Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Un emmerdeur dans la cuisine [Ft. Nara Shiro]


Lun 29 Jan 2018 - 12:32
N’ayant pas regarder l’heure filer, la Tadaoki s’était retrouvée à quitter en catastrophe le complexe scientifique. Elle qui s’était concentrée durant de longues heures sur un projet quelconque, il y en avait tant qui tournaient dans sa tête, force fut de constater qu’elle allait arrivé en retard chez elle. Si, au final, cela ne lui importait que très peu, elle savait que sa mère serait en colère, notamment parce qu’elle lui avait explicitement demandé d’être présente alors que cela faisait un moment où ils ne s’étaient pas retrouvés tous les trois autour de la même table. Alors voilà qu’elle abandonnait son projet, enfonçant ses notes dans ce sac qu’elle jeta par-dessus son épaule avant de prendre la direction de la demeure familiale.

Une fois arrivée, elle ouvrit rapidement la porte, retirant ses chaussures en prenant directement la direction de sa chambre, elle souhaitait aller déposer son sac avant de les rejoindre. Une fois chose faite, elle revint vers la cuisine alors qu’une odeur alléchante parvint à ses narines. Affichant alors fièrement ce masque qu’elle prenait toujours en compagnie de ses parents, celui de la douce jeune fille dont ils pouvaient être fiers, elle salua ses parents d’un large signe de main, toujours souriante, jusqu’à ce que son regard se pose sur un homme qui se tenait devant le four.

Elle se figea, quelques instants, forçant cependant son sourire à rester accrocher. Elle cligna des yeux à quelques reprises, comme pour chasser ce cauchemar qui se dessinait devant elle. L’horreur parvint finalement à son cerveau alors qu’il n’y avait aucun doute possible. Nara Shiro était chez elle, cuisinant chez elle pour une raison qui lui était encore pour le moment inconnue. Du moins, jusqu’à ce que sa mère, jolie femme dans la cinquantaine, s’approche pour se saisir de son bras, se penchant même comme pour lui murmurer quelque chose que personne ne pourrait entendre. Curieuse, mais surtout sceptique, la belle brune darde ses prunelles enflammées sur cette dernière, craignant le pire.

- Tu ne nous avais pas dit que tu avais un copain, aussi charmant qui plus est… ~

Sur le coup, la Tadaoki ne sait pas quoi répondre. Elle garde le silence quelques instants, son regard alternant entre sa mère et l’abruti de jumeau de sa meilleure, et seule, amie. Qu’avait-il bien pu leur raconter ? Un peu plus et elle était convaincue qu’il affichait ce sourire moqueur bien digne des Nara, qu’elle appréciait chez la fille mais détestait totalement chez lui. Il lui faut réfléchir, et rapidement. Nier tout en bloc en lui balançant quelque chose par la tête ? Ce ne serait pas la meilleure des idées. Et puis, Asami était plus civilisée que cela. Jouer le jeu jusqu’à ce qu’elle ait l’occasion de l’étrangler ? À l’heure actuelle, alors qu’il pourrait brisé sa couverture à tout moment devant ses parents, elle n’a d’autre choix que de s’y plier. L’ironie. Elle qui faisait la vie dure aux autres, en abusant de ces secrets qu’elle s’amuse à collecter, voilà qu’un enfoiré de la pire espèce ose s’en prendre ainsi à elle, jouant de ce qu’il sait bien malheureusement de sa personne. Pour quoi faire ?

Pas besoin de se poser la question, l’aînée le savait pertinemment. Elle qui tenait encore quelques marques de leur dernière altercation ne voyait qu’une seule raison en la présence de son cadet ici. Il avait envie de se venger, de tout ce qu’elle lui avait craché au visage. Et alors que la douleur physique n’avait pas l’effet escompté sur celle qui en redemandait, il avait trouvé autre chose pour lui faire comprendre qu’elle le paierait.

- Pardon maman, c’est assez récent, et puis, je pensais vous le présenter ce soir, comme nous étions tous là, cependant, j’ai été retardée au complexe scientifique…

Ses parents savaient qu’elle y travaillait, sans trop savoir exactement ce qu’elle faisait. L’institut étant tenu secret aux yeux de tous n’y faisant pas partie, elle ne pouvait se permettre de partager ce qu’elle faisait exactement. Elle lui adressa donc un sourire avant de se rapprocher de Shiro, à qui elle adresse un regard doux et un sourire tout aussi sympathique. Bien évidemment qu’elle se doit de jouer le jeu.

- Maman, papa, je vous présente Nara Shiro, mon copain. Shiro, Rine, ma mère et Kazushi, mon père.

Les présentations faites, elle vint s’appuyer sur son épaule, sa tête contre ce dernier plus précisément, s’attardant sur ce qu’il préparait. Il souhaitait jouer à ce jeu-là ? Soit. Elle était une excellente comédienne et comptait bien lui faire regretter cette idée saugrenue.

- Alors, darling, que nous prépares-tu ce soir ?

Et un baiser délicatement poser sur sa joue alors qu'elle venait tout juste de rentrer du travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Jeu 1 Fév 2018 - 12:09
Si seulement elle avait su dans quoi elle s'embarquait en provoquant ainsi la fureur de Shiro, peut-être ne se serait-elle pas retrouvée en situation aussi délicate que celle qui allait sonner à sa porte présentement. Asami dans son infini bêtise n'avait pas prit en compte les menaces que lui avait fait son cadet lorsqu'elle l'avait pousser dans ses dernier retranchement, et après quelques jours de recherche seulement il avait rapidement fait de trouver ou elle habitait et le nom de ses parents. L'idée qu'il avait en tête n'avait à première vues rien de terrible pour la marionnettiste mais même s'il ne comptait pas semer des cadavres sur son passages, il avait en tête de lui pourrir la vie et cela allait très vite se mettre en place.

De bonne heure il s'était réveillé et rendu au domicile d'Asami saluant chaleureusement les parents d'Asami et se présentant comme le parfait beau-fils attentionné qui voulait faire une surprise à sa petite amie. "Bonjour monsieur et madame Tadaoki, je suis Nara Shiro, le petit ami de votre fille. Elle m'a invité à vous rencontrer aujourd'hui mais j'étais un peu trop impatient de vous rencontrez donc j'ai pris de l'avance sur elle et me voici." Fit-il en s'inclinant légèrement. La suite s'enchaînait assez rapidement, passant de la discussion banale afin d'apprendre à se connaître à la proposition que faisait Shiro de leurs faire à dîner pour ce soir. Un parfait petit plan échafauder en quelques jours seulement.

Enfin l'heure ou Asami rentrait était arrivé, Shiro jubilait d'avance d'appercevoir sa réaction et il ne fit pas déçu lorsqu'il la voyait jouer la comédie pour se retourner du mieux qu'elle le pouvait. "Ah tiens tu es enfin là mon amour, j'ai beaucoup discuter avec tes parents ! Je suis un peu fâché contre toi d'ailleurs, tu m'a menti lorsque tu me disait qu'il était ennuyeux." Fit-il l'air choqué alors que son regard laissait très clairement comprendre à la jeune femme que cela n'était que le début d'une longue série de pourrissage. "Je prépare un vol-au-vent, c'est délicieux tu verra, en plus j'ai suivi t'es conseil et j'y ai rajouter quelques ingrédient que tu affectionnes tellement." Fit-il pour lui faire croire que du poison était parsemé dans le plat. "D'ailleurs on va pouvoir passé à table." Ajoutait-il avant de saisir la casserole et de la déposer sur la table. "Servez-vous ! Il y en a pour tous !" Ajoutait-il avant de rester un instant debout les mains croisé observant les gens déguster son plat préparé avec... rancœur...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1895-nara-hiro-fait-chier-terminee#12399

Ven 2 Fév 2018 - 8:04
Elle était à peine rentrée que déjà elle voulait lui plaquer la tête sur le four et l’entendre hurler jusqu’à ce qu’il en décède. Or, elle ne pouvait pas. Ses parents n’apprécieraient pas. Et puis, elle salirait le beau four de sa mère avec le sang de cette ignoble créature. Ce serait dommage. Elle se contenta donc d’inspirer profondément, venant s’installer à ses côtés, observant ce qu’il cuisinait, faisant mine de s’y intéresser, alors qu’elle jouait parfaitement la comédie de la demoiselle en couple avec le jumeau de sa meilleure amie. Il ne perdait décidément rien pour attendre, ce dernier, à son plus grand dam.

Elle ignore superbement le regard confus que lui lance son père, faisant mine de ne pas relever les paroles de son cadet, comme si elles avaient été prononcé à la blague. Elle préféra s’intéresser à ce qu’ils allaient manger ce soir. A priori, il était bon cuisiner, si elle en croyait les paroles de sa meilleure, et seule, amie. Toutefois, était-ce assez pour qu’elle l’accepte à sa table, en cette soirée où elle s’était vue forcée d’accompagner ses parents pour un repas. Et dire qu’elle avait prévu s’enfermer dans sa chambre et profiter d’un peu de temps pour elle-même une fois le supplice passé. Hélas, cet abruti avait décidé de venir ruiner ses plans, tout comme sa vie, et cela faisait naître en elle un sincère désir de l’assassiner, là et maintenant.

Calme. Elle était calme.

Ses ingrédients préférés… Elle tiqua, alors qu’elle s’apprêtait à s’asseoir à la table. Si ses parents devaient envisager un quelconque légume, la jolie demoiselle n’était pas idiote. Son adoration pour les poisons en tout genre n’était pas inconnu des jumeaux Nara. Allait-elle réellement manger cela ? Aucunement. Elle prit donc place à la table, aux côtés du jeune homme, toujours ce large sourire qui s’affichait sur ses lèvres.

- Que c’est aimable à toi. Maman, papa, vous allez voir, il est un excellent cuisinier.

Ils sourient, semblent bien heureux, puis se servent, alors qu’elle, elle ne bouge pas. Il est tout simplement hors de question qu’elle risque sa vie pour une histoire aussi stupide. Que ses parents décèdent, elle n’y voyait aucun soucis tandis qu’elle ne tenait pas spécialement à eux. Sa mère l’avait mise au monde et ils l’avaient élevé, sans plus. Ingrate ? Totalement. L’attachement n’était qu’une faiblesse à exploiter.

Or, elle ? Autant ne craignait-elle pas la mort, autant préférait-elle rester en vie. Il y avait tant qu’elle souhaitait faire qu’il serait tout simplement dommage de mourir maintenant. Et donc, de ce fait, il était tout simplement hors de question qu’elle mange ce qui se trouvait devant elle. Elle ne s’en était même pas servi, ce qui attira le regard curieux de sa mère.

- Pardon, je sais que nous avions prévu un repas en famille… Mais si j’étais en retard, c’est qu’au complexe scientifique, on est allé manger quelque chose entre collègues, ça s’est décidé vraiment à la dernière…

Elle eut même l’air un peu piteuse, envoyant un regard désolé à son pseudo chéri, ou, tout du moins, celui qui endossait ce rôle à l’heure actuelle, alors qu’elle ne souhaitait pas manger ce qu’il avait si gentiment cuisiné.

- Qu'avez-vous eu le loisir de discuter en mon absence ?

Autant tenter de faire la discussion, et surtout, de voir à quel point est-ce que le Nara cherchait à s'immiscer dans sa vie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Un emmerdeur dans la cuisine [Ft. Nara Shiro]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: