Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Sarira II


Mer 24 Jan 2018 - 3:37
Je ne savais pas vraiment combien de temps nous allions passer dans ce village mais le peu que nous avions, je devais le mettre à profit. La première de mes destinations fut donc une clinique d’Iwa, enfin, un simple cabinet en fait.

Les gardes qui me suivaient que j’avais remarqué vu… qu’ils me suivaient depuis mon arrivée… avaient très cordialement accepté de répondre à mes questions. En dehors de quelques informations banales sur le village –sans importance en somme- ces deux ne m’apprirent quasiment rien, éludant les questions semblant un peu trop… directes. En revanche, lorsque je leur demandai s’ils avaient des médecins et leur expliquai que j’en étais moi-même une ; ils devinrent, sans dire bavards ; plus loquaces. Comme nous nous trouvions à cet instant dans ce qui semblait être une rue marchande, à la recherche initialement d’une fameuse taverne ; nous nous arrêtâmes devant ce qui ressemblait à une petite maison de ville au fond d’une petite cour derrière une grille noire, assez basse. Sur celle-ci une petite plaque indiquant « Dr BORUKAN Sarira ».

-Docteur ? En quoi ?
-Médecine.
-Est-ce que je pourrai m’entretenir avec elle ?

Une masse assez imposante se profila alors derrière moi projetant son immense ombre –inclinaison du soleil, proximité de la personne…- sur le petit portique. Je me retournai alors et vis, me faisant face ; une jeune femme ; de mon âge, plus ou moins, sans certitude. Mais bien plus grande et élancée que moi, dotée d’une longue tignasse rousse et d’un regard émeraude transperçant. Si Sazuka avait su ce qu’était la peur, sans doute aurait elle fait un pas en arrière. Mais non, elle resta ainsi plantée devant cette… Iwajin, à priori. Elles étaient diamétralement différentes, opposées. Une plastique sculpturale vs un corps chétif. Un visage sombre vs un autre radieux. Je l’observais encore un instant. Cela pouvait pas être elle, elle n’avait vraiment pas la tête de l’emploi. Puis les deux Tengus s’adressèrent à elle, infirmant mon préjugé.

-Sarira-sama. Dirent les deux en même temps.
-Bonjour. Je suis un peu en retard, le temps de manger… tout ça… Vous êtes tous les trois ici pour une consultation ? dit-elle en se faufilant dans le petit groupe pour ouvrir la grille.
-Haha. Rigolais-je nerveusement. Non. Mais auriez-vous du temps à m’accorder ?
-Du temps… Ben… Commencez déjà par me dire qui vous êtes… Bien qu’avec ces deux-là.. Hum… Vous êtes de Kumo ?
-Oui bien sûr… se présenter… Ikeda Sazuka. Et, non, je ne suis pas de Kumo mais avec la délégation, oui.
-Et donc, que puis-je vous Sazuka ?
-Je suis médecin, tout comme vous et j’aurais souhaité que nous échangions sur nos pratiques… Vous voyez…
-Parler médecine avec une parfaite inconnue… Ha.. Ouais, allé suivez-moi.

J’esquissai un sourire exprimant mon contentement avant et lui engageai le pas, suivie bien sûr de ces fidèles Tengus. Nous pénétrâmes donc dans le cabinet, une salle d’attente dotée d’une dizaine de sièges suivie du bureau de la Borukan. Elle m’invita à entrer et, ô surprise referma la porte au nez des deux ninjas qui m’accompagnaient. En effet, la porte indiquait « un patient à la fois ». Et l’intérieur du cabinet de consultation était assez exiguë, il ne pouvait absolument accueillir autant de monde d’un coup.

-Le secret médical.
-Hum ? Le secret…
-Rassurez moi, vous savez ce que c’est ? Vous êtes bien médecin.
-Eisei nin même.
-Vous êtes sûre ?
-Il me semble oui… Enfin, nous n’avons peut-être pas la même notion…
-Que ce soit ici ou à Kumo, c’est un principe en médecine. Ne pas divulguer d’informations sur ses patients.
-Ah oui, je savais, bien sûr… mentais-je évidemment.
-Où avez-vous appris la médecine ?

Une question qu'on ne lui posait que rarement. D'habitude les gens se contentaient de recevoir des sois sans poser plus de question. Seuls ce genre de personnes était intéressé par la réponse qu'elle pouvait apporter. Même si ses compétences en la matière n'étaient pas à contester, en revanche leur provenance l'était sans doute un peu plus. Et à raison. Enfin, Sazuka se contentait simplement de répondre à ces interrogations, surtout celle-ci en fait; par une unique réponse qui en général ne suscitait pas davantage de curiosité. Les personnes avaient en effet cette fabuleuse capacité à ne pas trop approfondir leur connaissance de l'autre, des fois qu'il soit plus intéressant que soi même...

-Par moi même. Affirmais-je
-Ah bon ? Apprendre quelque chose d'aussi... complexe, seule, sans maitre; n'est pas vraiment à la portée de tout le monde. Mais, comment ?
-Les livres et un peu de pratique.
-Je vois d'où vous viennent ces quelques lacunes alors. Vous savez, le serment des médecins. Vous le connaissez, pouvez vous me le réciter ?
-Je n'ai pas besoin de ça vous prouver quoi que ce soit. Je ne suis pas venu ici pour...
-Je jure par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin, de remplir, selon ma capacité et mon jugement, ce serment et ce contrat; de considérer d'abord mon maître en cet art à l'égal de mes propres parents... Vous n'avez pas eu de maître en médecine, vous ne connaissez donc pas le serment. Alors, quoi que vous soyez, vous êtes tout sauf un médecin.

Sazuka resta un instant silencieuse face aux mots de la jeune qui semblaient se refermer sur elle comme un piège qu'on avait précautionneusement préparé pour une occasion particulière. Il était vrai que l'eisei nin factuelle ne s'était jamais intéressée à cette partie la de la sphère médicale. Jamais elle ne l'avait lu dans un livre d'ailleurs. Cette phrase lui serait restée. Mais de la à dire qu'elle n'était pas médecin... Sazuka se considérait indéniablement comme tel.

-Je peux soigner qui je veux, à n'importe quel moment. Ce n'est ce qu'est sensé faire un médecin ? Que pourrais-je être d'autre ?
-Et bien... Soit. Mais un médecin ne soigne selon sa volonté. Il soigne quiconque en a besoin quelle que soit sa situation, et ne portera jamais atteinte à un patient.
Avoir un certain "pouvoir" sans en connaitre les principes fait de vous une personne dangereuse. Mais absolument pas une femme de médecine.

-Je n'ai jamais porté "atteinte".

Ne faisant pas la différence entre le bien et le mal qu'elle pouvait faire; Sazuka ne considérait en effet pas les différents meurtres qu'elle avait pu commettre comme des "atteintes". Celles-ci apportaient à son projet, elles n'en étaient donc pas. Mais dans le fond, la Borukan avait raison. Sazuka n'était pas un médecin, serment prêté, ou pas. Alors que Sazuka fixait la rouquine, celle lui tendit un papier sur lequel était noté un long paragraphe. Il s'agissait du fameux serment. Et en effet, elle n'avait pas grand chose du médecin tel qu'il était explicité ici. Mais cela avait il de l'importance ? Etre médecin n'intéressait pas la bâtarde. La seule chose qui la motivait était sa soif de connaissance dans ce vaste domaine afin de faire aboutir son projet.

-Bien bien... Disons que je ne suis pas médecin. Mais une pratiquante irrégulière douée dans ce qu'elle fait. Est-ce bien, ou mal ?
-Ma foi... Je dirai ni l'un ni l'autre. Et les deux à la fois. Même si vous savez ce que vous faites. Sans les principes qui fondent cet art...
-Cela fait de moi une personne dangereuse. Je vois. Je vous semble dangereuse à première vue ?
-Dans ce monde, même le plus innocent des visages peut-être la pire raclure.
Et votre visage n'inspire pas nécessairement confiance. Et, d'ailleurs, je ne sais pas si vous êtes vraiment ce que vous affirmez... être.

-Eh bien, dans ce bureau je pourrai trouver cent façons de vous tuer, et de vous ranimer. Mais je ne pense pas qu'une démonstration soit nécessaire... Enfin... Et vous,
qui vous a appris ? Votre père ?

-Euh... Non. Pas vraiment. Ce n'est pas trop son domaine. Répondit elle rapidement désarçonnée par le changement brutal du thème de cette discussion jusque lors pourtant si passionnante.
-Et quel est-il ?
-Aucun... Ah, cent façons ? Et bien... Changea-t-elle de conversation en observant autour d'elle.-Effectivement. Mais pour me réanimer... En revanche..
-J'utiliserai sans doute mon ckakra. Sourit Sazuka.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1578-ikeda-sazuka#9641 http://www.ascentofshinobi.com/t3235-suzuri-akina#24157

Sarira II

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: