Soutenez le forum !
1234
Partagez | 

[Arcs n°3/4|Kiri] Trop tard


Mar 6 Fév 2018 - 20:37
C’était par une journée presque ensoleillée que bon nombre des habitants de Kirigakure no Satô s’étaient réveillés. Dehors, shinobis et civils cohabitaient comme toujours, chacun se hâtant plus ou moins d’effectuer ses tâches. Certains soldats partaient en mission, d’autres en revenaient. Parmi eux, un jeune Chûnin affecté à la surveillance du voisinage et des frontières du village semblait paniqué.

Les gardes postés à l’entrée du village caché de la Brume le virent arriver avec une hâte presque maladroite. L’un d’entre eux quitta même son poste pour paraître bien visible à ce gradé paniqué. Le Chûnin se mit alors à hurler.

« Des explosions ! »

Certains ne l’avaient peut-être pas entendu, mais le Kirijin ne tarda pas à arriver à l’entrée du village. S’il n’eut d’autre choix que de s’arrêter pour reprendre un semblant de respiration, il se hâta de détailler ce qu’il avait vu lors de son guet.

« Il y a des explosions au nord ! Peut-être qu’Iwa nous a… »

Trop tard, vous étiez déjà partis vers le nord, en groupe…

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 6 Fév 2018 - 21:25
Il ne se passait pour ainsi dire pas grand chose dans la matinée d’Atsumi. Elle s’était réveillée assez tardivement comme d’habitude, suite à un couché assez tardif ... comme d’habitude.

C’est donc avec des jolies cernes et un air endormi que la blonde avait passer sa tenue habituelle, et portait sa capuche le temps d’être à nouveau accessible et sociable. Elle quitta sa petite maisonnette dont les mensualités lui arrachaient encore quelques grimaces lors de certains fin de mois difficiles, et bailla un grand coup avant de s’enfoncer dans le village pour aller chercher de quoi déjeuner. Sur le chemin, elle passa à côté de la mer, et se surprit même à se reposer sur une rambarde tant son état de fatigue ne s’était pas encore évanoui après son levé ...

*il faudrait prendre l’habitude de dormir à l’heure si je souhaite rester alerte durant la journée, je n’aurais pas une petite vie de genin tranquille toute ma vie....* pensa la kunoichi avant de reprendre son chemin en longeant les frontières du village.

Finalement, il fallait croire que cette journée si banale n’allait point en être une. Un homme hurlait de toute la force de ses poumons à l’entrée du village, dénonçant des explosions vers le nord. Si la blonde resta en premier temps inerte la bouche légèrement ouverte, un convoi de shinobis ayant prit l’initiative d’aller voir ce qu’il se passait la réveilla. Pouvait-Elle y aller en sa condition de genin ? Seuls les shinobis présent ici sont au courant de la situation, alerter les hautes autorités du village prendrait du temps....

Considérant que toutes paire de mains étaient utiles en ce genre de situation, la jeune femme se précipita à son tour vers la sortie du village en rejoignant le groupuscule qui s’était formé, elle s’approcha d’un visage qu’elle reconnut comme gradé et s’adressa directement à lui

« Hayame Atsumi, genin, ninja sensoriel manipulant le futton, je vais vous suivre en m’écartant un peu du groupe si vous me le permettez pour vous servir d’éclaireur »

Atsumi ne tuait pas, elle assassinait. Si combat il devait y avoir, elle aimait savoir qu’elle avait un peu de recul par rapport au cœur de la mêlée. Il s’agissait d’agir avec beaucoup de sang froid et de precision.

Ceci étant dit, elle accéléra la cadence pour laisser un peu de distance avec le groupe et se contenta de suivre le chemin qu’ils auraient emprunté. Dans sa tête, tout s’enchaînait très vite, elle avait fait le bon choix en se joignant à des shinobis en elle était sure, mais maintenant, qu’allait il était passer ? Cela ne ressemblait pas à toutes les missions qu’elle avait eu l’occasion d’effectuer depuis le début de sa carrière.

Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Hayame Atsumi le Mer 7 Fév 2018 - 12:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Mar 6 Fév 2018 - 22:59
Le soleil arrivait presque à percer la brume du village caché shinobi. Parsemaient dans le brouillard, les rayons de lumière venaient s'écraser sur les pavés de la rue, c'était assez agréable pour une fois. Les habitants de Kiri semblaient tous occupés et tous se hâter dans les ruelles de l'agglomération de l'eau.

Rintaro s'était levé en début de matinée ce jour-là, cela faisait partie de sa routine quotidienne puisque d'habitude il aimait se lever tôt pour pouvoir profiter à fond de la journée. Mais là c'était différent, il avait entendu parlé d'un coin marécageux qui n'était pas loin de l'entrée du village où de superbes astilbes rouges poussaient en masse et il ne pouvait pas manquer une occasion de refaire un stock de fleurs de cette magnifique plante très utile dans la fabrication d'antidotes contre la cécité. Le jeune genin quitta sa modeste habitation pour rejoindre la rue principale déjà animée de son patelin, il appréciait vraiment le fait de voir la vie autour de lui, car cela n'arrivait pas aussi souvent autrefois quand il était plus jeune.
Il marchait tranquillement quand il croisa devant le fleuriste une vieille dame qui avait du mal à porter son sac de provisions. D'abord, le shinobi voulut faire semblant de ne pas l'avoir vu, mais après l'avoir dépassé de quelques mètres il fit finalement demi-tour. Il accompagna l'ancêtre jusqu'à son domicile qui n'était pas très loin de là où il l'avait trouvé et il reprit son chemin, espérant ne pas arriver trop tard, car le pouvoir curatif de cette plante résidait dans le fait de la cueillir tôt le matin. Rintaro se mit à accélérer le mouvement en traversant le village toit par toit. Les portes du village se trouvèrent maintenant face au ninja médecin, il reprit son souffle et s'approcha de la sortie, un des deux gardes était à moitié endormi et l'autre avait l'air plongé dans ses pensées et ne faisait pas tellement attention au genin qui franchissait la frontière du village de la brume.

Après une petite heure de récolte, le Kirijin avait tous ce dont il avait besoin et prit la décision de rentrer pour pouvoir conditionner ses nouvelles acquisitions et enfin les entreposer dans sa réserve au sous-sol de son habitation. Mais lorsqu'il atteignit de nouveau les portes du village, il perçut des cris au loin « Des explosions ! » . Discrètement il grippa à l'arbre près de la porte du village pour écouter ce que le gradé pouvait bien raconter et ce qu'il entendit n'était pas très rassurant. Sachant que c'était seulement un genin il savait qu'on ne l'aurait pas laissé partir avec le groupe de ninjas qui venaient de se former aux pieds des portes de Kirigakure. Il jugea préférable de ne pas se montrer et de partir de sa propre initiative au nord pour voir de ses propres yeux ce qu'était ces explosions.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2505-ogawa-rintaro-le-binoclard-fini

Mar 6 Fév 2018 - 23:01
Maître de la terre, les vibrations annonciatrices de cataclysme n'avaient pas laissées indifférentes le Golem dont les poils s'étaient hérissés sous l'impulsion du danger.

Comme emporté par le vent, le Meikyû atterrissait aux portes du village accompagné par deux de ses lieutenants, aux couleurs du clan Yuki à sa gauche, à l'épée des Sabreurs à sa droite. Un coup d’œil à droite, un coup d’œil à gauche, le Mizukage observait le chaos ambiant. C'était de la peur qui se dessinait sur les visages des civils et de la rancœur sur celui des militaires qui n'étaient pas encore partis. Tandis que ceux-ci portaient à son attention les quelques maigres détails qu'ils avaient pu recueillir, c'est avec une profonde concentration que son attention se tourna vers la dame Yuki, celle qui représenterait aujourd'hui l'étendue de son commandement.
Kaya, tu t'occupes de cette histoire. Rassemble une escouade de ton choix et rejoignait rapidement les autres. On ne sait pas ce qu'il se passe, alors je n'ai pas plus d'ordres à te donner, tu sauras très bien quoi faire. Juste, soyez prudents.
Dégageant son regard pour le porter au loin, vers la source de leurs inquiétudes, c'est avec une animosité certaine qu'il redoutait le pire.
Nos ennemis sont légions, mais ils n'ont pas encore la moindre idée du sinistre qui les attend s'ils osent venir à nos portes et nous attaquer de front.
D'un signe de tête, il ordonna à la blonde Yuki de se mettre en marche. D'un signe de main, il ordonna la farouche Sabreuse à sa droite de s'ordonner vers la protection.
Shiori, tu restes ici pour consolider nos défenses. Prépare-nous au pire, je te laisse faire.

_________________
剛隷 -Le Golem de Kirigakure
« It's meaningless to just live.
It's meaningless to just fight.
I want to win.
»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1561-meikyu-yamamoto http://www.ascentofshinobi.com/t1613-meikyu-yamamoto#9898

Mar 6 Fév 2018 - 23:52

A l’improviste


Pas question d’avoir une nouvelle fois cette remarque désobligeante… * Dis, ça t’arrive de mettre ton bandeau ? T’as beau être un étranger, tu reste un shinobi de Kiri. * Des trucs comme ça, il y avait droit… Izaya tenait ce fameux bout de métal dans sa main droite, faisant miroiter les faibles rayons solaires de la matinée sur le métal froid. Plus il regardait cette marque de distinction affublée du symbole du village, plus il le trouvait moche. Si seulement il avait pu le personnaliser… Mais afin de ne pas s’attirer les foudres des supérieurs, il était temps de mettre cette ignoble babiole sur sa tenue. Surement pas la tête, l’homme aurait l’air bien con, mais il était surtout hors de question de paraitre comme une de ces recrues toutes fières que de porter sa récompense d’école shinobi. A trente-et-un ans, on avait passé l’âge de ce genre d’enfantillage. Après quelques essais de lancés de shurikens sur l’infame objet on pouvait apprécier sa résistance convenable. Le choix était fait, Izaya nouerait cette immondice à son poignet gauche, mais cachera le métal au maximum, pas question de foirer ses planques à cause d’un reflet inattendu… En espérant que cela ne le gênerait pas dans ses mouvements, ou dans l’utilisation de ses capacités, couvrir ses bras pour un Akimune ou un Hue, c’était assez rare… Tendant le bras pour pouvoir examiner le dispositif, même si l’emblème kirijin se faisait vraiment discret, on ne pouvait plus lui reprocher de délaisser son bandeau. A présent, on le laissait respirer…

De l’agitation dans l’air, il semblait se passer quelque chose. Izaya se redressa de son banc, examinant la voie principale où se pressaient des civils, dans un sens et pas dans l’autre. Un mouvement de foule ? L’homme fronça les sourcils et se rapprocha, attrapant un jeune garçon par le bras lui demandant ce qu’il se tramait. De cette façon, il apprit qu’il y avait du grabuge à ma porte nord, qu’un garde aurait évoqué une série d’explosions. Intéressant. Relâchant son emprise, laissant filer le civil, Izaya s’en retourna en mirant le fond de la rue. Peut être aurait-on besoin de son soutient sur place. Il n’avait aucune raison de rester en retrait de toute manière… Lentement mais surement, il se mit à marcher dans la direction opposée, à contrecourant.

Décidemment, il y avait de l’animation. Même le fameux rouquin Mizukage avait fait le déplacement, sous bonne escorte qui plus est. L’Akimune notait aussi la présence d’une bonne vingtaine de shinobis, le groupe s’agrandissait peu à peu à vue d’œil. Tout semblait s’organiser, le nouveau venu n’avait qu’à se présenter à n’importe quel gradé en espérant être affecté au mieux. S’approchant du jonin qui aiguillait les arrivants, Izaya se mouva vers lui de sa démarche lente, affichant son délicat visage morose…

- Oy’… Akimune Izaya, en attente d’ordres…

Le supérieur tira la tronche et fit la grimace, pas étonnant quant on se confrontait à Izaya pour la première fois. En tout les cas, le concerné fut orienté vers un groupe, son leader serait présenté sous peu.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2352-akimune-izaya-_-le-shinobi-le-plus-propre-qui-puisse-exister#17054 http://www.ascentofshinobi.com/u400

Mer 7 Fév 2018 - 11:40

Kaya était aujourd’hui en pleine réunion avec le Mizukage et Shiori, la chef des sabreurs. Son nouveau rôle de Jônin lui donnait en effet des fonctions plus importantes, et elle s’entretenait alors directement avec Yamamoto assez régulièrement. Cependant, durant cette réunion pourtant assez banale, il ressentit quelque chose. Loin d’être une grande sensorielle, la jolie héritière du clan Yuki haussa un sourcil et s’interrogea quant aux signes que pouvait sentir le Mizukage. Très vite, il leur indiqua qu’ils devaient se rendre à la porte Nord au plus vite, et c’est sans tarder qu’ils partirent du palais de la brume pour s’y rendre.


Une fois sur place, il était clair que l’heure était grave. La panique ambiante indiquait un sombre évènement, et Kaya savait qu’elle allait sûrement devoir assumer ses responsabilités. Elle poussa un grand soupir en posant son regard glacial sur les différentes personnes présentes, la plupart courant vers le sud en paniquant, tandis que quelques soldats se préparaient à en découdre. Des explosions avaient était entendues au Nord, et le plus probable était une attaque d’Iwa… Cependant, tout était envisageable.

La phase d’observation s’arrêta brutalement lorsque le Mizukage lui même ordonna à Kaya de prendre en charge cette attaque. Rassembler une escouade de mon choix… Ce n’était pas simple, car elle ne connaissait pas tous les ninjas qui étaient en train de se rassembler. Pas de trace d’Inja, Seiko, Goten ou Fuka pour le moment. A priori assez peu de Chûnins. Shiori allait rester la apparemment, elle allait donc devoir composer avec pas mal d’inconnus. Enfin, elle allait faire de son mieux pour assurer son rôle et ne pas décevoir Yamamoto.

« Très bien, je vais faire de mon mieux pour organiser une escouade afin d’aller voir ce qu’il se trame la bas, et pourquoi pas empêcher une quelconque progression. Merci de m’accorder votre confiance, je vous souhaite bon courage à tous. »

Dit-elle en posant son regard sur Yamamoto, puis Shiori. Ensuite, elle fit un grand saut de manière à se retrouver en face des personnes commençant à s’attrouper devant le village.

« Bonjour à tous. Je suis Yuki Kaya, Jonin de Kiri. Nous allons faire un départ anticipé vers la zone où se sont déroulées les explosions. Pour cela, je vais monter une équipe de shinobis. Il me faut absolument au moins un ninja sensoriel, et un médecin. Qui dit explosion dit blessés probables. Évidemment, les combattants sont les bienvenues. Je vous demanderai juste d’être disciplinés et d’écouter les ordres. »

Très vite, une blonde s’approche et lui indique qu’elle est spécialiste de la sensorialité. C’était parfait. Elle hocha la tête pour lui donner son approbation par rapport à sa proposition.

« Très bien. Restez assez proche cependant, on doit pouvoir vous défendre facilement en cas d’embuscade. Je serais votre interlocuteur principal pour les informations que vous allez nous apporter. »

Elle n’allait pas faire la fine bouche, et très vite elle prit la décision d’accepter tous les genins présents. Après tout, si la menace était réelle, le temps n’était pas à la surprotections des jeunes ninjas. Tout le monde allait devoir s’investir pour défendre le village. Toujours pas de trace de médecin cependant. Elle poussa un soupir, car elle ne savait qu’elle ne pouvait plus attendre. Elle fit un signe aux ninjas présents et partit en direction du Nord.

« Atsumi, n’oubliez pas de me donner assez vite des informations quant à ce que vous ressentez. La présence d’autres ninjas doit m’être communiquée au plus vite ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mer 7 Fév 2018 - 13:06
Votre groupe est rapidement placé sous la direction de Yuki Kaya - elle-même mandatée par le Sandaime Mizukage - et les instructions sont données. Si vous prenez rapidement la direction du nord, vous pouvez constater que vous n'êtes qu'une petite dizaine, neuf shinobis pour être exacts. Parmi vos coéquipiers, vous pouvez peut-être reconnaître des visages familiers, mais vous n'avez pas le temps d'y penser. La situation est critique, et vous le savez.

Parmi vous, une Kirijine du nom d'Hayame Atsumi utilise ses capacités de sensorialité pour vous donner de premières informations. A deux ou trois minutes de course à peine, une dizaine de personnes sont rassemblées. Mais un détail semble curieux, et est confirmé par un autre ninja senseur du groupe : il semble que ces inconnus s'attaquent à un plus petit groupe.

D'autres explosions se font alors entendre, et secouent légèrement la terre sous vos pieds. Vous vous hâtez, comme le reste du groupe, et attendez les éventuels ordres supplémentaires de Yuki Kaya.

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 7 Fév 2018 - 17:09

Voilà quelques courtes minutes qu’ils évoluaient en direction du Nord, et assez vite, elle avait quelques retours assez peu rassurants de la part de son équipe sensorielle. Enfin, peu rassurants car elle ne s’attendait pas à être si vite au contact avec une entité ennemie, mais c’était mieux que d’avancer à l’aveugle. Au moins, ils avaient réussi à avoir des informations. Il y avait donc une dizaine de ninjas en train de s’attaquer à un autre petit groupe.

Ce n’était pas très précis, mais c’était mieux que rien. Elle réfléchissait au plan d’action à mener, et les nouvelles explosions la firent prendre conscience que ses futures décisions allaient probablement être très importantes, et qu’elle allait devoir être vive d’esprit. La jolie blonde, comme à son habitude, envisagea nombreux scénarios dans sa tête, cherchant les failles de chacun avant de sélectionner celui qu’elle considère comme le plus avantageux.

Cependant, elle se trouvait face à un dilemme. Le scénario qui lui plaisait le plus était celui qui était le plus sur pour 89 % du groupe, mais le plus dangereux pour l’une d’entre eux. Et non, elle n’allait pas être celle qui allait prendre tous les risques. Cependant, en ces temps de guerre, il fallait rester pragmatique et ne pas faire dans le sentimental, elle se rapprocha alors de son unité sensorielle pour s’adresser à Atsumi.

« Atsumi, nous allons avoir besoin de vos talents de camouflage et vos sens aiguisés. Il va falloir que vous approchiez de la zone où nous avons détecté des présences sans vous faire repérer, et surtout en faisant très attention à la présence d’éventuels pièges. L’objectif est de savoir si je peux ordonner au groupe d’avancer sans crainte, et ainsi garder un potentiel effet de surprise. Je compte sur vous, nous allons ralentir notre course pour notre part et attendre votre retour. Le second ninja sensoriel pourra aussi observer votre progression. Cependant, si dans 5 minutes vous n’êtes pas revenues ou si nous perdons votre trace, nous lancerons l’assaut. »

Dit-elle sérieusement à la jeune genin, lui donnant alors de grande responsabilités. Son regard toujours aussi glacial laissait transparaître tout le sérieux de la Yuki, et c’est après un signe de la main lui ordonnant de prendre de la vitesse qu’elle retourna vers le groupe principal afin d’expliquer la première phase de son plan.

« J’ai envoyé un éclaireur afin de nous ouvrir le chemin. Si nos ennemis ont des bombes, alors ils peuvent très bien avoir des pièges, et dans ce cas, il ne faut pas que nous avancions à l’aveugle. Par conséquent, nous allons ralentir notre course avant d’être surs de pouvoir pénétrer dans la zone de combat. Si la voie est libre, nous allons tout d’abord lancer une salve d’attaques à distance avant de faire progresser nos guerriers, afin de tenter de les toucher par surprise. »

Ses directives données, elle ralentit son rythme comme prévu, et attend ainsi le retour de son éclaireur tout en écoutant attentivement les informations données par le second ninja sensoriel.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Mer 7 Fév 2018 - 23:11
Toujours légèrement devant, la jolie blonde se vit approcher par une autre jolie blonde, à l’apparence néanmoins un peu plus mature. Cette personne n’était autre que Yuki Kaya, qui était en charge de cette escouade dépêchée à la va vite, et qui semblait avoir admirablement élaborer une stratégie, ce sang froid lui garantit toute l’attention et le respect d’Atsumi. Cette qualité apparaissait comme totalement primordiale pour une kunoichi qui souhaitait emprunter sa voie. Elle s’efforçait d’intérioriser chacune des pensées négatives qui pouvaient faire entrave à la réalisation de ses missions, à défaut de parfois être bien silencieuse.

Comme elle s’y attendait plus ou moins, on lui demandait d’aller voir la situation de plus près, seule. Même si aucune émotions ne passaient par le visage attentif d’Atsumi, les responsabilités qui lui étaient confiées lui conféraient un mélange de peur et de fierté. L’éclaireur pouvait être autant de la chair à canon que l’élément clé d’une ambuscade réussie. Le choix a du être probablement compliqué à faire, mais elle allait faire en sorte d’en être digne.

Tandis que la Yuki terminait de donner ses instructions, Atsumi joignit ses deux mains en un mudra. Son corps disparaissait petit à petit, en partant des pieds pour ne laisser plus aucune partie visible lorsque Kaya avait terminer son explication. Nette, rapide et sans questions, telle était l’aptitude d’Atsumi lorsqu’elle était sollicitée en mission, et elle ne comptait pas changer ses habitudes aujourd’hui.

Tout en prenant conscience de l’importance de la tâche qui lui était confiée, la blonde s’évanouit dans le paysage après avoir accordé un signe de tete approbatif à la commandante du jour. Elle fillait comme le vent, de toute la force que ses jambes fraîchement entraînées au taijutsu lui permettait en pleine direction des explosions précédemment entendues, non sans prendre la précaution de se diriger vers une zone plus fournie en végétation.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Sam 10 Fév 2018 - 10:46
@Hayame Atsumi
Vous êtes envoyée pour vos talents de camouflage en première ligne. Une fois votre technique enclenchée, vous vous rapprochez de la zone où les explosions se sont fait retentir. Vous obtenez alors la confirmation visuelle de ce qui avait été annoncé et ressenti plus tôt : deux groupes sont en train de combattre. Mais l'affrontement paraît bien plus déséquilibré que vous l'auriez crû. D'un côté, plusieurs silhouettes toutes vêtues de tissus rouges et dorés ont pris le dessus sur quelques étrangers morts pour la plupart. Un seul est au sol mais toujours en vie : un homme qui paraît âgé, et qui pourrait être aidé si vous donnez le signal au reste de l'unité pour qu'ils attaquent...

Donnez l'ordre aux autres Kirijins d'intervenir et de sauver le vieil homme (il deviendra un PNJ à part entière).

Tenter autre chose.


Spoiler:
 


Dernière édition par Narrateur le Sam 10 Fév 2018 - 14:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 10 Fév 2018 - 11:47
Arrivée à destination, Atsumi eu enfin l’occasion de faire face à la raison de sa présence ici. Il s’agissait effectivement d’un combat entre deux groupes, un plus petit et un plus grand. Une chose attira son attention, un vieillard au sol, au milieu de cadavres. Il semblait être le seul encore en vie.

A ce moment là, deux plans d’actions se dégagèrent dans sa tête. Depuis un arbre près de la zone de combat, elle pesa le pour et le contre.

Elle pouvait dès à présent donner le signal et profiter de son invisibilité pour récupérer l’homme et filler à toute vitesse en direction du groupe. Les soldats partiraient à sa poursuite et croiseront l’escouade de Kaya et ils prendrait très certainement l’avantage face aux ennemis, mais certainement non sans pertes.

La deuxième solution consistait à utiliser l’avantage que lui donnait son invisibilité ainsi que la distraction que produisait le vieil homme afin de tenter une attaque tant que les ennemis étaient tous groupés. Ces conditions étaient rêvées pour toucher toutes les cibles à la fois. Elle pourrait se glisser parmi eux tout en étant invisible avant de dégager un nuage futton qui incapaciterait chacun d’entre eux dans les secondes qui suivraient. Seulement, ce plan était dangereux pour le vieil homme. La puissance de l’acide qu’elle dégagerait ne serait certainement pas assez puissant pour le tuer sur le coup, mais dans son état et en l’absence de premiers soins immédiat sa vie serait menacée. L’idéal serait donc que l’unité de Kaya soit prête à le secourir. Le vieil homme serrait sauvé et de potentielles pertes seraient évitées dans nos rangs.

Mettant fin à ses spéculations, la blonde se mit enfin debout sur sa branche. Son choix était fait, elle allait s’orienter sur le deuxième plan. Elle se mit en route pour le court chemin du retour. Arrivée sur place, elle communiqua ses indications a Kaya qui attendait son retour.

« Il y a un groupe de shinobis ennemis, et un groupe probablement de civils ou de garde, presque tous morts. J’aimerais me faufiler parmi eux et tenter une attaque surprise dès que vous serrez assez proches pour terminer le travail si besoin et sauver les éventuels survivants. Ce qui signifie que vous devriez attaquer dès que je relâche ma technique ! Et je suggère au médecin à nos côtés de secourir un survivant qui se trouve en mauvaise posture, si il est encore en vie bien sur .... C’est le meilleur plan que j’ai pu établir avec mes observations et le temps que j’avais. Cette stratégie est-elle selon vous, quelque chose d’envisageable ? Laissez moi un peu d’avance pour que j’en puisse me préparer.» dit elle en plongeant son regard bleu azur dans celui de la Yuki. Si elle était suffisamment attentive à la genin sous ses ordres, elle pouvait certainement lire le sérieux et la gravité dans ses yeux.

Ceci étant fait, elle se dépêcha de revenir à son ancienne positon et ne quitta pas des yeux le groupe ennemis en attendant son groupe allié. Elle les vit arriver au bout d’une petite poignee de secondes. Dès qu’elle aperçut une mèche blonde similaire aux siennes, qui appartenait à Yuki, elle sauta de son arbre et se rapprocha doucement des ennemis. Profitant de chaque ouverture qu’ils lui donnait, elle se glissa parmi eux, faisant attention à calquer ses gestes sur chacun d’entre eux. Lorsqu’elle fut suffisamment au centre du groupe. Elle joignit ses deux mains et ....

« Futton : Kumo no Jutsu ! »


Spoiler:
 

_________________


Dernière édition par Hayame Atsumi le Sam 10 Fév 2018 - 14:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Sam 10 Fév 2018 - 14:30
La petite troupe de ninjas quitta les grandes portes du village caché de la brume et prirent rapidement la direction du Nord. Des explosions? Qu'est ce que cela voulait dire? Rintaro savait pertinemment que le monde shinobi était en guerre et que les trois nouvelles nations ninjas avaient du mal à s'entendre, mais pourquoi venir jusqu'à Kirigakure et prendre autant de risques? Le jeune médecin avait la tête remplie de questions et il ne pouvait pas cacher son anxiété dut à son manque d'expériences, c'était pour lui la première fois qu'il était impliqué directement dans un conflit militaire. Mais non, il ne fallait pas faiblir, il portait la marque de Kiri sur son bandeau frontale qui l'avait accroché à sa ceinture et devait se montrer à la hauteur, pour lui-même et pour l'honneur de son maître. Un shinobi ne doit pas laisser ses sentiments prendre le dessus, être concentré sur la mission et mener à bien l'objectif, qui je l'avoue pour l'instant échappé à Rintaro.

Le genin était toujours à l'écart du groupe depuis le départ du village, à environ une dizaine sur le côté. Les ninjas sautaient d'arbres en arbres à travers le brouillard ambiant, un paysage où les Kirijins avaient l'habitude d'évoluer ce qui serait surement un avantage en cas d'affrontement avec l'ennemi. Le marécage s'étendait loin à l'horizon, ils allaient devoir le traverser pour pouvoir atteindre le lieux des explosions. Le site offrait d'autres avantages que les shinobis de la brume connaissaient bien comme par exemple les zones boueuses qui peuvent entièrement submerger un homme ou encore les eaux croupies aux reflets métallisés qui se formaient dans les endroits mal drainées par le réseau hydrographique autour du cours d'eau, hébergeaient de nombreuses bactéries dangereuses à l'espèce humaine. Un avantage cartographique que le genin comptait bien mettre en avant.
Plusieurs minutes de réflexion firent changer d'avis Rintaro, rester à l'écart l'exposé davantage aux dangers et l'escouade de Kiri avait surement déjà repéré sa présence. Il décida donc de se rapprocher du groupe, en quelques foulées rapides, le médic-nin rattrapa la formation de combat. Avec l'index de sa main droite il fit remonter ses grandes lunettes rondes, qui avaient glissé à cause de la transpiration. Un outil essentiel au jeune homme pour pouvoir distinguer correctement les personnes autour de lui. Il s'adressa au premier ninja le plus proche.

« Enchanté je suis Rintaro, genin médecin de Kiri, je vais vous soutenir pour cette mission. Dit-il avec un large sourire.»

Apparemment la jonin chargeait de la mission avait déjà envoyé une kunoichi sensorielle en première ligne pour observer la situation et rendre compte des faits. Le jeune ninja médecin resta en arrière à l'écoute et attentif, il attendait les ordres du chef d'escouade. La jeune ninja était rapidement venue rendre compte à sa supérieure, de là ou il était, Rintaro ne put entendre correctement le rapport de sa partenaire du village de la brume, il restait concentré et attendait les ordres de la jeune responsable de clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2505-ogawa-rintaro-le-binoclard-fini

Dim 11 Fév 2018 - 10:53

Voilà quelques courtes minutes qu’ils avaient passé sous tension, attendant des nouvelles de leur éclaireur. Leur second ninja sensoriel leur donnait de temps en temps quelques nouvelles quant à sa position, ce qui permettait de s’assurer qu’elle n’était pas tombée dans une embuscade, mais rien de bien transcendant non plus. Kaya restait sur ses gardes, et demanda à son escouade de rester sur le qui-vive. Elle avait donné beaucoup de responsabilité à une genin, et l’avenir de leur escouade était en partie entre ses mains.

Subitement, on lui fit un rapport venant du front, justement. Kaya posa alors son regard glacial sur le ninja lui parlant, essayant de ne pas rater un mot de ce qu’il pouvait lui rapporter. Ils arrivaient visiblement trop tard, déjà des morts suite à l’attaque d’un groupe de shinobis. Elle avait envie de faire une attaque surprise grâce à son camouflage. C’était clairement très risqué, et ils auraient alors le devoir d’aller l’aider une fois l’attaque effectuée, histoire qu’elle ne se retrouve pas seule à combattre contre ces ennemis dont la force n’est pas à sous-estimer.

En plus, son rapport faisait état d’un survivant probable à secourir. Il y aurait donc deux fronts à gérer … grâce au camouflage et à leurs ninjas sensoriels, ils arrivaient à savoir à peu près où se trouvaient les ennemis, et par conséquent le groupe allait pouvoir préparer le combat pour attaquer dans une position la plus avantageuse possible. Mais rien ne dit qu’ils n’avaient pas eux aussi dans leur groupe des ninjas sensoriels les traquant au mètre près.

En tout cas, elle accepta le plan d’Atsume et ordonna au groupe d’accélérer à nouveau le rythme pour rejoindre la position ennemie, avant de finalement voir apparaître un ninja de Kiri qui semblait avoir fait cavalier seul en entendant les explosions. Il faut avouer que dans cette situation, c’était un peu louche de le voir arriver comme cela. Il se présentait cependant comme un médecin, et ils en avaient besoin.



« Bonjour Rintaro. Vous allez directement partir secourir l’homme que nous avons retrouvé sur le champ de bataille. C’est en direction directe du Nord, faites juste un petit détour pour éviter de croiser le chemin des ennemis. C’est notre rôle, ça. »

Elle fit signe à un second Shinobi d’approcher avant de lui indiquer de rejoindre lui aussi cette position.

« Tu vas aussi l’assister. Des fois que les événements soient plus compliqués que prévus… Et surtout, je n’ai aucune certitude sur l’identité de Rintaro, alors tu me le surveilles comme le lait sur le feu … »



Elle envoya le groupe sur les lieux du précédent combat, avant de s’adresser au reste de la troupe.

« Nous n’allons pas tarder à faire face à l’ennemi. Commencez à prendre une position étendue, si nous pouvons bénéficier d’une concave et les encercler, ce serait idéal. »

Ordonne la Jonin qui souhaitait que ses ninjas se placent en arc de cercle afin de pouvoir profiter d’une position avantageuse. Et comme prévu, ils arrivèrent proche d’un groupe de shinobis vêtus de tissus rouges et dorés. Elle ne savait pas la signification cette tenue, et ce n’était pas vraiment le moment de se poser la question. Son regard était perçant, menaçant. Elle avait indiqué à ses ninjas qu’ils devaient attendre le signal, et que les attaques à distance seraient prioritaires dans un premier temps.

Soudain, elle entendit la voix de la jeune femme, et ce nuage d’acide se former au milieu des ennemis. La surprise avait l’air d’être totale. Elle attendait que la jeune femme arrête sa technique pour s’écarter, et une fois fait, Kaya ne procéda à aucune sommation et fit des mudras à une vitesse impressionnante.



« La pluie de glace ! »

Le nuage réduisait leur visibilité, mais Kaya fit une attaque de zone au niveau de la position initiale des ennemis, espérant réussir à en toucher à son tour, en faisant pleuvoir des pics de glaces acérés au-dessus de leurs têtes.


Spoiler:
 

Résumé du tour:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Dim 11 Fév 2018 - 16:58
« Sarutobi Yushiro ! Votre journée est très chargée alors je vous demanderai de vous dépêcher de déjeuner ! Votre père est en mission donc vous devez assumer le rôle pour lequel vous avez été formé…
- Blablabla ! » J’accompagnais alors ses mots d’un geste de ma main imitant le bec
d’un canard jacassant beaucoup trop.

Cet homme qui m’embêtait autant était le secrétaire du clan et de mon père. Maintenant que nous étions des Kirijin, nous devions assumer le rôle de ninja au sein du village. Mais ici, les regards ne sont pas tout le temps bienveillant, après tout, notre clan est opposé aux alliés de Kiri. De plus, nous avons battu en retraite, nous avons perdu notre prestance et devenions ici des « vaincus ». Cela m’exaspérait au plus haut point. Mais quand mon père partait je devais prendre sa place et, en temps qu’héritier, parler au nom du clan. C’était assez compliqué puisque je n’étais que Genin et que personne n’a envie d’écouter un Genin même s’il dit des choses très intelligentes à dire.
Du coup, je détestais ces journées et priais pour que quelque chose vienne la bousculer. Cela faisait 6 mois que j’étais ici et pour l’instant, je n’avais rien vécu d’extraordinaire. J’avais envie que ça change.
En sortant de la grande bâtisse, assez stylée, où tous les Sarutobi étaient fourrés j’entends un bruit étrange. A premiere vue, ou première écoute plutôt, on dirait l’explosion lointaine d’un parchemin explosif. Je regarde en direction du bruit et remarque de la fumée s’élevant. Aucun doute, c’est bien une explosion.

*Voilà ce que tu attendais mon p’tit gars*

Je souris et m’étire les bras en faisant de grand cercle puis je tourne le haut du corps vers la droite puis vers la gauche pour étirer mon dos. Je suis heureux, vraiment heureux de pouvoir enfin montrer de quoi je suis capable au monde.

- Même si vous ne m’entendez pas, Attaquant ! Je vais venir vous botter le cul !

A vrai dire personne ne m’écoute mais je me dirige avec rapidité vers le lieu de l’explosion. Sur le chemin, je rejoins un groupe de ninja dirigé par Yuki Naya, une kunoichi que j’ai croisé quelques fois depuis mon arrivé. Elle dirige l’offensive et je me laisse guider. Elle décide d’encercler la troupe d’ennemi et d’attaquer à distance. Je désapprouve ce plan.

Je pense que nous devrions séparer en deux notre groupe. D’un côté, un qui respecterait son plan donc attaquer à distance et un autre qui se tiendrait en embuscade au cas ou...
Je reste perplexe quand à ce groupe d’adversaire mystérieux.

Ces gens déclenchent des explosions, ils savent qu’on sait qu’on arrive et la Yuki-sama agit comme si nous avions l’avantage de la surprise. Alors qu’au fond, c’est eux qui devrait l’avoir. Si j’étais eux, j’aurais déjà prévu une embuscade pour attaquer mes adversaires, j’aurai fait croire au kirijin qu’il avait l’effet de surprise pour les attaquer quand ils tenteraient une attaque. J’étais donc inquiet et perplexe car je trouve cela bien trop étrange qu’après s’être fait remarquer ils ne tentent pas de s’échapper et reste sur place, comme s’ils nous attendaient, sachant pertinemment qu’on allait agir de la sorte.

Je ne dis pourtant rien et suis le groupe jusqu’à la position à distance pour attaquer. Je ne suis pas un spécialiste des attaques à distances et je préfère garder mes armes de jet. Je décide de mon propre chef de prendre un tout petit peu de hauteur et de recul par rapport au groupe pour avoir une vision d’ensemble sur le groupe et qui pourrait éventuellement les attaquer. Auquel cas je crirai : « ATTENTION !!! »

Ou quelque chose comme cela...

Spoiler:
 

_________________
___________________________________

♚ Don't blink... Don't underestimate me... Stay focused... Or you will only see defeat... ♔


Dernière édition par Sarutobi Yūshirō le Dim 11 Fév 2018 - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 11 Fév 2018 - 20:20

Premier contact


Tirer au clair cet affaire le plus vite possible, un groupe d’intervention sous le commandement de Yuki Kaya avait été formé et mobilisé. D’après ce qu’il avait pu entendre ça et là, alors qu’Izaya se fondait dans la masse de la petite troupe, quelques escouades étaient déjà sur place pour évaluer la situation. Son groupe, cependant, devrait enquêter et porter assistance à droite à gauche, autant dire qu’avec le peu d’informations à leurs dispositions, l’Akimune craignait des complications sur cet mission. On demanda à des shinobis senseurs de se présenter, l’intéressé était tout désigné, mais on lui coupa l’herbe sous le pied, une certaine Atsumi se cherchait déjà de partir en éclaireur. Laissons la place aux jeunes dans ce cas, cela permettrait à l’étranger d’observer l’efficacité et la cohésion des ninjas kirijins. Après un rapide briefing de la part de leur leader désigné par le Mizukage, la troupe passa la porte et se mit en marche, direction le nord.

Izaya restait dans le gros du peloton, suivant la Yuki de près, sautant de branches en branches. Ses sens étaient tout en éveil, gardant à l’esprit qu’une embuscade contre eux était tout à fait probable, alors il usa passivement de ses dons de senseurs. Rien. Pour l’instant. Les kirijins progressaient rapidement, peut être trop au gout de venu de Jôheki no Kuni, selon lui, on se reposait trop sur leurs éclaireurs, s’il avait voulu donner son avis, il aurait recommandé la prudence et le ralentissement de leur progression. Ses paroles furent entendues, quel coup du destin, le groupe ralentit puis se mit à l’arrêt, dans l’attente du rapport des éclaireurs. L’homme en noir se stoppa sur une branche basse, à quelques mètres de la femme en charge. Il se faisait discret pour l’instant, se questionnant sur l’attaque dont il était question. Il semblait évident que tout ceci n’était qu’une diversion, il serait sot que d’attaquer un grand village shinobi, Kiri, en usant de techniques de guérilla. Cela n’avait aucun sens, une idée germait dans son esprit depuis tout à l’heure, la possibilité qu’un commando ennemi ait infiltré le village. Cependant, il n’avait plus le temps de songer à cela, il avait rejoint un groupe déployé en dehors de leurs murs, il fallait compter sur les effectifs restés sur place et se focalisé sur la mission. Levant les yeux, il aperçu la blonde donner des instructions à une autre, la chef transmettant ses ordres à la fameuse Atsumi, leur éclaireuse principale. Izaya observa avec intérêt la dissipation du cœur de la jeune femme, ce fameux camouflage façon caméléon que les espions affectionnaient tant récemment. Cela ne correspondait pas à la façon d’opérer du garçon, mais qu’importe, tant que le résultat était là. Maintenant partie, le groupe devait attendre son retour et son rapport, Izaya s’adossa à son arbre, profitant de cet instant pour se reposer doucement, fermant légèrement les yeux, mais conservant ses sens en éveil…

~ ~ ~

Au final, l’attente ne fut pas très longue, la jeune blonde revint donner son rapport, en tendant l’oreille, Izaya se doutait qu’il n’était pas fameux. Confirmation, un commando non identifier s’attaque aux kirijins isolés, rapidement, un plan d’attaque fut établi, ils allaient bientôt passer à l’action. Avant de se mettre en position, leur leader, Kaya, détacha deux shinobis sur leur aile, sans doute un soutien, l’Akimune n’avait pas les détails. L’ordre fut donné, il était temps de se mettre en marche.

Positionné sur l’aile gauche, le regard froid et impassible, depuis sa cache le récent kirijin put observer l’allure de leurs adversaires, des silhouettes drapés de rouge et d’or, des vêtements pas vraiment propices aux assauts discrets. Tout ceci était étrange, mais le mal était fait, on déplorait de nombreuses victimes sur les lieux, leur groupe allait devoir agir pour en empêcher de nouvelles. Lorsque leur éclaireur créa une ouverture avec son nuage toxique, le signal fut donné. Chacun donna du sien, Izaya tira trois shuriken de sa ceinture, qu’il lança en direction de l’individu en rouge le plus proche. Un pour la tête, les deux autres pour le torses dans l’éventualité où la cible évite le premier projectile.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2352-akimune-izaya-_-le-shinobi-le-plus-propre-qui-puisse-exister#17054 http://www.ascentofshinobi.com/u400

Lun 12 Fév 2018 - 20:11
C’était une matinée comme une autre pour Yudai, qui dès le lever du soleil s’entrainais déjà dur. Cependant aujourd’hui tout n’allais pas se passer comme prévu, rien ne prévoyais le incidents qui allaient se produire ici. Après son entrainement physique du matin, le ninja au poison feuilletait ses bouquin et journaux afin d’avoir un maximum d’information sur ce qu’il se passait en dehors du village. Yudai ne voulait rien laisser au hasard, tout ne se passait pas très bien à ses yeux pour le pays de l’eau. Les tensions entre le pays de la Roche et de l’eau n’étaient pas de bon augure pour les activités de Mizu no Kuni, Iwa était un village avec un fort impact commercial sur le Yukan. Le Dokueki était assez inquiet quant à la situation de Kirigakure no Sato. Militairement parlant il ne se faisait pas de soucis, le golem de Kiri était l’homme de la situation. Par contre il ne semblait pas être un homme qui manie les politiques économiques pour le bien du village, car les actions du Daimyos seules ne peuvent pas tout faire.

Mais aujourd’hui il n’allait pas avoir le temps d’y réfléchir, des explosions retentirent non loin du village. Une rixe avait éclaté non loin du village, est-ce des émissaires du village de la roche ? Impossible la sécurité de notre territoire ne peut pas être autant à désirer, le ninja se hâta de rejoindre la porte du village où c’était rejoint beaucoup d’escouade prête au combat. Le Mizukage fidèle à son charisme légendaire arriva sur place accompagné des ninjas qui était certainement les plus éminents du village : Yuki Kaya, qu’il avait déjà croisé plus tôt lors d’une mission et Watanabe Shiori, la cheffe de la confrérie des sabreurs. Une équipe dont le ninja au poison faisait partie avais pour objectif d’aller à la rencontre des explosions pour comprendre ce qu’il allait se passer. C’est ainsi qu’il suivit l’escouade de Yuki Kaya, le ninja de doutait pas de ses capacités à commander il l’avait déjà vue à l’œuvre.

Non loin du lieu des explosions, la kunoïchi du nom d’Hayame Atsumi informa la capitaine qu’il semblait y avoir un affrontement entre deux groupes. Yudai ressentait moi aussi cette présences et confirma les dires de la kunoïchi. Le ninja au poison avait pour objectif de couvrir la Kunoïchi afin d’assurer sa progression vers le lieu des combats. Yudai acquiesça et suivi Atsumi qui progressait en étant invisible, tant dis que lui progresser camouflé dans la terre. Cependant le combat était très déséquilibré, le combat risquait de vite se terminer si les choses continuaient d’évoluer ainsi. Hayame fit demi-tour pour donner les informations au capitaine, je lui fis signe que je gardais la baraque. Très peu de temps après elle réapparu au milieu du groupe et invoqua une fumée acide, il était temps de passer à l’action !

Le ninja au poison se faufila de l’autre côté du combat sous terre et utilisa des mudras en étant sous le sol, et invoqua des piliers de terre formant une arène empêchant les combattants de s’enfuir. Yudai se retira dans les arbres et surveillais la moindre tentative de fuite d’un des ninjas, senbons à la main, prêt à passer l’action. Jetant un coup d’œil à Kaya qui invoqua une multitude de pic de glace au-dessus de la pseudo-arène au cas où elle lui donnerait un ordre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2660-tenshu-kadachi http://www.ascentofshinobi.com/u414

Mar 13 Fév 2018 - 18:20
L’ordre et le signal furent donnés tour à tour. Vous lancez des offensives sur tout le groupe assaillant, sans réellement prendre la peine de regarder de quoi il est peuplé. Le vieil homme, excentré de ses adversaires, ne fait que reculer avec hésitation et maladresse. Fort heureusement pour lui, il voit vos offensives viser presque exclusivement les étrangers.

Vos attaques successives semblent toucher le groupe inconnu. Parmi les dégâts et autres éléments impressionnants du décor, comme l’attaque de glace ou le corrosif nuage, vous pouvez voir quelques silhouettes s’écrouler. Votre escouade a déjà réussi à tuer trois ennemis.

Mais l’enchaînement de tous vos jutsus créent à force un nuage de fumée opaque, et vous voyez une silhouette devenir énorme, sans pouvoir réellement la distinguer. Elle semble avoir protéger l’ensemble des autres adversaires. De fait, Hayame Atsumi est en grand danger ! Mais au moment de se faire frapper, un mur Doton apparaît soudainement, et amortit le choc, propulsant juste la Kirijine de quelques mètres, près du vieil homme.

C’est d’ailleurs lui qui semble avoir utilisé ce jutsu protecteur. Près de lui, il laisse tomber un rouleau de parchemin. La fumée se dissipe, et vous vous apprêtez alors à réellement rencontrer vos adversaires…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 17 Fév 2018 - 17:12
Il ne fallut pas trop de temps pour que le nuage de fumée se dissipe, mais l’énorme silhouette avait disparu. A sa place, un groupe encore composé de six combattants faisait face aux Kirijins. S’ils étaient tous vêtus de rouge, et possédaient pour la plupart un teint des plus étrangers à Mizu no Kuni, il semblait que l’escouade était dirigée non pas par une mais par deux personnes. Des femmes.

Mais le plus singulier était qu’elles se ressemblaient comme deux gouttes d’eau. Elles possédaient le même teint évène, les mêmes types de bijoux et autres ornements. Malgré tout, l’une semblait davantage tourné vers l’or, et l’autre vers l’argent. Peut-être que l’une était plus guerrière et l’autre plus légère…

Dans tous les cas, il était difficile de se rendre compte de qui il s’agissait pour les Kirijins. Ce fut d’ailleurs peut-être pour ça que les inconnues prirent les devants et pointèrent le vieil homme du doigt.

« Ce groupe, dont cet homme est le dernier des représentants, est un traître qui a dérobé le parchemin le plus précieux de sa Majesté Shima !
Et nous allons offrir sa chair en sacrifice au Dieu du Désert ! »

La confirmation semblait arriver. La première des deux sœurs, aux plumes argentées, semblait bien plus diplomate que la seconde, aux ornements d’or.

Le vieil homme quant à lui clama son innocence.

« J-je n’ai j-jamais dérobé de tel parchemins ! F-fouillez-moi si v-vous le souhaitez mais ne me laissez pas avec ces f-folles, je ne faisais que du commerce dans leur p-pays ! »

Comme si la situation n’était pas déjà assez difficile pour l’escouade de Yuki Kaya, les deux Gardiennes reprirent la main de cet échange.

« Vous avez déjà tué certains de nos hommes, normalement nous devrions vous sacrifier !
Pas besoin d’en arriver jusque-là, j’imagine que Kirigakure no Satô n’a pas envie de rentrer en conflit avec le Royaume de Kaze. Apportez-nous ce traître sans faire d’histoire, et nous partirons. »

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 19 Fév 2018 - 17:42

Son commandement avait été écouté et bien suivi, à un tel point qu’elle pu voir assez vite le résultat de leur attaque à distance, voyant quelques corps tomber au sol, plus ou moins blessés par son attaque ou simplement par le poison. En tout cas, ils venaient clairement de prendre l’avantage, selon elle. Cependant, au bout de quelques secondes, elle aperçu une grande silhouette difficile à décrire tant la fumée des attaques se fait épaisse, mais qui défendait clairement le groupe au sol.

Un peu plus loin, elle pouvait voir le vieil homme se faire secourir, et surtout se faire sauver par un grand mur de terre qui était sorti de terre. Son regard ne pouvait pas se porter à cent pour cent sur cet événement, mais elle avait vu au moins que les deux personnes avaient l’air vivantes, et que très vite elles prirent la fuite pour rejoindre la position des forces de Kiri. D’ailleurs, Atsumi lui tendit un parchemin en arrivant à leurs côtés, qu’elle rangea rapidement avant de regarder le front devenir plus clair avec le nuage de poussière se dissipant au fur et à mesure.

Il en restait six. Ils étaient donc en supériorité numérique, et la jolie blonde avait l’impression d’avoir fait le bon choix en les attaquant. Elle fit alors un signe à ses troupes d’attendre désormais, de cesser le feu et d’attendre ses prochains ordres. Son regard glacial se posait sur les six personnes, et détailla leur tenue qui était similaire pour chacun d’eux. Elle essayait de noter le plus de détails possibles pour ensuite les rapporter aux Mizukage et autres autorités compétentes.

Mais dans le lot, deux personnes sortaient de l’ordinaire de par leur ressemblance. Deux femmes à la peau très matte qui semblaient être des jumelles, mais qui ne tardaient pas à montrer une grande différence. Elles pointaient du doigt l’homme qu’ils venaient de sauver, mais tenaient pourtant un discours bien différent dans la forme, plus que sur le fond.

C’était apparemment un traître, qui avait dérobé un parchemin. S’agissait-il de celui qu’elle venait de récupérer ? Évidemment, lui niait cette version des faits… Dans ce cas, il était impossible de savoir qui avait raison entre les deux groupes, et ce n’était pas vraiment le moment de jouer aux juges. Elle avait seulement un temps de réflexion très court, et décida de ne pas garder sa ligne de conduite précédente et opta pour une approche bien plus diplomatique. Très clairement, elle s’adressa à la femme qui avait l’air plus raisonnée que sa semblable.

« Peu importe qui est le traître dans l’histoire, vous avez porté une attaque sur notre territoire. La bonne approche aurait été de nous prévenir qu’un groupe de votre pays était entré sur nos terres, et nous aurions pu vous les livrer si leur culpabilité était avérée. Mais clairement, vous n’êtes pas en position de nous donner des ordres, car vous nous avez attaqué. Nous ne souhaitons pas le conflit. Mais nous allons garder le vieillard pour lui faire subir un interrogatoire afin d’en apprendre plus sur cette attaque. Coopérez, ou faites demi-tour. Mais n’essayez pas de continuer votre agression. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t1505-yuki-kaya-fini

Jeu 22 Fév 2018 - 14:50
Bien que délicat en premier temps, surtout pour elle, le plan qu'elle avait proposé et mit en place avec l'aprobation de Kaya avait été couronné de succès. Elle s'était retirée du centre du front quelques secondes après avoir relacher sa technique, le tout dans les hurlements et l'odeur de chair brulée. Elle s'était donc raprochée du vieillard au sol, mais tandis que les hommes prit par son acide se faisait achever à coup de pics de glace et de divers projectiles, une énorme masse s'éleva parmi la vapeur, et menaca la jeune femme.

Cette derniere eu à peine le temps de placer ses bras en croix par reflexe avant de voir un mur doton apparaître juste devant elle, bien que propulsée sur quelques mètres, elle constata en se relevant que de banales egratinures au niveau de ses jambes, la ou son pantalon avait été déchiré.

Encore vive et surtout inquiétée par cette immense présence, elle attrapa le rouleau tombé au sol et passa le bras du vieillard sur son épaule avant de rejoindre Kaya au plus vite. Sur place, elle remit sa trouvailler à la chef d'escouade, et confia le vieillard au médecin quelques mètres derrière eux.

Ceci étant fait, elle reprit place aux côtés de la Yuki, qui semblait être entrée en contact avec le groupe ennemi. Elle en découvrit donc sa compositon, ainsi que les personnes qui en étaient à la tête, sans oublier l'objet de tout ce rafut !

La situation était dnc à la fois moins délicate que ce que l'executif de Kiri avait jugé, même si l'enjeu diplomatique était important. Le village caché de la brume n'était pas en reste en matière de conflit, et une autre tension n'était absolument pas souhaitable, à la fois pour Kiri mais également pour le pays.

Si la jolie blonde ne fit que se taire, elle fut pour autant satisfaite de la réponse qu'avait apportée Kaya aux sœurs d'or et d'argent. Les Kazejins n'étaient absolument pas en position de négocier, car ils cumulaient déjà deux graves méfaits : Le viol de frontières, et l'attaque sur des terres étrangères.

Un des sœurs paraissait plus ouverte à la conversation, son caractère raisonnable pourrait certainement l'ammener à mesurer la gravité de leurs actes … ?

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787

Jeu 22 Fév 2018 - 23:43
Accroupie sur sa branche le genin venait officiellement de rejoindre le groupe d'intervention de Kirigakure no Sato, un groupe formait d'un plus grand nombre de ninja qu'il ne le pensait et en l'absence de compétences sensoriels, il ne pouvait deviner auparavant combien de shinobis avaient quitté le village pour se rendre au nord. Quand il s'en rendit compte cela lui fit une drôle d'impression, mais c'était plutôt logique le village ne pouvait pas se permettre de laisser une menace aussi inquiétante sans déployer un minimum de monde pour défendre son territoire.
Avant que le ninja médecin puisse se présenter naturellement à son supérieur comme le voulait les règles de la hiérarchie, c'est elle-même qui fit le premier pas et s'adressa directement au garçon. Elle avait surement entendu les paroles de Rintaro sur le fait que celui-ci maîtrisé l'Iroujutsu et lui confia une première tâche assez importante aux yeux du jeune homme.

« Bonjour Rintaro. Vous allez directement partir secourir l’homme que nous avons retrouvé sur le champ de bataille. C’est en direction directe du Nord, faites juste un petit détour pour éviter de croiser le chemin des ennemis. C’est notre rôle, ça.»

Sauver un survivant, c'était peut-être l'élément crucial de la mission ! Grâce à cet homme les ninjas de la brume allaient enfin en apprendre plus sur les évènements qui se déroulaient en ce moment au sein de leur pays. Et le médic-nin en avait conscient, une mission importante pour un genin aussi peu expérimenté, mais après tout il contrôlait relativement bien sa spécialité. Lorsque la kunoichi lui donna ses ordres, l'Ogawa sentit une pointe de méfiance à son égard de la part de la jonin, logique il venait de sortir de nulle part et personne ne pouvait attester de son identité. D'ailleurs elle fit signe à un autre Kirijin de le suivre, en plus de le surveiller il serait un atout en cas d'attaque, car Rintaro avait avant tout un rôle de soutien plutôt que de combattant.

« Bien, je vais donc me rendre sur les lieux de l'affrontement soigner et extraire le survivant .»

A la suite de ces mots, le ninja quitta le poste d'observation où il était perché. Le binôme prit alors la direction opposée du champ de bataille pour éviter de rentrer en conflit direct avec les ennemis encore inconnus.

Après quelques foulées ils arrivèrent à proximité de l'homme.

« Ne bougez pas, je suis là pour vous soigner. Dit le médic-nin en posant ses mains sur la blessure du vieux »

« Me..Merci jeune homme …»

Une fois les soins reçus le vieillard réussi à s'accroupir comme les deux Kirijins qui étaient venus à son secours. Quand Rintaro percuta qu'il ne savait absolument rien de l'homme qu'il venait de soigner celui-ci effectua une technique en direction du front, une technique qui venait de sauver la vie de l'éclaireuse envoyait plus tôt qui d’ailleurs venait d’arracher le vieille homme des mains du médecin ainsi que le parchemins qu'il venait de laisser tomber au sol.
Suite à cela, le genin prit la décision de battre en retraite derrière les lignes alliées pour analyser la situation et apporter son aide aux Kirijins en cas de besoin, le rôle d'un toubib quoi.

C'est à se moment qu'il aperçu deux femmes au milieu du champ de bataille avec qui la jonin en chef tenait une discussion importante...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2505-ogawa-rintaro-le-binoclard-fini

Mer 28 Fév 2018 - 19:12
« Coopérez ? Mais pour qui elle se prend-elle, je vais la-
Non. Ne mets pas l’Impératrice Shima dans une situation dérangeante. Ici, nous sommes ses bras et ses mains. »

La sœur aînée se retint de tout fracasser. On pouvait aisément lire sa frustration sur son visage et sur certaines de ses veines, ressorties pour l’occasion sur certaines parties de sa peau. Mais elle n’avait pas rêvé : la Kirijine apparemment responsable de toute cette opération ne voulait pas laisser le vieillard aux mains Kazejines. Pire encore, elle accablait les Sœurs Gardiennes et leurs hommes d’avoir lancé une offensive. On croyait rêver, pour les deux jumelles, mais il fallait faire avec.

La cadette – seulement de quelques instants – se voulait comme à l’accoutumée plus réfléchie, mais son énervement n’était lui aussi qu’à deux doigts de faire surface. Elle se pinça discrètement la lèvre, tandis qu’elle s’avançait pour reprendre la parole et répondre aux Kirijins.

« Nous ne vous avons pas attaqué. Nous n’avons fait que traquer des coupables, et les avons punis… sauf un. »

Son regard se voulait noir et en direction du vieil homme qui se faisait soigner. C’était triste à dire, mais les Sœurs Gardiennes savaient toutes deux qu’il fallait se retirer, malgré tout le mal que pourrait penser l’aînée. Seul le Dieu du Désert savait à quel point le nombre des Kirijins pouvait les aider en cas de bataille.

« Nous nous retirons, et rapporterons chacun de vos mots à l’Impératrice Shima. Que le Dieu du Désert vous vienne en aide et favorise la clémence de notre Honorable Reine Rouge envers les vôtres. »

Sur quoi, ils se retirèrent, conformément à l’une des options laissées par Yuki Kaya et les siens. Mais ce n’était pas fini…

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 1 Mar 2018 - 14:17
Le vieil homme semblait soulagé à la vue des Sœurs gardiennes battant en retraite. Elles et les quelques autres hommes Kazejins n’auraient sans doute pas lâché l’affaire si les Kirijins n’étaient pas intervenus. Et Dieu seul savait à quel point le vieillard était satisfait de l’intervention des shinobis de la Brume. Tandis que l’un d’eux terminait de lui apporter des premiers soins, il souriait à la vue de son parchemin Doton qui avait atterri dans les mains de la responsable de l’unité Kirijine.

« Gardez ce rouleau, je vous en fais cadeau. Vous les avez fait fuir, je vous en suis très reconnaissant… »

Néanmoins, son visage redevint sérieux, malgré les rides témoignant de son âge.

« Il sera inutile de m’emmener dans votre village, je n’ai aucune raison de vous cacher quoique ce soit. Et puis… j’aimerais tout vous dire ici, pour faire le deuil de certains compagnons d’infortune. »

Peut-être que certains Kirijins l’avaient oublié, mais il était vrai qu’hormis le vieil homme, tous les prétendus « traîtres » de Kaze no Kuni avaient péri. Certains corps restaient visibles. Si les Kazejins servant les Sœurs gardiennes avaient tous la même tenue rouge, ce n’était pas le cas des compagnons du vieil homme, bien plus proches du style « mercenaire » qu’autre chose. Tous différents, mais tous morts.

« Je m’appelle Takahashi Goto. Et ces gars-là faisaient tous parti d’un réseau de mercenaires. On l’appelle souvent le Collectif. Il regroupe de nombreux profils, allant des chasseurs de primes aux archéologues comme moi. Notre motivation est l’appât du gain. Et si ce serait mentir que de dire que nous faisons toujours tout dans la légalité, je peux vous assurer que nous n’avons rien volé à Kaze no Kuni, encore moins ce prétendu parchemin légendaire. »

Sans attendre la moindre réponse ou demande, le vieux Goto retira une sacoche qu’il avait avec lui et la jeta aux pieds des Kirijins. A l’intérieur, il y avait de nombreux ustensiles comme des kunais ou des parchemins vierges, mais rien qui ressemblait à un rouleau légendaire. Et en cela, le vieil homme ne mentait pas : il n’avait pas ce que les Sœurs gardiennes recherchaient.

« Après un long voyage, nous avions été à Taiyô, la capitale de Kaze no Kuni, pour tenter de visiter l’Autel. Mais la disparition, apparemment, de leur rouleau et d’autres évènements nous ont fait passer pour des voleurs. La suite, vous la connaissez. Nous avons fui des jours durant. Nous sommes venus à Mizu no Kuni car je connaissais un ami susceptible de nous aider… il… gise là-bas. »

Il s’agissait d’un pêcheur local, effectivement mort comme les autres.

« Mais même à l’autre bout du continent, la richesse de Kaze leur permet d’avoir des bateaux. Ils n’ont eu aucun mal à nous rattraper… »

Il se releva sans grande difficulté, remerciant encore le Kirijin médecin d’un signe de tête complaisant. Puis il s’approcha d’un de ses défunts compères. Difficile d’imaginer ce qu’il pouvait ressentir à cet instant.

« En me protégeant, et en faisant battre en retraite les Sœurs gardiennes et leurs hommes, Kaze no Kuni va sûrement entre en conflit avec votre village, si ce n’est tout votre pays. Et je pense que retrouver le rouleau légendaire ainsi que l’autre trésor qu’ils ont perdu pourrait régler les choses avant qu’elles ne s’enveniment… »

Même s’il sembla réfléchir, le vieil homme semblait bien plus concerné par les cadavres de ses compagnons de route qu’autre chose.

« Accompagnez-moi à Ame no Kuni, je connais quelqu’un qui pourrait en savoir davantage. On l’appelle le Collectionneur, il fait partie du Collectif. Moi, en tout cas, c’est là-bas que j’irai. La mort de ces hommes que vous voyez là ne peut rester impunie. Mais je suis prêt à vous attendre, si vous souhaitez vous préparer et vous concerter. »

Important:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Arcs n°3/4|Kiri] Trop tard

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brumeux
Sauter vers: