Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez | 

Kugutsu VS Kuromajutsu [Ft. Aami Shôran]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ven 9 Fév 2018 - 2:55
Que pouvait bien faire la Tadaoki devant cet appartement du village alors que le soleil déclinait déjà à l’horizon ? La raison était bien simple : elle comptait s’entraîner avec le nécromancien qui avait croisé sa route quelques jours plus tôt et avec qui elle avait passé la nuit. Et auprès de qui elle s’était réveillée, ce qui était assez surprenant de la part de la succube, qui préférait disparaître au milieu de la nuit pour éviter un quelconque au revoir. Elle s’était donc brièvement informée de ses horaires au sein du Kyuubu, lui donnant ainsi l’occasion de trouver le moment idéal où elle pourrait le revoir. Et voilà pourquoi elle était donc devant chez lui, vêtue assez simplement et ayant recouvert ses épaules d’un léger manteau pour se soustraire du froid s’installant alors que l’absence des rayons du soleil pouvait se faire ressentir par une telle saison.

Levant l’une de ses délicates mains, elle vint toquer contre la porte. Serait-il surpris de la revoir ? Après tout, lors de leur rencontre, la soirée avait rapidement dérapée, tout du moins, pour lui, tandis que l’alcool l’avait frappé plus qu’il ne l’aurait sûrement cru. Pourtant, lorsqu’elle était partie, elle s’était montrée fort sympathique, le saluant en lui suggérant qu’ils devraient se revoir, à un moment ou un autre. Et comme la belle n’aimait pas que le destin vienne choisir pour elle, et bien, elle s’assurait de le provoquer un minimum. Comme elle l’avait fait avec le jônin qu’elle avait rencontré dans une situation semblable à celle de Shôran, où elle s’était arrangée pour réussir à le revoir. Elle était douée, pour manipuler et prétendre, et il était aisé pour elle de faire croire que les coïncidences pouvaient être aussi bien. Bon, cette fois-ci, elle n’avait pas attendu qu’ils se croisent au détour d’une rue, il aurait été dommage de couper court à leur rencontre parce qu’il aurait été de service ou tout simplement occupé.

La porte s’ouvrit finalement devant elle et elle adressa un ravissant sourire à l’hôte des lieux. Ses cheveux avaient été attachés en un chignon lâche, laissant ainsi quelques mèches sombres venir encadrer son fin visage. De quoi éviter qu’ils viennent encombrer sa vie, c’était plus pratique ainsi.

- Bonsoir ! ~

Son ton était agréable, sa voix douce, mielleuse, comme lors de leur première rencontre. Asami était une demoiselle fort sympathique, une flamme chaleureuse venant illuminer ses prunelles carmins. Il pouvait être troublant de la voir ainsi lorsque l’on savait toute l’horreur qu’elle camouflait, or, bien heureusement pour elle, très peu pouvaient admettre réellement la connaître. Beaucoup le croyaient comme elle se montrait tout particulièrement honnête, ne semblant n’avoir rien à cacher. Les images étaient bien souvent trompeuses.

- Je me demandais si tu étais bien occupé pour la soirée ou si tu voulais la passer en ma compagnie ?

Un léger rire s’échappa de ses lèvres alors qu’elle vint porter une main à ses cheveux, tortillant une mèche autour de son doigt. Un peu comme un réflexe, de quoi la distraire alors qu’elle attendait la réponse de celui qu’elle venait peut-être bien de surprendre avec son arrivée imprévue. Il lui avait semblé timide, la dernière fois, et pourtant, il avait largement passé son point de non-retour, en ce qui concernait la quantité d’alcool qu’il avait ingéré. Comment réagirait-il maintenant, sobre, à sa présence ? Elle espérait seulement qu’il ne lui refermerait pas la porte au nez, sans quoi elle en serait un peu insultée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Ven 9 Fév 2018 - 14:13
La journée est passée plutôt rapidement, il faut dire que dans l'unité policière du village, le Kyuubu, les journées passent à une allure plutôt folle. En fait, j'ai cette nette impression que les missions sont plus nombreuses ces derniers jours comme si quelque chose ne va pas, comme si quelque chose va arriver récemment. Bref, je me prélasse sur mon canapé, un thé à la main alors que je pense à ma journée et les journées suivantes qui vont suivre. La routine commence à s'installer dans ma vie et je commence à m'ennuyer un peu plus... De l'entraînement, c'est peut-être ce qu'il me faut.

Quelqu'un frappe à la porte, ne m'attendant pas à une visite, je me demande alors bien qui cela peut être. Ouvrant la porte, je découvre Tadaoki Asami. Depuis l'autre nuit que l'on a passé ensemble, je n'ai plus eu de nouvelles de la belle kunoichi. En réalité, je ne sais pas... j'avoue ne pas avoir cherché à lui donner des nouvelles me concernant, mais je me suis senti vite gêné et mal à l'aise avec elle. A part le baiser et le fait qu'on dorme ensemble, rien d'autre ne s'est passé et pourtant...

Elle me demande alors si je suis occupé ou si cela me dérange de passer la soirée en sa compagnie. Maintenant qu'elle est là, je me vois mal l'envoyer paître et puis, je n'en ai pas tellement envie.

« Oh, avec plaisir, Asami. Tu as une idée en tête ? »

Puisque j'imagine qu'elle n'est juste pas revenue boire un thé ou autre chose en ma compagnie. Je pose mon regard sur elle, attendant qu'elle me réponde, curieux de savoir la raison de sa venue.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Ven 9 Fév 2018 - 15:25
Armée de son plus beau sourire, voilà que la belle brune lui demande s’il est occupé, bien évidemment en lui proposant, s’il ne l’était pas, de passer la soirée avec elle. Peut-être ne souhaitait-il pas la revoir ? Après tout, il était vrai qu’ils ne s’étaient pas revu depuis la précédente soirée particulièrement trop arrosée d’alcool. Cela pouvait aussi aisément s’expliquer qu’elle passait le plus clair de son temps dans le complexe scientifique, ou encore à la bibliothèque. Ça, c’était lorsqu’elle n’était pas chez elle à travailler sur ses créations. Il aurait été alors difficile de la croiser d’une quelconque façon tandis qu’il ne connaissait pas ses habitudes de vie. Et finalement, sa réponse laisse sous-entendre qu’il n’est pas embêté par sa visite improvisée, ce qui vient la rassurer.

Sa question l’amuse, légèrement du moins. Devait-elle nécessairement avoir une raison pour venir le voir ou est-ce que la seule envie d’être en sa compagnie était suffisante ? Bon, ce n’était pas ce qu’elle comptait dire, ne cherchant pas à mettre l’homme mal à l’aise. Ils ne se connaissaient pas spécialement beaucoup, quand bien même en avaient-ils pas mal appris l’un sur l’autre, l’alcool aidant à délier les langues. Elle comptait donc bien remédier à cette situation. En toute subtilité, bien évidemment.

- Alors… Son regard croise le sien et ses joues vinrent légèrement se colorer de rose. Je doute être une adversaire de taille, mais si tu as toujours envie de t’entraîner avec moi, je crois que ce pourrait être pas mal, non ?

Elle lui sourit, un léger rire s’échappant de ses lèvres légèrement colorées de rouge, comme à son habitude. Allait-il accepter un affrontement contre elle ? Elle n’était pas certaine d’être de niveau, lui-même semblant s’entraîner beaucoup. Cependant, ce n’était pas pour autant qu’elle reculait devant un défi. Et puis, ses derniers entraînements avec la Nara lui avaient permis de constater qu’elle avait fait d’énormes progrès en peu de temps. S’il y avait encore beaucoup qu’elle voulait faire, elle avait réussi à définir son style de combat, ce qui se voulait donc être un atout qu’elle ne pouvait négligé. Elle connaissait ses faiblesses et, plutôt que de s’en apitoyer, elle avait tout simplement travailler autour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Ven 9 Fév 2018 - 16:08
Sans mentir, voir Asami me fait plaisir. Elle est la dernière personne à laquelle j'aurai pensé lorsque cette même personne avait toqué à la porte, il faut dire que depuis l'autre nuit, je n'ai plus eu de nouvelles d'elle. De ma part, je ne lui en ai pas donné non plus, sauf que je ne sais pas vraiment où se trouve son logement et qu'au final, je ne connais pas grand chose d'elle, me rendant alors compte qu'elle en sait plus sur moi que l'inverse. Une tendance que je compte bien inverser maintenant qu'elle est là, face à moi.

D'ailleurs, je lui demande la raison de sa venue bien que je m'en fiche si elle n'en a pas. La voir seulement me convient également, j'aime sa présence à mes côtés et j'espère pouvoir tenir une conversation sans avoir à boire à nouveau. Depuis ce soir-là, je n'ai pas encore touché une goutte d'alcool et je ne compte pas le refaire de si tôt. Nos regards se croisent, mais cette fois-ci, je ne détourne pas les yeux et reste fixer sur elle, lui montrant ainsi que j'ai pris un peu plus d'assurance que la dernière fois. Elle me demande un entraînement, si j'ai bien compris, un sourire s'étirant sur mes lèvres puisque nous en avons parlés à notre dernière entrevue.

« Bien sûr, je suis sûr qu'on va pouvoir s'amuser et apprendre l'un de l'autre. Attends-moi, j'arrive ! »

Que je lui dis avant de m'éclipser quelques instants. Dans ma chambre, j'accroche une poche à ma cuisse où s'y trouve kunai et autres shurikens. Tandis que je prends ma lame noire que j'accroche à mon dos, mon regard se pose sur la seconde épée bleue que m'a forgé Itagami. Je souris et décide de ne pas l'utiliser, pas tant que je ne maîtrise pas la double escrime et je reviens donc vite vers Asami.

« Allons-y, nous ne sommes pas loin. »

Puis, je ferme la porte de mon appartement avant de commencer à marcher jusqu'aux terrains d'entraînement qui se trouvent en hauteur, loin des logements. C'est sûrement mieux comme ça.

« Alors, qu'as-tu de beau à me raconter ? ? »

Autant faire la discussion un peu sur le trajet.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Ven 9 Fév 2018 - 16:29
À vrai dire, la demoiselle ne connaissait rien du niveau de son cadet. Cependant, de sa présence au Kyuubu et de la réputation qu’il avait, sans compter son grade de chûnin, elle était convaincue qu’elle s’affronterait à un adversaire coriace. Certainement plus puissant que Sayo, quand bien même cette dernière était-elle très douée. Ou alors, peut-être se trompait-elle aussi. Toutefois, elle osait imaginer que le taicho n’acceptait pas n’importe qui dans ses rangs. Ce qu’elle avait pu voir de la part d’un autre membre du Kyuubu l’avait réconforté dans cette idée. Akahoshi Hisao, un homme qu’elle avait rencontré au cours d’une soirée quelconque, qui semblait fort sympathique en apparence mais possédait une force presque terrifiante pour la marionnettiste. De quoi lui faire réaliser qu’elle avait encore une longue route à parcourir et de nombreuses heures d’entraînement devant elle si elle souhaitait un jour atteindre un niveau respectable.

Elle se décala pour lui permettre de sortir de son appartement, son regard se posant sur l’épée qu’il tenait dans son dos. Elle ne posa cependant aucune question, hochant simplement de la tête lorsqu’il l’invita à le suivre. Ils avaient une petite distance à parcourir pour en arriver sur les terrains d’entraînement. Normalement, Asami se contentait de la vaste cour arrière de sa demeure, là où s’affrontait plus ou moins régulièrement Kugutsu et Kagemane, cependant, ils étaient sûrement plus près de ceux offerts au village.

- Pas grand chose, pour être honnête… Un rire, discret. Je te l’ai dit, je suis ennuyante. J’ai été pas mal occupée avec quelques recherches, et puis, c’est à peu près tout.

Qu’il s’agisse de ses recherches personnelles ou des missions pour l’institut, elle avait effectivement été occupée. Or, elle ne pouvait évoquer ce dernier point, l’organisation de l’Aburame se voulait secrète pour tous les non-initiés. Elle même n’en avait jamais entendu parler jusqu’à ce qu’elle soit personnellement approchée, ses nombreuses compétences en ce qui avait trait aux poisons et son sincère intérêt dans le domaine ayant été remarqués. Asami, tout comme la majorité des Tadaoki, était une scientifique née, passionnée de recherches en tout genre et d’expériences aussi nombreuses que variées. Elle mettait seulement ces compétences à l’oeuvre dans un tout autre domaine que celui de ses parents.

- Et toi, pas trop épuisé ? J’imagine que ce ne doit pas être évident tous les jours, le Kyuubu.

Semblait-elle inquiète ? Pas tout à fait. Soucieuse, peut-être bien, tandis qu’elle trouverait dommage qu’il en vienne à s’épuiser inutilement. Après tout, autant se connaissaient-ils peu, autant il était dans la nature de la belle brune de se soucier des autres et de leur bien-être. Une douce jeune femme, agréable même, qui faisait toujours tout en son possible pour venir en aide aux autres.

- Il s’agit d’Elucidator ?

Elle désigna de sa main l’épée qu’il portait dans le dos. Et oui, Asami portait attention aux détails, et s’il ne l’avait mentionné qu’une seule fois, elle s’en était souvenue. Les gens, en règle générale, aimaient qu’on leur porte attention, surtout aux petits détails. De ce fait, la manipulatrice avait appris à s’en jouer. Elle possédait une bonne mémoire, alors autant en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Sam 10 Fév 2018 - 12:29
Certains pensent que je suis fort comme Asami et pourtant, je préfère rester modeste en disant qu'il y a bien plus fort en ce bas-monde. J'ai des capacités que je tente d'exploiter mais je sais pertinemment que ce n'est pas encore suffisant. Ainsi, cet entraînement avec Asami va pouvoir m'aiguiller sur certaines choses comme des axes où je dois m'améliorer par exemple. Cette dernière étant marionnettiste, j'imagine que son style de combat est celui à distance. Pour ma part, je ne me suis pas spécialisé dans un type de combat précis étant doué pour les combat à distance ou rapproché. C'est peut-être là que je trouve ma force, difficile de me prendre au dépourvu et ma nécromancie cache certaines choses potentiellement intéressante. La première chose à laquelle je pense est évidemment le poison même si j'en ai pas encore trouvé l'utilité, il faut que je travaille sur ce point précis qui peut s'avérer fatal face à un ennemi.

Sur le trajet, je demande ce qu'elle a de beau à me raconter mais elle renchérit sur le fait que sa vie est loin d'être passionnante, qu'elle a juste fait quelques recherches scientifiques avant de me demander si je ne suis pas trop épuisé par rapport à mon travail au Kyuubu. Encore une fois, la kunoichi dévie le sujet sur ma personne et j'en soupire intérieurement.

« Non, la journée est passée plutôt vite, je ne l'ai pas vu passé même. Je me sens en forme et un peu d'exercice physique ne fait de mal à personne. »

Que je réponds, enthousiaste à l'idée de pouvoir me dégourdir un peu les pattes. D'ailleurs, j'ai aussi hâte de pouvoir les capacités d'Asami, cette dernière ayant l'air de bien cacher son jeu. Un sourire s'étend sur mon visage quand elle me demande si mon épée est Elucidator. Ainsi, elle s'est souvenue du nom de mon épée.

« Exactement. Je ne l'utilise pas souvent, mais peut-être que tu me feras l'utiliser. »

Que je dis avec un regard espiègle et surtout qui se veut optimiste. Alors que nous commençons à arriver sur les terrains d'entraînement, que la nuit commence déjà à tomber.

« Quelles genre d'expérience as-tu fait ? »

Que je demande pour en savoir un peu plus sur elle et ce qu'elle fait généralement de ses journées.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 10 Fév 2018 - 15:55
Elle espérait sincèrement qu’il n’en vienne pas à l’utiliser contre elle. Contre l’une de ses marionnettes, pourquoi pas, cependant, s’il en était au corps à corps avec elle, le combat était perdu pour elle. L’idée était que l’adversaire ne l’approche jamais. Après tout, sa force physique n’était bien évidemment pas son point fort, et puis, ses capacités physiques en générale. Si elle possédait une bonne forme physique car elle s’imposait divers entraînements, elle n’avait rien de la rapidité, l’agilité et la force de certains. Tout, ou presque, se jouait dans sa tête, la demoiselle étant aussi jolie qu’intelligente, et elle s’occupait donc surtout d’observer l’ennemi pour réussir à le prendre de revers. Elle préférait donc ne pas avoir à goûter à sa lame, aussi jolie était-elle. Du moins, dans la simple optique qu’elle aimerait bien gagner ce combat, et ce, quand bien même ne se voilait-elle pas la face. Au final, elle ne connaissait rien, ou presque, de ses capacités, et donc, il lui était difficile de se faire une idée.

Sa question lui arracha un sourire mystérieux tandis qu’elle pivotait sur elle-même, pour ainsi avancer à reculons tout en l’observant. Devait-elle répondre ? Il était évident que le jeune homme avait définitivement envie de plus en apprendre sur elle. Il l’avait même évoqué, la dernière fois, qu’il trouvait trop parler de lui et pourtant, la jeune femme elle, cherchait à en apprendre plus.

- Uhm… Qu’en penses-tu si je réponds à cette question seulement une fois notre combat terminé ?

Peut-être devrait-elle s’expliquer, qu’il n’ait pas l’impression qu’elle cherche à lui cacher quelque chose. Elle laisse donc quelques secondes, lui laissant ainsi le loisir de réfléchir sur la question, peut-être bien se demander aussi pourquoi autant de mystère.

- Ce serait t’en révéler beaucoup trop sur mes capacités avant même que nous ayons commencer. Ne t’en fais pas, on aura tout le loisir d’en discuter par la suite ! ~

Un doux rire s’échappe de ses lèvres alors qu’elle accompagne le tout d’un clin d’oeil amusé. Elle tourne ensuite sur ses talons, pour finalement voir qu’ils étaient finalement arrivés à destination. Elle s’avança donc jusqu’à un terrain. Il y avait deux ou trois personnes qui s’y trouvaient, ces derniers n’étant pas encore genin si elle se fiait à ce qu’elle voyait. Prendraient-ils peur à voir le combat qui se déroulerait, opposant les morts de Shôran aux créatures particulières d’Asami ? Après tout, ses marionnettes pouvaient faire froid dans le dos.

- Et si je te présentais mes meilleures créations ?

Il avait vu Konchuu après tout, mais voilà le temps qu’elle lui présente ses plus belles. Elle attrapa deux parchemins qu’elle tenait avec elle, les déroulant pour venir faire apparaître à ses côtés deux larges bestioles, l’une beaucoup plus près du sol que l’autre. Kuchiki et Osoroshī, une de chaque côté de la marionnettiste.

- Tu en penses quoi ?

La belle brune avait un sourire espiègle sur ses lèvres. Elle pouvait bien affciher ses belles créations (du moins, de son point de vue) et les présenter avant de tout simplement se lancer dans la bataille.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Sam 10 Fév 2018 - 17:23
Pour moi, c'est normal que je tente d'en apprendre plus sur elle. Qu'elle me connaisse bien ne me dérange clairement pas, mais j'ai aussi envie de savoir des petites choses sur elle même si ce n'est pas forcément important. J'avoue que les recherches scientifiques ne m'ont jamais réellement intéressé, même si je me doute de leur importance pour notre village, pourtant cherchant à en apprendre plus, je suis prêt à m'y intéresser un tant soi peu. La kunoichi me propose de m'en parler une fois notre combat terminé, je pose mon regard sur elle alors qu'elle marche à reculons.

Evidemment, je me pose des questions puisque ce n'est clairement pas la première fois qu'elle évite le sujet lorsque je m'intéresse à elle et sa vie quotidienne. Toutefois, rapidement, elle m'explique que si elle m'en parle maintenant, ce serait révéler ses capacités et je comprends alors qu'elle préfère rester discrète sur son potentiel vu que notre combat n'a pas encore commencé.

« Oh, je comprends. »

Arrivés sur le terrain d'entraînement où déjà quelques personnes s'entraînent sans pour autant êtres des shinobis. Alors que nous nous écartons d'eux pour avoir le plus d'espace possible, elle me propose de me présenter ses marionnettes. Curieux, j'accepte volontiers et elle fait apparaître deux marionettes. L'un est grand et fin, tandis que l'autre est petit mais très long, ressemblant presque à un serpent avec une queue de scorpion. Les yeux ébahis, je reste très surpris par ces imposantes créatures, crées de toute pièces par la Tadaoki.

« Oh, intéressant. Elles sont superbes... Je suppose qu'on peut commencer ? »

Je lui donne un sourire. Avant de prendre un peu de recul et que le combat puisse enfin commencer. Et avant même d'utiliser une quelconque technique, je me dis qu'il serait intéressant de voir sa réaction.... lorsque je déverse mon chakra me donnant une aura plus que meurtrière. Une simple manière de la déstabiliser.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 10 Fév 2018 - 17:40
C’est toujours avec beaucoup de fierté que la kunoichi présente ses marionnettes. Après tout, il s’agit de créatures qu’elle a créé de toute pièce, des oeuvres d’art provenant de son génie créatif. Elle les aimait comme une mère pouvait aimer ses enfants, aussi dérangeant cela pouvait-il sembler tandis qu’elle n’hésitait pas à les envoyer sur le champ de bataille. Un amour profond et sincère qu’elle avait pour ces petites bêtes, chose qu’elle n’éprouvait pour nul autre qu’eux. Et puis, c’est la seconde fois qu’elle fait apparaître Osoroshī en combat, et elle est donc plus qu’enthousiaste d’en voir les résultats. Si Kuchiki avait sut faire ses preuves, sa nouvelle armure articulée avait encore besoin d’être tester.

Hochant doucement de la tête, prête à commencer, elle fut cependant prise d’un sentiment qu’elle ne ressentait pas souvent. La peur. Elle ne savait d’où cela lui venait ni pourquoi maintenant. Du moins, ce fut jusqu’à ce que ses prunelles de flamme se posent sur le jeune homme, qui n’avait plus rien de l’adorable shinobi qu’elle avait pu rencontrer. C’était désagréable, comme sensation, elle qui d’ordinaire, ne se laissait pas intimider. Il avait quelque chose de différent, cela ne faisait aucun doute. Comptait-il profiter de cet entraînement pour en réalité la tuer ? Ce serait stupide, totalement irrationnelle comme façon de penser. Et pourtant, voilà que cette idée flottait dans sa tête.

Elle se devait de se ressaisir. Se mordant donc violemment la lèvre inférieure, cherchant à se concentrer sur une douleur physique pour se changer les esprits, en quelques instants à peine, elle avait prit place en la large marionnette qui lui servait d’armure, des fils de chakra venant se lier aux deux marionnettes. Un sourire qu’il ne pouvait désormais pas voir, tandis qu’elle était assise en tailleur dans sa marionnette, vint étirer ses lèvres. Un sourire malsain, un peu carnassier même, alors que ce combat allait définitivement être intéressant.

Voilà que Kuchiki bondit sans crier gare vers le jeune homme, griffes sorties, prêt à s’agripper à lui. L’allure de la bestiole n’est pas très avenante, dérangeante même si elle se fiait aux commentaires des autres. Et pourtant, sa créatrice la trouvait tout simplement magnifique. Activant un mécanisme, les griffes de la bestiole se recouvrirent d’un poison de sa conception, qui allait sûrement surprendre le jeune homme, elle en était convaincue. Et ce, pour peu que la marionnette arrive à le toucher, ne serait-ce même que l’erafler. Elle avait tout simplement besoin d’un contact avec ce dernier pour qu’il en soit victime, et c’était sur cela qu’elle misait.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Sam 10 Fév 2018 - 19:09
Un sourire s'étend sur mes lèvres lorsque je vois que mon déferlement d'énergie a l'effet escompté, je peux lire la peur sur le visage de mon adversaire du jour. Elle arrive à reprendre bien vite ses esprits alors que je retire le gant noir que je porte à ma main droite, laissant apparaître mon auriculaire sectionné durant la bataille contre Suzuri Kaldea. Une cicatrice qui montre à quel point je dois faire encore des efforts pour montrer que je suis capable de devenir encore plus fort. Je laisse la kunoichi s'installer dans sa marionnette, mais je n'ai pas le temps de m'y diriger que l'autre marionnette saute sur moi.

D'une vitesse peu commune, j'évite l'attaque de la marionnette pour ensuite frapper avec mon épée lorsque je suis à côté. De suite, je m'écarte, analysant alors la situation. Pour gagner le combat, je dois faire sortir Asami de l'intérieur de sa marionnette, cependant j'ai deux adversaires face à moi. Le combat ne risque pas d'être facile, me rendant compte alors que les marionnettistes sont très avantagés durant leur combat.

Ne m'arrêtant pas, j'invoque deux morts armés chacune deux épées pour occuper la première marionnette qui m'a attaqué alors que je cours jusqu'à celle qui contient Asami. j'utilise alors une charge pour attaquer en force et rapidité la créature de bois.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 10 Fév 2018 - 19:32
C’est avec grand intérêt qu’elle observe de sa prison les morts apparaître devant Kuchiki. Si d’ordinaire le combat se voulait injuste, à deux ennemis, voir trois dépendamment comment elle jouait le tout, contre une seule personne, à l’heure actuelle, il rééquilibrait un peu les forces. Est-ce que ses morts se voulaient aussi solides que ses marionnettes ? Ça, elle ne saurait le dire. Elle avait cependant tout le loisir de les essayer, ce qu’elle n’allait définitivement pas se priver.

Ce qui fut cependant plus problématique fut la vitesse à laquelle il se rapprochait dangereusement d’elle. Soit. Il avait compris assez rapidement qu’elle comptait le tenir à distance, ce qui n’était pas du tout mauvais de sa part. Les bras de son armure se ramenèrent devant elle en signe défensif, se contentant d’encaisser la charge pour reculer de quelques pas. Toutefois, au moment même où Shôran arriva à sa hauteur, un épais nuage s’échappa de la marionnette, prenant expansion tout autour d’eux. Ce n’était pas parce qu’elle avait été conçus pour la défense qu’elle n’avait pas plus d’un tour dans son sac et ne pouvait pas se montrer agressive.

Plus loin, Kuchiki ignora superbement les morts. Ce n’était pas son objectif. Oui, Asami avait bien envie de les voir en action, toutefois, elle ne pouvait se permettre de rester aussi près de l’épéiste, sans quoi cela pourrait devenir difficile pour elle. De ce fait, elle se faufila tout simplement entre les invocations du nécromancien pour charger à une vitesse dangereuse sur ce dernier. Ses griffes encore enduit du poison qui promettait mille et une douleurs, cette fois-ci, la marionnettiste ne comptait pas le rater. Bien évidemment, elle avait avec elle l’antidote tandis que le poison utilisé pour rapidement devenir insoutenable si utilisé en trop grandes quantités. Elle ne souhaitait tout de même pas lui faire réellement du mal.

Il faudrait nécessairement qu’elle s’occupe des morts éventuellement, toutefois, l’important en ce moment était de s’éloigner du jeune homme. Si elle avait confiance en son armure, elle préférait tout de même ne pas se montrer trop arrogante.

Spoiler:
 


Dernière édition par Tadaoki Asami le Sam 10 Fév 2018 - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Sam 10 Fév 2018 - 20:19
Peut-être que j'aurai du réfléchir réellement avant d'attaquer, ne connaissant clairement pas les dispositifs de sa marionnette. Alors que je charge d'une rapidité peu commune, mon coup n'a pas le temps d'être porté qu'un nuage toxique se dégage du corps de la marionnette. Directement, ma vue et mon ouïe sont bloqués et je ne ressens plus rien. Seul mes autres sens sont encore en marche alors que je ne vois et n'entends donc pas venir la bête monstrueuse qui vient m'attaquer de dos. Une griffure qui arrache un bout de mon vêtement, mais qui me fait prendre directement mes sens à nouveau. Je peux donc voir que je suis pris entre deux marionnettes. Bien joué, je ne l'ai clairement pas vu venir celui-là.

Même si le sang coule de la plaie que la marionnette vient de me faire, la douleur n'est pas présente, il s'agit plus là d'une douleur superficielle. Cependant, je ressens une douleur dans l'intégralité de mon corps. Du poison, j'aurais du m'en douter. Je lâche un soupir, je dois vite finir ce combat si je veux avoir une chance de gagner. Alors que la douleur continue, j'enchaînes les signes incantatoires après m'être dégagé rapidement des deux marionnettes. L'aura sombre m'entoure comme à l'accoutumée lorsque j'utilise la nécromancie.

Cinq loups au regard rouge et carnassiers apparaissent à mes côtés. Tandis que les deux morts précédemment invoqués me rejoignent enfin, alors qu'ils sont trois, Asami se retrouve face à huit adversaires. Les cinq loups attaquent simultanément la marionnette ressemblant à celle d'un serpent avec une rapidité, agilité et cohésion déconcertante, tandis que les deux morts s'en prennent à Asami et sa marionnette. Pour ma part, mon genou touche le sol, la douleur causée par le poison commençant à devenir insupportable


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 10 Fév 2018 - 20:36
Ce n’était pas les armes, certes nombreuses, des marionnettes, qui se voulaient être la véritable menace. C’était tous ces autres mécanismes intégrés en ceux-ci qui se voulaient plus problématique. Maîtresse du poison, elle savait en faire usage, personne ne pouvait contester ce fait, tandis que sa tactique principale était basée autour de celle-ci. Nul ne savait quand un poison allait frapper, si la griffe n’était qu’un subterfuge. Privé de ses sens grâce à l’épais nuage qui s’était échappé tout autour de la marionnettiste, Kuchiki vint s’ancrer dans son dos, arrachant un morceau de son vêtement tout en y laissant une belle marque. La douleur ne devait qu’être moyenne, pour l’instant.

Et ce, jusqu’à ce que le poison fasse effet.

Bien heureuse, la Tadaoki n’en baisse pas moins sa garde. Elle l’observe, curieuse de voir ce qu’il va faire, prête à s’adapter en conséquence. Cinq loups apparaissent, venant grossir l’armée ennemie. Désormais à trois contre huit, cela commençait à faire beaucoup. Son intérêt n’en était que plus grandissant pour ces techniques qu’elle ne connaissait pas, pour ce spectacle que lui offrait Shôran. Il s’agissait d’un secret bien gardé qui lui tardait de découvrir, peu importe le temps que cela lui prendra.

Profitant du moment de faiblesse du jeune homme, elle s’échappa de son armure avec subtilité et agilité, s’enfonçant au même moment dans le sol. Kuchiki tomba donc inerte sur le sol tandis que l’armure s’immobilisa. Elles furent donc victime d’attaques des morts sans même offrir de résistance ni de riposter. De son côté, Asami apparut dans le dos du jeune homme, à peine quelques pas derrière lui, effectuant nombreux mudras.

La sol autour de Shôran s’éléva donc, cherchant à venir l’emprisonner dans sa solide étreinte, grimpant sur ses jambes pour l’immobiliser et sur ses bras pour l’empêcher de faire quelconque mouvement. C’était risqué, elle le savait, alors qu’elle s’exposait de la sorte à toute menace. Or, si tout fonctionnait comme elle le croyait, il serait coincé dans la roche, un kunai contre la nuque.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Sam 10 Fév 2018 - 20:54
A bout de souffle alors que je n'ai encore pas montré l'étendue de mes capacités, je réussis malgré tout à lancer mes invocations sur les marionnettes. Ces dernières ne font guère long feu face à la férocité de mes invocations de cadavres et ils n'en font véritablement qu'une bouchée. Alors que je tente de me reposer, la douleur commençant à stagner et ne plus augmenter, je regarde le spectacle que m'offre mes deux morts et mes cinq loups. Pour autant, je n'entends pas de cris de femmes ou autres. Non, rien que le silence... Sur mes gardes, j'entends ainsi le bruits de mudras effectués dans mon dos. Sans même lancer un regard, j'utilise ma rapidité pour m'extirper du piège que tente de me tendre la kunoichi.

Désormais face à elle, mais dos aux marionnettes complètement inconsciente, je fais appel à mes invocation qui n'ont toujours pas été détruite et qu'elle reste ainsi à mes côtés, sans toutefois attaquer pour le moment. Ces dernières restant en protection des marionnettes. Doucement, la douleur s'affaiblit mais je suis déjà à bout de souffle et je commence à bien fatiguer. Cependant, je ne peux pas abandonner et décide de lancer une attaque qui s'annonce salvatrice. Des mudras enchaînés, un cercle de feu entoure la jeune kumojine.

Cette dernière se retrouve prise au piège par des flammes menaçantes mais pas du tout inoffensives. Au contraire, la chaleur de ses flammes commence à s'accentuer pour laisser des brûlures de second degré sur le corps de la kunoichi... et si elle traverse les flammes, alors elle sera brûlée plus vivement. Sa technique n'a pourtant pas que des avantages, malheureusement je me retrouve immobilisé pour maintenir la technique.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Dim 11 Fév 2018 - 10:14
Il avait esquivé, ce qui embêtait celle qui se trouvait désormais à découvert. Un rapide regard sur ses marionnettes lui signifiaient que si elles tenaient encore en un seul morceau, elle aurait quelques heures de travail à faire sur ces dernières pour les réparer. Elles étaient cependant encore utilisables, du moins, de ce qu’elle voyait de là où elle était. Or, elle se devait de trouver une idée et vite tandis qu’il avait évité le piège tendu, s’étant dégagé à temps. Elle était face à lui, sans son armure, ses marionnettes plus loin, toujours désarticulés, tandis que l’armée de mort venait se mettre entre elle et ses créatures.

Réfléchir. Elle avait une demi-seconde pour réfléchir. C’était du moins ce qu’elle croyait, jusqu’à ce qu’un cercle de flamme vienne l’entourer. La situation commençait à devenir franchement embêtante pour celle qui sentait la chaleur lui caresser la peau de façon bien désagréable. Puis, la sensation de brûlure vient s’y ajouter et elle dut se faire violence pour ne pas laisser ce sourire mauvais naître sur ses lèvres. Elle ne souhaitait pas qu’il rencontre cette facette de sa personnalité, Celle qui appréciait tout particulièrement cette sensation, cette douleur qui faisait naître en elle cette adrénaline qu’elle connaissait si bien. Elle qui était dénuée de toutes émotions, de sentiments même, ne se sentait vivante que lorsqu’elle souffrait. Et voilà qu’il lui offrait cela sur un plateau d’argent.

Cependant, elle était là pour faire le meilleur d’elle-même et, l’espérait-elle, l’emporter.

Ignorant la douleur qui se faisait de plus en plus insoutenable, elle refit les mêmes mudras que précédemment, forçant ainsi le sol sous les pieds du chûnin de s’élever sous lui, grimpant sur son corps pour se saisir de ses bras et ainsi peut-être bien faire cesser le supplice. Si elle n’avait pas une forte résistance physique et qu’elle était convaincue que sa peau en garderait des marques, elle possédait une force mentale impressionnante. Du moins, c’était ce qu’elle osait croire. Elle se devait de faire vite, elle ne tiendrait plus bien longtemps.

Maintenant sa concentration sur sa prison qui, espérait-elle, fonctionnerait cette fois-ci, elle tenta le tout pour le tout. Elle se lia aux marionnettes, qui s’articulièrent difficilement. Une volée de senbons empoisonné s’envola vers le nécromancien tandis que les deux marionnettes bondirent vers ce dernier. Sûrement seraient-elles arrêtées par les morts, mais là, elle ne cherchait qu’à le forcer à abolir ce mur de feu qui aurait tôt fait de la blesser sévèrement. Irait-il jusque là en voyant qu’elle n’avait pas bouger et n’avait pas chercher à s’en échapper, pas plus avait-elle voulu abandonner ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Mer 14 Fév 2018 - 18:13
Il n'y a pas à dire, la kunoichi est réellement pleine de ressources. Evidemment, j'ai rapidement pensé que le tour est joué lorsque j'ai réussi à enferme la jeune Asami dans mon cercle de flammes et pourtant, cela n'a pas été chose aisée à faire. Ainsi, la jeune femme réussit par je ne sais quel moyen à se détacher de mon emprise. Elle enchaîne les signes incantatoire, la même technique qu'elle a utilisé précédemment et je ne peux qu'esquiver relâchant ainsi la prison de feu à laquelle elle fait face. Cependant, elle ne s'arrête pas là puisqu'elle reprend directement le lien avec ses créatures de bois pour m'attaquer. Me retournant vivement, je les vois foncer sur moi et un sourire s'affiche sur mes lèvres.

Le genre de sourire bien terrifiant, le combat est loin d'être terminé pour moi... pour elle, c'est autre chose. Mes deux cadavres se prennent les senbons, m'évitant une attaque et disparaissent dans la foulée dans une odeur putride. Par la pensée, j'ordonnes à mes cadavres loups de s'emparer de la kunoichi. Cette dernière se retrouvant face à cinq loups qui lui sautent dessus, je suis donc face à deux marionnettes. Sans défense.

Non, c'est ce qu'elle croit. Mon épée dégainée, j'utilise quelques mudras pour les empêcher de m'attaquer. Des morts s'affaissent devant moi, leurs attaques se prenant mon mur de cadavres. Puis, évidemment, je reste sur mes gardes. Mon épée devant moi, alors que je suis presque sûr que mes loups ont réussi à faire abandonner Tadaoki Asami.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Mer 14 Fév 2018 - 19:14
Le cercle de feu l’entourant disparu finalement, l’amenant à pousser un long soupire de soulagement. Ses bras étaient striés de rouge alors que des cloques semblaient même vouloir se former. Elle n’aurait sûrement d’autres choix que de s’arrêter au complexe scientifique, si elle considérait les nombreuses brûlures qu’elle portait sur les bras et la gravité de certaines d’entre elles. La logique aurait voulu qu’elle tente de s’en échapper, notamment en s’enfonçant dans le sol, ce qui n’aurait pas été une mauvaise idée. Or, Asami, dans des situations comme celle-ci, elle préférait encore subir la douleur, qu’elle appréciait tout particulièrement, plutôt que de se voir perdre du terrain. Elle avait donc tenté de lui tenir tête. Et, pour le moment, elle était libre et avait repris le contrôle de ses marionnettes.

Elle ne s’attendait cependant pas à ce qu’il s’arrête là. Elle ne fut donc pas surprise lorsqu’elle vit les loups se diriger à toute vitesse sur elle. Elle le fut cependant un peu plus lorsqu’elle réalisa que les cinq fonçaient droit sur elle, crocs sortis. Pour un entraînement, Shôran n’y allait pas de main morte. Ramenant ses bras devant elle, elle encaissa douloureusement le choc, tomba à la renverse, son dos percutant le sol. La chute lui fit perdre temporairement le souffle et ce qui s'apparenta à un gémissement de douleur s’échappa de ses lèvres alors qu’une gueule se referma sur son bras. Elle sentit aussi une douleur lancinante sur son flanc alors qu’un coup de griffe venait d’avoir lieu. Elle ferma les yeux puis envoya un coup à la gueule du loup qui tenait son bras. Ses deux mains devant elle, elle s’enfonça dans le sol sur lequel elle se trouvait. Les marionnettes tombèrent donc à nouveau au sol, immobile.

Savait-il où elle était ? Les loups venaient de la perdre de vue alors qu’elle se déplaçait à même le sol. Elle se remercia elle-même de s’être entraîner en ces techniques impliquant la terre alors qu’elles se voulaient nombreuses et versatiles. Un atout non négligeable dans son art. Elle n’avait plus beaucoup de carte en main, son flanc saignant abondamment et les brûlures sur son bras se faisant tout particulièrement douloureuses. Il lui restait peut-être quelque chose à tenter, qui était toujours au stade d’essai.

Elle surgit du sol non loin de là où elle savait se trouvait Shôran. Elle fut forcée de poser un genou au sol, incapable de se tenir debout. D’une main, elle vint se tenir le flanc, y faisant une pression. De l’autre, des fils de chakra fusèrent vers l’homme. Certes, il ne semblait pas avoir besoin de son corps pour commander les loups, cependant, elle pourrait s’en servir comme bouclier humain. C’était vil et fourbe, elle le savait, mais si elle arrivait à l’avoir sous sa main, elle avait peut-être bien une chance de s’en sortir. Asami avait ce vilain défaut. Autant ne souhaitait-elle pas mourir parce que la vie se voulait intéressante, autant ne craignait-elle pas la mort. Pas plus se souciait-elle si elle devait passer le reste de sa soirée à l’hôpital, sûrement que le jeune homme l’accompagnerait. Ce ne serait alors pas plus mal, compte tenu qu’elle avait dans l’idée d’apprendre à le connaître.

Elle se devait cependant d’admettre être impressionner, la nécromancie étant un art plus impressionnant qu’elle se l’était imaginée. Une raison supplémentaire qui la motivait à avoir accès aux secrets que l’homme gardait précieusement. Elle savait qu’elle ne les aurait pas aujourd’hui, ni demain, ni même dans un certain temps, toutefois, elle était une femme patiente et ne reculait devant rien pour ses objectifs.

Spoiler:
 


Dernière édition par Tadaoki Asami le Jeu 15 Fév 2018 - 19:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Jeu 15 Fév 2018 - 16:49
En envoyant mes loups sur la jeune kunoichi, qu'ils la mordent et la griffent, je me rends compte que je suis peut-être allé un peu fort avec tout ça. Ce n'est qu'un entraînement et même si je n'ai pas été à cent pour cent de mes capacités, j'ai l'impression d'être allé un peu trop loin dans ce combat amical. Je dois admettre que j'ai voulu la pousser dans ses dernier retranchements et je pense que c'est ce qui se passe présentement. Pour le coup, je m'attends à ce qu'elle abandonne mais ce n'est clairement pas le cas... Non, elle réponds d'un coup dans la gueule du loup qui la tient fermement, sous la surprise, il la relâche et cette dernière disparaît alors sous la terre.

Regardant à droite, à gauche, derrière moi, Asami a littéralement disparu. Encore cette technique de dissimulation, mais pour le coup, je m'attends à ce qu'elle réapparaisse n'importe où. Non, je prends le taureau pour les cornes en me concentrant, un seul mudra qui me permet de détecter précisément où elle se tient. Derrière moi. Alors, d'un mouvement circulaire, j'utilise ma rapidité pour m'écarter le plus loin possible et éviter une attaque qu'elle m'a lancé de justesse.

Décidé à en finir, alors que mes loups s'effacent dans l'ombre, je balance une lame de feu en sa direction... Priant qu'elle abandonne, priant que ce combat prenne enfin fin puis que je ne veux pas la blesser plus qu'elle ne l'est.

« Abandonne ! »

Que je lâche alors, assez fort pour qu'elle entende. Si c'est bien le cas, je ferai en sorte d'annuler la lame de feu qui se dirige sur elle.


Spoiler:
 

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Jeu 15 Fév 2018 - 19:21
Un genou posé sur le sol, une main contre son flanc et l’autre levée devant elle, elle tente le tout pour le tout. Une technique qu’elle n’a jusqu’alors pas totalement travaillée, à peine essayée, elle l’essaie quand même, n’ayant rien de mieux pour tenter de l’emporter sur ce combat. Entre eux deux, elle est celle qui en a le plus souffert, physiquement parlant, cela ne fait aucun doute. Ses attaques l’ont atteint, toutefois, autre quelques senbons recouvert d’un poison qui n’offrait aucune blessure physique si ce n’était qu’une douleur intense, il se portait toujours très bien. Tandis qu’elle… Elle sentait son propre sang recouvrir sa main qui tentait tant bien que mal de faire pression sur la blessure, lui arrachant une nouvelle expression de douleur. Il n’y avait pas été doucement et ce n’était pas pour déplaire à la marionnettiste.

Ses liens de chakra ne rencontrent toutefois que le vide. Sûrement avait-il compris sa technique et avait utilisé elle ne savait trop quoi pour la repérer. Ce n’était pas impossible, pas du tout même. Il s’était donc déplacé rapidement, plus qu’elle ne l’aurait cru, la laissant donc face à l’ancienne position où se trouvait-il quelques instants plus tôt. Elle était épuisée, blessée et malgré qu’elle avait encore peut-être bien du chakra pour lui faire face, il se tenait en bien meilleur position qu’elle. S’apprêtant à lever un bras en signe de défaite, acceptant humblement son sort, elle vit une épée de flamme se diriger vers elle.

Elle l’entend parler, cependant, c’est sa vie qu’elle sent désormais en danger. Elle réagit donc rapidement, peut-être trop, sortant de sa bourse à sa ceinture Konchuu, qui charge à une vitesse folle sur l’épée. La marionnettiste avait aucun scrupule à sacrifier ses créations pour sa propre survie. S’il lui avait demandé d’abandonner, elle, elle n’avait vu que cette menace se diriger vers elle. L’insecte qu’elle avait lancé contre l’épée ne se voulait pas intimidant, en apparence, cependant, avec la vitesse avec laquelle il était arrivé, elle avait réussi à dévier la trajectoire de l’épée, qui se planta donc non loin d’elle. Le souffle court, elle laissa le pantin tombé désarticulé contre le sol, comme les deux autres se trouvant sur ce qui se trouvait désormais à être leur champ de bataille.

- Bien joué.

Elle lui adressa un sourire avant d’être saisie par une quinte de toux, crachant un peu de sang au sol. Sûrement dû à lorsqu’elle avait subi l’attaque des loups de front, tombant ainsi douloureusement contre le sol. Une fois calmée, elle se releva tant bien que mal sur ses deux jambes, la main toujours posée contre sa fine taille, ses vêtements souillés de son propre sang.

- J’imagine que tu as compris la nature de mes expériences ?

Malgré ses blessures et la faiblesse de ses jambes, elle arrive à lui décrocher un sourire agréable, la flamme de ses yeux se voulant presque amusée. Elle n’était pas une femme bien orgueilleuse et elle acceptait sans soucis la défaite. Elle s’était toutefois battue jusqu’au bout, ne serait-ce que parce que, d’ordinaire, les gens n’appréciaient pas la victoire trop facile. Peut-être même aurait-il trouvé décevant qu’elle abandonne sans donner tout ce qu’elle pouvait offrir.

- Tu voudrais bien m’aider ?

Un léger rire s’échappa de ses lèvres, suivi d’un gémissement de douleur tandis que l’action s’était montrée plus difficile que prévu. Elle n’osait même pas mettre un pied devant l’autre tant elle craignait que ses jambes ne la supporteraient pas.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Ven 16 Fév 2018 - 11:35
Shôran s'attendait à ce qu'elle abandonne, mais il fut surpris que ce ne soit pas le cas. Il n'eût pas le temps d'annuler la lame de feu qui se dirigeait vers elle, que la kunoichi balança la marionnette qu'il avait déjà pu voir auparavant pour dévier la lame de feu allant dans sa direction. Toutefois, le Nécromant s'attendait à ce qu'elle continue le combat puisqu'elle n'avait pas abandonné mais non, c'était bel et bien fini. Malgré la douleur que lui donnait le poison, Shôran courut jusqu'à arriver près de son adversaire. Il s'en voulait bien sûr, se demandant s'il n'y était pas allé trop fort dans ses coups alors que la jeune femme le félicitait de ce combat. Il n'y avait rien à féliciter pour lui. Shôran chercha dans la poche de shinobi accroché à sa cuisse pour y dénicher deux pilules. Il s'en prit une, ressentant immédiatement un regain d'énergie avant d'en tendre une à Asami.

« Tiens, prends-ça. C'est des pilules énergétiques... »

Déclara-t-il, alors qu'il la forçait limite à l'avaler. Ses yeux sont tristes, il s'en voulait et ça se voyait clairement dans son regard. Le jeune homme se pencha pour prendre le bras de la brune et le passer derrière son cou, se relevant alors. La pilule allait restaurer son chakra et son énergie, toutefois cela n'allait pas guérir les blessures qu'elle avait et Shôran espérait sincèrement qu'elle n'ait aucune cicatrices à la suite de ses attaques.

« Je suis désolé... je me suis laissé emporter, j'aurais dû y aller plus doucement... »

Encore une fois, sa voix n'était pas sereine et calme comme à son habitude. Rapidement, il amena la kunoichi jusqu'à l'hôpital qui était bien situé. En effet, le bâtiment hospitalier ne se trouvait pas très loin des terrains d'entraînement, au cas où il y aurait des blessés, imagina le Nécromancien. Shôran laissa les eise-nins s'occuper d'Asami, mais il ne rentra pas chez lui et attendit patiemment qu'elle soit sortie. Il ne pouvait pas partir sans s'excuser encore une fois, préférant donc attendre de pouvoir la voir et lui parler.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Ven 16 Fév 2018 - 15:58
Suite à sa demande, elle le vit s’approcher rapidement d’elle. Si lui s’en voulait, ce qui n’était pas surprenant à la vue de son état, elle, elle ne lui en tenait pas rigueur. Elle aurait pu mener différemment le combat pour éviter d’être ainsi blessée, en se tenant dans son armure par exemple, mais il y avait tellement qu’elle souhaitait tester de ses capacités qu’elle y avait vu là l’occasion rêvée, alors que sa vie n’était pas officiellement en danger. Et puis, elle avait dû prendre des risques pour le repousser lui aussi à réfléchir et mieux analyser son adversaire. Elle n’était peut-être que genin, cependant, elle était intelligente et analysait vite. Sans compter qu’elle possédait une bonne maîtrise de ses capacités et avait connu une progression fulgurante ces derniers temps.

- Merci.

Sa voix est plus faible qu’à l’habitude, légèrement éraillée, comme si parler lui est légèrement difficile. Elle prend la pillule qu’il lui donne, sortant elle aussi quelque chose du sac qu’elle tient à sa ceinture.

- Une antidote… Si jamais tu ressens encore l’effet des poisons.

Elle lui donne, doux sourire aux lèvres, tandis qu’il lui prend le bras pour le passer autour de ses épaules. Asami en avait bien besoin, elle n’aurait pas été en mesure de se rendre bien loin sinon. Elle est bien contente que, pour une fois, il ne soit pas terriblement plus grand qu’elle, comme pouvait l’être d’autres hommes du village, ce qui rendait la chose plus facile. Il s’excuse, encore, et Asami, malgré sa faiblesse actuelle, le force à s’arrêter, ses prunelles enflammées venant rencontrer le regard sombre de celui qui fut son partenaire d’entraînement. Elle inspire profondément, ce qui ne manque pas de lui rappeler cette blessure qui élance contre son flanc.

- Ne t’en fais pas, je suis plus solide que j’en ai l’air. Un léger rire qui fut rapidement interrompu par une quinte de toux. J’aime me dire que c’est que je ne t’ai pas laissé la chance d’y aller doucement.

Il avait peut-être bien gagner le combat, cependant, la Tadaoki était convaincue d’avoir été une adversaire lui ayant donnée du fil à retorde. Alors que le corps à corps devait sûrement être là où il excellait le plus avec ses deux épées, elle l’avait forcé à s’éloigner d’elle, encore et encore. Certes s’était-elle prise une meute de loup de plein fouet, et là avait sûrement été l’attaque lui ayant causée le plus de soucis, toutefois, elle croyait s’être bien défendue.

Avant de se rendre à l’hôpital, elle lui fit signe qu’elle devait récupérer ses marionnettes, qui avaient bien besoin d’entretien avant aujourd’hui. La pillule énergétique aidant, elle créant ses liens de chakra entre elle-même et ses marionnettes, les forçant à revenir vers elle. Et puis, d’une technique qu’elle avait appris de sa meilleure amie, elle les scella dans deux parchemins différents. Il n’y avait que Konchuu qu’elle se contenta de glisser dans son sac, avant de finalement accepter qu’ils se dirigent pour lui procurer des soins. Sûrement allait-elle être disputé pour les blessures qu’elle présentait suite à un combat amical, mais ça, elle n’en avait rien à faire. Elle avait eu la chance d’observer la nécromancie de très près et ainsi apprécier l’art du jeune homme.

Il la laissa partir avec les médecins et elle se demanda vaguement s’il serait toujours là à son retour. Sûrement, oui. Il ne fallut pas grand temps aux shinobis pour que ses blessures soient refermées et ses brûlures guéries. Ou, du moins, elle en gardait toujours des traces sur ses bras, mais la douleur s’était estompée et elle n’avait plus de cloques. Comme quoi la médecine pouvait faire des miracles… Remerciant celui s’étant occupé d’elle et après avoir attrapé l’onguent qu’elle se devait d’appliquer sur ses brûlures, elle revint vers l’entrée du complexe scientifique, là où elle espérait y trouver Shôran. Si ses blessures étaient guéries, sa tenue portait les vestiges de leur entraînement. Son débardeur était arraché à la hauteur de la taille, laissant ainsi entrevoir sa peau marquée d’un coup de griffe dont la cicatrice était toujours visible. C’était sans compter son pantalon qui était toujours tâché de son sang. Les risques du métier comme ils disaient.

- Merci de m’avoir attendu.

Elle le rejoint finalement en quelques enjambées, son visage tourné vers lui, s’étant arrêtée à quelques pas tout au plus devant lui. La Tadaoki est toujours armée de son plus beau sourire et, contrairement à précédemment, elle est en mesure de marcher et se sent déjà mieux.

- Tu vois, pas la peine de t’inquiéter, tout va bien de mon côté.

Elle cherche à le rassurer, levant une main pour venir la poser contre son bras en un signe réconfortant. Mieux valait qu’il ne s’en sente pas trop coupable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Ven 16 Fév 2018 - 16:49
Le nécromant n'était pas du tout rassuré par l'état physique de sa partenaire de combat, mais il prit volontiers l'antidote du poison, les effets se dissipant instantanément. Même s'il avait réussi à supporter ce supplice, il ne ressentait maintenant plus aucune douleur. Comme s'il ne s'était jamais battu. Sur le trajet jusqu'au complexe scientifique où se trouvait l'hôpital, les deux combattants ne parlèrent pas. Non, Shôran était encore trop préoccupé de son état même si la kunoichi tentait de minimiser son état. Jamais, le chuunin n'aurait dû aller aussi loin dans ses actes, il aurait dû se baser à son niveau : celui de genin. Quoiqu'il en soit, la jeune femme était une redoutable jeune femme. Lorsqu'ils furent enfin arrivés dans le bâtiment hospitalier, Asami fut rapidement pris en charge par les médecins et Shôran patienta sagemment jusqu'à ce qu'ils aient finis.

Dehors, le kumojin faisait les quatre cent pas, attendant qu'il n'ait des nouvelles. Après quelques instants, il ne saurait dire le nombre de minutes qui étaient passés, Shôran put découvrir une Asami comme neuve. En effet, à part quelques bandeaux sur ses bras et autres cicatrices sur son corps, elle ne semblait pas du tout mal en point. Shôran lui offrit un sourire alors qu'elle le remerciait de l'avoir attendu, comme s'il pouvait partir après l'avoir laissé dans un piteux état. Sa main serrant mon bras, un geste qui se voulait réconfortant, le jeune homme ne put s'empêcher de rougir et de ramener la kunoichi dans ses bras.

« Désolé quand même... »

Lâchait-il en ayant l'impression de l'avoir en quelque sorte abîmé. Puis, il s'écarta légèrement pour pouvoir poser ses lèvres sur celle de la kunoichi. C'était la seconde fois que les deux s'embrassaient, mais là Shôran n'avait pas hésite une seule seconde. Le baiser du pardon.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Ven 16 Fév 2018 - 17:23
Il en était presque adorable, semblant aussi coupable de ce qu’il avait infligé à la kunoichi. Et pourtant, elle, elle lui en était presque reconnaissante. Elle s’en serait presque sentie insultée s’il l’avait ménagé avec comme seule excuse qu’elle n’était que genin. Si la victoire était toujours satisfaisante, il y avait beaucoup à apprendre dans l’échec. Et puis, si ce combat avait eu lieu, ce n’était pas tant pour l’impressionner de ses capacités mais bien pour en apprendre plus sur les siennes. S’il avait pu trouvé intéressant sa façon de se battre, ce n’était qu’un bonus.

Elle était sortie du complexe scientifique, bien heureuse d’y retrouver Shôran. Elle s’était vaguement demandée s’il l’attendrait pour finalement se dire qu’il aurait été surprenant qu’il décide de rentrer. Certes n’avait-elle connu que l’homme fortement intoxiqué par l’alcool, mais malgré tout ça, il lui semblait impossible qu’il en soit autrement. Il avait tout d’un homme bon. Après tout, il était devenu shinobi pour des raisons justes, presque altruistes, tandis qu’il était aussi membre du Kyuubu, cherchant ainsi peut-être bien à protéger le village. Bien loin des motivant de celle qui faisait partie de l’institut, ce groupe de scientifique n’existant officiellement pas aux yeux du peuple, sous les ordres de l’Aburame ayant fondé le complexe scientifique.

Ayant posée une main sur son bras, dans un geste délicat cherchant à le rassurer qu’elle se portait bien, elle se laissa aller à l’étreinte, venant entourer son torse de ses bras. Si elle avait cru que l’alcool l’avait peut-être bien rendu plus tactile, il semblait l’être aussi totalement à jeun. Il s’excuse une énième fois et, cette fois-ci, elle n’a pas le temps de s’y opposer. Tandis qu’il s’écarte légèrement d’elle, la belle forcée de détacher ses bras de son dos, elle se retrouve surprise de tant d’audace de sa part. Cela n’en est en rien déplaisant, bien au contraire. Simplement un peu surprise.

Ses lèvres contre les siennes, ses mains s’étaient délicatement posées contre son torse. Elle répondit au baiser, peut-être bien un peu maladroitement, laissant ainsi quelques instants s’écouler avec qu’elle ne se détache, ses joues aussi rouges que son regard de flamme.

- Je vais bien, je te rassure…

Sa voix est timide, comme elle, bien qu’elle ne détache pas son regard du sien, pas plus s’éloigne-t-elle. Elle reste donc là, près de lui, ses petites mains contre son torse, à l’observer avec un léger sourire, le visage légèrement coloré.

- Ne t’excuse pas, d’accord ? Je vais bien et puis, j’aurais pu abandonner bien avant. Elle posa une main sur sa joue, contact délicat envers le jeune homme. Je suis donc l’unique coupable de ma condition. J’ai simplement voulu voir jusqu’où je pouvais aller. Et puis, il fallait aussi que ce soit un entraînement pour toi !

Elle rigola doucement, cette fois-ci n’étant pas interrompu par une douleur quelconque ou une quinte de toux, ce qui était rassurant. Il était vrai que leur niveau étant différent, elle avait tout de même désiré lui offrir un défi, qu’il puisse aussi y trouver son compte. Y avait-elle réussi ? Elle n’en savait rien, ne connaissant aucunement l’étendue des capacités du nécromancien. Or, si elle considérait l’état fatigué dans lequel il s’était trouvé à la fin du combat, elle s’en voyait rassurer, ne serait-ce qu’un minimum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Sam 17 Fév 2018 - 11:14
Cette fois-ci, Shôran n'avait pas été le garçon timide de la dernière fois. Premièrement, il lui avait montré une partie de ses capacités tandis que deuxièmement, il lui avait également montré à quel point son aura pouvait être meurtrière. Lors du début de leur combat, le déferlement de son chakra se voulait plus qu'imposant, et peut-être qu'il n'aurait pas du se montrer sous cette facette là face à Asami. Enfin, le chuunin avait pris le taureau par les cornes en amenant la kunoichi dans ses bras et pour déposer ses lèvres sur les siennes. Encore une fois, Asami ne le repoussait pas et même venait à prolonger le baiser qu'il lui donnait, ses mains posées sur le torse du jeune shinobi. S'y attendait-elle ou était-elle surprise ? Shôran posait ses yeux sombres dans ceux carmins de la jeune femme, voyant qu'elle rougissait et elle se voulait rassurante avec le jeune homme.

[color=darkslategray]« Tu as été parfaite, une véritable kunoichi. »

Bien évidemment, à ses yeux, cette jeune femme méritait amplement le niveau de chuunin. Encore un peu d'entraînement et elle arriverait à son niveau, il en était sûr. Un sourire se dessina sur son visage, prenant la main de la kumojine dans la sienne pour commencer à marcher et déambuler dans les ruelles du village caché. Etonnement, ce combat lui avait ouvert l'appétit et il se doutait bien que ce soit le cas pour elle aussi, toutefois, il se devait de lui demander également.

« Que dis-tu d'aller manger quelques choses ? »

Que ce soit des brochettes ou des râmens, le Nécromant avait réellement les crocs. Asami devait être sûrement surprise du comportement du Buntaï, elle ne l'avait vu qu'alcoolisé et timide quand même, sauf qu'il commençait déjà à prendre un peu plus ses aises avec elle. Naturellement, Asami allait pouvoir découvrir qui était réellement Aami Shôran.

_________________
the death
It matters not how strait the gate. How charged with punishments the scroll. I am the master of my fate. I am the captain of my soul. © by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t525-aami-shoran-god-of-war-termine http://www.ascentofshinobi.com/t1719-equipe-05-supaku-kumo#10668 http://www.ascentofshinobi.com/t566-aami-shoran-carnet-de-bord http://www.ascentofshinobi.com/u344

Sam 17 Fév 2018 - 15:04
Déjà rougissante, son compliment ne fit qu’exacerber ce fait. Était-il sincère ou cherchait-il seulement à son tour à la rassurer ? Elle ne saurait le dire, doutant légèrement de l’impartialité du jeune homme, si elle considérait les derniers gestes qu’il avait eu à son égard. Oh, elle n’allait pas s’en plaindre, là n’était pas l’Idée, tout comme elle acceptait avec un agréable sourire ce qu’il lui disait, se demandant seulement si parfaite était le terme approprié. Après tout, ne s’en était-elle pas sortie avec de nombreuses blessures, soulignant ainsi qu’elle était bien loin du niveau qui pouvait être demandé d’eux ? Elle avait fait de fulgurants progrès ces derniers mois, sa meilleure amie pourrait en témoigner, mais elle avait encore beaucoup à faire. Non pas pour aider le village, ce n’était qu’accessoire, mais elle savait que plus haut en grade se trouverait-elle, plus pourrait-elle faire et ainsi plus facile ce serait pour elle que de briser sa routine, le train-train quotidien se voulant terriblement dangereux pour l’esprit tordu de la Tadaoki.

Ce dernier s’éloigna finalement, se contentant alors de lui attraper la main pour l’amener elle ne savait trop où. Un geste anodin qui pourtant fit soulever quelques questions dans l’esprit de la jeune femme. Shôran avait-il des attentes particulières vis-à-vis d’elle ? Et que pensait-il de tout cela, au final ? S’il aurait été aisé d’excuser le premier baiser échangé de part la quantité d’alcool qu’ils avaient ingéré, le dernier était légèrement différent. Elle se laissa guider par ce dernier, tenant sa main dans la sienne, allant même jusqu’à oser entrelacer leurs doigts, se demandant ce qu’il pouvait bien se passer dans la tête du jeune homme. La demoiselle était loin de s’opposer à ces quelques rapprochements, bien au contraire. Là était exactement ce que la belle brune recherchait, au final.

- Je suis totalement d’accord avec l’idée ! Ce combat l’avait exténué. Envie de quelque chose en particulier ? Si ma mémoire est bonne, c’est moi qui ait imposé, la dernière fois.

Son rire est léger, peut-être aussi gêné, tandis qu’elle amène sa main valide dans ses cheveux, l’autre étant occupée à tenir la main du jeune homme. C’était quelque chose qu’elle faisait souvent, timide jeune demoiselle qu’elle était, à savoir de glisser une mèche de cheveux entre ses doigts pour jouer distraitement avec. Certes avaient-ils été remonté en un chignon lâche, mais il y avait bien quelques mèches pour venir encadrer ses fins traits.

- Et donc, comme promis… Mes expériences concernent les poisons. Mais je pense que je t’en avais parlé un peu, non ? Peu importe. Je composes mes propres poisons, m’assures d’avoir l’antidote associée et j’essaie toujours d’innover un peu plus.

C’est avec une franchise bien digne d’elle qu’elle avait répondu. Elle n’avait rien à lui cacher, et puis, il en avait fait les frais, de ses poisons. Tous deux shinobis du même village, connaître les capacités de l’autre pouvait même avoir son intérêt. Il était ainsi plus aisé de travailler en équipe en connaissant un peu plus les autres. C’était, du moins, une mentalité qu’appliquait depuis toujours celle qui aimait en apprendre plus sur les autres. Connaître leurs forces et leurs faiblesses était quelque chose d’essentiel pour la cohésion, et puis… Il était bien plus aisé de manipuler ainsi.

- Il y en a donc plusieurs à même mes marionnettes.

La subtilité, un art où elle excellait. Plusieurs lui avaient dit que c’était fourbe, comme technique, toutefois, il lui était difficile de faire différemment. Elle n’avait ni la force physique d’Hisao, ni même la résistance de Reiko, pas plus que la rapidité dont semblait avoir fait preuve Shôran. Elle se devait donc de les ramener au sien, à sa manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.ascentofshinobi.com/t2381-tadaoki-asami-terminee http://www.ascentofshinobi.com/t2444-tadaoki-asami http://www.ascentofshinobi.com/u491

Kugutsu VS Kuromajutsu [Ft. Aami Shôran]

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: