Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Le processus policier hein... - Hyûga Takumi


Lun 5 Fév 2018 - 20:18
Un joli courrier du bureau Kage était arrivé un petit matin à l’intention de Takumi, ce dernier ne précisait rien de ce qui l’attendait, le sommant juste de se rendre dans les plus brefs délais sur place et de demander son entretient avec l’assistante du grand manitou. Elle lui précisait bien de ne pas être en retard et aux vues de leur dernière conversation, il devait bien avoir une idée sur l’importance de s’y rendre. Le Tengû qui était là depuis le début de la semaine pour l’aider dans la charge de travail, s’était fort surpris en la voyant piocher le dossier de son homologue Hyûga sans en faire tout un fromage. Son autre cousin, avant lui, n’avait pas eu cette chance, c’était le moins que l’on puisse dire… La table de travail de l’assistante portait encore la cicatrice du poing fracassant de son big boss qui était venu pousser sa grosse voix pour lui faire entendre raison. Il se demandait alors si elle était enfin devenue raisonnable ou alors si l’autorité d’Akimoto était si efficace que ça. Pauvre idiot. Étrangement concentrée, la secrétaire sortait un dossier de son tiroir, qu’elle entreprenait de remplir au préalable, le ninja spécial qui ne pouvait pas s’empêcher de toujours regarder par-dessus son épaule, s’étonnait du contenu.

-Mais qu’est-ce que tu fais ?...
-Chuuuuuuttt ! Laisse-moi travailler…


La porte s’ouvrait au même moment, sans surprise son cher cousin à qui elle fit un signe d’approcher d’un doigt. Puis d’un autre de s’asseoir en face d’elle sans quitter son papier du nez, tandis qu’elle semblait le remplir avec beaucoup d’attention. Après tout, vu tout le temps qu’elle avait au sein des forces de police, la Hyûga savait parfaitement comment brosser dans le sens du poil les superviseurs de cette section aussi… Elle lui tendait les documents.

-Signe là, là, là et là. Mets tes initiales à chaque page, si on te demande, c’est Taishi Hayai qui t’a fait passer tes tests physiques et tes classes préparatoires.

Pur mensonge, mais ils n’avaient pas de temps à perdre et personne n’irait jamais vérifier, surtout maintenant que l’Hayai n’était jamais là et avait changé de service pour intégrer les fantômes. Un détail qu’elle ne partageait évidemment pas.

- Retiens bien le nom, les gens l’appréciaient pas mal. Par contre ne parle pas de moi si tu ne veux pas d’ennemis à peine arrivé.

Elle lui posait une plaque officielle de la police sur la table, ainsi qu’un bon accès pour l’armurerie. Eh oui, dans la police, l’équipement était à volonté et gratuit…

-Pour ton premier mois tu te verras attribuer un binôme en tant que parrain, après quoi si tu t'en sors bien, tu pourras naviguer seul. Pas de question, tais-toi ! Tu commences dans dix minutes au poste de police 14, celui de notre quartier clanique. Je te déconseille d’être en retard. Lui annonçait-elle d’un sourire malicieux en tirant sur le dossier qui en faisait un membre du Yamagenzo officiellement intégré à la police. Bonne chance mon cher cousin. Dégage maintenant.

Le Tengû restait sidéré.

-Qu’est-ce qui vient de se passer là au juste ? Fit-il confus pour l’assistante qui roulait ses cheveux de son air malicieux.

Savoir choisir ses alliés était le premier bon pas d’un shinobi vers la réussite non ?


_________________


" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352

Lun 5 Fév 2018 - 21:18


Takumi avait reçu la missive le pressant d'aller "rendre visite" à l'assistante du Tsuchikage, sa cousine. Plutôt inhabituelle comme lettre et à vrai dire, même si ils se connaissaient déjà, il n'avait pas envie de s'y rendre. Non pas qu'il ne l'appréciait point. Il avait simplement la flemme. Mais bon, comme on dit : quand faut y aller, faut y aller. Il se rendit alors à son bureau en prenant soin de prendre des yakitoris en route. Il était déjà assez en retard comme cela alors il poussa la porte sans même avoir terminé sa dernière brochette. La bouche pleine, il ne pu donc pas parler, il se contenta simplement de lui faire signe de la main. Il partit s'asseoir puis commença à signer les papiers demandés. Apparemment elle mettait toute la responsabilité de l'acte sur le dos d'un certain Taishi Ayai. Bon, qu'il en soit ainsi. Au pire, ce sera un problème plus tard, passons. Elle bougeait un peu partout et parlait. Takumi se contentait de hocher de la tête d'un air passif en mangeant ce qu'il avait apporté. Il finit d'avaler ce qu'il avait en bouche avant de demander "Mais au fait c'est pour.." avant d'être interrompu "Pas de question, tais-toi !" puis elle lui recommanda chaudement de rapidement se rendre au domaine Hyûga.

Sur ces mots il eu un petit spame à l’œil droit et s'efforça de garder le sourire puis dit "C'est à l'autre bout de la ville Sanadare, tu veux pas non plus que j'y aille à reculons ?" avant de soupirer un bon coup. Après tout cela, il décida de se mettre en route. En dix minutes, c'était faisable en passant par les toits. C'était même aisé en fait. En sortant du bureau, il avait déjà oublié le numéro du poste de police. Il resta figé quelques secondes derrière la porte. Devait-il retourner à l'intérieur demander confirmation ? Tenter le tout pour le tout et tracer là-bas puis rentrer dans un poste de police au hasard ? Demander l'avis des passants ? Après une dizaine de secondes à réfléchir ainsi, il haussa des épaules avant de marmonner "Boaaaa ça va, je réglerais cela en arrivant !".


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Lun 5 Fév 2018 - 22:33
Shin Chôkoku, l’ancien partenaire de la Hyûga était posté devant le poste de police, il regardait sa montre, puis l’horizon, le colis de son ancienne camarade semblait en retard. Heureusement pour lui, Sanadare avait entraîné sa patience, elle lui avait fait tous les coups possibles et imaginables alors qu’il avait été son parrain à son arrivée. Il espérait que Takumi ne lui ressemblerait pas, mais d’un autre côté, parfois sa camarade lui manquait. On s’ennuyait ici depuis son départ. Par chance pour le Hyûga, Shin, alias tête de laitue pour le surnom affectueux de Sana’ à cause de ses cheveux verts, était un bon professeur. Et un mec sympa en général.

Il se frottait l’arrêt du nez en se disant que sans ponctualité ça commençait mal, mais connaissant Sana’ et sa nature si adorable, il était fort à penser qu’elle avait fait du sabotage. Une silhouette se profilait dans la rue, un air penaud ou paumé, le jeune homme semblait chercher quelque chose, le policier d’un geste habile de sa main ouvrait alors le dossier sur le spécimen. Il observait la photo jointe, le jeunot, la photo, aucun doute.

-Takumi Hyûga ? Lui offrait-il dans un appel de renfort, avant de se rapprocher de lui en refermant le document. Il lui tendait une main à la poigne ferme, ça aussi hérité de Sana’. Shin Chôkoku, officier en place depuis l’ouverture de la cellule de protection interne d’Iwa, je suis l’instructeur des nouvelles recrues, mais aussi, ton parrain il semblerait pour le reste de ton affectation. Chanceux !

Au moins il avait l’air amical et pas très pointilleux sur les horaires. Il se retenait de lui demander si lui aussi avait eu le droit au piston comme la folle borgne. Peut-être parce qu’il ne voulait pas savoir.

-Je vois qu’il te manque un uniforme. Hum. Tu peux me poser toutes les questions que tu voudras n’hésites pas, dans les premiers temps, nous travaillerons ensemble et quand je te sentirais prêt et bien… Mais commençons par le commencement, on aura tout le temps de parler de ça. Rentrons.

À l’intérieur, tous étaient dans leur uniforme –obligatoire en service-, les autres policiers dévisagèrent alors le petit nouveau avant de le saluer d'une main, sans perturber pour autant le travail de leur collègue qui lui offrait son nécessaire, mais aussi ses horaires. Il insistait sur un point.

-Pour aujourd’hui ça passe, je suis certain que Sananas a fait exprès de te mettre en retard, mais à l’avenir je punirais tous retards en heures supplémentaires non payées par minutes ratées. Tu saisis ? D’ailleurs, c’est quoi que vous avez comme relation au juste ? Elle a vraiment tout, et crois-moi tout fait pour que tu sois mon filleul. Je croyais qu’elle détestait les Hyûga.

Il secouait sa tête, bof, pas son problème après tout, mais par déformation professionnelle il était tenté de creuser.

-Prépares toi, ensuite, on ira faire un tour de patrouille pour te mettre dans le bain. Tu m'expliqueras alors ce qui t'as motivé à rejoindre la police. J'ai vu Taishi dans ton dossier, je suis impressionné qu'il est pris du temps pour toi, définitivement pas son genre, comment t'as fait ?


- HRP : À partir de maintenant, tu peux inclure Shin dans tes narrations en gardant à l'esprit qu'il te chaperonne.

_________________


" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352

Mar 6 Fév 2018 - 1:38

Takumi avait bien dû galéré une vingtaine de minutes en tout. Au bout d'un moment il était allé rechercher des yakitoris pour passer le temps. Au moment où il avait perdu espoir et se disait qu'il allait rentrer chez lui puis oublier cet épisode gênant de sa vie, un inconnu vient à lui en lui sauvant la mise. Littéralement. "Oui, c'est bien moi !" Shin Chôkoku qu'il s'appelait. Il se présentait donc et avait l'air sympathique. Étonnant. Sanadare ne l'avait pas piégé (apparemment). Ce fut un soulagement. "Ravi de vous rencontrer senpai ! Oui il semblerait que vous le soyez oui." dit-il en souriant. Puis il hocha de la tête pour manifester la compréhension de se qu'il se disait.

Une fois à l'intérieur, il y avait une certaine ambiance un peu malaisante. Mais bon passons, avec son clan Takumi n'en était pas à son premier coup d'essai. Il retourna chaque salut en souriant et en gardant une attitude noble, pour faire écho à ses origines et prouver qu'il n'était pas un guignol écervelé. Alors qu'il recevait son uniforme, Shin du retard. "À vrai dire, j'ai simplement mal écouté ce qu'elle m'avait dit du coup j'ai eu du mal à me rendre jusqu'ici." Il affichait un air plutôt sérieux puis quand son parrain l'informa de l'insistance et/ou l'effort de Sanadare pour placer Takumi avec cette personne, il regarda sa veste du Yamagenzo et fut silencieux durant quelques secondes. Bien évidemment, ils avaient des objectifs en commun et il fallait tout faire pour arriver au but mais la connaissant, il se disait qu'elle aurait quand même déconné sur ce point. De toute évidence, il s'était fourvoyé. "Nous sommes simplement cousins. Il faut croire que je suis assez différent des autres pour qu'elle ne me considère pas comme l'un des leurs. En tout cas, si elle a voulu que je sois avec vous c'est probablement pour une bonne raison. Je ferais tout ce que je pourrais pour ne décevoir personne" disait-il en ayant à nouveau affiché un sourire sincère. Décidément, c'était un garçon plein de sincérité ! Mais quelle personne sincère ! Regardez-moi cet homme empli de sincérité !

Avant de partir se changer et aussi se familiariser avec l'équipement qui lui était attribué, son mentor lui donnait des détails pour la suite et fit une remarque sur le nom qu'avait mentionné Sanadare durant la petite entrevue. Takumi avait oublié qu'il était sensé avoir passer des tests afin d'avoir cette opportunité. Il n'avait nullement envie de mentir mais en même temps il ne pouvait pas se permettre de trahir sa cousine qui avait fait ce qu'elle pouvait pour lui donner cette chance. Il passa sa main sur son menton en ayant l'air pensif "À vrai dire, je ne sais pas non plus. Qui sait ce qui peut bien se passer dans la tête d'un homme comme lui haha.". Takumi ne savait A-BSO-LU-MENT pas qui était ce Taishi mais il fallait improvisé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 6 Fév 2018 - 3:42
-Je vois.

Ceci dit le policier paraissait pensif, il s’accordait quelques instants avant de l’emmener dehors avec lui et tandis qu’il marchait dans un semblant de patrouille, la tête de laitue un peu inquiet se décidait malgré tout à partager sa crainte. Ce n’était pas pour trahir sa vieille amie, parce qu’ils étaient plus ça et d’autres choses que des partenaires au fond, mais il savait mieux que personne à quel point elle pouvait être… Excessive.

-Tu te rends bien compte que ça ne sera pas gratuit. Je veux dire je connais Sana’ depuis longtemps maintenant, t’avoir à la bonne ne suffirait pas, reste sur tes gardes quand même. Il glissait les mains dans ses poches en observant l’horizon semblant choisir son chemin. En tout cas, si un jour ça dérape, rappelle toi que la police est une grande famille aussi, même sans le lien du sang. Tu pourras toujours compter sur moi. Tu sais ta cousine était ma binôme avant toi.

Alala, il en avait des millions de bonnes et de mauvaises choses à dire, des secrets qu’il valait mieux ne jamais révélé et des anecdotes qui les lieraient à jamais. Mais il était maintenant certain qu’il y avait anguille sous roche et que le caprice de la borgne n’était pas anodin. Il s’inquiétait aussi du pseudo « pouvoir » que le Borukan avait mis entre les mains de cette curieuse créature. S’il voulait pimenter sa vie, il serait servi ou gravement desservi…

-Qu’est-ce qui le plus important pour toi entre la loyauté et la justice Takumi ?

Finalement, il choisissait l’allée principale, quelques Hyûga s’y promenaient et tous jetaient un regard interrogatif vers leur homologue en uniforme. La nouvelle ne s’était pas encore propagée ? Cela lui parut encore plus louche, mais pour le moment, il se contentait de sourire et d’être sympa.

-Et tu ne m’as pas répondu, t’as l’air un peu tête en l’air, c’est important les détails, la concentration et l’analyse dans la police, tu ne feras pas ton chemin sans ses qualités. Qu’est-ce qui t’a poussé à rejoindre la police ? Sois motivé dans ta réponse, car voici ta seconde règle et leçon, je déteste me répéter, j’ai tendance à pourrir la vie de ceux qui me font perdre mon temps. Sana’ pourrait te parler de ses 72h/semaine de patrouille dans le pire des quartiers, aux pires horaires. Il avait beau rire, on savait qu’il ne mentait pas et qu’il était sérieux en le disant. Et si tu as des questions aussi c’est le moment.

_________________


" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352

Mar 6 Fév 2018 - 4:53
"Vous avez probablement raison mais ce n'est pas ce qui importe. En tout cas pour ma part. La sécurité de ce village vaut bien la peine que je lui rendre un service en retour, même si il peut laisser un goût amer après coup. En tout cas merci de me prévenir senpai. Ça a dû être quelque chose de travailler avec elle." dit Takumi avec un sourire au coin des lèvres suivi d'un soufflement de nez. Les deux hommes se baladaient dans les rues du village, les rues n'étaient pas bondées. En même temps, ils étaient au domaine Hyûga. À part les heures qui suivaient heures d'entraînement et pour certaines fêtes traditionnelles, les rues du domaine n'étaient jamais remplies. Et Takumi ne les voyait jamais remplies car il passe son temps en dehors du domaine, sauf pour chercher des réponses à ses questions dans certains endroits sombres. Vint alors la fameuse question où il fallait choisir entre la justice et la loyauté. Quoi de plus évident. Ce n'était pas très subtile, il pouvait aller plus loin en demandant si il préférait suivre les ordres de son clan ou du village par exemple. Mais peu importait pour le Hyûga, il était résolument humaniste et pensait à tout le monde. Il se mit à regarder des enfants de son clan jouer dans une aire prévue à cet effet avant de répondre à Shin "Pour moi la justice et la loyauté sont deux choses primordiales en tant qu'être humain et pas seulement en tant que noble. La loyauté est très importante et est une condition sine qua non au bon fonctionnement des clans, et de notre village par extension voir du monde entier. Le problème, c'est que même un lâche peut être loyal. Une personne immorale peut être loyale. Tout le monde peut être loyal et tout le monde l'est dans un certaine mesure."

Il prit un cours instant afin de marquer une pause. Il savait déjà quoi dire et n'avait pas besoin d'y réfléchir. Il voulait juste être sûr de mettre les bons mots sur ce qu'il avait à donner comme réponse, il voulait donner sa pensée exacte. Il se tourna vers Shin et continua "La justice c'est autre chose. Être juste tient une grande place dans le caractère noble. Ou pur, en ce qui concerne les enfants. Tout ce qui n'est pas corrompu est selon moi, voué à être juste. C'est la justice qui règle les problèmes. C'est elle qui améliore la situation de tout le monde et créer un monde meilleur. La justice passe avant la loyauté. Mais une justice sans loyauté laissera place à système truffé d'injustices. Les deux sont indissociables afin de créer le système rêvé mais à choisir, je prendrais la justice." Ce n'est pas la loyauté qui changera son clan. Ce n'est pas le fait de courber l'échine aux puissants qui changera son clan. Ce n'est pas le fait de faire ses missions à la lettre et faire des rapports bien présentés qui changera son clan. C'est la justice et la justice seule. Que cela implique des morts ou non. En pensant à tout cela, il semblait perdu dans ses pensées et déterminé. Il se donnera un mal de chien pour arriver à ses fins et ce, de manière noble.

Takumi avait oublié de parler de ses motivations, ce qui pressa un peu le Chôkoku en répétant ses paroles. "Pardonnez-moi, je m'étais égaré. Pour tout vous dire, je vis dans un système étant lui-même dans un autre. Ce n'est pas très clair alors laissez moi m'expliquer je vous prie. Iwa fonctionne d'une certaine manière et mon clan d'une toute autre manière. Les abus et les injustices font parti du quotidien de tout Hyûga. Ils sont puissants et se permettent d'être cruels avec leur propre famille. Ils me semblent intouchables et ils croient être intouchables. Mais je caresse l'espoir qu'un jour, ce ne soit plus le cas. Et ce jour-là, je donnerais tout ce que j'ai de plus cher au monde pour les faire tomber moi-même pour toutes leurs immoralités. Voilà pourquoi j'ai choisi la Police du village. Ce n'est pas en assassinant des gens en dehors du village ou en explorant des pays lointains que je pourrais améliorer la condition de mes semblables Iwajins mais c'est bel et bien en servant la justice avec toute ma ferveur."

Après un petit moment de silence, Takumi se ressaisi alors. Les enfants étaient partis de l'aire de jeu, peu de personnes se baladaient à présent dans le coin. Il soupira un coup. "Pardonnez moi, j'espère ne pas avoir été trop prolixe dans ma réponse. Aussi, comme vous avez pu le deviner je ne suis pas vraiment proche des membres de mon clan. Ceux à qui j'accorde ma confiance se comptent sur les doigts d'une main et je n'ai évidemment pas assez de doigts pour chaque Hyûga foulant le sol de cette terre." Ce n'est pas les gens qui l'évitaient, c'est lui qui plaçait volontairement une distance entre eux et lui. Il était prêt à endurer la solitude et la regard pernicieux de son clan si c'était pour qu'il reste intègre et noble. "À vrai dire j'ai bien une question. Je ne suis bien sûr qu'une recrue mais quels sont les problèmes majeurs que rencontrent la police du village ? La confidentialité des clan en est peut-être un mais à part ça je ne suis pas vraiment informé. Il faut avouer que je n'ai pas beaucoup de contacts tout court haha." dit-il un peu gêné en passant la main dans ses cheveux et en rigolant nerveusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 6 Fév 2018 - 6:00
-Ouais, quelque chose comme tu dis.

Une réponse au tac au tac qui le laissait un peu amer quand même, il ne l’avouerait jamais, mais il avait « cédé » lui aussi à l’étrange Hyûga et maintenant ? Il était allé trop loin pour reculer sans fracas, comme pris dans la toile de l’araignée, s’il ne bougeait pas, elle ne serait pas attirée pour venir le manger. Alors oui, la réponse du jeune homme trottait dans sa tête, est-ce qu’il était sincère et surtout avait-il les épaules d’assumer ses dires ? Il avait l’air malin le petit Hyûga et ses mots n’avaient pas l’air d’avoir été balancé au hasard. Est-ce qu’il devenait un peu les attentes du mentor ? Peu probable, mais le croire réconfortait Shin, autant que cela flanquait son moral. La bête infernale ne venait-elle pas de se planter un kunai dans le pied ? Soit elle avait trop pris la confiance, soit…. Il fronçait ses sourcils perdus dans ses pensées, heureusement Takumi s’était remis à parler.

-Effectivement le couvert de la loyauté peut aider à se pardonner soi-même beaucoup de chose ! Tu es intelligent et raisonnable, j’aime ça !

Il riait gaiement, mais au fond de lui, le sentiment était tout autre, son cœur se serrait, c’était exactement son cas à lui. Une loyale affection contre un devoir qui valait tout à ses yeux et l’envie de ne perdre aucun des deux. Faire l’autruche ne les sauveraient pas, il le savait, mais… Les sentiments étaient des bêtes bien étranges à apprivoiser. La philosophie suivante sur la justice, bien que réaliste, enfonçait encore plus le couteau dans la plaie du policier. Il repensait à ses motivations en rentrant dans ce service, celles de ne plus être impuissant et pouvoir sauver le plus de gens possible, des fois d’eux-mêmes. Une tâche ardue et un idéal infaisable qu’il ne partageait pas, bien tôt viendraient les désillusions de toute façon. Silencieux, il le laissait poursuivre attentif et intrigué à la fois, ne sachant s’il était un cadeau des cieux ou empoisonné ce Hyûga là. Quand il se prononçait sur ses motivations en revanche, s’en était trop pour le policier qui s’arrêtait de marcher. Il le fixa longuement en serrant des dents.

-Crois le ou pas… J’ai déjà entendu ce discours.

L’expression de son visage avait changé un instant, mais il s’efforçait de rester sympathique, d’autant plus que son disciple était déjà en train de poser ses premières bases de repérage. Shin avait eu alors bien du mal à rester sérieux, son regard glissait sur le sol pour méditer un instant.

-Celui-là aussi. C’est comme une sensation de déjà-vu. Se moquait-il déjà. Je te vois venir hein, j’ai eu Sana’ avant toi tu te souviens petit malin ? Il le fixait un air faussement sévère. Non, pas de restriction clanique, hormis ordre du Kage au sceau du secret, assez rare et pour les affaires vraiment de petits comités, les Tengu quoi. Sinon, tu as accès à tous les dossiers référant. Quel que soit ton clan, un policier a un droit de réponse et de regard sur tout ce qui passe et concerne les droits et la sécurité à maintenir. Ceci dit, tu te doutes qu’il faut savoir être diplomate et malin. Certains chefs de clan ont le bras assez longs pour pourrir une vie et une carrière. Demande à Sana’ aussi elle saura te répondre…

Ils reprenaient la patrouille et donc la marche pour la suite des réponses.

-Les problèmes majeurs ? La confiance des civils est mitigé, on est un peu les punisseurs du trouble tu vois ? Et le pire fléau, c’est les réseaux ilégaux qui profitent des situations complexes du village pour s’étendre. C’est dur aussi de se mêler réellement des affaires internes des clans. C’est même fortement déconseillé. Tu as d’autres questions ?




_________________


" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352

Mar 6 Fév 2018 - 7:13
Son supérieur semblait comprendre sa vision des choses sur la loyauté et la justice. Takumi esquissa alors un sourire. Sa propre famille ne comprenait pas cela mais un parfait étranger si ? Cela était étrange mais pas aux yeux du Hyûga. Certes il avait été élevé dans l'optique que les nobles étaient meilleurs que les autres et que ses idées étaient les meilleures. Il a baigné dans l'illusion qu'un Hyûga avait toujours raison. C'est le cas seulement pour les hypocrites qui acceptaient cette réalité. Tous les Hyûga ne peuvent pas avoir raison si ils sont en conflit, mais ils ne peuvent l'admettre. La réaction de Shin vis à vis de sa détermination n'étonna pas vraiment Takumi, après tout ils partageaient un but commun lui et Sanadare.

"Justement en ce qui concerne ma cousine.." Le filleul se remémora la réunion qui eut lieu au sein de son temple. Effectivement, Sanadare partageait ce même idéal. Seulement ils n'avaient pas du tout la même vision de voir les choses. "Je ne ressens pas de haine pour les membres de mon clan. Je n'ai aucune hostilité envers eux, je cherche simplement à rétablir l'ordre des choses. Son cas est assez unique. Ce qu'elle a vécu... Cela lui a forgé un caractère ainsi qu'une vision du monde que je n'ai pas. Nous souhaitons tous les deux le meilleur pour notre clan mais qui ne le souhaiterait pas ? Non, nous nous différencions sur les motivations et nos actes. Je désire cela par pure noblesse d'esprit. Je ne veux que le bien pour tout être humain bien évidemment mais, comment pourrais-je le dire sans rougir alors que ma propre famille subit ses propres injustices et abus ? Je ne doute pas de l'Homme avec un grand H. Sanadare va même jusqu'à douter de l'amour que quelqu'un pourrait porter à son égard... Enfin, elle parlait bien d'une personne à ce propos. Comme quoi, elle n'est pas complètement perdue haha. Mais ce n'est pas le sujet actuellement, je m'égare pardonnez-moi." Suite à ces mots, Takumi se montrait penseur. Même si sa cousine semblait emprunter un chemin duquel il est dur de sortir, celui de la haine, il souhaitait quand même porter l'espoir qu'elle pourrait un jour représenter son propre clan un jour. Ce même clan qui a tant abusé d'elle. C'est justement avec un vécu pareil qu'elle serait en mesure de mieux faire comprendre la souffrance de chacun. Takumi sait ce que cela fait d'être seul, livré à soi-même. Mais il n'a jamais expérimenté le rejet alors qu'elle si. Elle devait se sentir terriblement seul malgré l'image pleins d'humour qu'elle semblait vouloir afficher. Quelque part, cela attristait le jeune homme. Elle faisait elle aussi parti de ce tableau. Le grand tableau des Hyûga. Les autres voudraient peut-être la voir effacer mais lui non. Elle est née et qui plus est, a été traitée d'une moins bonne manière qu'un animal. Il semblait qu'elle souhaitait elle aussi disparaître de ce tableau en le faisant disparaître lui-aussi. Son cousin comptait bien n'oublier personne et tout faire pour que tout le monde se retrouve dans un endroit agréable à vivre. Ainsi il conserverait ce tableau et l'embellirait avec l'effort de tous.

Sur certains points, Shin réorientait Takumi vers sa cousine. Il trouvait cela un peu perturbant mais il allait suivre ses conseils, après tout il était aussi là pour aider sa recrue à mieux comprendre le monde qui l'entoure. La réponse apportée à sa dernière question soulevait plusieurs problématiques dont la mafia Iwajin, l'image de la police parmi les civils & aussi la question des clans ayant des affaires très privées et implicitement dangereuses pour tout étranger voulant s'en mêler. Au fil de la discussion, ils traversaient le domaine Hyûga. Presque toutes les demeures se ressemblaient : immenses, belles & bien entretenues. En voir tant de copie enlevait tout le charme du lieu et y empêchait même que ce lieu ait une âme propre à lui. Il était vide. "J'aurais bien une dernière question senpai." Sur ces mots, Takumi s'arrêta et fixa son aîné "Pourquoi me redirigez-vous vers Sanadare spécialement ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mer 7 Fév 2018 - 3:07
Il l’écoutait attentif tout en scrutant le quartier connu pour son calme. Ses dires le rassuraient, mais lui laissait un sentiment étrange à la fois, comme s’il ne savait plus à quel saint se vouait au final. Takumi avait l’air sincère, mais les actions de Sanadare en son sens, ne faisaient justement aucun sens. La femme qu’il connaissait n’était ni imprudente –si, si-, ni stupide sur une affaire comme celle des Hyûga. Il comprenait bien le point de vue du Hyûga sur sa cousine, mais ne le partageait pas pour autant, au-delà de son vécu, c’était la nature de cette femme qui était problématique. Il y avait des choses qui étaient irréversibles et tristement, Sana’ semblait en faire partie. Les faits ne faisaient que le montrer, elle-même l’avouait avec une lucidité et une franchise dérangeante. Alors les interrogations de son disciple furent ainsi bien choisies. Shin soupirait longuement en pensant devoir avoir cette conversation avec lui si tôt. Plusieurs détails de la conversation le confrontait à l’évidence et quelques réalités dérangeantes, mais finalement…

-Sanadare est dangereuse Takumi. Plusieurs sont ceux qui comme moi ont cru pouvoir la « sauver » de toute leur âme. Mais la vérité, c’est qu’elle te laissera penser que tu le pourrais, combien même elle contestera de vive voix la possibilité. J’ai rarement vu aussi bonne manipulatrice.

Et il était un peu honteux d’être tombé dans le panneau de cette sociopathe… psychopathe même plutôt non ? Peut-être qu’il voulait protéger sa recrue de ça ou que lui-même l’orientait un peu dans un sens pour sauver ce qu’on le pouvait encore.

-Je sais qu’il est difficile de la prendre au sérieux comme ça, mais si on s’en tient aux faits, une kunoichi ratée et déchue de son clan à un poste aux responsabilités et libertés si élevées ?

Les sourcils du policier se fronçaient, personne n’avait rien vu venir, est-ce qu’elle avait une chance insolente ou bien ? Sans vouloir la diaboliser plus que de raison, le scénario semblait pré-écrit et se déroulait dangereusement vers la finalité à laquelle aspirait sa folie.

-Est-ce qu’elle ne fait pas outrageusement un peu tout ce qu’elle veut ? Et personne ne le voit tu crois ? Non, personne ne peut rien en dire et tu sais pourquoi ? Sa tête se secouait. Parce qu’elle est la protégée excentrique d’Akimoto, mais comment elle l’est devenue hum ? Personne veut se frotter à lui et donc à ce démon corrompue. Et ce qui m’inquiète, c’est son intérêt pour toi. J’aimerais faire de toi autre chose qu’un pantin aveugle ou lié et le fait est que… Soit elle ne te prend pas au sérieux. Avantage merveilleux… Soit…

Il ne finirait pas cette phrase, Sana’ pouvait se montrer particulièrement cruelle avec ses homologues de la Soke…

-Quoi qu’elle puisse te dire, garde à l’esprit qu’elle t’utilise et quand ton rôle sera fini, tu reviendras sur le tableau de chasse. Crois-moi ou pas, mais entre partenaires, il est important d’être honnête sur ses pensées et ses sentiments l’un envers l’autre. N'oublie pas tout ce que tu m'as répondu aujourd'hui et applique le et tu seras un bon policier. Médite à ce que je t'ai dit et tu pourras être bien mieux que ça.

Son sourire s'étirait à nouveau et la policier offrait une tape amicale dans le dos de son camarade. Le devoir aurait dû toujours être la seule priorité dans sa vie.

_________________


" Maintenant tu vas arrêter tes conneries Sana'... "
Eiko - 202 -Iwa
_____________________________________________

Professional Bad Girl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t355-huyga-sanadare-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t722-equipe-3-shokugeki-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t752-bloc-notes-sanadare-hyuga http://www.ascentofshinobi.com/u352

Le processus policier hein... - Hyûga Takumi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: