Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Shôgi - PV Yuki Noah


Lun 5 Fév 2018 - 19:06
L'attente avait été longue, laissant presque à croire qu'on l'avait oublié dans sa geôle comme tous les autres pèquenauds qui y habitaient. Mais la sentence était tombée quelques jours plus tôt, plongeant probablement le Yuki dans un désarrois encore plus grand. Ces quatre murs et cette porte en fer seraient son chez lui pour les années à venir.

Qui avait pris cette décision? Le Yuki ne pouvait que spéculer. Un matin, un garde, le même qui le surveillait depuis son arrivée, était venu lui annoncer la nouvelle en même temps que son repas du midi. Triste...Les responsables du village - ou même de la prison - n'avaient même pas daigné descendre lui annoncer en personne.

***

Voilà quelques jours maintenant qu'il avait été fixé sur son sort. Ses journées étaient composées de l'éternelle solitude. Il n'était pas maltraité, mais il ne l'était pas bien non plus. On lui permettait de lire, il avait le choix d'un livre à la fois, jamais plus.

Finalement, l'écho métallique de la porte de sa cellule se fit entendre. Ce n'était pourtant par l'heure de son repas...Un garde s'invita à l'intérieur de la cellule, mais ce n'était pas le même qu'à l'habitude. Étrange, puisque c'est le même garde qui s'occupait de lui depuis son arrivé en prison, jamais un autre.

Prisonnier Alpha-04B, Kagero Mitsuki. Placez vos mains dans votre dos et veuillez sortir. On vous transfère dans un autre établissement.

Mentir et suivre le garde

Dire la vérité et s'identifier

Tenter autre chose

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 18 Fév 2018 - 2:10

Alors, il en était ainsi ? Songeant à mon repas déjà froid qui était posé face à moi, je caressais le livre qu'on me permettait de lire durant mes journée de solitude. Il traitait du monde, de la culture et des civilisations humaines. Issue de l'expérience d'un explorateur, j'avais déjà eu l'occasion de le parcourir en long et large lorsque j'étais encore à Kiri. Mais aujourd'hui, c'était avec une toute autre pensée que je songeais à ce bouquin. Il était difficile pour moi d'être heureux dans la vie de tous les jours, même à l'époque où j'étais libre. Mais aujourd'hui, la tâche s'avérait être plus ardu encore. Néanmoins, je ne parvenais pas non plus à me morfondre. M'apitoyer sur mon sort. Je l'avais déjà fait bien trop de fois.

Désormais, je devais me contenter de vivre mon instant présent. Posant le bouquin en face de moi, je m'asseyais en tailleur, avant de sortir une des sucreries qu'Ayuka m'avait offert, jouant avec. J'en avais eu des visites, dans ce petit carré d'espace vital. J'avais eu le loisir de discuter, de partager et d'apprendre. Je ne regrettais pas grand chose. A vrai dire, je pourrais même sourire de toute cette situation, mais j'en étais bien incapable. Mon visage était figé, et il le resterait probablement jusqu'à mon dernier souffle. Ce n'était pas si mal, finalement, surtout si on se disait que je vivais mes derniers instants. Mais peut-être était-ce encore une bien trop sombre pensée pour moi.

Avais-je décidé d'accepter mon sort sans me défendre, de la même manière que j'avais laissé Ayuka m'emmener ? Non, définitivement, non. J'avais tant de choses à faire, à voir, à essayer. Je me refusais catégoriquement à finir ma vie ici. Même face à Alderan, en repensant à ses mots, en ayant pensé, durant un court laps de temps, vouloir mourir, je ne l'aurai pas accepté. Malgré tout, je n'étais pas d'une détermination sans faille, un défaut que je souhaitais corriger absolument. Ainsi, c'est avec intérêt que je relevais les yeux, entendant de nouveaux bruits de pas. Le garde habituel ? Non, il s'agissait d'un autre. Étrange, pourquoi aujourd'hui ? S'agissait-il d'une nouvelle recrue ? Quoiqu'il en soit, ce qu'il m'annonça me fit hausser les sourcils. Adossé au mur de ma cellule, je repensais aux mots qu'il venait de prononcer, avant de reprendre mon visage habituellement ennuyé.

- Vous devez probablement être nouveau. Mais vous faites erreur, je suis Yuki Noah.

J'aurai pu le suivre, lui mentir. J'aurai pu lui sauter dessus, et tenter de m'évader. Mais cela ne m'aurait pas ressemblé. Je ne me battais pas de cette façon. Et puis, je n'étais pas un menteur. Cet homme se rendrait vite compte qu'il se trompait de personne, il refermerait cette cellule, et il me laisserait m'endormir à nouveau, et dépérir au fond de cette cellule, tandis que le reste du monde oublierait peu à peu mon nom, et mon existence.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4454-carnet-b-jin#34039

Mer 21 Fév 2018 - 17:58
Le gardien joufflu resta planté là quelques secondes suite au refus du Yuki de le suivre. Son regard était masqué par une paire de lunettes épaisse et teintée, mais son sourire trahissait bien ses émotions, large et carnassier, semblables à celui d'un autre homme. Le gardien était surpris de l'honnêteté de son prisonnier. On sentait qu'il préparait un sale coup. Le Yuki ne mettrait pas longtemps à comprendre que tout ceci n'était qu'un subterfuge. Mais élaboré dans quel but ?
Yuki Noah...Même prisonnier, il reste honnête comme personne. On m'avait bien prévenu pourtant...Dommage, j'aurais voulu pouvoir t'en coller une! Bouhaha !
Sa voix était changeante, loin de celle qu'elle avait été quelques secondes plus tôt. Les effets du charme s'estompaient. Nasillarde, elle était maintenant grave, profonde...et intimidante.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 6 Mar 2018 - 5:11


La silhouette de l'homme enrobé se transforma peu à peu. L'illusion se dissipa alors que l'homme se mettait à rire à grand déploiement. Son rire résonna et s'amplifia dans toute l'aile de la prison tellement il était puissant. Après quelques secondes, lorsque la fumée blanche si commune à l'emploi de ce type de jutsu se dissipa, l'homme qui se tenait devant le prisonnier n'était plus du tout le même. Le grassouillet était maintenant un véritable colosse, s'élevant à plus de deux mètres de hauteur, à peine capables de se tenir debout dans l'embouche de la cellule du Yuki. Il cessa de rire promptement, retrouvant son calme et son sérieux machinal en un instant. "Venez avec moi Yuki, suivez-moi." dit-il en tournant les talons.

Yuki Noah avait été un véritable casse-tête pour le Borukan depuis son incarcération. Fondamentalement parlant, en tant que Kirijin, il était un ennemi du village. Mais tout dans son comportement jusqu'à présent laissait démontrer qu'il n'était peut-être pas le monstre qu'on tentait de lui faire paraître. Ce n'est pas lui, mais son collègue Meikyu qui avait sauvagement mutilé le Shodaime lors de leur première incursion au village. Après la trahison de sa collègue Kaguya, il avait tourné les talons plutôt que de poursuivre sa mission. Il avait refusé de combattre ses anciens frères d'armes Yuki. Pas une seule fois depuis son arrestation n'avait-il tenté de bafouer les règles de son emprisonnement. Il s'était montré coopératif, dans une certaine mesure, avec son interrogatrice, révélant le peu qu'il savait de Kiri lors de son départ.

Malgré tout, sa situation demeurait délicate. Si le rapport d'Ayuka révélait que ses frères et soeurs Yuki étaient prêts à se porter garants de lui, Akimoto avait du mal à pouvoir croire que Noah se montrerait coopératif au point de joindre les rangs. D'un côté, le rouquin avait espéré que le Yuki échoue son test, qu'il tente de s'enfuir à la première occasion venu. Mais cet idiot avait plutôt décidé de jouer la carte de l'honnêteté...

Le Nidaime entraina le prisonnier dans un dédale de couloirs jusqu'à une grande salle près de l'entrée de la prison. Son plan A avait échoué, il était l'heure de passer au plan B. La liste que lui avait confiée Nara Alderan sur les emplacements possible de l'Homme au Chapeau constituait une opportunité singulière pour le Borukan, une occasion qui lui permettait de tester son prisonnier. "Désirez-vous la liberté Yuki Noah ?" lui dit-il simplement. "On me dit que vous êtes un prisonnier modèle. Un homme de bien. Que votre seul crime contre Iwa soit d'avoir pénétré son enceinte clandestinement. Mais vous comprendrez que je ne peux faire confiance à un Kirijin aussi facilement."

"J'ai un test pour vous. Une mission à vous confier. Impressionnez-moi et la liberté sera votre. Qu'en dites-vous?" Il extirpa alors de sa tunique un rouleau de parchemin qu'il tendit au prisonnier. S'il prenait le temps de le lire, ce dernier comprenait les informations standard d'une missive de mission et elle était plutôt simple : Se rendre à Murashigure, au Pays de le Pluie, avec une équipe d'Iwajin pour enquêter sur les supposées opérations illicites de l'Homme au Chapeau. Noah serait sous la supervision directe de Yoshitsune, l'un des shinobis les plus réputés du village...C'était son ultime chance, croupir en prison pour le reste de ses jours ou saisir cette chance d'un nouveau départ.

_________________

« A King must be greedier, laugh louder and be more furious then anyone else.
He must exemplify the extreme of all things, including good and evil. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t106-borukan-akimoto-100-termine http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa

Mer 18 Avr 2018 - 8:45

Oy oy oy, même moi qui fumait beaucoup, je n'étais pas vraiment client de ce genre de trip visuel. Le garde qui se trouvait en face de moi venait de se métamorphoser en une véritable force de la nature, qui se mettait à faire résonner son rire gras à travers les parois de cette prison humide. Sérieusement, il trouvait vraiment cette situation amusante ? Sans pour autant m'étonner, j'haussais néanmoins les sourcils, face à celui qui se présentait comme l'actuel chef du village d'Iwa, le Tsuchikage Borukan Akimoto.

Les mains dans les poches, je suivais simplement cet homme en l'observant. C'était bien la première fois que je le rencontrais, à vrai dire. Et je ne savais pas trop quoi en penser pour le moment. En tout cas, je devais dire qu'on marchait depuis un petit moment maintenant. Non content de m'avoir entraîné dans un labyrinthe, il se payait le luxe de l'amener dans une salle bien trop aux antipodes de sa cellule à laquelle je m'habituais tout juste.

Et maintenant il me posait une question à laquelle je n'avais pas envie de répondre. Mon corps sale, et mon visage éternellement ennuyé devraient être une réponse suffisante j'imagine. La suite de ces mots parvinrent néanmoins à me situer dans ce contexte. Il souhaitait me confier une mission pour le compte de son village, afin de prouver ma bonne foi. Avais-je réellement l'envie ? Sans doute pas, mais je ne comptais pas refuser de toute façon. Alors que j'observais l'ordre de mission, curieux. Enquêter à Murashigure ? Les opérations de l'Homme au Chapeau ? Heureusement pour moi, l'ordre de mission comprenait également des annexes sur tous ces termes qui m'était passé au-dessus de la tête durant mon séjour.

- J'imagine que j'ai suffisamment compter les gouttes d'eau tombent dans ma cellule. J'accepte.

Il n'y avait pas grand chose à dire de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t4454-carnet-b-jin#34039

Shôgi - PV Yuki Noah

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: