Partagez | 

Roundtable rival - Atsumi


Mer 10 Jan 2018 - 4:02


Une silhouette sombre et bleutée hantait la ruelle cette soirée-là, mais il n’y avait personne à effrayer par chance, pour eux. Ses pas la guidaient vers un lieu de rendez-vous imprimé sur un bout de papier roulé qu’on lui avait glissé dans une main en la bousculant lors d’une patrouille. Tsu’ ne connaissait que trop bien cette écriture, ou plutôt le langage codé du message qui lui disait de venir prendre des nouvelles de son père. Au début, elle avait simplement voulu l’ignorer, mais au dernier jour et au dernier moment, impossible pour la fille abandonnée sans explications de rater l’aubaine, bien qu’elle ne se faisait pas trop d’illusions. Et si c’était un piège pour l’écrouer concernant la trahison de son père et sa complicité probable.

Son regard se perdait sur les mots et l’opportunité, croisant le bandeau du village sur son poignet et un autre plus artisanal que lui avait laissé sa mère pour lui porter chance il parait. Si elle aussi disparaissait que deviendrait la vieille femme laissée à son sort… La curiosité la rongeait, mais la sagesse lui disait de renoncer, sa frustration s’amplifiait quand elle sentait du mouvement dans la ruelle. Impasse, la kunoichi stoppait ses pas quelques mètres à peine lui manquaient, tapis dans l’ombre elle pouvait observer son rendez-vous qui l’attendait, comme convenu. Son dos s’appuyait contre un mur tandis qu’elle détruisait en mille morceaux la dernière trace de son géniteur, les papiers virolaient en ondulant vers le sol quand la femme laissait tout son poids sur la façade en bois.

« Hum…! Ohh ahh wow !!! »

Le petit son de sa petite voix transperçait à peine dans la ruelle d’où elle venait de disparaître… La Kunoichi roulait sur elle-même avant de se remettre sur ses pieds passablement confuse devant un homme qui visiblement savait dissimuler son chakra, en tant que senso elle aurait pu le localiser sinon et il n’avait pas l’air civil. Mais il n’avait aucun bandeau non plus, ni aucun signe d’appartenance à quoi que ce soit, à vrai dire, il était plutôt déguisé comme un mendiant…

« Tu as l’argent ? Tu es sûre de ne pas avoir été suivie ? »

La genin le mirait un regard confus tout d’abord s’imaginant ensuite que son contact l’avait juste trouvé en premier… elle était loin du compte, rien à voir, son homme à elle s’impatientait à l’autre bout de la rue. Il lui demandait son argent et maintenant, elle ne pouvait plus vraiment refuser, alors elle lui tendait sa bourse-maigre, qu’il regardait d’un air insatisfait.

« Tu te fiches de moi ? Et le reste ? »
« Comment ça le reste ? »

S’interrogeait la kunoichi alors qu’il la poussait sur un côté de la pièce sombre pour se mettre en garde devant la silhouette d’un nouveau protagoniste…

« C’est quoi ce coup fourré ?!! »

Il s’insurgeait en jetant une boule fumigène dans la salle, troublant la vue. Tsu’ ni comprenait pas grand-chose si ce n’était qu’il voulait filer avec son argent… Alors ça pas question ! Elle fit face à la kunoichi en face d’elle…

« Qui êtes-vous ? »

Mais son choix vacillait entre elle et poursuivre le gars, elle prit la deuxième option, si la kunoichi s’intéressait à elle ou même eux, elle les suivrait non ? Elle sommait le fuyard de s’arrêter en le coursant, peine perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2354-chumani-halluah-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2370-chumani-tsunami#16894 http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mer 10 Jan 2018 - 22:11
Il était très tard dans le nuit, et une fois encore, Atsumi ne trouvait pas le sommeil. Quelle idée de rester enfermé chez soi pendant tellement de temps ! Jour ou nuit, peu importe, la nature n'en a rien à faire que l'on dorme ou pas, il y a des tas de choses à faire.

Atsumi considérait ses ballades nocturnes comme des patrouilles, même si on ne lui avait absolument rien demandé. Au moins, si il se passait quelque chose, elle serait une des premières sur place avec l'équipe de nuit ! Enfin, toujours est-il qu'elle s'ennuyait grandement, il fallait l'avouer … Mais tout était si calme, c'était un véritable bonheur de voir le village dans un état de sérénité si grand. Seul le bruit de ses pas pourtant très discrets retentissaient dans la nuit, elle croisait très rarement d'autres personnes, mais ces dernières ne traînaient pas plus que ça dans les grandes rues, comme si elle ne souhaitent pas être vues …

Lorsque la blonde arriva à un croisement, elle emprunta la route qui la menait à une petite échoppe nocturne, où elle s'arrêtait souvent pour boire un verre, mais il lui restait encore bien du chemin à parcourir. Elle devait avant emprunter une rue perpendiculaire à tout un tas de petites ruelles mal fréquentées et mal éclairées. Atsumi soupçonnait ici un trafic de elle ne savait quoi ….

Alors qu'elle progressait doucement dans la rue, légèrement sur ses gardes, un cri a peine perceptible vint déchirer la nuit. La réaction de la kunoichi ne se fit pas attendre. Complètement surprise, la jeune espionne avait bondit tel un chat effrayé sur le mur le plus proche et s'y accrochait avec son chakra, toute essoufflée.

- « A quoi je joue ? Si je saute en l'air au premier petit bruit que j'entends je vais me ridiculiser en mission ... »

Mais alors qu'elle s'apprêtait à descendre, un peu honteuse d'elle même, des bruits de pas approchèrent, couplés de cris. Aussitôt, Atsumi mit sa capuche et se fit le plus petite possible sur sa façade de maison. Les pas s'approchaient, et la jeune blonde pouvait entendre distinctement qu'il s'agissait d'une course poursuite. Un braquage ? En pleine nuit ? Oooh, c'était à elle de jouer !

Le « voleur » se rapprochait, poursuivi de la « volée » d'après les suppositions d'Atsumi, les deux progressaient vers sa direction. Calculant sa trajectoire, la blonde fléchit ses genoux et … Hop ! Un bond parfait et maîtrisé qui ne manqua pas sa cible. La kunoichi écrasa de tout son maigre poids sa victime, qui se retrouva malgré tout étalé sur le sol à cause de la vitesse.

D'un vif geste, la blonde attrapa la bourse que le scélérat avait dans les mains avant de se dégager de son corps d'une longue pirouette arrière afin de faire face à la poursuivante, laissant l'homme assommé entre eux deux. Étais-ce réellement son bien ? L'espionne voulait comprendre la situation avant de restituer cette bourse à sa propriétaire.

- « Hayame Atsumi, j'ai cru comprendre que tu étais dans une situation délicate donc je me suis permise d'intervenir... C'est à toi ? » Dit la blonde, en secouant la bourse plutôt légère de droite à gauche tout en suivant le mouvement avec ses yeux, abordant une moue légèrement décousue. De sa main gauche, elle ôta sa capuche, et révéla son visage à une jeune fille à peine plus jeune qu'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Ven 12 Jan 2018 - 5:34
L’homme n’avait pas eu le temps de filer bien loin, non pas grâce à la bleue, mais plus à une nouvelle protagoniste dans cette étrange histoire. Tsu’ stoppait sa course progressivement, pour se rapprocher du chasseur, ou plutôt la chasseresse et sa proie. Cette dernière lui agitait ses propres ryos sous le nez, la Chumani les guettait en les suivant du regard avant de soupirer.

" Je suppose qu’ils peuvent être à toi maintenant, mieux vaut dans tes mains que dans les siennes. Après tout travail mérite salaire non ? "

Son sourire illuminait son visage fatigué, décidément, elle devait être une bien terrible personne dans sa vie passée pour avoir hérité un pareil mauvais karma. Mais on n’y pouvait plus rien maintenant, à part se tenir tranquille, ce qu’elle faisait la plupart du temps.

"Tu as bien fait… Je te remercie de ton aide dans ce cas Atsumi. "

Elle lui tendait une main en se présentant tout en la dévisageant, la kunoichi n’oubliait jamais un visage déjà vu, surtout quand ce dernier était bien joli...

"Chumani Tsunami, mais tu peux m’appeler Tsu’, je ne suis pas du genre à faire des grosses vagues. Ou tout court ! "

Elle lui souriait toujours, même si son regard était plus perçant pour tâter le terrain. Un peu d’humour, mauvais, mais bon, c’était toujours bien mieux pour se dérider et au fond abandonné l’argent, c’était esquivé les questions. Pas sûre qu’elle aurait de bonnes réponses à donner et la kunoichi ne voulait pas mentir. Restait le gars, qui pouvait être un problème maintenant s’il parlait de son père ou de sa missive. Ce qu’il ne pourrait jamais faire, la Chumani était tombé sur le mauvais gars, mais ne pouvait pas le savoir… Tu parles d’une kunoichi ou d’une bonne senso… Il faudrait repasser pour la future légende de Kiri qu’elle ne serait jamais... Sauf pour sa nullité. Un problème à la fois, elle s’empressait d’aller voir l’état de l’homme visiblement juste assommer. Accroupie devant lui, la bleue relevait le nez vers son interlocutrice.

" Ah ah le pauvre, tu n’y as pas été de main morte ! Mais ce n’était qu’un malentendu au final, j’essaie de le rattraper pour lui dire, mais il ne voulait rien entendre. " Elle secouait la tête.


" Pourtant, je n’ai rien de bien effrayante non ? "

Tout l’inverse même, on peinait souvent à la prendre au sérieux en fait avec son visage poupin et sa petite voix qui avait du mal à porter, elle n’avait même pas la carrure d’une shinobi, ce qui l’amenait à forcément à jouer les comparaisons avec sa consœur. Tsu’ n’avait ni son agilité, ni sa précision, en même temps, elle avait un peu rouillée les années à la maison à ne s’occuper que de mère. Même la tenue qui ne faisait pas le moine, les distinguait clairement de catégorie. La Chumani se sentait un peu gênée soudainement, mais le mal ne dura pas longtemps, elle tournait la tête vers l’homme en sursautant.

" Mais ?! Où est-il ?! Il était là y a trente secondes. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2354-chumani-halluah-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2370-chumani-tsunami#16894 http://www.ascentofshinobi.com/u112

Sam 13 Jan 2018 - 22:35
« A moi ? Tu rigoles j'espère ... » Dit simplement la blonde en lançant la bourse dans les mains de sa propriétaire avec un léger sourire.

Inutile d'en discuter plus longtemps, cette fille était la victime dans cette histoire, elle en était persuadée.

« J'ai agi comme je l'aurais fait pour n'importe quel camarade Kirijin Tsu'-chan » en lui tendant sa main sans enlever ses gants, avant de suivre son regard qui s’orientait vers l'homme inconscient sur lequel elle avait bondit.

Ce dernier n'allait s'en sortir qu'avec de gros bleus … Ou une fracture.

« Ah Ah, je n'ai pas jaugé ma force, je voulais juste l'arrêter moi .. » Dit-elle en se frottant l'arrière de la tête un peu gênée.

Ou comment dire qu'elle était, en vérité, tout simplement impatiente de voir le résultat de son dur labeur concernant son entraînement au taijutsu !

Quelque chose d’effrayant ? Atsumi toisa Tsu' de haut en bas durant quelque secondes, avant de lever les épaules avec un regard neutre. A vrai dire, difficile à dire, le meilleur des shinobis sait aussi surprendre l'adversaire par sa force insoupçonnée. La blonde n'était pas une combattante aguerrie, elle préférait éviter de faire du zèle si possible et éliminer son ennemi le plus rapidement possible, même si cela impliquait d'employer les méthodes les plus violentes. Se fondre dans le décor … attendre le bon moment... C'était sa manière préférée de procéder.

« On a tous quelque chose d’effrayant en nous » dit-elle en regardant ses propres mains dotés de gants … « Seulement, dans la plupart des cas, cela ne se voit pas, c'est aussi simple » Termina la blonde avant de poser sa main sur l'épaule de son interlocutrice avec un grand sourire. Cette dernière semblait l'observer, avec une certaine déception … cette jeune fille semblait manquer de confiance en soi.

Toujours est-il que Atsumi se rendit compte en même temps que sa consœur que l'homme qu'elle avait neutralisé il y a quelques minutes venait de disparaître. Une fraction de seconde, elle avait fermé ses yeux pendant une fraction de seconde...

« Qu'est ce que …. ? »


Immédiatement, elle mit en pratique le peu de sensorialité qu'elle connaissait afin de lancer un repérage de chakra, sans succès.

« Je ne sens plus sa présence, peut-être as-tu de meilleures notions que moi en sensorialité ? En attendant le plus urgent c'est de ne pas rester ici, nous sommes officiellement en danger, allons-y. »

Sa bonne connaissance des moindres recoins du village la poussa à aller se réfugier dans une petite échoppe qui servait durant la nuit. Le propriétaire ne fut pas très surpris de la voir, et n'adressa qu'un simple levé de sourcil à Tsu'.

« Le plus important c'était de se retrouver dans un lieu sans angle mort ... »dit la blonde, un peu essoufflée par sa course. Son instinct de traqueuse et d'espionne reprenait souvent le dessus sur la jeune femme souriante qu'elle s’efforçait d'être, à tel point que son expression avait radicalement changée. Elle s'assit à une table et invita sa camarade à faire de même.

« Il faut jauger la situation maintenant … Je n'aime pas demander des détails mais maintenant que je me suis impliquée indépendamment de ta volonté dans cette affaire j'aimerais savoir ce qu'il s'est passé. » Dit la blonde, tandis que le serveur posait une bouteille de soda à l'orange sur la table.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Dim 14 Jan 2018 - 5:14
Tsu’ avait déjà usé de tout ce qu’elle pouvait de ses compétences de senso avant même qu’on le lui demande, rien de rien… C’était impossible, d’autant plus que cet homme était parfaitement inconscient, elle avait comme soudainement arrêté de sentir sa présence. Comme s’il était… mort ? Ridicule, il allait plus ou moins bien l’instant d’avant et puis son corps alors ? Cela ne pouvait pas être un clône non plus… Alors quoi… ? A vrai dire, elle s’angoissait un peu quand sa compère lui suggéra de décamper, à la bonne heure !

Au mieux du possible, la bleue emboîtait ses pas, suivant sa course trop rapide pour elle, jusqu’à arriver-enfin- dans un lieu sûr. Visiblement, la jeune femme avait ses habitudes ici. Tsu’ se demandait bien dans quel pétrin elle s’était fourrée, elle qui faisait tout pour ne jamais attirer les ennuis, ils semblaient la poursuivre inlassablement quoi qu’elle fasse eux en revanche. Celui qui devait être le propriétaire la regardait à peine et bien contrainte, la bleue rejoignait la table qui l’avait conviée. Perplexe au début, elle se demandait ce qu’elle devrait dire ou non, après tout, cette fille pourrait être en danger à cause d’elle… Elle qui avait cédé ou failli à la tentation.

« Oui tu as raison, c’est tellement étrange cette histoire. Je me suis juste appuyée sur un mur, puis l’instant d’après j’étais dans une cabane en bois et il s’est mis à crier que c’était une sorte de guet-apens que je lui avais fait. Avant de filer… »

Elle croisait les bras en réfléchissant, lui en avait-elle dit assez ? Et si elles étaient vraiment ciblées maintenant ? Après tout le gars s’était envolé, sans l’intervention d’un complice, c’était impossible. La bleue partageait sa constatation avec sa fraîche camarade, après tout cette théorie faisait du sens, mais qui aurait intérêt à le faire taire et disparaître ? Elles n’avaient même pas l’intention de le faire parler… Si ?

Mais si cela avait un rapport avec la désertion de son père et donc le village encore amer… Atsumi pourrait être accusée à tort de complicité. Pourtant, Tsu’ elle-même ne pensait pas faire quelque chose de mal en obtenant des nouvelles ou plutôt des explications de l’homme qui les avait abandonnés. Quel que soit les moyens…Finalement, la bleue tranchait.

« Je suis la fille d’un traître qui a quitté Kiri avec les Yuki sans un mot quand j'ai refusé de le suivre. C’est possible que cela ait un lien avec ça. L’homme voulait de l’argent contre des informations. Sur qui ou quoi, je ne sais pas, mais pourquoi me les vendre à moi si n’est ça ? »

Cela la gênait un peu d’avouer cela, elle-même aurait voulu balayer cette réalité, mais c’était un secret de polichinelle au village de toute façon, son père étant un chien-chien de Yuki durant son vécu ici… Mais Tsu’ en avait l’habitude. Les vilaines réactions ou les jugements ne l'offusquaient jamais, néanmoins, elle affichait un sourire contraint désormais en tâtant sa bourse rendue entre ses doigts. Cela avait été une mauvaise idée depuis le début... Et maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2354-chumani-halluah-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2370-chumani-tsunami#16894 http://www.ascentofshinobi.com/u112

Lun 15 Jan 2018 - 23:27
L’histoire de sa compère lui parfaisait légèrement confuse, mais la blonde ne dit rien, se contentant de lever un sourcil en redressant son dos avant de poser ses deux coudes sur la table.

Ses aveux sur son père, en revanche, la touchèrent, ne manquant pas de lui rappeler à quel point elle avait eu un passé paisible et sans encombre. Atsumi regarda Tsu’ d’un air sincèrement désolé, et lui servi un verre.

« Je ne sais pas si tu avait envie d’un truc plus fort, mais je ne bois pas d’alcool alors j’ai pris ça .... concernant ton père je suis sincèrement désolée de t’avoir forcée à avouer ça. Néanmoins, il y a eu visiblement un quiproquo avec cet homme. Je ne sais pas ce que tu cherchais ni ce qu’il souhait te vendre mais il va falloir être plus prudent que ça désormais. Je comptais dans tout les cas présenter un rapport concernant les activités suspectes de ce quartier durant la nuit, ca t’ennuierais de témoigner de ton agression ? Sans rentrer plus que ca dans les détails bien entendu. »

Ceci étant dit, la jeune femme s’adossa a sa chaise et poussa un long soupir. Ce n’est pas vraiment ce qu’elle attendait de ces patrouilles mais elle devait faire avec.

« Je crois que cette affaire s’arrêtera là pour ce soir, ce genre de gars disparaissent sans faire de bruits pendant plusieurs jours... Je ne compte pas rentrer tout de suite, je te raccompagne chez toi ou peut être aimerais tu marcher un peu avec moi si tu n’a pas envie de rentrer? Voir s’entraîner un peu qui sait .... Enfin rien ne t’y oblige bien évidement ... » dit la demoiselle en se perdant dans des marmonnements inaudibles, toute rougissante.

Bien que l’occasion ne s’était jamais réellement présentée, elle avait toujours hésiter à s’entraîner avec un camarade. Son pouvoir l’effrayait tellement par le passé qu’elle a toujours garder son existence sous silence. Ce Kekkai genkai était dangereux pour les autres si il était mal contrôlé. C’est certainement une des raisons qui avaient motivé son refus catégorique à l’utiliser.

La blonde se perdit dans ses pensées un instant en regardant ses mains gantées. Était-elle vraiment prête à l’utiliser hors mission ? Atsumi balaya ses pensées négative d’un mouvement de tête avant de finir son verre cul sec. Elle se redressa et plongea son regard dans celui de Tsunami avec un léger sourire.

« Bon, alors, tu t’es décidée ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mar 16 Jan 2018 - 7:43
La Chumani refusait le verre poliment en souriant et pour cause, comme elle allait en informer sa camarade…

« Je ne bois que de l’eau, le reste des autres liquides ne me réussissent pas, mais merci quand même. »

Peut-être un effet secondaire de son don héréditaire, mais la dernière fois qu’elle avait bu un truc gazeux, ce dernier s’était rependu de façon désagréable dans tout son corps. Tsu’ assimilait les liquides, s’était pour le moment incontrôlable… Parfois fâcheux. Mais pas l’histoire du jour. Face au regard compatissant de sa compatriote, la kunoishi affichait un sourire contraint à nouveau, elle balayait l’espace d’une main espérant pouvoir en chasser ainsi l’humeur plus sombre.

« Tu sais, je préférerais rester dans mon ombre, tu imagines bien que la réputation de mon père entache sur moi. Même sans détails je n’ai pas envie de les attiser dans la suspicion encore plus concernant mon cas. »

Elle lui fit une petite moue désolée de lui refuser son aide en retour alors qu’elle le méritait bien pour l’avoir sortie d’un mauvais pas, mais… La situation était plus complexe qu’il n’y paraissait. On avait déjà à peine voulu d’elle au recrutement, sa présence dans les rangs pouvait tenir à un fil aussi fin que celui d’une canne à pêche, sans forcément être aussi solide.

« Pour mon père, j’aimerais considérer ça comme une histoire du passé, mais… »

Son soupire fut long, ne venait-elle déjà avant de lui expliquer pourquoi ses affaires à Kiri étaient compliquées déjà ? Et cela ne pouvait qu’empirer avec le temps à ce train-là si elle ne faisait rien. Mais que pouvait faire la Chumani au juste si ce n’était se tenir à carreau, autant que possible être coopérative. Un instant, elle se demandait si elle aurait vraiment livrée les informations sur son géniteur au village pour suivre son devoir…

« Par contre, vu que je semble avoir une touche, c’est possible ’qu’ils’ reviennent à la charge, je pourrais t’aider pour ton enquête à remonter la source et tu présenterais un rapport avec plus de poids sur tes talents de Shinobi… Le deal est que je ne dois pas figurer dedans, ok ? »

Ses bras croisaient, Tsu’ regardait sa partenaire se perdre dans ses pensées visiblement, ce qui lui laissait le temps à elle de réfléchir à la proposition lancée. Ou plutôt l’invitation. A vrai dire… La Chumani ne s’entraînait jamais… Honte sur elle.

« Eh bien c’est gênant à dire, mais… Je me suis jamais entraînée avec quelqu’un alors… »

Elle ne savait pas trop de quoi il en retournait et de plus, comme elle lui montrait en liquéfiant son bras totalement…

« J’ai un talent qui commence à s’apprivoiser, mais dont je ne sais pas trop encore quoi faire en toute sincérité… Je ne suis shinobi à proprement dit que depuis quelques mois pour tout de dire… Mais ma foi, pourquoi pas allez dépasser notre surplus d’adrénaline inassouvi de la soirée. Je te suis ?»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2354-chumani-halluah-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2370-chumani-tsunami#16894 http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mer 17 Jan 2018 - 23:34
« Deal accepté, personne n’entendra parler de toi sur ce rapport. Toi non plus tu ne t’es jamais entraînée avec un camarade, c’est marrant parce que moi non ...Ooooh ! » s’exclama la blonde en voyant le bras de Tsunami se liquéfier.

Le petit cri étouffé lui avait valu quelques regards dédaigneux des rares clients présents dans le pub, mais pour le coup, la discrétion, elle n’en avait pas grand chose à faire.

« Mais mais .... c’est magnifique ! Il faut absolument exploiter ça ! » dit la blonde, un peu plus bas, conservant une expression admirative tandis qu’elle tapotait du bout du doigt le membre liquéfié.

Ceci étant fait, elle se leva tranquillement en déposant quelques pièces sur la table.

« A plus tard Momuko ! » salua affectueusement la genin.

A peine sorties, les deux jeunes femmes pouvaient apercevoir tout autours d’elle une épaisse purée de pois qui avait pour habitude de recouvrir le pays de l’eau.

« Bon, au moins on s’entraînera sous une parfaite simulation des conditions météorologiques du coin ... Dit, comme tu m’a parlé de ton pouvoir, il est légitime que je te fasse part du mien ! Notre famille du côté de ma mère est descendante d’un clan de shinobis possédant un don héréditaire. »

Elle hésita un instant, puis finit par retirer son gant de la main gauche. Exposer ce jutsu aux yeux de tous était quelque chose de tellement dur pour elle, mais elle devait faire preuve de courage ce soir, face à sa camarade qui n’avait pas hésiter une seconde à en faire autant. Elle attrapa un vieux parchemin qui trainait dans sa sacoche et le posa sur sa main grande ouverte avant d’inspirer un bon coup. Enfin, elle fit un unique mudra de sa main libre.

« Bien, à présent .... regarde » dit Atsumi en fronçant légèrement ses sourcils.

Après un court délais, un bruit d’ébullition se fit entendre, et le papier vint commencer à fondre purement et simplement dans la main de la blonde, avant de finir par disparaître entièrement au bout d’une dizaine de seconde. Une fois le méfait accompli, elle regarda Tsunami, presque désolée, avant de reprendre la route vers le terrain d’entraînement.

« Ce n’est pas très facile à porter puisque la vapeur acide que je manipule est dangereuse pour ceux qui sont autours de moi ... j’ai tellement peur de faire du mal à mes coéquipiers que je m’applique a toujours couvrir chaque centimètres carrés de ma peau ... ça explique les gants et tout l’attirail haha ! »

Le reste du trajet ne dura pas très longtemps, les terrains étaient à proximités.

« Nous y voilà ! Terrain numéro neuf ! J’en ai pris un avec un lac pour que tu puisses voir ce que tu peux bricoler. Mais pour l’instant, pour s’échauffer un exercice tout simple. »
dit elle en sortant son bandeau de Kiri qu’elle noua au niveau de bras gauche.

« Le jeu du chat et de la souris ! Tu as une dizaine de minutes pour m’attraper ce bandeau. J’ai le droit au taijutsu, et toi à tout ce que tu veux. Je me souviens l’avoir fait en formation accéléré quand je suis arrivée ici il y a 6 ans ! Ça va aller ? Allons-y doucement ce n’est qu’un échauffement ! »

La jeune demoiselle termina sa phrase avec un visage radieux qui se transforma en un air de défi un quart de seconde avant de se mettre à trottiner rapidement vers le lac au fond du terrain.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Sam 20 Jan 2018 - 0:10
La reaction de la blonde la laissait amusée, elle produisait souvent cet effet après tout la première fois tout du moins. Elle se souvenait encore du premier jour où sa couette s était liquéfiée toute seule pour ainsi dire... et que son crabe domestique c'était plongé dedans. Au debut elle avait crié un peu comme une folle sous la surprise, avant de succomber aux chatouilles qui ne faisaient aucun sens. Avec le temps, elle s'était non seulement habituée, mais elle avait aussi appris à apprécier son duo de sensorialité lié à son kekkei... un dont ne savait pas grand chose faite d'avoir eu quelqu'un pour lui apprendre ou lui en donner quelques explications. Puis avec sa situation actuelle, mieux valait ne pas trop creuser. Quand sa compère l'effleurait du bout d'un doigt, ce dernier s'infiltrait à l'intérieur de la Chumani. Une boutade qui semblait enjoué la kunoishi soudainement empressée de tâter ça sur un terrain digne de ce nom. La bleue qui avait prise des couleurs devant l intérêt que leur avait apporté la blonde.

«Ravie que ça te plaise...»


Elle allait lui demander ce qu'était son petit truc à elle, mais au dernier moment se demandait si c'était bien correct de le faire. Par chance sous le manteau frais et brumeux de l'extérieur sa partenaire se décidait d'elle même. La bleue restait silencieuse en observant la manipulation, mais son regard envieux trahissait sa fascination. Un pouvoir pareil... c'était dangereux très,peut-être même trop et Tsu' comprenait autant que possible le ressentiment de la maudite à sa naissance. Elle se sentait comme ça aussi enfant quand personne ne pouvait la toucher sans passer à travers trempé... la Chumani était une enfant a la timidité maladive, qui avait peur de tout en fait. Une vraie mauviette ! La pensée ma fit rire.


« Impressionnant héritage, mais j'imagine que c'est comme tout, si nous ne entraînerons pas, ça ne marchera jamais comme on voudrait.»


A ses mots, toutes deux ne mettaient pas longtemps à arriver papotant sur les details de cette action à une seule main qui avait autant marqué la bleue que le reste. Le jeu de l'échauffement lui convenait, mais ceci dit... Tsu' se rendait compte qu'elle avait pour sa part complètement sauter l'étape de l'académie. Temps de crise oblige, juste une après midi de test d'aptitudes et de bourinage de crâne avant de l'envoyer au charbon. Sa condition physique laissant à desirer et vu que les jutsus etaient permis, ses fouets aquariques pourraient aider... mais avant.


« Ok ! Mais rajoutons du challenge. Si j'arrive à l'avoir avant que tu arrives au lac, tu devras essayer de me toucher avec la technique que tu m'as montré sur mon bras liquide. Ok? »


Le temps de quelques secondes pour la réflexion et les details, puis la blonde passait devant en trotinant à pas motivés. C'était elle qui lui avait lancé son petit air de defi non ? Tsu' n'avait jamais vraiment été compétitive, mais il y avait quelque chose chez cette fille qui faisait que... elle la suivait au pas de course dans son cas, cela resumait bien, mais pas sans jouer ses atouts. Ses longs cheveux se dressaient dans les airs, devenant de véritables tentacules avec une belle distance de portée. D'un sourire amusé, elle envoyait une des huit tapotait l'épaule de sa camarade d'entraînement ou de jeu... puis les autres tentaient tout le long de la course de capturer la fille pour la ralentir ou le bandeau. Montrant toute la difficulté de manier tout cela de concert et l'agilité et les reflexes en face.

Au bout de quelques minutes, la bleue essoufflée s' accordait un temps pour reprendre son souffle. Ca commençait mal pour le bilan sportif....


« L'académie avait l'air amusante. Tu n'as pas lié de liens là bas ? Bien joué ceci dit. Alors et maintenant ? »



Dernière édition par Chumani Tsunami le Mer 31 Jan 2018 - 0:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2354-chumani-halluah-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2370-chumani-tsunami#16894 http://www.ascentofshinobi.com/u112

Lun 22 Jan 2018 - 1:04
Au plus grand bonheur de la blonde, Tsu’ la suivait avec la volonté de récupérer ce fameux bandeau frontal. Amusée, elle fit de son mieux pour montrer ce dont elle était capable en taijutsu en évitant les attaques aqueuses avec des pirouettes en tout genre. La sensorialite et le taijutsu faisait d’elle une shinobi aux réflexes améliorés, ce qui expliquait en partie cette façon qu’elle avait d’anticiper les coups. À plusieurs temps pourtant, Atsumi se retrouva en position délicate et du repousser l’un des tentacules d’un coup de pied brutal. Elle fut presque rassurée lorsque le verre d’eau sur pattes s’arrêta un instant. Toujours aussi souriante, elle parcourut la courte distance qui les séparaient tout en réalisant toujours plus de pirouettes. On aurait presque dit un lapin surexcité.

« Eh bien eh bien, j’avoue que tu m’a donné du fil à retordre ! » s’écria la kunoichi, le souffle court.

L’académie ? Elle aurait bien aimé, mais ça ne s’est pas vraiment passé comme ça.

« En réalité, je n’ai pas vraiment fréquenter de classes. Je suis arrivée ici il y a 6 ans comme je te l’ai déjà dit. J’ai suivi des cours théoriques dès mes 17 ans avec un professeur particulier pendant 2 ans pour rattraper mon retard, puis je suis passée à l’entraînement pendant encore 2 années. J’étais mauvaise élève pour tout te dire, et il m’a fallut longtemps avant d’acquérir les bases. Sans oublier encore un certain temps ou je ne fut pas autorisée à participer à des missions à cause de ma vapeur que je ne contrôlais pas toujours .... Mais tout ça c’est du passé à présent » raconta la blonde en prenant du repos allongée dans l’herbe.

Elle se souvint ensuite de ce que lui avait demandé Tsunami avant de commencer leurs échauffement. Essayer l’acide sur son corps liquéfié... hmmm. Elle avait user en réalité que très peu de fois de son don, la plupart du temps c’était simplement une façon d’éliminer une cible en espace confiné sans se faire repérer.

« Je crains que cela soit dangereux pour toi d’être confrontée à ma vapeur en forme liquide. Tu m’a dis au bar que les autres liquides ne te réussissaient pas no ? J’ose à peine imaginer ce qui va se passer quand la vapeur va reprendre sa forme liquide au contact de ta peau et se reprendre dans ton corps ... » se demanda Atsumi, désormais debout.

« Oublions ca pour le moment hein ? »

Et après, bonne question tiens. Habituellement, l’espionne en herbe se contentait de virevolter un peu partout en s’entraînant à la dissimulation. Ces derniers temps, la sensorialite devenait une priorité sur le taijutsu, elle arrivait d’ailleurs à disparaître tout en pouvant se mouvoir, un exploit pour une personne qui mettait tant de temps à apprendre comme elle.

« Hmmm, un petit duel ca te tente ... ? On ira tranquillement bien sûr, et il est hors de question pour moi d’utiliser le futton en combat amical de toute façon ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mer 31 Jan 2018 - 0:39
Est-ce qu’elle lui avait vraiment donné du fils à retordre ? La bleue restait perplexe, c’était bien la première fois qu’on ne se plaignait pas de ses performances souvent jugées trop minables. C’était encourageant et bien qu’elle n’aimait pas spécialement cela, la kunoishi se sentait l’envie de continuer, le combat amical lui paraissait de plus en plus comme une bonne idée, alors que cela n’avait jamais été sa tasse de thé. Plus diplomate qu’autre chose, la Chumani avait appris et appliquer la violence par la force des événements plus qu’autre chose. Si ça ne tenait qu’à elle, les conflits se régleraient avec des biens pensants autours d’une table. C’était beau de rêver !

« Et toi alors ? Qu’est-ce que je devrais dire, t’es bien en forme ! »

Et on ne parlait pas de ses courbes, enfin Tsu’ du moins… Cette dernière d’ailleurs tenait ses côtes et son son était saccadé, un peu de difficulté à retrouver son souffle contrairement à son homologue qui ne semblait qu’essouffler par l’effort de ses acrobaties. Quoi que, elle venait de s’allonger dans l’herbe mine de rien, la bleue relâchait sa technique liquéfiant ses cheveux pour se poser en tailleur à ses côtés, elle l’écoutait attentive son récit, se trouvant peut-être quelques points de ressemblance la réconfortant. Atsumi se révélait comme un véritable courant s’air, soudaine et difficile à suivre, elle avait presque faite sursauter son homologue en se relevant pour décliner l’idée du test de la vapeur… Tsu’ toujours assise se frottait le menton pensive…

« Mais d’une certaine manière la vapeur est de l’eau non ? Au pire j’aurais un coup de chaud ou une brûlure. »

Et par chance, Tsu’ n’était pas vraiment douillette, heureusement parce que peu douée, elle ramassait souvent quelques coups ou blessures…

« C’est plus le gaz ou l’alcool et toutes les sortes d’additifs qui ne me réussissent pas parce que ‘je fusionne’ avec tous les liquides en contact avec moi… »

Un manque flagrant de maîtrise pour elle aussi dans son Kekkei. Mais les deux étaient peut-être dans la même impasse, personne pour leur montrer comment ça marche, ou souffler les petits détails qui faisaient toutes les différences. Apprendre sur le tas n’était pas quelque chose d’aiser.

« Va pour le duel, mais je te préviens hormis le ninjutsu aquatique, je ne sais rien faire d’autre… Et je pense qu’au contraire le meilleur moyen de le maîtriser, ce pouvoir particulier, c’est de l’appliquer en combat amical, car l’enjeu est différent. Tu dois te contenir pour ne pas ruiner ma peau de façon irréversible…»

Honnêteté, elle lui devait au moins ça, les deux se savaient déjà sensorielles, un jeu de cache-cache pouvait bien s’inviter dans la partie, mais la pure offensive… D’une autre part, c’était un bon test pour la manieuse d’eau aussi mine de rien. Elles étaient face à face, à distance raisonnable, après tout, rien ne l’empêcher de changer d’avis entre temps et d’user son futton. Peut-être même, qu’elle pourrait l’aider à se convaincre. C’était à Tsu’ d’ouvrir le bal semblait-il… Alors elle offrait un sourire timide à sa partenaire avant de joindre ses mains pour des mudras rapidement exécutés. Une petite pluie s’invitait au-dessus de leurs têtes, mais la Chumani en était épargné, si au début il aurait pu s’agir que d’une averse, le clin d’œil de la créatrice laissait présager qu’il y avait un bonus avec cette dernière… L’averse se faisait battante, mais fine au fil des secondes… Des sembons engageaient déjà leur descente.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2354-chumani-halluah-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2370-chumani-tsunami#16894 http://www.ascentofshinobi.com/u112

Mar 6 Fév 2018 - 19:13
La blonde mit dans un coin de sa tête la remarque de Tsunami sur son futton, après tout, si elle le souhaitait vraiment, qu’il en soit ainsi.

« Comme tu m’a annoncer tes capacités voici les miennes, même si tu les a déjà certainement toutes relevées. J’ai une sensorialite et un taijutsu d’un niveau plutôt similaire, et un ninjutsu orienté Doton médiocre pour ne pas dire inexistant ... »

Quelques secondes avant le combat, la kunoichi effectua quelques étirements pour se préparer rapidement. Il faut dire qu’elle était plutôt excitée a l’idée de réaliser son premier combat amical, il n’était pas envisageable que ce combat se solde par une défaite !
« Ok allons y, tu m’a convaincue, j’userais de mon futton, mais fait quand même attention, j’irais molo avec ... »

Sur ces mots, une fraction de seconde plus tard, Tsunami ouvrait le bal avec du ninjutsu semblait il.

Aussitôt, la blonde mit ses sens en pratique et enfila sa capuche car il semblait pleuvoir. Cela n’annonçait rien de bon. Un cliquetis métallique la fit bondir sur le côté d’un geste très vif, presque félin. Ce n’est que après sa pirouette qu’elle remarque quelques senbons. enfoncés dans sa cuisse gauche.

Toujours aussi vive, elle les décrocha immédiatement et les renvoya vers leur possesseuse, d’avantage pour la forme car elle n’aura probablement aucune difficulté à les arrêter ou à les éviter. Ceci étant fait, elle s’éloigna rapidement et lança directement ce qu’elle appelait le « camouflage dans la brume à la Atsumi ». Il s’agissait d’un nuage de futton, qui en apparence ressemblait à tout les autres, si ce n’était qu’il était purement inoffensif et n’avait qu’une valeur dissuasive. Profitant du court répits que lui donnait sa technique, elle se concentra un instant, et un futton cette fois réellement corrosif fit son apparition sur ses mains sous forme de légère fumée.

Elle était prête. Profitant de sa distance et de son demi camouflage, la demoiselle souffla un bon coup avant de charger avec une vitesse plutôt inhabituelle son adversaire dans le but de lui asséner son premier coup de paume.

Parcourant la distance qui les séparait rapidement, elle arriva les jambes légèrement fléchies face à son adversaire afin de faciliter l’effet « crochet » de ses coups, et avança sa main droite avec une force modérée sur l’estomac de Tsu.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mer 7 Fév 2018 - 4:43
A la bonne heure ! Atsumi semblait s’être laissé convaincre, ce qui gonflait le moral de la Chumani étrangement. D’ordinaire, elle était tout sauf convaincante, d’ailleurs elle osait rarement comme ça défendre une idée, c’était étrange, mais pas désagréable pour autant. L’échange s’entamait alors et Tsu’ semblait amuser de voir sa partenaire se couvrir de sa capuche, alors qu’elle aurait besoin de toute sa vue. Un instant, elle se questionnait sur le choix de sa technique pour un match amical, mais après tout, Atsumi l’avait rassurée sur ses compétences sensorielles et physiques plutôt bonnes à l’échauffement non ?

L’acrobate enchainait d’ailleurs sur ses pirouettes, ayant sûrement réussi à distinguer l’attaque surprise grâce à ses dons sensoriels. Cette dernière revancharde d’ailleurs, lui renvoyait ses sembons que la bleue tentait d’éviter avec moins de grâce dans les mouvements, un d’ailleurs se plantait douloureusement dans le lobe de son oreille…

« OUCHHH ! »

Trop douillette pour faire quoi que ce soit, il était certain que Tsu’ n’allait pas s’aventurer à le sortir, encore moins à s’y attardait, puisque une étrange vapeur venait de faire « disparaître » son adversaire. Inquiétée et plutôt par instinct qu’autre chose la kunoishi se focalisait alors sur la source du chakra de la manieuse futton. Une visiblement dans son nuage. Pas question que Tsu’ s’aventure dedans et passe sous cuisson, bien embêtée, elle se rappelait néanmoins que sa pluie allait générer une nouvelle vague de sembons sous peu. Son sourire s’étirait, sauvée ?

Raté ! Sa technique de repérage lui désignait que Atsumi se déplaçait, droit sur elle ?!!! Elle déglutinait en la sentant proche pour l’impact, son regard suivait le coup de poing dans son ventre, encore par réflexe ce dernier se liquéfiait… Le poing s’enfonçait… La nature « brûlante » du futton dans l’eau la réchauffait aussitôt, si bien que la kunoishi se sentit mal quasi-instanément, l’impact la forçait à cracher à la face de son assaillante, mais… Pas de la simple salive…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2354-chumani-halluah-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2370-chumani-tsunami#16894 http://www.ascentofshinobi.com/u112

Lun 12 Fév 2018 - 0:27
A vrai dire, elle souriait. Contente de pouvoir faire ses preuves à nouveau. Heureuse de montrer le fruit d’un dur entraînement.

Pendant qu’elle chargeait sa camarade, armée de son futton, elle se disait que finalement, ce kinjutsu n’était pas une si grande déveine. A quoi bon lutter contre, puisqu’il faisait parti d’elle ? C’était un don de dame nature, et il était légitime de le respecter.

C’est alors qu’elle atteignit enfin sa cible, et enfonça de toute ses forces sa paume sur la maîtresse du suiton. Aussitôt, le coup se fit bien plus pénétrant qu’elle n’avait espéré, d’abord horrifiée, elle fut soulagée de comprendre qu’il s’agissait simplement de jutsu de liquéfaction. La ou son visage changea à nouveau d’expression, c’est lorsqu’elle reçut un jet de quelque chose de totalement inidentifiable à la figure.

Par réflexe, la blonde effectua un petit saut pour reculer, et se dégagea rapidement les yeux. La seconde d’après, elle était face à Chumani, qui était restée sur place et qui ne semblait plus apte à bouger.

*Pas ça* se dit-elle. Atsumi tremblait, des tremblements incontrôlables.

« Je ... Je ... Je suis désolée ! Comment tu te sens ?! »
hurla-elle presque.

Ce n’était peut être pas grand chose, mais c’était la panique totale pour la demoiselle. Elle en était convaincue, elle venait d’injecter l’équivalent d’un poison dans sa partenaire.

C’est alors que lorsqu’elle s’apprêta a s’avancer d’avantage pour soutenir Tsunami et l’emmener se faire soigner qu’un de ses genoux la fit tomber à terre. Elle venait d’avoir une image dans sa tête qu’elle avait toujours profondément enfouie. Silencieuse, elle regarda simplement ses mains, tandis que ses yeux se mirent à briller eux aussi. Elle se ressaisit et se leva aussitôt, ce n’était pas le moment.


« Je suis désolée... allons t’emmener chez un médecin, je préfère être sure que tout va bien plutôt que de continuer, tu ne m’en veux pas ? »
dit-elle en passant le bras de Tsunami sur son épaule.

« Allons-y »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mer 14 Fév 2018 - 5:14
Le visage de sa camarade de jeu s’horrifiait, Tsu’ avait beau faire tous les efforts du monde, son petit sourire voulant la rassurer ne semblait pas suffire alors qu’elle s’accroupissait doucement en reprenant son souffle. Ses joues avaient totalement rougies, en fait toute sa face, quelques perles de sueur firent leur chemin sur sa peau alors qu’elle dissipait doucement son justu de liquéfaction.

« Tout va bien Atsumi, je t’assure, juste un coup de chaud ! »

Elle forçait un rire, espérant qu’il lui donnerait plus de crédit, tandis que sa partenaire l’aidait à se relever et semblait vouloir l’emmener vers un médecin… La bleue y mettait un frein, preuve qu’elle n’était pas en si mauvais état que ça.

« Atsumi, je t’assure, ce n’est pas nécessaire, laisse-moi juste reprendre mon souffle. Je te l’ai dit, je suis encore novice. Forcer me rend toujours malade, tout va bien, regarde. »

Un état des lieux valait peut-être mieux que tous les mots, alors elle soulevait son vêtement pour lui montrer son ventre, intact. Par chance, son don héréditaire l’avait sauvé un nombre incalculable de fois de blessures graves, voire mortelle.

« Je te l’ai dit, je peux me rendre liquide, ton poing s’est enfoncé dans du suiton. L’eau et la vapeur, ça a dû réchauffer ma température corporelle en se diffusant. Effet sauna interne ! »

Nouveau petit rire, elle essayait de prendre ça légèrement pour que Atsumi en face autant, ça serait fâcheux qu’après avoir tant insisté pour qu’elle use de son art, que la bleue l’ait traumatisé de le refaire en entraînement. Alors, elle plaçait beaucoup d’efforts à ce que cela n’arrive pas.

« Tu vois, même si tu me touches, à part des coups de chauds… »

Elle la taquinait en la bousculant un peu, avant de rajouter :

« Heureusement qu’on est alliée, si j’étais plus douée, je t’écraserais ma vieille. »

Son sourire s’étirait, la bleue s’étirait un peu, elle se sentait toujours fiévreuse, mais ce n’était pas non plus sa vie qui s’en voyait menacer, d’ailleurs une bonne idée lui venait pour pallier au problème. Quittant le support de sa partenaire, elle se rendait directement dans le lac froid en hivers, pour se rafraichir justement. Effet garanti, au bout de quelques secondes, elle criait même en ressentant enfin le choc thermique, ce qui la faisait ressortir au pas de course de l’eau tremblotante. Pas une si bonne idée peut-être vu la température Tsu’. Bien qu’elle « absorbait » l’eau pour redevenir sèche, son corps gardait une faible température, Sa peau avait virée de rouge à bleue…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2354-chumani-halluah-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2370-chumani-tsunami#16894 http://www.ascentofshinobi.com/u112

Dim 18 Fév 2018 - 22:55
Dubitative, la jeune kunoichi écouta sa compère les sourcils froncés, comme pour lui faire comprendre qu’il allait falloir se montrer convaincante pour stopper son état de panique.

Finalement, après réflexion, il semblait vrai que Tsunami n’était pas si secouée que ça. Après tout, elle connaissait son corps et c’était parfaitement normal, tout autant que l’inquiétude de la blonde néanmoins.

Fermant les yeux, elle se laissa tomber une fois de plus sur le sol dans un soupir, le tout avec un air déconfit. Elle en profita d’ailleurs pour remettre ses gants.

« Tu m’a déjà bien assez écrasée à ta façon .... »

Se remettant tranquillement de ses esprits, elle observa sa nouvelle rencontre se diriger vers le lac, avant de plonger totalement dedans. Si la réaction d’Atsumi ne se fit pas attendre, c’est à dire yeux grands comme des soucoupes et bouche ouverte, ce ne fut rien comparer au cru de Tsunami.

Elle revint toute tremblotante et trouva sur le sol une blonde qui riait au larmes.

« Tu es vraiment un sacré numéro toi quand même ! Allez, je te raccompagne chez toi, tu dois te réchauffer, et j’aime mieux que tu t’y prennes autrement qu’avec mon acide ! »

Elle se releva sans l’aide de ses mains, et suivi Tsunami qui lui montra la direction de sa demeure. Sur le chemin, elle discutait de tout et de rien, et parla surtout mission.

« Pour l’instant j’ai peu de responsabilités, mais à terme j’aimerais beaucoup travailler dans le renseignement. Je suis pas très combat au final tu sais, je préfère l’infiltration. Les informations sont parfois plus précieuses que n’importe quelles armées en temps de guerre ! Et toi, tu as envisage quelque chose de spécial pour ton avenir de shinobi ? »

Elles étaient à présent arrivées, et il était temps de dire au revoir. Au loin, on apercevait une très légère l’heure orangée, l’aube n’était pas si loin.

« J’ai sommeil, je sais pas pour toi mais je vais bien dormir ! J’ai été ravie de faire ta connaissance, ça a été une superbe nuit. Comme promis, ton nom ne serra pas stipulé dans le rapport sur l’incident qu’on a vécu tout à l’heure » elle hésita un instant « Ça te dirait de se refaire une sortie un de ces soirs ? Ou jour bien sûr haha ! »
Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Roundtable rival - Atsumi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: