Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 3. Réddition
Aujourd'hui à 14:25 par Asaara Kôji

» SAIKŌ KENSHI
Aujourd'hui à 14:24 par Saikō Kenshi

» Spring Break [Libre]
Aujourd'hui à 14:10 par Sendai Yahiko

» Les invités de Toph [Equipe]
Aujourd'hui à 13:51 par Yaoguaï Senkū

» RETROUVAILLES ?
Aujourd'hui à 13:47 par Saikō Kenshi

» Un instant de répit [Saikô Kenshi]
Aujourd'hui à 12:56 par Saikō Kenshi

» Pas de bras, pas de chocolat [PV : Etsuko-chan et Hyûga-sama]
Aujourd'hui à 12:23 par Naari Etsuko

» PROJET : DEFENSE [YUKI KAYA]
Aujourd'hui à 11:32 par Yuki Kaya

» INTEGRATION
Aujourd'hui à 10:54 par Saikō Kenshi

Partagez | 

[Mission A] Mission périlleuse dans une crique pas si idyllique que ça

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Jeu 1 Fév 2018 - 11:34

Encore une fois convoquée au palais de la brume par une énième missive… Eh bien, depuis qu’elle était Chûnin et chef de clan, sa connaissance du palais s’était bien améliorée. Effectivement, entre les missions, les discussions liées au clan Yuki et aux équipes, elle se retrouvait souvent à discuter avec le Mizukage ou l’administration. C’est presque blasée qu’elle se rendit à l’heure demandée dans le bureau du Mizukage, sauf qu’elle ne s’attendait pas à recevoir une nouvelle mission, et encore moins d’un tel rang.

On lui expliqua clairement les enjeux et les dangers de la mission. Ils allaient se rendre à la « noire crique » afin de régler le problème de bandits empêchant la construction du port Naragasa. Ils étaient selon les informations recueillies une cinquantaine à être organisés pour entraver ces travaux, mais surtout leur chef, ou tout du moins celui ayant le pouvoir, semblait être un Shinobi aux pouvoirs étranges et un combattant confirmé. Et son équipe allait être envoyée pour s’occuper de ce grand problème.

Elle trouvait cela un peu ambitieux, car l’équipe était assez jeune et peu expérimentée, mais une mission d’un tel rang ne pouvait être que formatrice et en cas de réussite très gratifiante. A vrai dire, cela la stressait presque un peu, et elle essayait déjà d’imaginer les divers scénarios envisageables. Comment approcher la crique ? Comment faire si le shinobi prend en otage son équipe ? … Trop de questions en suspens pour le moment. Mais dans un premier temps, elle prit soin de contacter au plus vite son équipe, leur envoyant une missive expresse.



« Bonjour chère équipe numéro 4,

Je vous attend demain matin à 9h30 devant les portes Nord du village pour un départ en mission.
Venez avec de quoi tenir au moins deux jours car nous aurons un peu de marche pour atteindre notre destination.
Il s’agit d’une mission de rang A d’une grande importance, et c’est pourquoi je souhaite vous voir en pleine forme demain matin. Évitez les excès ce soir !
Les détails de la mission vous sont fournis dans le papier descriptif ci-joint.

A demain,
Yuki Kaya. »



***


Le lendemain, 9h10.

Kaya est déjà sur le lieu de rendez-vous, habillée de sa fameuse tenue blanche et toujours aussi peu couvrante, mais pourtant son air bien sérieux est ancré sur son visage. Ses airs froids sont plus visibles que jamais, et elle attend les membres de son équipe avec son regard bleu planté vers l’entrée du village d’où ils sont censés venir. En même temps, son esprit est occupé par des réflexions liées à la mission.

Sa première pensée est d’approcher la crique par la terre, car elle avait peur qu’arriver par les eaux les rende trop visibles et qu’ils ne tombent dans un guet-apens. Elle aimerait bien avoir une petite phase d’observation afin d’établir un plan d’action précis avant de finalement se présenter dans la crique. Avec deux combattants ayant des techniques à distance, ils pourraient peut-être réduire l’effectif ennemi avant même d’être visibles. Enfin, la première priorité était de prendre la route vers le nord pour rejoindre le lieu de la mission au plus vite...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 2 Fév 2018 - 11:43
Mission A
C'est seulement le soir, quand elle rentre chez elle, qu'elle trouve la missive sur la table. Lettre probablement déjà lue et feuilleté par son père. Alors qu'elle s'étonne du rang de la mission, elle espère que pendant le repas son paternel aura un mot gentil ou quelque conseil à lui donner. Après tout, il s'agit là d'une mission de haut rang et avec l'équipe qu'elle a rejoint depuis peu. Mais ce soir-là, le repus fut étrangement silencieux. Peut-être que l'homme se réjouissait déjà de la possible mort de cette fille qu'il n'avait jamais désiré ? Oui, c'est une possibilité. En tout cas, une fois le repas finit, elle s'était contenté de débarrasser grossièrement la table avant de se préparer le nécessaire de nourriture pour le lendemain et même un peu plus. Élaborant des plats qui ne craignait pas d'être mangé froid et qui ne serait pas infâmes après une journée ou deux dans un récipient. Terminant cela, elle quitta la cuisine pour gagner sa chambre et préparer tout ses artefacts ninja. Préparant déjà sa tenue pour le lendemain matin, pour qu'elle n'ai qu'à sauté à la douche en se levant sans devoir fouiller dans l'un ou l'autre placard pour trouver l'un ou l'autre vêtement. C'est ainsi qu'ensuite, la nuit tombant à peine, elle se mit au lit pour tenter de s'endormir avec les poules... Mais bien longtemps, elle se retourna dans ses draps en se demandant ce qu'il arriverait durant cette mission peut-être un peu trop périlleuse pour une équipe si peu... comment dire entraînée à travailler ensemble.

---

Alors que le jour se lève, la belle en fait de même. Quittant la chaleur de ses couvertures pour se glisser jusqu'à la salle d'eau d'un pas endormit. La frimousse toujours marquée par le sommeil. Elle baille alors qu'elle se tient devant la glace tandis qu'elle a déjà commencé à faire couler l'eau et qu'elle attende qu'elle soit bien chaude pour se glisser en dessous. Elle ignore quand elle pourra encore profiter de ce simple confort. Kaya a parlé de plusieurs jours, mais la verte ignore complètement combien exactement. Moins d'une semaine ou bien davantage ? Elle ne le sait pas et c'est pour cela, que ce matin, elle prend la peine de se prélasser un peu plus sous l'eau chaude. Appréciant la morsure de la chaleur sur sa peau alors qu'elle se savonne.

Pourtant toute bonne chose à une fin et elle sait qu'elle ne peut s'éterniser encore plus sous l'eau, alors avec un certain regret, elle quitte le jet et s'enveloppe dans une serviette pour s'éponger le corps avant d'enfiler sa tenue assez rapidement. Retournant brièvement dans sa chambre, la Kaguya attrape son étui à shuriken, qu'elle attache déjà à sa cuisse, sa poche dorsale qu'elle nous au bas de son ventre et son sac à dos qu'elle garde pendant à sa main.

Dévalant maintenant les escaliers avec une certaine douceur pour ne pas déranger son paternel, elle se glisse ensuite dans la cuisine, terminant de remplir son sac avec ses préparatifs de la veille pour le laisser poser sur la table et manger quand même un petit quelque chose ce matin avant de partir.

Et finalement, vient l'heure de quitter la demeure familiale et sans laisser un mot adresser à son père, Shizuna enfile sa veste, rabat sa capuche sur sa tête et glisser son sac dans son dos pour prendre la direction de la porte Nord.

Arrivant sur les lieux, elle remarque rapidement la présence de la blonde, sa senseï et lui adresse un petit signe de main en guise de salutation. Après tout, maintenant les membres de son équipe s'était sûrement habitué à son mutisme non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2348-silent-voice#16698 http://www.ascentofshinobi.com/u115

Mar 13 Fév 2018 - 13:39

« Khan Le Gladiateur »



Quelques pas encore, deux passes de rapières et s'en était fini pour son passage au Dôjo de cette nuit. Comme à son habitude, Khan clôturait sa séance de combat dans l'un des jardins du grand Dôjo des sabreurs, ayant profité de la nuit entière pour s'y entraîner seul et de manière efficace, loin du fracas des armes des autres ninjas et possibles bruits et passages désagréables. Il lui fallait être efficace pour la mission qui lui était incombée, bien qu'il n'en sache pas plus dessus, une convocation directement faites par sa chef d'équipe ne pouvait présager que deux choses : Une simple mission organisée par la chef dans le but de les organiser, rien de très compliqué, ou bien tout l'inverse, une mission qu'il allait devoir mener minutieusement et sans faire trop de bruit autour de celle-ci. Quel qu’en soit le résultat, il était clair que le Gladiateur ne se laisserait pas avoir, s'étant suffisamment entraîné depuis son arrivée au village, il découvrait une nouvelle facette du combat et de l'entraînement de soi. La missive était arrivée l'après-midi précédent, le réveillant dans son sommeil d'homme nocturne, vivant en décalé par rapport à ses congénères, la fatigue ne l'atteignait guère et les moments de sommeil qu'il s'accordait n'était là que pour assurer que son cerveau fonctionnait bien et non pas car le besoin s'en faisait ressentir. Ses derniers mouvements fini, Khan rengaina son épée, pensif, alors qu'il marchait rapidement, le pas affirmé, en direction du Nord du village, là où le rendez-vous avait été fixé. A cette allure, il ne lui fallu pas longtemps pour y arriver, le voyage lui paraissant d'autant plus accéléré qu'il repensait constamment à ce qu'il avait fait juste avant, analysant ce qu'il devait améliorer chez lui, dans ses mouvements et dans sa réflexion en plein combat. A sa vue, les deux femmes de son équipe, apparemment prêtes à partir, tandis que le Gladiateur contractait la machoîre en les admirant, dans un sens fier et rassuré d'être avec deux personnes qui pouvaient compter, sur le papier, pour le village, plutôt que d'avoir été mis avec une équipe de boulets finis qui le ralentiraient bien plus que dans ce cas-ci, bien que leurs proximités de compétences soient difficilement énumérables, Khan avait le sentiment que les deux femmes ne s’évertueraient pas à la saborder. Vêtu de son costume d'apparât, le Gladiateur paraissait être le parfait mix entre un barbare et un directeur d'école de commerce, bien que seule l'apparence ne permette de l'assimiler à ce dernier type de personne.

"Bien le bonjour."



Ça suffisait pour l'instant, les saluer avant que les choses sérieuses ne commence, avant que Khan n'en apprenne plus sur ce qui l'attendait réellement et sur la façon donc ils allaient procéder. C'était tout ce qu'il attendait finalement, sachant pertinemment que les politesses n'étaient qu'une surface pour mener à autre chose, à un but véritable souvent inavoué. Dans ce cas-ci, une sorte de "C'est partit on commence".

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Lun 19 Fév 2018 - 20:57


Rejoindre votre destination par la terre était une bonne idée, vous arriverez sans encombre, ceci dit...
Pour le coup, vous n'êtes malheureusement pas les premiers curieux ou alors ils attendaient la visite de Kirijins. Les rapports faisant état d'un shinobi sont sûrement vrais, car un des membres de votre équipe en marchant à déclencher un piège de fuinjutsu, le voilà enfermé dans une cage carrée qui semble se former par 4 sceaux se reliant.

Toutefois, en contrebas, vous pouvez observer trois gros bateaux en mer, des campements sommaires, mais pas un seul ouvrier... L'endroit semble désert étrangement. Pourtant il y a de la fumée et tout à coup vous voyez une lignée d'otages attachés qui se font traîné vers des embarcations. Avant tout, devriez-vous vous occuper de votre coéquipier ?



En libérant votre coéquipier, vous attirez le ninja mystérieux et pourrez l'affronter, par contre, les bateaux partiront avec les ouvriers kidnappés et vous devrez supposer que vous serez capables de les retrouver...

En laissant votre coéquipier ou vous divisant, seuls les restant pourront l'affronter... à supposer qu'ils soient suffisant.

Si vous laissez votre partenaire et partez secourir les travailleurs, la ninja viendra juste l'emmener avec lui et vous devrez le retrouver...

Ou autre chose, à vous de choisir !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 6 Mar 2018 - 16:21

Tout le monde était arrivé à l’heure, et les salutations avaient été assez brèves. En plus, la Kaguya ne parlait pas, ce qui rendait toujours ces moments un peu spéciaux, enfin avec le temps l’équipe avait prit l’habitude, et arrivait à la comprendre de mieux en mieux grâce à son langage non verbal. Enfin, l’important n’était pas la. On leur avait confié une mission de haute importance, et c’est pourquoi elle les pressa un peu à prendre le départ par les terres, ce qui ne fut pas une mauvaise idée.

Seulement, alors qu’ils s’approchaient de cette fameuse crique, Kaya entendit le bruit typique d’un sceau qui se déclenche. Elle jette subitement un œil au sol et remarque le sceau qu’ils venaient de déclencher. Du fuinjutsu d’un niveau correct donc… Son premier réflexe pourrait paraître stupide pour beaucoup de personnes, mais il fut d’utiliser une rafale fûton pour propulser les deux genins hors de la zone délimitée par les sceaux. Ils furent éjectés chacun de son côté, et lorsqu’elle voulu faire de même pour elle, c’était déjà trop tard.

La cage se forma tout autour d’elle, et elle ne put s’éjecter que dans une paroi bien rigide qu’elle heurta avec son dos, avant de retomber au sol dans sa cage. Un long soupir plus tard la fine blonde observa sa cage et leva les yeux au ciel, un peu honteuse de se retrouver prise dans un piège alors que les autres membres de l’équipe – qu’elle est censée encadrer – sont eux maître de leurs mouvements.

Elle se retourna et observa la crique qui n’était vraiment pas bien loin, et alors qu’elle remarqua ces bateaux prêt à accueillir moult ouvriers, Kaya pointa du doigt dans cette direction et regarda tour à tour ses coéquipiers.

« Regardez ! Il se passe quelque chose à la noire crique ! Ne vous en faites pas pour moi, je m’en sortirai. La mission avant tout ! »

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mer 7 Mar 2018 - 15:59
Mission A
Soudainement, une bourrasque de vent l'envoi voler un peu plus loin et alors qu'elle tente, par une étrange pirouette, de retomber sur ses pieds ou du moins à quatre pattes, tel un chat, elle relève le regard pour voir sa chef de team emprisonner grâce à une étrange technique. Elle se redresse alors et fixe celle-ci un instant avant de tourner la tête pour observer la crique alors que la chef ordonne aux deux de partir vers celle-ci pour continuer la mission et l'abandonné là.

Si elle l'avait l'esprit d'équipe réellement, elle refuserait et resterait là, pour trouver un moyen de libérer la Yuki.
Si elle ne craignait pas l'échec de la mission et les conséquences que cela aurait ensuite à cause de son père, elle choisirait de rester ici.
Et s'il n'y avait pas autant de vie en jeu plus loin, elle aurait également pu rester.

Sauf que là, toute ses conditions poussaient la jeune femme vers une seule et unique possibilité d'action, car en plus la blonde demandait ceci. Elle pourrait ainsi se justifier d'avoir juste obéi aux ordres si jamais ça finissait mal pour son aîné. Une excuse bidon, alors qu'on pourrait lui en faire des reproches, tout comme ça pourrait également mal finir pour la blonde si jamais il arrivait quelque chose à la Kaguya ou au Watanabe si jamais, parce qu'elle a donné un ordre contre l'esprit d'équipe.

C'est ainsi, sans plus attendre que la verte s'élance sans même porter un regard au futur sabreur, s'il la suit ou non. Il fait le choix qu'il veut, mais elle, elle part tout simplement poursuivre la mission sans se retourner, ne se faisant aucunement du soucis pour la fille de glace. Dans tout les cas, maintenant, elle fait bien attention à ce qui l'entoure, pour ne pas tomber dans un nouveau piège.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2348-silent-voice#16698 http://www.ascentofshinobi.com/u115

Ven 23 Mar 2018 - 11:36

« Khan Le Gladiateur »



Les choses étaient allées vite, en un rien de temps, Kaya s'était retrouvée emprisonnée dans une espèce de cage étrange, un piège qui venait de se déclencher. Une vraie plaie pour la mission... Alors que Khan commençait à apposer la main sur la garde de son épée, envisageant de fracasser la cage du mieux possible, sa chef d'équipe en décida autrement, il était temps pour eux de continuer la mission selon ses directives. Soit, Khan ne pouvait pas vraiment dire non, bien qu'il ne soit pas forcément d'accord, contester des ordres ne pouvaient que désorganiser les choses. Un choix avait été prononcé et il n'était pas question de mettre plus de personne en danger. La Chef des Yuki savait probablement ce qu'elle faisait. Après tout, ce n'était pas la première fois qu'elle se retrouvait face au danger... si ?

Quoiqu'il en soit, le Gladiateur se retourna pour voir sa coéquipière Kaguya partir en direction des bateaux qu'ils venaient d'apercevoir, chose que Khan s'empressa de répéter, désireux de mener à bien la mission, tandis qu'il adressait un sourire rassurant à Kaya, lui faisant bien signifier qu'il lui faisait confiance et qu'elle s'en sortirait dans tous les cas. Mais s'il y avait bien une chose qui pouvait inquiéter le ninja, c'était sûrement ce qui allait se passer pour le duo qui se dirigeait vers les navires. Qu'allaient-t-ils vraiment rencontrer là-bas ? C'était pour lui un mystère, mais un bien heureux mystère, qui excitait ses sens et redorait ses envies de combat comme il avait pu le vivre dans ses débuts en arène.

Courant ainsi dans la direction choisie, Khan décida finalement de tout de même sortir son arme, la dégainant fermement à l'aide sa main forte, la droite. Il savait que ce qu'ils allaient rencontrer ne se laisserait sûrement pas faire et qu'il lui faudrait être préparé à tous les types de situations. Tout pouvait arriver, mais surtout, l'arène lui avait appris à ne jamais baisser sa garde et à rester à l'affût.

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Sam 24 Mar 2018 - 1:58


Le choix avait-il été pour le mieux ? En partant tout de suite en revanche, les deux genins arriveront à temps pour stopper l’embarcation et le départ des bateaux, s’ils ont les compétences nécessaires toutefois. Malgré tout par quoi commencer ? Un premier bateau est plein et ils peuvent le voir amorcer le protocole de départ, ils ont tout au plus quelques minutes pour l’atteindre et le stopper, mais c’est aussi le plus éloigné. Avant d’arriver à lui, des malfrats armés sont en train de traîner leurs otages supplémentaires vers un second bateau. Faut-il les contourner ou les affronter, mais est-ce qu’ils arriveront à le faire sans risque pour les ouvriers capturés ?

Après tout, les opposants aux kirijins ne sont pas des ninjas, ni des combattants de haut rang, plutôt une poignée de mercenaires opportunistes, bien que nombreux. Seules les prouesses des deux genins pourront répondre à toutes ses interrogations.

Sur un autre décor, plus loin, le piège est toujours actif et vu qu’il peut contenir la Yuki loin d’être novice, il faudrait s’attendre à ne pas rencontrer un shinobi lambda à son origine… Malheureusement. Sa silhouette sombre ne tardera d’ailleurs pas à apparaître, alors que les deux genins sont déjà bien éloignés, le personnage portant un masque sous la capuche de son noir manteau s’empressait d’examiner sa prise.

« Qui es-tu et que fais-tu ici ? »

Il ne semble pas particulièrement agressif au premier abord, disons, qu’il avait aussi l’impression de ne pas risquer grand-chose. Selon les réponses ou les actions de la blonde, il aurait tout le loisir d’aviser de son sort ou de la situation…

Hrp :Vous êtes maîtres de vos actions pour la crique, choisissez l'issue sachant qu'une autre tâche vous attend ensuite, voire plusieurs autres.


Quelque soient les réponses de Kaya, le ninja va tenter de la capturer en touchant son piège pour remplir la cage de barrière fuin avec un somnifère se diffusant sous forme de fumée épaisse.

Si cette dernière peut s'en protéger, elle pourra le surprendre, puisqu'il annulera logiquement son piège pour la récupérer.

Si elle ne le peut pas, il la récupérera inconsciente pour l'emmener avec lui à son repère, à son réveil elle sera attachée avec des sceaux anti-utilisation de chakra. Une prisonnière quoi. Soit elle se libère par elle-même, soit ses coéquipier devront la retrouver. Son kidnappeur étant dans la même salle qu'elle (une caverne) elle pourra lui parler.

Dans tous les cas, vous pouvez tenter autre chose et poursuivre la mission.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 24 Mar 2018 - 12:50

Kaya venait de sauver ses genins, et surtout de leur ordonner de continuer la mission et de se rendre sans elle dans la crique. Il y avait pas mal de mouvements là-bas apparemment, et il était clair qu’il fallait qu’ils agissent au plus vite, car le temps jouait en leur défaveur. Elle fut presque étonnée que son équipe ne rechigne pas un peu à la laisser la, mais il semblait qu’ils obéissaient vraiment bien aux ordres… Ou alors Kaya n’avait aucune valeur pour eux, et la laisser mourir serait une moindre perte pour eux. Quelle tristesse.

Enfin, la voilà maintenant prise au piège. Elle regarda à la base des sceaux pour voir s’il n’y avait pas un moyen simple de les briser, où une malformation dans la cage afin de s’en échapper, mais rien de cela. Le piège était bien réalisé, ce qui n’était pas forcément de bon augure. Et d’ailleurs, le probable auteur de ce dernier ne tarda pas à apparaître. Son apparence était mystérieuse, car il cachait son visage derrière un masque et portait des vêtements plutôt amples. Il lui demanda de décliner son identité, et face à un inconnu, il aurait été tout à fait imprudent de dévoiler son nom de famille ainsi que son grade.



« Je suis Kaya, simple genin du village de Kiri. Je suis tombée dans ce piège alors que j’effectuais une mission de repérage. Puis-je me permettre de retourner cette question ? »

Dit-elle sur son ton habituel : un peu froid et autoritaire, mais avant qu’elle n’ait sa réponse, ou tout du moins qu’elle ne l’entende entièrement, elle remarqua l’activation des sceaux, ainsi qu’une épaisse fumée apparaître à la base du piège. De peur que ce soit un poison, elle effectua très rapidement quelques mudras afin de générer dans la panique un bloc de glace qui l’entourait. D’habitude, cette barrière gelée et hermétique servait à la défendre d’attaques directes, mais ici c’est surtout de l’air pur qu’elle cherchait à conserver. Cependant, un peu de somnifère avait eu le temps de s’immiscer autour d’elle, et donc dans son cocon de glace, et très rapidement, Kaya sentit ses membres s’engourdir, jusqu’à ce qu’elle s’effondre dans sa propre protection, cette dernière se dissipant peu après son endormissement.

Un peu plus tard, elle rouvrit les yeux, difficilement et l’esprit lourd, et remarqua qu’elle se trouvait dans un lieu sombre, pieds et mains liés. Elle se sentait assez faible, et remarqua que son chakra circulait terriblement mal au niveau de ses attaches … Clairement, utiliser des jutsus sera délicat. Un peu plus loin, elle pouvait observer la même silhouette qu’avant sa capture. Kaya se sentait un peu honteuse de se retrouver si facilement dans cette situation…



« Où sommes-nous, et qu’est-ce que vous me voulez... ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Sam 24 Mar 2018 - 20:07
Mission A
Laissant tomber la chef de son équipe et son partenaire, Shizuna se met en marche au pas de course vers les bateaux en contre-bas. Courant devant lui, elle sait uniquement au bruit de ses pas que le garçon de l'équipe la suivit. Elle ne lui prête d'alleurs pas plus attention que cela. Peut-être qu'elle devrait, mais en même temps, pour faire quoi ? Parler ? Non, elle ne le fait pas, mais peut-être qu'un simple regard permettrait de faire comprendre qu'elle n'est pas si individualiste dans cette mission. Néanmoins, elle ne tourne pas la tête, concentrer à observer ce qu'il se passe un peu plus loin.

Ainsi, elle remarque sans soucis la file d'otage et de truands qui embarque sur un second bateau, alors que plus loin, ils semblent déjà presque prêt à partir. La verte se refuse de voir ses bateaux partir, ce qui signifierais l'échec de la mission. De cette façon, tout en maintenant son allure, elle se met à composer des mundra pour voir petit à petit apparaître sur sa peau des excroissance osseuse venant former tout une armure autour d'elle, ralentissant assez ses mouvements, mais lui permettant de continuer sa course en bousculant les truands, dans le but de passer tout simplement tout droit sans tenir compte d'eux. Son but n'est pas d'arrêter le premier bateau qu'elle atteint, mais bel et bien de foncer vers le second en traversant le quai de façon assez violente et bourrin. En effet, elle se retrouve à courir aussi vite qu'elle peut malgré la masse de son armure d'os et à bousculer les hommes et civils pour atteindre son but. Chose qui lui permettrait d'empêcher le départ. Si elle arrive à destination, elle n'hésitera pas une seule seconde à blesser les barbares en usant de son art et de ses aptitudes au taijutsu.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2348-silent-voice#16698 http://www.ascentofshinobi.com/u115

Sam 24 Mar 2018 - 20:21

« Khan Le Gladiateur »



Continuer d'observer la situation durant sa course, le Gladiateur se rendait maintenant compte qu'il était urgent pour eux d'agir, deux bateaux observables se préparant à partir, l'un, plus loin que le premier, étant déjà prêt à embarquer, la majorité des gens s'agitant sur le point de l'embarcation et non plus à ses devant. Cependant, il leur fallait déjà faire fasse à un premier groupe, commençant lui seulement à rameuter les otages pour se préparer à les embarquer. Deux bateaux à arrêter, deux ninjas, les choses devenaient presque gérables tout à coup. Mais alors qu'il réfléchissait, ses jambes fonctionnant d'elles-mêmes, Khan aperçu son équipière devant lui exécuter des mudrâs dans un but précis, arborer rapidement à se qui semblait ressembler à une armure... en os ? Ah... Oui, c'était ça... Une Kaguya... Un détail que le guerrier avait presque oublié. Mais plus important encore, il avait maintenant compris ce qu'elle comptait faire et qui ne tarda d'ailleurs pas à se faire voir. La jeune muette fonçait au travers des mécréants et otages, se protégeant des éventuelles ripostes grâce à son armure. Son but était clairement d'atteindre le bateau derrière pour qu'il ne s'en aille pas.

Rapidement, le Gladiateur ralentit sa course, le but n'étant pas pour lui de la suivre, mais de plutôt s'occuper du premier groupe. Néanmoins, son premier réflexe fut d'abord de sortir à l'aide sa main gauche, trois shurikens, qu'il s'empressa d'envoyer en direction du pont du bateau prêt à partir, visant les quelques personnes qui semblaient s'atteler à larguer les amarres. Ainsi, il ralentirait grandement les décisions des matelots et pourrait peut-être même les stopper le temps que la Kaguya ne soit à portée de s'occuper d'eux.

Ceci fait, le Gladiateur devait maintenant d'atteler à sa nouvelle tâche, s'occuper du premier groupe... Chose qu'il fit rapidement et simplement à l'aide de quelques mots, tandis que ceux-ci venait de se faire bousculer par son équipière.

"Hey, c'est ici que ça se passe. Relâchez les immédiatement."



Ses mots fusèrent tandis que son épée, agrippée par sa main droite, se dressait maintenant devant lui, se préparant à un nouveau combat, fendant en apparence son visage en deux, comme s'il faisait une révérence de début de combat d'arène. Khan était prêt à combattre et savait qu'il n'allait sûrement pas y couper. Le regard dur, il plissa les yeux et prit une grande respiration.


Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Dim 25 Mar 2018 - 17:41

En voyant de la glace se formait autour de sa prise, l’homme étrange jubilait, jackpot, une Yuki. Ils étaient un clan connu pour leur noble et donc richesse. Aussi dans son avidité, négligeait-il de vérifier ses dires sur son garde, ou sa puissance, qu’importe, elle s’était de toute façon évanouie sous son jutsu. La récupérant sur son épaule, avec une vue imprenable, il s’attardait néanmoins pour observer le duo à l’œuvre en bas. De bons combattants si on se fiait à la mise en échec de ses employeurs en bas. Pesant le pour et le contre dans sa tête, ça ne lui paraissait pas illogique que Kiri avait jeté des genins en faible quantité dans cette histoire. Laissant une note, pour la rançon, il prenait direction de son chemin tant que les deux autres se tenaient occuper pour quelque temps encore.

Le groupe de brigands n’avait pas beaucoup de chance devant les deux guerriers motivés, leur défaite était rapidement écrasante et les tentatives de ralentissement du départ des navires un franc succès. Certains otages, même toujours attachés en profitaient alors pour s’enfuir, d’autre pour venir achever au sol les ravisseurs laissés par leurs sauveurs. Au large néanmoins, le bateau qui attendait ses confrères mettait les voiles après le signal de détresse du navire du fond pris d’assaut par la Kaguya. S’il abandonnait ses camarades, il ne fuyait pas cependant indéfiniment, grande chance qu’ils retentent leur chance à un moment ou à un autre si la zone restait sans surveillance…

À l’emplacement de Kaya, il ne restait plus donc plus qu’un parchemin avec une somme d’argent exigée et un point de rendez-vous le lendemain à l’aube… S’ils y retournaient, qu’allaient-ils faire de ça, nos deux genins ?

Dans le repère par contre, il fallait avouer que Kaya était agréable à regarder, pour le coup, elle avait toute l’attention de son ravisseur.

« Ça dépend ma jolie. Si tu me rapportes de l’argent facilement ou pas. Ou plutôt d’à quel point on tient à toi. »

L’utilisateur de fuinjutsu s’amusait de la situation, d’autant, qu’il ne semblait y avoir ni entrée, ni sortie dans cette pièce rocheuse, à premières vues du moins, puisqu’il l’y avait emmené.

« On est dans mon chez moi du moment, tiens-toi tranquille et ça pourrait bien se passer. »

Là-dessus, il s’installait dans sa couchette de fortune, aussi arrogant qu’assuré de ne rien risquer, il coupait la seule lumière de la pièce les plongeant dans le noir total pour faire sa nuit de sommeil probablement. Il l'avait attaché solidement à un pilier en roche, puis entraver la circulation de son chakra non ?


Kaya, tu as des possibilités de tenter des choses, à toi de voir ! Vous êtes dans une sorte de grotte, une pièce qui parait sans issue, à toi de la débusquer si tu le peux.

Pour le reste, votre imagination est à l'honneur !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 26 Mar 2018 - 15:47

Le repaire de son ravisseur était bien sombre. Seule une petite lumière lui permettait de voir à quoi ressemblait ce lieu, et surtout son habitant. D’ailleurs, il lui avait fourni son objectif : la cupidité. Seul l’argent l’intéressait donc ? C’était un moindre mal, elle s’attendait presque à pire. En parlant de scénarios qui auraient pu être catastrophiques, le fait qu’il l’appelle « ma jolie » et le regard qu’il lui portait la rendait heureuse de s’être réveillée habillée. Des choses bien plus glauques auraient pu lui arriver. La seule chose qu’il demandait était que Kaya se tienne tranquille tandis que lui allait s’allonger paisiblement sur un lit de fortune.

Kaya, elle, était toujours pieds et mains liés à ce pilier de roche dont la fraicheur était plutôt désagréable contre la peau de son dos. Et la faire passer la nuit ainsi ne semblait pas le chagriner plus que ça. La jolie blonde avait plutôt l’habitude de son grand lit et de ses draps en soie dans le calme du domaine Yuki, mais il en était tout autrement ici.

« Me tenir tranquille ? Voyons, ai-je vraiment l’air d’une méchante fille … ? »

Son ton était plus doux, pas suave non plus, mais il s’en rapprochait. Elle ne voulait pas éveiller de conflits en particulier, et si c’était possible, qu’il s’endorme l’esprit tranquille sans imaginer une seconde que la Yuki puisse lui causer du tord. Alors que la respiration de l’homme était en train de se faire plus forte, montrant son assoupissement, Kaya commeça à chercher des aspérités sur la roche. Assez vite, elle trouva une arrête potentiellement assez tranchante pour couper les cordes qui lui servaient de lien.

Assez vite, elle réussit à libérer ses mains des cordes en frottant la jonction de ces dernières sur une arrête jusqu’à ce que la corde s’effrite, puis cède. Elle espérait que cette opération ne fasse pas trop de bruit d’ailleurs. Une fois les cordes de ses mains au sol, elle pouvait sentir le chakra recirculer dans ses mains, le sceau étant appliqué sur le matériau et non sur sa peau. Elle attrapa ensuite un kunai et trancha les liens au niveau de ses chevilles. La voilà libre de ses mouvements, et de l’utilisation de son chakra !

Dans un premier temps, elle ne bougea casiment pas et essayer de se rappeler d’une issue dans l’obscurité de la salle, mais elle n’en avait pas trouvé. Plan B. Il y a une personne ici qui connaît la sortie pour sur… Quelques discrets mudras plus tard, elle activa un Genjutsu qui s’activera s’il croise son regard. Ce dernier altère le flux de chakra de sa cible, et rend la déjà séduisante Kaya encore plus attractive, mais surtout sympathique.

Kunai encore à la main, elle s’approchait lentement du lit, et une fois contre ce dernier, elle posa un genou de chaque côté de l’homme qui y dormait, pour le surplomber, et finit par se mettre à quatre pattes au dessus de lui. Une fois en place, elle vient placer son arme contre sa gorge, et le secoua légèrement en le poussant avec son genou, afin de le réveiller.

« Alors chéri, tu vas me dire où se trouve la sortie tout de suite, sinon ça risque effectivement de mal se passer... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Lun 26 Mar 2018 - 18:03
Mission A
Un jeu d'enfant ? Voilà ce que ça avait été au final. Shizuna avait du mal encore à y croire à cause de la rapidité et le peu d'opposition qu'il y a eu. Parce que cela à rapidement été expédier. Parce que là, debout autour des hommes qu'elle vient de blesser, certains assez grièvement, elle soupire. Ennuyé par la facilité qu'il y a eu et grimpe alors dans le navire pour permettre aux villageois de sortir des cales du navires et retrouver leur liberté, jusque là, entravée et faillit être volée.

C'est après quelque minute que la tête de la verte réapparait sur le pont du bateau et qu'elle observe la scène en contre-bas. Son co-équipier, entouré de bandit et de villageois, les civils cherchant pour certain à fuir le plus rapidement loin du port et pour d'autre à se venger, ruant ainsi de coup les oppresseurs maintenant devenu des victmes. Elle soupire une nouvelle fois. Elle pourrait être satisfaite de cette mission si rapidement terminée, mais étrangement, elle n'en tire aucun plaisir.

Elle porte alors son regard au loin, là d'où ils sont arrivée, là où leurs senseï est prisonnière d'un piège. Comment expliquer cela? Shizuna ne sait pas ce qu'elle doit en déduire, ni même tout simplement comment analyser le tout. C'est compliqué.

La Kaguya saute alors du bateau pour rejoindre son coéquipier et le questionner du regard avant de pointé du doigt l'endroit où Kaya a été prise au piège, comprendra-t-il ce qu'elle veut dire sans qu'elle ai besoin de sortir son carnet? En même temps, ce n'est pas très clair, même pour elle et pire encore, elle ne sait pas trop ce qu'elle doit dire. Ne devait-il pas y avoir des ninja parmi eux pour avoir lancé du Fuinjutsu là haut dessus ? Ou bien est-ce qu'il y a un autre groupe qui sévit dans le coin ? Elle est paumé en réalité et regarde l'épéiste en exprimant bien ce sentiment, ne sachant pas s'ils doivent rester ici, à cause du navire au loin, s'ils doivent s’attendre à une embuscade de ninja resté pour le moment en observation ou bien tout autre chose ? C'est pour cela qu'elle ne bouge pas, qu'elle ne va pas voir pour secourir Kaya, persuadé qu'ici, à cause de la facilité de libération, il y a anguille sous roche. L'osseuse n'aime pas les choses faciles.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2348-silent-voice#16698 http://www.ascentofshinobi.com/u115

Mar 27 Mar 2018 - 0:36

« Khan Le Gladiateur »



Alors que Khan finissait de botter le train des quelques bandits qui ne voulaient pas se sentir tranquille, il pouvait ressentir le changement important de climat qui se profilait dans les environs. Les prisonniers avaient échangé de place avec leurs agresseurs, la plupart fuyant, d'autres se vengeant à leur échelle de violence et de rage sur les truands, sans jamais vraiment ne leur causer réellement de tord. Ce qui attira l'attention du Gladiateur fut autre chose, le bateau proche de lui mettait les voiles, emportant avec lui des brigands déjà prêts à partir, sans prisonniers au moins, c'était déjà un bon positif, tandis que l'autre navire avait pu être arrêté par les prouesses de la Kaguya, bien trop performante pour les malfrats. C'est d'ailleurs après quelques instants que le regard de Khan s'arrêta sur celui de sa coéquipière qui semblait, justement à cet instant, essayer de lui faire passer un message.

Défronçant les sourcils, Khan essaya de décrypter les mouvements de Shizuna, alors qu'il rangeait lentement son épée autour de sa ceinture à l'aide de sa main droite. Une direction pointée, en amont de leur position, Kaya ?

"Hein ? Tu veux que j'aille m'occuper de Kaya ? Et bien, on dirait que la situation ici reste largement gérable pour toi. Si tu as un problème, cries."



A ces derniers mots, sérieux, le Gladiateur se tourna prestement pour fuser en direction de l'endroit où ils avaient laissé Kaya plus tôt, trop pressés par les évènements. La Kaguya avait raison, il n'était pas question de la laisser dans de tels draps, surtout maintenant que les priorités de l'équipe avaient changé du tout au tout.

Ainsi arrivé plus haut, Khan grimaça... Personne. Seul restant, une sorte de message qui avait encore la chance ne pas s'être dissipé d'une manière ou d'une autre. Décidément, tout allait vite en ce jour de mission. Un point de rendez-vous et une somme d'argent ? Intéressant... Les deux shinobis n'avaient pas vraiment le choix, se jeter dans la gueule du loup était la seule opportunité qui passait à l'esprit du Gladiateur, bien conscient des risques encourus. Et s'ils n'avaient pas l'argent pour prétendre au moins vouloir accepter l'échange, ils trouveraient bien quelque chose à redire pour attirer l'attention de l’agresseur en question. En attendant, Khan devait en informer la Kaguya, pour qu'ils se préparent, en sachant que le temps était assez important pour résoudre les derniers détails de ce qu'il se passait en contrebat. Les victimes des brigands auraient besoin, pour certains, d'être aiguillés vers Kiri, ou au moins, mis à l'abris en attendant que quelqu'un ne puisse s'occuper d'eux. Faisant de nouveaux pas en direction de sa coéquipière, Khan la regarda à distance, avant de s'adresser à elle, criant du mieux qu'il le pouvait pour faire parvenir au mieux ses mots aux oreilles de Shizuna.

"Hey ! On a un problème..."




_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Mar 27 Mar 2018 - 2:00

L’homme eut un sursaut en se réveillant en prise avec la Yuki. Il regrettait vivement d'avoir été si insouciant ? Pas vraiment. Elle était si attractive qu’il en bavait presque, n’écoutant alors rien de ce qu’elle pouvait bien lui raconter. Peut-être même qu’il n’avait pas remarqué la lame non plus, mais la kunoichi s’empressait de le faire coopérer de grès ou de force.

« En dessous de nous… la trappe est cachée là. »

Avouait-il péniblement.

« Mais tu ferais bien de rester ici avec moi, en dessous ça grouille de gars avec bien moins de mœurs. »

En effet, ils étaient dans le repère de brigands. Pendant que les deux genins nettoyaient la crique, le mercenaire lui avait rejoint les flots et à l’aide de son suiton, faire que sa barque rejoigne le bateau qui fuyait avait été fort facile. De là, ils s’étaient rendu sur l’île voisine et oui, voilà pourquoi ils étaient si rapides et bien préparés. Faire des repérages était facile pour eux. Enfin, Kaya aurait tout le loisir de le découvrir, ses partenaires aussi, car à l’aube, personne au lieu du rendez-vous, qu’allaient-ils faire ? D’autant plus qu’ils avaient encore le problème des prisonniers à gérer, allaient-ils à nouveau laisser la crique sans surveillance ?

Mieux ne valait pas, car au coup de minuit, alors que Kaya joue les acrobates sur son ravisseur, le dernier bateau revenait à la charge rempli à ras-bord d’homme de mains. Mais avant tout, leurs canons tournés vers la critique, ce fut leur coup de feu qui réveillait les pauvres âmes à proximité. Le but des malfrats était clair, détruire un maximum l’avancement des travaux, mais pourquoi ? Une fois à cours de munitions, ils étaient pour eux de débarquer sur la terre finir le travail. Du coup, sur la petite île juste une barque ou deux comme moyen de navigation. Pas terrible hein.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 27 Mar 2018 - 18:03

Bingo ! Une trappe sous le lit. Filou, cet homme. Kaya esquissa alors un large sourire, pensant qu’elle allait pouvoir sortir de ce sombre repère pour ensuite rejoindre ses coéquipiers, puis Kiri, sans accroc. Mais il n’avait pas fini de parler. En effet, il continua sa phrase et lui annonça qu’elle se trouvait au dessus de toute sa petite armée, qui avaient « moins de moeurs » selon ses dires. La belle n’allait donc pas vraimenr passer inaperçue si elle passait par cette trappe, et ses chances de s’en sortir indemne entourée de tous ces soldats étaient assez faibles.

Le sourire alors dessiné sur son visage s’effaça, et la main posée sur son Kunai se resserra, montrant son énervement. Elle en venait presque à regretter de ne pas avoir laissé ses genins se faire emprisonner. Après tout, ils auraient été deux et auraient pu se tenir compagnie… Enfin, il ne servait à rien de ressasser le passer encore et encore, elle devait trouver une solution au plus vite. Son genjutsu semblait marcher à merveille, peut-être même mieux que d’habitude. Y aurait-il un facteur aggravant améliorant les effets de sa technique ? Elle y pensait de plus en plus. De ce fait, exploiter cette faille, bien que ce soit peu glorieux, pouvait être une solution très efficace.

« Vraiment ? Mais pourquoi ils seraient si méchants avec moi, hm ? »

Dit la plantureuse blonde en glissant un doigt sur le torse de son ravisseur, évidemment pour lui faire du charme, en retirant discrètement sa lame de sous sa gorge en remarquant qu’il ne semblait pas vouloir se débattre. Ses réserves de chakra étaient bien remplies, et elle espérait ainsi que son genjutsu continuerait à faire effet, sinon elle ne serait pas dans la meilleure posture du monde. Quoique, elle était toujours au dessus de lui, ce qui lui donnait l’avantage en cas d’une rebellion.

« Un si talentueux et influent homme comme vous ne pourrait pas les convaincre de laisser passer votre amie ? »

Qui ne tente rien, n’a rien. Elle pensait que c’était bien l’une des seules solutions qu’elle avait de sortir facilement : avoir le chef présumé dans sa poche. Bon, penser que tout se passerait pour le mieux était un peu optimiste, mais c’était une carte à tenter qui ne risquait pas d’avoir de mauvais retour.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 30 Mar 2018 - 11:52
Mission A
Sans que la verte n'ai à sortir son callepin, le sabreur l'avait comprit et il lui répondait tout simplement. Allant même à s'activer comme si, soudainement, c'était elle qui donnait les ordres et ce, sans même dire un seul mot. Elle le regarde donc prendre la direction de la prison de leur senseï, alors qu'elle, pour sa part, elle reste tout simplement ici, sur le quai, à surveiller les rebelles. Après tout, elle n'est pas certaine qu'ils ne cachent pas l'un ou l'autre moyen de se soulever contre les villageois et qu'en réalité, ils attendent juste le moment propice pour faire contre attaquer. Genre quand elle aurait le dos tourné. Ainsi, elle reste là, prenant place sur une grosse malle en bois pour observer les hommes encore partir devenir les prisionniers de ceux qui auraient dû être leurs esclaves à cet heure. Un beau retournement de situation.

Ainsi observatrice, elle laisse les civils géré eux même cette situation, restant juste là comme moyen de dissuasion. Du moins, jusqu'au retour de son coéquipier qui ne manque pas de se faire remarquer... Et pas pour rien. La Kaguya le dévisage alors qu'il lui annonçait qu'il y avait un problème. Oui, c'est bien, mais s'il pouvait en dire plus... Elle fait un mouvement de tête pour quérir le plein d'information qu'il a. Elle redoute de l'entendre dire que Kaya est morte, on sait jamais que la technique de la prison fuin se resserre petit à petit. Si c'est le cas, il n'a pas du voir un beau spectacle.

Mais non, au final, ce n'est pas cela. Heureusement. L'ayant suivit, elle parcourt de son regard la demande de rançon laissé et soupire avant de prendre le parchemin avec elle pour retourner vers le village. Il y a plusieurs possibilités, mais dans tout les cas, il faut prévenir Kiri. Du moins, c'est ce qui semble le plus logique ? Mais comment ? Parce qu'ils ont pas été préparé pour cela. Normalement, ils devaient juste gerer des bandits et non pas courir après un membre qui a été kidnappé. Pire encore... La chef. L'un comme l'autre, ils ne doivent pas savoir comment gérer cette situation. Du moins, Shizuna, elle, elle ne sait pas... Elle a beau réfléchir, elle ne sait pas ce qui est le mieux, ce qui doit être fait et ne pas fait. Doivent-il accepter de payer la rançon et donc capituler sans même savoir dans quel état sera Kaya au retour ? Voir même si elle sera vivante ? Elle serre les dents et relève le regard vers Khan, le suppliant du regard de dire ou faire quelque chose, de trouver la bonne solution... Et ce malgré la nuit qui approche.

Ainsi, pour les remercier de les avoir sauver, les villageois leurs propose le gîte et le couvert. De cette façon, les deux élèves de la prisonnière ont la possibilité de rester ici pour la nuit, pour attendre l’aube et le rendez-vous fixer. Sauf que dans tous les cas, la verte ne sait pas quoi faire et aimerait que son coéquipier décide parce qu’elle ne veut pas endosser la responsabilité de cela.

D’ailleurs, bien souvent, on dit que la nuit porte conseil, mais là, est-ce que ça sera réellement le cas? Parce que la Kaguya ne cesse de réfléchir, cherchant un moyen d’avoir l’argent ou tout simplement une idée d’embuscade contre ceux ayant capturer Kaya. Le soucis, dans tout cela, c’est qu’il y a trop de donnée inconnue… Et alors qu’elle continue de se retourner dans le lit qu’on lui a alloué pour la nuit, les premiers coups de canon retentissent.

Elle se redresse alors d’un coup, surprise par cela, comme probablement tout le monde dans le petit port et elle se précipite à la fenêtre pour observer la scène qui se déroule maintenant sous ses yeux. Une attaque, à distance, par les bandits qu’ils ont laissé filé tout à l’heure…

Sautant par la fenêtre, elle se trouve maintenant face à un autre problème… Trouver une solution pour stopper l’attaque et éviter la destruction total de cet endroit et surtout la mort de pauvre villageois innocent.

Si pour le coup dans la journée, ça avait été trop facile, là, elle se retrouvait et se sentit, complètement impuissante. N’ayant aucune technique adéquate dans ses capacités actuelles… Si seulement elle était plus forte, si elle était telle que son père le désirait réellement là, elle pourrait agir au lieu de voir le chaos se répandre tout autour d’elle, dans des cris et des larmes.

Pourtant, elle fini par se mettre en marche. A défaut de pouvoir stopper l’attaque, elle peut au moins aider les villageois pour qu’ils échappent à une mort soudaine.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2348-silent-voice#16698 http://www.ascentofshinobi.com/u115

Sam 31 Mar 2018 - 8:54

« Khan Le Gladiateur »



Le temps était passé bien plus vite que le Gladiateur n'aurait pu l'imaginer, les dernières heures ayant servi principalement à aider les villageois au maximum, à suturer leurs potentielles plaies de prisonniers, à se ressourcer, que ce soit par le sommeil ou la nourriture. La grande majorité du camp était silencieuse, laissant les douleurs passées s'apaiser, oubliant les mauvais moments passés aux mains des brigands.

Khan, assis en position birmane, méditait paisiblement, se laissant porter par les mouvements du vent au travers de ses cheveux, bercé par le son des vagues. S'il n'avait pas l'habitude de dormir la nuit, ayant un rythme décalé de ses congénères pour lui permettre de s'entraîner aux heures les plus calmes, il n'était actuellement pas assez fatigué pour trouver le sommeil et se reposer comme il le devrait. D'autant plus que la rencontre à l'aube pouvait dévier vers n'importe quoi...

Mais alors que le Watanabe se concentrait maintenant sur sa respiration, un court sifflement parvint à ses oreilles, grandissant à la mesures des millisecondes pour finalement atteindre des décibels inattendues. A quelques mètres au-dessus de sa tête, légèrement sur sa droite, un boulet de canon venait de parcourir l'espace en suivant une trajectoire arquée, pour finalement être suivi par plusieurs retentissements d'impacts, gras et secs. Puis d'autres, par dizaines, leur nombre camouflant finalement tous les sifflements provoqués par leurs trajectoires aériennes.

Khan n'attendit pas longtemps avant de réagir, ouvrant les yeux pour observer le carnage matériel qui atteignait le camp un court instant, avant de porter son regard sur l'horizon dont l'apparence se trouvait maintenant entrecoupée de silhouettes énormes, des navires de malfrats, revenus à la charge, cette fois-ci bien mieux préparés et les intentions bien plus sanglantes, proches de la destruction totale.

Le Gladiateur s'activa rapidement, effectuant un bond sur le côté alors qu'il apercevait un canon s'approcher de sa position pour l'esquiver de justesse alors que celui-ci partait se planter dans le sol sur son flanc, projetant une grande volée de sable fin dans les airs rejoingnant le dos du shinobi, le couvrant légèrement de ses très petites rocailles et cristaux. Si l'attaque avait un but précis d'anéantissement, Khan se rendit d'autant plus compte des évènements après cette attaque de canon ratée à son encontre, pendant qu'au même moment les cris des villageois derrière lui se multipliaient, presque bercés par le crépitement des flammes qui avaient commencé à se répandre à certains coins du camp, provoqués par le renversement des feux artificiels qui servaient quelques minutes plus tôt à réchauffer le coeur des innocents.

Khan se retenu de crier, sachant pertinemment qu'il n'était pas nécessaire de répéter qu'il fallait se mettre à l'abris quand l'instinct de survie de chacun prenait le pas sur l'instant. Mais surtout, il se saisit de ses nombreux équipements, sa lame dans la main droite, des projectiles dans la gauche, avant de commencer à reculer, dos au camp, pour rejoindre l'arrière des décombres qui commençaient maintenant à se former dans l'élan de la destruction, tandis qu'il envoyait, avec précision, ses kunaïs et shurikens en direction des premiers brigands qu'il pouvait apercevoir. Il avait beau être un guerrier, combattre de front les dizaines d'ennemis qui les assaillaient n'était pas une bonne idée, loin de là. C'est pourquoi le Gladiateur avait un but précis, les prendre au cas par cas, que ça soit en les isolant lorsque ceux-ci viendraient les chercher, ou à distance dans le moins dangereux des cas.

L'important ici était de considérer les lieux : une crique. Si les brigands s'aventuraient sur les côtés, ce qui semblait commencer à arriver, la plupart commençant déjà à s'embarquer dans de nombreuses barques pour atteindre le rivage, il faudrait que les shinobis profitent des multiples rochers pour les prendre à partie. Quant aux villageois, Shizuna semblait les aider tant bien que mal, mais le Gladiateur ne voyait pas comment il pourrait les protéger autrement qu'en s'occupant directement des attaquants. Forcer les duels ou dans le pire des cas, les trois contre un, serait le plus judicieux. Ce n'était pas optimal, mais dans le pire de ces cas, Khan avait des chances de survivre. Evidemment, si ses règles se trouvaient outrepassées, il serait presque miraculeux que le blond s'en sorte vivant. Néanmoins, l'arme empoignée, le Gladiateur était prêt à donner du meilleur de lui-même.

_________________


Dernière édition par Watanabe 'Khan' Chihō le Mar 3 Avr 2018 - 15:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Dim 1 Avr 2018 - 3:01

« Je sais qu’ils doivent partir sous peu pour revenir chercher leurs gars perdus là-bas. Tu sais tes compagnons on foutu un peu le bordel dans leurs plans. Le chef est sacrément remonté. Si tu es patiente, quand y aura presque plus personne, ça serait plus facile de sortir. Par contre… Ils seront partis avec le seul moyen de transport, donc faudra attendre leur retour pour voler de quoi traverser la mer. »

Le genjustu de Kaya marchait d’autant plus que l’homme de base avait des vues sur elle, malgré son statut de brigand pourtant, il semblait s’accorder à vouloir garder un semblant d’honneur. À son mérité ou une chance pour la femme ? Difficile à dire, d’autant avec ces informations-là, que déciderait-elle de faire ? D’autant que tandis qu’ils parlaient, le navire, le seul restant, mettait les voiles pour rejoindre la crique et en découdre avec les genins de Kiri.

Parlant de ça, une fois sur place les canons vidaient leur stock, ne se stoppant alors que quand les barques de brigands arrivées sur la terre ferme pour leur invasion. Leurs cris résonnaient alors et par groupe de quatre à chaque fois, ils s’avançaient vers les restes de bâtisses, sans soupçonner pour le coup l’emplacement des shinobis toujours présents. À vrai dire, ils comptaient sur le fait qu’ils seraient rentrés ou au moins l’un d’eux pour la rançon de leur partenaire. Raté !

Ainsi les deux genins arriveront-ils à les contenir ? En cas, étrangement, le bateau qui lançait ses boulets ne semblait pas attendre ses troupes, au loin, on pouvait le voir repousser son chemin avec le minimum de marins à bord nécessaire à son fonctionnement. Pourquoi ? C’était encore un mystère, mais c’était avec seulement une dizaine d’hommes, qu’il rejoignait la planque rocheuse au début de l’aube. Et cela pour mettre à contribution le shinobi mercenaire qu’ils avaient engagé. Dans le même temps, revenaient de l’île encore d’autres malfrats qui étaient sortis récupérer bois et autre. Voilà de quoi faire un nouveau bateau qui partirait dans la demi-heure. Et Kaya dans tout ça ? Elle n’aura aucun mal à convaincre son ravisseur de l’aider à monter à bord, mais peut-elle lui faire confiance ou doit-elle si rendre par elle-même ? Un autre problème, si le shinobi manque à l’appel, ça lancera l’alerte dans la planque… Que faire ?


Hrp: Vous pouvez choisir le nombres d'assaillants et l'issue du premier assaut nocturne ect. Le second assaut dépend des actions de Kaya qui aura la charge à son rp, de dire, si le bateau repart vers vous au matin plein ou non, ect. La seconde vague arriverait milieu de matinée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 5 Avr 2018 - 11:49

Kaya était presque étonnée de réussir à avoir tant d’informations de la part de son ravisseur. Son genjutsu était toujours aussi efficace, elle était plutôt fière de ce dernier. Beaucoup de ses camarade s’étaient moqué d’elle quand elle parlait de son jutsu, mais au final il était un réel couteau suisse capable de la sortir des pires situations : la preuve. Enfin, elle devait maintenant déterminer un plan d’action. Le gros des troupes allait revenir pour repartir le lendemain. Apparemment, Khan et Shizuna auraient défendu la crique, et auraient fait des dégats aux attaquant. Ce détail la fit sourire, et elle était plutôt fière de son équipe pour le coup.

Elle devait absolument rejoindre son équipe. C’était une évidence. Sauf que partir en solitaire serait risqué à son goût. Déjà par ce qu’il fallait savoir naviguer, et aussi car elle serait une cible facile si jamais il avaient un autre moyen de transport. Son idée était alors simple : repartir vers la crique lors de la prochaine attaque. Leur chef n’allait pas être trop dur à convaincre visiblement, mais en revanche les troupes auraient surement un œil suspect sur la sulfureuse blonde.

« Ho, très bien. Tu me préviendras pour la prochaine attaque ? Je compte rejoindre vos troupes, plutôt que de vous voler un bateau. Comme ça tout le monde est content, hein ? »

Kaya se releva alors du lit, et se met à chercher dans la salle toujour aussi sombre de quoi se changer. Elle trouva assez vite une grande malle remplie de divers vêtements. Son objectif était de trouver quelque chose de crédible… Sauf qu’elle n’avait pas vu la tenue des soldats encore, et elle allait donc devoir se baser sur son intuition. La jolie blonde attrapa alors des vêtements bien plus amples afin de camoufler son corps lorsqu’elle les enfilera, et aux couleurs neutres. Du marron surtout. Et évidemment, elle avait trouvé une veste avec une grande capuche afin de cacher son visage qui n’était pas du tout masculin. Ses yeux clairs allaient probablement attirer le regard des troupes, et elle souhaitait se faire la plus discrète possible.

Il était temps de se reposer maintenant. Elle voulait éviter de dormir avec lui, bien sur, mais il n’y avait pas d’autre endroit confortable. Pas d’autre choix que de dormir à même le sol, avant de se réveiller en sursaut quelques petites heures plus tard lorsque son ravisseur se leva du lit. Elle se précipita pour refaire ses mudras et relancer son genjutsu sur sa cible, avant d’enfiler ses vêtements « neutres ».

« Joli déguisement, n’est-ce pas. Le départ c’est pour quand? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Ven 6 Avr 2018 - 14:49
Mission A
Le chaos, voilà ce qui semble entourer nos deux genins. Des coups de canon, qui fusent de part et d'autre, mêlant destruction, cries, pleures. L'odeur du sang se répend, comme celle du bois qui brûle. Incidies qui prend place, ravageant encore plus les constructions des pauvres habitants de la crique. Scène de carnage. Exécution sommaire sans réel préavis. Désir de l'homme de tout détruire, ravager une chose parce qu'il n'a pu l'obtenir. Les hommes sont bestiaux et à cet instant, la Kaguya peut le constater encore plus, parce qu'elle sait que son clan, mais jamais, en aucun cas, ça n'aurait commencé comme cela. Il n'y a aucun honneur a attaquer des civils sans défense. Agir dans la masse, détruire pour détruire et non pas conquérir, cela est juste désagréable pour la verte. Ou bien, peut-être qu'elle n'apprécie tout simplement pas cela parce qu'elle est possiblement dans le camps des perdants pour une fois ? Comment voulez-vous qu'elle puisse lutter contre des navires, attaquant au loin, elle qui est bien plus spécialisé dans le corps à corps ? Comment est-elle supposé protéger ce groupe d'innocent ? Elle ne le sait pas et cherche son partenaire, parce que lui, peut-être qu'il aura une solution, qu'il saura, parce que là, tout ce qu'elle fait, c'est indiqué d'aller se réfugier en dehors du petit village portuaire, pour être à l'abris des boulets de canon.

Mais voilà, ils finissent par débarquer et la verte voient leurs silhouettes, menaçantes à cause des jeux de lumières provoqués par les flammes et la fumée. Elle prend une respiration. Non, jamais elle ne cédera à la panique. Et ce même si à cet instant, elle court, pour trouver un endroit plus propice pour combattre, pas trop près des civils. Elle pourrait continuer sa quête pour aller rejoindre le blond, mais elle ne le fait pas, parce qu'être groupé, regrouperait ainsi les forces ennemis. Alors, elle se contente de prendre une position qui pourrait être avantageuse pour elle. Mais vu le surnombre, cela ne sera jamais le cas.

Ainsi, sans vergogne, elle n'a pas peur de faire couler le sang, usant de différentes techniques de son clan pour se protéger et attaquer au maximum, cherchant à faire le plus de dégât possible chez ses adversaires. Elle a dans un sens, l'impression de se retrouver des années en arrière, quand elle a été forcée de participer à la purge à cause de son père, désireux de la voir mourir. Elle avait survécu, alors aujourd'hui encore, elle survivrait tout bonnement. Un navire ne peut pas contenir une centaine d'homme normalement, de cette façon, à un moment ou un autre, ils en verront le bout, ne sont-ils pas de toute façon des simples bandits non initié à l'art du chakra et autre techniques de combats que les ninja utilisent? C'est donc là, un sacré avantage pour les deux jeunes genin et cela malgré l'infériorité numérique.

---

Au petit matin, alors que les lueurs de l'aube sont maintenant là, la verte est à bout de souffle, du sang maculant sa tenue, son visage et même sa chevelure. Blessée, elle l'est et le s'en bien maintenant alors que l'adrénaline de tout ses combats et tombé. Elle est à bout de force et de souffle. Le manque de sommeil, également se fait sentir, sans même parler de la faim qui lui tiraille l'estomac. Assise, à côté de plusieurs cadavres ennemis, elle reste immobile, son palpitant dans sa poitrine battant toujours à tout rompre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2348-silent-voice#16698 http://www.ascentofshinobi.com/u115

Ven 6 Avr 2018 - 22:47

« Khan Le Gladiateur »



Trois ombres, peut-être quatre, qui s'entremêlaient, indiquant clairement qu'un premier groupe d'ennemis s'aventurait dans les chemins sinueux de rocaille. Arme en main, Khan se sentait prêt comme au début de chacun des combats qu'il avait pu mener dans l'arène, serein, la respiration contrôlée pour lui permettre une maîtrise totale de ses mouvements et de ses décisions. Garder le cerveau oxygéné, voilà une chose qu'il était utile de garder à l'esprit et qui pouvait être décisif à chaque seconde d'un affrontement.

Un premier pas qui fit craquer une brindille au sol au même moment que son pied apparaissait à la vue de l'épéiste dont le regard restait immobile, patient, attendant le moment opportun pour surgir face aux hommes. Les cheveux blonds semi-longs volant au vent, le Gladiateur pouvait dorénavant distinguer les fameuses silhouettes, celles de cinq hommes armés, habillés comme de simples contrebandiers. Sans aucun doute, des malfrats. Il ne suffit qu'une fraction au combattant pour prendre sa décision, celle de se jeter sur eux.

Ainsi prit dans son propre élan, aidé par l'appui stable qu'il avait sur le rocher proche de lui, Khan fusait maintenant en direction du groupe d'homme, arme en main, alors qu'il commençait à tourbillonner sur 720 degrés, découpant tout ce qui tombait en contact avec la tranche de sa lame meurtrière. Deux tours qui suffirent largement à rendre inapte au combat trois des cinq bandits, les deux autres tentant de riposter au mieux, sans succès, leurs jugulaires se retrouvant trop rapidement déchirées par l'arme du Gladiateur qui venait finalement de profiter de la fin de son élan pour asséner deux tranches nettes sur les adversaires restants.

Il était notable que la respiration de Khan restait imperturbable, suffisant contrôlée par son expérience dans le domaine du combat pour lui permettre de ressortir sans aucune fatigue du cours assaut. Il était certain que depuis son arrivée au village de Kiri les combats lui avaient manqués, un comble pour l'homme qui avait cherché à les fuir pour atteindre de nouveaux horizons bien plus sages. S'entraîner avait été sa seule et unique occupation des dernières semaines et les résultats étaient là. Cependant, si cette attaque rotative avait été parfaitement exécutée, un cri roque se fit entendre, celui d'un bandit contrarié, très contrarié... Et accompagné. Cette fois-ci, Khan n'aurait pas le droit à l'effet de surprise. Une confrontation était inévitable, bien plus compliquée que la dernière, plus... directe.

Se retournant en direction de son interlocuteur, Khan sourit à la vue de celui-ci qui se trouvait entouré d'une dizaine d'hommes.

Mince.

[...]

Cette douleur... Insoutenable... Comment l'arrêter ?

Le regard figé sur son bras gauche, Khan constatait l'étendue des dégâts qu'il avait subit. Les combats avaient été de longue haleine, guerriers, presque sauvages même, la survie étant le sujet principal de la discorde. Ils étaient morts, tous. Enfin... Presque tous. Un dernier bandit suffoquait au sol, du sang giclant de sa bouche après chaque expiration. La tête tournée en direction du Gladiateur, le condamné commençait à rire.

"Tu ne... surviv... survivras jamais aux... aux autres."



Un toussotement soudain, emmenant une importante quantité de sang, noircie par la terre qui faisait d'ors et déjà le tour de son corps après chaque battement, puis une dernière phrase, juste avant de rejoindre le royaume des morts.

"Pas avec ce bras..."



Khan se crispait à l'entente des mots du nouveau cadavre tandis qu'il s'efforçait de suturer du mieux possible son bras gauche dont le centre avait été broyé de l'intérieur par un coup de hache. Fort heureusement, son bras n'avait pas été tranché, seulement traversé. Malgré tout, le Gladiateur aurait de gros problèmes d'équilibre avec une telle douleur, d'autant plus qu'il avait pour habitude d'utiliser le poids de son corps et le balancement de son deuxième bras pour se mouvoir avec agilité. Bien que la plaie se voyait maintenant presque entièrement suturée, il ne pourrait pas se battre efficacement... S'il avait survécu, c'était par miracle... Et parce que les bandits étaient de sacrées tanches, mais ça c'était autre chose. Le plus important était que le temps passait bien plus rapidement que la normale, le cerveau du shinobi n'essayant pas de mémoriser la moitié des choses qui lui arrivaient tant la douleur était intense. Comment pourrait-il survivre si un nouvel assaut venait à arriver ? Et combien d'autres encore ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2350-khan-le-gladiateur http://www.ascentofshinobi.com/u365

Mer 11 Avr 2018 - 12:57


Au petit matin, la crique était toujours enfumée, les combattants comme les ouvriers, tous les survivants essayaient de s'en remettre, craignant une nouvelle vague aussi intense venant leur chercher querelle encore. Si le bateau avec le retour des problèmes se profilait bien tôt à l'horizon, à son bord, Kaya avait réussie son infiltration grâce à sa technique pour manipuler le seul shinobis des forces adverses. Il était sous le charme, sans aucun doute. Alors que l'ordre d'armer les canons étaient donnés, le bateau naviguait pour se placer de côté afin de lancer ses boulets. Aucun ne soupçonnaient la présence de la kunoichi de la brume, alors allait-elle les laisser attaquer la crique pour se dévoiler au débarquement ? Ou leur couper l'herbe sous le pieds ?

Pendant le reste de la nuit, sur la crique, les ouvriers avaient construis des barricades de fortune, le seul médecin du groupe de travailleur avait eu le temps d'examiner la plaie du kirijins, mais n'étant pas irou, il n'avait pu que lui offrir des soins sommaires. Manque de matériels et de zone de travail aussi. Toute la zone semblait ravagée, les malfaiteurs avaient au moins réussi ça, mais si les kirijins arrivaient à éliminer ou capturer les têtes de l’opération présentes sur le bateau pour constater leur victoire qu’ils présumaient, ils pourraient classer cette histoire et en faire un exemple. Un homme, pirate aguerri sortait de sa loge aux premiers coups de canon, vixant la crique de sa longue vue, il riait longuement avant de s’adresser au mercenaire shinobi.

« Tu étais censé t’occuper des ninjas de la brume. Mais ils sont toujours là. Tu ne seras pas payé si tu ne vas pas réparer ça! »

On lui indiquait alors une barque. Qu’allait faire Kaya, agir maintenant, une fois le shinobi parti, partir avec lui ? Et les genins de son équipe étaient-ils prêt à défendre à nouveau la crique en cas d’attaque ou échec ? Pouvait-elle les attirer sur le bateau pour l’aider ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 12 Avr 2018 - 17:44

Tout se passait vraiment comme prévu. A vrai dire, elle trouvait même que tout se passait même trop bien. Le shinobi n’opposait que trop peu de résistance à ses charmes ainsi qu’à ses genjutsu. C’était qu’il en devenait presque louche… Il était peut-être simplement très sensible à ce genre de moyen de persuation… Quoiqu’il arrive, elle était maintenant en tenue « banalisée », qui cachait pour une fois un peu son corps, et était en route pour la noire crique, enfin c’est les informations qu’elle avait. Sa seule crainte était de se faire attaquer par surprise par les membres de son équipe, et dans ce cas elle devrait vite leur révéler son identité, mais elle avait une tout autre idée en tête à vrai dire.

Elle entendit l’ordre d’attaquer, et Kaya décida alors de sortir sur le pont pour observer les alentours et être sure qu’ils se trouvaient bien au niveau de la crique. Le temps pressait cependant, et elle ne pouvait pas les laisser tirer à de nouvelles reprises sur leur cible. Et alors qu’elle allait s’élancer pour donner un assaut sur le bateau lui même, elle fut interrompue par celui qui était surement le capitaine du navire. Elle hésita alors un instant. Fallait-il le capturer ? Lui seul possédait probablement une tonne d’informations quant à cette attaque. Mais alors qu’elle réfléchissait, elle fut à nouveau sortie de ses pensées par un coup de canon.

Ils attaquaient la crique à nouveau. Avec un peu de chance, les premiers boulets n’atteindraient pas leur cible jusqu’à ce qu’ils règlent la mire. Mais Kaya ne pouvait pas plus attendre. Et c’est alors qu’elle s’élança en courant sur le pont pour sauter par dessus bord, côté crique, en espérant ne pas recevoir un boulet de canon dans le ventre évidemment. Dans les airs, elle fit quelques brefs mudras qui refroidirent l’air ambiant l’entourant, gelant alors la surface de l’eau sur laquelle elle se posa, avant de finalement recomposer des mudras, plus longuement cette fois.

« Vermines... Les dragons de glace de Kiri ! »

Elle pose les mains au sol, et l’air devient vraiment glacial. Trois dragons de glace sortent alors de l’eau dont la surface est gelées, pour se jeter sur le bateau tels des monstres marins. Le but de Kaya était d’infliger de lourds dégats sur la coque du bateau afin de le faire couler, et si personne n’arrêtait les trois dragons d’un coup, c’était ce qui arriverait à coup sur. Même si elle ne tuait pas tout l’équipage, leur efficacité sans leur navire serait réduite à néant...




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

[Mission A] Mission périlleuse dans une crique pas si idyllique que ça

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: