Partagez | 

Sous les senteurs rocheuses d'Iwa ; Feat Ayuyu


Lun 29 Jan 2018 - 14:43
- « Vous sauriez pas où est ma fiancée, par hasard ? »

- « Ah, raikage-sama ! Elle est sortie avec d’autres femmes Borukan. Ces dernières parlaient de… »


Je n’ai plus vraiment écouté la suite. C’est qu’elle s’ennuyait pas du tout, la première dame de Kaminari ! Je grommelai pour la première fois depuis bien longtemps, légèrement frustré de voir qu’elle s’amusait sans moi. C’était un peu l’hôpital qui se foutait de la charité quand on savait que je n’hésitais pas à l’abandonner soit pour travailler, soit pour me retrouver seul et me ressourcer, mais pour le coup, je l’avais mauvaise ! Enfin… J’avais presque la trique pour être honnête. Il faut dire qu’une idée lumineuse m’avait inondé de sa grâce tout à l’heure : Celle de faire des trucs à ma fiancée dans une source chaude. Elles étaient tellement réputées ici à Iwa que j’avais fini par me dire qu’elles en valaient la peine ! Qu’il me fallait les tester ! Et quoi de mieux que de le faire avec sa promise ? Sauf que voilà… Cette dernière était partie tortiller son cul je ne sais où, ce qui pour le coup m’avait plutôt agacé. On aurait presque dit de la jalousie enrobée par une bonne couche de caprice ; mais il fallait aussi me comprendre. Depuis pratiquement notre retour de Tetsu à Kumo, je n’avais pas véritablement eu d’occasions de profiter d’elle…

Entrainement, politique, gouvernance… J’avais été trop aspiré par tous les problèmes de Kumo pour souffler…

Un peu déçu par son absence même si je comprenais que l’ex-moniale voulait découvrir le village caché de la roche sous tous ses aspects, je finis tout de même par hausser mes épaules avant d’aller chercher d’autres kumojins avec qui je pourrais partager un bon moment. Sauf qu’il n’y avait personne dans le coin. Personne. Ils s’étaient tous volatilisés dans la ville ! A croire que soit ils prenaient leurs missions très au sérieux, soit ils profitaient allègrement de leur séjour ici qui risquait de ne pas forcément se reproduire de sitôt. La suite des évènements promettait après tout d’être tendus et ils nous faillaient agir en premier et par surprise. Mais là n’était pas le plus important pour le moment. Ce qui urgeait, c’est que je me sentais complètement abandonné et c’est presque la mort dans l’âme que je décidai au bout d’un moment d’y aller seul. Seul parce que la jolie Borukan Yura, l’une des gardes qui m’avaient été assignés, ne se risquerait clairement pas à m’accompagner jusqu’aux bassins. Un soupir s’extirpa de mes lèvres lorsque je ressortis de ma chambre avec mes affaires et que je fis signe à Yura et à un autre Borukan…

- « Le meilleur onsen de la ville ! Maintenant ! Genre tout de suite ! »

Les Borukan s’échangèrent des regards circonspects devant ma tronche de constipé et mes ordres avant de s’incliner respectueusement et de prendre les devants. C’est toujours l’air maussade que je leur emboitai le pas ; air qui se transforma très rapidement en une mine joyeuse lorsque j’arrivai à l’endroit tant espéré. Un endroit plutôt chic d’ailleurs. Et sans doute un peu couteux vu qu’il n’y avait pratiquement pas de clients dans les environs. Juste de beaux hôtes et de charmantes hôtesses. Hôtesses bien gaulées d’ailleurs ! Y’avait clairement moyen de s’amuser ici ! Sur le coup, j’oubliai complètement que j’étais kage d’une respectable nation ! Là, il n’y avait que Metaru Shūuhei qui comptait ! Je tournai mon visage vers Yura, mais cette dernière affichait une expression tellement blasée et anticipée que je préférai me retourner sagement et foncer dans les locaux de l’endroit. Bien entendu, mon statut me permit d’avoir tous les honneurs et d’être reçu comme il se doit avant qu’on ne me dirige vers les douches. Après donc un bain express, je me retrouvai confortablement installé dans un bassin bouillant comme il faut…

Et sourire béat aux lèvres, j’attendais la promesse de la gérante : Celle de me faire servir du saké par une charmante demoiselle qui me tiendrait compagnie tout le long !

Finalement, l’absence de Nora n’était pas si grave que ça ! Je pouvais largement me débrouiller sans elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t141-metaru-shuuhei-terminee http://www.ascentofshinobi.com/u465

Mer 21 Fév 2018 - 10:44
Il n’y avait pas foule dans les vestiaires. Il fallait dire que venir dans les bains de bon matin n’était pas si courant en cette période de troubles. Les guerriers préféraient s’entraîner, les tengus devaient être occupés à surveiller la délégation de Kumo. Le kage semblait n’avoir plus de temps pour lui et… Oui, justement, que faisait Ayuka dans ce vestiaire ?

L’ennui. Noah restait enfermé en prison, et malgré les dizaines de visites de la Yuki, la situation ne semblait guère évoluer vers une possible libération. Cela avait le don de lasser la blonde qui pourtant, n'abandonnerait jamais son cher cousin. Et puis qu’avait-elle à faire de ses journées ? Pas grand chose. Le soir elle s’entraînait seule à l’académie, en témoignait ses phalanges rougies. Mais en journée, c’était l’ennui qui rampait dans son dos pour prendre possession de son corps. Rakka lui avait parlé des bains, et dans un sourire presque adorable, demandant à sa tante d’y aller pour y revenir avec le sourire. Comme avant. Et les dieux savaient que refuser une demande de Rakka n’était pas chose aisée.

Elle était donc venue, et avait fini dans ses vestiaires. Y laissant sa compagne d’acier, c’était vêtue d’une serviette que la manieuse de glace pénétra dans les bains. Un espace chaud, à l’air chargée des vapeurs brûlantes. Un lieu de troubles et de mystères. Un lieu qui savait pas certains aspects, lui rappeler son ancienne vie au sein de la brume. Un silence régnait, uniquement perturbé par quelques pas invisibles des serveuses et masseuses sur le carrelage trempé.

Ayuka soupira, son regard tentant de percer la brume pour trouver l’endroit où l’ennui serait le moins présent. Et au final, peu importe. Les mains habiles de la jeune femme glissèrent dans ses cheveux totalement détachés, chose rare, les décoiffant rapidement avant d’avancer un peu plus dans l’enceinte des bains, déambulant, son pieds plongeant dans quelques bassins, cherchant celui dont la température saurait la transporter.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t971-yuki-ayuka http://www.ascentofshinobi.com/u281

Sous les senteurs rocheuses d'Iwa ; Feat Ayuyu

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: