Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

Mission de rang B : La grande descente du Yamagenzo | FT Kotori et Takazane


Mar 6 Fév 2018 - 16:17
Empêcher ou Attiser un suicide ?
Après le rendez-vous, le jeune Yamanaka a reçu un ordre de mission très urgent. Il y avait plusieurs critères de réussite pour la mission ainsi que deux groupe bien distincts. Un grand trafic de drogue faisait leurs affaires tranquillement à l'intérieur du village d'Iwa. Arrivant tranquillement au point de rendez vous, le jeune Izuki s'apprêtait à rencontrer ses alliés pour la mission.



Je suis enfin arrivé. Heureusement que nous ne sommes pas trop loin du bar, mais à une distance raissonable.

Le jeune Yamanaka attendait maintenant ses futurs alliés, il devait préparer une stratégie qui prendrait en compte ses
capacités actuelles, celles des alliés, celles de ses potentiels ennemis. Le terrain, les civils aux alentours et présent dans le bar. Il y a aussi ceux du deuxième groupe, s'ils font une gaffe, ils peuvent le payer très sévèrement. Le meilleur
choix possible serait de pouvoir capturer le chef et de l'échanger contre les otages. Sans qu'ils ne sachent que c'est Izuki qui me cache derrière. Non Takumi est dans le premier groupe, il doit avoir un de ces plans qui fonctionnent toujours... Il a sa mission, le blondinet à la sienne. À cet instant des dizaines de plans tournaient dans la tête du jeune Yamanaka qui attendait ses futurs alliés.



J'ai peut-être une idée...



_________________
Yamanaka IzukiFait attention au pouvoir de l'esprit. Reste sur tes garde Invité car tu es ma prochaine cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2462-je-suis-izuki-yamanaka-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2445-equipe-2-les-charognards-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t2496-yamanaka-izuki-ses-aventures-passionnantes#17654

Mar 6 Fév 2018 - 17:46
Peu importe ce que Sanadare en avait dit, la candidature du jeune Hyûga pour les forces spéciales avait visiblement été retenue. Un ange gardien devait veiller sur lui, car il doutait énormément que sa cousine ait changé d'avis à son sujet en si peu de temps. Après leur rencontre dans son bureau - c'est d'ailleurs à se demander comment une cruche pareille avait pu finir Assistance du Tsuchikage - elle semblait davantage furax qu'autre chose. Mais peu de temps après ce rendez-vous, Kotori avait de nouveau reçu la visite du messager masqué, l'informant qu'une mission lui était confiée, à lui et quelques autres recrus, afin de tester leur véritable potentiel à rejoindre les forces spéciales.

L'ordre de mission était court et précis : Objectif : Capturer Yukami vivant et l'interroger. Démanteler son réseau. Si possible récupérer des informations sur ses acolytes. Localisation : Angel Paradise. RDV : Café Bistro L'Otarie. Partenaires : Recrus Y et H. Soutient : En cas d'échec seulement.

Pour Kotori, rejoindre le Yamagenzo était un objectif de vie. Il s'agissait d'un moyen pour lui non seulement de s'émanciper de son clan, mais également d'amener à son paroxysme sa vocation de gardien. Il était un protecteur né, c'était encodé dans son chakra, son adn, et l'Hyûga n'avait pas l'intention de luter contre ses instincts, mais seulement de les transposer de son clan à l'ensemble du village.

À l'heure désignée, Kotori arriva au lieu de rendez-vous en tenu de civil, ses armes dissimulées sous sa veste. S'ils devaient capturer leur cible vivante, son équipe et lui allaient devoir la jouer finement pour éviter la catastrophe. L'Hyûga avait fait ses recherches, l'Angel Paradise était l'un des bars les moins bien fréquentés de tout le village, c'est à se demander pourquoi le Tsuchikage ne l'avait pas déjà fait fermer. Les bras de l'organisation qui tenait les lieux devaient être longs et leurs proches profondes. Sur la terrasse du Café Bistro L'Otarie, de biais juste de l'autre côté de la rue de leur objectif, deux trois citoyens sirotaient leur café ou lisait la dernière édition du Kunai émoussé. Kotori reconnut son partenaire de mission, grâce à la description qu'on lui avait fournie avec les ordres de mission. Il s'empara d'un journal laissé à la traine sur une table voisine et s'installa non loin du Yamanaka, faisant dos à l'Angel Paradise afin que quiconque pénétrant ou sortant du bar ne puisse pas voir son visage.
¬ Quel est le plan de match? Tu as pu voir quelque chose d'intéressant depuis que tu es arrivé? dit-il nonchalamment à son partenaire de mission.
Sur ses paroles, le jeune Hyûga activa sa célèbre pupille. Aussitôt, son visage fut marqué par quelques veinures le long de chacun de ses yeux et au même instant sa vision changea. Il ne voyait plus que les tables crasseuses de la terrasse du bistro, mais également tout autour de lui. S'il possédait son Byakugan depuis une quinzaine d'années maintenant, la sensation était toujours aussi enivrante. Son regard se porta derrière lui, vers l'Angel Paradise, afin de discerner ce qui se passait à l'intérieur.

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 7 Fév 2018 - 12:08
Bah. Tiens. Encore une fois. Une nouvelle fois. Iwa voulait sa mort en réalité. Il n’avait plus aucun doute sur la question. Pourquoi ?! Oui, pourquoi l’envoyait-on constamment à gauche et à droite ? D’abord l’Hopital. Puis les Remparts. Encore une nouvelle mission. N’en avaient-ils jamais assez ? Après tout, il y avait aussi Reisei, Sakuya, Eirin ou encore Watari. Pourquoi on lui demandait constamment de partir en mission alors que sa plus grande passion était l’art inné du corps-à-corps. Bref ! Poussant un soupir, c’est, pour ne pas changer, dans la précipitation que le Samouraï, qui n’était finalement plus si jeune, se lançait vers le lieu de rendez-vous. Déjà en retard en raison d’une nuit agitée, non pas d’un cauchemar mais de son entraînement quotidien et nocturne auprès des plus belles femmes enchanteresses d’Iwa, il arriva à bout de souffle, mais en premier au fameux Café, lieu de rendez-vous de son groupe. Il devait rencontrer deux autres potentielles recrues, un H. et un Y., de bien mystérieux acronymes.

Dix minutes passèrent. Puis quinze. Même une bonne vingtaine avant qu’il n’interroge le serveur qui, revenant vers lui, lui demandait s’il allait encore attendre longtemps avant de commander. C’est ainsi que, s’interrogeant, il comprit qu’il s’était malheureusement trompé de Café. Ici était l’Ontario, et non l’Otarie. Quelle idée ! Décampant rapidement, s’excusant du dérangement, le Samouraï se lança dans une nouvelle course éreintante à travers Iwa no Kuni afin de ne pas arriver plus en retard qu’il devait déjà l’être. Déjà qu’il était avant d’arriver au premier Café, nul doute qu’il l’était encore plus en arrivant, à bout de souffle, l’épée en main, près de ses deux coéquipiers du jour. C’est ainsi que, les mains sur les genoux, il s’approcha finalement des deux autres afin de s’asseoir le plus naturellement possible.

TakazaneYo. On s’fait ça comment, en vrai ?

Posant son regard sur le Hyûga qui avait déjà activé sa légendaire pupille avant de poursuivre vers le Yamanaka, il prit une longue inspiration afin de retrouver son propre flegme.

TakazaneDé-so-lé pour l’retard, les gars. J’ai rencontré quelques’imprévus du type « j’me suis trompé de lieu ».


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 8 Fév 2018 - 5:03


Pendant que Takazane rate l’heure du rendez-vous, agaçant les évaluateurs qui le enfin, les surveillent depuis les toits, le Hyûga fait déjà honneur aux notes de son dossier. Son parfait réflexe lui permet de voir le nombre de personne à l’intérieur (environ 20). Problème, personne n’a de chakra d’un shinobi et il y a autant de « travailleuses » que d’hommes de main dans ce mélange-là. Il va falloir faire le tri et ne pas se tromper. Heureusement pour lui, dans les informations complémentaires, il est fait mention de la petite taille (1m30) de la cible. Au sous-sol, une pièce contient six personnes, trois/trois se faisant face autour d’un bureau.
Une belle brochette de ce côté-là…

« Je te raconte pas la tête du chef quand il a vu la quatrième recrue… »
« Lequel ?... »
« Enfin, moquez-vous, mais il l’a trouvé avant même qu’on évalue le réseau…»

Silence de mort.

« Trêve de bavardage ! »
« Et le Samourai il a quoi de spécial ? »
« Personne a lu le dossier ? »
« Je croyais qu’on allait juste les humilier de toute façon… »
« Non, ça c’était l’autre groupe… »
« Z’étes sûr ?... »
« On parle du Bunke ? Franchement… »
« J’ai jamais rien compris à vos histoires de branches, vous vous prenez pour des arbres ? »

Ricanement général.

« Y a vraiment personne qui prend cette mission au sérieux c’est ça ? »
« Pourquoi c’est pas la police qui fait ça ? »
« Parce que ce sont nos recrues. »
« C’est quand qu’on les bizute ? »

Heureusement, le groupe a l’épreuve n’avait pas encore commencé leur infiltration, parce que visiblement, personne se tenait prêt à leur porter assistance en cas de problème…

« Hier j’ai mangé un truc trop bizarre ! »
« C’est vraiment nul ce que vous faites… »
« Vous avez vu la fille du Tsukikage les gars ?!! »
« Il a une fille ? »

Et ça persistait dans cette voie là…


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 8 Fév 2018 - 10:23
Infiltration rapide !
Ils étaient enfin arrivés.. Izuki toujours aussi confiant dans son plan... Il en avait un qui pourrait marcher, il était très content d'avoir un Hyuga dans son équipe. Son Byakugan serait un très précieux atout ! Il prenait le temps de finir le gâteau à la fraise ainsi que le thé qu'il avait commandé avant de continuer de parler. Enfin fini. Il commença à s'expliquer.





Toi avec ton Byakugan... tu pourras surveiller mon corps qui restera ici. Je prendrais le corps d'un serveur que j'arrive à voir d'ici. J'espère que vous arrivez à vous métamorphoser ? Bon j'y vais. A toute ?
Si vous remarquez un serveur qui tousse trois fois et puis qui gratte l'arrière du crane, ce sera moi.



Le jeune Izuki laça une transposition, technique signature du clan Yamnaka. Son corps originel fit mine de dormir sur la table. Si le Hyuga pouvait voir à cette distance, depuis le café. Dans le corps du serveur Izuki se mit en quête de faire son boulot correctement. Il prit son bloc note et commença à aller voir quelques clients en faisant mine de prendre leurs commandes. Tout en continuant de regarder si la cible en question n'était pas sous ses yeux. Après avoir pris quelques commandes, Izuki toussa trois fois et se gratta l'arrière du crâne pour voir s'il y avait des gens qui réagirait. La mission commençait bien.


(Serveur Izuki) Je commence vraiment à prendre froid.




Résumé du Tour:
 


_________________
Yamanaka IzukiFait attention au pouvoir de l'esprit. Reste sur tes garde Invité car tu es ma prochaine cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2462-je-suis-izuki-yamanaka-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2445-equipe-2-les-charognards-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t2496-yamanaka-izuki-ses-aventures-passionnantes#17654

Jeu 8 Fév 2018 - 17:40
Son Oeil Blanc toujours actif, Kotori scruta en détail l'établissement d'en face. Il ne détectait le chakra d'aucun shinobi, mais il y avait pas mal de monde à l'intérieur, surement beaucoup d'employés et de clients innocents. Ils faudraient les sortir de là ou jouer de discrétion pour éviter qu'ils ne soient blessées.
¬ Vingt personnes à l'intérieur. Une dizaine de travailleuses et tout autant de 'clients'. Aucun chakra menaçant. Ils sont beaucoup, mais trouver un nabot ne devrait pas être difficile une fois à l'intérieur.
Il était prêt à abandonner ses recherches lorsqu'il détecta, au sous-sol, six hommes de plus. Il désactiva son Byakugan et fit face à ses partenaires finalement.
¬ Ils sont six de plus au sous-sol, c'est surement là qu'on trouvera Yukami.
L'Hyûga n'aimait pas particulièrement travailler en équipe. Et encore moins recevoir des ordres. Mais il devait l'avouer, le plan que proposait (ou plutôt imposait) le Yamanaka n'était pas bête du tout. C'était probablement leur meilleur option afin d'éviter que d'innocentes personnes subissent les collatéraux de leur mission. Alors que le jeune homme usa des pouvoirs mystiques de son clan pour se transposer dans le corps de quelqu'un du bar, laissant son corps inerte derrière lui, Kotori fit mine de le rattraper et positionna discrètement son corps afin de lui donner l'air d'un client somnolent. Il aurait cependant aimé que le blondinet attente qu'ils se mettent d'accord avant d'agir. Si ses pouvoirs étaient incroyablement pratiques, maintenant ils n'avaient plus d'autre choix que de laisser quelqu'un derrière pour surveiller son corps. Après tout, un client qui dors seul sur une terrasse de café en plein jour, ce n'était pas des plus discret. Le jeune homme se tourna enfin vers le dernier membre du groupe, le samouraï.
¬ Tu ferais bien de rejoindre l'autre à l'intérieur. Je vais rester à l'extérieur pour couvrir vos arrières. Mon Byakugan me permettra de suivre ce qui se passe. Comme ça je surveille son corps, et s'il y a quelque chose j'interviens. Il y a un deuxième accès, surement vers la cusine, dans la ruelle juste là. J'attends votre signal, puis c'est pas là que j'entrerai.
Kotori était enfin dans son élément. Il s'installa à la table du Yamanaka, juste en face de lui, puis réactiva sa légendaire pupille pour continuer de scruter l'intérieur du bar. La ruelle menant à la cuisine de l'établissement était à quelques mètres tout au plus. Si les choses tournaient mal pour eux, il pourrait être sur place rapidement. Si la cible tentait de s'échapper, il serait là pour le rattraper et si des renforts pointaient le bout de leur nez, Kotori serait là pour les accueillir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 10 Fév 2018 - 0:39

Oh ! Salut Takazane. Je t'ai plus vu souvent ces derniers temps,
t'avais plus un sou ou t'étais en mission ?


Se moquait gentiment le serveur lui apportant son sake, ces deux-là paraissaient se connaître. Il se penchait vers lui pour le servir et dans le même temps, ne pouvait pas s'empêcher de trop parler. Un sale défaut chez lui, le boss le passait souvent à tabac à cause de ça, mais bon... C'était son neveu après tout, il devait faire avec il parait. Surtout que sa sœur, la mère du blondinet en tablier, était vingt fois plus terrifiante et baraquée que le nain gérant cet établissement... Si Takazane voulait discuter subtilement avec Izuki, s'était raté.

" Ouais, il est au bureau en bas, avec un big-boss si tu vois ce que je veux dire. Ça chauffe, il se raconte qu'il aurait perdu la propriété du bar à cause d'un taré, mais on sait toujours pas qui a les actes de propriétés. "

Le barman commençait à le regarder de façon suspecte, alors le jeunot s'éloignait pour laisser les demoiselles faire leur travail de vide poche sous leur petit dandinement...

Au toit, un Hyûga grimaçait, son Byakugan activé, il surveillait de loin, comme son cousin, ce qui se tramait à l'intérieur. Jusque là, on aurait dit qu'ils n'étaient pas encore découvert. Soudain, un gamin qui jouait dans le quartier de deux établissements s'invitait à l'intérieur, il courait vers le barman pour lui murmurer quelque chose à l'oreille, le genre de renseignement qui s'échangeait contre des l'argent sans s'en cachait. Le gros baraqué s'éloignait alors que de son comptoir pour enlacer par le cou ce cher samouraï, après qu'il appuyait sur un bouton tous les hommes de main se saisissaient des filles et quelques clients, un kunai sous leur gorge.

" Notre bon vieux Takazane, comment ça va ? "

Une alerte ? Étaient-ils repérés ?

" Tu connaîtrais pas cet enfoiré de Manzoku des fois ? Figures-toi qu'il s'est permis de menacer le patron, puis lui soutirer un truc important et que depuis, on est un peu retissant aux shinobis et leur intérêt pour notre établissement. Après tout ce qu'on a fait pour offrir de bonnes détentes. Un geste de travers et ils seront tous égorgés. On va descendre voir le patron pour discuter de tout ça. Au moindre bruit suspect tuez-les. Gardiens de la paix d'Iwa que ça se prétend... Y a des affaires dont vous auriez tout gagné à ignorer."

C'était donc ça...

Soudain, Kotori fut surpris par une présence à ses côtés, l'homme avait enlevé son masque et son manteau pour être moins évident. Il fixait son regard dans celui de son homologue tout en récupérant le corps du Yamanaka sur ses épaules. Un hochement de tête et il bondissait sur la façade plusieurs fois, pour prendre replis sur les hauteurs, laissant le Hyûga en test libre d'agir.

" Qu'est-ce que tu fous ? On avait pas dit qu'on n'interviendrait pas pour les aider ?! "
" Qui parle de les aider ? "
" Tu viens de soulager ton cousin de sa charge ! "
" Vraiment ? Ou alors je viens de voler leur Yamanaka sous son nez. "

Le membre de la Sôke ligotait particulièrement bien le corps endormi du Yamanaka sur une antenne du toit.

" Et si l'Hyûga débarque sur le toit le récupérer... ? "
" On le tabasse ? "
" Je croyais que c'était l'autre groupe qu'on devait saboter ? "
" Mais du coup on intervient ou pas ?... "
" Je m'occuperais de lui s'il se ramène ici, vous pouvez continuer à glander pas de panique... "

Marmonnement mécontent général, le Hyûga faisait souvent cet effet-là.

" Tu ferais mieux d'assurer ton rôle et les tenir à l’œil toi plutôt que faire ton jardinage avec tes branches. "

Railleries en fond...

Suivre sans résistance le barman, Takazane sera conduit devant le boss pour un interrogatoire musclé.

Faire de la résistance, il se pourrait qu'il y est de la perte civile,
à moins de tous les neutraliser assez rapidement ?

Kotori peut suivre son cousin s'il le souhaite

Autre chose


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 13 Fév 2018 - 16:57
Kotori ignora habilement la remarque du samouraï sur le plan du Yamanaka afin de se concentrer sur la détection. Il n'avait jamais aimé ces manieurs de sabres, pas depuis la mort d'Akito. S'il n'avait rien dit plus tôt, comme maintenant, c'était pour le bien de la mission et de ce stupide test. En d'autres circonstances, il aurait probablement lancé une remarque désobligeante à son intention, mais l'heure n'y était pas. Kotori savait qu'on surveillait leur moindres fait et geste. Si son Byakugan lui avait permis d'observer l'intérieur du bar et ses occupants, sa pupille lui avait également révélé la présence du groupe de masqué sur le toit adjacent.

Si tout se passait pour le mieux, Kotori comprenait que les choses allaient dégénérer lors qu'il aperçut un gamin courir vers le bar. Sa couverture avait-elle été grillée? Non impossible, le gamin arrivait de la direction opposée. À l'intérieur, ça commençait à s'agiter, le samouraï et le Yamanaka semblaient finalement dans le pétrin. Au même moment, un masqué s'invita sur la terrasse pour s'emparer du corps de l'endormi.
¬ Nah mais..oh ! eut-il à peine le temps de protester.
Pas le temps, l'Hyûga devait réfléchir vite, très vite. À l'intérieur du bar, la situation s'envenimait à vue d'oeil. Les six ou sept homme de main s'étaient emparés des serveuses et menaçaient maintenant les clients. Quel merdier...Kotori devait se décider. Le bien de la mission ou son coéquipier?

Sans attendre, le jeune shinobi enjamba la terrasse, puis fila dans la ruelle adjacente à l'établissement comme convenu avec le samouraï plus tôt. Le Yamanaka attendrait, la survie de ces dizaines d'innocents était prioritaire pour l'instant. Si ces idiots du Tengu n'étaient pas capables de le comprendre, autant ne pas en faire partie. Avec toute l'agilité qu'il se connaissait, Kotori longea la ruelle jusqu'à une seconde porte qui menait dans l'arrière-boutique du bar. Sa pupille blanche, toujours active, lui indiquait que la voie était libre. L'alerte donnée, tout le monde s'était rassemblé au centre de la salle, le long du comptoir, à l'exception des six personnes toujours au sous-sol.

À demi accroupi, il traversa la cuisine en silence puis s'invita dans l'avant-pièce en composant le mudras du serpent. Il tapa ensuite du pied sur le sol crasseux et couvert de bière - idéal pour conduire le courant - et un flot d'électricité s'y déversa alors, surprenant tout le monde et les plongeants dans l'immobilité quelques instants. Si un shinobi n'avait pas eu peine à y résister, les autres tomberaient probablement tous inconscients après le choc. Comme personne ici, à l'exception de ses partenaires, ne possédait le chakra d'un shinobi entraîné, Kotori était certain de ne pas faire mouche. Si quelques serveuses et clients étaient probablement touchés également, l'Hyûga avait pris soin de viser les goons de Yakumi, ceux brandissant des couteaux vers les innocents, afin de les neutraliser en premier. S'il espérait que ses partenaires réagissent, après s'être remis de la décharge, le jeune homme ne pouvait attendre. Il empoigna alors quelques senbon qu'il envoya, avec précision grâce à son Byakugan, vers les hommes de main restants.

Puis, pour conclure le tout, Kotori s'élança vers le colosse - lui faisant dos - qui tenait le samouraï par les épaules et délivra sa dernière attaque : deux premiers coups rapides sur les bras, puis deux autres tout aussi succincts aux épaules, ensuite quatre au niveau de la nuque et de sa colonne, suivis de huit successifs et rapides dans ses côtes, et pour terminer seize frappes sur ses jambes et son dos. Chaque frappe plus incapacitante que la dernière.
¬ Ça va, vous vous en sortez? dit-il de l'arrogante légendaire des membres de son clan.
L'Hyûga souffla enfin.


Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 15 Fév 2018 - 7:11
Mon corps ou ma mission ?
Le jeune Yamanaka toujours dans le corps du serveur décida de sortir des cuisines comme-ci il avait fini son service. Dans la salle, des femmes étaient prisent en otage, le jeune Izuki décida après avoir réfléchi longuement, décida de s'approcher des deux garde en faisant mine d'être terrifié et de vouloir calmer la situation qui semblait exploser. Mais tout d'un coup, le Hyuuga qui était dans la même équipe qu'Izuki venait d'arriver et avait neutraliser toutes les personnes qui prenaient les femmes en otages.


Salut Kotori, je voulait te demander si quelle était la position de mon corps. Tu pourrait me le dire avec ton byakugan ?

Pour l'instant, le plus important était qu'Izuki retrouve son corps, mais il ne pouvait pas faire n'importe quoi avec celui du serveur. Il ne pouvait certainement pas rompre le jutsu comme ça, sur un coup de tête. Izuki attendait d'abord l'autorisation de Kotori pour reprendre son corps. Regardant toujours autour de lui pour voir s'il ne restait pas d'adversaire caché.


On fait quoi maintenant ?



_________________
Yamanaka IzukiFait attention au pouvoir de l'esprit. Reste sur tes garde Invité car tu es ma prochaine cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2462-je-suis-izuki-yamanaka-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2445-equipe-2-les-charognards-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t2496-yamanaka-izuki-ses-aventures-passionnantes#17654

Mer 21 Fév 2018 - 23:02

Au sous-sol, les cris et le bruit mettent en alerte les six individus en pleine négociation. Si le Hyûga a réussi avec brio (surtout pour un Hyûga) à nettoyer la zone et en mettant hors service autant les civils que les suspects, il a aussi déclenché la fuite de leur cible qui disparaît avec ses complices dans visiblement des souterrains. Des égouts ?... Peut-être que oui, peut-être que non... Pendant les anciens conflits, la rumeur voulait que ce village soit relié en plusieurs points par des tunnels secrets taillés dans la roche du sol.

Dans le bureau du sous-sol, aucune trappe ne semble visible, de plus l'accès est coincé, il faudra les suivre et les attraper par un autre passage. Sur le toit, les Tengû attendent avec impatience le réveil du Yamanaka pour lui coller une raclée, enfin, voir comment il ferait pour leur échapper. S'il revient dans son corps, pourrait-il poursuivre sa mission ? Mais peut-il déjà la poursuivre dans celui d'un civil ?

Quant au Samourai ? Toujours au bar, il sirote son verre. Y en a qui se stress plus que d'autre...

" On dirait que ton Bunke ne viendra pas. T'es déçu ? "

Le petit groupe sur le toit en tout cas à l'air de beaucoup s'amuser, et aucun pour le moment ne semble condamner les choix des recrues...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 23 Fév 2018 - 3:42
En un clin d'oeil, les ennemis avaient été neutralisés. Encore une fois, Hyûga Kotori démontrait l'efficacité redoutable des membres de son clan. C'est sa cousine qui s'en mordrait les doigts en lisant le rapport de mission, il en était persuadé. Les ennemis étaient tous tombé au sol, comme les otages. Il lui suffit d'une inspection rapidement pour constater, heureusement, que personne n'avait été blessé. Peut-être une peur bleue et quelques ecchymoses, mais au moins ils étaient tous vivant. Dans le bar, maintenant silencieux, il ne demeurait plus que le trio d'aspirant à l'essai. Le samouraï, au plus grand damne de Kotori, sirotait toujours son verre, tandis que le Yamanaka se questionnait sur la bien portance de son corps originel.
¬ Ton corps? Hum..il a été pris par les têtes de glands qui nous surveille. Je sais pas si c'est une bonne idée d'y retourner, si ça se trouve, il nous prépare un sale coup pour nous coincer...Tu peux continuer la mission dans ce corps?
Si Kotori connaissait le clan Yamanaka de réputation, principalement à cause de l'histoire qui les unissait à son propre clan, il n'était pourtant pas des plus familiers avec les rouages de leur arcane secrète. La manipulation de l'esprit était un vaste et dangereux domaine que le jeune homme n'était pas intéressé à explorer. S'il s'agissait d'une carte maîtresse pour un shinobi comme un Tengu, ne pas en connaître les limites étaient agaçant pour l'Hyûga qui tentait d'élaborer un plan pour la suite des choses. S'il retournait auprès des autres, il doutait qu'ils le relâcheraient pour la suite de la mission...mais s'il était incapable de se lancer à la poursuite de leur cible dans ce corps, il ne serait pas plus avancé.
¬ Le boss est encore au bas, il nous reste plus qu'à...débuta-t-il avant de s'arrêter subitement.

En ce tournant vers les escaliers, l'Hyûga avait réactivé sa pupille laiteuse pour observer la position de leur cible...mais celle-ci c'était volatilisé! Les six derniers truands qui se trouvaient au sous-sol de l'établissement avaient disparu. Son Byakugan lui révéla la présence d'un réseau de couloir rejoignant fort probablement les égouts du village, dont l'accès venait d'être barricadé depuis l'intérieur.
¬ Merde. Ils sont plus là...Ils ont pris la fuite par des tunnels !
Leur fenêtre d'action réduisait à vue d'oeil, ils devaient se lancer à leur poursuite le plus rapidement possible. S'ils perdaient leur trace, même Kotori et son Byakugan ne parviendraient pas à les retracer dans ce dédale de souterrains. L'Hyûga tenait beaucoup trop à cette position chez les Tengus pour laisser passer cette chance. Cette chance d'émancipation face à ses obligations de protecteurs était beaucoup trop belle pour qu'il la laisse glisser entre ses doigts comme un idiot. Plutôt que de descendre au sous-sol, le jeune homme prit la direction de la sortie du bar en faisant signe à ses deux partenaires.
¬ Suivez-moi, on va les suivre depuis la surface pour les surprendre! Mon Byakugan nous aidera à suivre leur mouvement!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 25 Fév 2018 - 9:16
Traîtrise ou Alliance ?
Dès qu’Izuki avait apprit qu’on avait enlevé son corps, il avait été enlevé par les Tengus qui nous surveille. Ces chiens incapable de venir en face, toujours plus de coup en douce dernière leur part. Ils ne peuvent pas juste regarder comment ce déroule la mission, c’est beaucoup trop simple pour leur esprit. Toujours aussi souriant, il regarda son camarade de mission toujours avec une mine heureuse, désolé pour lui mais son corps passe avant la mission.



La question est : Si je peut continuer dans ce corps ? Oui. Mais est-ce que je le veut ? Non. Assome le serveur car il reprendra ses esprits. C'est un pourri lui aussi.



Faisant un mudras en regardant le Hyuuga dans les yeux, Izuki retourna rapidement dans son corps. Réalisant qui a été ligoté, il se munit de son kunai et coupa les liens rapidement. Il ne pouvait pas laisser passer une telle occasion. Regardant les Tengus dans les yeux ? Pourquoi ont-ils fait ça ? Une multitude de question tournait en rond dans l’esprit d’Izuki. Il ne savait pas quoi faire, du coup il recula kunai à la main et il lança une technique Futon dans le tas. Qu’ils esquivent ou pas, il s’en fout. Ce qu’il voulait c’était juste le genjutsu qui devait les ralentir.





Vous voulez quoi ? Mogura je t'ai reconnu. Bref, vous être vraiment bizarre pourquoi m'enlever pendant la mission, vous vousez pas que je deviennent Tengu ?


Technique utilisés :
 

_________________
Yamanaka IzukiFait attention au pouvoir de l'esprit. Reste sur tes garde Invité car tu es ma prochaine cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2462-je-suis-izuki-yamanaka-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2445-equipe-2-les-charognards-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t2496-yamanaka-izuki-ses-aventures-passionnantes#17654

Dim 25 Fév 2018 - 21:35

L'opération bien que tirée par les cheveux semblent toujours plus ou moins sous contrôle... Mais celui de qui ? Tandis que Kotori entame sa poursuite qui le mènera non loin des entrepôts de l'autre équipe sur le coup, s'il la poursuit... Izuki lui...

En revenant dans son corps, au lieu de filer pendant que Mogura (sa mentor chez les Tengû) faisait diversion en chahutant avec ses collègues pour l'aider à récupérer son corps, voilà qu'il attirait toute l'attention. Si le seul Tengû surprit dans le genjutsu avait eu un réflexe d'accrocher ses pieds au sol avec du chakra, avant de réaliser la supercherie grâce au Hyûga du groupe, les autres ni atteint par les techniques, ni enjoués, fixaient un air mauvais leur recrue.

" Hey le Jardinier, faute de tailler tes branches, mets en pot la mauvaise herbe."

L'ordre du chef fut parfaitement clair et l'exécution immédiate, Byakugan actif -ne lui faisant pas craindre un genjutsu- celui là même qui avait volé son corps chargeait soudainement le gamin à avec l'intention à sa portée de lui infliger ses 32 poings du Hakke visant à perturber son chakra pour l'empêcher d'user de ses jutsus, suivit d'une correction plus ou moins poussée, ça allait dépendre. Il pouvait résister, le Tengû à la pupille blanche n'attendait que ça pour le blesser pour de bon cette fois. Il était encore frustré de la réussite jusqu'ici du Bunke.

" On n'est pas dans une cour de récrée, embarquez le moi. "

Ils étaient bizarre ? Ou le Yamanaka n'avait pas compris peut-être l'exercice en cours, quoi qu'il en soit, le chef d'équipe agacé en envoyait deux autres récupérer le samouraï qui se l'était coulé douce.

" Vous croyez que les Tengû ont du temps à perdre ? Ou que porter ce masque est un jeu ? Et tu t'étonnes gamin qu'on ne vous prenne pas au sérieux, que l'on ne veut pas de toi dans nos rangs. "

Nul doute qu'il se chargerait de la punition, mais pour l'heure, il y avait une mission à finir et plus qu'un seul participant. En plus d'être fâcheux, cela le pénalisait affreusement. Des masqués de plus s'invitaient sur le toit, offrant une missive au chef énervé.

" On décolle. "

Kotori, si tu poursuis ta chasse, tu changeras de sujet au prochain post, tu peux encore poster ici ou directement faire part de ton choix au Narrateur qui ouvrirait ta suite.

Si Kotori vient se mêler sur le toit, le rp se poursuit avec vous trois, sinon juste Izuki et Taka'.

Kotori, tu peux te défendre, fuir, ect, ou négocier, mais compte au moins six masqués toujours présents avec toi.

Taka' ils viendront juste te demander de les suivre


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 27 Fév 2018 - 16:04
Lacheté
Eh ben, apparemment, Izuki avait perdu. Les attaquer, n'était pas forcément la meilleure idée, il avait peut-être fait une gaffe, mais de là à le sanctionner. Il n’allait pas s’excuser, il n’allait pas du tout s’abaisser à faire une telle chose. Continuant de regarder les Tengus en face des yeux, Izuki sortit une sucette et commença à la manger, narguant les Tengus. Elle était sucré et délicieuse et il voulait le leur montrer qu’il s’en foutait de réussir ou pas, tout ça n’était qu’un jeu d’échec. Il n’avait simplement pas trouvé les bons pions, les Tengus était vraiment des pions pitoyables. Il avait juste à en trouver des meilleurs, continuant de lécher son délicieux bonbon.



Ok. Tout ce blabla pour rien ? Vous ne me voulez pas dans vos rang ? D'accord. Mais vous me lachez ?



Regardant, le Tengu qui semblait être le chef, Izuki ne put se retenir de lui faire un sourire vraiment contradictoire. Le yamanaka continua de taper dans les mains, tout ça le faisait vraiment rire, eh ben… Si c’était pour ça qu’il s’était levé de son lit. Il avait perdu sa journée pour rien, une journée ou il aurait pu faire plein de gaminerie dans le village. Quel gâchis, c’était vraiment du gâcher.





Vous pouvez me laissez partir ? Si c'est pour devenir comme vous dans le futur... autant arrêter d'être ninja. Sauf toi Mogura, t'es la meilleure. Je ne parlerait de vous à personne.. Enfin j'essayerais. Je ne promet rien du tout.



_________________
Yamanaka IzukiFait attention au pouvoir de l'esprit. Reste sur tes garde Invité car tu es ma prochaine cible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2462-je-suis-izuki-yamanaka-fini http://www.ascentofshinobi.com/t2445-equipe-2-les-charognards-iwa http://www.ascentofshinobi.com/t2496-yamanaka-izuki-ses-aventures-passionnantes#17654

Mission de rang B : La grande descente du Yamagenzo | FT Kotori et Takazane

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: