Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Au clair de la lune [H.Tsuki]
Aujourd'hui à 17:48 par Hohoemi Tsuki

» Conviction la plus profonde [Sae]
Aujourd'hui à 17:42 par Rinku Sae

» Ceux qui cherchaient la bagarre. [Lua]
Aujourd'hui à 16:58 par Hohoemi Tsuki

» Conciliation ᵜᴥ Sun-hi
Aujourd'hui à 16:31 par Nagamasa Mikazuki

»  [Mission libre B] Le purificateur
Aujourd'hui à 15:48 par Watanabe Shiori

» Ce doux sifflement [PV Etsuko]
Aujourd'hui à 15:44 par Ashikaga Gabushi

» L'heure du changement
Aujourd'hui à 15:08 par Borukan Muramasa

» vice porcin [anzu]
Aujourd'hui à 15:04 par Kinu Lua

» Eh la qui va la ! (Inspecteur gadget) / Pv Takumi
Aujourd'hui à 13:52 par Hyûga Kami

Partagez | 

Raté


Mer 17 Jan 2018 - 19:13
An 191-Académie de Kumo
Comme tous les enfants à cette époque, j’étais à l’académie, j’apprenais toutes les bases d’un bon shinobi. On ne peut pas vraiment dire que j’étais un bon élève, j’étais même plutôt mauvais ce qui m’a valu un bon nombre de raclés de la part de ma mère. « C’est comme ça qu’on élevait les gosses dans mon clan » qu’elle disait. Quand j’y repense, je les avais bien méritées.
Je n’ai jamais vraiment suivi les cours théoriques, quant à la pratique, mes faibles capacités physiques m’ont souvent fait mordre la poussière pendant les combats d’entraînement.

Il y avait un gars, il redoublait et bien sûr à cet âge-là, c’est quand t’as un ou deux ans de plus que tu fais la loi. Il ordonnait tout le temps plein de truc aux gens, il avait trois petits chiens qui le suivait partout, pas de réels chiens hein, mais d’enfants, des moutons qui lui obéissaient au doigt et à l’œil. Ce mec je le haïssais. Ses chiens eux, c’est toujours pas des bête poilues, ils me faisaient pitié. Enfin tout ça pour dire que c’est à cause de ce mec que je n’étais pas un très bon élève.

Une fois, pendant un entraînement au shuriken, il a lancé, volontairement j’imagine, un shuriken dans le mollet d’un ami, les profs croyaient que c’était involontaire tandis que moi non et j’étais petit et con alors j’étais un adepte de la vengeance. Là je voulu venger mon ami alors le lendemain, j’attendus la petite terreur de l’académie devant chez lui pour lui faire comprendre qu’il ne fallait pas recommencer sa bêtise de la veille et aussi en bonus lui faire payer pour tous les ordres qu’il m’avait donné auparavant. Je mordu la poussière une énième fois. Là je pouvais pas tellement plaider la faute involontaire, je me suis fait virer de l’académie pour une semaine, je comprenais pas tellement pourquoi vu que ça s’était passé hors de l’académie mais je ne pouvais rien faire.
Comme punition, ma mère décida de me donner des claques jusqu’à ce que je perde connaissance, une fois par jour, pendant toute ma semaine d’exclusion. « C’est comme ça qu’on élevait les gosses dans mon clan », elle me l’avait encore dit ce jour là, sa phrase habituelle, suivi d’un « t’es un raté » plus inhabituel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2378-fujita-fumitaka-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u526

Sam 20 Jan 2018 - 10:17
Depuis ce jour-là, j’essayais d’ignorer . Malheureusement il ne me facilitait pas la tâche mais je réussissais quand même à me retenir de l’exploser, enfin, d’essayer.
Je repensais chaque jour à ce que m’avait dit ma mère. J’arrivais pas à m’enlever cette phrase de la tête. Je me demandais toujours pourquoi elle avait dit ça, j’étais un raté parce que j’étais pas capable de suivre les règles et de rester un gentil garçon qui ne se bat pas ou alors j’étais un raté parce que j’avais pas était capable d’éclater l’autre enfoiré ?

Peu de temps après, le gosse qui était responsable de mon malheur, ça serait vraiment plus simple si je me rappelais de son nom, bref ce mec à été viré pendant deux semaines de l’académie. Il lui fallait un coupable alors il a choisi le plus faible. Il s’est ramené un matin pour se « venger » avec ses chiens. Evidemment je me suis fait exploser, encore plus que la première fois.

Quand je suis rentré j’ai encore eu le droit à la même réflexion de la part de ma mère. J’étais un raté. J’avais donc ma réponse, elle me disait que j’étais un raté parce que j’avais pas été capable d’éclater un mioche inoffensif. Elle m’avait puni de la même façon que la dernière fois alors que je n’avais rien fait de mal, à part perdre. J’arrivais pas à me remettre de ma défaite et de mon humiliation. J’avais une seule idée en tête : m’entraîner et me venger. Idée pourrie, la vengeance, cette vaste plaisanterie, j’étais assez débile pour croire en son utilité. J’allais donc me venger et prouver à ma mère que je n’étais pas un raté et que je méritais de faire partie du clan Fujita.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2378-fujita-fumitaka-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u526

Jeu 1 Fév 2018 - 16:02
Pendant plusieurs mois je mis donc l’académie de côté, enfin j’y allais mais seulement la moitié du temps, j’avais inventé une histoire pour excuser mes absences grâce à laquelle je pouvais sécher les cours sans que ma mère l’apprenne. Je me rappelle plus de quelle était cette histoire mais je me souviens que j’étais doué pour le mensonge à l’époque.
J’allais m’entrainer à l’abri des regards, loin de l’académie. Je faisais toutes sortes d’exercice, certains plus inutiles que d’autres. Ma mère ne voulait pas m’enseigner les techniques de mon clan avant que je finisse ma scolarité, que je devienne un shinobi assurant les défenses du village, alors j’essayais de les apprendre par moi-même, en vain évidemment. Je ne connaissais rien de ces techniques à part le fait que les membres de mon clan mêlaient du chakra à leur sang pour le contrôler et qu’il pouvait se servir du chakra doton pour le durcir. Ça ne m’avançait pas tellement. Je ne maîtrisais même pas encore la métamorphose alors j’étais loin de pouvoir prétendre être digne de me servir de mon sang pour combattre.

A la fin de l’année vint l’examen final de l’académie. Je m’étais assez entrainé pour exploser celui qui m’avait fait passer pour quelqu’un de faible mais j’avais oublié un détail, je ne m’étais pas entraîné aux techniques de base d’un shinobi comme le clonage, la métamorphose ou bien la permutation. Autant dire que j’étais dans la merde pour cet examen. J’ai quand même essayé de le passer, en vain évidemment. Toute la haine que j’avais accumulée envers la petite terreur mêlée à mon échec à l’examen s’abattu sur ma cible. Mon entrainement avait porté ses fruits, je l’explosai, si fort qu’il me suppliait d’arrêter, ce que je fis au bout de trois ou quatre demandes de sa part. Depuis ce moment je n’ai plus jamais entendu parler de lui, j’avais accompli ma puérile vengeance.

En rentrant, fier de ce que je venais d’accomplir, je me souvins que j’avais rater mon examen. J’étais persuadé que ma mère allait m’éclater. J’avais même hésité à fuir dans un autre pays pour ma vie mais j’avais pas le cran de faire ça. A ma grande surprise, quand ma mère apprit la bonne et la mauvaise nouvelle, elle ne s’arrêta pas sur la mauvaise, elle ne retenu que l’autre. J’avais vaincu mon ennemi, c’était la seule chose qui comptait à ce moment. Ce fut la première fois qu’elle me dit qu’elle était fière de moi, j’étais digne de porter le nom de son clan. Elle ne me parla pas de mon échec et accepta quand même de m’enseigner l’art des Fujita. J’allais m’entrainer jusqu’à pouvoir me réinscrire à l’académie et devenir un shinobi digne de ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2378-fujita-fumitaka-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u526

Mar 13 Fév 2018 - 18:42
Deux semaines après le début de mon entraînement, je n’avais fait que de la théorie. Je bouillonnais d’impatience d’apprendre de nouvelles techniques, je n’arrêtais pas de réclamer à ma mère. Elle avait le sang chaud, s’énervait souvent pour rien et me frappais. Je supportais pas ça évidemment mais je pouvais rien faire. Là, naturellement, énervée par mes demandes incessantes, elle me frappa et me punit. Je dû attendre un mois avant de reprendre l’entraînement.

Durant ce mois il y eut l’anniversaire de ma mère, mon géniteur l’emmena en week-end pour l’occasion. J’alla donc dormir chez un ami. Loin de me douter de ce qui se passait en même temps, je m’amusais avec cet ami. Je me souviens de l’assiette qu’on avait cassée en jouant à se la lancer. Le lendemain, au réveil, deux shinobis et amis de ma mère vinrent m’annoncer la mauvaise nouvelle. Ma mère avait été tué par un traître soudoyé par le pays de l’eau. On ne m’expliqua pas tout dans les détails mais j’avais le principal : mon géniteur avait tué ma mère et j’avais était trop faible pour la défendre ou prévoir cette assassinat. Ma mère avait raison, j’étais un raté.

Il me fallait poursuivre mon entrainement pour devenir plus fort et prouver à ma mère qui veillait peut-être sûr moi de là-haut. Elle désirait peut-être que je me venge mais après l’incident avec l’autre gars de ma classe, j’avais réalisé que la vengeance n’allait m’apporter que des ennuis. Bien sûr je voulu d’abord tuer mon père mais deux jours après j’appris qu’il était mort lui aussi, trahi par mizu no kuni. J’allais pas me venger en tuant tous les potentiels commandeurs de ce crime. De toute façon la vengeance était inutile. J’allais juste m’entrainer pendant quelques années et essayer, avec le peu de connaissances que j’avais sur la capacité de mon clan, de contrôler mon sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2378-fujita-fumitaka-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u526

Raté

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: