Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Un petit tour dans le dojo, des souvenirs qui blessent [ouvert]


Dim 14 Jan 2018 - 15:11
~ Un brainstorming decevant ~



Ce matin n'était pas comme les autres. J'avais fais un rêve, duquel je n'avais presque plus envie de sortir. Dans ce rêve, il faisait beau, les oiseaux changeaient et le ciel était bleu... Ouais enfin non, on est pas chez les thé-gâteau du dimanche. En réalité, je me trouvais dans le Dojo de Kiri, la sueur et le sang coulaient à grosse gouttes. Un entraînement Kaguya avec les membres de mon clan. Je ne savais pas si ce rêve était un souvenir ou une pure invention, mais la tristesse gagnait chaque jour du terrain. J'étais abattu de voir, que la moitié de mon clan avait trahi Kiri. J'étais abattu de voir comme la renommée d'un clan de guerriers droits comme des i avait prit un coup à cause de ces multiples offenses.


Pensant à tout cela, je pris mon petit déjeuner, la toilette ma tenue et direction le Dojo. Il pleuvait dans les rues de Kiri, je marchais calmement, les mains dans les poches, les yeux vers le ciel. Je me rememorait tous ces moments passés avec les miens, dans la joie ou le malheur. Il s'était passé quelques années depuis ce fameux jour où le temps était identique, le jour ou Kiri decida de nettoyer les iles du pays. Nous étions tous réunis dans les meilleures conditions : le combat. La joie des Kaguyas se trouve dans le contact, le contact entre nos membres et le visage des autres. Oui, vous pouvez nous traiter de sauvage, d'inhumains ou bien encore de sans coeurs, vous étiez bien content quand notre clan était en première ligne pour défendre les intérêts du pays. Certes, on était du genre à demander la première ligne, mais quand même ! Bref, nostalgique d'une époque révolue, j'arrivais enfin devant le dojo.



~ Un nindô boosté à bloc, la rage d'un Kaguya



Aujourd'hui, pas grand monde. Quelques personnes ci et là s'entrainant, etudiants divers arts. Quelques sabreurs aussi, qui s'entraînaient au maniement de leurs armes. Il était toujours impressionant de les regarder faire. Leur rapidité et la précision de chacun de leur coup étaient étonnantes. Pour moi, ils représentaient une grande force de Kiri, et on pouvait en être fier. Marchant les mains dans le dos, je saluait de la tête tous ces gens, tous présents pour des raisons différentes.


Ce qui m'avais mené ici, était encore différent. J'entrai alors dans une petite pièce, où nous avions l'habitude de nous entraîner avec des frères du clan. Je repensais à tous ces grands moments partagés. En fait, je me rend compte que leur départ à été pour moi un grand coup de couteau dans le coeur, et dans le dos. Droit, au milieu de la pièce, pensant au passé, je sentais monter en moi, tout à coup et sans prévenir, une rage incommensurable. Fermant mes poings, je commençais à grincer des dents...



-Pourquoi... Pourquoi les choses se sont déroulées ainsi? Pourquoi avez vous trahi votre pays, pourquoi m'avez vous abandonné? Votre lâcheté est indigne de notre clan...


Quelques grognement de nerfs vinrent à me prendre par surprise, puis les mots sortirent seuls.



- Vous avez fait preuve d'une traîtrise absolue en nous tournant le dos et en m'abandonnant... Le clan a été dirigé et sali par des incompétents et des vendus... Mais ça va changer... Je vais reprendre les rennes, et ce clan renaîtra de ses cendres. Je n'autoriserais personne, je dis bien personne, a salir le nom et l'image de notre clan comme vous l'avez fait.. Je vais devenir le nouveau chef de clan, d'une manière ou d'une autre. Et ceci fait, je punirai les traîtres comme de vulgaires inconnus!


Sur ces mots, mon poing vint heurter un des murs du Dojo pour y faire un trou. Reprenant alors mon calme, et ma respiration, je remis les mains derrière le dos, puis avançais lentement, les dents se heurtant parfois, malgré une tentative vaine de se calmer. Il m'était inadmissible d'accepter un comportement de la sorte de la part d'un Kaguya. Ils avaient abandonné le clab et le laissèrent mourir doucement. Mappuyant contre le mur extérieur du Dibo, je me mis à réfléchir de la façon dont je pourrai réaliser mes projets vite, et bien.



- Je vais avoir besoin d'aide pour développer mon art... Je dois rapidement prendre le contrôle du clan, avant qu'il ne soit trop tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 17 Jan 2018 - 2:13
Le Grand Dojo. En voilà un endroit où l'on n'avait pas l'habitude de croiser la belle Akane. Non pas qu'elle négligeait son entraînement, disons qu'elle le faisait plutôt... à sa manière. Préférant la fourberie à l'attaque frontale, il était évident pour elle qu'elle ne tiendrait pas plus de trente secondes face à des sabreurs expérimentés et autres shinobis de la brume. Non, la raison de sa venue aujourd'hui était toute autre. Elle avait un rendez-vous secret avec un homme qu'elle avait escroqué à peine quelques jours auparavant. Elle l'avait fait chanter pendant des semaines après avoir découvert qu'il trompait sa femme - qu'il avait épousé pour l'argent de sa famille - avec une de ses collègues aux courbes délicates. Plutôt que d'y voir là un quelconque besoin de rendre la justice et de défendre la dignité des femmes, c'était surtout une occasion d'agrandir son compte en banque et d'ajouter un nouveau pion à sa collection. En effet, vous n'auriez pas idée de ce à quoi serait prêt un homme aussi désespéré.

Désespéré, ça oui il l'était. Et pour cause, après le dernier paiement, au lieu de détruire une bonne fois pour toutes les quelques lettres érotiques qui prouvaient la relation d'adultère, la Ginoza les avait déposées directement devant la demeure du couple, où la jeune femme les trouva immédiatement. Ces lettres étant étonnamment explicites quant aux motivations du mari, sa belle-famille n'avait pas tardé pour le mettre à la porte. Celui-ci avait alors demandé une entrevue avec la brune, pour des raisons qu'il n'avait pas souhaité préciser. Elle en avait alors déduit qu'il souhaitait se venger, et c'est pourquoi elle avait imposé ce lieu de rendez-vous. Dans un lieu public fréquenté par autant de puissants shinobis, il serait difficile pour lui de s'attaquer à une dame aussi élégante qu'elle sans voir des dizaines d'épéistes se lancer à sa poursuite.

Malgré le danger flagrant, la Pieuvre n'avait aucune appréhension quant à cette rencontre. Quand elle choisissait une nouvelle cible, elle en étudiait tous les travers et ne passait à l'action qu'une fois qu'elle connaissait tous ses petits secrets. De cette façon, elle n'aurait qu'à resserrer ses tentacules sur elle pour l'étouffer et obtenir ce qu'elle désirait. C'était cruel, certes, mais terriblement efficace. Concernant cet homme, cela n'avait pas été très difficile à trouver. C'était un être exécrable qui semblait enchaîner les mauvais coups. Pourtant, il ne semblait jamais être fier de ce qu'il faisait et n'était au final qu'un simple lâche. Or, les lâches étaient bien souvent les plus faciles à manipuler, en partie grâce à leur attrait naturel vers l'obéissance aveugle.

S'étant assise sur les bancs près du dojo, là où ils seraient à la vue de tous, elle vit sa proie s'approcher. Comme elle l'avait imaginé, il était venu armé, mais il avait dû déposer ses armes à l'entrée du dojo. Sans doute se disait-il qu'elle n'était qu'une femme et qu'il serait aisé pour lui de recourir à la violence, mais il n'était pas au bout de ses surprises. Tout se déroula comme elle l'avait prévu : agressif au début, il se calma rapidement quand il entendit tout ce qu'elle avait d'autres sur lui. Elle ne lui demanda cependant aucun paiement supplémentaire, voyant qu'il n'avait manifestement plus rien à lui apporter, mais lui affirma tout de même garder bien au chaud le petit dossier qu'elle avait accumulé sur lui, prête à s'en servir comme d'un moyen de pression le jour où elle aurait besoin d'un service de sa part. Elle l'avait ensuite planté là, ne sachant pas trop quoi en penser. En quelques secondes à peine, elle lui avait retourné le cerveau et même si sa haine envers elle avait encore grandit, il ne tenterait plus de lui faire aucun mal.

Passant à nouveau par le Grand Dojo pour se diriger vers la sortie, son regard fut attiré par un jeune homme qui tapait du poing, seul, visiblement prit dans une intense réflexion. Se positionnant discrètement derrière la porte, elle l'entendit parler. Sans qu'il n'ait à prononcer à haute voix le nom de son clan, la Ginoza ne pensait pas se tromper en affirmant qu'elle avait en face d'elle un descendant des Kaguya. Il semblait être tiraillé entre désespoir et soif de pouvoir, les deux ingrédients magiques à la manipulation. Peut-être venait-elle de trouver un nouveau pion avec lequel jouer. Il lui fallait néanmoins être prudente, le jeune homme n'avait rien à voir avec sa cible précédente qui n'était qu'un civil. Là, elle était face à un membre d'un clan connu pour son instinct guerrier et sa barbarie, alors mieux valait y aller à tâtons pour le moment.

"Voilà une bien belle ambition, dit-elle de sa voix mielleuse pour le sortir de ses pensées. Dis-moi jeune homme, que ferais-tu si tu te retrouvais face à l'un des déserteurs de ton clan ? Serais-tu aussi catégorique devant eux ?"

Elle s'avança lentement vers lui en souriant. L'intérêt qu'elle lui portait était sincère, ce n'était pas tous les jours qu'elle avait l'occasion de rencontrer un membre d'une aussi noble lignée, même si les récents évènements avaient bien ternis leur image. La brune savait reconnaître le talent et la noblesse des hommes, et les Kaguya en débordaient.

"Le cœur des hommes peut parfois se montrer complexe et les conduire à l'auto-destruction. J'espère pour toi que tu sauras contrôler ce désir de pouvoir, sans quoi tu risques de sombrer aussi."


Elle était volontairement provocatrice, tout en tentant d'adopter une position de conseillère, comme si elle souhaitait faire bénéficier de son expérience à ce jeune garçon. Elle en connaissait effectivement un rayon sur le cœur des hommes, mais une chose était certaine : si celui des hommes était complexe, le cœur des femmes était encore plus difficile à cerner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2353-ginoza-akane-vous-dites-plutot-un-ou-une-tentacule-terminee#17315 http://www.ascentofshinobi.com/t2425-equipe-2-hekikai-kiri

Un petit tour dans le dojo, des souvenirs qui blessent [ouvert]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: