Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Des Watanabe ? ♦ SHIORI

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Lun 8 Jan 2018 - 5:15

« Khan Le Gladiateur »



Le manager avait été clair dans ses propos, un certaine « Watanabe Shiori » était arrivée à l’arène, le demandant spécifiquement pour lui parler. Mais tout ça pouvait-il être vraiment plausible ? Une femme, sortit de nulle part, possédant le même nom de famille que lui, qui vient lui parler ? Et surtout, avec quelque chose qui lui donnait un droit d’accès aux loges des combattants, il s’agissait d’une gradée du village caché de Kiri, le village shinobi de la Brume sous les ordres du Daimyo de Mizu no Kuni. Khan se leva de sa chaise, bousculant son manager alors qu’il passait le seuil de la porte pour se diriger vers le fond du couloir, le pas léger mais puissant, tandis que les mètres qui le séparaient de l’entrée des loges se réduisaient un peu plus à chaque fois. Etait-elle vraiment de sa famille ou ce nom, une autre enfant perdue de l’homme qui n’a jamais assumé ses actes et laissé une pauvre jeune femme élever seule un garçon ? Le Gladiateur ne préférait pas y penser, bien trop peiné lorsqu’il pensait à sa jeunesse, à celui qui avait provoqué la mort de sa mère, peut-être sans le savoir, mais l’avait tout de même provoquée. Arrivant de la fameuse porte, Khan tourna la poignée, avant de lentement l’ouvrir, laissant la lumière de l’extérieur pénétrer dans le couloir d’accès aux loges. La ville était agitée, de nombreux passants vaquaient à leurs occupations plus loin, alors qu’une grille les séparait encore d’ici. Elle était là. La femme qui l’avait demandé, celle qui portait le nom de son père et finalement, le sien. Aussi blonde que lui, des cheveux magnifiques, un visage d’ange. Pouvait-elle vraiment être celle qu’il attendait depuis tant de temps ? Mais Khan ne pouvait pas se tenir, adressant la parole à la femme, affichant une mine non rassurée à propos de son interlocutrice, malgré qu’au plus profond de lui, il ait compris ce qui était en train de se produire.

« Oui ? Vous m’avez demandé mademoiselle ? »



Ces mots-dits, le guerrier la regarda de haut en bas, contemplant celle qui avait sans aucun doute le même père que lui. Il en était maintenant sûr, toujours plus à mesure qu’il la regardait. Mais que voulait-elle vraiment ? Etait-elle là pour tuer l’enfant illégitime que son paternelle avait pu engendrer malgré lui ? Si Khan avait toujours désiré garder le nom de son père, c’était pour un évènement de ce genre, bien qu’il aurait préféré le rencontrer pour le tuer, il savait que… Shiori ? Oui, c’était ça, Shiori… était là pour quelque chose de différent de l’arène. Sûrement pas une fan de son travail et du record qu’il avait pu établir dans sa série de victoire… Invaincu depuis tant de mois, presque une quarantaine de combats, ayant fait monter sa côte à un sommet historique dans l’histoire de toutes les arènes, bien que certaines légendes anciennes transmettent l’exploit de certains guerriers étant restés invaincus pendant près de cent combats. A vrai dire… Ce qui paraissait irréalisable pouvait très bien se produire pour le Gladiateur, lui qui avait maintenant son nom et ne tombait plus sur aucun adversaire à sa taille. Il fallait dire qu’il savait que les combats ne lui étaient plus bénéfiques pour progresser et chaque jour de la semaine où il ne combattait pas, il passait son temps à perfectionner ses dons naturels à l’épée, s’entraînement à l’aide de katanas factices de bois et grâce à l’aide de plusieurs dizaines de servants, là pour servir de punching-ball… Néanmoins, Khan n’arrivait pas à trouver la raison de la venue de la Watanabe et pourtant, il la cherchait cette raison, imaginant tous les scénarios possibles…

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Lun 8 Jan 2018 - 9:07
Mes doigts glissent sur l’affiche devant nous. On vient seulement d’arriver dans le port que déjà, il semble y avoir une piste à suivre ici. Khan. Un prénom, voir peut-être un surnom… J’en sais rien. Mais c’est surtout un visage, un portrait à cet instant précis. Arrachant le bout de papier fixé sur un mur, je me tourne vers Inja. “Il faut qu’on le rencontre, ce gamin.” L’informais-je sans lui donner plus de détails. A quoi bon, il ne pourrait de toute façon que me faire confiance. Après tout, je n’avais aucune image représentant mon père, juste ma mémoire qui peut-être me faisait défaut, j’en sais rien. Mais là, à cet instant, en voyant les traits de ce garçon, je n’avais nul doute concernant un lien avec mon paternel. Un visage si semblable au sien, bien que beaucoup plus jeune.

J’arrête alors un homme, lui montrant l’affiche que je garde en main. “Khan, on peut le trouver où ?” Une question qui semble surprendre l’habitant de l’île, mais vu nos airs à Inja et moi, il comprend assez vite que nous sommes des étranges, mieux encore, avec le bandeau de Kiri que l’on arbore tout les deux, il doit même comprendre que nous sommes des Kirijins, peut-être même s’imagine-t-il pendant un bref instant que nous sommes d’un des clans fondateurs et libérateurs de Mizu. Si dans mon cas, c’est véridique, pour Inja, ça ne l’est point, mais ce n’est pas grave. De toute façon, nous ne sommes pas là pour parler de ça mais bel et bien de ce jeune homme. “Vous le trouverez sûrement à l’arène; il me semble qu’il a un combat de prévu.” L’arène ? Je fronce les sourcils et fouille dans ma mémoire pour tenter de retrouver le principe de cet endroit, enfin, les pratiques de cette îles plutôt… Bien que là, ça soit plutôt de ce village portuaire…

On y va Inja ?” Le questionnais-je me doutant qu’il me suivrait même si je ne formulais pas la demande, après tout, on était là pour répondre à mes questions et là… J’en avais une nouvelle. Quelle lien pouvais-je avoir avec ce combattant d’arène. Quel lien avait-il avec mon père également ? parce que je n’ai nul souvenir de lui, en même temps, je n’étais pas au courant de toutes les affaires de mon père et ne connaissait pas toute ses relations et concernant la famille, il a jamais dit grand chose là dessus. Sinon, il est clair que je ne serais pas là à faire une petite enquête personnelle pour tenter de fuir un tant mes autres soucis à Kiri…

Une fois proche de l’arène, on peut déjà entendre les exclamations des voix des spectateurs, impatient de voir le combat commencée. M’avançant dans la foule, sans réellement prendre garde à Inja qui dans ma tête me suit, je m’aventure jusqu’à avoir un point de vue intéressant sur le terrain de combat, un peu en contrebas. Observant les protagonistes et reconnaissant immédiatement le garçon de l’affiche que j’ai toujours en main. Qui est-il bon dieu ?

Observant le combat à mort qui se déroule sous mes yeux, je remarque la facilité avec laquelle il domine son adversaire avant de voir le coup de grâce, pas forcément nécessaire mais qui enthousiasme toute la foule. Bande de barbare. Pensais-je alors avant de me détourner du spectacle pour prendre la direction des loges et tenter d’attrapper quelqu’un qui pourrait informer le jeune homme qu’une personne l’attend dehors. Il faut que je lui parle.

Ainsi, attrapant le premier venu sans même savoir qu’il s’agit de son entraineur, je l’informe de ma volonté, jouant de mon appartenance à Kiri pour motiver l’homme à m’obéir et transmettre ma requête. Il m’invite alors à aller attendre dehors près d’une autre sortie.

Et dans cette histoire, j’ai complètement perdu Inja dans la foule… M’enfin, on se retrouvera à un moment ou un autre, après tout, on est des ninja et c’est pas une petite foule qui va nous faire perdre beaucoup de temps. Néanmoins, là, moi, je pense à toute autre chose.

Debout, devant l’entrée, l’affiche déroulée entre mes doigts, je continue d’analyser les coups de crayons dessinant les trait du jeune homme. Jusqu’à entendre une voix, plus douce que ce que j’aurais imaginé. Je relève le regarde et enroule à nouveau l’affiche à son nom que je devrais en réalité jeter. “En effet. Je t’ai vu combattre et j’aurais des questions à te poser. Khan est bien un nom de scène non ? Puis-je savoir ton véritable nom ?” Première question, la plus importante à mes yeux à cet instant. “Je me doute bien que l’homme qui t’as prévenu de ma présence t’as déclinée mon identité, mais dans le doute. Je suis Watanabe Shiori.” Non, je ne parle toujours pas de mon rôle au sein des sabreurs, pas besoin pour l’instant, je veux surtout des réponses, je ne suis pas là pour autre chose actuellement et surtout dans le contexte actuelle, je n’ai pas besoin de le dire. Au final, il sait juste que je suis une Kirijins, il me semble, sauf si les rumeurs à mon sujet sont parvenue jusqu’ici…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 8 Jan 2018 - 17:17

« Khan Le Gladiateur »




La blonde venait de prendre la parole, répondant à la question qu’il lui avait posé sur avant, par une autre interrogation, désireuse de montrer rapidement ce pourquoi elle était venue le voir. Des choses à découvrir, des questions, la première… Son nom. Khan continua de la regarder quelques secondes, en silence, cette femme qui l’avait vu combattre dans l’arène… Comment allait-elle le voir ? Comme un meurtrier, un assassin, un bourreau ? Impossible de l’imaginer, ses interrogations strictes démontraient que le Gladiateur ne lui faisait pas peur le moins du monde et que leur lien familial restait le centre de la conversation. Sans sourciller, Khan la regarda dans les yeux avant de se mettre à répondre. Le vent venant de l’extérieur venait faire valser ses cheveux vers l’intérieur du bâtiment, créant un effet de courant d’air.

« Watanabe ? Ça faisait longtemps que je n’avais pas entendu ce nom effectivement, c’est assez… Perturbant. »



Khan réfléchissait, était-il vraiment nécessaire qu’il lui réponde ? Si sa fin était venue, il devrait voir les choses en face et les affronter, bien que tous liens avec son père eussent été relâchés depuis longtemps, il savait que ce jour arriverait, celui où il devrait se présenter face à un nom identique. Chose qu’il ne tarda pas à faire, se rendant compte qu’il n’avait plus à réfléchir et devait laisser faire le temps, laisser son cours le guider, quel qu’en soit la fin.

« Watanabe, « Khan », Chihō. »



C’était dit. Même son prénom paraissait si proche phonétiquement ou son père avait-il choisit son prénom ? Ça, il ne le savait pas… C’était une idée qui ne lui était même pas venue à l’esprit, est-ce que sa mère avait ne serait-ce qu’un instant choisi tout ce qui lui était tombé dessus après son accouchement ? Son destin, le nom de son enfant, son physique et même, son prénom ? Les choses allaient vite, mais il était temps de passer à autre chose, temps d’observer la femme qui allait bientôt réagir à sa réponse, ou peut-être pas… Ses intentions, inconnues, ne lui permettaient pas d’imaginer une seule solution de l’éventail infini de possibilités qui se présentaient à lui, ayant toutes une probabilité presque similaire. Puis soudain… un flash dans son esprit, lointain et puissant. Il revenait en arrière, voyant un visage proche du sien, un homme. Non. Ce n’était pas possible, il possédait quelques traits de la Kirijin, marqués par de nombreux endroits, son… son père ? Leur père ? La mémoire de Khan semblait faire ressurgir quelques bribes de souvenirs de l’homme qui l’avait conçu, mais pourtant, il ne l’avait jamais vu… Tout était incompréhensible, était-ce un souvenir laissé par sa mère ? Probablement, à moins qu’il ait déjà vu son père, était-il repassé un jour chez lui, il ne l’avait juste pas reconnu ? Non, tout cela était impossible, il ne pouvait s’agir que d’un souvenir laissé par sa mémoire, une cicatrice de leur passé, un leg de sa mort ? De son esprit qui l’accompagne tous les jours depuis sa disparition ?... Khan inspira fort, montrant qu’il n’était plus à l’aise, ne comprenant presque plus rien de ce qu’il se passait dans sa tête.

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Lun 8 Jan 2018 - 17:38
Alors que je viens à nouveau de décliner mon identité, j’attends maintenant celle du jeune homme bien que déjà, je me doute en partie de la réponse qu’il pourra bien me fournir… Mais plus qu’un doute, j’ai besoin à cet instant précis d’une confirmation de sa part, je veux l’entendre dire son nom de famille, qu’il atteste être un Watanabe ou avoir un lien avec. Pourtant, alors que je viens le lui demande clairement, il se permet de gagner du temps, d’une certaine façon. Parce qu’en même temps, il atteste avoir déjà entendu ce nom. Alors oui, pendant un instant, je fronce les sourcils et le dévisage. Pourquoi n’ai-je aucun souvenir de lui ? L’ai-je seulement connu en réalité ? Si déjà, il connait mon nom de famille, on est forcé d’avoir un lien puis… Cette ressemblance avec mon père… Plus les secondes passent et plus les questions se bousculent dans ma tête. Pitié dis moi ton nom, dis moi que c’est juste une coincidence que tu n’as pas de lien réel avec lui ou avec moi.

Et sa présentation tombe, comme une sentence, comme l’épée de Damoclès sur ma tête et je reste silencieuse accusant le coup de cette révélation. Watanabe Chiho.

Il me faut quelque secondes voir même une grosse minutes pour me ressaisir. Et je peux le dire, cette situation est plus que malaisante. J’hésite, j’ai peur de lui demander l’identité de son père et de l’entendre dire le prénom du mien, celui qui n’avait pas de secret à mes yeux en réalité… Je déglutis alors cherchant mon courage…

Autant je peux aller sur un champs de bataille sans trop frémir, autant là, comment dire que j’ai peur, parce que ça risque de bouleverser encore une fois ma vie… Après avoir appris l'existence d’un frère du côté de cette mère inconnu, j’apprends maintenant l’existence d’un frère du côté de mon père ? Ce père avec qui j’ai grandit, qui ne m’a jamais parlé de ses aventures… En même temps, c’est tout à fait légitime qu’il ne m’ai jamais parlé de ses conquêtes, cela aurait été plus qu’étrange. Il ne parlait jamais d’aucune femme en réalité, ni de mère d’ailleurs… Mais ça je le savais déjà mais là… Avec un fils… Il aurait pu.. Enfin, je m’avance peut-être un peu trop vite pour le coup. “Quel est le prénom de ton père ?” laissais-je alors entendre, retenant dés maintenant mon souffle, redoutant réellement sa réponse…

Et là, réellement, je regrette l’absence d’Inja, bien qu’en même temps, je suis certaine qu’il ne m’aiderait pas, qu’il laisserait entendre qu’il y a réellement une ressemblance physique entre nous… Pas juste la blondeur de nos cheveux, mais aussi quelque chose en plus… Il l’a déjà fait pour Kanon, alors il le ferait encore plus pour ce jeune homme avec qui, moi-même, je trouve des ressemblances bien plus flagrante qu’avec l’homme poulpe...

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 8 Jan 2018 - 17:56

« Khan Le Gladiateur »




Ces mots-dits, la Kirijin laissa s’écouler un long moment de silence, démontrant qu’il y avait vraiment une série de questionnement qui fusait dans sa tête, peut-être tout autant que Khan qui la laissait attendre. Peut-être voulait-elle juste faire monter la pression ? Non, elle était vraiment perturbée, tout autant que le Gladiateur, bien différent de d’habitude, se rendant compte que ses journées d’entraînements et de monotonie n’était rien par rapport à ce jour, si différent, si fort en émotion ? Mais peut-être les deux n’avaient-ils que de faux espoirs, une simple coïncidence, certes très poussée, mais tout de même bien présente. Puis elle enchaîna. Brisant le silence pour une nouvelle question, son prénom, celui de son père. Une chose qu’il ne savait pas du tout, il ne l’avait jamais su, enfin… IL l’avait su, mais s’était efforcé de l’oublier, préférant se baser sur un nom et ne jamais se mettre à tuer n’importe quel homme dans ses critères, portant un nom similaire, ne voulant pas se laisser aller à la paranoïa.

« Je… Je ne sais pas. Il a juste profité de ma mère avant de disparaître, ne nous laissant qu’un nom, un prénom et beaucoup de malheur. »



Sa mère, cette magnifique femme qui l’avait élevé et avait tout sacrifié pour elle, de plus en plus triste à mesure des mois, dépérissant avec sa fortune au fil des années, n’ayant même plus l’opportunité de pouvoir travailler, le but de la fin. Le jour de sa mort, Khan ne l’avait pas supporté, sachant bien que tout ceci ne serait pas arrivé sans son père, sans sa propre naissance… Etre le centre des maux de sa mère… La plus grande des souffrances morales, la pire des tortures, la voir mourir par sa faute, sans même avoir voulu que tout ceci arrive, être seulement né comme la source de ses maux.

« Si tu le recherches, je ne peux pas t’aider. Je ne l’ai jamais connu et n’ai aucune information sur lui, seulement qu’il était un voyageur, c’est ce qui avait attiré ma mère. Un aventurier… Seulement, il n’avait jamais voulu l’emmener avec lui, préférant la laisser seule avec son enfant. »



Tout ce que le Gladiateur savait avait été résumé. Sa mère s’était laissée berner par un coureur de jupon, profitant de sa condition de vagabond pour la séduire. Peut-être même n’avait-il jamais su qu’elle était enceinte… Peut-être ne se souvenait-il même pas de la femme qu’il avait enfanté après une simple nuit. Tout ça… Il était impossible pour Khan de le deviner… Trop de questions et de possibilités lui traversaient l’esprit, toutes si tordues, mais tellement plausibles.

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Lun 8 Jan 2018 - 18:14
Une hésitation ? Est-ce là un mensonge du jeune homme, non désireux de me dire le prénom de son père ? Peut-être qu’en réalité, nous n’avons pas de lien direct de sang comme je le pense, juste une histoire de familles compliquée, une rivalité qui aurait pu être entre deux frères ? Et qui du coup, pousserait le jeune à me mentir mais qui expliquerait aussi cet air de famille que nous avons tout les deux ? C’est une possibilité et pour l’heure, je ne peux pas encore l’écarter, pas alors qu’il ne me donne pas de prénom, juste des explications qui ne collent, à mes yeux pas trop à mon père.

Oui, mon père était un homme de voyage, mais en aucun cas, il n’était un aventurier comme le gladiateur semble le laisser entendre. Mon père se voulait être quelqu’un de posé et de serein, toujours réfléchit, pas le genre d’homme qui fonçait tête baissée pour aller affronter je ne sais quel danger dans la faune et la flore… Alors non, il ne peut s’agir du même homme… Après tout, je suis la mieux placée pour connaître mon père non ? j’ai vécu plus de vingt quatre ans avec lui. Pourtant, je ne peux m’empêcher de douter tellement il y a de secret du côté familial…

Hésitante une nouvelle fois, je me permets de détailler encore un peu plus les traits de son visage, marqué déjà par les combats qu’il a dut faire. Depuis combien de temp est-il occupé à cela ? A massacré des gens gratuitement pour le spectacle ? Dans un sens, cela me répugne mais en même temps, pour survivre, il faut être prêt à tout. Sans l’ancien propriétaire de Dokuyaku, je ne sais même pas comment j’aurais fini, peut-être aurais-je été faites prisonnière par des truands et vendue comme une esclave ? Ou bien peut-être que j’aurais fini comme l’une de ses nombreuses filles de joie ? Non. Dans tout les cas, je valais mieux que ça… Je ne me serais jamais permise de tomber si bas !

Si je te dis Watanabe Masahiko, ça ne te dit réellement rien ?” Osais-je quand même demandé pour être sûre au final que l’on parlait bel et bien de deux hommes différents. Parce qu’en mon sens, c’est juste impossible qu’il peigne mon père de cette façon, si opposée à ce que j’ai pu voir en grandissant… Mais peut-être aussi que sa mère s’est fait des film, s’imaginant une idylle comme une jeune rêveuse peut faire, ou encore pour tenter de donner un beau rôle à un simple marchand ? Les femmes peuvent parfois être bien puérile et je le sais par expérience, en étant moi-même une… Mais là n’est pas le temps de tergiverser concernant la génitrice du compétiteur… Non, il me faut juste une réponse négative de sa part pour pouvoir soupirer et me détendre, pour enfin écarter toutes ses thèses farfelues qui ne cessent de germer et de polluer mon esprit déjà bien trop occupés.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 8 Jan 2018 - 19:33

« Khan Le Gladiateur »




Face à celle qui lui ressemblait en plein de points et semblait avoir le même nom, Khan ne savait pas quoi penser, à quoi se fier, à quoi s’accrocher ? Il avait grandi loin de son père et avait quitté les dernières pensées de cet homme avant d’entrer dans l’arène, sachant bien qu’il lui fallait passer à autre chose, penser à de nouvelles choses et surtout, devenir un homme puissant prêt à guérir le monde, rassembler les gens. Mais aujourd’hui, il était face à des pensées égarées qui ressurgissaient à mesure des secondes, face à une nouvelle réalité qu’il lui fallait envisager. Alors que la femme continuait de le regarder, il pouvait contempler les traits de son visage, essayer de faire des liens avec l’image qu’il pouvait observer de lui lorsqu’il faisait face à la l’eau de son bain, ce visage distinctif et cette tignasse blonde qu’il s’efforçait à garder présentable en tout temps. Soudain, les mots fusèrent, puissants et nostalgiques… « Watanabe… Masahiko ».

Les pensées du Gladiateur prirent une toute autre dimension, étant à nouveau prit de flashs et de souvenirs venant lui tabasser le crâne, lui faire se rendre compte des évènements. Les yeux de Khan s’écarquillèrent au maximum, montrant bien qu’il venait de se faire toucher par les mots de la Kirijin, ce nom l’ayant touché en plein cœur, alors que de nouvelles images de sa chère mère remontaient à la surface de sa conscience, pleins de scènes qu’il avait volontairement mis de côté, non désireux de voir faire face à la réalité, préférant la cacher. Le regard éberlué et les yeux écarquillés du Gladiateur restèrent ainsi pendant de longues secondes, avant qu’il ne reprenne sur lui et émerge à nouveau pour faire face à celle qui venait de provoquer tout ça, rien que par des mots.

« Je… Peut-être… C’est possible. »



Khan était perturbé, ne sachant pas s’il devait faire confiance à ses souvenirs lointains ou si ceux-ci avaient été modifié par sa propre volonté à les cacher. Mais au fond, il savait que les modifier n’aurait servi à rien, préférant les garder intacts pour les enfouir au fond de sa mémoire, ne plus y faire face. Masahiko. Il le savait… C’était lui. Sa mère en avait assez parlé dans sa jeunesse, toujours ayant l’espoir qu’il revienne un jour pour la soutenir, chose qui la détruisait et n’avait apparemment jamais eu lieu, l’amenant à la mort.

Le Gladiateur prit une inspiration profonde en fermant les yeux, avant de finalement avouer, s’abandonner à la réalité qu’il ne pouvait de toute façon pas éviter éternellement.

« Oui. »



_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Lun 8 Jan 2018 - 21:25
Mes iris posées sur lui, avant même d'entendre sa réponse, sont faciès m'avait donné cette réponse que je ne voulais pas avoir. Un oui qui aurait dût être un non. Un oui qui implique bien trop de chose pour moi, trop de nouvelles questions. Alors qu'il finit par laisser à nouveau entendre sa voix, de façon bien moins confiante pour se montrer plus qu'hésitant, je prends une longue respiration. Portant maintenant ma main gauche à mon visage pour me masser un peu les tempes à cause de ces interminables questions qui fusent de plus en plus dans mon esprit. Là, il est clair que j'aurais réellement besoin de l'avis éclairé d'Inja et d'évacuer un peu tout ses questionnements que j'ai là pour tenter d'avoir avec le ninja de lumière quelques réponses supposées... Sauf qu'il brille par son absence.

Et maintenant, après avoir hésité il affirme sa réponse, un oui, plus sûr qu'avant. Un oui exprimant tout ce que je ne voulais pas entendre. Trois lettres et un mot pour changer toute la vision que j'ai de cet homme de mon père, notre père visiblement... Bien que je cherches la solution, la simplicité dans le fait que peut-être il ne soit qu'un cousin, que s'il connait le prénom de mon père c'est uniquement parce qu'un frère ou quoi de celui-ci le lui aurait dit, pas à cause de ce lien direct qui ne cesse d'être de plus en plus confirmé dans mon esprit. Et que je ne cesse de vouloir nié. "C'est l'identité de ton père ?" Soufflais-je alors avec une certaine difficulté, posant toujours des questions plus lourdes et plus précises d'une certaine façon, qui, je l'espère nous conduira à une toute autre vérité que celle qui se présage là devant lui et moi... Pourtant, là je tente surtout de repousser l'échéance, posant plus de questions encore pour empêcher cette certitude d'en être réellement une au final, la réfutant autant que possible, parce qu'au final, cela ne peut être vrai, la vérité est obligé d'être ailleurs. Je ne peux, tout simplement, pas avoir un autre demi frère inconnu. Je le refuse, tout bonnement. Bien que dans un sens, je préférerais apprendre qu'en réalité, ce soit l'homme poulpe qui m'ai mentit, étant donné la fin tragique de celui-ci sous ma lame lors de l'attaque que l'on a effectué sur Iwa.

Retirant ma main de mon visage, cessant de cacher ma vue, je plante mes iris dans les siennes, attendant qu'une nouvelle fois, l'épée de Damoclès me tombe sur la tête.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 9 Jan 2018 - 0:50

« Khan Le Gladiateur »




Alors que la sentence était tombée, Khan essayait toujours de faire le point sur ses pensées, sur ses souvenirs et tout ce qui pouvait lui avoir fait rappeler ce prénom si distinctif qu’il s’était efforcé de cacher pendant des années. Mais ça ne pouvait être que ça, étant le seul Watanabe que sa mère est connu, autre que son propre fils, celui-ci s’était amusé avec elle sans jamais impliquer une autre personne, une simple relation en soi, courte mais réelle. La sabreuse de Kiri le regardait fixement alors qu’elle venait de retirer sa main du visage, posant à nouveau une question, plus dans la précision et la confirmation de ses dires qu’autre chose. Mots auxquels Khan ne pouvait répondre que d’une seule façon… Aucun doute n’était possible pour lui, maintenant que tous ses souvenirs avaient refait surface, il leur fallait à tous les deux affronter la vérité. Bien que le Gladiateur ne sache toujours pas la façon dont son interlocutrice prendrait la chose.

« C’est clair oui, ça ne peut être que lui. Il n’y a plus de doute, c’est une des seules choses dont je me souviens de lui, bien que je me sois efforcé à l’enfouir au fond de ma mémoire. »



Il avait été honnête. Nul besoin de cacher des choses à la femme devant lui, son intérêt n’était pas là et le stade de la discussion était bien trop avancé pour qu’il puisse vriller sur autre chose. Changer ses dires et intentions n’était maintenant pensable et malgré qu’il ne le sache pas vraiment, Khan avait au fond de lui envie d’en savoir plus, connaître cette personne plus en détail et essayer de croiser leurs idées. Il réfléchit un instant, regardant toujours la personne qui se trouvait en face de lui, sachant pertinemment qu’il était inévitable qu’ils discutent, puis se rendant compte qu’ils étaient tous deux sur le palier de la porte menant au couloir des loges, l’une étant à l’extérieur, l’autre toujours à l’orée du bâtiment. C’est pourquoi le Gladiateur prit une nouvelle inspiration, profitant de l’instant pour se poser intérieurement et essayer de débloquer la situation.

« Et donc… Watanabe… Shiori, c’est ça ? Vous, enfin, tu. Tu veux entrer pour discuter ? Le combat m’a fatigué. »



Ce n’était pas vrai. Le combat avait été bien trop rapide, sans une égratignure pour le Gladiateur, celui-ci ayant exécuté quelques esquives faciles pour créer du spectacle, avant de détruire son adversaire sur les cris du public. Mais il le savait, si les combats étaient simples pour lui, ses émotions avaient toujours été instables, ne sachant pas s’il n’allait pas s’écrouler au sol dans les prochaines secondes, alors que toutes ses souffrances familiales venaient de lui revenir en tête. Tout ce qu’il avait essayé de se cacher.

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Mar 9 Jan 2018 - 2:59
La trappe s'ouvre, perdant pieds, la corde se tend et fait suffoquer le condamner. Avec de la chance, il aurait eu droit au coup du lapin, mais ici peut on réellement parlé de chance alors que petit à petit, il se retrouve à suffoquer ? Image morbide, mais pourtant une belle figuration de ce sentiment qui semble m'étouffer à cet instant précis. Je ne manque pas d'air, pourtant, j'ai cet impression de suffoquer un peu à cause des paroles du garçon, de cette affirmation qui vient encore une fois être une réponse opposée à celle que j'attendais. Je reste alors silencieuse, cherchant à faire disparaître cette sensation désagréable, ce sentiment opprimant qui me fait remettre toute ma vie et mon enfance en question. Et tout cela, en tentant de ne rien montrer au jeune homme qu'il me fait face, mais il est fort probable, que malgré moi, j'ai un peu pâli à cause de ce malaise mental que je subis actuellement.

Alors oui, quand il me propose de rentrer, prétextant une pseudo-fatigue, je ne me pose pas plus de questions, me doutant bien que tout comme moi, il ne doit plus trop quoi savoir penser. Après tout, si de mon compté, je pensais connaitre mon père, lui il ne pensait sûrement pas que quelqu'un viendrait un jour en arborant le même nom que cet homme qui l'a abandonné lui et sa mère...

Un claquement agacée de ma langue sur mon palais à cette pensée. Mon père ne pouvait pas être comme ça. Non, lui que j'ai toujours vu plus qu'attentionné avec moi ne peut pas avoir délibérément laisser une femme avec un enfant comme ça, dans le besoin. C'est juste pas possible... Et pourtant. Pourtant tout semble indiquer le contraire alors que maintenant, je suis le jeune homme, mon frère ?, dans le couloir pour regagner sa loge visiblement.

Silencieuse et marchant derrière lui, je tente quand même de faire une mise au point sur tout cela. Entrant maintenant à sa suite dans cette pièce qu'il semble être la sienne depuis un bon moment en vue de l'amas de choses qu'il y a, je laisse mon regard détailler un peu tout cela, pour tenter de focaliser mon esprit sur autre chose, ou peut-être trouvé un petit détail qui briserait tout ce qu'il m'a dit. Peut-être que pour lui, ce n'est qu'un jeu, que de répondre à mes questions trop précises qui guide en réalité vers cette vérité que je me refuse encore... Parce que son physique ne peut pas juste suffire à m'y faire croire... Pourtant, c'est cela, cette ressemblance avec mon père qui m'a fait chercher à le rencontrer...

Je tousse alors un peu, malaisée à cause de ça alors que je ferme la porte derrière moi pour qu'on se retrouve maintenant isolé tout les deux dans cette pièce. Je n'ai pas peur de lui, je sais que je pourrais en venir à bout avec Dokuyaku, parce qu'en situation de combat réel avec une épée légendaire, je gagnerais, surtout qu'il à l'air de jouer au coq... Bien que peut-être, s'il a le désir réel de me tuer, il pourrait tout aussi bien ne pas jouer de la sorte, mais je me doute bien que nos entraînements étaient d'un tout autre niveau. Sait-il usé du chakra ? Sait-il seulement ce que sait en réalité ? Enfin, là, je m'égare une nouvelle fois encore.

Je disais donc que je venais de toussoté un peu. Posant mon regard sur lui alors que je m'appuie contre la porte, comme pour me rassurer. Après tout, ce que je vais dire me semble être tellement énorme que j'ai besoin d'un léger soutien. " Je suis donc ta soeur. Enfin, demi-soeur, serait plus exacte je crois." Lançais-je alors qu'en réalité, j'aurais préféré usé du terme cousine ou encore nièce ou que sais-je n'impliquant pas un lien si proche... Et pourtant, c'était bien comme sa frangine que je venais de me présenter à lui... La poisse. Dans tout les cas, encore une fois, je surveille sa réaction, bien que je tente aussi pour ma part d'assimiler tout ça...


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mer 10 Jan 2018 - 23:17

« Khan Le Gladiateur »




Alors que les deux Watanabe se dirigeaient maintenant vers la loge du Gladiateur, celui-ci repensait aux liens qu'il pouvait se trouver avec la kunoichi de Kiri. Leur blondeur, certains traits de leur visage, leur nom de famille ? A part ça, le fait que tous les deux semblaient se questionner sans cesse, peut-être un peu trop qu'ils ne le devraient. Jamais Khan n'avait été amené à une réflexion pareille, à la fois si intense et si vide de sens ? Pourquoi prenait-il même le temps de réfléchir à la chose alors qu'il pouvait simplement l'admettre et être content ou le nier et passer à autre chose, renfermant ainsi les dernières preuves que son cerveau possédait encore de ce qu'il s'évertuait tant à enfouir. Mais c'était tout différent, il se posait des questions car le sens même de sa vie était remis en question par cet évènement, peut-être une opportunité de virer vers autre chose, d'en apprendre plus sur l'homme qui l'avait mis au monde, celui qu'il avait décidé d'haïr depuis tant de temps, sans même le connaître vraiment.

Tous deux dans sa loge, Shiori referma la porte pour les laisser seul. Son manager n'avait plus aucune raison de débarquer et profitait déjà sûrement de l'argent qu'il avait pu gagner après le match. Khan était nerveux, essayant de comprendre malgré lui tout ce qui était en train de lui arriver, alors que la Kirijin statuait maintenant de la chose... Demi-soeur... Jamais le Gladiateur n'aurait pu penser à un terme pareil, enfin si, il aurait pu s'il n'arrivait pas décidé de renier son père, mais ce n'était plus la peine de repenser à cet abandon mémoriel. Tout avait ressurgit et il était temps d'en profiter, avant que tout ne re disparaisse, forcé par son tempérament... Un dernier coup d'œil sur la femme avant de lui répondre.

"Il est comment ?"



Pas vraiment une réponse, plutôt une ellipse vers ce qui l'intéressait vraiment. Khan avait besoin de savoir, il le voulait et surtout essayait de comprendre. Après ça seulement il pourrait statuer sur ses intentions et sur ce qu'il comptait faire de son esprit emmêlé, de ses idées perdues et de sa rancœur profonde.

"Notre père je veux dire."



Un précision peut-être non nécessaire, néanmoins le Gladiateur était impatient et nécessitait une réponse, n'ayant aucunement envie de faire durer l'attente et de voir l'arrivante patauger dans un malaise ambiant. D'autres envies, celles de revoir sa mère, de croiser les versions pour imaginer son paternel... Croiser les idées et informations pour affiner son portrait. Khan voulait être sûr de ce qu'il avait en tête, il n'était pas possible pour lui de continuer à se reposer sur sa propre mémoire et propres images alors que l'opportunité de rafraîchir ses émotions se présentait à lui. Au fond, il espérait... Il espérait que toute sa douleur n'est jamais été fondée, que tout ce qui l'avait forgé négativement pourrait être effacé.

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Sam 13 Jan 2018 - 15:52
Il ne semble pas nier, ni même choquer par ce que je viens de dire alors que pour moi… Cela chamboule tout et que je ne sais même plus quoi penser… Est-ce que je peux réellement le considérer comme mon frère, même si nous n’avons rien en commun hormis notre père ? Un peu comme Kanon du côté de ma mère au final. Je ne connais rien de lui, mais ici, j’ai peut-être la chance de rattraper ce que j’ai fait à l’homme poulpe ? De profiter d’un petit frère que je ne pensais pas avoir, même si au final, c’est totalement différent, que je n’ai personne hormis ses paroles pour attester de ce fait. Et ce même si physiquement, on a trop de point commun.

Je prends une longue respiration, tentant de faire mentalement le point sur tout cela, sur ce que ça peut signifier et sur ce que je dois faire en tant que soeur pour lui. Peut-être que je devrais déjà lui demander son âge, ce qu’il désire et tout le tralala ? Le faire me parler de lui en somme ? C’est peut-être le mieux à faire et peut-être que je pourrais l’aider dans quelque chose ?

Ainsi, alors que j’allais prendre la parole pour lui faire ma requête de parler un peu de lui, il prend la parole pour me poser une question et je fronce un peu les sourcils, penchant la tête sur le côté en l’observant de la sorte tandis qu’il précise sa question. Père… Comment il est… J’ai un léger pincement au coeur à cet instant.

Je baisse alors un peu la tête et fixe le sol, admirant un tapis imaginaire qui aurait pu se trouver sous mes pieds à cet instant précis. J’hausse alors les épaules. “Père était quelqu’un de bien et d’assez secret au final. Il était un homme calme et attentionné, du moins avec moi. C’était un marchand, enfin, on était des marchands avant, on passait d’île en île pour vendre divers articles.” Oui, je parle au passé, pour ne pas à avoir dire qu’il est mort, pour qu’il me comprenne de lui-même. Mais j’hésite sur ce que je dois dire de lui, pour ne pas risquer de faire une bêtise et donner une raison à l’adolescent de m’en vouloir et de me détester à cause de ce que mon père à bien pu faire dans mon dos.

Je relève le regard vers lui maintenant et plante mes iris dans les siennes. “C’était un homme sérieux et je pense que s’il avait été au courant pour toi, il aurait agit pour t’aider. Il n’était pas du genre à laisser quelqu’un dans le besoin. Que du contraire, s’il pouvait aider, il le faisait…” Car oui, sans ça, je n’aurais jamais connu Kira, mon premier amour, ce ninja venu de la mer et dont je n’ai plus eu de nouvelles depuis bien trop longtemps maintenant. Un amour aussi fort qu’éphémère au final, mais j’en garde néanmoins de très bon souvenir… M’enfin, là, il est vrai que j’ai réellement envie de montrer au combattant que notre père était un homme de bien et ce malgré ce qu’il peut en penser et malgré la lettre de cette femme qui se présente comme ma mère en laissant entendre que j’ai été arraché à elle… Parce que j’en doute encore, mais peut-être un peu moins, parce que j’ai l’impression de découvrir une certaine cruauté chez mon père que je n’avais nullement soupçonné jusqu’avant…

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Sam 13 Jan 2018 - 20:41

« Khan Le Gladiateur »




Shiori commençait à lui répondre, transmettant les souvenirs et impressions qu’elle pouvait avoir de l’homme qui l’avait élevé et qui avait partagé la majorité des années de sa vie. Comment cette description pouvait-elle être aussi différente de celle que Khan avait en tête, aussi dénué de points communs. Il avait toujours vu son créateur comme un salopard arpentant les bars à la recherche d’une vie à briser, plusieurs les jours de weekend, comptant les points des rêves écrasés et nouveau-nés abandonnés. Bien sûr qu’il s’en était fait une fausse idée, changée par ses pensées obscures, ça, Khan s’en rendait bien compte… Mais bien plus encore, il voulait savoir à quel point se rejoignait leurs deux versions de leur paternel. Tous les deux en avaient une vision faussée, le tout était de savoir, objectivement, ce qui était vrai. Il leur faudrait parler… Se renseigner… Puis une chose le stupéfia, une information que le Gladiateur venait de deviner, mais il avait besoin d’en savoir plus.

« Je vois… Et du coup, il est… mort… ? »



Le doute le tiraillait. Khan avait une pression lourde sur les épaules depuis que la Watanabe avait fait irruption dans sa vie, le poids de toute une vie de stress, un fardeau qu’il pourrait peut-être aujourd’hui relâcher, alors que la corde de tout ce stress commençait à se tendre dans son dos, se préparant à lâcher en cas de positivité de la réponse. Si l’homme qu’il avait toujours haïs et lui avait pourri était mort, Khan n’aurait plus de but de vengeance, tout ça serait fini. Pourrait-il vraiment se focaliser sur toutes ses ambitions pour le monde, sans ne plus jamais avoir à repenser à cette pression et ses souvenirs enfouis au fond de lui ?

« Tu sais, je ne veux pas paraître méchant. Je peux considérer qu’il ait été bon et que j’en ai une vision altérée par la haine, mais jamais ça n’effacera ce qui a été fait. »



Quelque soit la réponse de… Shiori ?! Il était sûr que ses ambitions et envies futures seraient les mêmes. Le Gladiateur était maintenant un guerrier, il avait constamment besoin de monter en puissance pour atteindre son but et bien que celui-ci change en partie s’il apprenait la mort de l’homme qu’il haïssait, il ne pourrait jamais estomper cette personnalité que la vie dure lui avait forgé.

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Lun 15 Jan 2018 - 11:16
Comme je l'espérais, il vient de faire la bonne déduction, parce que le dire, je n'en avais absolument pas envie. Tout comme en fait, le lui faire comprendre, parce qu'au fond, c'était un moyen de fuir cette réalité, celle de la mort de mon père, de m'imaginer que simplement nos routes s'étaient séparée ce jour là, sauf que mieux que personne, je savais qu'il était mort sous la lame de ses brigands en fuite. J'hoche alors doucement la tête, pour le répondre finalement de façon verbal un oui, dans un soupire et un haussement d'épaule. Oui, hélas il est mort. Oui, je n'ai rien pu faire pour le sauver. Et cette culpabilité sera d'autant pire dans le futur, en apprenant ses secrets, le qui il était réellement.

L'enfant se livre alors à nouveau un peu à moi, s'excusant d'une certaine façon. Chose compréhensible, il doit se sentir d'une certaine façon mal, tout comme je le suis actuellement. Ni l'un ni l'autre n'aurait pu imaginer cela je crois. "J'ignore ce que ta mère a pu dire de notre père, mais contrairement à moi, elle n'a pas vécu avec. Et je peux te garantir que s'il était au courant pour toi, tu ne serais pas là à combattre dans une arène !" Soufflais-je pour défendre mon père. Car en réalité, il me semble que sa mère n'a pas prévenu notre paternel de sa grossesse ou alors, elle n'a tout simplement pas eu moyen et il n'a probablement pas imaginé qu'elle aurait pu tomber enceinte... Le hasard à mal fait les choses pour une fois probablement. Parce que je refuse tout simplement de voir mon père comme quelqu'un capable d'abandonné un enfant, surtout quand on sait qu'il m'a visiblement arraché au bras de ma mère pour je ne sais quelle raison. Si sa fille était aussi importante pour lui, alors un fils, l'aurait été tout au plus non ? J'en sais rien et cela me prend réellement la tête car jamais on ne pourrait avoir les réponses de cet homme. On sera toujours coincé, Khan et moi à fait des suppositions, à se prendre probablement la tête sur notre vision de notre géniteur.

"Tu as quel âge ?" Lui demandais-je alors soudainement, pour tenter peut-être de situer un peu tout ça, pour savoir quand exactement ça s'était passé et surtout, si après, on était revenu ici.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 16 Jan 2018 - 23:48

« Khan Le Gladiateur »




Khan continuait d’écouter les paroles de la blonde, défendant son père du mieux qu’elle le pouvait, persuadée d’avoir été élevé par un homme bon et parfait, mais le Gladiateur savait très bien que chacun avait une part de son sombre en soi et que, même s’il avait peut-être été un homme différent de celui qu’il avait haïs toute sa vie, une infime partie de tout ça pourrait être vraie et défendre l’hypothèse d’un enfoiré profond. Malgré tout, il pouvait le voir de ses propres yeux, la Kirijin semblait en pleine forme, marquée par une enfance heureuse qu’elle ne pouvait pas se voir dénigrer quelques années après. Son père était peut-être un homme bien, dans tous les cas, il était mort et s’était ce qui importait le plus pour le spadassin qui pouvait bien s’en moquer de ce qu’il en pensait… Son père ne faisait plus partie des mystères à résoudre de sa vie et de objectifs en vue, il en avait encore bien d’autres, bien plus nobles et lui permettant de s’éloigner de son côté sombre. Côté sombre qu’il ressentait de moins en moins à mesure du temps, le chaos dans son esprit s’estompant depuis que la mort du père Watanabe avait été confirmé. A ça, Khan ne répondit pas, préférant écouter la question de la femme pour réagir, celle-ci souhaitant savoir son âge actuel, peut-être pour se comparer à lui ou juste à titre informatif ?

« Dix-sept ans je dirais, même s’il y a longtemps que j’ai perdu tout notion du temps. Depuis que j’ai quitté le cocoon familial, je vis par mes propres moyens, le temps est bien trop relatif pour être prit comme valeur sûre. Seules les actes comptes. Oui, maintenant je compte en actes et évènements. »



Il était vrai que le Gladiateur avait un rythme très soutenu et calibré à la minute près du temps disponible de sa journée, tous les jours se ressemblaient et passaient bien trop vite, trop vite pour qu’il ait décidé à un moment ou un autre de les compter ou d’essayer de les différencier. Surtout, il n’était pour lui plus possible de juger quoique ce soit par rapport à l’âge, étant une notion qu’il avait décidé d’abandonner pour toujours, pour, comme il venait de le répondre, s’attacher à des notions objectifs de mérite et faits avérés et concrets.

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Ven 19 Jan 2018 - 18:22
Étrange, voilà comment je le trouve à cet instant alors qu'il me dit maintenant son âge, répondant à ma question et me permettant ainsi de changer un peu le sujet, ne plus jouer la défenseur de mon père, cet homme qu'il voit visiblement en mal à cause de son absence. En même temps, je pense que je peux le comprendre, enfin, oui et non, parce qu'à côté j'ai un peu la même histoire avec ma mère... Une inconnue qui elle m'a recontacté juste avant que je tue son autre enfant... Mon autre frère... Une pensée pas joueuse et j'en grimace un peu. Kanon, quel âge avait-il lui ? Il devait être un peu plus vieux non ? La vingtaine ou bien était-il tout aussi jeune que le blond qui se tient en face de moi maintenant ?

Le fixant, analysant quand même un peu ce qu'il vient de me dire, je cherche à comprendre, à savoir ce qu'il peut bien entendre par là. "Tu ne vis plus avec ta mère ?" Une question légitime alors qu'il me dit qu'il a quitté le cocon familiale non ? Et ce malgré qu'il soit encore un mineur au niveau de l'âge. Parce que si on se fit à sa carrure, les marques sur son corps et son occupation, on pourrait tout aussi bien croire qu'il n'est pas un adolescent... D'ailleurs, est-ce légitime d'employé un enfant comme ça ? Dans des arènes ? Je suis d'accord que la jeunesse et sa vigueur soit bien, mais il y a un âge minimum pour participé au combat non ? Surtout quand on voit que ses adversaires sont bien souvent plus âgé que lui. Dans tout les cas, je n'aime pas cela. Et s'il a quitté la maison de son plein gré, comment dire que je ne pourrais rien faire, si cela se trouve, il aime la vie qu'il mène à cet instant et lui proposer autre chose ne servirait strictement à rien... Néanmoins, je pourrais quand même le faire non ? Enfin, je sais pas, dans un sens, j'ai envie d'avoir l'opportunité d'apprendre à le connaître un peu plus et donc le faire rentrer à Kiri avec moi pourrait être une chose plutôt préférable pour faire cela. "Tu aimes faire ça ?" Le questionnais-je alors soudainement, sans réellement lui préciser que je parlais de son gagne pain actuel.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 23 Jan 2018 - 9:32

« Khan Le Gladiateur »



D'autres questions, où essayait-elle d'en venir ? Des simples questions, de la prise d'information à propos de sa vie ? Voulait-elle comparer sa vie pour essayer de se faire une idée sur la véracité de leur lien et des possibilités de leur parenté ? Pour le Gladiateur c'était clair, il avait accepté cette journée, la découverte de cette soeur perdue qu'il aurait toujours voulu avoir, mais bizarrement, il n'arrivait pas à la considérer entièrement. L'accepter, c'était facile, mais ce lien par leur père changeait drastiquement les choses... S'il avait découvert une soeur par sa mère, il aurait retenu ses larmes, aurait tenu mais aurait été au bord de les laisser couler et de s'effondrer, mais la situation était différente, bien plus étrange... Khan avait une soeur, pas son père et il voulait lui aussi en savoir un peu plus, sûrement pour essayer de l'aimer comme si elle avait été de sa mère, au moins essayer. Concentré dans ses pensées, il se tourna pour lui montrer son dos un cours instant alors qu'il se mettait à répondre aux interrogations de la Kirijin.

"Ma mère n'est plus."



Puis une dernière question vers laquelle il fit rapidement basculé ses réflexions, cherchant à évacuer rapidement les souvenirs tristes de sa mère et de sa mort. La blonde voulait savoir s'il aimait ça. Quoi ? S'il aimait ce qu'il faisait ? Oui elle parlait de ça, tout concordait pour qu'elle veuille en savoir plus sur ce côté là. Effectivement, ce n'était pas quelque chose de très acceptable pour la plupart des gens censés, bien que les habitants de l'île soient accoutumés à tout ça et mettent beaucoup d'espoir de divertissement dans ce qui est pour eux un sport national, en vérité, une pratique seulement locale. A tout ça, il ne pouvait qu'être sincère, son temps était fait, il n'apprenait plus rien et amassait une fortune colossal au fil des combats, sa côte ne faisant qu'augmenter à mesure que les semaines passaient, en faisant une vraie légende, jamais défaite, bien trop carnassière pour osée être défaites par de véritables guerriers, maintenant seulement tenté par des esclaves exportés illégalement ou des fous cherchant à se faire valoir, il n'était plus possible pour le Gladiateur de s'épanouir, si ça avait seulement été possible au moins une fois.

"Aimer. C'est un travail, c'est grâce à ça que j'ai survécu. Je me fais de l'argent et m'entraîne. Enfin... M'entraînait. Je fais des exercices, mais, ça peut te paraître prétentieux, je ne trouve plus personne à ma taille. Je suis coincé ici. Enfin... Pas véritablement non plus. J'ai largement assez d'argent pour m'acheter et m'en aller, mais je n'ai que ça à faire. Au moins, je continue de m'exercer en attendant de faire autre chose. Ou de mourir."



Le Gladiateur regarda son interlocutrice dans les yeux en se retournant de nouveau, commençant à lâcher un léger sourire alors qu'il avait envie de rire, se moquer de lui, de sa situation et du ridicule de sa vie.

"C'est marrant, j'ai des rêves que je veux remplir en faisant le plus de choses possibles pour les faire avancer et je me suis coincé ici pour les réaliser, c'est fou ce qu'on peut être con quand on veut progresser."



_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Mar 30 Jan 2018 - 23:11
Des Watanabes ?
Con, voilà comment je me sens alors qu’il me donne enfin une réponse… Pas aussi appréciable que j’aurais pu l’espéré. S’il avait décidé de partir de chez lui, ça aurait été moins pénible, mais là… Il est seul. Plus orphelin que jamais étant donné que je viens de lui annoncer la mort de son père en plus de celle de sa mère, déjà effective depuis un long moment en vue de sa réputation sur l’île et de sa style de combat dans l’arène. Je ne rajoute donc rien à ce sujet, parce que c’est quelque chose que je n’aime pas aborder et plus encore, trop douloureux. Le deuil est une chose que je déteste et en parler n’est réellement pas ma tasse de thé. Je préfère donc ne rien dire de plus à ce sujet.

J’en viens donc à le question sur ce qu’il fait de sa vie, pour tenter de le comprendre et voir s’il aime ou non, combattre de la sorte. Sa réponse ne tarde par réellement à venir, mais pas aussi précise que je l’attendais. Un oui ou un non aurait été assez plaisant, au lieu de cela, il part dans les détails, transforme son non en oui et ainsi de suite. Je cligne donc des yeux en le regardant, cherchant la véritable réponse… Sauf que je crois que tout ce que peux en conclure, c’est que lui même ne sait pas. C’est cela qu’il exprime assez bien au final.

Je finis par pencher un peu la tête. “Progresser tu dis ? Il est clair que tu as encore beaucoup de travail à faire.” Je souris alors un peu, le provoquant pour tenter de réellement le faire sauter dans cette conversation et oublier, temporairement, le sujet précédent concernant le deuil et la mort de nos parents. “Enfin, je me doute que je n’ai pas vu ton potentiel. Que dis-tu de me montrer cela ?” Non, je ne comptais pas l’affronter, enfin, pas réellement, sinon, je pourrais pas observer comme je l’espère. Mais lui, contre un de mes clones, cela pourrait être assez bien pour me faire voir un peu plus de son art non ?



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Lun 5 Mar 2018 - 18:52

« Khan Le Gladiateur »



Un visage changeant, alors que le ton de la conversation quittait peu à peu la morosité pour atteindre une ambiance presque de défi, la blonde de Kiri abordant l'idée de lui démontrer ses capacités. Chose qu'il ne comprenait pas trop, bien qu'il ne s'y oppose à aucun moment, il n'aurait pas pensé un jour rencontré une soeur cachée, mais que celle-ci se propose de se battre contre lui en plus de ça, c'était presque inimaginable. Continuant à la fixer alors que son visage changeait d'expression pour arborer un sourire, presque maléfique, le gladiateur n'était plus à ça près... Se battre, il faisait ça tout le temps.

"C'est étrange, je te confie que je ne fais que me battre pour rien et tu proposes de te le montrer ?.. Ca fait longtemps que je ne me suis pas battu réellement, je ne pense pas avoir la capacité de tuer ces temps-ci à moins de rencontrer un véritable danger, les temps semblent parfaits pour se combattre. C'est bien ça ? Tu veux te battre ?"



Puis d'un coup, tout changea dans la tête du Gladiateur. Plus rien ne l'étonnait à présent, tout ceci n'avait pas de sens, mais semblait bel et bien réel. Une vague de logique perdue dans un océan de circonstances menées au gré de marées de hasard. Un bruit de lame se dégagea de l'arrière du corps de Khan tandis qu'il la dégainait pour la tenir à deux mains à l'horizontale, l'une main sur le fourreau, l'autre sur le bout de sa lame, alors qu'il observait la lame en réfléchissant, le visage à nouveau envahit par une tristesse difficilement dissimulée.

"Tant de malheurs amenés par les armes. Et dire que j'en ai fait mon métier... Peut-être qu'un jour je trouverai quelque chose de noble à faire avec. Bien que ça soit dur de détourner une utilité aussi prononcée... J'ai du mal à imaginer à quoi je pourrais être bon d'autre que le combat. C'est ma vie, ce que j'ai toujours fait depuis tout jeune. "



Le Gladiateur ne prit pas longtemps avant de relever le regard, sa jambe dégageant violemment, mais nettement exécuté, une poussée horizontale sur la table de vingt kilos qui se trouvait sur son flanc pour la repousser vers le mur, auquel elle alla d'ailleurs se coller dans un alignement parfait, dégageant un bien plus large espace dans la pièce.

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Lun 5 Mar 2018 - 22:30
Des Watanabes ?
"C'est l'idée oui." Lui répondis-je assez rapidement en continuant de le regarder de ce petit air de défis. Allait-il comprendre où je voulais en venir ou bien allait-il tout simplement me dire qu'il n'était pas désireux de m'affronter, parce qu'il avait cette habitude des combats à mort et qu'il n'était nullement désireux de me faire du mal à moi, alors que je suis sa demi-soeur, aussi étrange que cela puisse-t-il être. Et quand il commence à parler, je l'écoute, m'attendant de plus en plus à son refus, mais non. Il ne le fait pas, m'expliquant simplement son désarroi face à ma demande ? Peut-être est-il plus sentimentaliste qu'il ne semble l'être ? "Je veux voir tes capacités réelles, dans un combat qui ne sera pas à mort, bien entendu, mais où tu pourrais te retrouver en difficulté si tu combats comme tu l'as fait tout à l'heure." Lui répétais-je alors en lui donnant un peu plus d'information. "Ne penses pas à me sous-estimer parce que je suis une femme ou quelque chose dans le style." Précisais-je alors avant de sortir à peine Dokuyaku de son fourreau, juste assez pour laisser un peu de chakra en sortir et permettre à un clone de prendre place à côté de moi. "Tu vas affronter mon clone, pour que je puisse t'observer réellement."

Je m'écarte alors, après avoir passé à mon clone le sabre ayant appartenu à mon autre demi-frère, ce sabre à la lame bleuté. Je le regarde alors prendre position de façon assez étrange alors que je me mets à l'écart, non désireuse de me prendre un coup de lame perdu ou d'être dans le chemin. Je l'écoute alors et ris un peu. "Une épée ne serre pas qu'à tuer et prendre la vie. Elle peut aussi protéger et permettre de répandre la justice. Si tu choisis de voir ton arme comme une arme de mort, c'est ton choix, mais mon sabre, je ne le vois pas comme tel. Il est là pour protéger, pour servir une cause et pas juste pour faire couler le sang." Soufflais-je alors doucement après qu'il ai repoussé la table et que j'ai prit l'initiative d'aller m'asseoir dessus, me mettant ainsi réellement hors du chemin. Mon clone se mettant maintenant ne position, le sabre dans sa main droite et le fourreau maintenant dans la gauche. Tandis que moi, je laisse libre arbitre à mon clone, du moment qu'il ne fasse pas trop couler le sang de mon petit frère, mon regard restant tout simplement rivé sur le jeune homme pour analyser réellement son jeu de jambes, ses réactions, sa vivacité, etc.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 6 Mar 2018 - 1:11

« Khan Le Gladiateur »



Khan observait continuellement sa soeur présumée alors qu'elle invoquait un clone d'elle-même, sûrement à l'aide de l'utilisation du chakra, chose normale étant donnée son appartenance au village militaire de Kiri et son statut d'épéiste. Tandis qu'elle l'équipait d'une seconde arme dont elle disposait, celle-ci lui parlait machinalement d'une manière qu'il ne lui avait pas été donné d'entendre depuis plusieurs semaines. Des mots de défi et de sous-estimation qu'il avait déjà entendu, beaucoup de ses adversaires déchus l'ayant toujours pris pour un simple gamin sans talent et sans capacité quelconque.

"Je ne sous-estime jamais qui que ce soit. Analyser toutes les possibilités est une chose essentielle pour rester en vie. J'ai surtout l'impression que tu me testes pour je ne sais quelle raison, me sous-estimant avec des airs hautains de militaire. Tu as peut-être eu une formation guerrière à Kiri, mais j'ai toujours combattu, ne pense pas que les combattants d'arène sont de simples gueux prêt à se battre au comptoir des tavernes. Certains de mes adversaires étaient des chefs de clan, d'autres des champions de villages guerriers millénaires."



A ces mots dits, Khan n'avait rien à craindre du clone invoqué et empoigna fermement sa lame de la main droite, alors que son bras gauche restait inactif, lui servant à stabiliser son corps dans ses mouvements, ses genoux se pliant légèrement pour lui laisser de l'appui et du répondant dans toutes les directions. Faisant un pas vers l'avant pour s'approcher du clone et se recentrer dans la salle, le Gladiateur exécuta un premier coup qu'il avait eu l'habitude d'entraîné, stable et gracieux, à l'horizontale, de sorte à entamer une première passe. Il avait bien compris que sa soeur n'avait pas vocation à le tuer, mais bel et bien à le tester d'une façon ou d'une autre et bien que l'idée de se faire sous-estimer par une presque étrangère ne lui plaise guère, il avait toujours su comment se contrôler et rester concentré en toutes circonstances, ce qui lui avait d'ailleurs sauvé la vie de nombreuses fois.

"Très jolie arme que tu as là. Mais pourquoi deux ? Tu es une adepte de l'épéisme ambidextre ?"



Simple question qui le taraudait, tandis que son coup finissait de s'exécuter, son focus ne perdant pas de sa superbe, comme à son habitude. Il n'était pas dans l'arène, personne ne parait sur lui, sa réputation n'était pas en jeu. Mais Khan aimait se perfectionner et il était hors de question qu'il se batte différemment sous ces prétextes. Tout devait être calculé et minutieux. C'est comme ça qu'il atteindrait un jour la perfection.
Spoiler:
 



_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Jeu 8 Mar 2018 - 21:22
Des Watanabes ?
La provocation, voilà dans quoi je me lançais pour voir comment il gérait cela et pour le moment, il semblait plutôt bien réagir, restant calme, ne se laissant pas aller à la panique, bien qu'allant jusqu'à supposer que je le sous-estimais. Si c'était le cas, il le sentirait bien plus que cela et de toute façon, ce n'est pas mon style de faire cela. Je ne suis pas Hanzo. Pourtant, je ne peux m'empêcher de sourire à ses propos et de continuer ainsi ma provocation pour chercher réellement à voir la limite de sa patience. "Alors tu ne dois pas avoir peur d'affronter la chef des épéistes de la brume alors. Si un chef de clan ne te fait pas peur." Lançais-je en m'adossant contre le mur, laissant tout simplement mon clone lui faire face pour pouvoir l'observer sans perdre une miette.

Néanmoins, avant de se lancer dans le combat pour me montrer ses capacités, il tente encore de gagner quelque minutes de répits en me questionnant. "En effet, j'ai apprit le maniement du sabre avec la main gauche comme avec la main droite, mais en général je n'use que d'un seul sabre. Celui que tu vois là appartenait à un Iwajin du nom de Soryu Kanon. L'autre, toujours dans son fourreau est mon sabre légendaire." L'informais-je alors avant de pencher un peu la tête. "Mais je te laisse attaquer en premier alors vas-y." Lui lançais-je pour qu'il se bouge et qu'il sache que non, je ne voulais pas attendre plus longtemps et que si d'autre question il avait, il aurait les réponses ensuite, parce que je suis certaine qu'il appréciera probablement l'offre que je pourrais lui faire si bien entendu, il ne faisais pas que fanfaronner.

C'est d'ailleurs sans difficulté que mon clone parât la première attaque du gladiateur. Le clone ne perd pas alors une seule seconde pour contre attaquer en s'accroupissant pour faire un demi tour sur elle même et tenter de lacérer le flanc de l'adolescent. Pour ma part, j'observe la scène qui se déroule devant moi, attendant de voir sa réaction, sa vivacité d'esprit, etc. Bref, je veux qu'il me montrer ses aptitudes et pas du fanfaronnade comme il l'a fait juste avant dans l'arène.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Jeu 29 Mar 2018 - 14:27

« Khan Le Gladiateur »



Un sabre qui ne lui appartenait pas, voilà la réponse que sa nouvellement découverte sœur lui sortait à propos de la justification des deux lames en sa possession. Quels que soient les raisons qui l'avaient mené à ça, Khan ne préférait pas la juger directement, laissant le doute faire le travail à sa place, celle-ci ne devait tout de même pas être une voleuse, pas en étant membre de l'armée de Kiri. C'est d'ailleurs une chose dont elle ne se cachait pas, presque trop fière de pouvoir se dire la chef des épéistes de son village, comme s'il était temps pour elle de comparer son parcours avec celui de son frère blond. Mais alors que le clone bloquait la simple et gracieuse attaque que le Gladiateur venait de lui asséner, celui-ci réagit rapidement en utilisant une contre-attaque basique de combattant, dont la perfidie n'était jamais à tester... C'était pourquoi Khan se contenta de faire un très court bon sur le côté, calculant le moyen où celle-ci allait le toucher de sorte à empêcher toute tentative de le suivre dans la foulée, de sorte à esquiver en se positionnant sur les flancs du clone, avant d'exécuter une attaque similaire, bien que plus impressionnante. Le corps du Gladiateur fit alors un rapide et fort tour sur lui même, lame en main, de sorte à exécuter une attaque à 720°, dont la force centrifuge avait déjà mainte fois ses preuves. L'attaque ainsi portée, le guerrier reprit la parole, sans souffler un seul instant ni montrer un instant de faiblesse, le regard stoïque et concentré comme s'il s'agissait d'un simple échauffement... Était-ce le cas ?

"Targues-toi d'être la chef de ce que tu veux. Ce n'est qu'une appellation, un simple grade qui ne correspond à aucun standard d'évaluation..."



Comment pouvait-elle réellement penser croire un seul instant que Khan allait être impressionné par un simple grade, surtout après avoir défait de nombreux chefs de villages et de clans de Mizu no Kuni. S'il n'avait jamais encore combattu un shinobi et savait très que la discipline de ceux-ci apportait un tout autre niveau aux combats, aucun rang ne pouvait effrayer un véritable combattant, seuls les actes du présent permettaient de jauger un adversaire.

"Ton clone à l'air entraîné. Bien qu'il soit un peu mou."



La provocation était lancée, simple, mais précise, Khan comptait bien essayer d'estimer ce que sa sœurette pouvait réellement, même s'ils savaient pertinemment qu'un simple clone n'avait pas de réel impact comparé à l'adrénaline et de l'enjeu d'un combat mettant son propre corps en jeu. Il fallait bien s'être habitué à combattre sans âme pour ne plus y faire attention... Il fallait... Être un combattant d'arène.

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Jeu 29 Mar 2018 - 17:08
Des Watanabe ?
Un léger rire franchit mes lèvres en entendant les propos de mon jeune frère. Bien heureux est celui qui ne sait point. "Dans ton village peut-être, mais dans Kiri, il y a tout une autre hiérarchie en place. Ensuite, je ne me targue pas d'être le chef du clan des sabreurs, je t'en informe juste. Mais si tu considère que j'agis comme tel, tu m'en vois navrée, car ce n'est absolument pas mon but." L'informais-je alors tout en regardant son jeu de jambe pour voir son esquive et sa réactivité alors que déjà, il se lance à faire une contre attaque que mon clone, à son tour esquive.

Je souris alors, quand il se permet une nouvelle remarque. Est-il trop fier ? Ne réalise-t-il pas qu'en réalité, je bride mon clone pour justement qu'il soit mou, comme il le dit ? Sinon, il est clair et net qu'il n'aurait fait qu'une seule bouché de lui et de son égo probablement un peu trop surdimensionné. "Je vois. Alors si tu arrives à bloqué la prochaine attaque, j'accepterais tes insinuations sur mon clone. Dans le cas, inverse... Mh, je vais y réfléchir." Lançais-je en sourant un peu, m'amusant d'une certaine façon. Parce que s'il voulait me provoquer je peux en faire tout de même.

Tournant ainsi la tête vers mon clone, je me contente de lui donner tout simplement le nom de la technique à utiliser maintenant. "Hachi Hoko." Soufflais-je doucement et reposant mon regard sur mon jeune frère, désireuse de voir comment il va réagir à cette succession de coup que mon clone va lui donner, le tout en frappant du dos de mon katana pour ne pas le trancher par mégarde bien entendu. Dans le pire des cas, il finira juste avec quelque coups bleus, mais si bien entendu, il est bien plus apte que je ne le pense, le sous-estimant malgré moi et à cause de ce que j'ai pu voir jusque là, je serais forcé de reconnaître sa force. Dans tout les cas, je me pose à nouveau en simple observatrice, laissant tout le boulot à mon clone.




_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t404-terminee-shiori-watanabe http://www.ascentofshinobi.com/t1017-equipe-04-tortue-kiri#5236 http://www.ascentofshinobi.com/t508-watanabe-shiori http://www.ascentofshinobi.com/u535

Mar 3 Avr 2018 - 23:07

« Khan Le Gladiateur »



Les deux Watanabe conversaient, échangeant des mots durant le combat, tout deux habitués à ceux-ci, l'un ayant adopté la lutte à l'épée comme quotidien, l'autre en ayant fait sa spécialisation au sein d'une institution officielle. Leurs deux chemins s'étaient croisés par une suite d'évènements qu'il n'était pas possible de qualifier autrement que de fortuit. Tout pouvait ainsi arriver, malgré les différences de vie flagrantes entre les deux individus, ceux-ci s'étaient retrouvés, comme liés par un pouvoir familial puissant, inébranlable.

Mais l'heure n'était plus à la réflexion, le combat battait son plein, le Gladiateur venant seulement s'essayer d'asséner un coup au clone de la sabreuse, juste avant qu'il ne l'esquive à l'aide d'un déplacement latérale rapide. Tout ceci amenant vers quelque chose de plus puissant, une attaque que la blonde se targuais une nouvelle fois d'être puissante, d'abord par son grade et dorénavant par la nature même de ce qui semblait être une technique précise d'épéiste.

Toujours concentré, Khan plissa les yeux en voyant fuser vers lui une rapide, mais intense, pluie de coups de lame.

Il ne lui fallu qu'un instant de réaction pour s'adonner à faire ce qu'il savait le mieux prodiguer, des résultats probants à l'arme, lui permettant de serrer fermement sa propre arme de sorte à bloquer les nombreux coups à son encontre, huit pour être précis. C'était ce qu'il en avait compté après sa parade finalement effectuée.

Il fallait avouer que la technique n'était pas anodine, bien loin des performances de l'homme qu'il avait plus tôt combattu dans l'arène, enfin plutôt, exécuté, tant ses résultats avaient été mauvais.

Le regard du Gladiateur se posa sur celui de sa soeur, non pas directement sur celui de son clone, pour lui permettre de s'adresser à elle directement, tandis qu'il prenait une profonde inspiration, faisant toujours attention de réguler son endurance du mieux possible de sorte à ne pas en manquer ni même à ce que ses muscles ne manquent d'oxygène et de force.

"Et bien. C'est ça que tu appelles une technique ? Je t'avoue que c'est la première fois que je vois une telle chose. Si j'ai déjà combattu plusieurs ennemis à la fois dans mes débuts à l'arène, lorsqu'on ne pensait encore que je ne serais qu'un bout de viande pour les combattants expérimentés, c'est la première fois que je vois une attaque pareille lancée par un seul adversaire."



Ces shinobis... Vraiment impressionnants.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Des Watanabe ? ♦ SHIORI

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: