Derniers sujets
Partagez | 

[03. Hauts-Plateaux] Le nombre ne fait rien


Sam 17 Juin 2017 - 23:05
Déferlant des Crocs Rocheux du côté des Hauts-Plateaux, une dizaine de mercenaires couraient désormais sur les larges terrains d'entraînements. A priori un mélange de civils et de shinobis de bas étage, leur nombre est la principale force de ce groupe.

Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre ;

  • Une seule fois durant tout l'événement vous pourrez demander un seul et unique délai de 12h ;

  • En cas de non-respect des délais, vous serez exclu de l'événement ;

  • Respectez les règles présentes dans notre Système de combat.

Règle(s) spéciale(s) pour ce groupe :
  • Interdiction d'utiliser des techniques durant votre premier tour, seuls les PNJ pourront en utiliser puisqu'ils bénéficient de l'effet de surprise.

Merci de respecter l'ordre de post suivant :
Borukan Bara
Borukan Riku
Yaoguaï Senkū
Narrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com

Mar 20 Juin 2017 - 10:31

Bara était assise sur une pierre un peu plus haute que les autres, observant le terrain d'entraînement devant elle et les quelques jeunes genins qui s'efforçaient de ne pas la décevoir. Son petit groupe. Elle regardait aussi les autres Ninja non loin d'elle et les quelques parents qui venaient observer leurs enfants ou leur apporter ce qu'ils avaient oublié en partant précipitamment ce matin.
D'un signe de tête, ils se rapprochèrent d'elle et l'observèrent. La rousse ne bougea pas de son rocher mais leur adressa quelques mots.

- Vous avez fait quelques progrès depuis hier. Vous vous êtes entraînés sans moi hein... ?

Les gamins se regardèrent puis sourirent un peu bêtement.

- Je vous ai dit d'pas le faire... pas pour vous ennuyer, mais pour que vous gardiez les bonnes bases et n'appreniez pas de choses dangereuses sans que je puisse venir vous aider. Sales mioches...

Ses derniers mots ponctuaient son sourire si doux que le petit groupe se mit à rire ouvertement.

- Aller, on va continuer votre apprentissage de votre élément. Vous allez tenter de me toucher, sans me tuer on est d'accord ! On a pas idée de vouloir tuer son prof hein ?

Elle pencha son visage en avant pour se rapprocher très légèrement d'eux puis se leva et sauta en plein milieu du terrain d'entraînement. Alors que ses élèves se préparaient, elle entendit un cri venir au loin devant elle.
Bara leva les yeux sur une mère affolée puis se retourna. Des visages pleins de haines, des yeux injectés de sang et cette soif de tuer qui dégoulinait de leur attitude la laissa en garde. Son épée trouva sa main droite rapidement. Il fallait qu'elle teste, il fallait voir si elle était capable de garder encore toute la surprise de sa force de la gauche ou si elle devait être sérieuse dès les premiers échanges.
Ils n'avaient pas l'air plus dangereux que ça, mais leur nombre... comment pouvait-elle les retenir tous ? Sans jeter un regard vers ses élèves elle donna un ordre.

- Protégez vous les uns les autres, ne vous séparez jamais et ne tentez rien d'idiot. Je suis là, hurlez si y'a quoi que se soit !

Son bras tremblait, non pas d'angoisse, mais d'excitation. Cette adrénaline qui montait alors qu'un combat passionnant aller débuter la tenait. Pourtant, elle avait un minimum d'anxiété au fond d'elle. Les civils présents, les genins qui étaient tout juste en formation, il ne sera pas aisé de défendre tout ce beau monde de tout ce qui semblait déferler sur eux.
Tout en pensant, elle voyait la masse grossir devant elle et fit un bon en arrière, faisant reculer son groupe par la même.
D'un rapide coup d'oeil, Bara chercha des compagnons d'armes et afficha un petit sourire en coin. Qu'elle soit seule ou non, elle les défendrait de sa vie. Elle n'avait déjà pas hésiter à sept ans, elle n'allait pas hésiter du haut de ses trente années.
Les yeux plantés devant elle, son regard disait clairement à ces inconnus de partir, qu'ils n'étaient pas les bienvenues.

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Mar 20 Juin 2017 - 18:21
Alors que la journée était déjà bien entamée, tu décides de te rendre sur les terrains d’entraînements situés sur les grands plateaux afin de parfaire tes aptitudes de combattant. Le temps est propice aux activités extérieures. Il n'y a a aucune raison de ne pas y aller ! Debout sur la parcelle vide, tu te mets en position de combat. Ton échauffement vient à peine de se terminer, il est temps de s'y mettre ! Les poings fermés, tu commences par frapper dans le vide. Les premiers coups sont assez mous, mais rapidement, tu enclenches la vitesse supérieure. Tes gestes deviennent si violents qu'on les entend fracasser l'air. De loin, on pourrait croire que tu frappes comme une brute, un débutant, en faisant abstraction de la forme de tes coups, mais on se tromperait gravement. Chacune de tes répétitions est exécutée de la même façon ! Le temps passe et des perles de sueurs apparaissent sur ton front, tu commences à faiblir et tes mouvements deviennent plus amples. Il est vrai que l'endurance n'est pas ton point fort. C'est d'ailleurs pour cela que tu t'imposes de longues séances d’entraînement afin de palier ce défaut.

Finalement, tu choisis de faire une petite pause pour permettre à tes muscles de respirer. Tu t'assieds sur un rocher se trouvant à proximité et en profite pour regarder les personnes autour de toi. Tu contemples ce spectacle avec beaucoup de fierté. Qu'ils soient seuls ou par groupe, tous ces aspirants ont un point commun, ils ont l'air de travailler ardemment. Et le pire dans l'histoire, c'est qu'ils ont l'air d'aimer ça ! Personne ne rechigne à la tâche, ce sont de braves petits soldats. Cet enthousiasme te rend d'autant plus fier d'appartenir à cette nation. Quand on y pense, personne n'aurait pu espérer une telle chose il y a de cela plusieurs décennies... C'est bien beau de fanfaronner, mais ce n'est pas en t’émerveillant que tu t'amélioras. Cette halte t'a permis de recouvrer de l'énergie. Il est temps pour toi d'y retourner ! Cette fois-ci, on ne se concentre plus sur les bases, mais sur un domaine qui demande de la rigueur et une bonne dose de concentration, le fûinjutsu.

Afin d'être au calme, tu t'éloignes des terrains. Tu débutes par un sceau basique, ne demandant qu'une infime partie de ton chakra. Tu parviens facilement à exécuter cette technique qui ne requiert aucun talent particulier. Puis tu décides d'enchaîner avec quelque chose de plus compliquer, quand soudain, un cri te déstabilisa. Il fallait avoir une bonne raison pour s'arracher les cordes vocales de cette manière. Tu te trouvais plus loin que tout à l'heure, et pourtant, le beuglement était audible jusqu'ici. Qu'est-ce qui avait bien pu lui arriver ? Contrairement à l'accoutumer, tu avais un mauvais pressentiment. En effet, s'il était déjà arrivé qu'il y ait des embrouilles entre ninjas, jamais tu n'avais eu cette impression. Ton instinct te disait qu'il allait y avoir de l'action, et pas qu'un peu. D'un pas décidé, tu te rendis sur les lieux.

En arrivant, tu aperçus une connaissance et par la même occasion, des personnes qui n'avaient pas l'air d'être venues ici pour faire du tourisme. D'après ce que tu avais pu voir, il devait être une dizaine, ce qui était d'autant plus gênant. Étant moins nombreux, il n'y avait qu'une seule chose à faire... Foncez dans le tas ! Cela ne devrait pas poser trop de soucis en sachant que la seule personne qualifiée sur les lieux n'était autre qu'une membre du clan Borukan. La connaissant, il était probable qu'elle soit excitée comme une puce à l'idée de combattre. Espérons tout de même qu'elle n'est pas le sang trop chaud, ce qui pourrait lui jouer de mauvais tours. Quant à toi, tu avais aussi des espoirs et des inquiétudes pour ce qui est de cet affrontement. Bien qu'étant Chûnin, s’occuper d'une ribambelle d'ennemis n'est pas une mince affaire. Encore plus en infériorité numérique. Mais ce qui te préoccupait davantage était ton état. L’entraînement avait été éprouvant, tu te devais d'en finir au plus vite, quitte à y aller à fond dès le début.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 21 Juin 2017 - 3:33





来事 - Event



« Rangu no Jikan. »

En arrivant au sommet de la colline, un frisson de plaisir l’avait transpercé - La tendresse ainsi que la beauté du ciel l’avait totalement envoûté. En relevant sa tête, il contemplait l’horizon qui s’échappait, cette ligne droite éternelle…

Le fauve était en face de son passé, de son destin, il voyait chaque brique du temps s’empiler à toute vitesse. Le primitif grandissait rapidement et s’éloignait en silence du tribalisme, autour de lui, gravitait cette liberté immense que celui-ci chérissait tant.

L’air montait et les oiseaux piaillaient de plus en plus fort, des gouttes éperdues ont attisé les cieux d'une bourrasque de pleurs qui, comme un chagrin, s'estompait dans un ciel trop songeur.

L'écoulement serein de ruisseaux chimériques s'accomplissait très tôt, le long des pentes encore brunâtre des majestueuses montagnes vives d’Iwagakure. Senkū toujours lesté de ses précieux vêtements en peau de bêtes traditionnelles, voyait ses pieds nus couverts de boue, accentuant le cliché bestial qui lui collait à la peau parmi ses pairs.

Naturellement attentif, il ne lui fallut que très peu de temps avant de percevoir le danger qui menaçait sa patrie adoptive. Les hurlements de terreur les plus proches retentissaient à l’est de sa position en direction des hauts-plateaux, ce fut d'un bond phénoménal qu’il rejoignit les plateformes montagnardes dédiées aux entraînements militaires.

« Shikushô...» Marmonait-il l'air légèrement anxieux.

Le Yaoguaï glissa le long de la colline, skiant sur la terre rocailleuse, il évitait les obstacles avec une aisance remarquable, offrant une descente des plus spectaculaires.


~~


Parvenu sur les lieux d’où les cris se distinguaient, l’indomptable zieuta son environnement avec insistance, la présence d’enfants l’alerta, de même que les silhouettes de deux de ses homologues quelques mètres plus loin. Face à eux, une horde d’étrangers armés jusqu’au cou, le sauvageon s’invita alors parmi le duo de Borukan.

« Faisons-les regretter d’avoir outrepasser ces montagnes. » Annonça le Chûnin juvénile, déterminer à en découdre.

Fin prêt pour la bataille, l’animal sous forme humaine bien que sur ses gardes, se voyait envahir d’un sentiment de jubilation inné, son amour pour les combats l’exaltait intérieurement. Son faciès peinturé s’affichait comme habituellement, dénué de toute sympathie, préservant son expression faciale perpétuelle, en l’occurrence, froide et menaçante.


© GS'

_________________
急激 -Yasei no Senkū
«  There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Dim 25 Juin 2017 - 15:37
Le groupe d'assaut s'était parfaitement infiltré dans le village, et se retrouvait maintenant sur les terrains d’entrainement, en les voyant arriver la plupart des ninjas s’était enfuit, des aspirants sans doute. Mais face à eux étaient toujours présents trois Shinobi du village caché des roches. Seules cibles à disposition dans le périmètre, la vague humaine les prit donc pour cible et continuaient leur course effrénée.

Leur assurance semblait inébranlable, et leur volonté de mettre ces petits ninjas à genoux était plus que palpable!

« Pas de quartier ! »
« Maintenant ! »

Dit alors l’un des assaillants, lequel enchaina immédiatement des signes pour relâcher vers le petit groupe une mitraille de boules de feu, accompagnée d’une nuée d’innombrable kunai et shuriken déversées par le reste de la troupe. Leurs opposants pouvaient bien être des ninjas, même puissants, ils se soumettraient et périraient inexorablement face à leur nombre, et comme, leur village rejoindrait la terre.


Informations des PNJ:
 
Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 27 Juin 2017 - 1:20
De gauche et de droite, son équipe recula pour se mettre à l'abri et conduire les civils également. Un soulagement certain, celui de ne pas avoir à s'occuper des jeunes. Elle, ainsi que ses compagnons, n'avaient plus qu'à empêcher l'ensemble de la déferlante d'aller plus en avant.
D'un rapide nouveau tour d'horizon, elle vit deux hommes prêts à en découdre avec les intrus. Elle connaissait l'un d'eux, de visu, rapidement, parce que son père tenait à ce qu'elle connaisse chacun des membres, proches ou éloignés, des leurs. Et lui savait, alors elle aussi le devait.
Bara eu un sourire en le voyant et pourtant la tension dans son corps montait. De l'autre côté, un étrange individu, qu'elle ne connaissait pas le moindre du monde et à l'allure atypique qui lança quelques mots. La lame de la rousse tournoya dans sa main, elle s'assouplissait les poignets pendant qu'en fasse ils semblaient prêt à les massacrer. Croyaient-ils, malgré leur nombre imposant, qu'ils pouvaient vaincre les ninjas d'Iwa ?

Néanmoins, les étincelles de lumière qu'elle discernait au dessus d'eux la fit ravaler une seconde sa fierté. Mais, elle avait les moyens de se protéger, et peut-être ses compagnons par la même. Sans réfléchir une seconde de plus, sa voix porta.

- Derrière moi !

Sa lame dans sa main brilla à son tour sous l'éclat de la lumière du jour et elle la fit tournoyer d'une main au dessus de sa tête, légèrement en biais pour protéger les devants, et surtout la hauteur de sa tête, mais légèrement au dessus également, pensant que si ses deux compagnons arrivaient, ils étaient sans aucun doute plus grand qu'elle.
Malgré cette fine protection qu'elle offrait à la plupart des projectiles, elle sentit un shuriken se loger dans son épaule et un autre dans sa cuisse.

Plissant ses yeux, Bara n'avait pas jugé utile d'observer si ses compagnons avaient suivit sa directive ou non. S'ils préféraient se fatiguer, grand bien leur fasse. Ce fut après la volée qu'elle fit un pas en avant d'une main, la gauche qui était libre, forma une série de mudras simples. D'un sourire, et tout en avançant en direction du manieur de flamme, elle conclut sa technique et vint déverser de la lave en direction des pieds de ce dernier.
Elle n'espérait pas le blesser plus que de mesure, même si la lave, quoi qu'on en fasse, reste une température pour le moins insoutenable à qui ne l'apprécie pas à sa juste valeur. La lame toujours dans sa main droite, elle jeta un coup d'oeil à ses acolytes et lorsqu'elle eu enfin le loisir de parler après le déferlement de lave, la rouquine s'empressa d'ajouter.

- Pour la gloire d'Iwa !

Une détermination sans pareille se lu à cette instant dans ses yeux, lui rappelant la discussion avec une connaissance de son Vieux.
Résumé:
 

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Dim 2 Juil 2017 - 19:43
@Borukan Riku est hors délai, son tour est passé.

Le prochain à poster est donc : @Yaoguaï Senkū

Les délais sont les mêmes, les règles ne changent pas pour le moment.

Bon rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 4 Juil 2017 - 2:52





来事 - Event



« Rangu no Jikan. »

L’atmosphère palpable dénonçait une concentration des plus accrues parmi les deux camps, des antagonistes qui se faisaient face sous un ciel dégarni avec en son centre, un astre à son paroxysme – La déesse Amaterasu no Kami semblait assister à cette scène depuis son piédestal céleste.

Les hostilités débutèrent enfin, et ce fut sans surprise de la part des visiteurs, qui engagèrent avec véhémence le combat d’une salve offensive scintillante. Risée d’armes tranchantes et métalliques en direction du trio Iwajin, couplée à des orbes enflammées et envoyées en rafale sur le cadet de l’escouade.

Le guerrier typé aux marques faciales se précipita en retrait, juste derrière la sulfureuse kunoichi comme elle l’avait ordonnée, jugeant utile de compter sur les aptitudes de ses compagnons afin de préserver son énergie. Observateur, le chûnin laissa user de ses talents au maniement du sabre dans l’objet de détourner les innombrables projectiles adverses. Bien que difficilement, la jeune femme para la majorité des kunai leurs étant adressé, facilitant ainsi l’esquive du Yaoguaï dans son dos.

L’orage s’en était allé tandis la contre-offensive se faisait appeler chez les ressortissants de la Roche. Prenant son élan, il entama une course des plus rapides, faisant parler son impressionnante vélocité.

« À moi de jouer. » Pensait-il en plein déplacement.

En l’espace d’une seconde, Senkū s’était retrouver dans le camp ennemi et venait d’asséner un coup de pied acrobatique dévastateur à l’un des shinobi dirigeant le groupuscule adverse. En parfaite concordance avec sa coéquipière Borukan, profitant du fait que celle-ci utilisait ses compétences héréditaires sur l’individu doté de l’affinité Katon pour s’en prendre à son acolyte.

Sans plus tarder, l’autochtone fougueux démontra son aisance au corps à corps en enchaînant les figures martiales, s’en prenant au reste de la horde qui chacun leur tour, s’écroulèrent. Certes, ces derniers ne bénéficiaient pas d’une force conséquente, mais ils n’en demeuraient pas moins gênants, qui plus est, il fallait impérativement les mettre hors d’état de nuire afin de se concentrer essentiellement sur les trois principaux assaillants.


Résumé:
 


© GS'

_________________
急激 -Yasei no Senkū
«  There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

Dim 9 Juil 2017 - 13:58


Les trois ninjas restèrent en retrait alors que le reste de leur petite troupe se jetait déjà sur les Iwajin. Ils constatèrent rapidement que les trois shinobi de la roche savaient se défendre, ce qui ne fut pas pour leur déplaire, il y aurait au moins aun peu de challenge. La kunoichi semblait être le leader de leur équipe, et aussi celle qui les protégeait. D’ailleurs elle para assez habilement la volée de kunai et shuriken. En revanche, ce qu’elle n’avait pas vu venir, c’était la vague de boules de feu qui suivait. A l’origine sensée atteindre le ninja à la crinière noire, ce donc elle qui se prit l’ensemble de l’assaut. Puis vint la riposte Iwajin !

Malgré les boules de feu, la jeune femme parvint à faire une suite de mudras qui ciblait l’origine de la balsamine : Hirya. Une femme aux cheveux orangés. Sa réaction fut assez rapide, une esquive basique lui permit de ne pas trop souffrir de ce qui semblait être de la lave. Mais alors qu’elle avait réussi à se défaire de cette première attaque ; l’un de ses complices moins expérimentés dû faire face à celui qu’ils avaient visé en priorité. Un expert du taijutsu ? Ne pouvant intervenir assez rapidement, elle préféra se concentrer vers son ennemi désigné, la jeune Borukan.

Devant lui, Keito, vit surgir l’un des Iwajin, aussitôt il fit plusieurs qui firent se dresser un mur de roche tout autour d’eux. Les deux ninjas, l’expert en taijutsu et l’assaillant « #2 » se retrouvèrent alors piégés dans un espace assez exigu. Ce jutsu ne lui permettrait pas de se protéger du redoutable coup de pied, mais empêcherait ce ninja de s’en prendre, ensuite, aux autres mercenaires. Il vola donc contre l’une des parois, sans doute que plusieurs de ses os venaient de se briser, mais cela ne l’empêcherait pas de continuer. En se edressant, il fit plusieurs signes, de nouveau ; et le cercle de pierre dressé autour d’eux s’effondra, pour les ensevelir.

Voyant la scène, Hirya sembla se déchainer. Elle réalisa de nouveau plusieurs signes et relâcha vers la jeune femme et le troisième Iwajin semblant tétanisé ; une large vague de flammes, sans distinguer amis et ennemis.

Le troisième assaillant quant à lui, s’élançait maintenant vers celui qui ne bougeait pas, prêt à lui asséner une violente suite de coups de poings.
La troupe de mercenaires s’était réfugiée derrière le mur de pierre, le temps que la vague enflammée passe, puis, accoururent derrière cette dernière pour se jeter sur la jeune femme, prêt à l’empaler de leurs fourches et lances.



Résumé & information PNJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 9 Juil 2017 - 19:55
La jeune femme, en avançant et en effectuant ses mudras en avait oublié les orbes de feu qui terminèrent leur course sur son corps, laissant rougir sa peau. Le feu était chaud, mais pas autant que sa lave. Elle endurerait, elle supporterait autant qu'il le faudrait, pour son village, pour ce bonheur qu'elle touchait presque du bout des doigts.
Fronçant les sourcils et serrant les dents, sa lave toucha à peine sa cible.
Elle n'eut le temps que de sentir l'un de ses coéquipiers bouger dans son dos et fondre sur leurs ennemis. Et la stratégie ? Au feeling ? Ca lui allait parfaitement.
Arrachant de sa chair les shuriken figés, plutôt que de les jeter au sol, elle les garda entre ses doigts un instant. Il fallait analyser, juste un peu, juste assez.
Avant qu'elle n'ai le temps de comprendre, Bara sentit la chaleur de nouvelles flammes approcher. Son regard se durcit et elle virevolta en arrière à l'aide d'un saut pour éviter tout désagrément, tirant au passage Riku pour ne pas qu'il brûle vif. Hélas pour elle, la technique de son adversaire avait plus d'envergure qu'elle ne l'aurait cru. Ses bras s'étaient instinctivement placé devant son visage, prenant de sérieuses brûlures, accentuant les légères reçut un instant plus tôt. De nouveau, elle était resté devant, protégeant de son corps ceux qu'elle pouvait.
Au fond d'elle, la Borukan réprima un cri. Il lui sera douloureux de bouger les bras, mais elle survivrait.

Laissant retomber ses bras le long de son corps, son épée était rougeoyante de par les flammes. Pas un seul instant elle ne l'avait lâché, quand bien même le métal lui brûlait la peau des mains. Son bras droit trembla, et elle passa son arme dans la gauche, jouant comme si la douleur n'était pas présente. Pourtant, son regard pouvait confirmer qu'elle souffrait.
Et pourtant, la vague qui déferla sur elle ne la fit pas ciller. Comme une arme de guerre, elle se jeta à leur rencontre, laissant les flammes continuer de brûler le peau de végétation qui parvenait à pousser sur le plateau. Un sourire commença même à déformer les traits de la petite Borukan qui fit tournoyer son arme comme si sa chaleur ne l'atteignait pas, comme si ses bras et ses doigts n'étaient pas brûlés.
A côté d'une brûlure à la lave, les flammes paraissaient douces.

- Hey la Flèche ! Je compte sur toit pour les mettre Chaos... je m'occupe de la garce et des pions !

La garce était bien entendu la kunoichi maniant le Katon et les pions le reste de la troupe non shinobi.

- Hey, dit moi... tu crois vraiment que tes flammes de pacotilles peuvent me faire mal ? Chérie voyons... la chaleur est mon amie... la lave est ma partenaire... alors tes ridicules petites flammes, tu peux les ranger... ou je te préviens, tu vas goûter à la puissance des Borukan !


Se revigorant par ses propres paroles, déviant les pics, épées, fourches qui venaient la titiller de trop prêt et expulsant une tête par dessus la mêlée, sur une rotation, elle se donna le temps de composer ses mudras tout en inspirant profondément. Continuant sa protection circulaire, Bara cracha de la lave, la faisant tourner au même rythme qu'elle. Tous les combattants proches d'elle pouvaient être atteint. Certes, de cette manière, son attaque était bien moins dangereuse, mais elle lui permettait d'avoir un périmètre de sécurité plus grand. Qui oserait poser un pied sur de la lave en fusion ?

Toujours au centre de la bande de bandit, il ne pouvait en être autrement, Bara reprit son souffle après son attaque et observa la situation. Tout ce qu'elle espérait était avoir mis suffisamment en colère la Kunoichi Katon pour l'inciter à refaire son attaque de flamme de zone et tuer ainsi tous ses complices. Qu'importe si elle-même souffrait des flammes, le principale était de protéger Iwa.
La rousse se tenait néanmoins prête, arme en main, le souffle court, à se protéger des armes blanches, tout en gardant un œil bien fixe sur la « garce ».
Côté partenaire, elle leur faisait confiance. Riku, qu'elle connaissait, était un bon guerrier, elle avait foi en lui, et la « Flèche » semblait être très bon au corps à corps. Un bon point. Ils étaient ses atouts, elle serait leur partenaire.

Ses jambes, même si partiellement par rapport à ses bras, étaient brûlées malgré tout et la faisait souffrir lorsqu'elle marchait. Mais, qui ne connaissait pas la ténacité d'un Borukan ?

Résumé:
 

_________________
*~. Aurais-tu un peu chaud Invité ? .~*

Ty Shinichi ♥
"Je ne pleure pas par faiblesse,
Je n'endure pas par force"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t24-borukan-bara-finit#117

Mar 11 Juil 2017 - 23:49
@Borukan Riku est hors délai, il est exclu de l'événement.

Le prochain à poster est donc : @Yaoguaï Senkū

Les délais sont les mêmes, les règles ne changent pas pour le moment.

Bon rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 12 Juil 2017 - 19:11





来事 - Event



« Rangu no Jikan. »

La bataille faisait rage parmi les hautes plateformes d’Iwagakure, le Yaoguaï venait de propulser son adversaire contre les parois d’un mur de roche moyennement imposant. Un rempart circulaire survenu dès l’instant où l’Iwajin s’était rué sur ses proies, le cloîtrant avec celui qu’il venait de blesser alors qu’il s’apprêtait à terminer le travail avec les mercenaires de seconde zone.

Enfermer tel un fauve en cage, stopper net sur sa lancée, le sauvageon se retourna lentement en direction du manieur de Doton en piteuse état. Celui-ci semblait difficilement récupérer du précédent coup de pied du ressortissant d’Iwa. Le natif examinait son adversaire en train d’effectuer une série de signe incantatoire, il en profita pour se mettre se tenir sur ses gardes, prêt à répliquer et à lui porter l’estocade au moindre mouvement, adoptant une position de combat qui lui était propre.

« Hachimon Tonkou… Daï ichi Kaimon, kai. »Susurrait-il en pleine concentration.

Le Yaoguaï s’était séparé de son haut en peau de bêtes, dévoilant sa proéminente musculature parsemée de veines suite à l’ouverture de la porte initiale. L’autochtone apparaissait plus déterminer que jamais, n’étant pas du genre à tergiverser.

Son regard glacial posé sur l’assaillant « #2 », il remonta légèrement la tête vers le haut, ayant remarqué la présence d’ombres s’intensifiant sur le sol, de gros bloc de pierres s’apprêtèrent à chuter sur les deux antagonistes, un éboulement rocailleux particulièrement dangereux et à bout portant. Fronçant les sourcils, l'artiste martial fit une nouvelle fois appel à l’un de ses plus gros atouts, sa vitesse, usant de cette dernière couplée aux portes célestes afin de décuplée l’allure de ses déplacement.

L’adepte du combat rapproché évita avec brio la majeure partie des blocs de roches s’écoulant, prenant appui sur chacune des pierres pour se déplacer à la manière d’une panthère des montagnes. Des prouesses qu’il n’aurait pu effectuer sans l’ouverture de la porte initiale, lui permettant de bénéficier de tout le potentiel physique de son corps.

Un nuage de poussière s’était installé parmi la surface du terrain, au-dessus de cet amas de pierre, on pouvait y distinguer une silhouette, celle d’un Senkū suffoquant, un genou à terre, se remettant lentement sur ses deux jambes, victime des effets néfastes du Hachimon. Son adversaire quant à lui, ne donnait plus aucun signe de vie, il venait de perdre la sienne en espérant traîner l'Iwajin sous terre, en vain.

« Pou..pour Iwa. Daï ni Kyûmon, kai. » Marmonnait difficilement le balafré.

Sur ses mots, il repensait aux encouragements de sa coéquipière, et à la dette envers cette dernière, courageuse, elle s’était sacrifiée afin de recevoir les offensives de l’ennemi lui étant principalement adressé. Face à ce geste, le chûnin décida de tout donner pour lui rendre la pareille en tenant sa promesse.

Le fougueux demeurait au sommet de la ruine rocailleuse, se remettant peu à peu de ses derniers efforts, notamment grâce à l’activation de la seconde porte qui favorisait sa récupération.



Résumé:
 


© GS'

_________________
急激 -Yasei no Senkū
«  There are things in life that are inevitable; I am powerless to control them. The Sun will rise and set, the tide will come in and go out, the seasons will change, the birds will fly South for the winter and return in the spring, and the caterpiller will transform itself into a beautiful butterfly. Somehow, I feel reassured by this because many other things in life are so transient - so momentary... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1668-yaoguai-senku-carnet-d-un-aborigene#10263

[03. Hauts-Plateaux] Le nombre ne fait rien

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Événements :: Événements :: Intrigues :: Intrigue n°1 : Premiers déferlements
Sauter vers: