.

« Sinon, je m’apprêtais à me rendre au grand dojo afin de m’y entraîner. Je n’ai trouvé que cette horaire de libre depuis que je suis Chûnin et que j’ai pris du grade au sein du clan… Il fait effectivement froid, heureusement que j’ai ma petite fourrure sur les épaules. En fait, je suis Kaya, inutile de te préciser mon nom de famille je pense. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 4 Jan 2018 - 15:10
L'argenté toisa la blonde sans tenir compte de sa première réponse; sèche, celle-ci semblait bien hautaine dans ses baskets. Cependant, il releva une chose, l'état d'ébriété. Toisant la blonde d'une mine joueuse, ses lèvres finement étirés, celui-ci plongea ses mains dans ses poches.
« Quel état d'ébriété? Ne vous ais-je pas dit que je ne sais absolument pas d'où vient cette gourde? Mima-t-il en levant mollement ses bras au ciel. On a certainement cherché à descendre la bonne impression qu'ont les Yuki de moi, en effet, certains ont dû être jaloux que je m'entraîne avec Shinichi... Ou peut-être est-ce encore une de ses blagues? » Tenta-t-il de se sortir de la merde en parlant de chose dont il ne connaissait que très peu; habitait-il ici?
Cela l'étonnerait franchement, le garnement avait un esprit qui devait être à quelques milles lieux de cet état d'esprit franchement Yuki et terriblement terre-à-terre à son sens. En effet, à cheval sur les règles, ceux-ci devraient redescendre de leurs grands chevaux en pensant au nombre des leurs qui ont lâchement déserté Kirigakure.

Gardant ses sombres pensées pour lui, celui-ci se mit directement en marche. Direction? Le premier couloir qui semblait donner sur la bonne direction.
« Vous avez pas de terrain d'entrainement personnel chez les Yuki? C'est bizarre. Commença-t-il. Bon, j'ai pas encore trop de techniques, j'commence juste à trouver ma voie, mais j'ai plutôt envie de me remuer ce matin. T'es parti sur un entrainement de quel type? » Se proposa-t-il machinalement.
C'était vraiment devenu une habitude pour lui de s'incruster dans les entraînements des autres, en effet, il avait besoin d'expérience et celle-ci commençait à une échelle locale. A savoir, ses compagnons du village. Le Shinobi commença donc à marcher, dans une direction méconnu, en proposant diaboliquement son aide alors qu'il savait très bien que les rôles allaient s'inverser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword

Jeu 4 Jan 2018 - 16:11

Il niait vraiment être alcoolisé ? Autant elle n’était pas une grande buveuse, mais elle savait reconnaître un homme saoul quand celui-ci s’endormait au pied d’un arbre avec une gourde à la main, et que le seul moyen viable pour le réveiller était la violence. Non, clairement, il niait l’évidence. Enfin, elle ne lui en tenait pas rigueur, et savait que ça n’avancerait à rien de continuer à débattre de ce sujet.

En plus, il avait parlé de Shinichi, et d’une pseudo réputation qu’il avait auprès du clan Yuki. S’entraîner avec lui, vraiment ? Elle ne pensait même pas qu’il combattait vraiment, ce petit manipulateur de glace obnubilé par la navigation. Enfin, la meilleure façon de répondre à ce genre de discours selon elle était de se mettre elle aussi dans l’humour et l’ironie, en espérant qu’il ait une bonne dose d’auto dérision, sinon il risquerait de le prendre plutôt mal.

« Effectivement, cette gourde vous semble tout à fait inconnue. D’ailleurs, vous ne la teniez pas comme si c’était votre peluche fétiche durant votre sommeil, ô que non. Il est plus probable que ce soit une vaste blague à mon encontre qu’à la vôtre, en tout cas. »

Elle pousse un long soupir et pointa du doigt un grand bâtiment à l’architecture typique juste à côté de la grande place sur laquelle ils se trouvaient. Il s’agissait évidemment du Dojo privé des Yuki. Elle s’y entraînait tout le temps, et n’allait que très peu au Dojo principal de la ville. Il avait donc parfaitement raison sur ce point. Mais pour une fois, elle avait décidé de changer, car elle souhaitait prendre un peu d’air frais en se déplaçant jusqu’à ce dernier.

« Si, juste ici. C’est un dojo tout ce qu’il y a de plus complet. A vrai dire, je m’en lasserais presque ces derniers temps, et donc j’avais envie de changer, et pourquoi pas de voir de nouveaux visages. Enfin, si ceux-ci n’étaient pas en train de ronfler contre un arbre, ça m’aurait arrangé. »

Mais surtout, il lui proposa de l’accompagner. Quel culot, une fois de plus ! Elle était étonnée qu’il veuille rester avec elle, et c’était une possibilité qu’elle avait si peu envisagée qu’elle n’avait pas de réponse prête pour cela. Au pire, elle pourrait le punir d’avoir dormit en face de chez elle en faisant un entraînement un peu musclé.

« Je comptais travailler la précision de mes attaques. Mon but est de pouvoir toucher les points vitaux à distance, mais ce n’est pas toujours évident avec des projectiles de glace. Je dois améliorer leur pénétration dans l’air pour qu’ils aient une trajectoire plus stable. vous pouvez me servir de cobaye, si vous voulez… »

Toujours sur un ton un peu ironique, elle cherchait à cerner les limites de son humour, s’il en avait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 4 Jan 2018 - 16:34
Elle avait de l'humour, la blonde, s'amusa Sõsuke. Il était vrai qu'elle n'était pas totalement à lui, cependant celui-ci aimerait bien qu'on ne dévoile pas à Kiri que son seul et unique partenaire de sommeil cette nuit-là n'avait été que sa gourde. Enfin, ce n'était pas un soucis, vu que celle-ci ne connaissait pas son nom.
« D'habitude j'ai un Kunai en coton, mais vu qu'on a dû m'amener ici pour me faire une blague, je me suis certainement agrippé à l'outil d'attaque de mon agresseur. » Répondit-il mollement en cachant sa bouche entrain de bailler.
Celle-ci lui montra alors un bâtiment à l'architecture typique du quartier, avant de qualifier celui-ci de Dojo privé. Et bas dis donc, à défaut d'avoir du goût, les Yuki avaient prévus de quoi pouvoir s'entraîner paisiblement.
« Je comprends tout-à-fait l'intérêt de voire de nouveau visage quand on s'entraîne! J'ai la même envie, c'est tellement déconcentrant et cela peut amener à un entraînement tellement sérieux! » Commença-t-il, tout en croisant ses bras derrière sa tête en sifflant comme un malotru.
Celui-ci fit tourner ses épaules, échauffant quelque peu ses bras puis sa nuque avant de se tourner vers la Yuki, il ne la sous-estimait pas pour le moins du monde, néanmoins, il voyait en cette entraînement l'occasion parfaite d'entraîner ses dons héréditaires, à lui aussi.
« Ca tombe bien tout ça, c'était ma journée entraînement Kekkai Genkai aujourd'hui, on y va? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword

Jeu 4 Jan 2018 - 16:58

L’humour en réponse à l’humour, voilà comment arriver à un véritable dialogue de sourds entretenu avec des phrases bien dénués de sens. Enfin, c’était au moins amusant à entendre. Cependant, continuer cette discussion était assez inutile, elle n’allait donc pas insister sur ce kunai en coton, cette bouteille, et cet illustre agresseur. Elle se contenta de hocher la tête et d’esquisser un petit sourire à sa remarque pour faire mine d’être étonnée. Premier sourire depuis le début de leur discussion cependant, ce qui changeait de ses airs froids et hautains, au moins.

Mais au fur et à mesure, il montrait de plus en plus de motivation pour s’entraîner avec elle. Au point où ça en devenait presque louche. Il avait peut-être tout prévu, et s’endormir ici était alors un moyen un peu étrange de la rencontrer ? Kaya était du genre à analyser les situations et à en tirer les multiples possibilités, et celle ci en était une.

« C’est vrai que ça évite d’être trop surpris lorsqu’on combat un véritable adversaire qu’on ne connaît pas forcément. De ce point de vue la, c’est excellent comme entraînement que de le faire avec un inconnu. »

Il s’échauffait devant elle, ce qui avait au moins pour avantage de lui empêcher de continuer à prendre cette posture grossière qu’il avait prise juste avant. La jolie blonde hésitait à s’entraîner avec lui à vrai dire, mais quoiqu’il arrive, elle n’avait pas prévu de le faire ici. Ce n’était pas vraiment correct de le faire au sein du domaine Yuki.

« Eh bien, si vous voulez vous entraîner avec moi, on peut se rendre tout de suite au dojo du village. Ce n’est pas trop le style de la maison d’inviter des inconnus dans le dojo familial. »

Dit-elle avant de commencer à marcher en direction du centre ville.

« Donc attendez un peu pour les échauffements… Et puisqu’on a quelques petites minutes à faire passer, on peut parler de votre soirée d’hier soir, non ? Vous étiez avec Shinichi, ou une autre personne ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 5 Jan 2018 - 16:34
Le jeune Shinobi lui offrit une moue désemparé, tout en s'exclamant vigoureusement.
« Je le casserai pas votre Dojo, enfin, si vous voulez traverser le village... Je m'incline blondinette. »
Le "blondinette" n'était peut-être pas le plus malin à placer, le jeune soulard qui s'ignorait surveillait donc ses fesses, très peu désireux de se retrouver avec un pique de classe au plus profond de celle-ci. L'argenté haussa ensuite les sourcils.
« J'étais à une discussion autours de Whisky de qualité du pays de la neige, pourquoi? Commença-t-il... Vous vous attendiez à ce que je sois avec quelqu'un? »
Commença-t-il avant de bondir partout tout autours d'elle?
« Un ennemi peut-être? Un amoureux? Allez, dites-moi, nous ne nous reverrons jamaiiis. »
S'exclama-t-il tout en faisant de grand geste tout autours d'elle, tentant visiblement d'hypnotiser les yeux glaciaux de la dame.

**

Le voyage fut, certes, agité, mais les deux acolytes du dimanche matin réussirent finalement à atteindre le grand Dojo du village. Sõsuke commença donc ses quelques échauffements, afin de ne pas se froisser un muscle, pardi.
Celui-ci changea complètement de visage, bien plus sérieux.
« En vérité, étant donné notre futur entrainement dans nos Kekkai Genkai respectif pouvant entraîné de nombreux dégâts... Ne préféreriez-vous pas un entraînement en plein air? »
S'expliqua-t-il tout en se rendant compte d'à quel point c'était idiot de traverser les 3/4 du village pour aller au Dojo. Cela l'empêchait d'utiliser ses techniques correctement puisqu'il rendrait certainement le temple impossible à utiliser pour quiconque d'autres jusqu'au grand nettoyage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword

Ven 5 Jan 2018 - 17:42

Il n’insistait pas tant que ça pour s’entraîner au domaine Yuki, tant mieux car ce n’était pas négociable. Mais il ne se gêna pas pour lui faire une petite remarque à ce sujet tout de même. Elle haussa donc un sourcil et lança un regard sombre au jeune homme.

« Oui, j’y tiens. C’est interdit de faire pénétrer une autre personne dans notre Dojo. Déjà que dans le domaine c’est limite alors sur notre lieu d’entraînement ce n’est même pas la peine. »

Elle poussa un petit soupir et leva les yeux au ciel. Il semblait sur ses gardes, comme si elle allait l’attaquer tout de suite. Il commençait à l’exaspérer pour être honnête, mais bon il allait peut-être se trouver être un bon compagnon d’entraînement. Cependant, il ne savait pas se taire, et de bon matin malgré son alcoolémie indéniable, il était déjà plein d’énergie, lui tournant autour comme un petit chien trop hargneux. Mais dans sa phrase, il avait parlé de quelque chose qui lui était familier.

Elle essayait de le calmer un peu et se contenta de rester muette, jusqu’à arriver au grand Dojo après quelques minutes de marche, puis elle repensait à ce qu’il venait de dire. Un connaisseur en matière de Whisky donc… ? Elle ne connaissait que trop peu de buveurs de ce breuvage alcoolisé, et c’est avec un petit sourire qu’elle lui demanda directement, prenant le risque de se tromper évidemment.

« Alors, on ne suit pas Inja à l’alcool c’est ça, je me trompe ? Quant à mes relations amoureuses et autres, je ne pense pas que nous soyons assez intimes pour en discuter. »

Mais surtout, il lui indiqua subitement qu’il préférait au final s’entraîner en dehors du Dojo. Il était sérieux, ils venaient de faire une marche plutôt longue, et surtout s’enfoncer au centre du village. Kaya se demandait bien ce qu’il pouvait avoir dans la tête. Peut-être pas grand-chose, simplement. Elle soupira longuement et leva les yeux au ciel d’un air méprisant.

« Eh bien, ça aurait été un peu mieux de le dire avant, non ? Mais bon, si vous voulez il y a un petit parc non loin d’ici. Au pire, si on casse un arbre ou deux, il ne devrait pas y avoir de soucis… Sauf si vous souhaitez carrément sortir du village. Vous êtes assez gradé pour sortir sans autorisation ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Sam 6 Jan 2018 - 17:38
Sõsuke rigola légèrement à la soubrette de la blonde, elle souhaitait savoir avec qui il était lors de sa précédente soirée? Soit, elle n'en saura rien.
« Il était blond, peut-être roux... En tout cas, Inja, cela ne me dit rien. » Répliqua-t-il avec un fin sourire.
L'opalin était loin d'être une balance, le petit brun pouvait rester droit dans ses pompes, il ne vendra pas la mèche à cette Yuki trop curieuse.
« J'ai l'autorisation de sortir du village, en effet, néanmoins nous mettre à l'écart... Hum... Il pointa en direction de quelques arbres séparant un espace vide à droite du Dojo. Ici ça me paraît plutôt bien, non? »
Le jeune argenté ne comptait pas, et n'avait de toute façon pas les capacités, pour détruire un terrain d'entrainement. Qu'en était-il de la blonde? Sõsuke adorait cet instant, ses nombreux questionnements à propos de ses adversaires, était-elle fort? Que maîtrisait-elle en plus du Hyoton? Souhaitait-elle se cantonner uniquement à cette affinité ou l'ensemble des compétences allaient-êtres de mises?
« On se cantonne au Ninjutsu du coup? » La questionna-t-il.
En effet, maintenant sur le large terrain vierge, celui-ci était prêt à démarrer le combat. Enfin, le combat d'entraînement, son affinité avait besoin d'être employé en combat après ses derniers entraînements avec Shinichi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2104-satetsu-sosuke-unreal-sword

Dim 7 Jan 2018 - 1:37

Il avait une attitude étrange, ce jeune homme. Il voulait rester secret, ne dévoilant pas avec qui il avait passé la soirée, en plus de s’être endormi complètement bourré dans le domaine des Yukis. De plus en plus, elle se disait que cet entraînement pourrait vraiment tourner au vinaigre. Elle ne le sentait pas vraiment, mais bon, il était encore possible qu’il dévoile sa vraie personnalité durant ou après ce semblant de combat.



D’ailleurs, en parlant d’entraînement, il ne souhaitait pas aller trop loin, préférant le faire dans un petit bosquet juste à côté du Dojo. Pourquoi pas, c’était simple et efficace, et effectivement la probabilité qu’ils détruisent toute la zone était assez faible selon elle. S’il était capable de faire de tels dégâts, elle aurait surement entendu son nom bien avant. Elle hocha alors la tête positivement avant de lui répondre.

« Oui, c’est très bien. Nous n’allons pas retraverser le village après tout. Pour se limiter au Ninjutsu, eh bien si tu le souhaite. Je ne suis pas tellement adepte du reste alors c’est parfait pour moi. »



Dit-elle avant de se mettre en marche vers le terrain d’entraînement sélectionné, et de se retrouver face à lui. Ils étaient séparés de quelques mètres, et la jolie blonde lui lança alors avec un air déterminé, prête à démarrer leur petit combat d’entraînement.



« Tu es prêt ? »



Et une fois son approbation reçue, elle se recula subitement avant de composer des mudras. Elle allait faire sa première technique, et se concentrait pour que cette dernière soit moins efficace qu’en conditions réelles. Un pic de glace fin et long comme une grosse aiguille se créa devant elle, mais les extrémités de ce dernier n’étaient pas aussi acérées qu’en combat sans règles. Elle ne souhaitait pas le transpercer et le blesser grièvement pour un entraînement… Une fois formé, elle propulsa ce dernier à toute vitesse vers sa cible avec une rafale de vent, et le projectile se dirigeait alors vers le torse de son adversaire du moment.


Résumé du tour:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

une racine comme polochon, un arbre comme protection [Kaya]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: