Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Mission de Rang B : La grande Descente du Yamagenzo | ft Manzoku Yoroi


Mar 6 Fév 2018 - 3:38
Takumi, qui devait encore faire ses preuves, était accompagné de Shin du clan Chôkoku. Cela ne lui déplaisait pas. Au contraire. Le gars avait été plutôt cool avec lui et semblait réglo. Après avoir enfilé l'équipement propre à la police d'Iwa, Takumi écoutait Shin qui avait son air habituel pour lequel son filleul n'avait toujours pas trouvé d'adjectif. L'heure de montrer ce que valait le Hyûga était arrivée. C'était le moment pour montrer sa détermination et son envie de protéger son village natal. La situation était très compliquée, d'ailleurs deux groupes distincts avaient été formés afin d'optimiser les chances de réussite. La mission du genin était d'effectuer un raid dans les entrepôts qui, d'après les sources dont disposaient les autorités d'Iwa, abriterait des criminels. Mais pas que. De la drogue ainsi que des esclaves étaient aussi attendus à l'intérieur de ces derniers.

Ils se mirent en route vers un point de rendez-vous fixé non loin des dits-entrepôts pour retrouver le binôme qui l'accompagnerait durant cette mission. Peut-être Takumi le connaissait-il, peut-être pas. Une fois arrivés au dit-lieu, ils tombèrent sur ceux qui les accompagneraient durant cette mission. Enfin accompagneraient. Seuls Takumi & une autre personne allaient y prendre part, les autres était là pour servir de moniteurs. Ils allaient juger leur capacité à mener une mission à bien (et probablement travailler en équipe). "Mes salutations, nous sommes l'unité en provenance de la branche policière du Yamagenzo. Mon nom est Hyûga Takumi et voici mon instructeur Chôkoku Shin. Essayons de faire cela proprement." disait-il en espérant briser la glace noblement avec l'espoir de remplir les conditions nécessaire au poste qu'il convoitait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 6 Fév 2018 - 4:08
Yoroi mit son manteau en plume bleue, ces lunettes mauves. Il enfila son pantalon et ces gants, il resserra sa ceinture. Puis prit son Kukri son arme favorite, ainsi que les armes basiques des Ninjas. Il savait où se trouvait les entrepôts, donc il prit son temps. Il était en avance sur l'horaire du Raid, Yoroi marchait dans les rues désertes d'Iwa. Il arriva dans les quartiers malfamés, Yoroi passa inaperçu avec son allure délurée. Il disparut subitement, sautant de toits en toits, il arriva finalement aux fameux entrepôts. Il apparus devant les portes de l'entrepôt, il y avait deux personnes qui par la suite arrivèrent pour prêter main forte à Yoroi. Un jeune homme et un vieux, d'après les pupilles du garçon, il faisait partie du clan Hyûga. L'autre, on s'en fiche, il est vieux est sans intérêt. Le jeune homme prit la parole et s'approcha de Yoroi, histoire de briser la glace.

- Mes salutations, nous sommes l'unité en provenance de la branche policière du Yamagenzo. Mon nom est Hyûga Takumi et voici mon instructeur Chôkoku Shin. Essayons de faire cela proprement."


Yoroi regarda le gamin et le vieux, il hocha des épaules et soupira.

- Je suis Yoroi Manzoku, de la branche Tengû du Yamagenzo. Nous allons effectivement agir proprement, mais je vous préviens tous les deux, il est hors de question que je laisse en vie ne serait-ce qu'une ordure dans leur genre. Ne soyez pas dans mes pattes, sinon j'espère avoir une bonne entente avec vous.


Yoroi sorti son Kukri et le faisait tournoyer lentement, en attendant l'heure de passer à l'action.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 6 Fév 2018 - 4:41

C’est lequel le nôtre ? Pas le truc bleu rassure moi…
Un groupe de Tengû sécurisait la zone discrètement –eux- depuis les toits. En guettant la scène, l’un d’eux questionnait son collègue.

« C’est un concept, il a son charme… »

Commentait la fille du groupe, les deux autres sous leurs masques grognaient un peu, suffisait de les voir, ah en fait non, ils étaient fait pour ne pas être vu justement, passer inaperçu quoi… Des Tengû en somme...

« Faudra lui expliquer la base quand même ! »

S’énervait le chef d’équipe.

« Qui nous a refilé ça ? »
« Sanadare… »

Marmonnait le fameux Han, qui avait participé au recrutement du Yoroi, d’ailleurs il rajoutait…

« L’autre de la police aussi. »
« Dites-moi que tout ceci est une mauvaise blague… »
« Bof, c’est amusant pour une fois… Allez ! »

...

En contrebas les choses sérieuses, dans l’entrepôt en apparence normale d’un marchand d’import-export influant, environ cinquante hommes et femmes de gardes patrouillaient ou s’occuper de leur besogne. Comme… Parfaitement isolé, toutes les fenêtres étaient teintées, impossible de voir à l'intérieur et aucun son ne sortait, mais dans le dossier de renseignements fourni par les Tengû, le trio pouvait savoir leur nombre approximatif et avait un plan « officiel » du lieu seulement. Il faudrait trouver les pièces annexes et comment s’infiltrer….




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 6 Fév 2018 - 6:27
Manzoku Yoroi était son nom. Il ne payait pas de mine mais comme on le dit si bien : l'habit ne fait pas le moine. Si il était là c'est qu'il le méritait et qu'il le voulait. Lui aussi quelque part, il voulait probablement rendre meilleur le lieu de vie qu'était Iwa. Après qu'il eut fini de parler, Takumi hocha de la tête promptement. Avant de commencer à parler du plan concernant la mission, Shin interpella son filleul pour lui préciser qu'à partir de maintenant il n'allait être qu'un observateur. Le visage de la jeune recrue laissa place à un sourire plein de bonne volonté avant de hocher la tête une nouvelle fois. Sur ces mots, l'instructeur s'écarta enfin. Il ne restait à présent plus que le Hyûga et son binôme Yoroi. Il n'y avait pas de temps à perdre, il s'empressa alors de commencer"Voici le plan que nos supérieurs nous ont fournis. Comme tu peux le constater, il n'y a qu'une seule entrée. Mais c'est seulement en apparence, il s'avère qu'une sortie à l'abris des regards à l'arrière existe. D'après ce que l'on sait, c'est pour faciliter le convoie de toute sorte de "marchandises", que ce soit de la drogue ou des esclaves." Sur ces mots, il pointa du doigt la sortie sur la plan puis il laissa ce dernier à la disposition de son compagnon de mission.

Il fixa l'entrepôt et observa les environs. Ils étaient donc tous dans l'entrepôt, les sources disaient vrai. On ne pouvait pas constater ce qu'il pouvait se produire à l'intérieur du bâtiment dû aux vitres teintées. Au moins, cela marchait dans les deux sens. Non pas comme les vitres miroirs que l'on pouvait retrouver dans certains postes de police d'Iwa. Il se tourna de nouveau vers Yoroi "On devrait faire le tour de l'entrepôt, voir ce qui se passe du côté de la sortie. En fonction de la situation, on neutraliserait les gardes. Selon le plan fourni, les esclaves se trouvent directement derrière cette sortie pour faciliter le transit. La drogue et autres substances illicites occuperaient donc, à mon humble avis, le reste de l’entrepôt en plus des pièces en tout genre. Ce qui nous laisse une bonne marge afin d'évacuer les civils avant de nous occuper de ces brigands."

Sur ces mots il fixa l'entrée principale avant d’enchaîner sur la suite "Si nous arrivons à neutraliser les gardes de l'entrée cachée, je te propose que nous nous séparions. Je m'occuperais d'évacuer les civils tandis que tu te redirigerais vers cette porte. Une fois cette tâche effectuée, ils seront entre les mains de personnes plus compétentes c'est-à-dire nos supérieurs... Quand tu verras les civils partir de l'endroit où tu seras posté, tu n'auras plus qu'à entrer pour commencer à neutraliser les membres de ce cartel. Je serais aussi retourné à l'intérieur via l'autre seule sortie connue à ce jour. Théoriquement, aucun d'entre eux ne pourrait sortir. Ce qui nous laisserait le loisir de les neutraliser et ainsi pouvoir accélérer le démantèlement de ce réseau criminelle." Takumi marqua une courte pause avant de sourire à son camarade "Tu es d'accord avec ce plan, Yoroi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mar 6 Fév 2018 - 16:51
Le Hyûga après que son pote soit parti quelques mètres plus loin, laissant seul Yoroi et Takumi, il se rapprocha de lui et lui dit.

- Voici le plan que nos supérieurs nous ont fournis. Comme tu peux le constater, il n'y a qu'une seule entrée. Mais c'est seulement en apparence, il s'avère qu'une sortie à l'abris des regards à l'arrière existe. D'après ce que l'on sait, c'est pour faciliter le convoie de toute sorte de "marchandises", que ce soit de la drogue ou des esclaves."


Il pointa du doigt la sortie de derrière sur le plan, Yoroi fut fasciné par l'intelligence du Hyûga.Yoroi comprit qu'il devrait aller rendre visite certainement aux gardes derrière la fameuse porte, sûrement servait-elle pour le trafic de drogue et d'esclave. Tout d'un coup, le Hyûga observa les vitres, elles étaient teintées, impossible de voir quoique ce soit de l'intérieur aussi bien que de l'extérieur. Il se tourna de nouveau vers Yoroi, le Chûnin regarda Takumi dans les yeux avec un air stupéfait.

- On devrait faire le tour de l'entrepôt, voir ce qui se passe du côté de la sortie. En fonction de la situation, on neutraliserait les gardes. Selon le plan fourni, les esclaves se trouvent directement derrière cette sortie pour faciliter le transit. La drogue et autres substances illicites occuperaient donc, à mon humble avis, le reste de l’entrepôt en plus des pièces en tout genre. Ce qui nous laisse une bonne marge afin d'évacuer les civils avant de nous occuper de ces brigands."


- Je pense exactement la même chose, ils nous suffiraient d'abattre deux gardes. Le tour est joué, je connais très bien le genre de gars que Yakumi engage pour faire ces trafics, ils ne seront pas un problème.


Le Hyûga fixa l'entrée principale, puis se retourna vers Yoroi une nouvelle fois.

- Si nous arrivons à neutraliser les gardes de l'entrée cachée, je te propose que nous nous séparions. Je m'occuperais d'évacuer les civils tandis que tu te redirigerais vers cette porte. Une fois cette tâche effectuée, ils seront entre les mains de personnes plus compétentes c'est-à-dire nos supérieurs... Quand tu verras les civils partir de l'endroit où tu seras posté, tu n'auras plus qu'à entrer pour commencer à neutraliser les membres de ce cartel. Je serais aussi retourné à l'intérieur via l'autre seule sortie connue à ce jour. Théoriquement, aucun d'entre eux ne pourrait sortir. Ce qui nous laisserait le loisir de les neutraliser et ainsi pouvoir accélérer le démantèlement de ce réseau criminelle.


Le Hyûga marqua une pause, puis il reprit avec un sourire.

- Tu es d'accord avec ce plan, Yoroi ?


Yoroi arrêta de faire tournoyer son Kukri, puis il cracha par terre. Il regarda autour de lui, il se douter bien qu'une équipe d'intervention seraient présents en cas d'échec. Il regarda Takumi, il lui fit un signe de tête. Puis il partit en sautant discrètement, il se dirigeait vers l'entrée secrète des passeurs de drogue et d'esclave. Il arriva sur une branche d'arbre, il constata que deux gardes armée de simple machette. Faisaient un jeu de cartes entre eux, ils devaient attendre sûrement le client. Yoroi eu une idée, il prit l'apparence de Yakumi. Il s'avança devant eux, le sourire aux lèvres. Les gardes remarquèrent la présence de leur "Patron", ils se mirent vite à ranger les cartes et firent un sourire à Yoroi.

- Mais patron, qu'est-ce que vous faites ici ?


Yoroi répondit avec la voix de Yakumi.

- J'ai aucun compte à te rendre petite merde, comment ils vont ?


Les gardes ouvrirent la porte, devant Yoroi les Esclaves étaient alignés contre les murs de la salle avec des bandeaux sur les yeux et les mains attachaient avec des cordes.

- Satisfait ? Maintenant, je vous conseille de rentrer au bar. La nuit, même pour un homme comme vous les rues ne sont pas très sûr.


Yoroi fit un sourire, la transformation prit fin au moindre Mudra que Yoroi fit. Les gardes n'eurent même pas le temps de réagir que Yoroi mit deux coups de poing en même temps dans le visage des larbins, ils furent assommés le visage ensanglanté. Yoroi fit un signe à Takumi, les Esclaves étaient pratiquement libre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 7 Fév 2018 - 7:22
Yoroi approuvait le plan et ce dernier se déroulait plutôt bien jusqu'à présent. Takumi approchait de son compagnon après qu'il ait effectué sa première tâche. Devant eux se tenaient nombres d'hommes, de femmes et d'enfants. Tous attachés et privés de la lumière du jour, ils étaient entreposés ici comme du bétail. À vrai dire, même le bétail était mieux traité. Suite à cela, il fit signe de la tête à son acolyte. Ils pouvaient passer à l'étape suivante.

Takumi entra doucement dans la grande pièce où se tenaient les esclaves. Avoir subitement ouvert la porte n'avait dérangé personne parmi les malfrats, une chance pour Yoroi & lui. Ils avaient entreposé leur marchandise et tenait une garde somme toute assez banale pour leur entrée secrète. Ce qui était compréhensible, il ne fallait point attirer l'attention. Ils avaient beau avoir fourni beaucoup d'effort, cela n'avait pas suffit à empêcher les troupes du Yamagenzo de savoir ce qu'il se tramait ici. Le jeune Hyûga remarqua qu'une seule porte le séparait de la joyeuse bande de fanfarons. Il remarqua une deuxième porte sur sa droite. Elle figurait bien sur le plan mais aucune information ne lui avait été donné quant à son utilité. Cette dernière semblait elle aussi insonoriser les pièces entre-elles, il fallait croire que c'était la signature de ce bâtiment. Peu importait, les personnes à sauver se trouvaient ici. Takumi fit le signe du sceau du clonage et ainsi, 3 répliques de lui-même furent créés sur le champ. Deux des clones allaient rester près de la porte menant au reste de l'entrepôt afin d'empêcher d'éventuels gêneurs de corrompre la réussite de cette mission. Le dernier, lui, se mit à la tâche avec Takumi. Ce dernier fit une annonce dans la pièce tandis que son clone détachait les premières personnes.

"Police d'Iwa, n'ayez crainte votre calvaire prend fin. Veuillez garder votre calme et suivre mon clone qui vous indiquera la voie à suivre. À l'extérieur, des personnes compétentes vous prendront en charge et vous aideront. Merci de votre compréhension." dit-il en ayant sorti l'emblème de la police que Shin lui avait filé quelques jours auparavant tout en arborant un sourire qui se voulait rassurant.

Aujourd'hui, il incarnait la justice et le sauveur pour ces pauvres personnes. La sensation que cela lui donnait... Il l'appréciait. Certes il était utile. Mais le simple fait de se dire que ces personnes iront mieux à partir de maintenant le soulageait. Les esclaves se dirigeaient tous vers la sortie, certains était déjà dehors à écouter les instructions du clone. La dernière du groupe se dirigea vers Takumi et se jeta désespérément à ses pieds en pleurant. La jeune femme marmonnait quelque chose, elle n'avait apparemment plus la force de bien parler. Il se plaça alors à sa hauteur puis pouvoir l'entendre. Sa gorge était sèche. Elle rassembla le peu de force qu'il lui restait pour échanger avec le Hyûga. Il manquait une personne à l'appel et c'était sa fille. Le jeune homme hocha de la tête en la regardant dans les yeux. Ils étaient tous sortis à part sa fille & elle. Le clone revint et s'occupa de la femme épuisée. Takumi se dit que Yoroi devait déjà être entrain de foncer dans le tas maintenant.

Il se dirigea alors vers l'autre porte, elle était fermée. Il utilisa alors la poignée de cette dernière. Ce n'était pas verrouillé, il entra alors prudemment. Une voix d'homme se fit entendre.

"Oh!.. les gars vous faites chier..! on avait dit chacun sont tour!" dit-il haletant.

Tournant la tête, Takumi eu une vision d'horreur. Leurs corps ne semblaient plus faire qu'un. Ce porc se servait de cette pauvre fille comme si elle était un objet. Les yeux de cette dernière étaient vides. Elle ne réagissait à rien. Le jeune Hyûga activa son byakugan. Elle était toujours en vie. Elle semblait brisée. Takumi commença à s'approcher du criminel. Sa vision presque sans angle mort lui avait donné toute information utile, personne d'autre n'était présent. Cette petite pièce était glauque, rien ne s'y trouvait à part ce qui était utile à leurs vils desseins. Takumi était à présent derrière sa cible. Le mafieux allait se remettre à parler mais son corps ne répondait plus. Une vive douleur avait envahi sa poitrine. Il se retourna lentement vers son prédateur, laissant enfin le corps de la jeune fille libre. Un kunai était profondément planté dans sa poitrine. Ses yeux étaient écarquillés.

"Qu..." essayant de parler.
"..." silencieux le regardant avant de doucement poser ses main des deux côtés de la tête de sa cible.

Il lui brisa la nuque sans sourciller. Takumi lâcha alors la tête de son "opposant" et le corps de ce dernier s'écrasa au sol. Les vêtements de l'esclave jonchaient le sol. Elle ne devait pas avoir passé dix printemps et la voila déjà dans une telle situation. Il ramassa ses vêtements et l'habilla rapidement. Elle ne portait pas grand chose mais c'était toujours ça. Il sortit de la pièce en portant la jeune fille inanimée et la confia à son clone qui s'empressa de l'amener au près des autres à l'extérieur. Ils étaient alors tous saufs. Le Hyûga fixa la porte menant au reste de ces pourritures. Il voulait tous les massacrer et en faire un exemple pour les malandrins qui oseraient imiter leurs sévices. Mais la mission se devait d'être un succès complet. La justice passait avant tout et ce n'était pas à lui de la rendre, enfin, pas officiellement. Il soupira puis se dirigea vers la fameuse porte que les clones ouvrirent pour lui, tel un véritable noble. Il fallait maintenant s'occuper de la drogue et du reste des criminels, ou du moins, ce qu'il devait en rester.


Résumé du tour:
 



Dernière édition par Hyûga Takumi le Mer 7 Fév 2018 - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mer 7 Fév 2018 - 18:26
Yoroi laissa Takumi faire ce qu'il avait à faire, il courut si vite que seul son ombre fut perceptible. Il arriva devant l'entrée principale, Yoroi chantonnait en tournant son Kukri. Il fit un saut fulgurant, puis entra par la fenêtre. Cette dernière fut brisée, Yoroi atterri en tournant sur lui-même. Les bandits, furent surpris de l'arriver de Yoroi. L'endroit était dégueulasse, des canapés troué et des pneus leur servaient de confort. Pas moins de 50 bandits s'approchèrent de Yoroi arme à la main, avec une tête énervée. Un des voyous, tendis sa batte de fer en direction de Yoroi, il lui dit avec un air à faire peur.

- Hé ! T'es qui, puis qui t'a permis de défoncer notre crèche !


Yoroi leva son index devant eux, ces imbéciles, regardaient l'index. Il retira son manteau en plume bleue, il enleva sa chaîne en or, il mit la manche de son Kukri dans son pantalon. Puis se craqua le cou de gauche à droite, il sautillait sur place. Il prit une position de combat, puis il dit à ses messieurs.

- Moi je suis Yoroi Manzoku, la raison de ma présence ici ? Je suis venu tous vous exterminer, bande de raclures.Disait t-il toujours en faisant des petits sauts.

Un brigand fou de rage, ordonna à ses hommes de lui foutre une rouste. Pas moins de vingt-cinq bandits armés foncèrent sur Yoroi, notre Chûnin poussa un cri strident. Puis donna plusieurs coups de poing et coup de pied en rafales dans les visages et ventre des bandits, le chef des bandits et ses acolytes commencèrent à avoir peur.

- Yuuu !Yoroi se gratta vite fait le nez, puis fit un signe aux autres bandits encore debout.

Tous les bandits étaient soit assommé et incapable de se relever après une telle raclée, le chef des bandits demanda à ces fidèles bras droits, de s'occuper de Yoroi personnellement. Un gros lard et un petit nain s'approchèrent de Yoroi, l'un avait des couteaux et l'autre n'avait que ses poings pour se défendre. Le nain s'appelait Blaise, le gros s'appelait Yû. Le gros Yû avançait en se tapant dans les poings, quant au petit il ferma les yeux et avança tranquillement, il jouait du couteau en les faisant tournoyer. Le gros fit face à Yoroi, il transpirait l'odeur était insupportable.

- Hé ! Gamin, tu sais à qui tu as à faire ? Disait Yû avec une voix essoufflée.

Le petit ouvrit à son tour sa bouche.

- Non Yû ! Je ne pense pas qu'il sait qui nous sommes, mais nous allons lui apprendre à ne pas débarquer chez nous sans invitation.


Yoroi regarda le gros dans les yeux, Manzoku comme à son habitude fit le provocateur.

- Heu, tu es sûr que tu peu encore bouger ?


Yû répondit avec une voix énervée.

- Comment ça !


Yoroi ferma les yeux et hocha des épaules.

- Bah avec une telle surcharge pondérale, comment faits-tu pour tenir debout ?


Yû fit en colère, il donna un coup de poing dans le sol. Yoroi esquiva de justesse, il fit un salto arrière. Puis fonça droit sur Yû toujours dans la même position, Yoroi lui fit une technique d'Iwa.


- La bourrasque d'Iwa !


D'un coup de pied, Yoroi balayant le gros dans le but de le projeter au sol. Le gros recula, de plus en plus en arrière. Puis fini par tomber sur le dos, Yoroi savait qu'il allait se relever. Le nain entra en piste, il ouvrit les yeux et fit tournoyer ces couteaux de plus en plus vite. Yoroi soupira, les autres bandits encouragèrent Blaise.

- Va sy Blaise ! Défonce-le, après on va le battre tous ensemble ! La plupart étaient sous l'effet de la drogue.

Blaise mit sa main face au public, il regarda Yoroi dans les yeux.

- Nul besoin d'encouragement, mon art des couteaux est le plus puissant de toute la région du pays de fûma !


Yoroi eu une idée, un combat de sabre.

- Ho ! Des couteaux, nous ici a Iwa. Nous appelons cet art, le Kenjutsu.


Yoroi prit son Kukri puis le fit tournoyer à grande vitesse, Blaise fut étonné par le maniement de l'arme. Blaise fonça sur Yoroi les deux couteaux à la main, Yoroi ferma les yeux, puis il passa derrière le nain si vite que personne ne l'avait vu bouger. Yoroi se retourna et regarda Blaise, le nain cracha du sang à genou. Yoroi lui avait juste mis un coup de manche de son kukri dans le ventre, Yû de nouveau debout grâce à l'aide des bandits. Lança une caisse sur Yoroi, ce dernier trancha la caisse en bois en deux verticalement d'un coup sec.


- Tu vas payer !
Disait le gros énervé.

Le reste des bandits entourèrent Yoroi, mais Blaise et Yû à cause de leur orgueil. Firent équipe, a deux contre un ce serait plus facile se disaient t-ils. Les deux foncèrent une fois de plus sur Yoroi qui commença à en avoir marre de se battre contre des loosers, il exécuta un Mudra, puis sauta dans les airs en arrière. Laissant les deux autres crétins se rentrer dedans, Manzoku, siffla pour attirer l'attention des deux bras droits.

- Où ! Où il est ! Disait Yû en colère.

- La colère ne fait qu'embrumer ton esprit. Disait Blaise calmement

Ils remarquèrent enfin Yoroi, ils retentèrent leur chance une troisième fois. Yoroi insuffla du Chakra dans ses pieds, puis il sauta en faisant plusieurs Saltos sans toucher le sol, le Kukri a la main. En direction des deux idiots, ils fonçaient tout de même vers Yoroi en hurlant.


- Yah ! Ils le disaient à l'unisson.


Après que Yoroi eut tranché ses deux adversaires, il toucha le sol avec son pied gauche et dit.

- Big Chop.

Les deux gardes du corps tombèrent dans l'inconscience tailladé de partout. Le groupe de bandits commencèrent à prendre la fuite. Leur chef proposa à Yoroi une place dans son organisation de mercenaire, il lui demanda même s'il n'était pas intéressé par deux Kilos de drogue pur. Yoroi mit un coup de pied dans le visage du bandit, il tomba raide devant Yoroi.


HRP :

Résumé du tour:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 8 Fév 2018 - 4:37

Ce n’est pas si mal finalement patron.

Informait la Hyûga qui avait un bon suivi des opérations des nouvelles recrues. Ce dernier marmonnait encore, oui effectivement, il n’avait malheureusement rien à reprocher à leur professionnalisme, combien même ils me payaient pas de mine à première vue. On leur laissait donc finir leur besogne principale, les civils, puis de mettre hors d’état de nuire les suspects avant de passer aux choses sérieuses.

« Lancement de l’opération Avalanche. »

L’ordre du supérieur semblait bien sévère, Avalanche était « la leçon » qui aurait été réservée aux mauvais profils. Alors la Hyûga contestait un peu, peut-être par solidarité pour un de ses cousins de la Sôke, mais très vite, le reste du groupe la remettait à sa place.

« Lequel des deux patron ? »

S’enchantait un des Tengû.

« Le truc bleu. »

Le deux partaient alors avec leur objectif de casser du « bleu », tandis que les autres participants à l’évaluation ôtaient leur manteau noir pour revêtir leur déguisement de mauvais type. En quelques secondes, l’entrepôt fut cerné de vrais shinobis entraînés, qui se présentaient devant les deux membres juniors de l’unité d’élite. Intimidation ou jeu, ils s’avançaient trois par trois pour l’affrontement devant le jeune policier qui pouvait en apercevoir au moins six déjà.

Face à Takumi, le premier trio se plaçait en triangle, l’un d’eux déclenchait un rouleau qui projetait une dizaine de shurikens dans sa direction, le second lui soufflait un katon qui enflamait le plafond, le dernier lui jetait un fumigène à la face… La Hyûga grinçait des dents, mais elle qui se vantait toujours de son Byakugan ne devrait-elle pas être confiante ? Sur le toit, néanmoins, elle accusait l'excès, mais cela n'y changerait rien.

Le truc bleu lui, comme l’avaient déjà « affectueusement » surnommé ses collègues se retrouvait bien moins chanceux pour le coup les trois shinobis sensoriels arrivaient en totale dissimulation et lui faisaient exploser le plafond au-dessus de sa tête, histoire de lui faire écrouler dessus et rendre le reste de la mission plus difficile. Non content de leur surprise, ayant bloqué toutes les autre issues, ils se postaient invisibles toujours sur la seule sortie aérienne restante. À terre, le sol semblait se faire progressivement inonder de lave…


Informations complémentaires :
Il a été volontairement omis de mettre un rang sur les techs dans un but rp, avisez selon ce que vous avez et vos capacités, vous pouvez choisir de les affronter ou les fuir. N,oubliez pas qu'ils pourraient vous blesser, mais aucun ne mettrait vraiment votre vie en danger.
Plus que vos compétences ninjas, vos décisions sont à l'épreuve, il n'y a qu'un seul bon cheminement et les choses les plus évidentes, ne sont pas toujours les meilleurs choix.
Votre mission peut se poursuivre ou échouer à ce tour.

Bonne chance !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 8 Fév 2018 - 8:11
En entrant dans la pièce principale de l'entrepôt, Takumi constata que son acolyte avait effectué sa part de la mission. Il ne restait presque plus aucun mafieux debout, et ceux qui subsistaient n'avait plus la moindre envie de bouger et encore moins de se battre. Cette première mission se déroulait plutôt bien, ce qui le rassura. En effet, en ayant su que cette dernière était classée au rang B, le noble avait quand même eu quelques appréhensions avant même de se lancer au cœur de l'action.

"Très bon travail mon pote ! les civils sont hors de danger à présent. Il ne nous reste plus qu'à trouver la drogue et à s'en débarrasser et nous pourront enfin faire notre rapport sur l'état de la chose. J'avais oublié de le préciser mais si jamais un imprévu ou quelque chose de trop gros pour nous devait arriver, que celui qui le puisse créer une ouverture afin de fuir avec l'autre. Nous sommes sur la même longueur d'onde j'espère ?" demanda t-il en ayant fait disparaître son sourire habituel.

Il observa les environs et ne constatait pas d'autre pièce. La jeune recrue allait chercher dans la pièce dont il venait et allait laisser le soin à Yoroi de s'occuper de celle qu'il occupait. Son byakugan ne lui offrait que peu d'informations et c'était normal, il ne s'était pas encore familiarisé avec la sensorialité ou tout ce qui pouvait s'en rapprocher. Ses yeux n'étaient pas encore prêts, mais cela importait peu, ce n'était qu'une question de temps avant de trouver la fameuse pièce où était stockée toute la substance illégale.

Des bruits de pas interrompirent la recherche du futur chef de son clan. N'en ayant pas l'utilité mais par pure noblesse d'esprit, ce dernier se tourna vers les personnes qui approchaient. Ils étaient vêtus de la même manières que les malfrats qui fréquentaient cet entrepôt. Le contraste avec la tenue policière, marquée du symbole du Yamagenzo, de Takumi ne pouvait pas être plus mis en avant. Trois personnes vinrent, puis trois autres les suivirent. La situation était assez tendue et ce pour une raison bien précise : ils faisaient preuve d'un calme déstabilisant, contrairement aux mercenaires que Takumi & Yoroi avaient vu combattre. Un silence de plomb régnait à présent dans la pièce. Seuls des regards s'échangeaient entre les yeux de ces inconnus et les pupilles pâles et impassibles du Hyûga. Le premier groupe s'approcha et lança alors les hostilités et ce, sans aucun ménagement. Les clones de Takumi allaient enfin "combattre". L'un d'eux se plaça devant son créateur ,toujours impassible, afin d'encaisser les shurikens à sa place. Il disparut alors, n'en laissant plus que deux à disposition. Ces derniers attaquèrent de suite les assaillants avec pour but de viser leurs tenketsus. La plafond commençait à s'enflammer alors qu'un projectile arrivait à toute vitesse. Le jeune policier n'avait pas le choix, il devait cette fois-ci se bouger. Concentrant promptement du chakra à la plante de ses pieds, il chargea rapidement sur sa droite afin d'esquiver. N'ayant pas jaugé sa force, il percuta le mur qui se révéla être plus fragile que ce qu'il laissait paraître. Takumi passa au travers et manqua de se rétamer de justesse.

Un faux-mur. C'était astucieux de la part du gérant de cet endroit, sans pour autant vouloir lui chanter des louanges. Autour du Hyûga, la drogue était installée en moyenne quantité près du mur extérieur et en petite quantité de l'autre bout de la pièce. Le stock avait déjà été pas mal écoulé, cela n'arrangeait pas les affaires d'Iwa mais l'heure n'était pas aux jérémiades, il fallait agir. L’impétueux utilisa une bombe fumigène à même ses pieds avant de lancer un kunaï explosif sur le mur où le plus gros de la drogue était placé. L'explosion ne se fit pas attendre. Il ré-invoqua trois clones de lui-même afin qu'ils couvrent les recrues dans leur fuite, et ce, quitte à faire disparaître ceux précédemment créés. En chargeant cette fois-ci vers le mur troué, il tint alors la parole émise quelques minutes auparavant tandis que les clones au byakugan foncèrent sur les ennemis qui forçaient son repli.

"Yoroi, c'est maintenant ou jamais. On se tire mon pote !" hurla t-il afin d'être sûr que son collègue l'entende. Le faux mur, lui, n'insonorisait pas les pièces qu'il reliait.

Maintenant dehors, il commença à courir dans la direction opposée au combat en prenant soin d'observer derrière lui avec son dojutsu, au cas où un malheur arriverait à l'homme excentrique vêtu de plumes bleues.




Dernière édition par Hyûga Takumi le Jeu 8 Fév 2018 - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Jeu 8 Fév 2018 - 9:12
Yoroi prit son manteau en plume, ainsi que sa chaîne en or. Puis il chatonnait en tournant son Kukri, mais il entendit un bruit. Il leva les yeux en direction du plafond, ce dernier se mit a craquer progressivement. Le plafond se mit à tomber subitement sur Yoroi, ce dernier utilisa son Kukri. Il trancha les débris qui lui tombèrent dessus, il se demandait qui avait bien pû faire ça. Mais Yoroi commençait à transpirer, il faisait chaud tout d'un coup. Yoroi jeta un coup d'œil par terre, il constata que de la lave commençait à se répandre sur tout le sol. Yoroi concentra du Chakra dans ses pieds, puis il fit un saut, il se tenait à un mur grâce à son Chakra. Tendis que Yoroi était pris au piège par la lave, il entendit son camarade lui dire.

- Très bon travail mon pote ! les civils sont hors de danger à présent. Il ne nous reste plus qu'à trouver la drogue et à s'en débarrasser et nous pourront enfin faire notre rapport sur l'état de la chose. J'avais oublié de le préciser mais si jamais un imprévu ou quelque chose de trop gros pour nous devait arriver, que celui qui le puisse créer une ouverture afin de fuir avec l'autre. Nous sommes sur la même longueur d'onde j'espère ?


Yoroi lui répondit sarcastiquement.

- Ne t'en fais pas, ce n'est pas comme si j'étais entouré de lave. Disait t-il avec un air décontracté.

Yoroi chercha en sautant de mur en mur, la pièce où la drogue pouvait se trouver. Il tapota à chaque mur, pour vérifier si l'un d'eux n'était pas factice. Mais tous firent le même bruit, un bruit métallique. Takumi livra un combat apparemment avec des inconnus, Yoroi continua de chercher la fameuse pièce. Il vit que les débris auparavant tombés, avaient créé une ouverture par le toit, Yoroi avait comme projet de partir de l'entrepôt par le toit après avoir détruit la drogue.

*Sbam

Yoroi se retourna est constatait que Takumi était rentrée dans un mur, le Chûnin comprit rapidement qu'il s'agissait du mur factice, la drogue devait se trouvait dedans. Yoroi chargea son Chakra dans ses pieds au maximum, le mur était quand même très loin, il n'avait pas intérêt à toucher le sol. Une explosion stoppa Yoroi dans sa précipitation, effectivement Takumi avait lancé un Kunaï explosif sur le mur où le plus gros de la drogue était placé. Yoroi regarda aussi les opposants de Takumi, il ignorait qu'il y avait d'autres gars comme eux en haut du toit. Mais pour plus de précautions, le Chûnin lança une bombe fumigène en plein milieu de l'entrepôt, il oublia très vite l'option fuite par le toit. Yoroi sauta de toutes ses forces, il fonça droit dans la pièce où la drogue était planqué. Il arriva dans la pièce, ses pieds frottaient contre le sol pour s'arrêter. Il remarqua que Takumi était déjà parti, puis affronter ses trois types masqués seul, serait du suicide. Yoroi prit son Kukri, il détruisit le reste de la drogue en donnant des coups dessus, puis il termina sa mission en plaçant un parchemins explosifs sur la sortie, après que Yoroi prit aussi la fuite. Il courut si vite dans la rue que seul son sombre fut perceptible, il sautait de bâtiment en bâtiment.


HRP :

Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 9 Fév 2018 - 23:52

Vous vous voyez ? Vous les avez peut-être jugé trop vite...

Le chef de l'évaluation était bien obligé de ravaler son mécontentement, il essayait bien de pointer du doigt leur fuite, mais leur "avocate" s'empressait de lui faire remarquer qu'ils les auraient recalés en plus de les massacrer s'ils avaient mal présumé de leur force. Akimoto-dono l'avait spécialement choisie pour son impartialité n'étant plus à prouver, parce qu'il se doutait bien que ce genre de recrutement pourrait au lieu d'être un coup de pouce, être un vrai calvaire pour l'acceptation de ses deux iwajins en qui il avait placé sa confiance.

"Très bien ! Inutile de perdre plus de temps avec ça. Ayatori tu seras chargé de trouver un formateur pour le truc bleu, à moins que tu t'en charges toi-même ?"
"Dites à la police qu'elle peut aller faire son ménage."

Quelques ricanements dans le petit groupe et la Tengû lassée de leur attitude de la journée, s'éloignait de plusieurs bonds pour couper la route aux recrues. Avec son manteau noir et son masque, ils ne devraient avoir aucun mal à l'identifier...

" Bien joué vous deux, c'était pas mal pour un premier essai, mais ça ne sera pas toujours aussi facile ne prenez pas la grosse tête, des fois la fuite est impossible, aussi il est aussi important que le plan d'action, que d'avoir un plan de retraite. "

Avant qu'ils lui fassent part qu'il restait des suspects à l'intérieur, elle les informait aussi qu'il s'agissait de collègues venant les tester. La suite pour eux, comme elle l'expliquait, allait se passer en deux temps, tout d'abord, ils avaient des civils à répertorier et identifier au mieux. Un temps assez limit pour cela, vu que comme elle leur exposait, un autre groupe était à l'oeuvre pour récupérer les positions des malfrats et que le duo improbable en face d'elle, serait envoyé dans les arrestations en renfort. Après tout, les trois autres ne pouvaient pas être à deux endroits à la fois. Dans le même temps, les six acteurs se joignaient à eux, ils confirmaient les objectifs atteints, du moins les premiers, tout en traînant avec eux quelques survivants à condamner.

Vos premiers objectifs sont atteints, mais vous pouvez en effectuer quelques un bonus en attendant la suite de votre mission qui dépend de la réussite de l'autre groupe.

Parler aux victimes -choquées pour la plupart- et les convaincre se confier sur ce qui leur est arrivé, où, comment, ect. Leur identité et origine peut-être ?

Ou Attendre la suite de la mission et laisser ça aux soins de la police.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 10 Fév 2018 - 4:35
"Je vois, merci à vous." répondit Takumi en regardant les esclaves qui semblaient à moitié en vie pour la plupart.

L'explication du tengu était lourde d'informations et en plus de ce qu'il restait à faire aux nouveaux membres du Yamagenzo, le temps leur était compté. Le Hyûga s'approcha des victimes afin de mieux les examiner. Arborant le sourire noble qui lui était propre, il commença alors à s'assurer de l'état de ceux qui semblaient les plus atteints. Les dégâts physiques de la plupart restaient minimes, un grand nombre d'entre-eux ne pouvait s'exprimer clairement, ce qui laissa le policier penser à des traumatismes en tout genre. Il remarqua finalement que quelques uns parmi les victimes avait adopté la même conduite que lui. Souriant, il s'approcha d'eux dans l'espoir d'avoir quelques réponses.

"Veuillez m'excuser si je vous dérange, je me présente Hyûga Takumi membre des forces policières du Yamagenzo basé ici-même à Iwa." dit-il en ne manquant pas de le prouver avec son insigne.

Un silence s'installa alors, les volontaires aidant les autres s'approchèrent à leur tour en regardant l'insigne puis hochèrent de la tête. Certains le remercièrent d'être intervenus, dont la mère de la jeune fille qui manquait à l'appel. Suite à cela, une légère confiance s'était installé et quelques sourires seulement commençaient à se dessiner sur le visage des rescapés. Takumi prit donc l'initiative de poursuivre.

"Ma priorité est votre protection ainsi que celle des autres victimes. Êtes-vous les seules personnes à avoir été capturées et parquées ? Pardonnez moi de poser la question ainsi mais nous manquons cruellement de temps, d'autres sont en danger tout comme vous l'étiez, j'en appelle donc à votre compréhension. Aussi, si un détail vous revient n'hésitez pas à m'en faire part. N'importe quoi, un nom, un lieu, une rumeur. Je suis là pour vous écouter." assura t-il avant d'ajouter "Aussi, je vous demanderais à tous de me décliner votre identité ainsi que votre village d'origine afin de faciliter la suite des opérations. Le retour à la maison est tout proche." en souriant.

La plupart de ceux qui étaient prêts à répondre semblaient hésiter. Certains craignaient probablement pour leur vie ou celle de proches potentiellement menacés. C'était parfaitement compréhensible si ils souhaitaient garder le silence. Ils venaient de vivre quelque chose qui briserait un grand nombre de shinobis alors en tant que civils... Sortant un calepin ainsi qu'un petit crayon, il se mit à la disposition de tous ceux souhaitant partager quelconque information qui pourrait aider Takumi et la police à y voir plus clair et ainsi être plus efficace pour la suite des événements. Bien qu'accompagné de Yoroi, il ne lui adressa pas la parole. Se doutant bien qu'une seule personne était suffisante pour essayer de récolter le maximum d'informations chez les victimes et que l'apparence de son binôme ne donnait pas l'envie de lui faire confiance, il s'était lancé dans cette entreprise seul dans l'espoir que le nouveau tengu trouve lui aussi quelque chose d’intéressant de son côté.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Sam 10 Fév 2018 - 19:27
Tendis qu'ils couraient à toute vitesse, une ombre leur barrèrent la route. Yoroi sorti son arme, au cas où. La personne s'adressait aux deux Ninjas, avec une voix féminine.

- Bien joué vous deux, c'était pas mal pour un premier essai, mais ça ne sera pas toujours aussi facile ne prenez pas la grosse tête, des fois la fuite est impossible, aussi il est aussi important que le plan d'action, que d'avoir un plan de retraite.


Après que la personne au masque eut expliqué la situation aux Ninjas, six autres personnages arrivèrent en même temps. Puis après quelque temps, les personnages repartaient très vite vers une autre destination. Mais Yoroi avait entendu dire par la femme au masque, qu'il y aurait des survivants encore dans l'entrepôt. Peut-être avaient t-ils de la drogue sur eux, ou dissimuler quelques parts pour leur compte personnel. Tendis que Takumi réconfortait les pauvres esclaves, Yoroi interrogea lui aussi quelques esclaves, mais a forte carrure. Yoroi leur posèrent quelques questions en les rassurent.

- Donc, d'où veniez-vous est surtout pourquoi, vous ont t-ils enlevé ?


Un ancien esclave, répondit à Yoroi avec une certaine assurance.

- Dans notre groupe, nous venons pratiquement tous du pays des oiseaux, un pays tranquille et en paix. Ils ont Kidnappé tous les hommes les plus robustes qu'ils trouvèrent, puis ils étaient très nombreux et avec eux, ils avaient un Ninjas très puissant.


Yoroi demanda aux hommes l'identité de ce Ninjas.

- Qui est-ce ? Faisait t-il partie du village d’Iwa? Ou s'était un déserteur ?


Pas de réponse, un autre homme assez âgé répondit à Yoroi.

- Nous ne venons du pays des vagues, un pays réputé pour sa pêche et ces poissons excellents. Tout ce que je peu vous dire c'est qu'ils étaient aussi très nombreux, ils n'avaient pas eu besoin de Ninjas pour nous enlever.


Yoroi eut peu d'information sur l'identité du fameux Ninja, Yoroi fut fatigué d'interroger plusieurs groupes. Une chose était certaine, Yakami ce fumier avait des connaissances dans le milieu Shinobi. Yoroi se dirigeait vers l'entrepôt, mais une explosion détruisit l'unique sorti qui conduisait à ce dernier. Yoroi était épuisé après cette mission, il laissa tomber finalement et réconforta les autres esclaves.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 11 Fév 2018 - 7:52

Il en manque...


Leur glissait timidement une jeune fille du groupe. Tous les autres la fixaient leurs yeux comme exorbités pour l'intimider ou la supplier de se taire. L'informatrice plaquait alors sa main sur ses lèvres, ils semblaient craindre des représailles ou autre chose... ? À partir de là, ils arrêtèrent tous ou presque d’obtempérer, sauf la mère de la jeune fille qu'avait aidé Takumi.

" Le ninja... Il en a gardé quelques uns pour lui. C'était le contrat qu'il disait. "

Ses gémissements l’empêchèrent d'en dire plus pendant de longues minutes. Takumi en bon investigateur avait sûrement posé la bonne question, car un autre des civils secourus l'informait d'un élément capital.

" On ne sait pas où ils les ont emmenés, mais le nain lui a demandé s'il n'avait pas assez d'esclaves comme ça et le ninja a répondu qu'avec leurs esclaves officiels, ils étaient assez limités. "

" C'est fâcheux qu'il a dit. "

" Le nain l'a traité de sale gosse de riche quand il est parti pendant qu'il choisissait les filles. "

Shin qui les avait rejoins, affichait dès lors une grimace remarquable. Lui et la Hyûga échangèrent un regard, elle semblait lui faire un léger signe de la tête plutôt discret et ce dernier soupirait avant de reprendre la parole.

" Ça pourrait être n'importe qui. Et il ne doit pas vivre dans ce village."

" Il les a choisi dans cet entrepôt ! "

" D'ailleurs, comment ont-ils fait pour vous faire entrer sans se faire prendre ? "

" Ça sentait vraiment pas bon... "

" On avait les yeux bandés ... "

" Attendons simplement la suite des opérations Takumi. "

Sa voix était ferme, mais il semblait troubler...


Vous pouvez enquêter ou attendre la suite...

Si vous enquêtez, faites le sans Shin ou la Hyûga, trouvez un moyen ou ils vous en empêcheront...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 11 Fév 2018 - 9:30
Un shinobi était à présent impliqué de manière personnelle dans cette histoire, ce qui attira vivement l'attention de Takumi. Ne manquant pas de noter chaque mot qu'il entendait, il garda tout de même son impassibilité suite à la réaction des autres esclaves. Ils ne voulaient pas en dire plus. Le silence était de taille, tout comme la peur que leur inspirait ce ninja. Ne souhaitant pas presser pas les choses, le policier patienta alors. Puis vinrent alors de nombreux détails donnés par quelques uns parmi les plus courageux (ou justes ?). Les informations commençaient à fuser, il notait tout ce qui pouvait passer. "Gosse de riche" ? Un shinobi riche ? Enfin, plutôt né riche. À la connaissance de Takumi, un seul clan permettait cela. N'ayant de pas désactivé son byakugan, il remarqua l'interaction qu'il y eut entre Shin & l'autre Hyûga.

L'instructeur lâcha se qui semblait être un mensonge au yeux de son filleul. Tandis que les affranchis donnaient des éléments qui semblaient acculer Shin vers le fait accompli, ce dernier dit alors à Takumi de patienter sagement alors même que les victimes commençaient à parler. Un moment de silence s'installa alors suite à la phrase. Rassemblant les informations, dans sa tête le cheminement des information était terriblement clair. Un jeune shinobi né riche ayant un faible pour les vices et qui en plus, sévissait à Iwa. Il observa ensuite Shin un instant. Il était évident que les deux policiers avaient compris, et qu'ils savaient qu'eux d'eux avaient compris (en plus de l'autre Hyûga). Takumi soupira alors.

"Si jamais des informations vous reviennent, vous pourrez venir nous en informer chaque jour au poste de police n°12 situé au sein du domaine Hyûga à Iwa. N'ayez crainte, la police est au-dessus des malfaiteurs." dit-il en leur souriant avant de se tourner vers Shin d'un air sérieux, de fermer les yeux puis les rouvrir en ayant désactivé son byakugan.

Il allait attendre la suite des opérations comme convenu et remettrait cette histoire à plus tard. Pour le jeune Hyûga, la justice comptait plus que toute autre chose et il avait bien l'intention de le prouver. Les limites avaient belles et bien été dépassées, des êtres humains étaient en jeu. La vie d'innocents avait été menacée.


Dernière édition par Hyûga Takumi le Dim 11 Fév 2018 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Dim 11 Fév 2018 - 10:30
- Il en manque... Disait une fillette.


Yoroi se retourna et regarda la réaction des autres anciens esclaves, il se demandait s'il n'avait pas peur de quelque chose ou d'une personne. Mais la mère de la fillette se mit à parler, les autres anciens esclaves tournèrent la tête en évitant le regard de Yoroi.

- Le ninja... Il en a gardé quelques-uns pour lui. C'était le contrat qu'il disait.

Elle commençait à faire des gémissements, qui l’empêchèrent d'en dire plus pendant de longues minutes. Yoroi pensa qu'elle avait eu un coup de froid, il faisait froid faut dire à cette heure de la nuit.

- Jamais, je lui prêterais mon manteau en plume." Pensait t-il avec conviction.

Puis un autre se mit à parler, lui était certain de ce qu'il disait.

- On ne sait pas où ils les ont emmenés, mais le nain lui a demandé s'il n'avait pas assez d'esclaves comme ça et le ninja a répondu qu'avec leurs esclaves officiels, ils étaient assez limités.

Yoroi eut deux réactions en entendant cette phrase, "Nain" et "esclave officiel". Yoroi mit son pouce entre ses dents et se mordit légèrement, il avait la tête qui cogitait.

- Le nain ça doit être Yakumi, mais esclaves officiels. Il faut avoir un certain rang ou une certaine influence dans ce village pour oser prononcer ses mots.


D'autre continuait de discuter, pendant que Yoroi fut en pleine réflexion.


- C'est fâcheux qu'il a dit.


Puis un autre prit la parole.

- Le nain l'a traité de sale gosse de riche quand il est parti pendant qu'il choisissait les filles.


Yoroi continuait de penser, il savait qu'il s'agissait d'un homme ou d'une tromperie. Dans le milieu, cela se faisait souvent, surtout dans ce genre de pratique. En plus, ils étaient incapable de voir leur acheteur, puis il n'était pas difficile de modifier sa voix avec un Jutsu. Shin qui les avait rejoints, affichait une grimace à Yoroi et Takumi. Ils échangèrent un regard avec la Hyûga, il soupira avant de reprendre la parole.

- Ça pourrait être n'importe qui. Et il ne doit pas vivre dans ce village. Disait t-il avec assurance.

- Il les a choisis dans cet entrepôt !


Yoroi continuait de réfléchir, seuls deux clans avaient une grande influence pour avoir des esclaves officiels sans que cela ne s'ébruite.

- On avait les yeux bandés ... Disait la mère qui avait reprit son calme, finalement, elle n'avait pas froid.


Yoroi comprit rapidement que les esclaves et la drogue, faisait partie d'un plan. Mais quel genre de plan, qui pourrait être assez futé pour faire entrer des esclaves et de la drogue dans un village réputé pour sa sécurité. Une chose était certaines Shin avait menti. Les attaquants de Kiri n'avaient même pas pû entré dans le village, alors comment un vulgaire Ninja venant de l'extérieur aurai pû faire venir tout ce monde et cette cargaison de drogue. Non pour Yoroi Shin leur dissimuler des choses, mais il fit mine de rien savoir. Il regarda Takumi, lui aussi semblait avoir compris. Une personne haut gradé ou avec un moyen de pression sur l'une d'elles, aurai très bien pû faire rentrer discrètement la cargaison et les esclaves.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 11 Fév 2018 - 21:29


Un gamin jouait dans la rue sur son vélo, sa curiosité semblait l’avoir attiré jusqu’ici…

« Allez oust ! »

Les policiers arrivant sur la place le chassaient, ces derniers d’ailleurs se rassemblèrent bien assez vite vers leur collègue Shin…

« Ce n’était pas votre secteur y a pas encore un mois ? Comment vous vous êtes débrouillés pour ne jamais rien voir de suspect ? Shin ? »

Un des gradés de la police semblait sur les dents, il envoyait ses troupes faire « le ménage » comme les Tengûs aimaient appeler ça. Le policier pointé du doigt n’osait pas piper un mot, il avait à la fois mille choses et rien à dire. Il avait bien vu dans le regard des Hyûga qu’ils étaient sur la même longueur d’ondes. Il se tournait vers le Yoroi quand les policiers s’éloignaient avec la Tengû pour la suite des opérations.

« Manzoku, dis-moi, j’ai cru comprendre que tu avais un lien avec la découverte de ce réseau… Tu veux bien m’en parler ? Genre comment et quelques détails qui te paraissent utiles … »

Son petit doigt lui disait qu’il connaissait déjà un bout de l’histoire, peut-être qu’ils devraient aller rendre une visite à une connaissance commune en attendant la seconde phase. Ou alors attendre de voir ce qu’il trouverait comme éléments pertinents en trouvant les têtes du réseau.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 11 Fév 2018 - 22:57
Yoroi était en train de parler avec un vieux de 90 ans, il lui racontait sa vie. Yoroi se tapait la tête contre un mur, mais des bruits de pas arrivèrent très vite. Des policiers arrivant sur la place, ces derniers d’ailleurs se rassemblèrent bien assez vite vers Shin. Un des policiers lui dit avec une certaine assurance, il n'avait pas peur de lui.

- Ce n’était pas votre secteur y a pas encore un mois ? Comment vous vous êtes débrouillés pour ne jamais rien voir de suspect ? Shin ?


La police alla faire la visite de l'entrepôt, les malfrats étaient sûrement toujours inconscient. Yoroi les avaient prévenus avant qu'ils partent, il leur avait dit.

- Ho ! Faites attention, y a deux mecs balèzes dedans que j'ai neutralisé, mais on ne sait jamais soyez prudent. Disait t-il avec une certaine arrogance.

Shin se tournait vers Yoroi quand les policiers s’éloignaient après l'avertissement du Chûnin, la Tengû prenait la suite des opérations. Shin s'approcha de Yoroi, il sortit un bloc note avec un stylo puis posa une question très personnelle.

- Manzoku, dis-moi, j’ai cru comprendre que tu avais un lien avec la découverte de ce réseau… Tu veux bien m’en parler ? Genre comment et quelques détails qui te paraissent utiles …

Shin soupçonné Yoroi, il savait que le Chûnin connaissait un tas de dossiers sur chacune des grosses têtes de l'organisation. Mais Yoroi avait toujours ce doute, le doute du haut gradé ou un moyen de pression pour tenir en laisse un personnage important. Yoroi répondit simplement aux questions de Shin, sans lui avouer des choses qu'ils n'étaient pas censés avoir connaissance en public.

- J'ai évidemment fréquenté le bar du paradis, je connais parfaitement le propriétaire, ses habitudes et ses défauts. J'ai pas mal traîné dans son bar durant quelques années, mais mes informations n'iront pas plus loin. Car je ne suis qu'un simple client, je ne me suis jamais mis en affaire avec Yakumi et ses sbires. Mais si vous voulez en savoir plus, suivez moi.

Yoroi regarda Takumi dans son coin, il fit un signe de tête à ce dernier. Yoroi fit aussi un signe de tête à Shin qui avait encore des questions à lui poser, mais le principal avait été dit. Yoroi pris par le bras Takumi puis ils s'éloignèrent avec Shin, il soupira puis il leur dit.

- Écoutez-moi, j'ai des révélations à vous faire. Si je ne me trompe pas, ce sera une information capitale. En gros, je soupçonne Sanadare d'être en contacte directe avec Yakumi, il y a pas mal de temps. J'ai réussi à faire vendre gratuitement le bar de Yakumi à Sanadare, elle m'avait fait comprendre qu'elle voulait le bar. Avant je n'avais pas compris la réaction de Yakumi, il m'avait vendu son bar sans faire d'histoires. Le connaissant, il aurait fait ce qu'il fait toujours aux gêneurs, envoyer un groupe de mercenaire, comme on a pû le constater dans l'entrepôt avec Takumi. Je pense qu'il a envoyé ses mecs pour justifier sa réaction en temps normal, si lui et Sanadare sont effectivement en contact. Je peu vous dire que même le Tengû et les flics vont nous tomber dessus s'ils apprennent la nouvelle, je me demande si le Kage ne serait pas de mèche lui aussi. Vous en pensez quoi ?

Yoroi attendit les réactions de ses coéquipiers.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 11 Fév 2018 - 23:50
Shin se fit remonté les bretelles avant de questionner Yoroi. Ce dernier resta évasif dans sa réponse pour ensuite nous prendre à l'écart. Quel drôle de personnage qui lui était donné de côtoyer. La véritable explication arriva assez rapidement. Bien évidemment, cela ne faisait qu'étayer les suspicions de Shin & de son filleul. Ils tenaient là peut-être une chance d'atteindre la protégée du Kage. Celle qui s'amusait à tordre les règles et à les remanier à sa manière. À force de jouer, on finira forcement par perdre. Même en trichant.

"Je vois, merci de ta confiance." répondit-il à son homologue avant de préciser à Shin "J'ai qu'une envie, c'est de la voir pourrir en prison maintenant." dit-il en regardant l'entrepôt à moitié délabré.

C'était décidé, il allait s'occuper de cette affaire personnellement. Tout d'abord, un conflit avec le clan Hyûga était à éviter, il fallait qu'au mieux ce soit l'un des leurs qui se charge de cela, et ce même si c'était Sanadare. C'était une question de principe et d'image. Les vilains petits canards du clan devaient être gérés par le clan lui-même. Ensuite, il avait daigné lui proposer de rejoindre son entreprise concernant le futur de leur clan et enfin, elle avait prouvé avoir perdu toute humanité. La tristesse et la compréhension que ressentait Takumi pour elle s'étaient envolées. Shin avait raison, c'était une cause perdue et le moins qu'il pouvait faire était de tout mettre en œuvre pour l'écarter des postes à responsabilité voir, l'envoyer en cellule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Lun 12 Fév 2018 - 0:55


" Avant toute chose il nous faut des preuves, quelque chose de solide, juste des suppositions et des théories ne suffiront pas devant Akimoto-dono. C'est d'ailleurs à lui en premier lieu qu'on devrait faire part de nos conclusions. "

Il frottait son fascié visiblement contrarié d'être mêlé à ça...

" N'oubliez pas jusqu'à preuve du contraire, tout suspect est présumé innocent et si elle est vraiment impliquée, mieux vaut ne pas attirer son attention si vous voyez ce que je veux dire. "

Elle pourrait prendre la poudre d’escampette ? Non, Shin en doutait fortement, cette folle aimait trop jouait dans le feu pour choisir un replis aussi saint, mais effacer les traces... Il ne voulait même pas imaginer les proportions que tout ça pourrait prendre. Il se souvenait de leur dernier conversation et cette petite fille dans les bras, puis les jours qui avaient suivis et les "dispositions" de la borgne. Shin savait bien à quel point cela avait été louche qu'elle plie aussi facilement devant Akimoto, mais en regardant Takumi, il comprenait parfaitement la position que pourrait prendre le clan, même pour une parias. Une excuse pour l'éliminer ? Mais elle leur jetterait en pâture le Tsuchikage qui l'avait couvert au final pour l'enfant. Shin en était persuadé, lui et tout le reste, mettre tout à feu et à sang ne la dérangerait pas. Au final, le Borukan, Shin et bien d'autres étaient juste coupables de s'être fait abuser en voulant l'aider.

" Manzoku... D'une façon ou une autre, il s'avère que tu t'es fait rouler et mêler à ça. Comprenez bien que ça peut très bien éclabousser chacun d'entre nous d'une façon ou l'autre. Vous avez des contacts dans l'autre team ? Et surtout, qu'allons nous décider de faire ? "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 12 Fév 2018 - 1:19
- Avant toute chose il nous faut des preuves, quelque chose de solide, juste des suppositions et des théories ne suffiront pas devant Akimoto-dono. C'est d'ailleurs à lui en premier lieu qu'on devrait faire part de nos conclusions.


Yoroi était pensif, il tournait en rond en réfléchissant. Puis Shin reprit la parole, il était toujours aussi sérieux.

- N'oubliez pas jusqu'à preuve du contraire, tout suspect est présumé innocent et si elle est vraiment impliquée, mieux vaut ne pas attirer son attention si vous voyez ce que je veux dire.


Yoroi commençait à perdre patience, il y avait effectivement des coupables qui méritaient de subir un châtiment. Shin regarda Yoroi, il fit de même.


- Manzoku... D'une façon ou une autre, il s'avère que tu t'es fait rouler et mêler à ça. Comprenez bien que ça peut très bien éclabousser chacun d'entre nous d'une façon ou l'autre. Vous avez des contacts dans l'autre team ? Et surtout, qu'allons nous décider de faire ?


Yoroi répondit avec assurance, il était déterminé.

- Je me suis fait rouler par ces minables et cette garce ! Je veux moi-même attraper ce nain et foutre l'autre folle dans une cage !


Yoroi était énervé, au point qu'il mit un coup de poing dans un mur. Il reprit son calme après quelques minutes, il répondit à la question de Shin.

- Non, je n'ai aucun contacte avec les autres du groupe 2. Puis de toute façon, je compte régler mes affaires avec Yakumi et Sanadare. Donc moi je pars, faites ce que vous voulez.


Yoroi attendit la réponse de Takumi et de Shin, il affichait un air sérieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 12 Fév 2018 - 1:38

LA GRANDE DESCENTE DU YAMAGENZO x YOROI





Takumi hocha brièvement de la tête quand Shin parlait de preuves. C'était quelque chose d'évident, c'était d'ailleurs une chose primordiale. Il fallait de plus se faire discret, c'était bien l'intention du cadet. Il allait patienter jusqu'au moment venu, de sorte à ce qu'il puisse optimiser leurs chances de réussir. Les trois compères malgré eux risquaient gros dans cette affaire, c'était bien vrai. Le jeune Hyûga leva les yeux au ciel et inspira fortement, puis expira doucement.

"Nous devrons certes nous montrer prudents à partir de maintenant. Il est trop tard pour faire marche arrière mais j'ai foi en mes convictions et en la vraie justice." dit-il d'un air monotone.

Ce qu'ils devaient faire à partir de maintenant ? C'était très clair. Aller chercher des preuves dans le lieu où le deuxième groupe effectuait sa mission. Et ce, en prenant bien soin d'aider leurs collègues potentiellement en difficulté là-bas. Des contacts ? Takumi connaissait bien l'un d'entre eux, un Yamanaka. Mais il refusait de le mêler à tout cela, Yoroi était maintenant impliqué dans cette affaire et en était pleinement conscient. Le moins de personnes en seront au courant, le mieux ce sera. Il vit son partenaire de mission motivé pour en découdre, tout comme lui. Une petite brise s'invitait à la scène, dévoilant complètement le visage du Hyûga. Il affichait un regard suffisant et ne cachait pas être sûr de lui. Regardant le reste de la ville, il s'exprima à son tour.

"Ne perdons plus aucune minute Shin, allons-y.." dit-il sereinement en ayant réactivé ses byakugans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2386-presentation-de-hyuga-takumi-termine http://www.ascentofshinobi.com/t3029-equipe-11-tensai-iwa-pleine http://www.ascentofshinobi.com/t2416-hyuga-takumi-memoires-d-un-revolutionnaire#17148 http://www.ascentofshinobi.com/u508

Mission de Rang B : La grande Descente du Yamagenzo | ft Manzoku Yoroi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: