Partagez | 

Shiori Business School [Pv. Shiori]


Jeu 4 Jan 2018 - 13:23

Cheffe des Yuki, voilà le nouveau rôle qu’elle venait d’obtenir lors de la réunion exceptionnelle organisée par le nouveau Mizukage. A vrai dire, elle ne s’attendait pas à ce qu’il demande une nouvelle direction au niveau du clan, et du fait que trois Yukis étaient présents durant cette réunion, être désignée n’était pas non plus gagné, loin de là. Enfin, c’était un réel honneur que d’accéder à ces fonctions, mais elle n’était pas sure d’avoir toutes les capacités et compétences nécessaires pour pouvoir diriger un tel clan.

Une des rares personnes qu’elle connaissait et qui pouvait lui venir en aide était Shiori. Elle était la cheffe des sabreurs depuis quelques temps plus ou moins officiellement, et par conséquent elle avait du acquérir une certaine expérience dans ce domaine. C’est exactement ce qu’elle cherchait, de l’expérience. La jolie blonde souhaitait éviter à tout prix les erreurs stupides qui pouvaient être faites par une novice dans son genre. Même si elle avait confiance en elle, et qu’elle se savait plutôt réfléchie et vive d’esprit, elle n’aimait pas l’échec, et dans la position qu’elle avait aujourd’hui, les échecs pouvaient survenir à tout moment.

A part lors de la réunion, leur dernière rencontre avait été lors d’une soirée plus ou moins mouvementée dans un bar, avec Inja à leurs côtés. D’ailleurs, elle en gardait quelques stigmates, avec notamment quelques marques dans son cou assez caractéristiques. De ce fait, elle se disait que Shiori ne devait peut-être pas avoir la meilleure image d’elle, car les deux blondes n’avaient cessé de s’envoyer des petits pics durant la soirée, surtout liés à leur vie sentimentale.

Malgré tout cela, elle restait l’unique personne à qui elle pouvait parler de ce sujet, selon elle. Et c’est donc avec toute la détermination du monde qu’elle se rendit au domicile de Shiori, lieu qu’Inja lui avait indiqué suite à sa demande, et qu’il avait visiblement visité il y a peu selon ses dires. Il faisait déjà sombre en cette fin d’après midi d’hiver, et plutôt froid. Heureusement, il ne neigeait pas, mais les températures l’autoriserait sans doute. Mais c’est toujours habillé de façon assez échancrée, histoire de ne pas changer ses bonnes habitudes, qu’elle arriva devant la porte qu’on lui avait indiqué, en espérant que ce ne soit pas une blague bien lourde de son ami qui en était tout à fait capable, et toqua à cette dernière.

« Bonsoir. C’est Kaya, si je peux te déranger un instant... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 4 Jan 2018 - 22:01
Silencieux... L'appartement l'est réellement trop. L'absence de Tetsuko devient de plus en plus pesante pour moi et ce malgré la présence de Yamamoto dans ma vie. Mais avec ses fonctions nouvelles de Mizukage, je ne suis actuellement pas libre de le voir comme je pourrais bien le vouloir...

Un soupire franchit mes lèvres.

Je fixe la porte de la chambre de l'adolescent, espérant dans un sens la voir s'ouvrir et voir la tête du noiraud la franchir avec son air mesquin et provocateur... J'ignore quand il va revenir, s'il revient... parce que maintenant le doute est là, bien plus présent qu'avant et je n'aime pas ça. Je dois avoir confiance en ses capacités et me dire qu'il reviendra. Après tout, il m'a promis de toujours revenir... Il ne peut pas me laisser...

Je suis égoiste. Parce que s'il revient, c'est moi qui lui tournerait le dos pour aller vers le rouquin, à qui j'ai déjà maladroitement dit oui quand il m'a demandé ma main, enfin, j'ai refusé ensuite demandant du temps, mais au final, il sait que je veux... Pourtant, je ne cesse de restée tiraille à cause de la pie de Kirigakure... Que suis-je sensée faire réellement ?

Un second soupire.

Le choix devrait pourtant être simple. Mais non, c'est tout aussi compliqué que lorsqu'enfant, on tente de tenir en équilibre sur deux des quatres pieds d'une chaise... Pourtant, maintenant, alors que j'essaie, j'y arrive sans trop de mal... L'amusement est passager... Surtout à cause de la surprise.

Au lieu de me rattraper, je bascule en arrière et me casse la tête par terre. Fixant la porte d'entrée alors que j'entends la présentation de Kaya juste derrière celle-ci.

Ok.

Je me relève et sans même prendre la peine de redresser la chaise, je m'avance vers la porte pour l'ouvrir. "Kaya ?" Je la regarde, incrédule que la blonde se tienne réellement en face de moi ici. C'est un peu une des seules personnes que je ne m'attendais pas à voir sur le seuil de ma porte. Enfin, dans tout les cas, il faut croire que tout le monde sait donné le mot pour débarqué chez moi avec un air partiellement grave sur le visage. "T'es enceinte d'Inja c'est ça ?" La question est sortie toute seule... Et je le réalise, portant mes mains à ma bouche. "Désolée, c'est juste qu'il a déboulé l'autre jours en étant pas spécialement bien et on a abordé cette possibilité là... Alors te voir ici... Disons que t'es pas vraiment une personne que je m'attendais à voir venir chez moi après nos échanges assez..." Je ne termine pas ma phrase, après tout, pas besoin de le dire, l'une comme l'autre, on sait que nos échanges on manqué de sympathie et de diplomatie. peut-être que là, c'est l'occasion de rattraper le tir d'une façon ou d'une autre, même si cela comment plutôt mal...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 4 Jan 2018 - 23:50

L’attente fut assez courte. Elle avait à peine eu le temps de détailler le bois qui constituait sa porte que cette dernière s’ouvra devant elle. Le regarde de la fine blonde était toujours aussi froid, mais cette fois il avait un air bien plus sérieux que la dernière fois où elles s’étaient rencontrées. En plus, l’alcool n’avait pas vraiment aidé à leur offrir une relation saine et amicale. Elle fut presque soulagée lorsque le visage de Shiori apparu face à elle, car l’hypothèse d’une mauvaise blague était encore largement envisagée. La sabreuse, elle, semblait être plutôt surprise de voir Kaya ici. Pas étonnant, elle ne lui avait jamais communiqué son adresse, et leur relation n’était pas la plus fusionnelle qui soit.

Elle approcha d’un pas histoire de se protéger un peu du vent glacial qui soufflait sur le village ninja, et dont sa tenue ne la protégeait pas vraiment. Et pour changer, la première phrase qu’elle prononça la mit assez peu à l’aise. Comme si ces deux personnes étaient faites pour s’envoyer des pics à vie. Enceinte d’Inja ? Elle était donc au courant de leurs ébats ? Bon, vu la soirée qu’elle avait passé et les marques qu’elle avait encore au niveau de son cou, c’était assez facilement devinable. Mais ce n’était pas vraiment le sujet qu’elle souhaitait aborder. Cependant, c’est avec sa moue gênée qu’elle lui montra que ce n’était pas vraiment une question volontairement posée pour la mettre dans l’embarras.


Ce qui l’avait le plus gênée au final, fut le fait qu’elle évoque sa rencontre avec Inja, et qu’ils avaient abordé ce moment ensemble. S’il avait donné des détails, alors elle aurait déjà un plan tout établi pour lui faire goûter des pics de glace en dessert. Enfin, ce n’était pas le moment de s’emporter, dans ce genre de situation, la politique de l’autruche était souvent la meilleure. La jeune Yuki se contenta donc de lui adresser un petit sourire amusé avant de lui répondre.

« Enceinte d’Inja ? Non, ce n’est pas vraiment dans mes plans. Être enceinte ça fait grossir, puis c’est avoir la responsabilité d’un enfant… Enfin, rien d’appréciable quoi. Mais vous avez vraiment parler de ça ensemble ? J’espère qu’il ne le crie pas sur tous les toits, je lui avais demandé de rester très discret sur ce sujet. »


Elle pousse un petit soupir et son visage se fait alors moins souriant, plus sérieux.

« Il est vrai que nos échanges furent assez piquants, mais au final c’est toujours resté très correct, en y repensant. Pas de crêpage de chignon en règle. Et en parlant de responsabilités, je viens te voir par rapport à ton rôle de cheffe des sabreurs. »


Son regard bleu glacial se pose alors dans le sien avec un air plutôt déterminé.


« Comme tu le sais, j’ai été nommée cheffe du clan Yuki, et j’aimerai savoir quelle était ton expérience à ce poste. C’est-à-dire que j’aimerais éviter de faire quelques erreurs basiques, et tu sais à quel point les histoires de clan peuvent vite prendre une ampleur folle… Donc si ça ne te gêne pas, j’apprécierais beaucoup qu’on en parle un peu, si tu as du temps à m’accorder. Si ce n’est pas le cas ou que tu ne veux pas me recevoir chez toi, on peut aller dans un bar ou autre. »

Elle énonça toutes les possibilités qu’elle avait envisagé, comme à son habitude, même si elle espérait qu’elle la laisse entrer pour en discuter calmement tout de suite. Sa seule crainte était d’apercevoir Inja nu sur le canapé, mais à priori le risque était assez faible.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 5 Jan 2018 - 0:03
Avec tout cela, j'en oublie la politesse première. Je n'ai pas salué la blonde qui me fait face et pire encore, malgré sa tenue bien trop légère pour la saison, je la laisse sur le pas de la porte. Mais bon, les Yuki, normalement, ça ne craint pas le froid non ? Sinon, ça serait un peu, voir même beaucoup, compliqué pour eux de combattre avec la glace comme ils le font non ? Bien qu'au final, ils restent des humains comme nous non ? C'est pas comme les Kaguya qui ont un art qui vient directement de leurs corps et leurs donne une meilleure cicatrisation ou je ne sais trop quoi...

M'enfin, je fixe la jeune femme, alors qu'elle s'explique et me donne des détails que je n'ai pas réellement demandé, me posant une question sur ma conversation avec Inja et j'agite rapidement les mains. "Non, non, on a pas parlé de vous. C'est juste que comme toi, il a débarqué soudainement, avec une tête déconfite et bon, j'ai pensé à ça, je sais pas trop pourquoi, mais il m'a dit que normalement c'était pas le cas et puis on a parlé de tout autre chose. J'ignore de votre vie de couple et j'ai pas spécialement envie de savoir. Tu fais ce que tu veux avec lui." Je ris alors un peu nerveusement, arrêtant d'agiter mes mains devant moi. Bien que dans un sens, je pourrais bien lui rendre la pareil, elle avait bien chercher l'autre soir à savoir pour Yamamoto et moi non ? Enfin, je sais plus trop, la soirée reste assez confuse, surtout vers la fin...

Ensuite, face au sérieux de la nouvelle chef du clan Yuki, je reste silencieuse écoutant ses propos et son attention. Je penche un peu la tête et finalement décide de me décaler de la porte pour lui permettre d'entrer. "On sera plus à l'aise ici pour parler, moins de bruit et plus au chaud." L'invitais-je alors à rentrer. "Puis, je n'ai pas spécialement envie de sortir." Lui avouais-je, désireuse d'être ainsi casanière pour ce soir, comme un peu trop dernièrement, mais bon, l'absence de Kasanagi et le surplus de travail de Yamamoto n'aidant guère à tout cela...

"Fais comme chez toi." Lui lançais-je pour qu'elle prenne elle, la décision de s'asseoir soit dans le fauteuil, soit à la table, alors que là, je ramasse enfin la chaise avec laquelle je m'étais cassée la figure un peu plus tôt. "Tu veux peut-être quelque chose à boire ? Ou a grignoter ? La conversation risque de durer un peu non ? Enfin, j'en sais rien, mais tu es au courant de quoi concernant les autres clans ? Il faut que tu saches les liens entre chacun et tout le tralala... C'est assez compliqué, mais en même temps, très simple une fois qu'on sait ce qu'il faut savoir." En vrai, je ne sais pas trop pas où commencer et du coup, je dis peut-être un peu trop de choses à la jeune fille de la glace, m'éparpillant un peu trop...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Ven 5 Jan 2018 - 14:45

Bon, elle n’avait finalement pas réellement envie de parler de toute cette histoire apparemment. Tant mieux, c’était la seule autre personne à être plus ou moins au courant de ce qu’il s’était passé ce soir la, si elle n’était pas curieuse alors elle n’irait surtout pas alimenter ses possibles spéculations. En fait, le sujet avait même l’air de la gêner. Parfait, vraiment parfait. C’était presque étonnant d’ailleurs, vu la nature de leur discussions et pics respectifs lors de cette soirée passée à boire un poil trop de saké.

Enfin, elle l’invita à s’introduire dans sa demeure, quittant ainsi le froid régnant dans les rues de Kiri en ces temps hivernaux. Elle confirma alors sa volonté de discuter ce soir même, et à son domicile. Tout s’annonçait alors pour le mieux, à vrai dire sa proposition d’aller en parler ailleurs était presque un échappatoire au cas où elle n’aurait pas du tout envie d’aborder le sujet.

« Je suis d’accord, merci de l’accueil. »

Dit-elle en entrant chez la Watanabe, retirant assez rapidement la fourrure qui couvrait ses épaules pour la déposer sur un porte manteau, avant d’immédiatement repérer le fauteuil qui se trouvait devant elle, et qui avait l’air terriblement confortable. Elle n’avait pas envie que leur discussion ressemble à un dîner d’affaires, elle préférait rester dans une ambiance plus cosy. De ce fait, elle s’installa dans ce dernier, et croisa ses fines jambes, avant de répondre à Shiori après une courte réflexion.

« Si tu as du thé, je t’en prendrais volontiers une tasse, merci. »

Elle lui parlait ensuite de tous les différents clans. Effectivement, à Kiri, entre les sabreurs, les Yuki et les Kaguya, les relations étaient parfois tendues. Mais ce qui était un peu dommage, c’est que ces dernières années Kaya n’avait été que très peu impliquée dans la vie du village, et elle n’était donc pas au courant de toutes les péripéties ayant pu se passer. Après, c’est un mal pour un bien, car elle démarre avec très peu d’à priori sur les autres clans, ce qui permettrait peut-être de repartir sur une base saine. Enfin dans la théorie, car au sein du clan certains se souviendront toujours de vieilles querelles.

« Je vais peut-être te choquer mais… Je ne suis pas trop au courant des affaires entre Yuki et Sabreurs. J’ai pas mal vécue confinée au sein du domaine Yuki jusqu’à il y a peu, et je n’étais pas impliquée dans la vie militaire durant ce temps la. Du coup, même si j’ai cru entendre parler de querelles entres les clans, je n’ai pas plus d’informations que ça. Mais je suis quand même cheffe des Yuki, c’est le comble non ? »

Finit la frêle blonde avec un petit sourire aux lèvres, ne manquant pas d’apporter une petite touche d’humour à son récit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 5 Jan 2018 - 22:21
Invitant la jeune blonde à entré dans mon appartement, je me contente d'un simple signe de la tête quand elle me remercie de l'accueillir comme ça chez moi. Dans un sens, c'est assez normal, enfin, en partie. J'avoue que je sais pas trop, j'aurais trs bien pu l'envoyé balader et lui donner rendez-vous demain au dôjo pour parler dans la salle de réunion des sabreurs par exemple. Ouais, cela aurait pu être également une solution, le temps de réfléchir à sa demande, mais non, autant le faire ce soir, comme ça, elle sera un peu plus sereine probablement... Bien qu'espérons qu'on ne va pas y passer la nuit après tout, il y a quand même pas mal de choses à dire...

Proposant donc à boire à la belle avant de m'installer je mets donc rapidement chauffer de l'eau dans une bouloir sur le feu préparant déjà les infusions et les tasses. "Tu prends du sucre dans ton thé ?" La questionnais-je alors, ne sachant pas si elle était de ceux qui trouvait que l'ajout de sucre gâchait le goût des herbes et plantes composant le thé ou si elle s'en fichait un peu comme moi, tant qu'au final on sent le goût désir et pas juste l'amas de sucre.

Restant donc debout pour l'instant alors que la Yuki s'installe dans le fauteuil, je commence à lui poser quelque questions pour savoir les bases qu'elle a en attendant que l'eau soit prête. Ecoutant donc sa réponse, j'hausse un peu les épaules. Il y aura donc du travail pour tout lui expliquer et je devrais réellement faire attention à mes mots... L'ennui.

Me détournant d'elle, j'attrape la bouloir qui a commencé à siffler pour verser l'eau chaude dans nos tasses et ajouter les cuillères à infusions dedans. Je prends les tasses et m'approche d'elle pour les déposer sur la table basse entre le fauteuil qu'elle occupe et celui où je vais maintenant m'installer.

Les récipients sur la table, je relève maintenant le regard sur elle. "Cela risque d'être plutôt long alors..." L'informais-je. "Tu connais quoi exactement sur l'alliance des clans du début de la purge à maintenant en passant par ce qu'il sait passé sous Mamie Seringue et sous Sôsuke ?" Que je sache réellement, savoir si je ne risque pas de l'ennuyer en lui disant des choses qu'elle sait peut-être déjà grâce à des rumeurs ou autres, bien que je pourrais toujours rectifier le tir si jamais il y a des choses mauvaises dans ce qu'elle pourra bien me dire.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 6 Jan 2018 - 18:20

La fameuse question qui accompagnait souvent les boissons chaudes : le nombre de sucres désirés. Elle avait l’habitude d’en prendre un, car elle aimait cette petite touche sucrée qui relevait la goût du thé. Mais les puristes considéraient que cela dénaturait cette boisson, et puis pour la ligne, il était mieux de ne pas en prendre aussi. Elle s’efforçait donc de plus à plus à prendre son thé nature.



« Non merci, nature pour moi le thé. »

Une fois l’eau bien chaude, la cheffe des sabreurs sert ces breuvages chauds dans des récipients adaptés. Kaya la remercia et attrapa la tasse remplie de cette eau chaude dans laquelle était infusé un sachet de thé, lui donnant une couleur orangée caractéristique. La petite fumée qui s’émanait du récipient indiquait la chaleur de ce dernier, et Kaya s’empressa de mettre ses mains bien en contact avec toute la surface de la tasse, afin de les réchauffer. Il ne faisait pas spécialement froid chez Shiori, mais dehors, si. Et le trajet n’avait pas aidé à la réchauffer, mais pouvait-elle seulement se plaindre d’avoir froid avec la tenue qu’elle portait ?

Maintenant, le vif du sujet allait être abordé. Pour bien diriger, il fallait souvent avoir l’historique des relations qu’il y avait eu avec les autres clans du village. Et justement c’était quelque chose sur lequel elle n’était pas vraiment au point. Toute l’ère Benten lui était presque totalement inconnue car c’était pile l’époque où elle s’était retrouvée un peu à l’écart.

« Alors je vais peut-être dire des choses totalement fausses, et je m’en excuse d’avance. Mais il me semble qu’à l’époque de la création du village les trois clans principaux, Kaguya, Sabreurs et Yuki, avaient conclu une alliance dans le but justement d’unifier leurs forces afin de purifier les terres de notre pays. »



Elle s’arrête un petit instant de parler pour souffler sur son thé afin de le refroidir, avant d’en prendre une petite gorgée.

« Entre temps, sous l’ère Benten, je n’ai que peu d’informations sur ce qu’il s’est passé aux niveaux des clans. J’ai entendu dire que nos deux clans n’étaient pas en très bon terme cependant. Sous la courte ère Sosuke, les relations n’étaient pas au beau fixe non plus car nous n’avons pas souhaité signer un traité de paix. Enfin, Eiichiro ne nous avait pas consultés d’ailleurs. Et depuis la désertion, eh bien c’est un peu calme car nous n’avions pas élu de nouveau chef officiellement... Voilà un peu où j’en suis pour l’historique. »



Dit-elle avant de plonger son regard dans celui de Shiori, avec ce petit air curieux quant aux informations qu’elle allait surement pouvoir lui apporter. Il était temps qu’elle complète ses connaissances afin d’être une bonne dirigeante.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Dim 7 Jan 2018 - 16:44
Maintenant assise en face de la blonde, ma tasse posée pour ma part sur la table basse, je préfère laisser le temps au thé de libérer sa saveur dans l'eau et surtout à l'eau de refroidir un peu. Combien de fois, par empressement, ne me suis-je pas déjà brûlée la langue ? Tellement de fois que je ne saurais les compter en fait, alors contrairement à Kaya, je préfère prendre un peu plus de temps avant de commencer à le boire.

Je reste d'ailleurs silencieuse en écoutant ses informations, ce qu'elle sait déjà ou non. Et il est clair qu'en réalité, elle ne sait rien, ou alors vraiment très peu. "Pour l'unification, c'est en effet cela. Je ne saurais pas t'en dire plus non plus étant donné que je suis arrivée après, Kiri était déjà créé, bien que j'ai arpenté pendant tout un temps les routes avec mon senseï pour traquer peut-être encore quelque truand, mais rien de bien grand en vue de ce qu'y a dut y avoir comme combat avant." L'informais-je. "Donc, en somme, sur ce point, toi faisant partie d'un clan bien avant moi, tu dois en savoir davantage par des échos et avis alors que chez les sabreurs, c'est un peu plus compliqué, la plus part de cette époque sont soit mort, soit à la retraite soit... porté disparu." Pour le dernier point, je pense notamment à Fuji Asura, que l'on a plus revu depuis l'attaque de Shîto. Je le suppose mort, mais le soucis, c'est son épée que l'on est supposée récupérer... Peut-être est-elle toujours sur le territoire du pays du feu ?

"Pour le reste... J'en ai été actrice donc là, je risque de surtout te donner mon point de vue et la vision que nous, les sabreurs en avons. Peut-être que si tu questions des Yuki et des Kaguya tu en auras une tout autre, mais tout le monde n'a pas forcément toutes les cartes en mains." Pas comme moi, pas comme eiichiro ou encore Tetsuko... Au final, de cet époque là, on est que trois à réellement savoir pourquoi il y a eu une telle tension entre nos deux clans... Bien que j'ai expliqué tout cela aux autres sabreurs, mais avec le traité signé, on est supposé maintenant avoir tiré un trait sur cela... Chose plus que compliqué et je pense que le trait, je le tirerais réellement quand j'aurais la tête d'Eiichiro entre les mains. Une tête sans corps, preuve de sa mort.

Je prends alors une longue respiration, parce que je sens que la, je vais réellement parler longtemps... "Benten était un tyran. Mais pas le pire démon de Kiri aux yeux des sabreurs. Quand la dame des brumes à prit le pouvoir, elle a chercher à arrêter tout ceux ayant combattu pour le titre. Un est mort en faisant opposition et les deux autres étaient des sabreurs. Asura et Yasuhito. Elle a encerclé le dojo pour les faire arrêter. Je m'y suis opposée, menaçant son petit fils pour qu'elle arrête de vouloir arrêter injustement nos deux plus ancien membre. Chose qui a marché et j'ai fini arrêtée. Depuis, le clan... pardon, ton clan, nous vois comme des criminels et surtout moi. Mais bon, je fais avec." Soupirais-je haussant un peu les épaules avant de commencer à malaxer un peu mes mains, à cause de la suite des événements que je dois lui expliquer... l'histoire des geôles avec Eiichiro... Je cherche dans un sens à le retarder... Sauf que là, je dois parler, éviter d'avoir un long silence trop pesant...

"Comme dis, j'ai été arrêtée et jeter dans les geôles que votre clan contrôle. Eiichiro en était le chef et sans l'autorisation de Benten, en attendant mon procès, il m'a torturé." Je déglutis alors et fixe mes mains ou on peut encore voir les fines traces de ses senbons... mais si c'était seulement mes mains qu'il avait touché... "Les septs sabreurs sont au courant de ça, mais vous les Yuki, n'avez pas été informé des actes de votre chef. Je n'étais pas désireuse que tout le monde sache cela et Eiichiro... Il n'en a jamais parlé je crois... Pas même quand, après avoir chassé Benten, je l'ai rendu aveugle." Avouais-je à la blonde... Quitte à ce qu'elle sache dans quoi elle se lançait, qu'elle sache le pourquoi il y avait tant de soucis...

Je ne le réalise pas, mais je suis légèrement tremblante, et pourtant j'essaie de garder une voix aussi neutre que possible, pour ne pas montrer tout les sentiments encore associé à tout ça... Mon envie encore plus présente que jamais de faire la peau à cet homme. "Les sabreurs en réalité n'ont jamais eu de soucis avec vous les Yuki. Juste avec votre chef." Lançais-je alors pour conclure sur l'épisode de la dame des brumes... La base de toute l'histoire, mais qui pourtant continue sous l'ère de Sosuke, mais là, je dois laisser un peu de temps à Kaya pour digérer tout cela, qu'elle me croit ou non...




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 8 Jan 2018 - 15:59

Le thé était chaud, très chaud encore… La première gorgée fut pour le moins surprenante, et c’est après avoir froncé les sourcils que la jeune blonde du clan Yuki approcha son index de la tasse avant d’utiliser sa maitrise innée du Hyoton pour générer de la glace au centre de sa boisson. Ce bloc de glace remonte ensuite à la surface et refroidi lentement mais surement son thé. Durant cette manœuvre, Shiori avait pris la parole et son attention se porta à nouveau pleinement sur elle.

Toute la partie pré-Kiri était assez floue pour elle. C’était amusant car elles avaient toute les deux des connaissances complémentaires. La partie sur laquelle Kaya était le moins au point était l’ère Benten, et Shiori semblait en être une experte. Inversement pour la partie menant à la création du village caché de la brume. Durant ses explications, Kaya se contentait de hocher la tête pour montrer sa compréhension et son attention. Car effectivement, Shiori était partie pour de longues explications, et elle essayait de rentre son monologue un chouia interactif.

Il y avait donc eu toute une histoire en lien avec le Mizukage de l’époque, Benten, et sa folie meurtrière qui avait été stoppée via les menaces d’une sabreuse, Shiori en personne. Ces menaces avaient été mal perçues par les Yuki, et surtout leur chef qui était alors Eiichiro. Publiquement, il en ressortait alors que les tensions entre les clans sabreur et Yuki étaient fortes. Alors qu’au final, il ne s’agissait que d’une grosse rivalité entre deux personnes. Sauf qu’Eiichiro avait apparemment le gouvernement avec lui, et se retrouva donc avec Shiori dans les geôles du domaine, et d’après son récit, ce ne fut pas une partie de plaisir, loin de là.

Son regard avait d’ailleurs suivi le sien et elle avait donc remarqué ces cicatrices au niveau de ses poignets, chose qui était totalement passé inaperçu pour elle lors de leur soirée au bar, ou peut-être que l’alcool avait trop grandement altéré sa vision et son jugement. Enfin, elle avait raison sur un point : tout le clan Yuki n’était pas au courant de ces agissements, et n’avaient pas forcément été consultés. Et encore moins elle qui n’était pas actrice de la vie militaire et politique à cette époque.


Une autre chose qu’elle remarqua fut la difficulté qu’avait Shiori à parler de ce moment. Il avait vraiment dû être traumatisant pour elle, ce qui était plutôt normal pour une torture après tout. D’ailleurs, durant tout ce récit, Kaya prit conscience des difficultés qu’elle aurait à avoir la paix au sein des clans, si c’était possible évidemment. Car même si la rivalité venait de deux personnes, elles avaient surement des soutiens qui pouvaient prendre parti, et qui auraient donc un avis bien tranché sur ces relations. Tout un programme…

« Je vois, merci pour cette explication très complète Shiori. Si certaines choses sont trop dures à raconter, ne te force pas. Enfin, je comprends mieux toutes ces tensions qu’il y a pu avoir désormais. Je dois avouer que ces antécédents ne me plaisent guère. Mais si je peux te rassurer, je suis absolument pour l’unification et la paix entre les clans, tout en étant dans l’intérêt de la grandeur de Kiri. »

Elle pousse un petit soupir, son esprit étant en réflexion constante actuellement, avant de prendre une nouvelle gorgée de son thé, bien refroidi par son glaçon.

« J’ai peur de ne pas être bien légitime, aussi. Je ne suis pas la plus forte du village, loin de là, et je me retrouve à la tête du clan. Tu n’as jamais eu ce souci, toi ? Ou alors comment réagirais-tu si tu avais quelqu’un de moins fort que toi en tant que chef des sabreurs … ? J’essaye d’anticiper les comportements que pourraient avoir les membres de mon clan. »

Elle venait d’avouer quelque chose qui la tracassait fortement. Elle avait réellement peur que son nom se retrouve source de nombreuses diffamations à cause de jalousies d’autres personnes qui auraient aimé être chef à sa place. Sous sa froideur habituelle qui était en fait un masque, Kaya était bien plus tracassée et fragile qu’on pouvait le penser.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Lun 8 Jan 2018 - 17:25
Triturant nerveusement mes doigts, le regard rivé sur ceux-ci, je ne relève pas le regard vers la jeune femme quand j'ai fini de parler, cherchant à retrouver d'une certaine façon mon calme, cette pseudo sérénité que je montre devant tout le monde mais là, à parler de ça, elle s'effrite... et c'est compliqué de ne pas dévoiler toute mes faiblesses, tout ce que cet homme à détruit en moi alors que je parle à nouveau de lui, revenant sur ses événements que j'ai pourtant si longtemps tût.

D'ailleurs, la blonde ne reste pas silencieuse bien longtemps, venant à prendre la parole pour, visiblement, tenté de me rassurer alors qu'en réalité, le plus simple aurait été de ne pas me faire reparler de tout ça. Sauf qu'elle ne savait pas, comme beau nombre de personnes en réalité... Je prends alors une longue respiration et maladroitement, je vais chercher ma tasse de thé pour tenter de porter mon attention sur autre chose.

La chaleur de la céramique me faisant un peu du bien, mais pas suffisamment alors que je porte le breuvage chaud jusqu'à mes lèvres pour en boire une longue gorgée, cherchant à réellement me canaliser. Après tout, ne dit-on pas que le thé peut avoir comme vertu d'être un relaxant ou un calmant, je ne sais plus trop le terme exacte...

Néanmoins, je reste attentive aux mots de la femme qui me fait face alors que je tentes de faire taire mes maux à moi. Silencieuse, bougeant à nouveau pour reposer ma tasse, je baisse à nouveau rapidement le regard alors qu'elle me pose une autre question, peut-être pour chercher à me faire penser à autre chose et détourner mon attention de ce passer trop lourd à porter encore ?

Je prends une nouvelle respiration, haussant les épaules. "Il suffit de faire comprendre que si tu as ce titre, ce n'est pas pour la force physique que tu as, mais pour ta force morale ou tes idéaux pour faire avancer le clan et pas le faire régresser comme ton prédécesseur. Un chef n'est pas obliger d'être le plus fort, juste le plus apte à trouver des solutions et des compromis." Du moins, il me semble, avec Hanzo c'était compliqué, l'homme, plus fort que moi et bras droit du kage m'a bien fait comprendre trop souvent qu'il ne m'estimait pas réellement comme son chef, m'écrasant même dans l'assemblée ou on avait signer le traité de paix, quand je m'étais opposée au ban des Yuki... S'il n'avait pas prit sa retraite, je suis certaine que là, la conversation que j'ai avec la blonde n'aurait pas eu lieu, parce que le torrent aurait revendiqué la place de Chef du clan des sabreurs et ça... Étrangement, c'est une chose avec laquelle j'aurais réellement eu du mal... Mais heureusement pour moi, il avait décidé de se retirer de la vie active de ninja... Espérons juste qu'il ne reviendra pas dans le futur en voyant la galère dans laquelle est maintenant Kiri à cause de la mort de Sosuke, mais surtout à cause de la désertion de l'aveugle et de sa petite troupe...



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 9 Jan 2018 - 16:25

Kaya avait clairement ressentit le petit malaise qui s’était installé lors de cette discussion à propos des sujets sensibles qui étaient la torture et Eiichiro. Elle n’était pas stupide, et elle savait désormais que le sujet était vraiment délicat. Si elle voulait approfondir ses connaissances à ce propos, elle essayerait d’obtenir des informations de façon plus indirecte, en s’adressant à d’autres personnes pouvant être au courant si possible. Mais surtout, elle se disait qu’elle n’avait pas forcément besoin de détails. Le fait qu’il y ait eu un différend conséquent et la nature de celui-ci suffisait.

Ensuite, la réponse qu’elle lui fit vis-à-vis de sa légitimité était clairement un miroir de l’état d’esprit qu’elle avait actuellement. Elle pensait effectivement que ce qui avait fait la différence lors du petit vote qu’ils avaient fait dans le bureau du Mizukage était sa capacité à rester calme et à prendre les bonnes décisions, plutôt que de foncer tête baissée. De plus, elle avait déjà prouvé que ses intentions allaient dans le même sens que celles du village, et qu’elle ne souhaitait pas

« Oui, c’est ce que je pense aussi. Mais ce que j’ai peur c’est que même en affirmant ces idées, les personnes têtues ou simplement trop fermées d’esprit ne changent pas d’avis. Dans ce cas, je devrais trouver un moyen peut-être plus convainquant pour eux de leur prouver ma valeur. Passer par le combat serait bien évidemment une contradiction énorme… Mais prendre une décision assez rapidement qui mettrait en avant le clan serait impactant. Quitte à négocier avec le Mizukage pour mettre en place une mesure en commun afin de me faciliter la tâche. Qu’en penses-tu ? »

Dit-elle, curieuse de voir la réaction de Shiori par rapport à ce qu’elle avançait. Elle espérait surtout que ce qu’elle disait n’allait pas être mal interprété, ce qui était très largement possible. De ce fait, elle reprit rapidement après pour préciser quelques points.

« Quand je parle de mettre en avant le clan, je ne parle pas d’être plus important que les autres clans, mais de faire sentir ses membres comme valorisés, rien de plus. Quant à la négociation avec le Mizukage, effectivement c’est fourbe, mais c’est peut être obligatoire pour me rendre légitime et ainsi diriger efficacement le clan. »

La fine blonde , qui n’avait recours à aucune teinture, elle, décroisa les jambes puis, une fois son thé fini, déposa la tasse sur la petite table basse située juste devant eux.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Sam 13 Jan 2018 - 14:35
Silencieuse, voilà comment je reste, tentant de ravaler les sentiments que j'éprouve à cet instant d'avoir reparlé de ce qu'il s'est passé il y a maintenant de très long mois, voir même presque une année ? Le temps passe vite d'une certaine façon, parce que d'une autre, tout ça, j'y pense encore, trop souvent, trop douloureusement... Une cicatrice pas encore fermée ou qui se réouvre à la moindre occasion... Pourrais-je aller réellement mieux un jour et parler de tout ça, sans avoir ce goût amer en bouche ? Sans me sentir encore comme la victime que j'ai été ? Prendre du recule d'une certaine façon, mais je n'y arrive pas, pas encore, pas réellement... Même si tout cela s'améliore, parce que là, j'ai su en parler un peu plus facilement déjà, bien que ne partant pas trop dans les détails non plus. Après tout la blonde n'a pas besoin de tout savoir...

Elle change de sujet, peut-être pour tenter de faire passer mon malaise et dans un sens, je l'en remercie parce que s'éterniser encore sur ça, sur lui, cet homme que j'ai réellement envie de tuer maintenant alors qu'à l'époque, je voulais juste le blesser, mais il faut dire que depuis, il a encore faire de belles conneries... Prenant donc une longue respiration, je réponds à la jeune femme avant qu'elle ne poursuive partant dans un monologue assez long que j'avoue, avoir clairement du mal à suivre à cause de mes démons encore bien trop présent suite au sujet précédent.

"Le mieux, c'est de voir avec Yamamoto." Soufflais-je en guide de réponse, parce que je ne sais pas quoi dire de plus, j'ai eu le soucis, mais il s'est réglé tout seul et si ça n'avait pas été le cas, j'aurais juste subit ce changement pas très agréable... Alors la conseiller, je n'en sais rien... Quand la force brute et la stupidité décide de prendre le contrôle il faut savoir agir d'une certaine façon que face à Hanzo, je n'avais guère trouvée... En même temps, je n'avais pas réellement le kage de mon côté... Sosuke était limite à sa botte. Il avait été rapidement nommé bras droit de celui-ci... "Mais techniquement si la majorité du clan te considère comme chef, il ne devrait pas y avoir d'opposition si tu joues bien ton rôle. Si quelque tente de se mettre contre toi, il se heurtera aux autres. Soit apprécié des tiens pour ne pas être soulevée ensuite." Murmurais-je en pensant à Benten qui au final n'avait eu que le soutien des Kaguya durant sa tyrannie, si elle avait réussi à avoir les sabreurs en plus de son côté, elle n'aurait pas fini de la même façon. La majorité l'emporte toujours sur une minorité normalement. Espérons juste que là, je ne lui réponde pas à côté de la plaque.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 16 Jan 2018 - 10:35

Voir avec Yamamoto, voilà sa seule réponse par rapport à sa proposition. A vrai dire, elle s’attendait à un peu mieux, ou au moins à une réaction plus vive. Elle avait parlé d’un petit complot au sommet, et cela ne semblait même pas l’avoir choquée. Enfin, tant mieux, c’est que c’était probablement monnaie courante dans ce cas. Au fond elle avait raison, voir en direct avec le Mizukage était probablement la meilleure option, mais elle aurait aimé avoir une première réaction quant à sa proposition avant d’aller potentiellement au casse-pipe.

Enfin, ce n’était pas le moment d’insister vu les sujets qu’ils avaient abordé juste avant, elle devait rester polie et ne surtout pas se mettre à dos la cheffe des sabreurs, clan avec lequel elle aimerait que les relations soient au beau fixe. D’ailleurs elle était plutôt confiante sur ce point car elle était une personne assez neutre au niveau des relations inter-clans, contrairement aux anciens chefs Yuki qui avaient parfois des positions assez radicales sur le sujet.

Enfin, elle reprit la parole pour lui indiquer que sa position était plutôt sure tant qu’elle garderait une majorité de soutien. Sur le principe, c’était assez évident, oui. La majorité écrasant l’avis des dissidents était effectivement un moyen naturel d’assurer son titre, mais elle savait aussi qu’un petit groupe suffisamment fort et motivé pouvait causer beaucoup d’ennuis. Une désertion par exemple, vraiment au hasard. Et elle souhaitait éviter ce genre d’événements à nouveau, même si le chef du clan était dans le coup ce qui rendait la chose un peu spéciale. La jolie blonde avait à cœur de détecter les personnes mal à l’aise et traiter le problème au plus vite plutôt que d’attendre que ça ne dégénère.

« Oui, avoir une majorité avec moi permet de facilement prendre des décisions. Mais à vrai dire, j’espère avoir un peu plus de 50 pourcents du clan derrière moi… Ce qui est stressant c’est que pour le moment, je n’en sais rien. Je n’aime pas avancer à l’aveugle, il va vite falloir que je me fasse une idée sur ma côte de popularité au sein du clan Yuki. Tout un programme, n’est-ce pas… ? »

Son thé était fini, et elle posa la tasse vide sur la table basse en face d’elle, avant de pousser un petit soupir de bien-être.

« Pendant que je suis là, tu as envie d’évoquer un autre sujet en particulier avec moi ? Sinon, pour ma part, j’ai eu réponse à mes question. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 18 Jan 2018 - 7:35
Silencieuse, je réfléchissais à tout ce que me disait la blonde en face de moi, oubliant mon thé, celui-ci refroidissant à nouveau sur la table basse entre elle et moi. Je la laisse me faire par de ses craintes et baisse le regard un instant. "Je t'avoue que je ne sais pas quoi te dire là. Je n'ai même pas comprit pourquoi vous avez prit la décision à trois alors que votre clan comporte bien plus de personne que Shinichi Seiko et toi, même si vous avez été les trois premiers réhabilités... Donc oui, je pense que ça va être compliqué de se faire reconnaître comme chef par le reste du clan alors que la décision n'a nullement été prise au sein de celui-ci mais avec le Mizukage qui normalement, ne dois en aucun cas interférer dans cette décision..." Soufflais-je parce que personnellement, si Hanzo avait été nommé chef des sabreurs comme elle, en aucun cas, je ne l'aurais reconnu comme tel, mais en même temps, entre nous les sabreurs et les Yuki, il y a une différence, on n'est nullement de la même famille, alors il ne peut pas y avoir ce sentiment de nommer le premier venu ou une connerie du genre...

Relevant alors le regard sur elle, je plante mes iris dans les siennes. "Il faut que t'arrive à te faire reconnaître comme chef par le reste du clan. Qu'ils aient le sentiment de t'avoir choisie également et pas de subir une sorte de décision prise à la hâte sans base ou je ne sais trop quoi." Oui, elle risquait peut-être de prendre mal ce que je lui disais à cet instant, mais je tente d'être objective et comme je sais exactement comment elle a été nommée chef de son clan, disons que je peux donner un avis plus précis quand même et le ressentit que j'en ai eu. Parce que même si je n'ai pas réagit à ce moment-là, les laissant faire ce qu'ils désirent, n'estimant pas devoir intervenir dans les affaires du clan de la Glace, là, comme elle me demandait, j'étais bien forcée de le faire pour l'aider et tenter de créer une nouvelle relation entre nos deux clans. Et au moins, l'avantage avec cette réflexion intense dans laquelle elle vient de me pousser, j'arrive à mettre partiellement de côté mes sentiments et souvenir d'Eiichiro, me concentrant bien plus sur ce qu'elle me dit.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 22 Jan 2018 - 11:00

Shiori reprit la parole et était de nouveau d’humeur bavarde. Elle venait de mettre sur la table un sujet qui allait effectivement être problématique : la méthode d’élection du chef des Yuki. Il est vrai que même si elle a été choisie, Kaya trouvait que cette manière de faire, le vote, était un peu légère. Le clan possédait d’innombrables combattants plus féroces les uns que les autres, mais au final tout s’était joué entre eux trois. Surement par ce qu’ils étaient les seuls à être réentrés dans la vie militaire effectivement, mais sa légitimité était entièrement à faire du coup.

« Je suis d’accord avec toi, et c’est pourquoi j’appréhende un peu la réaction des membres du clan. Mais je pense que la raison est assez claire, le chef de clan doit servir de relation principale avec les autorités du village, et dans ce sens quelqu’un qui participe à la vie militaire est bien plus approprié. Donc au final le fait que ce soit l’un des trois chunins présents lors de cette réunion ne me choque pas plus que ça. Enfin, quoiqu’il arrive, je vais devoir m’imposer, c’est sûr. »

Elle poussa un petit soupir et leva son regard glacial vers le plafond, réfléchissant alors à toutes les possibilités envisageables pour se faire un nom auprès de son clan. Elle tournait un peu en rond car elle avait déjà une idée en tête, et avait du mal à trouver d’autres possibilités. Mais elle était sure que ce qu’elle pensait était une solution viable.

« Oui, c’est pourquoi j’ai l’idée de prendre assez vite une décision importante au sein du clan. Quelque chose qui remue un peu les choses. C’est quitte ou double, soit c’est apprécié, et dans ce cas je vais gagner en légitimité, soit c’est l’inverse, et dans ce cas ma place va être compliquée à tenir. »

C’était évident. Tenter de faire bouger les choses est toujours quelque chose de bien, mais vu de l’extérieur, c’est considéré comme génial si les décisions vont dans le bon sens, et comme terrible si ça ne convient pas. La résistance au changement est très importante, globablement, et c’est pourquoi son idée allait viser la majorité du clan et leur offrir de nouvelles perspectives.

« Je pense qu’il faut que je me débrouille pour réintégrer le plus de Yuki possible au sein des rangs de Kiri. C’est simple comme idée, mais ça permettrait aux membres de se sentir important, en plus de redorer le blason du clan au niveau du village… »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mar 30 Jan 2018 - 21:15
Bussiness School
Maintenant silencieuse, je laisse la blonde qui me fait fasse parler et surtout réfléchir. Non désireuse de la couper dans son élan, je me contente de boire tranquillement ma tasse de thé en la regardant. Rester ainsi, me permet d’une certain façon de réellement retrouver mon calme. Parce que même si jusque là, je faisais semblant d’avoir calmer mes tremblements et avoir su gérer mes angoisses d’avoir reparler d’Eiichiro avec elle, pour lui donner ma version. Il n’était nullement le cas au fond. Parce que je faisais juste semblant. Alors là, alors qu’elle se perd dans ses palabres et ses pensées, je me permets de ne plus réellement l’écouter, pour tenter de faire moi aussi, un peu de tri dans mes pensées. Puis, soyons franc, je n’ai pas le droit de donner mon avis sur sa façon de gérer le clan Yuki. Je peux l’aider certes un peu, mais c’est à elle de décider et de faire ses choix. De trouver un moyen ou un autre de se faire accepter par tous à la tête du clan Yuki.

L’observant en partie, je l’entends vaguement parler du Mizukage et là, je reporte réellement mon attention sur elle. Elle a dit quelque chose sur Yamamoto ? Je fronce un peu les sourcils, me demandant ce qu’elle peut bien avoir pensé concernant mon rouquin, bien que je me doute que ça ne soit rien d’ennuyeux ou de déplacé, mais si elle veut mon aide concernant notre ombre, cela va être un peu plus problématique pour moi de l’aider, je ne suis pas désireuse de m'impliquer davantage dans les histoires d’un autre clan que le mien. “Franchement, j’en sais rien Kaya. Je n’ai pas à m'impliquer dans votre clan. Tu devrais peut-être en discuter avec Kaya pour avoir son avis, après tout, c’est elle qui t’as mit à la tête des Yuki. Alors elle devrait t’aider. Surtout que ça sera toujours plus légitime que moi, vu que je ne suis pas de votre clan.” Une façon de clore la discussion ? Possiblement, mais aussi de pas dissimuler le fait que je n’avais pas écouter totalement ce qu’elle avait dit. Surtout que bon, vu les soucis des Sabreurs, je me voyais mal m’investir dans un autre clan alors que le mien à du mal à se faire une réputation à nouveau et à tenir la distance…



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 1 Fév 2018 - 15:30

Durant son long monologue, la blonde du clan Yuki avait plusieurs fois tenté de capter le regard de son interlocutrice car elle remarquait qu’elle avait l’air ailleurs, distraite. Elle ne savait pas si ce qu’elle disait ne l’intéressait pas, ou si c’était les sujets évoqués avant qui l’avaient perturbée. Enfin, elle espérait qu’elle était au moins écoutée. L’inverse l’aurait étonnée, surtout lors d’une discussion entre les deux chefs de clans, même si cette dernière était informelle.

Mais au final, lorsque Shiori revint vers elle, sa réponse fut un peu évasive, c’est le moins qu’on puisse dire. Elle ne voulait vraiment pas se mouiller, se contentant de lui dire qu’elle devait se renseigner auprès de ses camarades de clan tels que Seiko qui a effectivement bien aidé Kaya a prendre ce poste. Certes, ce n’était pas faux, mais la discussion qu’elle avait actuellement avec la chef des sabreurs était bien différente de celle qu’elle pourrait avoir avec une autre Yuki. Elle souhaitait surtout avoir un retour d’expérience à vrai dire, et même si elles avaient abordé divers sujets au final, la jeune blonde avait eu des éléments de réponse à ses interrogations.

Mais elle ne pouvait pas lui en vouloir de ne pas vouloir s’impliquer plus, les relations entre leurs clans ayant été plutôt difficiles dans le passé, il était aisé de comprendre qu’ils ne pouvaient pas avoir une coopération fusionnelle du jour au lendemain. C’est pourquoi Kaya se contenta de hocher la tête en signe d’approbation avant de lui répondre calmement.

« Oui, je comprends. Je compte effectivement discuter avec des membres du clan, évidemment. Mon plan d’action commence a être plutôt précis et étoffé. En tout cas, je te remercie pour m’avoir accordé un peu de ton temps et de ton expérience, Shiori. »

Elle décroise ses fines jambes et se relève alors de ce fauteuil qui était pourtant bien confortable, avant de lui faire un petit signe de la main en direction de la porte par laquelle elle était entrée.

« Je ne vais pas te déranger plus longtemps. Encore merci, et je pense que l’on devrait se croiser assez régulièrement désormais. A bientôt. »

Lui lance-t-elle avec un petit sourire amical, avant de tourner le dos et de se diriger vers la porte d’entrée, pour finalement s’en aller dans le froid glacial de la nuit de Kiri. Comment pouvait-elle d’ailleurs sortir si peu couverte avec cette météo ? En tout cas, elle ne tarderait pas pour rentrer chez elle et se retrouver bien au chaud au domaine Yuki.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Shiori Business School [Pv. Shiori]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: